Bergoglio et le péché

4 participants

Aller en bas

Bergoglio et le péché Empty Bergoglio et le péché

Message  Benjamin Ven 05 Sep 2014, 8:16 am

Deux raisons de se "vanter" pour le chrétien


"Homélie" du 4 septembre 2014



« Le chrétien peut se vanter de deux choses : de ses péchés et du Christ crucifié », déclare [l'antipape] François lors de la "messe" de ce jeudi matin, 4 septembre 2014, à Sainte-Marthe : le « lieu privilégié de rencontre avec Jésus Christ » est en effet pour l'homme « ses propres péchés ».



[L'antipape] a commenté la première lecture, où saint Paul conseille de « devenir fou pour devenir sage. Car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu » (1 Co 3, 18-23).

« La force de la Parole de Dieu, qui change le coeur, qui change le monde, qui donne l'espérance, qui donne la vie, ne réside pas dans la sagesse humaine : elle ne consiste pas à bien parler et bien dire les choses avec intelligence humaine ni à mettre sa sécurité dans la sagesse du monde. Cela c'est la sottise », a expliqué [l'antipape].

La force de la Parole de Dieu « passe par le cœur de celui qui la transmet » : elle réside « dans la rencontre entre ses péchés et le sang du Christ, qui sauve ». Comme Pierre qui voit son propre péché en rencontrant Jésus dans l’Évangile : « Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un homme pécheur. » (Mt 4,19)

« La force de la vie chrétienne et la force de la Parole de Dieu résident dans ce moment où le pécheur rencontre Jésus et cette rencontre change sa vie… et il trouve la force d'annoncer le salut aux autres ».

« Le lieu privilégié de rencontre avec Jésus Christ ce sont ses propres péchés... S'il n'y a pas cette rencontre, il n'y a pas de force dans le coeur ». Le chrétien devient alors « mondain, voulant parler des choses de Dieu avec le langage humain et cela ne sert à rien : cela ne donne pas la vie ».

C'est pourquoi l’apôtre Paul souligne deux raisons de s'enorgueillir, même si « cela scandalise » : « ses péchés » et « le crucifié ». De même, « le chrétien peut se vanter de deux choses : de ses péchés et du Christ crucifié ».

« Si un chrétien n'est pas capable de se sentir pécheur et sauvé par le sang du Christ, c'est un chrétien à mi-chemin, c'est un chrétien tiède. Et quand nous trouvons des "Églises" "en ruine", des "paroisses" "en ruine", des institutions "en ruine", les "chrétiens" qui y sont n'ont sûrement pas rencontré Jésus Christ ou ont oublié leur rencontre avec lui. »

Pour conclure, [l'antipape] a invité à un examen de conscience : « Suis-je capable de dire au Seigneur : "Je suis pécheur", en confessant mon péché concret ? Suis-je capable de croire qu'avec avec Son Sang, il m'a sauvé du péché et m'a donné une vie nouvelle ? »


( source : http://www.zenit.org/fr/articles/deux-raisons-de-se-vanter-pour-le-chretien )

???
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et le péché Empty Re: Bergoglio et le péché

Message  Roger Boivin Ven 05 Sep 2014, 9:00 am


De ses péchés, il n'y a pas de quoi se vanter ; c'est plutôt une honte.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12619
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et le péché Empty Re: Bergoglio et le péché

Message  gabrielle Sam 06 Sep 2014, 7:20 am

se vanter, verbe pronominal

Sens 1 Se glorifier de qualités que l'on ne possède pas en réalité.

Sens 2 Se montrer fier d'avoir fait quelque chose.

Mais ma foi, il est complètement perdu Bergoglifaux!

Mon Dieu, j'ai un extrême regret de vous avoir offenser...

Me voici, Seigneur, tout couvert de confusion, et pénétré de douleur à la vue de ms fautes...

Je ne serais pas étonnée que les fans de Bergoglifaux, se rabattent sur Saint Paul pour justifier le texte de leur idole.

II Cor 12,1. S'il faut se glorifier (cela ne convient pas cependant), j'en viendrai aux visions et aux révélations du Seigneur.
II Cor 12,2. Je connais un homme en Jésus-Christ, qui, il y a quatorze ans, fut ravi (si ce fut avec son corps, je ne sais; si ce fut sans son corps, je ne sais; Dieu le sait) jusqu'au troisième Ciel.
II Cor 12,3. Et je sais que cet homme (si ce fut avec son corps ou sans son corps, je ne sais; Dieu le sait)
II Cor 12,4. fut ravi dans le paradis, et entendit des paroles mystérieuses, qu'il n'est pas permis à un homme d'exprimer.
II Cor 12,5. Pour un tel homme je me glorifierai; mais pour moi, je ne me glorifierai de rien, si ce n'est de mes infirmités.
II Cor 12,6. Si je voulais me glorifier, je ne serais pas insensé, car je dirais la vérité; mais je m'en abstiens, de peur que quelqu'un ne m'estime au-dessus de ce qu'il voit en moi, ou de ce qu'il entend dire de moi.
II Cor 12,7. En de peur que la grandeur de ces révélations ne m'enorgueillit, il m'a été donné un aiguillon dans ma chair, un ange de satan, pour me souffleter.
II Cor 12,8. C'est pourquoi trois fois j'ai prié le Seigneur de l'éloigner de moi;
II Cor 12,9. et Il m'a dit: Ma grâce te suffit; car la force s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc volontiers de mes faiblesses, afin que la force du Christ habite en moi.
II Cor 12,10. C'est pourquoi je me complais dans mes faiblesses, dans les outrages, dans les nécessités, dans les persécutions, dans les angoisses pour le Christ; car lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort.
II Cor 12,11. J'ai été insensé, vous m'y avez contraint. Car c'était à vous de me recommander, puisque je n'ai été en rien inférieur à ces incomparables apôtres, quoique je ne sois rien.

M. l'Abbé Louis-Claude Fillion, p.s.s., (1843-1927), La Sainte Bible, commentée d'après la Vulgate et les Textes originaux

Il ne vont retenir que les passages en gras....
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18860
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et le péché Empty Re: Bergoglio et le péché

Message  Benjamin Sam 06 Sep 2014, 11:21 am

gabrielle a écrit:Je ne serais pas étonnée que les fans de Bergoglifaux, se rabattent sur Saint Paul pour justifier le texte de leur idole.

C'est déjà ce que font Bergoglio et Zenit dans l'article cité ci-dessus :

C'est pourquoi l’apôtre Paul souligne deux raisons de s'enorgueillir, même si « cela scandalise » : « ses péchés » et « le crucifié ». De même, « le chrétien peut se vanter de deux choses : de ses péchés et du Christ crucifié ».
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et le péché Empty Re: Bergoglio et le péché

Message  ROBERT. Sam 06 Sep 2014, 12:48 pm

gabrielle a écrit:  
Spoiler:
se vanter, verbe pronominal

Sens 1 Se glorifier de qualités que l'on ne possède pas en réalité.

Sens 2 Se montrer fier d'avoir fait quelque chose.

Mais ma foi, il est complètement perdu Bergoglifaux!

Mon Dieu, j'ai un extrême regret de vous avoir offenser...

Me voici, Seigneur, tout couvert de confusion, et pénétré de douleur à la vue de ms fautes...

Je ne serais pas étonnée que les fans de Bergoglifaux, se rabattent sur Saint Paul pour justifier le texte de leur idole.

II Cor 12,1. S'il faut se glorifier (cela ne convient pas cependant), j'en viendrai aux visions et aux révélations du Seigneur.
II Cor 12,2. Je connais un homme en Jésus-Christ, qui, il y a quatorze ans, fut ravi (si ce fut avec son corps, je ne sais; si ce fut sans son corps, je ne sais; Dieu le sait) jusqu'au troisième Ciel.
II Cor 12,3. Et je sais que cet homme (si ce fut avec son corps ou sans son corps, je ne sais; Dieu le sait)
II Cor 12,4. fut ravi dans le paradis, et entendit des paroles mystérieuses, qu'il n'est pas permis à un homme d'exprimer.
II Cor 12,5. Pour un tel homme je me glorifierai; mais pour moi, je ne me glorifierai de rien, si ce n'est de mes infirmités.
II Cor 12,6. Si je voulais me glorifier, je ne serais pas insensé, car je dirais la vérité; mais je m'en abstiens, de peur que quelqu'un ne m'estime au-dessus de ce qu'il voit en moi, ou de ce qu'il entend dire de moi.
II Cor 12,7. En de peur que la grandeur de ces révélations ne m'enorgueillit, il m'a été donné un aiguillon dans ma chair, un ange de satan, pour me souffleter.
II Cor 12,8. C'est pourquoi trois fois j'ai prié le Seigneur de l'éloigner de moi;
II Cor 12,9. et Il m'a dit: Ma grâce te suffit; car la force s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc volontiers de mes faiblesses, afin que la force du Christ habite en moi.
II Cor 12,10. C'est pourquoi je me complais dans mes faiblesses, dans les outrages, dans les nécessités, dans les persécutions, dans les angoisses pour le Christ; car lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort.
II Cor 12,11. J'ai été insensé, vous m'y avez contraint. Car c'était à vous de me recommander, puisque je n'ai été en rien inférieur à ces incomparables apôtres, quoique je ne sois rien.

M. l'Abbé Louis-Claude Fillion, p.s.s., (1843-1927), La Sainte Bible, commentée d'après la Vulgate et les Textes originaux

Il ne vont retenir que les passages en gras....

Et enlever tous les autres, donc éliminer le contexte.

Alors, leurs passages en gras sonneront faux, tout faux, tout comme Bergloglifaux !

.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum