Quand la Mecque et le Mur changent de place!

4 participants

Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  gabrielle Sam 07 Juin 2014, 8:51 am

Une prière publique musulmane dans les jardins du Vatican.

Lombardi a écrit: « La cérémonie s’ouvrira par un moment musical et l’exposé en anglais de son déroulement. Se succéderont dans l’ordre la prière juive récitée en hébreu  suivie   d’une méditation musicale, la prière chrétienne articulée  en anglais, italien et arabe [mais pas en hébreu…] suivie d’une méditation  musicale, la prière musulmane en arabe suivie d’une médiation musicale musulmane. Après quoi le Saint-Père prononcera son invocation à la paix, avant d’inviter chacun des deux présidents à prononcer la leur ».

Pizzaballa a écrit:
Pour les juifs des prières de la Bible, notamment des psaumes, des prières du « sidour », notamment tirées de la liturgie du Kippour pour la demande de pardon, pour les chrétiens des passages bibliques – Isaïe – et de Jean-Paul II sur la paix, et des prières spécialement composées pour l’occasion, des textes composés pour la rencontre également pour la prière musulmane

La réunion des trois grands puissances de la religion mondiale.... Ti clin Berlingot va être au "ange"... il va s'en donner à coeur joie.

Zénith insiste sur le fait qu'ils ne prieront pas ensemble mais à tour de rôle, et quand avant la secte une réunion semblable aurait-elle eu lieu... dans les Jardins, jamais.

Faut croire que Bergo se fait vieux, il déplace Assise à Rome...

Notons que la prière de la calotte blanche sera tirée de la Bible, sans doute plus arrangeant et moins choquant pour les Juifs... Un Pater, prière parfaite que Notre-Seigneur nous a enseigné n'aurait pas reçue l'estampille "casher"!

Je me demande si la "méditation musicale" se fera sur une "tune" de John Lennon ( Imagine)

Imagine qu'il n'y ait pas de paradis
C'est facile si tu essaies
Pas d'enfer en-dessous de nous
Au-dessus seulement le ciel
Imagine le monde entier
Vivant le moment présent...

Imagine qu'il n'y ait plus de pays
Ce n'est pas difficile à faire
Aucun emblème pour lequel tuer ou mourir
Et aucune religion non plus
Imagine le monde entier
Vivant dans la paix...

Tu peux dire que je suis un rêveur
Mais je ne suis pas le seul
J'espère qu'un jour tu nous rejoindras
Et le monde sera comme un

Imagine aucune possession
Je m'en émerveillerai si tu le peux
Plus besoin d'avidité ou de famine
Une fraternité entre hommes
Imagine tous les hommes
Se partageant la planète entière

Tu te dis peut être que je suis un rêveur
Mais je ne suis pas le seul
J'espère qu'un jour tu nous rejoindras
Et que le monde entier ne fera qu'un

Y me semble que cela conviendrait bien....
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18796
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  ROBERT. Sam 07 Juin 2014, 2:50 pm

gabrielle a écrit:  
....Je me demande si la "méditation musicale" se fera sur une "tune" de John Lennon ( Imagine)
 
"Tune" qui sera peut-être interprétée par la nouvelle

super-hyper-pop-star de la Secte:  "sœur" Cristina Scuccia… ?
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  Benjamin Lun 09 Juin 2014, 8:45 am

Diplomatie de la fraternité dans les jardins du Vatican


Avec le "patriarche" de Constantinople, [l'antipape] François a réuni les présidents israélien et palestinien pour une rencontre inédite placée sous le signe d’une même fraternité.


Les jardins du Vatican : le lieu choisi se voulait neutre, à l'égard de toute religion. [???] Mais il étalait le vert de l'espérance, dont a été emprunte l'« invocation pour la paix », titre officiel de l'initiative originale [de l'antipape] François qui s’est déroulée ce 8 juin en début de soirée.

Elle répondait à l’invitation lancée par [l'antipape] le 25 mai dernier, depuis Bethléem au coeur de  son pèlerinage en Terre sainte, aux présidents palestinien et israélien pour qu'ils le retrouvent dans « (sa) maison » afin de prier pour la paix dans leur région toujours en conflit. Deux semaines plus tard, les deux chefs d'Etat ennemis ont pris part à ce rendez-vous inédit.


Sérénité du lieu et de l’atmosphère


La paisible lumière romaine du soleil couchant à travers les feuillages, l'absence de tout vent, la douceur d'un début de soirée au seuil d'une chaude journée, toutes ont enveloppé l'atmosphère de la sérénité requise à la réussite d'une telle rencontre.

Celle-ci se définissait comme ni diplomatique, ni politique, mais d'abord religieuse. « Une pause en politique », avait défini le custode de Terre sainte, le franciscain Pierbattista Pizzaballa.

Pause méditative aussi, avec un accompagnement de musique non pas sacrée mais invitant à la réflexion, comme l'extrait de la 5ème symphonie de Mahler ouvrant la cérémonie, et à la délicatesse, comme les notes de harpe ou solos de violon entrecoupant les prières. Les musiciens provenaient des trois grandes religions monothéistes.

Chacune eût son temps de prière dédié, dans l'ordre expressément chronologique de leur apparition dans l'Histoire. Prière juive d'abord, par la lecture en hébreu de psaumes. Prière "chrétienne", qui vit le "patriarche" Bartholomeos lire en anglais un extrait du livre d'Isaïe, puis le "cardinal" Peter Turkson, lire en italien une prière de « saint Jean-Paul II »  avant un fameux cantique de saint François d'Assise, lu par une femme en arabe. Une transition pour la prière musulmane enfin, en arabe.

Trois prières distinctes mais suivant la même triple thématique : reconnaissance du même Créateur, imploration de son pardon et invocation de la paix. Trois prières, parfois sous forme de chants, prononcées face à un même public réunissant pour l'occasion des rabbins, dont l'ami et compatriote [de l'antipape], Abraham Skorka, des imams et de hautes personnalités de la région, comme le "patriarche" émérite de Jérusalem, Michel Sabbah.

Dans les rangs romains, on reconnaissait notamment les "cardinaux" Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Saint-Siège, Jean-Louis Tauran, président du conseil "pontifical" pour le dialogue interreligieux, et Roger Etchegaray, ancien artisan de la rencontre interreligieuse d’Assise en 1986.


Esprit d’Assise et « culture de la rencontre »


A voir juifs, "chrétiens" et musulmans ensemble pour prier, il soufflait de fait un esprit d’Assise ce dimanche soir au Vatican. En choisissant de surcroît un soir de Pentecôte, fête de la diffusion de l’Esprit-Saint, la symbolique en était d’autant plus puissante pour les "chrétiens".

La présence bienveillante [?] de Bartholomeos donnait aussi une tonalité œcuménique à la rencontre, comme pour signifier que "l’Eglise" est consciente de ses propres manquements à l’unité.

L’esprit était surtout à cette « culture de la rencontre » si chère [à l'antipape] François. A l’image des quatre protagonistes de la soirée – les deux présidents, [l'antipape] et le "patriarche" de Constantinople – embarquant ensemble à bord dans le même mini-bus depuis la « maison » [de l'antipape] François, la résidence vaticane de Sainte-Marthe, pour gagner les jardins.

Assis les uns en face de l’autre, comme des amis, tous échangeaient sourires et même éclats de rire. [L'antipape] les avait tous vus deux semaines avant en Terre sainte et encore avant chacun au Vatican.

Le point d’orgue de cette rencontre fut celle au sens propre entre les présidents Peres et Abbas se donnant une poignée de main sous le regard [de l'antipape] François, avant d’aller planter ensemble un olivier dans le jardin.


« Fraternité »


Autant de gestes pour donner à voir de cette « fraternité » à laquelle [l'antipape] a consacré l’essentiel de son intervention. Le mot frères a traversé tout son texte, mettant en avant ce lien afin d’avoir « la force de persévérer dans le dialogue à tout prix ».

« Pour faire la paix, il faut du courage, bien plus que pour faire la guerre », a résumé [l'antipape]. Pour aussi « abattre les murs de l’inimitié », a aussi déclaré celui dont la prière devant le mur de sécurité israélien restera l’image la plus spectaculaire de son pèlerinage en Terre sainte.

Pour avoir ce courage, « nos seules forces ne suffisent pas », a poursuivi [l'antipape], justifiant ainsi le « besoin de l’aide de Dieu » qu’a exprimé son initiative pour cette rencontre de deux heures.  « La paix ne vient pas facilement », a aussi reconnu le président Peres, réclamant une « paix entre égaux » et la filiation de tous dans une même « famille humaine ».

« C’est dans notre pouvoir d’apporter la paix à nos enfants. C’est notre devoir, la sainte mission de parents », a conclu le chef de l’Etat hébreu s’apprêtant, à 90 ans, à achever son mandat. Dans son allocution, le président Abbas a insisté sur le rôle de Jérusalem comme ville pour les trois grandes religions monothéistes, citant le Coran, mais aussi l’évangile de Luc et « saint Jean-Paul II ».

Au terme des discours et des présentations des délégations respectives, [l'antipape] François et son « frère » Bartholomeos ont conduit les deux présidents dans l’enceinte de l’académie "pontificale" des sciences voisine des jardins, pour un bref huis clos à la nuit tombante.


( source : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Priere-commune-au-Vatican-un-geste-inedit-mais-peu-d-effet-a-attendre-2014-06-08-1161888 )

Le Vatican, un lieu "neutre à l'égard de toute religion" ???

"L'esprit d'Assise" qui souffle le soir de la Pentecôte ???

"L'Église consciente de ses propres manquements à l'unité" ???

"Les trois grandes religions monothéistes" ???

"Saint Jean-Paul II" ???

 affraid 

Et les rabbins et les imams qui gambadent dans les jardins... Et la "musique non-sacrée qui invite à la réflexion"...

Je vais devenir zinzin à force de lire ce genre de choses tous les jours  geek
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  gabrielle Lun 09 Juin 2014, 9:23 am

Je vous comprend, le boulot de suivre les intrus n'est pas de tout repos.

Les jardins du Vatican : le lieu choisi se voulait neutre, à l'égard de toute religion.

Une phrase qui en dit long. Comment parler de neutralité du lieu, alors que ce lieu se situe au Vatican? C'est tout de même pas neutre...

Les Jardins sont le lieu de repos et de méditation du Saint Père depuis 1279, année où le Pape Nicolas III (Giovanni Gaetano Orsini, 1277-1280) ramena la résidence papale du Latran au Vatican. A l’intérieur des nouvelles murailles, qu’il fit construire en guise de défense de sa résidence, le Pape fit planter un verger (pomerium), un pré (pratellum) et un jardin (viridarium), comme le témoigne aujourd’hui l’inscription lapidaire conservée dans la Salle des Capitaines du Palais des Conservateurs. Ce premier noyau se forma près de la colline de Sant’ Egidio, où se situe aujourd’hui le Palais du Belvedère et la cour des Musées du Vatican. La zone où commence aujourd’hui la visite des Jardins se trouve dans la partie plus récente de l’Etat, sur laquelle furent réalisés les nouveaux grands Jardins, qui, unis à ceux du noyau originel, couvrent environ la moitié des 44 hectares sur lesquels s’étend le Vatican.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18796
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  gabrielle Lun 09 Juin 2014, 9:25 am

Neutre...

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Cq5dam10

http://www.vaticanstate.va/content/vaticanstate/fr/monumenti/giardini-vaticani.html

Faut prendre le monde pour des valises, ces jardins ne sont pas plus neutres que le Mur ou La Mecque.

gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18796
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  Benjamin Lun 09 Juin 2014, 9:39 am


Oui. C'est une statue de Sainte Thérèse de Lisieux. D'ailleurs on lit sur votre lien qu'elle est "la protectrice des jardins du Vatican"...
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  ROBERT. Lun 09 Juin 2014, 12:49 pm

Benjamin a écrit:  Je vais devenir zinzin à force de lire ce genre de choses tous les jours  geek
Si ça peut vous consoler cher ami: nous le devenons également peu à peu, tous les jours…  

en lisant votre persévérant et courageux travail sur les allées et venues de Bergoglio & autres apostats et imposteurs !  Very Happy 
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  ROBERT. Lun 09 Juin 2014, 8:47 pm

gabrielle a écrit:Neutre...

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Cq5dam10

http://www.vaticanstate.va/content/vaticanstate/fr/monumenti/giardini-vaticani.html

Faut prendre le monde pour des valises, ces jardins ne sont pas plus neutres que le Mur ou La Mecque.

 
NEUTRE: Notre-Seigneur n'a-t-Il pas dit: Les tièdes, je les vomirai de ma bouche ? (Apocalypse III, 16)
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  gabrielle Mer 11 Juin 2014, 8:57 am

Même s'il ne touche pas encore du doigt toute la réalité, cet article est très intéressant.

Le Saint-Esprit dans les jardins du Vatican ?

Les prières respectives, successivement, des représentants spirituels des protagonistes du conflit israélo-palestinien, dans les jardins du Vatican, ne me laissent pas sans quelques incertitudes théologiques.

Certes il n’y a qu’un seul Dieu mais juifs, chrétiens et musulmans n’en ont pas la même connaissance. Et que dire d’ailleurs du représentant des Druzes qui, paraît-il, y alla aussi de sa prière ? La religion « nosseirite des Druzes (on écrit avec « D » car il s’agit autant d’un peuple que d’une religion) est très mystérieuse, rameau du chiisme mais chargé d’apports gnostiques et, dit-on, professant la métempsychose. Religion à deux niveaux d’ailleurs, un peu comme chez les cathares, l’un pour le « vulgum pecus », l’autre pour les initiés (chez les cathares, les « parfaits »). Étudier le druzisme dont la croyance comporte la certitude que dans l’éternité juifs, chrétiens et musulmans seront chaque jour (mais qu’est-ce qu’un jour dans l’éternité) punis d’un grand nombre de coups de bâton ( mais qu’est-ce que « le coup de bâton » dans le symbolisme druze ?).

Mais laissons là le druzisme et aussi son culte du « veau » nous ramenant aux anciens cultes du veau d’or des hébreux égarés, des dieux « taureau » des Phéniciens et Carthaginois. Chez nous, depuis un moment, c’est presque tout le peuple qui se fait veau, du moins selon l’observation du général De Gaulle qui, en matière de mépris, n’avait de leçon à recevoir de personne.

Revenons au jardin du Vatican dans lequel le troisième grand priant, l’imam musulman, a naturellement prié avec quelques versets de sourates. On peut être quelque peu dans l’expectative quant au sens de la conclusion de sa prière. Elle a consisté dans le verset 286 de la sourate « al bakarah », c’est à dire, la traduction va d’elle même avec une probable lointaine racine commune, la sourate de la Vache, ou plus exactement de la Génisse, (revoilà la théologie des bovidés) c’est à dire la deuxième et la plus longue du Coran après la première et la plus courte, d’ailleurs très belle, « al Fâtiha », que l’on peut traduire avec une douzaine de nos mots (La Liminaire, ou encore la Louange, ou encore la Mère…). La dernière phrase de ce verset, selon une de mes amies marocaines converties de l’islam et quelque peu ulcérée, peut se traduire par « Glorifie nous sur le peuple mécréant » et selon le grand traducteur Régis Blachère par « Secours nous contre le peuple des Infidèles » !

Or, selon Blachère et les autres grands islamologues, désignation « Infidèle » s’applique en premier lieu aux « associateurs », c’est à dire ceux qui commettent le crime des crimes d’associer d’autres dieux à Dieu, la seule chose qu’Allah ne pardonne pas.

Les chrétiens qui, pour les musulmans, croient en trois divinités, sont très clairement des associateurs (beaucoup de musulmans croient d’ailleurs que les chrétiens « associent » à leur Dieu Jésus et sa mère Marie). Toujours est-il que l’imam, lui, aura pu en effet se glorifier d’avoir, à l’intérieur même du Vatican, récité une prière coranique sans ambiguïté à l’égard des chrétiens et autres mécréants. Mais il faut se rassurer puisque François nous a affirmé naguère qu’il y a « une juste interprétation des textes de l’islam », ce pourquoi il semble, lui le Pape des catholiques, s’être curieusement auto-désigné comme plus compétent que les grands muftis de l’islam. Et, d’ailleurs, il a dit aussi que « les textes sacrés de cet islam sont des livres de paix ».

Chose qui ne paraît pas évidente à des lecteurs un peu primaires comme nous qui n’avons pas sa science de l’interprétation du Coran et des hâdiths. Dans son sillage, le grand cardinal Tauran a d’ailleurs formulé l’observation que toutes les religions étaient des religions de paix. Mais par Vishnou et par Kali, et par Moïse, et par Mahomet et par Quetzacoalt, c’est vrai ça ! Et même diablement vrai !



* Bernard Antony
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18796
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  Roger Boivin Mer 11 Juin 2014, 9:37 am


2e Épître de saint Paul aux Thessaloniciens ( Traduction de Fillion )

3. Que personne ne vous séduise en aucune manière; car il faut que l'apostasie arrive auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme de péché, le fils de la perdition,
4. l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qui est appelé Dieu, ou qui est adoré, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se faisant lui-même passer pour Dieu.
5. Ne vous souvenez-vous pas que je vous ai dit ces choses, lorsque j'étais encore auprès de vous?
6. Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu'il ne paraisse qu'en son temps.
7. Car le mystère d'iniquité est actif déjà; seulement il faut que celui qui le retient encore soit mis de côté.
8. Et alors se manifestera cet impie, que le Seigneur Jésus tuera par le souffle de Sa bouche, et qu'Il détruira par l'éclat de Son avènement.
9. L'avènement de cet impie aura lieu selon la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges trompeurs,
10. et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent, parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. C'est pourquoi Dieu leur enverra une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge,
11. afin que tous ceux qui n'auront pas cru à la vérité, mais qui auront consenti à l'iniquité, soient condamnés.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  ROBERT. Mer 11 Juin 2014, 11:19 am

gabrielle a écrit:Même s'il ne touche pas encore du doigt toute la réalité, cet article est très intéressant.

Le Saint-Esprit dans les jardins du Vatican ?

Spoiler:
Les prières respectives, successivement, des représentants spirituels des protagonistes du conflit israélo-palestinien, dans les jardins du Vatican, ne me laissent pas sans quelques incertitudes théologiques.

Certes il n’y a qu’un seul Dieu mais juifs, chrétiens et musulmans n’en ont pas la même connaissance. Et que dire d’ailleurs du représentant des Druzes qui, paraît-il, y alla aussi de sa prière ? La religion « nosseirite des Druzes (on écrit avec « D » car il s’agit autant d’un peuple que d’une religion) est très mystérieuse, rameau du chiisme mais chargé d’apports gnostiques et, dit-on, professant la métempsychose. Religion à deux niveaux d’ailleurs, un peu comme chez les cathares, l’un pour le « vulgum pecus », l’autre pour les initiés (chez les cathares, les « parfaits »). Étudier le druzisme dont la croyance comporte la certitude que dans l’éternité juifs, chrétiens et musulmans seront chaque jour (mais qu’est-ce qu’un jour dans l’éternité) punis d’un grand nombre de coups de bâton ( mais qu’est-ce que « le coup de bâton » dans le symbolisme druze ?).

Mais laissons là le druzisme et aussi son culte du « veau » nous ramenant aux anciens cultes du veau d’or des hébreux égarés, des dieux « taureau » des Phéniciens et Carthaginois. Chez nous, depuis un moment, c’est presque tout le peuple qui se fait veau, du moins selon l’observation du général De Gaulle qui, en matière de mépris, n’avait de leçon à recevoir de personne.

Revenons au jardin du Vatican dans lequel le troisième grand priant, l’imam musulman, a naturellement prié avec quelques versets de sourates. On peut être quelque peu dans l’expectative quant au sens de la conclusion de sa prière. Elle a consisté dans le verset 286 de la sourate « al bakarah », c’est à dire, la traduction va d’elle même avec une probable lointaine racine commune, la sourate de la Vache, ou plus exactement de la Génisse, (revoilà la théologie des bovidés) c’est à dire la deuxième et la plus longue du Coran après la première et la plus courte, d’ailleurs très belle, « al Fâtiha », que l’on peut traduire avec une douzaine de nos mots (La Liminaire, ou encore la Louange, ou encore la Mère…). La dernière phrase de ce verset, selon une de mes amies marocaines converties de l’islam et quelque peu ulcérée, peut se traduire par « Glorifie nous sur le peuple mécréant » et selon le grand traducteur Régis Blachère par « Secours nous contre le peuple des Infidèles » !

Or, selon Blachère et les autres grands islamologues, désignation « Infidèle » s’applique en premier lieu aux « associateurs », c’est à dire ceux qui commettent le crime des crimes d’associer d’autres dieux à Dieu, la seule chose qu’Allah ne pardonne pas.

Les chrétiens qui, pour les musulmans, croient en trois divinités, sont très clairement des associateurs (beaucoup de musulmans croient d’ailleurs que les chrétiens « associent » à leur Dieu Jésus et sa mère Marie). Toujours est-il que l’imam, lui, aura pu en effet se glorifier d’avoir, à l’intérieur même du Vatican, récité une prière coranique sans ambiguïté à l’égard des chrétiens et autres mécréants. Mais il faut se rassurer puisque François nous a affirmé naguère qu’il y a « une juste interprétation des textes de l’islam », ce pourquoi il semble, lui le Pape des catholiques, s’être curieusement auto-désigné comme plus compétent que les grands muftis de l’islam. Et, d’ailleurs, il a dit aussi que « les textes sacrés de cet islam sont des livres de paix ».

Chose qui ne paraît pas évidente à des lecteurs un peu primaires comme nous qui n’avons pas sa science de l’interprétation du Coran et des hâdiths. Dans son sillage, le grand cardinal Tauran a d’ailleurs formulé l’observation que toutes les religions étaient des religions de paix. Mais par Vishnou et par Kali, et par Moïse, et par Mahomet et par Quetzacoalt, c’est vrai ça ! Et même diablement vrai !



* Bernard Antony
 
Ai-je bien compris l’ironie de M. Antony quand il parle de la "religion de paix" de Vishnou, Kali, Mahomet et Quetzacoalt ?

Si oui, il voit ou verra prochainement, avec la grâce de Dieu, toute la réalité de la situation créée

par l’Intrus apostat Montini et qui perdure avec tous ses successeurs.  
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  Benjamin Mar 24 Juin 2014, 6:00 am

La "prière" improvisée de l’imam dans les jardins du Vatican suscite des réactions


Un épisode survenu lors de la "prière" pour la paix organisée par [l'antipape] François dans les jardins du Vatican, le 8 juin, en présence des présidents israélien Shimon Pérès et palestinien Mahmoud Abbas, a suscité l’émoi de certains "chrétiens".

Au cours de la séquence confiée à la délégation musulmane, qui faisait suite à la "prière" des deux autres "traditions religieuses", juive et "chrétienne", un imam a ajouté au texte officiel en arabe les trois derniers versets de la deuxième sourate du Coran, dite de la « Vache » : « Pardonne-nous (Allah), pardonne-nous et prends pitié de nous ! Tu es notre maître et notre protecteur. Soutiens-nous contre le peuple des kafir ! »

Un terme, qui peut se traduire par « infidèles » et qui est utilisé par les courants radicaux de l’islam pour justifier des attaques contre les non-musulmans. Ainsi, ce texte a été perçu par certains comme hostile aux deux autres "religions". Ils en ont conclu à la « tricherie » et à l’« abus de confiance », et un discours souvent entendu selon lequel les "chrétiens" sont trop naïfs à l’égard des musulmans a resurgi sur plusieurs blogs. « Le monde musulman a jubilé à cause de la récitation du Coran "au Vatican"... Le danger augmente à cause de l’ignorance de "chrétiens" sur l’islam », a ainsi réagi le "P." Peter Madros, "prêtre" du "Patriarcat" latin de Jérusalem, dans un billet qui a circulé sur certains forums.


« Je ne vois aucune raison de soulever cette polémique insignifiante »


Cette interprétation n’est pourtant pas la plus répandue. Dans une interview donnée à la section allemande de Radio Vatican, le "P." Felix Körner, "jésuite", "professeur" de "dogmatique" et de "théologie" des "religions" à l’Université "pontificale" grégorienne, "spécialiste" de l’islam rappelle que « incroyant désigne, dans ce cas, les gens qui ne reconnaissent pas le Dieu unique. Donc quand ce verset coranique parle des incroyants contre lesquels on demande l’aide divine, ce ne sont donc clairement pas les juifs ni les chrétiens qui sont visés, puisqu’ils reconnaissent l’unité de Dieu ! » [Tu te moquerais pas un peu de nous, là, Félix ?]

Le "jésuite" allemand fait aussi remarquer que le rabbin de son côté avait récité le psaume 25, bien connu des chrétiens, qui prie Dieu de ne pas laisser « triompher son ennemi », et qui aurait tout aussi bien pu être perçu comme « un discours équivoque », « si on écoute avec une oreille biaisée ».

Interrogé par La Croix, l’anthropologue des "religions" et "philosophe" algérien Malek Chebel confirme : « Personnellement, je traduis kafir par "incroyant". C’est absolument conforme au Coran et cela ne vise personne en particulier. À la rigueur, si l’on veut se livrer à une interprétation contextualisée, cela vise les païens de l’Arabie ancienne, donc ni les juifs ni les chrétiens. Je ne vois donc aucune raison de soulever cette polémique insignifiante. Après le Coran, le musulman lance une invitation à la paix, très générale et ouverte. »

Quant à savoir si l’imam avait ou non à sortir de son texte, le "P." Rafiq Khoury, "prêtre" de l’équipe animatrice du "séminaire" patriarcal de Beit Jala en Cisjordanie, fait remarquer que « les musulmans ont l’habitude de réciter cette prière en toutes circonstances, dès l’enfance, de la même manière que nous récitons le Notre Père… Cela n’a rien d’hostile contre les chrétiens. C’est blessant et pénible que l’on ressasse toujours des propos négatifs à l’égard des musulmans. »

« Ceux qui s’arrêtent à cela n’ont simplement pas compris le message [de l'antipape] François, voire ne veulent pas le comprendre », déplore de son côté une observatrice du dossier. « Au lieu de chercher à voir si l’autre est sorti des clous ou non, est-on prêt à le regarder comme un frère ? Prend-on vraiment au sérieux le Christ qui nous a dit de nous aimer les uns les autres, et même d’aimer nos ennemis ? »


( source : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/La-priere-improvisee-de-l-imam-dans-les-jardins-du-Vatican-suscite-des-reactions-2014-06-23-1168828 )

 clown 
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  gabrielle Mar 24 Juin 2014, 9:07 am

9.5. Après que les mois sacrés expirent, tuez les idolâtres où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade.

9.29. Combattez ceux qui, parmi les gens du Livre, ne pratiquent pas la vraie religion. Combattez-les jusqu'à ce qu'ils paient directement le tribut sans exception et qu'ils soient humiliés.

9.123. O vous qui croyez, combattez ceux des mécréants qui sont dans vos parages, et qu'ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu'Allah est avec les pieux.


(Coran, Sourate 9, versets 5, 29 et 123)


"47.4. Si vous rencontrez des infidèles, combattez-les jusqu'à ce que vous en ayez fait un grand carnage ; chargez de chaînes les captifs."
(Coran, Sourate 47, verset 4)


A ce que je sache, les infidèles sont les chrétiens, si cela n'est pas, alors, pourquoi à Rome ça râle sur les massacres faits pas les islamistes envers les chrétiens.

Faut se brancher!
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18796
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  ROBERT. Mar 24 Juin 2014, 11:45 am

(Coran, Sourate 9, versets 5, 29 et 123)
(Coran, Sourate 47, verset 4)
 
Où les Intrus voient-ils la paix dans ce qui précède ?

A moins qu'ils se soient convertis à cette "paix" ?
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quand la Mecque et le Mur changent de place! Empty Re: Quand la Mecque et le Mur changent de place!

Message  Roger Boivin Mar 16 Oct 2018, 2:03 pm


- Claude Aubin - « Il est vrai que les trois grandes religions ont le même départ. Les juifs, les musulmans et nous... croyons en un même Dieu et avons les mêmes racines... Abraham. Il ne faut pas oublier que ces religions partent du Moyen-Orient. Mais les musulmans ont 600 ans de moins que nous en exercice de religion. »


HuffPost Québec : https://quebec.huffingtonpost.ca/claude-aubin/nous-sommes-racistes-depuis-annees-60-langue-religion_a_23559182/?spot_im_reply_id=sp_XEMO4w7S_amp-23559182_c_oloI2d_r_5tbPCw&utm_source=SpotIM&utm_medium=E-mail&utm_content=replied-your-message




Réponses ( Si jamais je me trompe sur certains points, ou que ça manque de précision, amis de TD faites-vous un devoir de me corriger - Merci. ):



- Roger Boivin - Pour démêler ça, partons du début.

La Religion, ce sont les rapports et le lien surnaturels que Dieu s'est créés entre lui et sa créature. D'où le mot "religion" qui vient du mot "religare. L'origine de cette religion n'est donc pas humaine, mais divine.

Cette Religion divine dans l'Ancien Testament, appelée Mosaïque,  était une religion de figure qui annonçait et figurait le Messie promis. Donc la forme que la Religion revêtait alors n'était que temporaire et professée seulement par le peuple que Dieu s'était choisi, le peuple juif.

Une fois venu ce Messie, celui-ci  donna la forme définitive à  la Religion, en fondant son Église, et à l'élargissant à  tous les peuples, donc universelle, d'où le nom de "catholique" qui veut dire universel.

Les juifs qui ne reconnurent pas le Messie en la personne du Christ, en s'obstinant dans l'ancienne forme, en firent une secte du nom de Judaïsme.

Quant aux musulmans, c'est l'Islam ou Mahométisme. Ils descendent d'Ismaël, l'un des deux fils d'Abraham. Ils ne sont descendant d'Abraham que selon la chair, non selon la foi, car Abraham croyait en la futur venue du Christ.

Mahomet reçut la visite supposément de l'Ange Gabriel qui lui aurait donné un enseignement, mais contraire à celui reçu 600 ans plus tôt par la Vierge Marie du véritable Archange Gabriel. Ce fut une imposture.



- Claude Aubin : « croyons en un même Dieu »

- Roger Boivin :   Si c'était le même Dieu, ces trois religions auraient le même enseignement et par conséquent le même culte ; et s'ils auraient le même enseignement et le même culte, ce serait en réalité une seule et même religion. Ce qui n'est pas le cas. Les musulmans et la religion juive ne croient pas en la divinité du Christ. Les musulmans ne croient pas en la Trinité de Dieu. Pour me limiter qu'à ces deux points. Dieu ne peut enseigner à certains une vérité, et son contraire à d'autres. Dieu n'a pas un langage double, encore moins triple. Les sectes, ou fausses religions, se trompent sur la nature, sur l’identité de Dieu. Le démon c'est le singe de Dieu, le faussaire des faussaire, l'imposteur des imposteurs.



- Claude Aubin : « et avons les mêmes racines... »

- Roger Boivin : En tant qu'humains, nous descendons tous du même homme, Adam. Quant à ces trois religions, elles ne peuvent avoir les mêmes racines. Le Judaïsme et le Mahométisme étant issus du rejet, de l'erreur, du schisme et de l'hérésie, ce sont là leurs racines. L'origine donc de ces deux religions est donc en réalité humaine, puisqu'elles ne datent pas du début du monde et qu'il ne peut y avoir qu'une seule Religion, puisqu'il n'y a qu'un seul Dieu, et qu'une seule humanité. La Religion qui date du début de l'humanité, (et qui annonçait et préfigurait le divin Rédempteur, le Messie promis, et dont la forme définitive est l'Église fondée par le Christ lui-même, qui est ce Messie promis) ; seule cette Religion vient de Dieu.

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum