Extrait du Prof. Carlos A. Disandro sur la manière de combattre l'usurpation actuelle de la papauté (espagnol/français)

Aller en bas

 Extrait du Prof. Carlos A. Disandro sur la manière de combattre l'usurpation actuelle de la papauté (espagnol/français) Empty Extrait du Prof. Carlos A. Disandro sur la manière de combattre l'usurpation actuelle de la papauté (espagnol/français)

Message  Monique Mer 11 Sep 2019, 12:40 pm

https://messe.forumactif.org/t8750-extracto-del-prof-doctor-carlos-a-disandro-acerca-de-la-forma-de-combatir-la-actual-usurpacion-del-papado#151865


EXTRAIT DU PROF. CARLOS A. DISANDRO SUR LA MANIÈRE DE COMBATTRE L'USURPATION   ACTUELLE DE LA PAPAUTÉ


La Plata (Argentine), 25/04/89 :


"Il faut sauver l’Église romaine", crient les partisans d'un conclave pour résoudre la vacance du Siège ; ...ce serait hérétique, car personne ne sauve l’Église, qui est la seule qui sauve.

Alors je résume. Substantiellement selon l'argumentation canoniste, mais en désaccord quant à son efficacité sacramentelle pour le Mysterium Ecclesiae ; puis la distinction de trois plans organiques, qui nous permettent de calibrer ''aujourd’hui'' les caractéristiques d'un Concile Imparfait (convoqué par ces sédévacantistes débordés par la vacance du Siège) au siècle de l'apostasie.


Je propose donc, non pas en contradiction avec ce que vous dites, mais comme "préparation" :

1) la défense et l'illustration de la FOI ;
2) combat de la FOI contre la tête des hérésiarques ;
3) combat contre Wojtyla, Lefebvre, Ratzinger, etc ;
4) combattre contre les ANTICHRIST, comme le demandait saint Pie X dans sa première encyclique (1903).


Pour cela, il est nécessaire d'illustrer théologiquement le mystère de l'ANTÍCHRIST, dont la négation par l’Église Romaine Judaïsée signifie purement et simplement la négation de la Résurrection du Christ, c'est-à-dire la négation de la FOI en tout; l'ANTÍCHRIST, qui agit par l’Église Romaine qui A ÉTÉ DONNÉ PAR LE TRAVAIL DE L'APOSTASIE. Attention: l'Église romaine, et non l'ABSOLUE ÉCCLÉSIE, telle que formulée par le Credo de Nicée [une, sainte, catholique et apostolique].

La résolution canonique par l'intermédiaire du Concile imparfait serait une raison pour une plus grande dispersion du traditionalisme, dont il reste peu, faute de théologie et de philologie capables de confronter les sources anciennes. Nous devons transmettre la sémantique de la FOI, lorsque l'Église romaine aura aboli les sacrements. Elle ne peut abolir le baptême et le mariage ; le reste soit n'existe pas, soit est incertain, fallacieux et corrompu, soit se réfugie dans le désert du petit nombre qui reste. C'est la Thébaïde, plus terrible que celle de saint Antoine l'Abbé et de saint Athanase, mais il en est ainsi.


Telles sont mes modestes réflexions, sans intention de controverse. Je souligne seulement que les canonistes et le Code n'apporteront pas la revitalisation de la FOI pour combattre l'ANTICHRIST, qui est dans l’Église, et la domine de l'intérieur par manque de FOI. Rétablissons les hiérarchies entières sur lesquelles sont fondées les hiérarchies organiques. Car le Christ est vrai Dieu et vrai homme. C'est l'essence même de l’Évangile.

Très reconnaissant pour votre lettre et vos enseignements. Écrivez-moi à la Plata. Je serai ici pour le moment. Un câlin en le Christ, comme toujours.  


Dr. Carlos A. Disandro


 Extrait du Prof. Carlos A. Disandro sur la manière de combattre l'usurpation actuelle de la papauté (espagnol/français) Carlos%2BAlberto%2BDisandro%2Bcarlos%2Ba_%2Bdisandro

"Il faut sauver l’Église romaine", crient les partisans d'un conclave pour résoudre la vacance du Siège ; ...ce serait hérétique, car personne ne sauve l’Église, qui est la seule qui sauve.

Je propose donc, non pas en contradiction avec ce que vous dites, mais comme "préparation" :

1) la défense et l'illustration de la FOI ;
2) combat de la FOI contre la tête des hérésiarques ;
3) combat contre Wojtyla, Lefebvre, Ratzinger, etc ;
4) combattre contre les ANTICHRIST, comme le demandait saint Pie X dans sa première encyclique (1903).


(...)


La résolution canonique par l'intermédiaire du Concile imparfait serait une raison pour une plus grande dispersion du traditionalisme, dont il reste peu, faute de théologie et de philologie capables de confronter les sources anciennes. Nous devons transmettre la sémantique de la FOI, lorsque l'Église romaine aura aboli les sacrements. Elle ne peut abolir le baptême et le mariage ; le reste soit n'existe pas, soit est incertain, fallacieux et corrompu, soit se réfugie dans le désert du petit nombre qui reste. C'est la Thébaïde, plus terrible que celle de saint Antoine l'Abbé et de saint Athanase, mais il en est ainsi.

Je souligne seulement que les canonistes et le Code n'apporteront pas la revitalisation de la FOI pour combattre l'ANTICHRIST, qui est dans l’Église, et la domine de l'intérieur par manque de FOI. Rétablissons les hiérarchies entières sur lesquelles sont fondées les hiérarchies organiques. Car le Christ est vrai Dieu et vrai homme. C'est l'essence même de l’Évangile.



Professeur Carlos A. Disandro, priez pour nous !
Monique
Monique

Nombre de messages : 11389
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum