Année ecclésiastique – Heures romaines

Aller en bas

Année ecclésiastique – Heures romaines Empty Année ecclésiastique – Heures romaines

Message  Louis Jeu 19 Fév 2015, 6:39 am

.
HEURES ROMAINES

STATIONS, ÉGLISES STATIONNALES

Manière de calculer les heures chez les Romains. — Le jour comme la nuit, chez les Romains, était divisé en quatre parties de trois heures chacune. On les appelait Stations et Veilles parce qu'elles étaient les moments où les soldats se relayaient. Ces heures étaient plus ou moins longues d'après les différentes saisons, car le jour officiel commençait au lever du soleil et finissait à son coucher. La sixième heure du jour et de la nuit correspondait toujours à nos heures de midi et de minuit (voir tableau, ci-joint).

L'Église a adopté la journée romaine dans la liturgie: c'est ce qui explique que la célébration de ses fêtes commence la veille au soir par le chant des premières vêpres.

Stations. — Ce terme de station a été emprunté à la milice romaine, parce que les chrétiens enrôlés dans la milice du Christ, se réunissaient aux heures ou les soldats se relayaient. Ils faisaient la veillée ou vigile des grandes fêtes, divisée en trois vigiles nocturnes , et de même ils se réunissaient le jour à la 3e, 6e et 9e heure: de là les noms de tierce , sexte et none .                            

Églises stationnales. — Les messes des dimanches de l'Avent et de Septuagésime, de chaque jour du Carême, des Quatre-Temps, des semaines de Pâques et de Pentecôte et plusieurs autres du Temps de Noël notamment ont chacune une Station (voir ci-dessous ). Le pape, au cours de l'année, célébrait solennellement la messe,, entouré de tout son clergé et du peuple, dans les grandes basiliques, dans les vingt-cinq églises paroissiales de la ville (1) et dans quelques autres sanctuaires: c'est ce qu'on appelait faire la Station. Le nom nous en est resté dans le Missel; il nous rappelle que c'est Rome qui est le centre du culte chrétien et marque de l'empreinte romaine une liturgie plus de douze fois séculaire.

Aux toutes grandes fêtes de Pâques, de Noël, de Pentecôte, comme aux grandes réunions qui marquaient davantage dans la vie de la communauté chrétienne, comme les ordinations, les principales étapes de l'initiation des catéchumènes, la station se tenait toujours dans une des grandes basiliques romaines. Ces sanctuaires qui scandaient ainsi sa vie étaient particulièrement chers au peuple chrétien. De nos jours encore ils sont l'objet d'une véritable vénération de la part des fidèles et il n'est pas de pèlerinage à Rome qui se conçoive sans la visite des grandes basiliques de la Ville éternelle. Même à distance, l'indication de la station romaine doit nous être un lien d'unité avec les traditions les plus vénérables du centre de la chrétienté.

_____________________________________________

(1).Ces paroisses qui existaient déjà au Ve siècle, étaient appelée « titres » (tituli) et les curés de Rome qui les desservaient portaient le nom de Cardinaux (incardinati), ce qui veut dire: attachés à ces églises. C'est pour ce motif que de nos jours encore chaque Cardinal est titulaire de l’un de ces sanctuaires.


Année ecclésiastique – Heures romaines Jour_e10

Année ecclésiastique – Heures romaines Page_350


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14522
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum