Pendant ce temps-là, au Canada...

Page 1 sur 22 1, 2, 3 ... 11 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Benjamin le Mar 16 Sep 2014, 6:19 am



Oui, le titre de ce sujet est inspiré par celui sur le Tibet. Loin de moi l'idée de comparer le Canada et le Tibet, mais bon Laughing , voici :

Les "évêques" canadiens mettent en garde contre les gaz de schiste


« La Conférence des "évêques" [conciliaires] du Canada (CECC) s’inquiète de voir le pays devenir une’superpuissance énergétique’ grâce aux sables bitumineux et au gaz de schiste dont les méthodes d’extraction sont au cœur de nombreux débats », rapporte la radio [conciliaire] canadienne Radio Ville-Marie le 12 septembre 2014.

À ses yeux, « c’est la première fois qu’un document associé à la Conférence des "évêques" [conciliaires] du Canada (CECC) est aussi clair face aux enjeux environnementaux qui découlent de la production énergétique au pays ».


Des limites... pour bien vivre  !


Mardi 16 septembre paraît en effet, sous l’égide de la CECC, l’édition francophone d’un petit livre de 55 pages, « Des limites... pour bien vivre  ! ». Conçu par le "Jesuit" Forum (centre social "jésuite" du Canada anglais), avec l’aide de plusieurs congrégations religieuses féminines - les Sœurs de Sainte-Anne de Lachine, les Sœurs de l’IBVM (de Lorette à Toronto), les Sœurs de la Miséricorde de Terre-Neuve et la Fondation des Sœurs de Saint-Joseph du diocèse de London - il s’agit surtout d’un « guide de réflexion et d’animation ».

Le but du document est d’inviter les gens à former des petits groupes de discussion qui, en sept rencontres et « dans un processus démocratique », creusent ce qu’ils pensent des enjeux qui y sont décrits, indique ainsi "sœur" Anne-Marie Jackson, directrice du Forum "jésuite".


Education de la "foi" des adultes


"Mgr" Paul-André Durocher, président la CECC et "archevêque" de Gatineau, qui en signe la préface, y voit lui aussi « un outil de travail et de réflexion, sur les questions de justice sociale ». « Il est fait pour l’éducation de la "foi" des adultes sur la doctrine sociale de [la secte] », précise-t-il.

Depuis de nombreuses années, des voix "chrétiennes" se sont élevées pour dénoncer les dangers potentiels pour l’environnement liés à l’exploitation de certaines richesses énergétiques canadiennes, dont les sables bitumineux en Alberta. "L’Église" Unie du Canada évoque ces enjeux depuis longtemps, tout comme divers leaders anglicans, mais c’est la première fois que la CECC est aussi claire face aux enjeux environnementaux qui découlent de la production énergétique au pays, estime Radio Ville-Marie.


( source : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Les-eveques-canadiens-mettent-en-garde-contre-les-gaz-de-schiste-2014-09-14-1205947 )

Se soucier de la nature, c'est très bien... Mais lorsque dans le même temps on ne se soucie pas de Dieu, ni même, peut-être, de choses comme l'avortement ou l'euthanasie (je ne sais pas ce qu'en dit la secte au Canada), ça fait tache, surtout venant de types qui prétendent être un "clergé"... Et surtout quand on appelle à la rescousse le "processus démocratique".

Vous le connaissez, ce Durocher ? C'est une célébrité locale ? Laughing

Apparemment il parle de "doctrine sociale" de la secte à propos du prospectus « Des limites... pour bien vivre  ! » Rolling Eyes
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6515
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Mar 16 Sep 2014, 9:24 am

Non, je ne le connais pas...

Moi, leur écologie ça me tape. Tout le tintamarre qui se fait autour de cela, c'est pas croyable..

C'est rendu qu'un gaz polluant retient plus l'attention que la mort d'un sdf sur le trottoir en hiver.

Mais l’un des événements qui a le plus retenu l’attention des catholiques du Canada en 2011 fut sans contredit le débat entourant l’organisme catholique D&P. Accusé de soutenir des groupes en faveur de l’avortement dans le cadre de certains projets de développement international, l’organisme essuyait un feu nourri depuis 2009 de la part de certains chiens de garde catholiques principalement situés en Ontario. L’une des nouveautés de l’affaire en 2011 fut que le débat s’est également transporté au Québec, où d’autres groupes se sont portés à la défense de l’organisme créé par la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC). L’affaire a rapidement pris des allures de confrontation ouverte sur Internet, chaque côté faisant valoir ses arguments. Prise dans ce tir croisé, la CECC assure qu’elle continue son travail de réforme de l’organisme, ce qui fait sourciller tous les acteurs de ce débat qui est encore loin d’être réglé et qui met aux prises, in fine, différentes conceptions de l’agir catholique dans la société et dans les pays en développement.

Chez les catholiques anglophones, l’introduction de la nouvelle traduction du Missel romain a été accueillie avec intérêt, malgré les nombreux détracteurs de la nouvelle mouture, souvent considérée par les pays anglophones comme une traduction imposée par Rome.

Les Anglais, sont toujours en retard... Very Happy
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Mar 16 Sep 2014, 9:30 am

Votre coin de pays est aussi à la mode...

« En 2011, les évêques de France ont consacré une bonne partie de leur assemblée de Lourdes à une réflexion sur l’écologie. Cette réflexion qui se poursuit depuis n’est pas sortie du néant : depuis toujours, la foi chrétienne nous interpelle à propos de la responsabilité de l’homme sur la nature, à cause de la place singulière que l’humanité y occupe.

Deux visions de l’écologie

Faisons un peu d’histoire récente. Nous avons vu se succéder deux phases bien distinctes dans l’appel à « de nouveaux modes de vie » qui s’est fait entendre dans la culture des pays développés (« occidentale » pour faire bref) ces quarante dernières années.

La première phase peut être mise sous un patronage : celui d’Ivan Illich (1926-2002), dont l’écologie politique était une critique de la société industrielle reposant sur l’idée que nous vivons mal et que nous devrions vivre mieux. La seconde phase, qui commence au tournant des années 80 et atteint son plein développement après la chute du communisme et face à la société consumériste triomphante, est une critique reposant sur l’idée que nous nous acheminons vers une catastrophe écologique.

Alors que le premier appel reposait sur des raisons essentiellement morales, le discours du second n’est pas d’abord moral, mais pragmatique, voire utilitaire. L’appel à la solidarité entre les peuples, en particulier entre peuples nantis et peuples démunis, se retrouve relégué au second plan par rapport à la dénonciation des périls qui menacent « la planète ».

Dans un premier temps, il s’agissait de montrer à l’œuvre, dans la société productiviste et consumériste, tout ce qui déshumanise l’homme ; dans un second temps, l’accusation se déplace contre l’homme lui-même, dénoncé par certains comme le plus redoutable prédateur de toutes les espèces vivantes constituant l’écosystème, et par voie de conséquence comme le principal danger qui le menace.

Le danger de l’anti-anthropocentrisme

« Croyants et incroyants sont généralement d’accord sur ce point : tout sur terre doit être ordonné à l’homme comme à son centre et à son sommet ». Cette conviction, énoncée dans la Constitution Gaudium et Spes (12) du Concile Vatican II, est maintenant bien loin de faire l’objet d’un « accord général ». Ce qu’on a appelé la deep ecology n’est que l’expression caricaturale d’une lame de fond beaucoup plus ample selon laquelle défendre la nature revient toujours à la protéger de l’homme, et non à la préserver pour protéger l’homme de sa propre destruction.

Cet anti-anthropocentrisme qui a marqué la « deuxième vague » écologiste n’est qu’un avatar du phénomène de haine de soi qui se traduit souvent dans notre culture occidentale par un rapport pathogène à notre propre passé : si l’humanité est responsable du fait que la Terre est en danger de devenir invivable, et si l’Occident s’est longtemps attribué le rang et le rôle de représentant de l’humanité la plus achevée, c’est logiquement l’ensemble de ce qui, au long des siècles, a constitué la pensée occidentale qui est responsable de « la catastrophe ». Au premier rang des accusés se trouvera l’anthropocentrisme philosophique et biblique, fédéré dans le dessein pervers d’« emplir et soumettre » la terre (Genèse 1, 28).

L’écologie est donc sous le signe de l’ambiguïté, oscillant entre la tentation d’un panthéisme naturalisme et celle d’une vision nihiliste de l’homme. Mais cette ambiguïté ne rend que plus urgente une parole chrétienne. D’où les propositions qui suivent.

Quelques propositions

1. Dans la multitude des prises de parole sur l’écologie, il nous faut commencer par nous demander où est le lieu propre de notre prise de parole : il convient, ici comme ailleurs, de se garder de reprendre les thématiques de l’écologie sans opérer d’abord un discernement chrétien.
Il y a une vérité dans l’affirmation de Drewermann « la nature n’est pas qu’un simple environnement humain » : l’erreur serait d’en déduire que l’homme n’est « qu’une partie de la nature » une simple « poussière d’étoiles » (H. Reeves), alors que dans le Christ il est assimilé au Fils « héritier de toutes choses » (He 1, 2). Entre l’attitude prométhéenne consistant à nous faire « comme maîtres et possesseurs de la nature » (Descartes) et le nihilisme qui voit dans l’homme un prédateur à éliminer d’urgence, la vraie posture chrétienne est celle de l’espérance en Celui qui nous a voulus « un peu moindre qu’un dieu, [nous] couronnant de gloire et d’honneur » (psaume Cool.

2. Il nous faut aussi développer une théologie et une catéchèse de la création – car l’univers, regardé dans la foi, n’est pas « nature », mais créature. Une telle catéchèse se doit d’expliciter l’anthropocentrisme biblique qui, loin d’être un chèque en blanc donné à l’humanité pour qu’elle exploite jusqu’à l’épuisement les ressources de son univers, reste une gérance dont nous devrons tous rendre compte au dernier jour – le nôtre propre, et celui où Dieu suscitera « un ciel nouveau et une terre nouvelle » (Ap 21, 1).

3. Il nous faut enfin, comme nous y invitait Benoît XVI, développer une réflexion sur la notion d’écologie humaine, alliée à celle de développement intégral :

« Si le droit à la vie et à la mort naturelle n’est pas respecté, si la conception, la gestation et la naissance de l’homme sont rendues artificielles, si des embryons humains sont sacrifiés pour la recherche, la conscience commune finit par perdre le concept d’écologie humaine et, avec lui, celui d’écologie environnementale. Exiger des nouvelles générations le respect du milieu naturel devient une contradiction, quand l’éducation et les lois ne les aident pas à se respecter elles-mêmes. Le livre de la nature est unique et indivisible, qu’il s’agisse de l’environnement comme de la vie, de la sexualité, du mariage, de la famille, des relations sociales, en un mot du développement humain intégral. » (Caritas in Veritate, 51)

Pour le dire autrement : notre tâche est certes de prendre la parole sur l’écologie, mais en la mettant toujours en rapport avec l’écologie humaine, sachant que lorsque « l’écologie humaine est respectée dans la société, l’écologie proprement dite en tire aussi avantage » et que lorsqu’on perd « le concept d’écologie humaine, [on perd aussi] avec lui celui d’écologie environnementale » (Caritas in Veritate). En d’autres termes, manifester à temps et à contretemps la responsabilité qui est la nôtre et la portée morale des renoncements auxquels nous sommes invités : non seulement Dieu a créé l’univers que nous habitons, mais il a voulu pour lui une fragilité constitutive, de telle sorte qu’il ne soit pas compatible avec n’importe quel mode de vie et que dans sa structure même il nous donne à déchiffrer une loi. De même en effet que je ne peux faire de mon corps ce que je veux et que je dois accepter d’être homme ou femme, jeune ou vieux, manuel ou intellectuel etc., de même je ne peux user du monde où je vis au rebours de ce qu’il est. La lutte avec la nature n’est jamais une lutte contre nature : comme l’écrivait Albert Jacquard, « ce n’est pas « la planète » qu’il faut sauver, mais l’humanité » – ce qui fait que l’homme mérite de porter ce nom. »

riposte-catholique

Very Happy
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Mar 16 Sep 2014, 2:14 pm

Benjamin a écrit:

Oui, le titre de ce sujet est inspiré par celui sur le Tibet. Loin de moi l'idée de comparer le Canada et le Tibet, mais bon Laughing , voici :

Spoiler:

Les "évêques" canadiens mettent en garde contre les gaz de schiste


« La Conférence des "évêques" [conciliaires] du Canada (CECC) s’inquiète de voir le pays devenir une’superpuissance énergétique’ grâce aux sables bitumineux et au gaz de schiste dont les méthodes d’extraction sont au cœur de nombreux débats », rapporte la radio [conciliaire] canadienne Radio Ville-Marie le 12 septembre 2014.

À ses yeux, « c’est la première fois qu’un document associé à la Conférence des "évêques" [conciliaires] du Canada (CECC) est aussi clair face aux enjeux environnementaux qui découlent de la production énergétique au pays ».


Des limites... pour bien vivre  !


Mardi 16 septembre paraît en effet, sous l’égide de la CECC, l’édition francophone d’un petit livre de 55 pages, « Des limites... pour bien vivre  ! ». Conçu par le "Jesuit" Forum (centre social "jésuite" du Canada anglais), avec l’aide de plusieurs congrégations religieuses féminines - les Sœurs de Sainte-Anne de Lachine, les Sœurs de l’IBVM (de Lorette à Toronto), les Sœurs de la Miséricorde de Terre-Neuve et la Fondation des Sœurs de Saint-Joseph du diocèse de London - il s’agit surtout d’un « guide de réflexion et d’animation ».

Le but du document est d’inviter les gens à former des petits groupes de discussion qui, en sept rencontres et « dans un processus démocratique », creusent ce qu’ils pensent des enjeux qui y sont décrits, indique ainsi "sœur" Anne-Marie Jackson, directrice du Forum "jésuite".


Education de la "foi" des adultes


"Mgr" Paul-André Durocher, président la CECC et "archevêque" de Gatineau, qui en signe la préface, y voit lui aussi « un outil de travail et de réflexion, sur les questions de justice sociale ». « Il est fait pour l’éducation de la "foi" des adultes sur la doctrine sociale de [la secte] », précise-t-il.

Depuis de nombreuses années, des voix "chrétiennes" se sont élevées pour dénoncer les dangers potentiels pour l’environnement liés à l’exploitation de certaines richesses énergétiques canadiennes, dont les sables bitumineux en Alberta. "L’Église" Unie du Canada évoque ces enjeux depuis longtemps, tout comme divers leaders anglicans, mais c’est la première fois que la CECC est aussi claire face aux enjeux environnementaux qui découlent de la production énergétique au pays, estime Radio Ville-Marie.


( source : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Les-eveques-canadiens-mettent-en-garde-contre-les-gaz-de-schiste-2014-09-14-1205947 )
Se soucier de la nature, c'est très bien... Mais lorsque dans le même temps on ne se soucie pas de Dieu, ni même, peut-être, de choses comme l'avortement ou l'euthanasie (je ne sais pas ce qu'en dit la secte au Canada), ça fait tache, surtout venant de types qui prétendent être un "clergé"... Et surtout quand on appelle à la rescousse le "processus démocratique".

Vous le connaissez, ce Durocher ? C'est une célébrité locale ? Laughing

Apparemment il parle de "doctrine sociale" de la secte à propos du prospectus « Des limites... pour bien vivre  ! » Rolling Eyes

Toujours cette même langue de bois, avec ces modernos !

Au lieu des gaz de schiste, on devrait parler des gaz de schisme.. d’hérésie et d'apostasie !

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32426
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Mar 16 Sep 2014, 2:15 pm

gabrielle a écrit:  
...Les Anglais, sont toujours en retard... Very Happy

Vous parlez d'Harper ? Very Happy
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32426
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Mar 16 Sep 2014, 2:31 pm

.
gabrielle a écrit:Du moment que quelqu'un va à contre-courant l'étiquette "intégriste" lui colle dans le front....

Saint Pie X n'-a-t-il pas dit:  Si quelqu'un vous traite d’intégristes, vantez-vous-en !
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32426
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Mar 16 Sep 2014, 5:04 pm

Benjamin a écrit: ...Vous le connaissez, ce Durocher ? C'est une célébrité locale ? Laughing

@ Benjamin.

Voici quelques info concernant notre « vedette» nationale :



.
Monseigneur Paul-André Durocher est né le 28 mai 1954 à Windsor en Ontario, indique l'archidiocèse de Gatineau sur son site internet http:  //diocese gatineau.org/. Il a étudié au séminaire de l’université St-Paul d'Ottawa où il obtient deux diplômes en théologie: le baccalauréat en 1981, puis la Maîtrise ès arts en 1985. Il complète également le baccalauréat en éducation à l'Université d'Ottawa en 1980.
.
Il a été ordonné prêtre pour le diocèse de Timmins en 1982. Il obtient la licence civile en Droit canonique auprès de l'Université de Strasbourg en France en 1992. Une année sabbatique en 1996 lui permit de terminer la licence en théologie sacrée à l'Université Pontificale Grégorienne à Rome.

Après plusieurs postes pastoraux, il est nommé en 1997 évêque auxiliaire du diocèse de Sault-Ste-Marie. En 2002, il devient évêque d'Alexandria-Cornwall. Le pape Benoît XVI le nomme ensuite archevêque de Gatineau e 12 octobre 2011. La semaine suivante, il est élu vice-président de la Conférence des évêques catholiques du Canada.
.
http://www.cath.ch/detail/mgr-paul-andr%C3%A9-durocher-%C3%A9lu-pr%C3%A9sident-de-la-conf%C3%A9rence-des-%C3%A9v%C3%AAques-canadiens
.


Quatorze strike out (soit 4 manches et 2 retraits !) pour M. Durocher ! Laughing
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32426
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Mer 17 Sep 2014, 7:37 am

ROBERT. a écrit:
gabrielle a écrit:  
...Les Anglais, sont toujours en retard... Very Happy

Vous parlez d'Harper ? Very Happy

Les Anglais en général... Wink
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Mer 17 Sep 2014, 11:42 am

gabrielle a écrit:
ROBERT. a écrit:
gabrielle a écrit:  
...Les Anglais, sont toujours en retard... Very Happy

Vous parlez d'Harper ? Very Happy

Les Anglais en général... Wink

Il est vrai que M. Harper est un cas particulier....  OK
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32426
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Benjamin le Mer 18 Mar 2015, 7:14 am

« Tintin en Amérique » accusé de racisme anti-Amérindiens et brièvement retiré de la vente dans une ville canadienne


(…) La raison de cette polémique? Cet album « dégage une vision péjorative des Autochtones qui sont appelés ‘peaux rouges’ par Hergé », selon Radio Canada lundi 16 mars sur son site. Des résidents de Winnipeg, au sud de Canada, ont donc exigé (et temporairement obtenu) le retrait de la BD des rayons d’une librairie de la chaîne « Chapter’s ».

« Je crois que ça alimente les stéréotypes », selon l’une de ces habitantes appartenant à la communauté amérindienne, qui estime que « les Indiens sont présentés comme des êtres sauvages et dangereux, des êtres que l’on doit craindre », tandis que « le petit Tintin qui est là, sans défense », « fait écho au racisme que nous subissons ici ».

Retiré des ventes dimanche, « Tintin en Amérique » a ensuite été remis en vente, précise encore Radio Canada: « La direction de Chapter’s a expliqué qu’un livre est retiré des rayons seulement s’il incite à la violence, s’il contient de la pédophilie ou s’il présente des instructions sur la fabrication d’armes ».


( source : http://www.fdesouche.com/576973-tintin-en-amerique-accuse-de-racisme-anti-amerindiens-et-brievement-retire-de-la-vente-dans-une-ville-canadienne )

( source de la source : http://www.huffingtonpost.fr/2015/03/17/tintin-en-amerique-racisme-amerindiens-canada_n_6883946.html )

Spéciale dédicace à... Robert ! cheers

(J'ai failli ouvrir un nouveau sujet intitulé "Spéciale dédicace à... Robert !", mais cela aurait commencé à faire beaucoup de sujets ouverts pour des dédicaces...)
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6515
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Mer 18 Mar 2015, 7:54 am

Il vont le chercher loin le racisme...

Les Indiens sont-ils racistes lorsqu'ils nomment les missionnaires ou autres : homme blanc?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Benjamin le Mer 18 Mar 2015, 9:14 am

gabrielle a écrit:Il vont le chercher loin le racisme...

Les Indiens sont-ils racistes lorsqu'ils nomment les missionnaires ou autres : homme blanc?

Cette hystérie du "racisme" est surtout utilisée depuis la Seconde Guerre mondiale par les promoteurs du "Nouvel Ordre Mondial" contre les Européens ou descendants d'Européens, pour leur faire croire qu'ils sont méchants et qu'ils n'ont pas le droit de se défendre ni même de lever le petit doigt face à ce "Nouvel Ordre Mondial" qui brasse les populations et les "cultures" pour les détruire, et ceci alors que les promoteurs de ce N.O.M. sont précisément les plus grands racistes qui soient... Pour arriver à leurs fins, ces personnes ont recours à la mythologie dont-on-n'a-pas-le-droit-de-parler et que tu connais déjà  Wink, et réécrivent l'Histoire entière de A à Z, mêlant dans leurs livres leur haine de l'Église à celle des hommes qui en étaient les plus solides défenseurs, à savoir nous autres Européens. Ils savent bien que nous sommes (étions ?) le plus gros morceau et le plus gros obstacle sur leur chemin, et ils agissent en conséquence, afin d'éviter tout réveil de notre part.

Cet état des choses expliquant ces phrases que j'ai pu voir quelque part : "Anti-racist" is codename for anti-White (en Français : "Anti-raciste" est un nom de code pour anti-Blanc) et : "Diversity" is codename for White genocide (en Français : La "diversité" [dans le sens où ce mot est employé par les médias] est un nom de code pour "génocide des Blancs").

Les personnes dont parle l'article ne font que reprendre des décennies de propagande à leur compte, elles sentent plus ou moins consciemment que le climat est propice ; le monde en place espère profiter de leur passé réel ou imaginaire pour s'en faire des serviteurs idiots-utiles en manipulant leur sensibilité et leur intérêt.

Cela dit, si j'ai rapporté cet article ce n'était au départ pas pour dire cela mais parce qu'il était question de Tintin en Amérique et du Canada, ce qui m'a donc fait penser à Robert Laughing
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6515
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Mer 18 Mar 2015, 9:16 am

Les idiots utiles sont nécessaires à toute forme de manipulation des esprits.

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Mer 18 Mar 2015, 8:26 pm

Benjamin a écrit:
...Cet état des choses expliquant ces phrases que j'ai pu voir quelque part : "Anti-racist" is codename for anti-White (en Français : "Anti-raciste" est un nom de code pour anti-Blanc) et : "Diversity" is codename for White genocide (en Français : La "diversité" [dans le sens où ce mot est employé par les médias] est un nom de code pour "génocide des Blancs").


Comme le dit Gabrielle un peu plus haut:

Les idiots utiles sont nécessaires à toute forme de manipulation des esprits.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32426
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Benjamin le Mar 07 Avr 2015, 6:15 am

Québec : un père furieux que son fils étudie l’islam à l’école reçoit une mise en demeure


Un père de famille qui estime que son fils de 8 ans ne devrait pas être initié aux concepts de base de l’islam à l’école a décidé de dénoncer de façon virulente la situation sur les réseaux sociaux, ce à quoi la commission scolaire visée, située dans Lanaudière, a répliqué en lui envoyant une mise en demeure pour « propos haineux ».

Tout a commencé lorsque le fils de Jacques Maurice est rentré de l’école avec, comme à l’habitude, des devoirs à faire. Mais ce soir-là, il devait compléter un exercice sur les principes de base de l’islam en répondant à des questions comme: « Qui est le prophète Mahomet? ».

Furieux de constater que l’établissement scolaire de son fils enseignait les grandes lignes de l’islam, M. Maurice s’est défoulé sur Facebook en écrivant, entre autres, que « l’islam est une religion de m**** ».

Voilà ce qui a choqué la Commission scolaire qui a fait parvenir au père une mise en demeure afin qu’il retire les « propos haineux » de son compte Facebook, sans quoi elle menaçait de le poursuivre.

L’homme s’est exécuté,
mais a réfuté les accusations de la commission scolaire, disant qu’il n’entretenait pas de haine envers les musulmans. Seulement, il refuse que son fils soit en contact avec d’autres religions que la religion catholique, estimant qu’il est trop jeune pour être en contact avec d’autres cultures. [...]


( source : http://www.fdesouche.com/586015-quebec-un-pere-furieux-que-son-fils-apprenne-sur-lislam-lecole-recoit-une-mise-en-demeure )

( source de la source : http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2015/04/20150403-131319.html )
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6515
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Mar 07 Avr 2015, 7:35 am

Il y a des Québécois qui en en "plein le casque" de l'Islam... si pouvait réagir de même pour la secte.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Mar 07 Avr 2015, 12:49 pm

Benjamin a écrit:
il refuse que son fils soit en contact avec d’autres religions que la religion catholique, estimant qu’il est trop jeune pour être en contact avec d’autres cultures. [...]


( source : http://www.fdesouche.com/586015-quebec-un-pere-furieux-que-son-fils-apprenne-sur-lislam-lecole-recoit-une-mise-en-demeure )

( source de la source : http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2015/04/20150403-131319.html )

Le père voit pas que la "religion"  qui est enseignée à l'école de son fils n'est pas la religion catholique.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32426
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Benjamin le Ven 15 Mai 2015, 8:27 am

Québec : en 4 ans, le nombre de repas halal préparés pour les détenus musulmans a doublé


Les repas casher et halal pour les détenus ont coûté près de 400 000 $ en 2014-15. En moyenne, le prix d’un repas en prison coûte 2 $ à l’État. Le prix unitaire d’un repas fait de produits casher s’élève à 5,25 $ et à 3,31 $ pour un repas de produits halal.

Le nombre de repas halal préparés pour les détenus musulmans incarcérés dans les prisons québécoises continue d’augmenter, allant même jusqu’à doubler depuis quatre ans.

Offertes aux détenus de "confession" musulmane ou juive, les diètes "religieuses" disponibles dans les 18 centres de détention du Québec sont de plus en plus commandées. Alors que 57 901 repas halal et casher avaient été servis en 2010-11, ce nombre a plus que doublé pour atteindre 114 350 diètes en 2014-15.

Une hausse essentiellement due à l’augmentation du nombre de repas halal commandé. En deux ans, les diètes musulmanes ont ainsi fait un bond de 17 %. À l’inverse, le nombre de repas casher préparés demeure stable autour de 10 000 annuellement.

Moins cher l’unité

Si le coût unitaire moyen pour le repas des prisonniers réguliers est d’environ 2 $, les repas congelés préparés selon un code culinaire "religieux" sont plus chers. Les repas casher coûtent 5,25 $ l’unité et l’État québécois paye 3,31 $ pour un repas halal.

Les diètes "religieuses" vont donc coûter près de 400 000 $ en 2014-15, comparativement à 273 872 $ en 2010-11. Toutefois, les établissements ont réussi à diminuer le coût unitaire des repas depuis deux ans, ce qui rétablit quelque peu l’équilibre avec la hausse de la demande.

Depuis 2012-13, le repas casher est ainsi passé de 5,75 $ à 5,25 $ l’unité, alors que le prix du repas halal a diminué de 13 cents pour s’établir à 3,31 $.

"Confession" par opportunisme

Sans vouloir brimer les gens de "confession" musulmane qui souhaitent manger halal, le critique caquiste en matière de sécurité publique, Marc Picard, souhaite « plus de rigueur » de la part des autorités. Il croit donc que certains criminels se "convertissent" par opportunisme pour profiter des diètes "religieuses".

« Ces repas sont un peu plus santé, de meilleure qualité et des portions un peu plus généreuses », indique-t-il en rappelant que les repas halal sont près de deux fois et demie plus coûteux que les repas réguliers.

« J’ai une crainte que des prisonniers se "convertissent" à cette "religion" une fois en prison », déplore le député des Chutes-de-la-chaudière. « Quand je vois des chiffres comme ça, je pense toujours à nos personnes âgées qui ont des repas à 2 $ dans les CHSLD alors que les prisonniers ont des repas aux montants plus élevés. »


( source : http://www.fdesouche.com/597837-quebecprisons-en-4-ans-le-nombre-de-repas-halal-prepares-pour-les-detenus-musulmans-double )

( source de la source : http://www.journaldemontreal.com/2015/05/14/deux-fois-plus-de-dietes-religieuses )

avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6515
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Ven 15 Mai 2015, 10:37 am

.
Ici aussi, au Québec, les "chrétiens" "s'entraident" avec  avec les muslim: on enlève aux CHSLD pour donner de plus en plus

de repas halal... jusqu'à ce que EI prenne le contrôle; alors, ni les CHSLD, ni personne ne mangera à sa faim: on aura le "paradis" IE.


voir: http://messe.forumactif.org/t4595p165-l-union-des-conciliaires-et-des-mahometans#117055



Dernière édition par ROBERT. le Ven 15 Mai 2015, 10:41 am, édité 1 fois (Raison : ajout d'un lien)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32426
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Sam 16 Mai 2015, 7:49 am

Pendant ce temps, dans un hôpital en santé mentale, on a coupé dans les collations le jus d'ananas, les fruits et dans les repas 1/3 de la portion pour économiser...

Dans des écoles on enlève le droit dans les cafétérias de servir des repas à base de porc....

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Sam 16 Mai 2015, 1:47 pm

gabrielle a écrit:Pendant ce temps, dans un hôpital en santé mentale, on a coupé dans les collations le jus d'ananas, les fruits et dans les repas 1/3 de la portion pour économiser...

Dans des écoles on enlève le droit dans les cafétérias de servir des repas à base de porc....


Je pense que les repas kasher et halal s'en viennent dans les écoles ?
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32426
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Dim 17 Mai 2015, 7:39 am

ROBERT. a écrit:
gabrielle a écrit:Pendant ce temps, dans un hôpital en santé mentale, on a coupé dans les collations le jus d'ananas, les fruits et dans les repas 1/3 de la portion pour économiser...

Dans des écoles on enlève le droit dans les cafétérias de servir des repas à base de porc....


Je pense que les repas kasher et halal s'en viennent dans les écoles ?

C'est déjà fait dans certains endroits... il y des directeurs qui résistent encore.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  Benjamin le Mer 27 Mai 2015, 6:49 am



Des nouvelles de Durocher, cité en début de fil :

Canada : les "évêques" veulent être consultés sur le suicide assisté


Le président de la Conférence des "évêques" [conciliaires] du Canada exprime l’inquiétude des [conciliaires] du pays qui souhaitent participer activement à la discussion publique sur l’assistance médicale au suicide.


Rome, 26 mai 2015  (ZENIT.org) Marina Droujinina  | 272 clics


Les membres de la Conférence des "évêques" [conciliaires] du Canada (CECC) demandent à « être consultés » et à participer activement à la discussion publique sur l’aide médicale au suicide.

"Mgr" Paul-André Durocher, "archevêque" de Gatineau et président de la CECC, exprime les préoccupations des [conciliaires] du pays sur les « répercussions de la décision de la Cour » publiée le 6 février 2015, permettant à toute personne de demander, dans certaines circonstances, qu’un médecin l’aide à mettre fin à ses jours.

« Profondément troublés par la décision de la Cour suprême », les "évêques" souhaitent être « parmi les organismes qui seront consultés par le Gouvernement du Canada dans le cadre de cette question », peut-on lire dans une lettre de "l'archevêque" au ministre de la Justice et au procureur général du Canada publiée le 22 mai.

« La décision de la Cour mine non seulement l'estime qu'a la société à l'égard de la vie humaine, mais également l'assurance et la confiance de toutes les personnes, surtout celles qui sont plus vulnérables, envers les membres du personnel médical et les établissements de soins de santé de protéger leurs vies », souligne "Mgr" Durocher.

« De plus, ajoute-t-il, le Parlement, de même que les assemblées législatives provinciales et les collèges des médecins doivent maintenant trouver des moyens pour empêcher que cette décision n'affecte les droits des médecins garantis par la Charte ».

"L'archevêque" rappelle que « les [conciliaires] ont un engagement et une participation indéfectibles dans les soins de santé » du pays. Même dans les établissements médicaux non [conciliaires] « on retrouve parmi les professionnels de la santé un grand nombre d'hommes et de femmes dévoués qui appartiennent à [la secte conciliaire]. Compassion et soins pour les malades, les mourants et les personnes économiquement et socialement vulnérables sont au cœur du travail de miséricorde de notre [secte] ».

La CECC demande être « consultée » dans le cadre de la nouvelle législation pour « s'assurer que la loi protégera la vie et la santé de tous dans la plus grande mesure possible » et « qu'elle offrira également une protection complète des droits et de la liberté de conscience des travailleurs et des gestionnaires de la santé ».

"Mgr" Durocher demande au ministre de faire parvenir aux "évêques" « la date à laquelle les consultations publiques débuteront, la manière dont elles se dérouleront, et la meilleure façon pour nous de participer aux réflexions et aux discussions ».


( source : http://www.zenit.org/fr/articles/canada-les-eveques-veulent-etre-consultes-sur-le-suicide-assiste )

Ça exprime l'inquiétude, ça exprime les préoccupations, c'est profondément troublé, ça souhaite, ça demande à être consulté, ça demande à faire parvenir...

Mais évidemment ça ne condamne rien !
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6515
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  gabrielle le Mer 27 Mai 2015, 7:59 am

Tu as raison, et c'est en cela aussi qu'ils montrent qu'ils ne sont pas de l'Église Catholique, cette dernière aurait fulminé un excommunication à tous ceux qui de près ou de loin seront mêlés dans un suicide assisté; tout comme elle le fait pour l'IVG.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pendant ce temps-là, au Canada...

Message  ROBERT. le Mer 27 Mai 2015, 10:52 am

Benjamin a écrit:...Ça exprime l'inquiétude, ça exprime les préoccupations, c'est profondément troublé, ça souhaite, ça demande à être consulté, ça demande à faire parvenir...

La sempiternelle langue de bois des modernos de tout crin, des psy à la Freud, des théologiens à Teillard, etc...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32426
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 22 1, 2, 3 ... 11 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum