"Nous sommes le monde" et d'autres blasphèmes lors de la rencontre interreligieuse de Bergoglio pour la paix en Bulgarie

Aller en bas

"Nous sommes le monde" et d'autres blasphèmes lors de la rencontre interreligieuse de Bergoglio pour la paix en Bulgarie Empty "Nous sommes le monde" et d'autres blasphèmes lors de la rencontre interreligieuse de Bergoglio pour la paix en Bulgarie

Message  Monique Ven 10 Mai 2019, 1:36 pm

"Nous sommes le monde" et d'autres blasphèmes lors de la rencontre interreligieuse de Bergoglio pour la paix en Bulgarie

L'exposition Bergoglio en Bulgarie...

"Nous sommes le monde" et d'autres blasphèmes lors de la rencontre interreligieuse de Bergoglio à Sofia.


[MISE À JOUR 07-MAI-2019: https://www.breitbart.com/faith/2019/05/05/orthodox-church-snubs-pope-francis-on-bulgaria-visit/)

Le 10 avril 2015, nous vous avons dit que la religion de Jorge Bergoglio est essentiellement une version théologique de la célèbre chanson We Are The World, même si le mot "théologique" était peut-être trop généreux.

Le pape jésuite est actuellement au milieu d'un voyage[u] apostolique en Bulgarie et en Macédoine du Nord. http://w2.vatican.va/content/francesco/en/travels/2019/outside/documents/papa-francesco-bulgaria-macedoniadelnord-2019.html Aujourd'hui, 6 mai, il a participé à une rencontre de prière interreligieuse pour la paix dans la capitale bulgare de Sofia, avec des orthodoxes, des Arméniens, des protestants, des juifs et des musulmans (voir photos ici). http://w2.vatican.va/content/francesco/en/events/event.dir.html/content/vaticanevents/en/2019/5/6/preghiera-bulgaria.html Au début de l'événement, alors que lui et son entourage entraient en scène, un chœur d'enfants a commencé à chanter le succès de We Are The World de 1985 aux États-Unis pour l'Afrique.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, passons en revue l'original pendant une minute.

Écrite par les icônes de la pop américaine Michael Jackson et Lionel Richie, We Are The World est une chanson qui a connu un immense succès avec une chorale d'environ trois douzaines de musiciens célèbres, dont plusieurs ont sonné pour une courte prestation solo d'une ligne ou deux de texte. Les paroles de We Are The World sont problématiques, mais une ligne en particulier prend le gâteau. Le texte est entièrement naturaliste - il prétend que la vie naturelle est le plus grand bien et que le bonheur humain peut être obtenu par des moyens purement naturels. Ce seul fait rend la chanson très impropre à être utilisée pour n'importe quelle occasion, mais surtout dans un cadre supposé
catholique.

Dans le premier verset, Paul Simon et Kenny Rogers proclament que "la vie[est] le plus grand don de tous" avant que Billy Joel et Tina Turner nous informent que "l'amour est tout ce dont nous avons besoin". Rempli de toutes sortes de platitudes sentimentales, ce genre de chanson est tout à fait dans les cordes de Bergoglio.

Mais ensuite, ça devient plus sérieux. En accordant généreusement à Dieu une apparition camée pour le second couplet, Willie Nelson chante : "Comme Dieu nous l'a montré, en transformant la pierre en pain", et Al Jarreau termine la phrase par : "et donc nous devons tous donner un coup de main" (à 2:00 min ici). https://www.youtube.com/watch?v=M9BNoNFKCBI&feature=youtu.be&t=120

Ouais, c’est un bon exemple: Dieu a transformé les pierres en pain. Rappelles toi? Attends, comment ça s'est passé? Voyons voir:
Monique
Monique

Nombre de messages : 11418
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Nous sommes le monde" et d'autres blasphèmes lors de la rencontre interreligieuse de Bergoglio pour la paix en Bulgarie Empty Re: "Nous sommes le monde" et d'autres blasphèmes lors de la rencontre interreligieuse de Bergoglio pour la paix en Bulgarie

Message  Monique Ven 10 Mai 2019, 1:40 pm

Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et fut conduit par l'Esprit dans le désert, pour quarante jours ; et il fut tenté par le diable. Il ne mangea rien en ces jours-là, et quand ils furent achevés, il eut faim. Et le diable lui dit : Si tu es le Fils de Dieu, dis à cette pierre qu'elle soit faite de pain. Et Jésus lui répondit : Il est écrit que l'homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole de Dieu. ...Et toute tentation étant terminée, le diable s'éloigna de lui pour un temps.

   (Luc 4:1-4,13)

Nous avons des nouvelles pour les chanteurs de We Are The World : Dieu n'a pas transformé la pierre en pain, ni pour se nourrir, ni pour nourrir les autres. Il a une fois transformé l'eau en vin et nourri des milliers de personnes avec seulement quelques pains, mais il n'a jamais transformé les pierres en pain. C'était la tentation de Satan à l'égard du Christ qu'il le fasse, mais notre Seigneur a refusé et préfère mourir de faim, car l'homme ne vit pas seulement de pain. Le succès populaire contient donc un blasphème épouvantable : il proclame que Dieu a écouté les conseils du diable, qu'il a cédé à sa tentation et qu'il a changé la pierre en pain.

Plus loin dans la chanson, deux chanteurs expriment l'une des principales erreurs du naturalisme, à savoir que notre succès dépend de notre propre force naturelle : Michael Jackson prévient que "quand on est à terre, il n'y a plus d'espoir" avant que Huey Lewis n'exhorte : "Mais si tu crois, on ne peut pas tomber." Oui, l'homme croit en lui-même, essaie de réparer le désordre qu'il a fait tout seul, et est assez présomptueux pour penser qu'il ne peut pas échouer s'il essaie juste assez fort. En même temps, il refuse d'accepter le Christ-Roi, dont le "joug est doux" et le "fardeau léger" (Mt 11,30), et en qui nous pouvons tout faire (voir Ph 4,13 ; Mt 21,22). Le résultat est précisément le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui. Félicitations.  

Alors, qu'est-ce qu'une chanson comme celle-là fait lors d'un événement "papal" qui est supposé demander la paix à Dieu ?

Hélas, le chœur de l'événement de Sofia a utilisé les paroles anglaises exactes de l'original, et vous pouvez entendre la ligne blasphématoire chantée à 2:18 min : https://novusordowatch.org/2019/05/we-are-the-world-peace-meeting-blasphemies/

De toute évidence, les enfants ne sont pas à blâmer ici - ils sont des victimes dans tout cela, plus que quiconque.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11418
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Nous sommes le monde" et d'autres blasphèmes lors de la rencontre interreligieuse de Bergoglio pour la paix en Bulgarie Empty Re: "Nous sommes le monde" et d'autres blasphèmes lors de la rencontre interreligieuse de Bergoglio pour la paix en Bulgarie

Message  Monique Ven 10 Mai 2019, 1:42 pm

We Are The World est un de ces hymnes idiots «tenons tous la main et faisons de ce monde un monde meilleur», une hymne que l'industrie de la musique pourrie fabrique tous les ans  et retournez à leurs blasphèmes, leurs drogues, leurs impuretés, leur cupidité, leurs divorces et leurs avortements. Parmi les mélodies similaires, notons-elles, Band Aid, sait-il que c’est Noël? (1984), Korean In’s Hand In Hand (1988) et Heal the World de Michael Jackson (1992).

C'était alors, et c'est maintenant. Et devinez quoi : le monde n'est toujours pas devenu un meilleur endroit. Pourquoi pas ? Parce que les moyens purement naturels - chanter des chansons, se tenir la main, dialoguer, jouer au football, allumer des bougies et pratiquer la "rencontre" avec le "cœur ouvert" - ne peuvent pas fonctionner. Ils ne peuvent pas travailler parce que la paix réelle et durable exige la grâce, qui est un don surnaturel créé par Dieu. La grâce divine peut amener les âmes, qui sont affectées par la concupiscence à cause du péché originel, à pratiquer l'amour de Dieu et du prochain. Aimer Dieu et nos semblables signifie obéir à la Loi Divine et obéir à toutes les lois humaines légitimes, ainsi que se pardonner mutuellement les torts commis.

Seul Jésus-Christ peut donner ce moyen surnaturel d'obtenir la paix, et donc seule la paix du Christ est vraie et durable : "Je vous laisse la paix, je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix : je ne vous donne pas comme le monde donne, je ne vous donne pas " (Jn 14, 27). Nous l'avons expliqué en détail auparavant, en montrant la vraie position catholique directement à partir des documents magistériels de l'Église, nous ne le répéterons donc pas ici :

* A la recherche de la paix dans tous les sens du terme : Fête de l'accolade interreligieuse à Assise https://novusordowatch.org/2016/09/interreligious-prayer-assisi-peace-2016/

Certains objecteront que Bergoglio n'a pas seulement utilisé des moyens naturels - après tout, il a prié pour la paix aujourd'hui à Sofia, et la prière est certainement un moyen surnaturel. En effet, c'est vrai, mais il va sans dire - ou devrait, en tout cas - que si notre prière est odieuse à Dieu, comme l'est certainement la prière commune avec des gens qui ne croient même pas en Jésus-Christ ou en la Trinité, alors évidemment l'intention pour laquelle nous avons prié ne sera certainement pas accordée (voir Mich 3:4 ; Jn 9:31 ; Jas 4:3). En outre, ce pour quoi Bergoglio cherche l'assistance divine, ce n'est pas la paix surnaturelle de Jésus-Christ, mais plutôt la "paix" multireligieuse naturaliste et la "fraternité humaine" de la franc-maçonnerie, https://novusordowatch.org/2019/02/no-ark-of-salvation-francis-fraternity-speech/ précisément "comme le monde le donne".

La rencontre interreligieuse pour la paix aujourd'hui consistait en un mélange de chants, d'invocations et de prières, de chacune des six religions représentées sur scène. L'imam musulman, a chanté "Allah est grand" et "Il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah" et "Mohammed est son serviteur et envoyé", attaquant ainsi explicitement la Très Sainte Trinité. Inutile de dire qu'aucun "catholique" sur scène n'a été désarçonné, encore moins Bergoglio , qui vénère de toute façon le même dieu que l'imam :

Trois enfants juifs ont chanté la chanson Amen de Liora de 1995, qui, bien que centrée sur le naturel, semble au moins ne contenir aucun blasphème.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11418
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

"Nous sommes le monde" et d'autres blasphèmes lors de la rencontre interreligieuse de Bergoglio pour la paix en Bulgarie Empty Re: "Nous sommes le monde" et d'autres blasphèmes lors de la rencontre interreligieuse de Bergoglio pour la paix en Bulgarie

Message  Monique Ven 10 Mai 2019, 1:43 pm

Bergoglio lui-même a récité la prière de saint François et a ensuite fait quelques brèves remarques dans lesquelles il a proclamé sa conviction que pour la paix, il est nécessaire "que nous adoptions le dialogue comme chemin, la collaboration mutuelle comme code de conduite et la compréhension mutuelle comme méthode et norme". En d'autres termes, quiconque refuse de dialoguer avec les autres religions, de collaborer avec elles ou de les comprendre est un ennemi de la paix.

Nous résumons : Toutes les religions sont mises sur le même plan et donc tacitement déclarées fondamentalement égales. Selon les paroles du Pape Pie VII, "la vérité est confondue avec l'erreur et l'Épouse sainte et immaculée du Christ, l'Église, en dehors de laquelle il ne peut y avoir de salut, est mise sur un pied d'égalité avec les sectes des hérétiques et la perfidie judaïque elle-même" (Lettre apostolique Post Tam Diuturnas). Le chant reniant le Christ de l'imam musulman, qui affirmait qu'il n'y avait d'autre dieu qu'Allah, a été placé à côté du glorieux chœur d'Alléluia de Haendel, dans lequel Jésus-Christ est reconnu à juste titre comme étant "Roi des rois et Seigneur des seigneurs", qui "régnera aux siècles des siècles". Quel spectacle absurde et blasphématoire !

Cet événement abominable s'inscrit parfaitement dans la "théologie" bergoglienne : Chaque groupe fait ce qu'il veut, puis nous chantons tous We Are The World.

La paix ne doit pas être loin maintenant !

Source: ''NOVUS ORDO WACTH''
Monique
Monique

Nombre de messages : 11418
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum