Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?

Aller en bas

Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ? Empty Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?

Message  pechemignon le Mer 09 Oct 2013, 10:47 am

Bonjour

Lorsque qu'on fait la prière du rosaire on "récite" ( un mot que j'aime pas beaucoup) l'Ave Maria, en méditant les mystères du Christ. Concrètement qu'est ce qui se passe dans nos pensées? on pense aux mystères ou bien on pense au sens des mots de l'Ave Maria? ou alors on pense aux deux? et si on pense aux deux dans quel ordre sont focalisé nos pensées entre les mystères et l'Avé Maria? Enfin connaissez vous un saint dévot de Marie qui a  détaillé concrètement ce qui se passe dans ses pensées lorsqu'il prie le rosaire?

Merci

pechemignon

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 09/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ? Empty Re: Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?

Message  Roger Boivin le Mer 09 Oct 2013, 2:58 pm

pechemignon a écrit:Bonjour

Lorsque qu'on fait la prière du rosaire on "récite" ( un mot que j'aime pas beaucoup) l'Ave Maria, en méditant les mystères du Christ. Concrètement qu'est ce qui se passe dans nos pensées? on pense aux mystères ou bien on pense au sens des mots de l'Ave Maria? ou alors on pense aux deux? et si on pense aux deux dans quel ordre sont focalisé nos pensées entre les mystères et l'Avé Maria? Enfin connaissez vous un saint dévot de Marie qui a  détaillé concrètement ce qui se passe dans ses pensées lorsqu'il prie le rosaire?

Merci
Bonjour et bienvenue ..pechemignon !

Voici quelques  textes que j'avais transcrit voilà bien des années, mais comme ce n'était que pour moi seul, alors malheureusement je n'en  ai pas noté les auteurs :


« le mieux serait d'unir les trois attentions :  aux mots, à leur sens et au mystère, comme cela est parfois possible dans les formules du chapelet.
Mais on peut les séparer à condition de garder sur Dieu ou sur Jésus et Marie, dans ce Mystère, ce regard d'amour qui est l'oraison type du Rosaire.
Dans ce cas, les mots qu'on prononce  ne sont plus qu'une musique qui occupe le corps tandis que l'esprit s'occupe de Dieu.
La récitation du Rosaire, si elle doit être accompagnée de la méditation des mystères, ne peut échapper à cette nécessité. »


« Il y a bien de manières de réciter pieusement le saint Rosaire. Tantôt l'âme se voit pressée de demander telle vertu, telle grâce dont elle sent d'avantage la nécessité ; tantôt comblée de douceurs, elle n'a de pensée que pour bénir sa bonne Mère ou se réjouir avec Elle de ses privilèges, invitant toutes les créatures à s'unir à elle pour glorifier son auguste Souveraine ; ou bien elle s'attachera au sens des mots qu'elle prononce. Que sais-je ? plus nous affectionnerons le saint Rosaire, plus aussi l'Esprit-Saint nous en découvrira l'excellence, les trésors, les grandeurs.

Mais si vous voulez toujours retirer un très grand fruit de cette pratique, ayez soin de vous rappeler à chaque dizaine le mystère que vous méditez - l'importance de cette méditation est si grande, que sans elle le Rosaire est presque un corps sans âme - , vous représentant, sans effort, les lieux, les personnes, les principales circonstances de ces mystères.

Surtout, quand vous prenez votre chapelet, ne perdez jamais de vue ces deux grandes pensées malheureusement trop souvent oubliées et pourtant si douces au cœur, si efficaces pour la réforme de la vie :

c'est que : - 1. « Jésus-Christ, la Sagesse Éternelle, a dit, fait et souffert pour vous en particulier, tout ce qu'il a dit, fait et souffert pour le genre humain tout entier. »

A l'exemple de s. Paul qui, s'appropriant en quelque sorte toute le mérite de la Rédemption disait : " Jésus-Christ m'a aimé et il s'est livré pour moi ", vous devez, vous aussi, vous écrier avec bonheur : " Oui, le Fils de Dieu, dans l'immensité de son amour, m'avait présent à sa pensée et a son cœur ; " Oui, pour moi, comme si j'eusse été seul, Jésus s'est incarné dans le sein de Marie, a voulu naître dans une étable, vivre pendant trente ans soumis à Marie, mourir sur la croix ! ..

"C'est pour moi encore, que cette toute aimable et inconnue Sagesse est cachée dans ce tabernacle - ( ici, au Québec, on en est privé depuis des lustres. roger.) -, où me sont rappelés tous les mystères que je parcours dans ce Rosaire.
"Pour moi, chacune de ses paroles a été dites, chacune des goutes de son sang, chacune de ses souffrances, a été à mon intention pour me mériter les grâces que je vais maintenant solliciter.

Cette pensée, si pleine de vérité, ne vous fera-t-elle pas prier avec plus d,attention et de modestie, solliciter avec plus de confiance les faveurs que vous vous proposez de demander en chaque mystère ? O divine Mère, direz-vous à la très sainte Vierge, c'est pour salut que votre divin Fils a accompli ces choses, a pleuré, a souffert ; pourriez-vous me refuser ? Et, vaincue par cette confiance, la divine trésorière des richesses du Ciel ne se contentera pas de vous appliquer abondamment les mérites de son Jésus ; mais encore Elle vous donnera les siens qu'Elle réserve à ses plus fidèles serviteurs.


- 2. Une autre réflexion que vous ne devez jamais perdre de vue, c'est que devant Dieu les intervalles de temps et des lieux ne sont rien ; son éternité correspond à tous les temps, son immensité à tous les lieux.

Pour Dieu, rien n'a été, tout est ; rien n'est hors de lui, tout est dans son sein. Dès lors, en chacun des mystères que vous parcourez sur votre chapelet, vous n'avez plus à reculer de vingt siècles ; Bethléem, Nazareth, le Calvaire, sont là sous vos yeux, Jésus naît, souffre pour vous aujourd'hui, à l'instant même.

Vous direz à chaque dizaine : « C'est pour ma propre instruction, pour la rédemption et le salut de mon âme que Jésus vient au monde, se présente au temple, endure les souffrances de son agonie, de son crucifiement, "aujourd'hui et sous mes yeux. " »

Voilà comme la pensée-mère qui doit vous accompagner en récitant votre chapelet, et vous en rendre la récitation non seulement facile et délicieuse, mais surtout efficace et salutaire.

Considérez, enfants de Marie, qu'il est diverses manières de bien dire le chapelet :

+ La première ; c'est de nous "attacher au sens des paroles ", " de goûter", de nous en en pénétrer ". Elles sont si belles, si touchantes, ces paroles !

+ la seconde manière, c'est de "nous occuper des mystères du Rosaire ", qui ont été tour à tour, pour Jésus et Marie, un sujet de joie, de douleur et de gloire.

N'y a-t-il pas matière abondante et variée à nos méditations dans tous ces grands mystères - qui sont les plus touchants de la religion, et qui rappellent à notre mémoire les vertus et les exemples du Sauveur et de sa Sainte Mère - qui résument toute la vie du sauveur et de notre Mère ?

+ La troisième manière, c'est de " nous proposer, à chaque dizaine, une intention particulière qui occupe l'esprit et le cœur, prévienne l'ennui et les distractions ; " par exemple, la conversion d'un pécheur, le soulagement d'un malade, la délivrance d'une âme du purgatoire.

Avons-nous eu recours à ces divers moyens pour dire le chapelet ?
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11710
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ? Empty Re: Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?

Message  Roger Boivin le Mer 09 Oct 2013, 4:31 pm

Il y a cette 25 ième Rose du Secret Admirable du Très saint Rosaire de saint Louis Marie Grignon de Monfort :


25 Rose - RICHESSE DE SANCTIFICATION RENFERMÉES DANS LES PRIÈRES ET LES MÉDITATIONS DU ROSAIRE.

75. Jamais personne ne pourra comprendre les richesses admirables de sanctification qui sont renfermées dans les prières et dans les mystères du saint Rosaire. Cette méditation des mystères de la vie et de la mort de Notre- Seigneur Jésus-Christ est, pour tous ceux qui en font usage, la source des fruits les plus merveilleux. Aujourd'hui, on veut des choses qui frappent, qui émeuvent, qui produisent dans l'âme des impressions profondes. Qu'y a-t-il au monde de plus émouvant que cette histoire merveilleuse de notre Rédempteur se déroulant à nos yeux en quinze tableaux nous rappelant les grandes scènes de la vie, de la mort et de la gloire du Sauveur du monde? Quelles prières sont plus excellentes et plus sublimes que l'Oraison dominicale et l'Ave de l'ange? Là sont renfermés tous nos désirs, tous nos besoins.

76. La méditation des mystères et des prières du Rosaire est la plus facile de toutes les oraisons, parce que la diversité des vertus, des états de Jésus-Christ que l'on étudie, récrée et fortifie merveilleusement l'esprit et empêche les distractions. Les savants trouvent dans ces formules la doctrine la plus profonde, et les petits, les instructions les plus familières. Il faut passer par cette méditation facile, avant de s'élever au degré le plus sublime de la contemplation. Telle est la pensée de saint Thomas d'Aquin, et le conseil qu'il nous donne, quand il dit qu'il faut s'exercer d'abord comme dans un champ de combat par l’acquisition de toutes les vertus dont nous avons le parfait modèle dans les mystères du Rosaire; car c'est là, dit le savant Cajetan, que nous acquerrons l'union intime avec Dieu, sans laquelle la contemplation n'est qu'une illusion capable de séduire les âmes.

77. Si les faux illuminés de nos jours ou les quiétistes avaient suivi ce conseil, ils n'auraient pas fait de si terribles chutes, ni causé tant de scandales dans la dévotion. C'est une étrange illusion du démon de croire qu'on puisse faire des oraisons plus sublimes que celles du Pater et de l'Ave, en abandonnant ces divines oraisons qui sont le soutien, la force et la garde de l'âme. J'avoue qu'il n'est pas toujours nécessaire de les réciter vocalement et que la prière intérieure, en un sens, est plus parfaite que la vocale; mais je vous assure qu'il est très dangereux, pour ne pas dire pernicieux, de quitter de son propre mouvement la récitation du chapelet ou du Rosaire sous prétexte d'une plus parfaite union à Dieu. L'âme finement orgueilleuse, trompée par le démon du midi, fait tout ce qu'elle peut intérieurement pour s'élever au degré sublime des oraisons des saints, méprise et quitte pour cela ses anciennes manières de prier, bonnes pour les âmes du commun. Elle ferme d'elle-même l'oreille aux prières et au salut d'un ange et même à l'oraison qu'un Dieu a faite, pratiquée et commandée : "Sic orabitis: Pater noster" et Vous prierez ainsi, et, par là, elle tombe d'illusion en illusion, et de précipice en précipice.

78. Croyez-moi, mon cher confrère du Rosaire, voulez-vous arriver à un haut degré d'oraison sans pourtant l'affecter et sans tomber dans les illusions du démon si ordinaires aux personnes d'oraison, dites tous les jours, si vous pouvez, votre Rosaire entier ou du moins le chapelet. Y êtes-vous déjà arrivé par la grâce de Dieu, si vous voulez vous y conserver et y croître dans l'humilité, conservez la pratique du saint Rosaire, car jamais une âme qui dit son Rosaire tous les jours ne sera formellement hérétique ni trompée par le démon; c'est une proposition que je signerais de mon sang. Si cependant Dieu, par sa très grande miséricorde, vous attire au milieu de votre chapelet aussi puissamment que quelques saints, laissez-vous aller à son attrait, laissez Dieu opérer et prier en vous et y réciter le Rosaire à sa manière, et que celui-là vous suffise dans la journée. Mais si vous n'êtes que dans la contemplation active ou oraison ordinaire, de quiétude, de présence de Dieu et d'affection, vous avez encore moins de raison de quitter le Rosaire, et bien loin de reculer dans l'oraison et la vertu en le récitant, qu'au contraire, il vous sera un aide merveilleux et la véritable échelle de Jacob, où il y avait 15 échelons, par lesquels vous irez de vertu en vertu, de lumières en lumières, et arriverez facilement sans tromperie jusqu'à la plénitude de l'âge de Jésus-Christ.


http://messe.forumactif.org/t426-le-secret-admirable-du-tres-saint-rosaire-pour-se-convertir-et-se-sauver#5942

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11710
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ? Empty Re: Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?

Message  pechemignon le Jeu 10 Oct 2013, 2:59 am

Merci Roger, bravo, c'est ce que je recherchais.

Que Maman vous comble de toute ces grâces.

pechemignon

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 09/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ? Empty Re: Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?

Message  Roger Boivin le Jeu 10 Oct 2013, 1:25 pm

De même pour vous, pechemignon ! merci !

Pour le maintien du corps, j'avais ça aussi :

..il faut réciter le saint Rosaire avec modestie, c'est-à-dire, autant qu'on peut, à genoux, les mains jointes, le rosaire en mains. Si cependant on est malade, on peut le dire en son lit ; si on est en voyage, on peut le dire en marchant ( assis, en auto. roger.) ; si pour quelques infirmités on ne peut être à genoux, on peut le dire debout ou assis.

..et pour s'encourager :
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11710
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ? Empty Re: Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?

Message  ROBERT. le Jeu 10 Oct 2013, 2:16 pm

pechemignon a écrit:Merci Roger, bravo, c'est ce que je recherchais.

Que Maman vous comble de toute ces grâces.
 
 
Bonjour pechemignon.
 
Je vous souhaite la plus cordiale bienvenue sur Te Deum.
 
Au plaisir de vous relire.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ? Empty Re: Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?

Message  François-Xavier le Ven 24 Jan 2014, 4:54 pm

Je m'interroge depuis un moment, nous disons notre Chapelet en famille accompagné d'un petit livre qui donne une phrase à méditer pour chaque Ave Maria. Seulement, nous avons pris l'habitude de dire la phrase de méditation à haute voix, ce qui fait une coupure entre chaque Ave Maria.

Est-ce d'une part convenable, si oui, ne serait-il pas préférable d'avoir chacun un livre sur les mystères (faire des photocopies par ex.) ?

Merci de m'éclairer.
François-Xavier
François-Xavier

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ? Empty Re: Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?

Message  Roger Boivin le Ven 24 Jan 2014, 5:26 pm

François-Xavier a écrit:Je m'interroge depuis un moment, nous disons notre Chapelet en famille accompagné d'un petit livre qui donne une phrase à méditer pour chaque Ave Maria. Seulement, nous avons pris l'habitude de dire la phrase de méditation à haute voix, ce qui fait une coupure entre chaque Ave Maria.

Est-ce d'une part convenable, si oui, ne serait-il pas préférable d'avoir chacun un livre sur les mystères (faire des photocopies par ex.) ?

Merci de m'éclairer.
Serait-il possible d'en connaître le titre, l'auteur et l'année de l'édition ?

Je ne crois pas qu'il soit nécessaire d'entrecouper ainsi chaque AVE ; en effet ça coupe ..et rallonge le temps. Peut-être mentalement avoir l'idée de la petite phrase sans la dire vocalement ? Mais ce n'est là que mon opinion.

J'ai ce petit livre chez moi, que je trouve vraiment excellent, Le Rosaire guide des fidèles, et et que l'on peut retrouver ici :


Le Saint Rosaire - Guide des Fidèles -- Père Jourdain Harpin -- 1916 :

https://archive.org/stream/cihm_78421#page/n7/mode/2up


Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11710
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ? Empty Re: Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?

Message  François-Xavier le Ven 24 Jan 2014, 5:56 pm

roger a écrit:
François-Xavier a écrit:Je m'interroge depuis un moment, nous disons notre Chapelet en famille accompagné d'un petit livre qui donne une phrase à méditer pour chaque Ave Maria. Seulement, nous avons pris l'habitude de dire la phrase de méditation à haute voix, ce qui fait une coupure entre chaque Ave Maria.

Est-ce d'une part convenable, si oui, ne serait-il pas préférable d'avoir chacun un livre sur les mystères (faire des photocopies par ex.) ?

Merci de m'éclairer.
Serait-il possible d'en connaître le titre, l'auteur et l'année de l'édition ?

Je ne crois pas qu'il soit nécessaire d'entrecouper ainsi chaque AVE ; en effet ça coupe ..et rallonge le temps. Peut-être mentalement avoir l'idée de la petite phrase sans la dire vocalement ? Mais ce n'est là que mon opinion.

J'ai ce petit livre chez moi, que je trouve vraiment excellent, Le Rosaire guide des fidèles, et et que l'on peut retrouver ici :


Le Saint Rosaire - Guide des Fidèles -- Père Jourdain Harpin -- 1916 :

https://archive.org/stream/cihm_78421#page/n7/mode/2up



Bonsoir Roger,

Il s'agit du livre "LE SAINT ROSAIRE médité selon la méthode du Vénérable Père L.-E. CESTAC" Éditions Saint-Rémi.

Les morceaux choisis sont vraiment bien et les illustrations magnifique, le seul problème est cette coupure entre chaque Ave.
François-Xavier
François-Xavier

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ? Empty Re: Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?

Message  Roger Boivin le Ven 24 Jan 2014, 6:52 pm

François-Xavier, je l'ai retrouvé en PDF ; je vais regarder ça.

http://www.saint-remi.fr/medias/extraits/le_rosaire_medite_selon_la_methode_du_pere_cestac_extrait.pdf

..Je viens de voir qu'on y a mis dans ce PDF que les deux premiers mystères joyeux. Mais tout de même, ça donne une idée.
C'est fort intéressant.

Pour ne pas couper chaque AVE, il serait possible - c'est juste une suggestion - d'en faire la lecture en dehors du chapelet, ou entre chaque dizaine si le temps le permet, soit personnellement ou à la famille, comme d'un texte pour chaque dizaine ; ce qui alimenterait l'esprit.

Et au moment de réciter le chapelet en famille, les images, paroles, lieux, etc, reviendraient d'eux-même avec un peu d'effort ; évidemment selon la capacité de chacun et les dispositions du moment, on file pas toujours pareille ;

quitte à les relire régulièrement ou parfois ou de temps en temps. Moi personnellement c'est ce que je ferais, et même que ça me désole d'y retrouver que deux mystères. L'idéal, serait de les savoir par cœur, sinon le mot à mot, du moins l'idée, et à chaque ave, sans les dire vocalement, de s'en rappeler l'idée.

Parfois une idée durant toute la dizaine suffit ; ça dépend des dispositions du moment. Trop surcharger c'est pas mieux.

Le texte au début dit :
..  Faute de méthode, cette « méditation » se réduit, hélas, trop souvent, au simple énoncé du mystère ! Quelques âmes de bonne volonté ont essayé – avec succès – d'appliquer une pensée, une parole, un fait, à chaque « Ave », et de suivre ainsi Marie, pas à pas, dans les différentes scènes de sa vie (joyeuse, douloureuse, glorieuse). Sans supprimer l'effort, ce procédé le facilite, fait de la récitation – si aisément routinière – une pratique très vivante, très douce à l'âme, très féconde.
On la propose aux âmes simples qui veulent se nourrir spirituellement, tout en « récitant » leur chapelet !
On ne fait que proposer cette méthode ; faut pas s'en faire une obligation. Il faut conserver la simplicité du Rosaire, sinon ça peut devenir rebutant pour certain.

Ce n'est là cependant que mon opinion.

Le petit guide du fidèle que je propose plus haut, donne des renseignement très utiles pour la récitation du Rosaire.


Dernière édition par roger le Ven 24 Jan 2014, 7:42 pm, édité 1 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11710
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ? Empty Re: Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?

Message  François-Xavier le Ven 24 Jan 2014, 7:07 pm

Je suis tout à fait d'accord avec vous, entre chaque chapelet si le temps le permet me parait le mieux. En ce qui concerne la méthode proposée, j'avoue qu'elle n'est pas du tout faite pour moi. Merci pour vos précieux conseils et pour le guide !

Que Dieu vous garde !

François-Xavier
François-Xavier

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ? Empty Re: Comment méditez dans la "pratique" le rosaire ?

Message  Roger Boivin le Ven 24 Jan 2014, 7:44 pm


Dieu vous garde !
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11710
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum