Claudia Procula: Qui est-elle ?

Aller en bas

Claudia Procula: Qui est-elle ? Empty Claudia Procula: Qui est-elle ?

Message  Louis Sam 18 Mai 2019, 7:16 am

Claudia Procula

I

Au chapitre XXVII, verset 19, saint Matthieu dit: « Comme Pilate siégeait sur son tribunal, sa femme lui envoya dire : Qu'il n'y ait rien entre toi et ce juste, car j'ai beaucoup souffert aujourd'hui dans un songe à cause de lui. »

Aujourd'hui, c'est-à-dire cette nuit. D'une part, c'est pendant la nuit qu'on a des songes ; d'autre part, il était de très bonne heure, le vendredi, lorsque le message fut envoyé : ce fut de grand matin que les Juifs conduisirent Notre-Seigneur à Pilate.

Pourquoi ce songe et ces souffrances ? quelle était la femme de Pilate et qu'est-elle devenue? autant de questions intéressantes, auxquelles nous allons répondre, aidé des données traditionnelles.

II

Ce songe avait évidemment pour but de faire réfléchir Pilate et de l'empêcher de tremper dans le déicide, dont les Juifs voulaient se rendre coupables. Il est divinement envoyé, non pas à un homme, mais à une femme : circonstance qui le fait entrer dans un admirable conseil de la Providence.

Il n'y a dans la passion du Sauveur qu'un seul beau rôle, c'est celui de la femme : tous les autres sont odieux. Juifs et gentils, grands-prêtres, vieillards à cheveux blancs, magistrats, soldats, valets, tous les hommes se conduisent de manière à justifier l'horreur éternelle des siècles. Personnifiées dans leur personne, toutes les corruptions, tous les instincts sanguinaires du cœur humain : la jalousie, haine, l'hypocrisie, la calomnie, l'injustice, la cruauté, la soif du sang, se donnent la main pour marcher de concert à l'exécution du plus grand des forfaits.

III

Par sa conduite et par ses paroles, la femme seule proteste avec un courage héroïque contre les iniquités de l'homme. Non seulement elle ne prend aucune part aux outrages dont on abreuve l'auguste victime; mais, autant qu'il est en son pouvoir, elle les empêche, témoin la femme de Pilate. Si elle ne parvient pas à sauver de la mort Celui qui avait passé en faisant le bien, elle lui témoigne par son dévouement toute la part qu'elle prend à ses humiliations et à ses souffrances.

Bravant les soldats qui forment la haie sur le passage du condamné, Bérénice lui essuie de son voile son auguste visage. Non moins courageuses, un grand nombre d'autres le suivent en pleurant dans la voie douloureuse; et plusieurs, à la suite de la Mère du divin Crucifié, se tiennent au pied de la croix, sans craindre ni les railleries des hommes, ni les menaces des bourreaux, ni les violences des soldats.

Comment se fait-il que le sexe le plus faible montre un courage qui manque au sexe le plus fort, même aux apôtres?...

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14487
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Claudia Procula: Qui est-elle ? Empty Re: Claudia Procula: Qui est-elle ?

Message  Louis Dim 19 Mai 2019, 5:52 am

Claudia Procula

SUITE

IV

Comment se fait-il que le sexe le plus faible montre un courage qui manque au sexe le plus fort, même aux apôtres? Ce courage héroïque, qui se produit pour la première fois, est d'autant plus étonnant qu'à l'époque dont nous parlons, la femme, esclave méprisée chez tous les peuples païens, était, même chez les Juifs, réduite à un état d'abaissement voisin de la servitude : il y a là un mystère. Pour en trouver l'explication, il faut interroger les conseils de Dieu sur la rédemption de l'humanité.

V

Depuis la chute originelle, causée par la faute de sa mère, la femme était soumise au double esclavage de l'homme et du démon. Esclave de l'homme : il pouvait en disposer comme d'une chose ; de génération en génération l'homme disait à l'homme : « Le péché a commencé par la femme ; c'est à cause d'elle que nous sommes tous condamnés à mort : A muliere initium peccati, et per eam omnes morimur. » Et par la tyrannie qu'il exerçait sur elle, il lui faisait sentir sa faute.

Esclave du démon : elle fut surtout et toujours la victime préférée de ses sanglants et abominables mystères.

VI

Or, à la vue de l'innocente victime, du Juste par excellence, marchant au supplice, un instinct surnaturel disait à la femme : Celui qui va mourir sera deux fois votre Rédempteur. Avec toutes les autres iniquités, il va expier le péché de votre mère. L'anathème particulier qui depuis tant de siècles pèse sur vous va être levé. Désormais, au lieu d'être l'esclave de l'homme, vous allez redevenir sa compagne : ses mépris vont se changer en respectueuse affection. Fille, épouse, mère, veuve, des égards particuliers vous sont acquis; et le mot de lâche flétrirait à jamais celui qui, abusant de votre faiblesse, oserait y manquer.

Voilà ce que la femme comprit d'instinct pendant la Passion : …

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14487
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Claudia Procula: Qui est-elle ? Empty Re: Claudia Procula: Qui est-elle ?

Message  Louis Lun 20 Mai 2019, 6:00 am

Claudia Procula

SUITE

VII

Voilà ce que la femme comprit d'instinct pendant la Passion : ce ne fut pas une erreur. A partir de ce moment, commence la généalogie, non interrompue depuis dix-huit siècles, de ces femmes admirables, dont le dévouement héroïque continue de payer au christianisme et à la société la double rédemption de leur sexe.

VIII
La première qui comprit le mystère fut la femme de Pilate. Elle en donna la preuve, par le message qu'elle s'empressa d'envoyer à son mari. Ce ne fut pas à la légère, mais avec beaucoup de peine qu'elle crut à la divinité de Notre-Seigneur. « Cette nuit, dit-elle, j'ai beaucoup souffert à cause de lui. » Pourquoi ces souffrances? D'une part, parce que, suivant les saints Pères, elle était le type de la gentilité qui ne devait croire à l'Évangile qu'en passant par la dure voie des plus cruelles épreuves ; d'autre part, parce qu'elle-même étant païenne, un simple avertissement n'eût pas suffi pour obtenir sa créance. Il fallait, pour la donner, qu'elle y fût contrainte par une sorte de martyre.

IX

On remarque avec admiration que Pilate fut averti non pas en secret de l'innocence du Sauveur, mais en public, et en présence même de ses persécuteurs. Lui-même fit connaître la teneur du message de sa femme. On peut le conclure du texte même de l'Évangile ; et en particulier d'une tradition fort ancienne. « Pilate appelant les Juifs leur dit : Vous savez que ma femme honore Dieu et judaïse beaucoup avec vous. Ils lui répondirent : Oui, nous le savons. Pilate leur répondit : Voilà que Procla (Procula), ma femme, a envoyé vers moi disant : Qu'il n'y ait rien entre toi et cet homme juste, car j'ai beaucoup souffert à cause de lui cette nuit. Les Juifs répondirent : Ne t'avons-nous pas dit que c'est un magicien et qu'en Béelzébub, prince des démons, toutes choses lui sont soumises ? Voilà qu'il a envoyé ce songe à ta femme. »

Cette tradition, il est vrai, se trouve dans…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14487
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Claudia Procula: Qui est-elle ? Empty Re: Claudia Procula: Qui est-elle ?

Message  Louis Mar 21 Mai 2019, 6:29 am

Claudia Procula

SUITE

X

Cette tradition, il est vrai, se trouve dans l'Évangile apocryphe de Nicodème. Mais, nous le répétons, tout n'est pas faux dans les livres apocryphes ; et on peut admettre ce qui n'est contraire ni aux dogmes de foi ni aux traditions universelles. Dans le cas présent, il n'y a rien de contraire ni à la tradition universelle, ni au texte de saint Matthieu, particulièrement en ce qui regarde le nom de la femme de Pilate, puisque l'évangéliste ne la nomme pas.

XI

Les plus anciens monuments appellent la femme de Pilate Claudia Procula. On peut en conclure qu'elle appartenait, soit par parenté, soit par affranchissement, à la famille Claudia, d'où Tibère tirait son origine. Quant aux noms de Proculus, Proclus, Procula, on les rencontre assez fréquemment dans l'histoire romaine. Le savant commentateur Cornélius à Lapide dit que Procula a été placée par l'Eglise orientale au nombre des saints. En effet, elle célèbre sa fête le 27 octobre, sous ce titre : sainte Procla, femme de Pilate.

Quelques-uns ont soupçonné que cette grande chrétienne, Claudia Procula, est la même dont parle…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14487
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Claudia Procula: Qui est-elle ? Empty Re: Claudia Procula: Qui est-elle ?

Message  Louis Mer 22 Mai 2019, 7:00 am

Claudia Procula

SUITE

XII

Quelques-uns ont soupçonné que cette grande chrétienne, Claudia Procula, est la même dont parle saint Paul dans sa seconde épître à Timothée : « Eubulus, et Pudens, et Lin et Claudia vous saluent. » Le nom, le temps, la religion, le lieu, semblent confirmer ce glorieux soupçon. La lettre fut écrite de Rome, où il est assez vraisemblable que Procula fixa son séjour, après l'exil de son mari : elle ne l'accompagna pas à Vienne, soit à cause de la différence de religion, soit à cause de la conduite de Pilate à l'égard de Notre-Seigneur.

XIII

Cette conduite fut d'autant plus coupable que Pilate avait déclaré publiquement Notre-Seigneur innocent de tout ce que les Juifs lui reprochaient. « Quid enim mali fecit? Non invenio in eo causam : Quel mal a-t-il fait? Je ne trouve rien à lui reprocher. » Il paraît même qu'il le reconnaissait pour le Fils de Dieu : ce qui fait dire à Tertullien : « Pilatus jam in conscientia sua christianus, Pilate déjà chrétien dans sa conscience. »

XIV

Quoi qu'il en soit, Pilate et sa femme rendirent témoignage à l'adorable victime : ce fut, dit saint Jérôme, le présage de la future conversion des Gentils. Adorons les conseils de la Providence qui veut que tous les hommes parviennent à la connaissance de la vérité, et, aujourd'hui plus que jamais hâtons, par nos prières et par nos aumônes, l'entière illumination des peuples assis encore dans les ombres de la mort.


FIN.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14487
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum