Les Massorètes et le bois de la Croix (Dom Jean Monléon)

2 participants

Aller en bas

Les Massorètes et le bois de la Croix (Dom Jean Monléon) Empty Les Massorètes et le bois de la Croix (Dom Jean Monléon)

Message  ROBERT. Ven 17 Avr 2015, 4:40 pm

Les Massorètes et le bois de la Croix (Dom Jean Monléon)

Épilogue de Glaire — L’original hébreu de la Bible, par Dom Jean de Monléon, o.s.b. pp. 3028-3029 a écrit:


…Ceux qui invoquent la « vérité hébraïque » raisonnent comme si nous possédions encore aujourd’hui les manuscrits originaux de  Moïse et des Prophètes.  Mais il n’est pas permis d’ignorer que la seule version de l’Écriture conservée par les Juifs est celle dite: des Massorètes, qui ne remonte pas au-delà du VIe siècle.  Elle est par conséquent postérieure, et à celle des Septante, et à la Vulgate. Elle ne s’impose donc pas par son ancienneté; elle ne s’impose pas non plus par la qualité de sa rédaction: car les Rabbins qui l’exécutèrent étaient loin d’avoir des méthodes critiques comparables à celles de saint Jérôme, qui se montre déjà un maître en la matière.  Eux cherchaient seulement à établir une leçon uniforme, pour fixer par écrit les fameux points-voyelles que l’on se transmettait jusque-là uniquement par tradition orale.  Mais surtout  — et c’est ce qui enlève à leur travail, la valeur absolue qu’on voudrait lui donner —chaque fois qu’ils le pouvaient sans faire violence au texte, ils s’attachaient à effacer tout ce qui risquaient de tourner à la glorification de Jésus-Christ.


Saint Justin, dans son Dialogue avec Tryphon, en donne plusieurs exemples: ainsi, lorsque Jérémie (Jérémie XI, 19), après avoir présenté le Messie sous la figure de l’agneau que l’on mène à l’abattoir, montre les Juifs acharnés à sa perte et disant: Mettons du bois dans son pain, il est évident qu’il y là une allusion — et les Pères de l’Église l’ont compris ainsi — au Pain de vie descendu du ciel qui sera comme traversé par le bois de la croix sur laquelle on le clouera. Ces mots figurent et dans les Septante et dans la Vulgate: mais les Massorètes les ont remplacé par ceux-ci: Détruisons l’arbre dans sa sève, qui éliminent le symbolisme prophétique.  De même, ils ont tronqué le verset du Psaume XCVe qui porte: Dites aux nations: le Seigneur a régné par le bois.  Cette expression visait manifestement le Christ établissant son règne sur tout l’univers, du haut de sa crois. Mais ils l’ont vidée de son sens, en supprimant les mots: par le bois.


(…)  grâce à haute intelligence, sa soif de vérité intégrale, sa capacité prodigieuse de travail, saint Jérôme avait réussi à s’assimiler parfaitement le génie de la langue hébraïque, « cette langue, pleine de pouvoir, qui dit toujours davantage qu’elle ne dit, qui atteint et dépasse les limites de l’expression; qui aspire sans cesse à l’inexprimable.»
(André Chouraqui, Les Psaumes, Préface, Paris, 1956) A cause de cette richesse et de cette profondeur, « la signification des mots hébreux, dit saint Robert Bellarmin, ne saurait être réduite à ce qu’énoncent les dictionnaires et il faut avoir plus confiance dans saint Jérôme que dans aucun dictionnaire.» (Commentaire sur le PSAUME CXXV, 4)

.

gras ajoutés.


Dernière édition par Admin le Sam 10 Juil 2021, 11:14 am, édité 2 fois (Raison : mise en forme)
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Massorètes et le bois de la Croix (Dom Jean Monléon) Empty Re: Les Massorètes et le bois de la Croix (Dom Jean Monléon)

Message  gabrielle Dim 19 Avr 2015, 8:14 am

C'est leur spécialité de vider les textes saints de leur sens.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19123
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Massorètes et le bois de la Croix (Dom Jean Monléon) Empty Re: Les Massorètes et le bois de la Croix (Dom Jean Monléon)

Message  ROBERT. Dim 19 Avr 2015, 10:50 am

gabrielle a écrit:C'est leur spécialité de vider les textes saints de leur sens.

...Et leurs émules, les modernos, et tous ceux du même acabit.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les Massorètes et le bois de la Croix (Dom Jean Monléon) Empty Re: Les Massorètes et le bois de la Croix (Dom Jean Monléon)

Message  ROBERT. Mar 21 Avr 2015, 8:39 pm

ROBERT. a écrit:Les Massorètes et le bois de la Croix (Dom Jean Monléon)

Épilogue de Glaire — L’original hébreu de la Bible, par Dom Jean de Monléon, o.s.b. pp. 3028-3029 a écrit:


…Ceux qui invoquent la « vérité hébraïque » raisonnent comme si nous possédions encore aujourd’hui les manuscrits originaux de  Moïse et des Prophètes.  Mais il n’est pas permis d’ignorer que la seule version de l’Écriture conservée par les Juifs est celle dite: des Massorètes, qui ne remonte pas au-delà du VIe siècle.  Elle est par conséquent postérieure, et à celle des Septante, et à la Vulgate. Elle ne s’impose donc pas par son ancienneté; elle ne s’impose pas non plus par la qualité de sa rédaction: car les Rabbins qui l’exécutèrent étaient loin d’avoir des méthodes critiques comparables à celles de saint Jérôme, qui se montre déjà un maître en la matière.  Eux cherchaient seulement à établir une leçon uniforme, pour fixer par écrit les fameux points-voyelles que l’on se transmettait jusque-là.  Mais surtout  — et c’est ce qui enlève à leur travail, la valeur absolue qu’on voudrait lui donner —chaque fois qu’ils le pouvaient sans faire violence au texte, ils s’attachaient à effacer tout ce qui risquaient de tourner à la glorification de Jésus-Christ.


Saint Justin, dans son Dialogue avec Tryphon, en donne plusieurs exemples: ainsi, lorsque Jérémie (Jérémie XI, 19), après avoir présenté le Messie sous la figure de l’agneau que l’on mène à l’abattoir, montre les Juifs acharnés à sa perte et disant: Mettons du bois dans son pain, il est évident qu’il y là une allusion — et les Pères de l’Église l’ont compris ainsi — au Pain de vie descendu du ciel qui sera comme traversé par le bois de la croix sur laquelle on le clouera. Ces mots figurent et dans les Septante et dans la Vulgate: mais les Massorètes les ont remplacé par ceux-ci: Détruisons l’arbre dans sa sève, qui éliminent le symbolisme prophétique.  De même, ils ont tronqué le verset du Psaume XCVe qui porte: Dites aux nations: le Seigneur a régné par le bois.  Cette expression visait manifestement le Christ établissant son règne sur tout l’univers, du haut de sa crois. Mais ils l’ont vidée de son sens, en supprimant les mots: par le bois.


(…)  grâce à haute intelligence, sa soif de vérité intégrale, sa capacité prodigieuse de travail, saint Jérôme avait réussi à s’assimiler parfaitement le génie de la langue hébraïque, « cette langue, pleine de pouvoir, qui dit toujours davantage qu’elle ne dit, qui atteint et dépasse les limites de l’expression; qui aspire sans cesse à l’inexprimable.»
(André Chouraqui, Les Psaumes, Préface, Paris, 1956) A cause de cette richesse et de cette profondeur, « la signification des mots hébreux, dit saint Robert Bellarmin, ne saurait être réduite à ce qu’énoncent les dictionnaires et il faut avoir plus confiance dans saint Jérôme que dans aucun dictionnaire.» (Commentaire sur le PSAUME CXXV, 4)

.

gras ajoutés.

voir aussi: https://messe.forumactif.org/t5164p60-bergoglio-recoit-le-congres-juif-mondial#116518
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum