Anacleto González Flores, martyr catholique mexicain (espagnol/français)

Aller en bas

Anacleto González Flores, martyr catholique mexicain (espagnol/français) Empty Anacleto González Flores, martyr catholique mexicain (espagnol/français)

Message  Monique Sam 08 Déc 2018, 11:57 am

https://messe.forumactif.org/t2512-anacleto-gonzalez-flores-martir-catolico-mexicano#48768

José Anacleto González Flores

Étymologiquement : Anacleto = Ce qui est exigé ou appelé est d'origine grecque.

José Anacleto González Flores est né à Tepatitlán, Jalisco, le 13 juillet 1888, dans un environnement d'extrême pauvreté.


En 1908, il entra au séminaire auxiliaire de Saint Jean des Lacs ; bientôt il fit de grands progrès dans les sciences et put même plus que compenser les absences du professeur, ce qui lui valut le surnom de "Maître Cleto" toute sa vie. Lorsqu'il s'est rendu compte que sa vocation n'était pas le sacerdoce ministériel, il est entré à l'École libre de droit. Pédagogue, orateur, catéchiste et leader social chrétien remarquable, il est devenu un paladin laïc pour les catholiques de Guadalajara.

Possesseur d'une vaste culture, il a écrit quelques livres pleins d'esprit chrétien, ainsi que des centaines d'articles journalistiques. En octobre 1922, il épousa María Concepción Guerrero, qui n'assimila pas l'amour de son mari pour l'apostolat; mais il fut un mari modèle et un père responsable pour ses deux enfants.

Très fidèle à son prélat, le serviteur de Dieu Francisco Orozco y Jiménez, il proposa aux catholiques une résistance pacifique et civilisée aux attaques de l'État contre l'Église ; elle constituait alors le sommet de sa vie, l'Union populaire, qui comptait des dizaines de milliers de membres.

Fin 1926, après avoir épuisé toutes les ressources légales et civiques disponibles, et avant l'organisation imminente de la résistance active des catholiques, il soutient avec prestige, son verbe et sa vie, les projets de la Ligue nationale pour la défense de la liberté religieuse.

Nourrit par la prière et la communion quotidienne, il fortifie son esprit pour donner son vœu de sang pour la liberté de l'Église catholique. Aux premières heures du 1er avril 1927, il fut appréhendé dans la maison privée de la famille Vargas Gonzalez ; il fut transféré à la caserne du Colorado, où des tourments très cruels lui furent infligés ; ils lui demandèrent, entre autres, de révéler où se trouvait l'archevêque de Guadalajara : "Je ne sais pas, et si je le savais, je ne vous le dirais pas" répondis-t-il. Les bourreaux, sous les ordres du général de division Jesus Maria Ferreira, chef des opérations militaires à Jalisco, ont disjoint ses membres, soulevé la plante de ses pieds et, avec des coups, délogé un bras.

Avant de mourir, il dit à Ferreira : "Je te pardonne du fond du cœur, très bientôt nous nous verrons devant le tribunal divin, le même juge qui me jugera, sera ton juge, alors tu auras, en moi, un intercesseur avec Dieu". Le soldat l'a percé avec le bord d'une baïonnette soufflée. Sa mort plongea les Tapatians dans le deuil.

(catholic.net)
Anacleto González Flores, martyr catholique mexicain (espagnol/français) Jose_a10Anacleto González Flores, martyr
Monique
Monique

Nombre de messages : 11239
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum