Bergoglio et les femmes.

4 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Bergoglio et les femmes.

Message  gabrielle Jeu 03 Juil 2014, 8:12 am

"Les femmes sont ce que Dieu a fait de plus beau"
Entretien avec le Messaggero (2)
Anne Kurian

ROME, 2 juillet 2014 (Zenit.org) - « Les femmes sont ce que Dieu a fait de plus beau », affirme le pape François dans un entretien publié sur le quotidien romain “Il Messaggero”, le 30 juin 2014.

Evoquant la place de la femme dans l’Eglise, le pape estime qu’« on ne parle pas suffisamment de cela » : « il faut travailler davantage sur la théologie de la femme. Je l’ai dit et on travaille dans ce sens ».

Il souligne : « les femmes sont ce que Dieu a fait de plus beau. L’Église est femme. ‘Église’ est un mot féminin. On ne peut faire de théologie sans cette féminité… il faut approfondir encore la question de la femme, sinon on ne peut pas comprendre l’Église ».

Mais il réfute l’idée d’une « Église de Bergoglio » : « Grâce à Dieu, je n’ai aucune Église, je suis le Christ. Je n’ai rien fondé » : « Sur le programme, je suis ce que les cardinaux ont demandé pendant les congrégations générales avant le conclave. Le Conseil des huit cardinaux, un organisme externe, est né de là. Il avait été demandé pour aider à réformer la curie. Je n’ai rien fait tout seul. »

Lors du vol Rio-Rome, après les Journées mondiales de la jeunesse de 2013, le pape avait souligné que "l’Église est féminine, elle est Église, elle est épouse, elle est mère. Mais le rôle de la femme dans l’Église ne doit pas finir comme mère, comme travailleuse, limitée… Non ! C’est autre chose ! Je crois que nous n’avons pas encore de théologie profonde sur la femme, dans l’Église... On ne peut pas se limiter à ce qu’elle fasse l’enfant de chœur, ou la présidente de la Caritas, la catéchiste… Non ! Elle doit être davantage, mais profondément davantage, et même mystiquement davantage... La femme, dans l’Église, est plus importante que les évêques et les prêtres. Comment ? C’est ce que nous devons chercher à mieux expliciter parce que je crois qu’il manque encore une explicitation théologique" (cf. Zenit du 6 août 2013).

Avec une traduction de Constance Roques

Quelle absurdité, Bergoglio va de mal en pis.

La femme serait plus haute que l'épiscopat et la prêtrise... les mouvements féministes vont l'aimer celle-là.

Il ne sait pas comment, mais sa tête à hérésie va chercher une explication à son délire. Je pense qu'il ne sait plus quoi dire.

gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19007
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  Roger Boivin Jeu 03 Juil 2014, 9:02 am

FÉMINISME ET CHRISTIANISME - Sertillanges - 1913 :

http://www.archive.org/stream/feminismeetchris00sertuoft#page/n5/mode/2up
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12658
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  Benjamin Jeu 03 Juil 2014, 11:43 am

Bergoglio a écrit:
La femme, dans l’Église, est plus importante que les évêques et les prêtres. Comment ? C’est ce que nous devons chercher à mieux expliciter parce que je crois qu’il manque encore une explicitation théologique

En gros, il a envie d'inventer une nouvelle hérésie, il ne sait pas trop comment s'y prendre pour les détails mais peu importe, ils vont plancher sur le sujet et demander à des spécialistes en rédaction d'hérésies pour que ça ait l'air un peu plus fignolé que ses élucubrations du matin.

Comme spécialiste encore vivant dans ce domaine, je propose l'hérétique émérite Ratzinger, il a un bagage conséquent.
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  Benjamin Jeu 03 Juil 2014, 12:08 pm


En fait je crois qu'on en est à un stade où (presque) tout le monde se moque complètement de ce que peuvent bien dire ou inventer Berlingot et la secte. Les notions mêmes de dogme, de Foi, d'hérésie, etc. ont été tellement évacuées et réduites à néant que n'importe quoi peut passer et être accepté, le public croit que ces gens-là sont l'Église simplement parce qu'ils se déguisent en clergé et occupent les bâtiments, et donc tout leur est permis. Lorsqu'ils vont au rebours de la Foi, les gens ne se disent pas : "ces types sont désormais hors de l'Église", mais : "tiens, l'Église change, bon ben faisons pareil, en plus on me laisse faire ce que je veux sans me réprimander, donc ça me va !".
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  ROBERT. Jeu 03 Juil 2014, 12:47 pm

Benjamin a écrit:
Bergoglio a écrit:
La femme, dans l’Église, est plus importante que les évêques et les prêtres. Comment ? C’est ce que nous devons chercher à mieux expliciter parce que je crois qu’il manque encore une explicitation théologique

En gros, il a envie d'inventer une nouvelle hérésie, il ne sait pas trop comment s'y prendre pour les détails mais peu importe, ils vont plancher sur le sujet et demander à des spécialistes en rédaction d'hérésies pour que ça ait l'air un peu plus fignolé que ses élucubrations du matin.

Comme spécialiste encore vivant dans ce domaine, je propose l'hérétique émérite Ratzinger, il a un bagage conséquent.
 
Je vais plus loin que vous Benjamin: Bergoglio n'a pas seulement envie d'inventer,

il invente des hérésies tous les jours,  des hérésies qui sont  pires que pires...

Quant à l'emeritus Ratzinger, qui sera rejoint bientôt par l'emeritus Bergoglio,

quant à moi, ces deux hommes, devraient être au pain et à l'eau pour le restant de leurs jours.  

Dans la même chambre ? C’est à voir.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  gabrielle Ven 04 Juil 2014, 8:02 am

@Benjamin

Vous avec raison, plus c'est gros et crevant les yeux, moins les gens voient.

Mystère d'iniquité.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19007
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  Roger Boivin Ven 04 Juil 2014, 9:25 am


C'est comme les grandes vedettes de cinéma qui crèvent l'écran ; ils pourraient dire ou faire n'importe quoi, c'est secondaire, sans importance, du moment qu'ils voient leur vedette adorée.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12658
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  ROBERT. Ven 04 Juil 2014, 2:22 pm

roger a écrit:
C'est comme les grandes vedettes de cinéma qui crèvent l'écran ; ils pourraient dire ou faire n'importe quoi, c'est secondaire, sans importance, du moment qu'ils voient leur vedette adorée.
 
Peut-on dire, Roger, que Bergoglio idolâtrise les femmes ?
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  gabrielle Sam 05 Juil 2014, 8:45 am

ROBERT. a écrit:
roger a écrit:
C'est comme les grandes vedettes de cinéma qui crèvent l'écran ; ils pourraient dire ou faire n'importe quoi, c'est secondaire, sans importance, du moment qu'ils voient leur vedette adorée.
 
Peut-on dire, Roger, que Bergoglio idolâtrise les femmes ?

Bergoglio est en "train" de mettre en marche une machine féministe afin de faire la révolution de ce côté...

La phrase clé..

On ne peut pas se limiter à ce qu’elle fasse l’enfant de chœur, ou la présidente de la Caritas, la catéchiste

Diaconat? prêtrise restreinte ou pleine? Je l'ignore. mais il prépare le terrain.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19007
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  Roger Boivin Sam 05 Juil 2014, 12:17 pm

ROBERT. a écrit:
roger a écrit:
C'est comme les grandes vedettes de cinéma qui crèvent l'écran ; ils pourraient dire ou faire n'importe quoi, c'est secondaire, sans importance, du moment qu'ils voient leur vedette adorée.
 
Peut-on dire, Roger, que Bergoglio idolâtrise les femmes ?
Ce sont ces antipaes que je compare à ces vedettes qui crèvent l'écran.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12658
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  ROBERT. Sam 05 Juil 2014, 3:40 pm

gabrielle a écrit:    
...Bergoglio est en "train" de mettre en marche une machine féministe afin de faire la révolution de ce côté...

La phrase clé..

On ne peut pas se limiter à ce qu’elle fasse l’enfant de chœur, ou la présidente de la Caritas, la catéchiste

Diaconat? prêtrise restreinte ou pleine? Je l'ignore. mais il prépare le terrain.
 
Exactement. Les gens sont prêts — avec le lavage de cerveaux (célibat et mariage des prêtres, etc, etc.)

qui dure depuis 50 ans — pour cette étape qui s'en vient à coup sûr…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  Benjamin Lun 09 Mar 2015, 6:39 am

Journée de la femme : un regard "plus créatif" sur le monde


"Hommage" [de l'antipape] François à "l'angélus"


Rome,  8 mars 2015  (Zenit.org) Anne Kurian  | 277 clics


« Un monde où les femmes sont marginalisées est un monde stérile » car les femmes « transmettent  la capacité de comprendre le monde avec un regard différent, de sentir les choses avec un cœur plus créatif, plus patient, plus tendre », souligne [l'antipape] François ce 8 mars 2015, Journée mondiale de la femme.

[L'antipape] a en effet évoqué cet événement lors de "l’angélus" dominical qu’il a "célébré" à midi place Saint-Pierre, en présence de dizaines de milliers de visiteurs [???] réunis sous un grand soleil.

« Un salut à toutes les femmes qui cherchent chaque jour à construire une société plus humaine et accueillante. Et un merci fraternel à celles qui de mille façons témoignent de l’Evangile et travaillent dans [la secte] », a-t-il déclaré après la "prière mariale".

Le 8 mars « est une occasion de rappeler l’importance des femmes et la nécessité de leur présence dans la vie : un monde où les femmes sont marginalisées est un monde stérile car les femmes non seulement portent la vie, mais transmettent la capacité de voir au-delà… de comprendre le monde avec un regard différent, de sentir les choses avec un cœur plus créatif, plus patient, plus tendre », a ajouté [l'antipape].

Il a conclu avec « une bénédiction particulière pour toutes les femmes », en souhaitant à la foule un « bon dimanche et un bon déjeuner ! »


( source : http://www.zenit.org/fr/articles/journee-de-la-femme-un-regard-plus-creatif-sur-le-monde )

La "journée mondiale de la femme" de l'ONU, journée d'origine socialiste et soviétique ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Journée_internationale_de_la_femme ), et dont même des femmes de notre époque ne semblent pas vouloir, puisque j'ai lu encore récemment des jeunes ironiser sur le fait que les 364 autres jours de l'année sont donc ceux des hommes ( Laughing ) et que cette journée est surtout une occasion d'hypocrisie, autrement dit elles doivent bien se rendre compte qu'on se moque d'elles et qu'il ne s'agit que d'une sorte de hochet à deux francs six sous (ne me demandez pas combien cela fait en euros...) calé quelque part entre la journée internationale du tennis (4 Mars) et la journée mondiale de la plomberie (11 Mars) (voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Journée_internationale ), mais Bergoglio, lui, fonce dedans, en bon moderno qu'il est, à la suite de son prédécesseur Lénine :

wiki a écrit:
La date du 8 mars en elle-même est retenue par Lénine [1], qui décrète la Journée internationale des femmes (Международный женский день) le 8 mars 1921, en honneur aux femmes qui manifestèrent les premières le 8 mars 1917 à Pétrograd, lors du déclenchement de la révolution russe [2].


[1] 8mars.info Lénine décrète le 8 mars journée internationale des femmes [archive]
[2] 8mars.info Premier jour de la Révolution Russe [archive]

Bergoglio et les femmes. 58953910

Quand je vous disais qu'ils pourraient l'exposer à côté du cadavre de Lénine après sa mort et faire payer l'entrée... ( https://messe.forumactif.org/t6215p15-bergoglio-a-oeuvre-pour-le-rapprochement-entre-cuba-et-les-usa#114400 )   Rolling Eyes


"En présence de dizaines de milliers de visiteurs" : ils ne disent même plus "fidèles" maintenant, ce sont des "visiteurs"... Rolling Eyes


"en souhaitant à la foule un « bon dimanche et un bon déjeuner ! »" : cela m'a fait penser à cette remarque de Rosalmonte ; Bergoglio avait dit la même chose il y a environ deux ans déjà :

Rosalmonte le 17 Mars 2013 a écrit:
Voilà sur quoi a terminé Bergie lors de l'angélus aujourd'hui:

Bon dimanche et bon appétit!

Mais pour qui se prend-il ? Pour un maître d'hôtel ?

La désacralisation va de plus en plus vite.

Tant qu'à faire, qu'il jette sa soutane blanche et se mette une veste et un noeud papillon noir.


( source : https://messe.forumactif.org/t4832p60-profil-de-l-intrus-bergoglio#92114 )
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  gabrielle Lun 09 Mar 2015, 8:04 am

Il faudrait faire une journée mondiale des "crétins" Bergoglio pourrait fêter en à plein.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19007
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  Benjamin Lun 09 Mar 2015, 9:40 am

gabrielle a écrit:Il faudrait faire une journée mondiale des "crétins" Bergoglio pourrait fêter en à plein.

Lui c'est toute l'année malheureusement.
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  ROBERT. Lun 09 Mar 2015, 12:40 pm

Benjamin a écrit:
gabrielle a écrit:Il faudrait faire une journée mondiale des "crétins" Bergoglio pourrait fêter en à plein.

Lui c'est toute l'année malheureusement.

Vous voulez dire que depuis son "élection" du 13 mars 2013, c'est la non-stop nouba ?

Et viva la revolucion ! Bergoglio et les femmes. 545542  A quel ramdam devons-nous nous attendre le 13 mars 2015 ?  affraid
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  Roger Boivin Lun 09 Mar 2015, 8:25 pm


On traite les catholiques, l'Église Catholique, de misogyne.

Voici la sainte doctrine catholique :


Il [ Dieu ] condamna la femme à enfanter avec douleur et à être assujettie à l'homme, et l'homme à manger son pain à la sueur de son front. Dieu les consola en leur promettant un Sauveur, qui leur rendrait tous les biens qu'ils avaient perdus et même de plus grands. Adam fit pénitence de son péché, et il eut le bonheur de recouvrer les bonnes grâces de Dieu et de mourir dans son amour.


Abrégé du catéchisme de persévérance - Mgr Gaume - page 68 : https://archive.org/stream/cihm_91887#page/n73/mode/2up

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12658
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  gabrielle Mar 10 Mar 2015, 7:27 am

21 Soyez soumis les uns aux autres dans le crainte du Christ.
22 Que les femmes soient soumises à leurs maris, comme au Seigneur ;
23 car le mari est le chef de la femme, comme le Christ est le chef de l'Eglise, son corps, dont il est le Sauveur.
24 Or, de même que l'Eglise est soumise au Christ, les femmes doivent être soumises à leurs maris en toutes choses.

25 Maris, aimez vos femmes, comme le Christ a aimé l'Eglise et s'est livré lui-même pour elle,
26 afin de la sanctifier, après l'avoir purifiée dans l'eau baptismale, avec la parole,
27 pour la faire paraître, devant lui, cette Eglise, glorieuse, sans tache, sans ride, ni rien de semblable, mais sainte et immaculée.
28 C'est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes, comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même.
29 Car jamais personne n'a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et l'entoure de soins, comme fait le Christ pour l'Eglise,
30 parce que nous sommes membres de son corps, [formés " de sa chair et de ses os. "]
31 " C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et de deux ils deviendront une seule chair. "
32 Ce mystère est grand ; je veux dire, par rapport au Christ et à l'Eglise.
33 Au reste, que chacun de vous, de la même manière, aime sa femme comme soi-même, et que la femme révère son mari.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19007
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  Benjamin Mar 10 Mar 2015, 7:54 am

roger a écrit:
On traite les catholiques, l'Église Catholique, de misogyne.

Voici la sainte doctrine catholique :

Il [ Dieu ] condamna la femme à enfanter avec douleur et à être assujettie à l'homme

Justement, c'est précisément en lisant ce que vous venez de citer qu'  "on" nous dit cela, et que certains deviennent hystériques Laughing

Les révolutionnaires ont espéré pouvoir retourner nos femmes contre nous car il s'agit évidemment d'un moyen puissant de saborder les sociétés civiles.

Si celles qui ont mordu à l'hameçon savaient le genre de servitude satanique qui les attend et dans laquelle elles sombrent déjà, elles n'auraient jamais écouté ces oiseaux de malheur.
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  Roger Boivin Mar 10 Mar 2015, 10:17 am


Larousse :
misogyne : adjectif et nom - (grec misogunês) - Qui éprouve du mépris, voire de la haine, pour les femmes ; qui témoigne de ce mépris.

Wiki :
La misogynie, littéralement « haine des femmes », est un trait de caractère qui se manifeste par un sentiment de mépris ou d'hostilité, à l'égard des femmes. Bien que la misogynie concerne surtout les hommes, certaines femmes manifestent également ce trait de caractère. Il s'agit, comme son équivalent à l'égard des hommes (la misandrie), d'une forme de sexisme.

Où voient-ils de la mosogénie dans le catholicisme ? Là :

gabrielle a écrit:
21 Soyez soumis les uns aux autres dans le crainte du Christ.
22 Que les femmes soient soumises à leurs maris, comme au Seigneur ;
23 car le mari est le chef de la femme, comme le Christ est le chef de l'Eglise, son corps, dont il est le Sauveur.
24 Or, de même que l'Eglise est soumise au Christ, les femmes doivent être soumises à leurs maris en toutes choses.

25 Maris, aimez vos femmes, comme le Christ a aimé l'Eglise et s'est livré lui-même pour elle,
26 afin de la sanctifier, après l'avoir purifiée dans l'eau baptismale, avec la parole,
27 pour la faire paraître, devant lui, cette Eglise, glorieuse, sans tache, sans ride, ni rien de semblable, mais sainte et immaculée.
28 C'est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes, comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même.
29 Car jamais personne n'a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et l'entoure de soins, comme fait le Christ pour l'Eglise,
30 parce que nous sommes membres de son corps, [formés " de sa chair et de ses os. "]
31 " C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et de deux ils deviendront une seule chair. "
32 Ce mystère est grand ; je veux dire, par rapport au Christ et à l'Eglise.
33 Au reste, que chacun de vous, de la même manière, aime sa femme comme soi-même, et que la femme révère son mari.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12658
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  Benjamin Mar 10 Mar 2015, 11:09 am

roger a écrit:
Larousse :
misogyne : adjectif et nom - (grec misogunês) - Qui éprouve du mépris, voire de la haine, pour les femmes ; qui témoigne de ce mépris.

Wiki :
La misogynie, littéralement « haine des femmes », est un trait de caractère qui se manifeste par un sentiment de mépris ou d'hostilité, à l'égard des femmes. Bien que la misogynie concerne surtout les hommes, certaines femmes manifestent également ce trait de caractère. Il s'agit, comme son équivalent à l'égard des hommes (la misandrie), d'une forme de sexisme.

Où voient-ils de la mosogénie dans le catholicisme ? Là :

Puisque je sais très bien comment cela peut fonctionner dans le monde contemporain, je vais essayer de vous l'expliquer :


[ Dieu ] condamna la femme à enfanter avec douleur et à être assujettie à l'homme

(...)

22 Que les femmes soient soumises à leurs maris, comme au Seigneur ;
23 car le mari est le chef de la femme, comme le Christ est le chef de l'Eglise, son corps, dont il est le Sauveur.
24 Or, de même que l'Eglise est soumise au Christ, les femmes doivent être soumises à leurs maris en toutes choses.


(...)

33 (...) et que la femme révère son mari

Dans une société déchristianisée découlant de la Révolution et où les femmes, tout comme les hommes, sont soit des athées/agnostiques soit des modernos, ces lignes sont perçues comme une atteinte à "l'égalité", et de telles personnes ne pourront voir comme explication à l'emploi des termes "sujétion", "soumission" et "révérence" qu'un mépris pour les femmes, qu'elles voient ainsi considérées comme "inférieures" et donc pas "égales". On vous dira que les lignes parlant de l'amour et des obligations du mari ne sont là que pour enrober et justifier une domination incompréhensible puisque pour ces gens-là il n'y a que "l'égalité". Et vu l'état de la société actuelle, l'on n'hésitera sans doute pas à vous dire que finalement vous valez bien les barbus "islamistes".

Je ne sais pas trop où en sont les conciliaires à ce sujet mais j'imagine que d'une part on ne leur sert pas souvent ce genre de passages, et que d'autre part ils doivent plus ou moins rejoindre la mentalité ambiante, surtout qu'avec l'esprit de contestation qui règne dans la secte je ne serais pas étonné que l'on "zappe" un énième passage prétendument "dépassé" ou que l'on invoque encore une fois la "pastorale" ou que sais-je encore. Dans le meilleur des cas, je suppose qu'ils essaient de présenter les choses de manière édulcorée, comme ils en ont l'habitude... Ce serait à confirmer.

En tout cas, bon courage, cher Roger, pour expliquer ce genre de sujet aux hommes et aux femmes de notre époque.
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  Roger Boivin Mar 10 Mar 2015, 11:44 am


Merci beaucoup Benjamin, c'est en plein ce que je voulais, qu'on développe ce sujet ; et vous mettez le doigt en plein dessus. Oui je sais, ces gens sont complètement bouché, imperméable à l'enseignement catholique ; mais au cas où un lecteur de bonne foi, donc sincère et de bonne volonté, y lit ces lignes, ça pourra sans doute l'aider.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12658
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  Roger Boivin Mar 10 Mar 2015, 1:15 pm


Donc, c'est cette question d'Égalité et  d'infériorité qu'il faut résoudre.

Voici un texte tiré du livre LE FÉMINISME DE TOUS LES TEMPS, publié en 1900, et écrit par une femme, une romancière française, M. Maryan, de son vrai nom Marie, Rosalie, Virginie Cadiou ; et qui selon Wiképédia, était profondément chrétienne http://fr.wikipedia.org/wiki/M._Maryan :


MÊMES DROITS

« Mais enfin, la femme est l'égale de l'homme, et elle a droit au même degré d'instruction ! »

C'est là ce que disait, non sans indignation, une de mes jeunes amies qui, remarquablement intelligente, et se jouant des complications de l'éducation moderne, se révoltait de l'entendre discuter.

L'égale de l'homme? Oh! sans doute! Ce n'est pas moi qui ravalerai mon sexe, et quant à ses droits, je suis prête à revendiquer tous ceux qui peuvent lui être utiles.

Dieu a certainement créé le cerveau de la femme égal à celui de l'homme. Il l'a faite son aide, sa compagne, et non sa servante. Or, pour être une aide, il faut qu'elle le complète ; elle a donc avec lui une égalité de compensation plutôt qu'une parité absolue. Pas de différences entre leurs âmes, mais des diversités (ce qui ne veut pas dire de l'infériorité), dans l'exercice des organes qui desservent ces âmes.

D'ailleurs, la chute originelle est venue troubler profondément l'ordre primitif. La femme, d'ailleurs dépendante dans le plan divin, n'est point devenue inférieure ; mais les conditions de l'existence nouvelle et déchue, et les particularités du châtiment de l'homme et de la femme ont modifié, non leur mission, mais leur genre de vie.

A l'homme il a été dit : « Tu mangeras ton pain à la sueur de ton front. » Cette parole contenait en germe toutes les peines du travail : effort, étude, fatigue, dépense d'énergie, soucis, angoisses de la responsabilité. A la femme ont été dévolus des travaux et des peines renfermés dans les limites du foyer : l'obéissance au mari, les préoccupations, les souffrances maternelles.

Dès lors, chacun a suivi sa voie, l'homme travaillant, la femme se dévouant et souffrant ; lui, chef de famille, maître au foyer, elle, épouse et mère, - ces tâches comprenant encore des joies, avec cette bénédiction dont l'humanité, dit l’Église, n'a été privée ni par la chute, ni par le déluge, mais comprenant toutes les peines prononcées contre les prévaricateurs. La femme manquerait à sa mission et échapperait à sa part de châtiment en usurpant le rôle de l'homme et en délaissant sa propre tâche.

L'homme et la femme ont des facultés qui dominent en des sens divers. Égaux en noblesse et en dignité, destinés à la même fin, ils ont juste autant d'harmonies et de dissemblances qu'il leur en faut, ainsi que nous le disions, pour s'aider et se compléter. Je ne vois pas pourquoi il en coûterait à la femme de reconnaître chez l'homme, dont les organes sont de bonne heure rompus au travail et à l'étude, une intelligence plus précise ou plus positive, et plus capable d'application, une logique plus serrée, même une faculté de compréhension plus puissante en certaines matières, alors qu'elle possède en compensation une pénétration plus vive, un sens plus fin, qui, non seulement suppléent chez elle au raisonnement, mais le devancent souvent, - une imagination plus développée, et une puissance d'aimer plus intense. Ce qui la fait différer ne tient pas à une infériorité, mais, je le répète, à l'application en des sens divers de facultés devant concourir à une mission différente.

C'est donc convenu, reconnu, ma chère petite amie; nous sommes les égales de ce sexe que quelques-unes ont la trop grande modestie de jalouser. Vous en concluez que nous avons les mêmes droits. Ici, il faut s'entendre. Un être libre a toujours la faculté d'agir à sa guise, sous sa propre responsabilité ; mais un être raisonnable n'use de sa liberté que pour le bien qui lui est propre. Acquérir des connaissances qui, n'étant pas appropriées à notre mission, resteront stériles en nous, c'est user inutilement d'un droit que, dans un sens, personne ne songe à contester.


https://archive.org/stream/lefminismedeto00desc#page/2/mode/2up

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12658
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  ROBERT. Mar 10 Mar 2015, 2:59 pm

Benjamin a écrit:

[ Dieu ] condamna la femme à enfanter avec douleur et à être assujettie à l'homme

(...)

22 Que les femmes soient soumises à leurs maris, comme au Seigneur ;
23 car le mari est le chef de la femme, comme le Christ est le chef de l'Eglise, son corps, dont il est le Sauveur.
24 Or, de même que l'Eglise est soumise au Christ, les femmes doivent être soumises à leurs maris en toutes choses.


(...)

33 (...) et que la femme révère son mari

...Et vu l'état de la société actuelle, l'on n'hésitera sans doute pas à vous dire que finalement vous valez bien les barbus "islamistes".


Merci Benjamin de vos explications.  Evidemment, si l'on sort du contexte l’Épître (ci-haut) de Saint Paul,

il est facile de valoir les barbus "islamistes".
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  ROBERT. Mar 10 Mar 2015, 3:04 pm

Benjamin a écrit:...Les révolutionnaires ont espéré pouvoir retourner nos femmes contre nous car il s'agit évidemment d'un moyen puissant de saborder les sociétés civiles.

Qui fut le redresseur de la société au Moyen-Âge ? La gent féminine.

Qui fait aujourd'hui que la société est toute en démanche ? La gent féminine.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bergoglio et les femmes. Empty Re: Bergoglio et les femmes.

Message  ROBERT. Mar 10 Mar 2015, 3:11 pm

.

Merci Benjamin. A la suite des derniers "posts" sur la gent féminine, suite à l’Épître de Saint Paul,

un grand principe s'en dégage: la complémentarité de l'homme et de la femme.

Comme le dit Roger, il n'y aucune misogynie là-dedans !
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum