Saint Timon: Qui est-il ?

Aller en bas

Saint Timon: Qui est-il ? Empty Saint Timon: Qui est-il ?

Message  Louis Mer 26 Juin 2019, 6:59 am

Saint Timon

XXV

Tous les anciens Martyrologes parlent de la même manière de saint TIMON, le cinquième des diacres apostoliques. Le Martyrologe romain tient le même langage et s'exprime ainsi : « Au dix-neuf avril, fête de saint Timon, l'un des sept premiers diacres, qui fut d'abord docteur à Bérée, et ensuite, continuant à reprendre la parole de Dieu, vint à Corinthe, où, selon la tradition, il fut, par les juifs et les Grecs, jeté dans le feu ; mais, n'en ayant reçu aucune atteinte, il fut attaché à une croix, sur laquelle il accomplit son martyre. »

XXVI

Ce récit abrégé est complété par d'autres monuments de notre vénérable antiquité. Ils nous apprennent qu'après avoir été pendant quelque temps évêque de Bérée, le saint diacre porta l'Évangile dans l'île de Chypre. Quand saint Barnabé arriva dans cette île, il y trouva Timon et Tristion, deux ministres du Seigneur. Or, Timon était en proie aux ardeurs d'une fièvre violente. Barnabé lui imposa les mains, lut sur lui l'Évangile de saint Mathieu; et la fièvre cessa à l'instant par l'invocation du Christ Notre-Seigneur et Sauveur. Timon se trouva si parfaitement guéri, que, rempli de joie, il se mit immédiatement à la suite de l'apôtre Barnabé.

XXVII

Après le martyre de saint Barnabé, Timon alla porter l'Évangile dans l'Asie et jusque dans l'Arabie. Les idolâtres de ce pays l'ayant persécuté et jeté dans les flammes, parce qu'il confessait glorieusement le nom du Seigneur Jésus; il sortit du feu sain et sauf, et se rendit en Grèce, puis à Corinthe, où il obtint la palme du martyre.

Les juifs et les païens qui habitaient cette grande ville, ne pouvant souffrir que l'intrépide prédicateur achevât de détruire dans cette cité les restes du judaïsme et du paganisme, après avoir circonvenu la puissance proconsulaire, obtinrent la permission de le faire mourir. Ils le saisirent et le jetèrent au milieu des flammes d'un bûcher. Le feu, par un effet de la protection divine, l'ayant respecté, ils le crucifièrent comme son maître, et lui procurèrent ainsi la gloire de confirmer par sa mort la vérité qu'il avait annoncée durant sa vie.

Suivons le saint diacre dans quelques-unes de ses courses apostoliques…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14487
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Saint Timon: Qui est-il ? Empty Re: Saint Timon: Qui est-il ?

Message  Louis Jeu 27 Juin 2019, 6:14 am

Saint Timon

SUITE

XXVIII

Suivons le saint diacre dans quelques-unes de ses courses apostoliques. Obligé, comme tous les autres, de fuir de Jérusalem, après la mort de saint Étienne, nous le trouvons à Bérée, qu'il évangélise en qualité d'évêque. Cette ville encore existante aujourd'hui, sous le nom d'Alep, appartient aux Turcs qui s'en emparèrent en 1517. Son nom primitif était Chalibon, à cause de l'acier qu'on y fabriquait et qui était une branche considérable du commerce.

XXIX

D'Alep, Timon porte le flambeau de la foi dans l'Arabie, peuplée de bonne heure par les descendants d'Ismaël. Ce vaste pays, situé au levant de la mer Rouge, se divise généralement en trois parties : l'Arabie Pétrée, l'Arabie Déserte et l'Arabie Heureuse. Laquelle fut évangélisée par notre diacre? l'histoire ne le dit pas. Nous voyons seulement que ni les chaleurs brûlantes des immenses plaines de sable, ni la multitude des animaux féroces ou venimeux, ni la barbarie des habitants, n'arrêtèrent les premiers ouvriers de l'Évangile. Tous disaient, comme saint Paul : « Je n'aime pas ma vie plus que mon âme, m'arrivera ce qu'il pourra, pourvu que s'accomplisse ma course et le ministère de la parole qui m'a été confié! »

XXX

Si les peuples auxquels ils portaient la lumière de la vérité étaient assez malheureux pour refuser cet inappréciable bienfait, ils secouaient sur eux la poussière de leur chaussure, et allaient à la recherche d'autres pays plus disposés à les entendre. Obligé de quitter l'Arabie, saint Timon passa dans la Grèce et se rendit à Corinthe. Sous tous les rapports, cette ville fameuse était digne de son zèle. Bâtie sur deux golfes, le golfe de Lépante et le golfe d'Athènes, elle avait deux ports, où abordaient de nombreux navires, chargés de marchandises et de richesses.

XXXI

Les mœurs de ses habitants étaient d'une dissolution proverbiale. Ils en étaient redevables à leur richesse même, mère du luxe et de la mollesse, ainsi qu'à l'adoration de la plus impudique des divinités. Frappée, comme toutes les anciennes capitales de la cité du démon, des châtiments mérités par ses crimes, Corinthe est morte de mort violente. Elle est réduite aujourd'hui à une bourgade, et porte le nom de Kordos; on y compte à peine quelques milliers d'habitants.

XXXII

Comme elle était, aux premiers jours du christianisme, une des villes les plus importantes de l'Asie Mineure, elle fut l'objet d'un zèle exceptionnel de la part de l'Apôtre des nations. Saint Paul y résida dix-huit mois, y forma une Église fervente, à laquelle il adressa ses deux immortelles épîtres. Cette bonne semence, tombant dans une terre fécondée par le sang des martyrs, et de saint Timon en particulier, produisit longtemps les plus belles moissons de foi et de sainteté.

Pour S. Timon : Corn, a Lap. Præf. in 1 Epist. ad Corinth.; id. in Act. Apost., VI, 5; Boll., Act. SS. 11 junii; dom Calmet, Dict. de la Bible; S. Doroth., in Catal.  discipul.

FIN.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14487
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum