Temps après l'Épiphanie (Exposé)

Aller en bas

Temps après l'Épiphanie (Exposé) Empty Temps après l'Épiphanie (Exposé)

Message  Louis le Sam 11 Juil 2015, 5:03 pm

.
Note de Louis : Il ne faut pas oublier que ce texte est tiré d'un Missel qui date des années 1950, temps du Pape Pie XII.
.

Temps après l'Épiphanie (Exposé) Image_14

III. TEMPS APRES L'ÉPIPHANIE

( Du 14 janvier au dimanche de la Septuagésime )

Exposé dogmatique

Le Cycle de Noël est comme un drame grandiose en trois actes qui a pour but de manifester de trois manières distinctes l'incarnation du Verbe et la sanctification de l'homme par sa participation à la nature divine.

Le premier acte du Cycle de Noël se développe durant les quatre semaines du Temps de l'Avent. Il nous révèle, par des figures et des paroles prophétiques, le grand dogme d'un Dieu fait homme et nous prépare à participer à ce grand mystère.

Le deuxième acte, qui embrasse, avec le Temps de Noël, tous les mystères de l'enfance de Jésus, nous fait « voir de nos yeux et toucher de nos mains le Verbe de vie, qui était dans le sein du Père et qui nous est apparu pour que nous puissions entrer en communion avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ1  ».

Le troisième acte, qui se déroule durant le Temps après l'Épiphanie, est le prolongement du Temps de Noël. La divinité de Jésus continue à s'affirmer. Ce ne sont plus les Anges du Gloria in excelsis, ni l'étoile des Mages, ni même la yoix du Père et l'apparition de l'Esprit-Saint, comme au baptême de Notre-Seigneur, mais c'est le Christ lui-même qui parle et agit en Dieu. Il exigera, comme nous le verrons au Cycle de Pâques, la soumission de notre esprit et de notre cœur à son enseignement et à la règle de conduite qu'il nous dicte; il faut donc au préalable que ses paroles et ses actes manifestent son autorité, divine. Aussi les évangiles du 2e, 3e et 4e dimanches après l'Epiphanie sont-ils extraits de la série de miracles que S. Matthieu relate et ceux du 5e et du 6e dimanches des paraboles que le même évangéliste rapporte pour prouver que Jésus est le Messie. Jésus commande à la maladie, à la mer, aux vents; il change de l'eau en vin, il guérit à distance ou par un simple geste. Il est vraiment Dieu. Jésus parle aussi comme seul un Dieu peut le faire. Ce Temps après l'Epiphanie est donc bien, comme tout le Cycle de Noël, le temps consacré aux épiphanies ou manifestations de la divinité de Jésus.

C'est surtout dans les épîtres, extraites des lettres de S. Paul aux Romains, qu'il faut chercher quel est l'esprit de ce Temps.

.

Temps après l'Épiphanie (Exposé) Image_15

.

Non seulement Dieu, fidèle à sa promesse, convoque les Juifs à entrer dans le royaume dont son Fils est roi; mais, plein de miséricorde, il appelle également tous les Gentils à faire partie de ce même royaume, si bien que, devenus à notre tour membres du corps mystique du Christ, nous devons nous aimer mutuellement, comme des frères en Jésus-Christ, et nous soumettre en toute humilité au Fils de Dieu notre Chef et notre Roi.

______________________________________________

 (1). S. Jean 1, 4.

A suivre : Exposé historique.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 13997
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Temps après l'Épiphanie (Exposé) Empty Re: Temps après l'Épiphanie (Exposé)

Message  Louis le Sam 11 Juil 2015, 5:06 pm

.

III. TEMPS APRES L'ÉPIPHANIE

( Du 14 janvier au dimanche de la Septuagésime )

Exposé historique

A l'époque de Notre-Seigneur, la Palestine était divisée en quatre provinces. A l'est du Jourdain, la Pérée; à l'ouest, dans le Sud,  la  Judée; au centre, la Samarie; au nord, la Galilée. C'est dans cette dernière région que se passèrent les événements dont nous entretiennent les évangiles des dimanches après l'Épiphanie C'est à Cana que Jésus fit son premier miracle (2e dimanche après l'Êpiph.). Puis ce fut dans la synagogue de Nazareth que, de retour en Judée, il fit entendre sa parole et cette doctrine sublime « qui ravissait tous ceux qui l'entendaient » (Communion des 3e à 6e dim. apr. l'Épiph.). C'est en Galilée encore que Jésus guérit le lépreux (Év. du 3e ap. l'Épiph.). Mais c'est surtout Capharnaüm, à une journée de marche de Nazareth, que Jésus prêcha sa doctrine et opéra ses miracles.

Après le discours sur la montagne, que des traditions disent être celle de Kouroûn Hattin, au nord-ouest de Tibériade, le Christ descendit à Capharnaüm où il guérit le serviteur du centurion (Év. 4e dim. ap. l'Épiph.). C'est sur une barque au bord du lac qui doit son nom de Génésareth, « vallée de fleurs », à la plaine fleurie qui borde ses rives, que Jésus prêcha sa parabole du semeur (Év. 5e dim. ap. l'Épiph.) ; les collines fertiles qui s'étendent de Capharnaüm à Chorozaïn lui en fournirent les éléments. Quant aux paraboles dont nous parle l'évangile du 6e dimanche après l'Epiphanie, elles furent prononcées peu après. C'est à la suite de cette prédication continue qu'un soir, le Sauveur, ne pouvant espérer de repos, résolut de traverser le lac pour gagner sur le bord opposé, Gerza, ville de la Pérée. La mer de Tibériade, formée par les eaux du Jourdain, est sujette à de soudains et terribles ouragans; c'est là que Jésus apaisa miraculeusement la tempête et montra une fois de plus aux apôtres qu'il était Dieu.


Exposé liturgique


Le Temps après l'Epiphanie présente une grande analogie avec le Temps après la Pentecôte; emploi de la couleur verte aux dimanches et fériés, mêmes oraisons du Temps, mêmes dispositions en ce qui concerne la messe, Gloria, Credo, préface de la Sainte Trinité. Pour les vêpres aussi, de part et d'autre, seule l'antienne du Magnificat est propre.

Ces deux Temps liturgiques sont consacrés à la doctrine, aux miracles et à la vie publique du Sauveur. Le Temps après l'Épiphanie débute par le récit du premier miracle que Jésus fit à Cana, à la demande de sa Mère. La prédication et les miracles du Sauveur (Ie phase) trouvent naturellement leur place entre l'Epiphanie, qui est la manifestation du Sauveur, et les récits avant-coureurs du drame de la Passion.
FIN.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 13997
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum