LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints. - Page 2 Empty Re: LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints.

Message  Louis Mar 01 Fév 2022, 4:54 am


SS. Jean Fisher et Thomas More, MM.

SUITE

Néanmoins, afin que tout s'accomplît régulièrement  selon la tradition suivie par le Siège apostolique, Nous avons déclaré ne pas vouloir faire connaître Notre manière de voir, que l'on attendait et espérait être une cause de joie, avant d'avoir, dans un Consistoire appelé semi-public, demandé et examiné les suffrages des cardinaux, des patriarches et des autres évêques réunis dans ce but.

En attendant, Nous exhortâmes tous les  personnages présents à faire monter vers Dieu leurs prières pour obtenir à Notre intelligence les lumières de l'Esprit-Saint afin de prendre sur une chose d'une telle importance la décision convenable. Ce Consistoire semi-public fut fixé par Nous au 9 mai suivant.

Des lettres adressées par Nos soins aux évêques non seulement les plus rapprochés de Nous, mais encore à ceux qui sont les plus éloignés, les informèrent d'une si grave affaire afin de leur permettre, au cas où ils le pourraient, de venir près de Nous pour Nous donner aussi leur opinion. Nous avons ordonné qu'à chacun d'eux fût envoyé un abrégé de la vie et des actes de la Cause de canonisation des bienheureux Jean Fisher, cardinal, et Thomas More, afin qu'après avoir étudié et mûrement examiné l'affaire, chacun puisse Nous faire connaître son sentiment.

Au jour indiqué plus haut, Nous avons d'abord adressé une allocution…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14954
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints. - Page 2 Empty Re: LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints.

Message  Louis Mer 02 Fév 2022, 5:58 am


SS. Jean Fisher et Thomas More, MM.

SUITE

Au jour indiqué plus haut, Nous avons d'abord adressé une allocution, à Nos vénérables Frères les cardinaux de la Sainte Eglise Romaine, ainsi qu'à tous les évêques présents, réunis dans la salle du Consistoire du Palais apostolique; ensuite Nous leur avons demandé ce qu'ils pensaient de  la  Cause en  question, les priant de Nous le faire connaître chacun en particulier.

Nous reçûmes les suffrages de tons les membres présents.

Tous s'accordaient avec Notre pensée et avaient été formulés avec un très grand empressement : Nous en éprouvâmes la joie la plus vive et Nous décidâmes, à la suite de cet accord unanime, de conduire cette Cause à son terme par les rites solennels de la canonisation. La date de cette dernière à célébrer dans la basilique de Saint-Pierre fut fixée au 19 du présent mois de mai. Nous avions confiance que cet événement, accueilli avec joie par le peuple anglais et par tout l'univers catholique, procurerait à l'Eglise une gloire et des avantages considérables.

En outre, Nous engageâmes tous les assistants à joindre à Nos supplications les prières les plus ardentes, afin que Dieu, auteur et nourricier de toute sainteté, daigne éclairer et diriger Notre esprit. Selon la coutume, les protonotaires apostoliques présents reçurent l'ordre de dresser les actes officiels de ces choses.    
                                                                                     
Quand vint le jour que Nous avions fixé…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14954
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints. - Page 2 Empty Re: LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints.

Message  Louis Jeu 03 Fév 2022, 5:19 am


SS. Jean Fisher et Thomas More, MM.

SUITE

Quand vint le jour que Nous avions fixé, les Ordres du clergé séculier et régulier en très grand nombre, les prélats et officiers de la Curie romaine avec Nos vénérables Frères les cardinaux de la Sainte Eglise Romaine, et les patriarches, archevêques, évêques et Abbés se rendirent à la Basilique vaticane splendidement décorée et déjà occupée par les fidèles en très grand nombre. Tandis qu'ils Nous précédaient  en pieuse et solennelle procession, Nous avons fait Notre entrée dans la Basilique.

Après avoir dévotement adoré le Très Saint Sacrement, Nous Nous sommes dirigé vers Notre trône pour y prendre place. Alors, Notre cher Frère le cardinal Camille Laurenti, préfet de la Sacrée Congrégation des Rites et chargé de cette Cause de canonisation, Nous demanda, par la bouche de Notre cher Fils Auguste Milani, doyen du collège des avocats consistoriaux, avec instance, selon la coutume, d'inscrire ces deux martyrs au catalogue des saints. Pareille demande fut faite une seconde et troisième fois, c'est-à-dire d'une façon plus pressante, puis enfin très pressante.

Par deux fois, Nous avons imploré avec tous les assistants et avec la plus grande ferveur la lumière divine, élevant par la prière les esprits et les cœurs vers les nouveaux saints. De ces derniers, par de pressantes supplications, Nous avons surtout sollicité cette grâce: que les peuples qui ont fait schisme, et en particulier ceux qui en ce jour reçoivent un nouvel honneur, fassent heureusement retour dans le giron de leur Mère, la Sainte Eglise, où la vraie foi ne peut jamais se tromper, où la divine charité ne se refroidit jamais, où l'éclat de la sainteté brillera toujours.

Enfin, du haut de cette chaire de vérité, où le bienheureux Pierre vit et préside sur son propre siège, Nous avons prononcé cette sentence définitive :…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14954
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints. - Page 2 Empty Re: LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints.

Message  Louis Ven 04 Fév 2022, 5:57 am

4 février


SS. Jean Fisher et Thomas More, MM.

SUITE

Enfin, du haut de cette chaire de vérité, où le bienheureux Pierre vit et préside sur son propre siège, Nous avons prononcé cette sentence définitive :

A l'honneur de la sainte et indivisible Trinité, pour l'exaltation de la foi catholique et l'extension de la religion chrétienne, de par l'autorité de Notre-Seigneur Jésus-Christ, des bienheureux apôtres Pierre et Paul, et par la Nôtre, après mûre délibération, après avoir fréquemment imploré le secours divin, et sur l'avis de Nos vénérables Frères les cardinaux de la Sainte Eglise Romaine et celui des patriarches, archevêques et évêques se trouvant à Rome, Nous décidons et déclarons que le bienheureux JEAN FISHER, cardinal de la Sainte Eglise Romaine, et le bienheureux THOMAS MORE, laïc, sont des saints, et Nous les inscrivons au catalogue des saints ; décrétant que leur mémoire doit être pieusement et dévotement honorée au titre de saints martyrs, par l'Eglise universelle, chaque année, le jour de leur naissance au ciel, à savoir pour Jean Fisher le 22 juin, pour Thomas More le 6 juillet. Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.

Puis, acquiesçant à la demande que Nous présenta le susdit doyen des avocats consistoriaux au nom du même cardinal ponent, Nous avons prescrit que l'on expédiât ces présentes Lettres décrétales munies du sceau en plomb, et Nous avons ordonné aux protonotaires apostoliques de dresser l'acte officiel pour fixer à jamais le souvenir de cette canonisation. En outre, Nous remerciâmes le Tout-Puissant pour un si grand bienfait.

Après avoir imploré pour la première fois l'intercession des nouveaux saints martyrs auprès de Dieu, Nous avons accordé à tous les fidèles présents…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14954
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints. - Page 2 Empty Re: LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints.

Message  Louis Sam 05 Fév 2022, 6:54 am

5 février


SS. Jean Fisher et Thomas More, MM.

SUITE

Après avoir imploré pour la première fois l'intercession des nouveaux saints martyrs auprès de Dieu, Nous avons accordé à tous les fidèles présents l'indulgence plénière.

Ensuite, Nous avons commencé d'offrir, selon le rite solennel, le Saint Sacrifice de la messe.

Après la lecture de l'Évangile, adressant au clergé et au peuple une homélie, Nous avons prononcé un bref éloge de ces mêmes saints martyrs, et très vivement exhorté, non seulement les assistants qui se tenaient là, dans l'attitude la plus religieuse, mais encore tous ceux qui, dans le monde entier, étaient Nos fils dans le Christ, à orienter leurs esprits et leurs cœurs vers l'imitation des vertus de ces saints et à implorer en faveur d'eux-mêmes et de l'Eglise leur patronage.

Voici ce que Nous avons favorablement auguré : par d'ardentes supplications, les fidèles s'efforceront surtout d'obtenir de Dieu, par l'entremise de ces deux protecteurs célestes, que la nation anglaise, considérant quelle a été l'issue de leur vie, imite leur foi, et, à cause de cela, qu'elle revienne à Nous « dans l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu ». Que ceux, avons-Nous dit, qui sont encore séparés de Nous considèrent attentivement les anciennes gloires de leur Eglise qui reflètent et accroissent au plus haut point les fastes glorieux de cette Eglise Romaine; qu'ils considèrent également, ce que Nous souhaitons vivement, que ce Siège apostolique les attend tous depuis longtemps pour les recevoir, lorsqu'ils reviendront enfin, non pas dans une demeure étrangère, mais dans leur propre maison .

Après la lecture de cette …


Dernière édition par Louis le Lun 07 Fév 2022, 6:51 am, édité 1 fois (Raison : Insertion d'un lien.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14954
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints. - Page 2 Empty Re: LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints.

Message  Louis Dim 06 Fév 2022, 5:15 am


SS. Jean Fisher et Thomas More, MM.

SUITE

Après la lecture de cette homélie homélie, Nous avons, Dieu aidant, terminé  la messe solennelle.

Après avoir examiné attentivement tout ce qui devait être considéré, en pleine connaissance de cause, en vertu de la plénitude de Notre pouvoir apostolique, Nous confirmons et corroborons et à nouveau Nous établissons et décrétons et faisons savoir à l'Eglise universelle toutes et chacune des choses mentionnées ci-dessus.

En outre, Nous voulons que les copies ou les exemplaires, même imprimés, de ces Lettres décrétales, pourvu cependant qu'ils portent la signature manuscrite et le sceau d'un notaire apostolique, obtiennent exactement la même créance que les présentes Lettres obtiendraient si elles étaient elles-mêmes produites ou montrées.

Que si quelqu'un s'avisait d'enfreindre ce que par ces Lettres décrétales  Nous définissons, décrétons, inscrivons, mandons, établissons et voulons ou bien était assez téméraire pour oser s'y opposer, qu'il sache qu'il encourrait l'indignation du Dieu tout-puissant et des bienheureux apôtres Pierre et Paul.

Donné à Rome, près Saint-Pierre, le 19 mai, quatrième dimanche après Pâques, en l'année 1935, de Notre Pontificat le quatorzième.

Moi, PIE, évêque de l'Eglise catholique.

(Suivent les signatures  de dix-sept cardinaux.)

Fr. THOMAS-PIE, O. P., card. BOGGIANI, Chancelier de la S. E. R. CAMILLE card. LAURENTI, Préfet de la S. Congrégation des Rites.
JOSEPH WILPERT, doyen du Collège des Protonot. apostoliques.

Suivra l’HOMÉLIE…


Dernière édition par Louis le Lun 07 Fév 2022, 6:53 am, édité 2 fois (Raison : Insertion d'un lien.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14954
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints. - Page 2 Empty Re: LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints.

Message  Louis Lun 07 Fév 2022, 6:45 am

.
LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints. - Page 2 Homzol10
propager. Mais personne ne pourra jamais déchirer la robe sans couture de Jésus-Christ.
Les négateurs et les ennemis de la foi catholique, poussés par une audace aussi
présomptueuse qu'obstinée, reprennent à chaque instant leur lutte acharnée
contre le nom chrétien; mais ceux qu'ils arrachent par la mort aux bras
de l'Eglise militante, ils les élèvent jusqu'aux cieux en en faisant des martyrs.

Et, comme le dit éloquemment saint Grégoire le Grand,  « la religion du Christ,
fondée sur le système de la croix, ne peut être détruite par aucun genre de cruauté;
les persécutions n'affaiblissent pas l'Eglise, mais l'accroissent au contraire,
et le champ du Seigneur se couvre toujours de nouvelles moissons,
tandis que les semences emportées par la tempête renaissent en se multipliant ».
(S. LEO M., Serm. 82,6).


Ces pensées, pleines d’espoir et de réconfort…
_____________________________________________________

(1) A. A. S., vol. XXVII,  1935,  p. 204.
(2) Traduction parue dans la Croix (23 mai 1935).

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14954
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints. - Page 2 Empty Re: LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints.

Message  Louis Mar 08 Fév 2022, 6:49 am


SS. Jean Fisher et Thomas More, MM.

HOMÉLIE

SUITE

Ces pensées, pleines d’espoir et de réconfort, nous viennent à l'esprit tandis qu'après avoir élevé ces deux bienheureux martyrs aux honneurs de la sainteté, Nous Nous apprêtons, dans la majesté de la basilique vaticane, à en retracer brièvement les mérites. Illustres champions et gloires de leur pays au début d'une terrible persécution contre l'Eglise, ils furent donnés au peuple chrétien, selon les paroles du prophète Jérémie, « comme une citadelle fortifiée, une colonne de fer, une muraille de bronze »(Jer. I, 18 ; XV, 20) . Rien ne les ébranla, ni les faussetés des hérétiques ni les menaces des puissants. Ils furent comme les chefs et les maîtres de la glorieuse phalange de ces nombreux croyants issus de tontes les classes de la société qui, dans toute la Grande-Bretagne, s'opposèrent avec une constance invincible aux nouvelles erreurs et qui, en versant leur sang, témoignèrent de leur indéfectible dévotion envers le Saint-Siège.                                              

Jean Fisher, remarquable par la douceur de sa nature et sa très vaste érudition dans les sciences sacrées et profanes, se distingua si bien au milieu de ses concitoyens par sa sagesse et sa vertu que, sous les auspices du roi d'Angleterre lui-même, il fut nommé évêque de Rochester. Dans l'accomplissement de cette haute fonction, il témoigna d'une telle piété envers Dieu et d'une telle charité envers le prochain, et s'appliqua si activement à défendre l'intégrité de la doctrine catholique, que son palais épiscopal ressemblait davantage à une église et à une Université qu'à une habitation privée. Il avait coutume de châtier son faible corps par des jeûnes, des flagellations et des cilices.

Rien ne lui causait plus de joie que de pouvoir visiter les indigents, adoucir leurs misères, subvenir à leurs besoin. Et, quand il rencontrait des âmes troublées, à la pensée des fautes commises ou angoissées par la crainte des châtiments futurs, il les réconfortait en leur enseignant la confiance dans la Miséricorde divine.

Souvent, pendant qu'il célébrait le Sacrifice eucharistique, on lui vit verser des larmes   abondantes  qui exprimaient  bien la charité  qui l'enflammait, et quand il prêchait, à la foule des fidèles se pressant autour de lui, il ne semblait pas être un homme ou un messager des hommes,  mais un ange de Dieu revêtu d'un  corps de chair.

Mais, bien qu'il fût doux et affable envers tons les pauvres et les malheureux, lorsqu'il s'agissait…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14954
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints. - Page 2 Empty Re: LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints.

Message  Louis Mer 09 Fév 2022, 6:52 am


SS. Jean Fisher et Thomas More, MM.

HOMÉLIE

SUITE

Mais, bien qu'il fût doux et affable envers tons les pauvres et les malheureux, lorsqu'il s'agissait de défendre l'intégrité de la foi et la pureté des mœurs, il ne craignait pas, comme un autre précurseur du Seigneur dont il portait le nom avec fierté, de proclamer la vérité devant tous sans exception et de sauvegarder par tous les moyens les divins enseignements de l'Eglise.

Vous connaissez bien certainement, Vénérables Frères et très chers Fils, la raison pour laquelle il fut soumis au jugement et dut subir l'épreuve suprême du martyre. Ce fut pour avoir voulu courageusement démontrer, revendiquer et défendre la sainteté du mariage chrétien — indissoluble pour tous, même pour ceux qui sont couronnés du diadème royal — et la primauté hiérarchique dont les Pontifes romains sont investis par mandat divin. C'est pour ce motif qu'il fut jeté en prison et finalement conduit au supplice de la mort.

Pendant qu'il se dirigeait vers l'échafaud, il entonna avec sérénité l'hymne ambrosien pour remercier le Seigneur de lui avoir permis de couronner sa vie mortelle par la gloire du martyre. Il éleva enfin vers Dieu une ardente prière, pour lui-même, pour son peuple et pour le roi ; ce qui démontre clairement, une fois de plus, que la religion catholique ne diminue pas, mais qu'elle augmente au contraire l'amour de la patrie.

Et quand il monta sur l'échafaud, cependant qu'un rayon de soleil faisait comme une auréole à ses cheveux blancs, on l'entendit s'exclamer le sourire aux lèvres : Accedite ad eum, et illuminamini, et facies vestræ non confundentur. ([i]Ps.[/i XXXIII, 6) Oh! oui, le cortège des anges et des saints dut accourir joyeusement au-devant de son âme toute sainte, délivrée à jamais des liens du corps et volant vers les joies célestes.

Le second astre de sainteté, qui illumina de son sillage resplendissant cette sombre période de l'histoire, fut Thomas More…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14954
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints. - Page 2 Empty Re: LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints.

Message  Louis Jeu 10 Fév 2022, 5:37 am


SS. Jean Fisher et Thomas More, MM.

HOMÉLIE

SUITE

Le second astre de sainteté, qui illumina de son sillage resplendissant cette sombre période de l'histoire, fut Thomas More, grand chancelier du roi d'Angleterre. Doué d'une intelligence extraordinairement pénétrante et de la plus grande érudition en toutes sortes de connaissances, il jouissait à tel point de l'estime et de l'affection de ses concitoyens qu'il put occuper bien vite les plus hautes charges de la magistrature.

Le souci de la perfection chrétienne ne lui faisait certes pas défaut, non plus que le zèle et la charité à vouloir procurer aux âmes le salut éternel. La ferveur de ses prières — ne récitait-il pas, quand ses occupations le lui permettaient, jusqu'aux heures canoniales ? — le cilice dont il se revêtait, les mortifications par lesquelles il domptait son corps, ses innombrables œuvres de miséricorde, ses prédications enfin et les écrits de haute valeur avec lesquels il défendait la foi catholique et l'intégrité des mœurs en sont l'éloquent témoignage.

De caractère aussi fortement trempé et aussi courageux que Jean Fisher, il sut, lorsqu'il vit la pureté de la doctrine chrétienne exposée à de graves dangers, mépriser avec énergie les flatteries du respect humain, résister au chef suprême de l'Etat, comme le lui prescrivait son devoir quand il fallait obéir à Dieu et à l'Eglise, et enfin renoncer avec dignité à la haute charge qu'il remplissait. C'est pour cela qu'il fut emprisonné, lui aussi ; mais ni les larmes de son épouse ni celles de ses fils ne parvinrent à le détourner du droit sentier de la vérité et de la vertu : levant les yeux vers le ciel, il nous apparaît dans ces tristes circonstances comme un exemple de fermeté chrétienne.

C'est ainsi que celui qui, peu d'années auparavant, avait écrit un ouvrage sur le devoir des catholiques de ne pas fuir la mort quand on est appelé à défendre la foi, marcha heureux et confiant de la prison au supplice, et du supplice vola vers les joies de la béatitude éternelle.

Ici, Nous pouvons à bon droit répéter, Vénérables Frères et chers Fils, la célèbre sentence de saint Cyprien, martyr : « Bienheureuse prison qui envoie les hommes au ciel !... Fortunés êtes-vous, pieds enchaînés, dont les pas conduisent tout droit au paradis !... »

Il était donc éminemment juste que ces saints martyrs, qui donnèrent leur sang pour l'intégrité de la foi chrétienne et pour la défense des droits sacrés du Pontife romain, reçussent de Nos mains, précisément ici, au centre du monde catholique et auprès du glorieux tombeau du Prince des apôtres dont Nous sommes héritier et successeur, l'auréole de la sainteté et les honneurs dus à leur glorification.

Il ne Nous reste plus qu'à vous exhorter paternellement, vous tous qui Nous entourez ici de votre…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14954
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints. - Page 2 Empty Re: LETTRES DÉCRÉTALES décernant aux bienheureux Jean Fisher, évêque de Rochester, et Thomas More, martyrs, les honneurs réservés aux Saints.

Message  Louis Ven 11 Fév 2022, 7:14 am


SS. Jean Fisher et Thomas More, MM.

HOMÉLIE

SUITE

Il ne Nous reste plus qu'à vous exhorter paternellement, vous tous qui Nous entourez ici de votre vénération — et avec vous tous ceux qui, partout, sont Nos fils dans le Christ, — à vouloir imiter avec zèle les grandes vertus de ces martyrs et à implorer pour vous-mêmes et pour toute l'Eglise militante leur efficace protection. Si nous ne sommes pas tous appelés à verser notre sang pour la défense des lois divines, nous devons tous, cependant, par l'exercice de l'abnégation évangélique, la mortification chrétienne des sens et la poursuite laborieuse de la vertu, « être des martyrs par le désir,  pour pouvoir participer avec eux à la récompense céleste », selon la parole expressive de saint Basile (S. BASILMigne, P.G. , XXXI, 508).

Nous désirons, en outre, que par vos ardentes prières, faisant valoir devant Dieu la protection de ces nouveaux saints, vous demandiez surtout au Seigneur ce qui Nous tient tant à cœur, c'est-à-dire que l'Angleterre, « méditant, selon les paroles de saint Paul, l'heureuse fin par laquelle les deux martyrs couronnèrent leur vie, imite leur foi » (Cfr. Hebr. XIII, 7)  et qu'elle fasse finalement retour à la maison du Père, « dans l'unité de la foi et de la connaissance du Christ, Fils de Dieu » (Eph., IV, 13).

Que ceux qui sont encore séparés de Nous considèrent attentivement les anciennes gloires de leur Eglise qui reproduisent et accroissent les gloires mêmes de l'Eglise Romaine; qu'ils considèrent également et qu'ils se souviennent que ce Siège apostolique les attend impatiemment depuis si longtemps, non pas comme ceux qui entrent dans une demeure étrangère, mais bien comme ceux qui reviennent finalement à leur propre maison paternelle !

Et terminons maintenant en répétant la divine prière de Jésus-Christ : « Père Saint, gardez dans votre nom ceux que vous m'avez confiés ; afin qu'ils ne fassent qu'un comme nous... » (Ioan., XVII, 11)

Ainsi soit-il.

FIN.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14954
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum