ABRÉGÉ D'UNE LITANIE TIRÉE DE L'ÉCRITURE SAINTE - 1833

Aller en bas

ABRÉGÉ D'UNE LITANIE TIRÉE DE L'ÉCRITURE SAINTE - 1833 Empty ABRÉGÉ D'UNE LITANIE TIRÉE DE L'ÉCRITURE SAINTE - 1833

Message  Roger Boivin le Ven 26 Oct 2018, 7:07 pm


Litanie publiée sous le règne de S.S. le Pape Grégoire XVI.



ABRÉGÉ D'UNE LITANIE TIRÉE DE L'ÉCRITURE SAINTE,

POUR LES NÉCESSITÉS DU TEMPS PRÉSENT.

(Traduit de l'italien.)


Seigneur, ayez pitié de nous.
Christ, ayez pitié de nous.
Dieu le Père, Créateur du monde, du haut des Cieux, ayez pitié de nous.
Dieu le Fils, Rédempteur du monde, ayez pitié de nous.
Dieu le Saint-Esprit, Sanctificateur du monde, ayez pitié de nous.
Sainte Trinité, un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Vous qui avez souvent permis que votre Sainte Eglise fût attaquée, mais jamais qu'elle fût vaincue, ayez pitié de nous.
Vous qui des maux que la Sainte Eglise a soufferts, avez toujours tiré le plus grand bien, ayez pitié de nous.
Vous qui, malgré tous les efforts de l'enfer, parvenez infailliblement à vos fins, aussi saintes qu'impénétrables, ayez pitié de nous.
Vous qui certainement triompherez encore cette fois des portes de l'enfer, ayez pitié de nous.

Pour me préparer aux jours mauvais, je veux ne m'attacher qu'à vous et à votre Evangile.
Quand toutes les écoles de philosophes se réuniraient et s'accorderaient pour me persuader le contraire, je veux ne m'attacher qu'à vous et à votre Evangile.
Quand je devrais passer aux yeux des prétendus esprits forts, pour singulier, et devenir à leurs yeux un objet de dérision, je veux ne m'attacher qu'à vous et à votre Evangile.
Quand les impies, le monde, la chair et Satan, m'offriraient tous les empires de l'univers (Luc, ch. 4, 7), je veux ne m'attacher qu'à vous et à votre Evangile.

A la Sainte Ecriture et à l'Eglise romaine, j'adhère, ô mon Dieu ! de tout mon cœur.
Au vicaire de N. S. Jésus-Christ [à la Papauté] et à son troupeau fidèle, j'adhère, ô mon Dieu, de tout mon cœur.
Aux SS. Pères et aux Conciles, j'adhère, ô mon Dieu, de tout mon cœur.
Aux Chrétiens qui estiment la sagesse du monde une folie, j'adhère, ô mon Dieu, de tout mon cœur.
Aux Chrétiens qui confessent N. S. Jésus-Christ devant les hommes, et que N. S. Jésus-Christ confessera à son tour devant son Père céleste, j'adhère, ô mon Dieu, de tout mon cœur.
Aux Chrétiens qui tiennent à honneur, comme les Apôtres, de souffrir l'injure et d'être persécutés pour notre Sauveur Jésus-Christ, j'adhère, ô mon Dieu, de tout mon cœur. A ces Chrétiens intrépides qui suivent Notre-Seigneur Jésus-Christ jusqu'au pied de la Croix, prêts à mourir avec lui et pour lui, j'adhère, ô mon Dieu, de tout mon cœur.
Aux sentiments de ceux qui, non-seulement ont été persécutés pendant leur vie, mais qui sont morts en effet pour Notre-Seigneur Jésus-Christ, j'adhère, ô mon Dieu, de tout mon cœur.

Soyez-nous propice, ô mon Dieu !
Soyez-nous propice, et bénissez nos résolutions pour l'avenir.

Quand les séducteurs se lèveront du milieu de nous, ô mon Dieu, soyez-nous propice.
Quand la barque de Pierre sera couverte par les flots, ô mon Dieu, soyez-nous propice.
Quand le dragon sera déchaîné, ô mon Dieu, soyez-nous propice.
Quand nos ennemis nous demanderont avec raillerie : où est votre Dieu ? où est l'avenir promis ? ô mon Dieu, soyez-nous propice.
Lorsqu'ils diront tous, paix, paix : nous n'avons rien à craindre, symptômes assurés de leur ruine soudaine, ô mon Dieu, soyez-nous propice.

Pardonnez-nous nos péchés, nous vous en prions, exaucez-nous, quoique pécheurs.

D'ouvrir à la véritable lumière les yeux de ceux qui s'égarent, nous vous en prions, exaucez-nous, quoique pécheurs.
D'accorder à tous ceux qui souffrent, la constance, la patience et la douceur chrétiennes, nous vous en supplions, exaucez-nous, quoique pécheurs.
D'anéantir les projets et les maximes du démon et de ses suppôts, nous vous en prions, exaucez-nous, quoique pécheurs.
De nous préserver de la tentation des derniers temps ou de nous fortifier contre elle, nous vous en prions, exaucez-nous, quoique pécheurs.
De daigner nous accorder force et conseil, afin que nous puissions tout faire et tout souffrir pour le maintien de votre Évangile, nous vous en prions, exaucez-nous, quoique pécheurs.
D'assurer, sans délai, et votre gloire et le salut de tant d'âmes, nous vous en prions, exaucez-nous, quoique pécheurs.
De pardonner à nos ennemis et de bannir de nos cœurs toute haine excepté celle du péché et du démon, nous vous en prions, exaucez-nous, quoique pécheurs.

Par l'intercession de tous les Saints et des justes de la terre ; nous vous en prions, exaucez-nous, quoique pécheurs.
Par l'intercession de tous les martyrs, nous vous en prions, exaucez-nous, quoique pécheurs.
Par Jésus-Christ Notre-Seigneur et Sauveur, nous vous en supplions, exaucez-nous, quoique pécheurs.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, ô Seigneur !
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, ô Seigneur !
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, faites-nous miséricorde, ô Seigneur !

Seigneur, écoutez-nous ; Seigneur, exaucez-nous.


PRIERE.

Seigneur, Dieu tout-puissant et éternel! Père céleste ! regardez des yeux de votre infinie miséricorde, nos peines, notre misère et nos besoins. Ayez pitié de tous les hommes, pour qui Notre-Seigneur Jésus-Christ votre fils bien-aimé s'est livré volontairement entre les mains des pécheurs, et a versé son sang précieux sur l'arbre de la Croix.

Accordez-nous, ô Dieu de paix ! une parfaite réunion dans la foi, sans dissention et sans schisme ; ramenez nos cœurs à un vrai repentir, à la correction de nos cœurs ; allumez en nous le feu de votre amour ; donnez-nous une faim et un zèle ardent pour toute justice, afin que comme des enfants obéissants, nous puissions vous plaire et vous être agréables, soit que nous vivions, soit que nous mourions. Ainsi soit-il.

(Pour toute l'Eglise.) Souvenez-vous, Seigneur, de ceux que vous avez assemblés et réunis en un seul peuple, et que vous avez possédés dès le commencement.

(Pour notre S.P. le Pape Grégoire XVI.) Seigneur Jésus, couvrez de la protection de votre divin cœur notre très-Saint Père le Pape.

(Pour tout le monde chrétien.) Seigneur, sauvez votre peuple, sauvez ceux que vous avez choisis pour votre héritage ; conduisez-les et élevez-les en la gloire éternelle.

O Jésus, par votre Cœur sacré, ayez pitié de nous.
O Marie, par votre Cœur très-saint, priez pour nous.

___


MANUEL DU ROSAIRE VIVANT - Rédigé par M. Bétemps, Chanoine de l'église de Lyon, Directeur principal de cette pieuse institution - 1833 - Pages 243 et suivantes :

https://books.google.fr/books?id=87dFnwXqYvwC&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false



Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12016
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

ABRÉGÉ D'UNE LITANIE TIRÉE DE L'ÉCRITURE SAINTE - 1833 Empty Re: ABRÉGÉ D'UNE LITANIE TIRÉE DE L'ÉCRITURE SAINTE - 1833

Message  avecrux.avemaria le Dim 22 Nov 2020, 5:34 pm

Paix et bien mauvais maître Roger Very Happy Elle est trop jolie cette prière. Un confidence.... tout compte fait... eh bien, je ne vous dirais rien... vous savez pourquoi ? sunny Parce qu'un mauvais maître donne un mauvais élève. Je viens de recevoir un blâme de Gabrielle ABRÉGÉ D'UNE LITANIE TIRÉE DE L'ÉCRITURE SAINTE - 1833 962688 ABRÉGÉ D'UNE LITANIE TIRÉE DE L'ÉCRITURE SAINTE - 1833 403733
avecrux.avemaria
avecrux.avemaria

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 16/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

ABRÉGÉ D'UNE LITANIE TIRÉE DE L'ÉCRITURE SAINTE - 1833 Empty Re: ABRÉGÉ D'UNE LITANIE TIRÉE DE L'ÉCRITURE SAINTE - 1833

Message  Roger Boivin le Dim 22 Nov 2020, 7:42 pm


Mauvais, peut-être ; maître, non.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12016
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum