The Great Sacrilege (1971) - K. Le language de la « Nouvelle Messe »

2 participants

Aller en bas

The Great Sacrilege (1971) -  K. Le language  de la « Nouvelle Messe » Empty The Great Sacrilege (1971) - K. Le language de la « Nouvelle Messe »

Message  Louis Sam 13 Juin 2009, 6:12 pm

Voir la note (a) en bas.

The reason so very few will wish to agree with these conclusions is not that people are dishonest, cowardly, or unintelligent. It is because, as yet, they have not informed themselves of the mode of thinking and action of the Revolution. Even while soaking up its corrosive incongruities and yielding to its influence, they do not see what they are looking at. They think only in straight lines, in Aristotelian definitions, and in blacks and whites.

With regard to the "New Mass" the basic error of most people has been to read traditional meanings and intentions into its language. I cannot emphasize strongly enough what a mistaken approach this is. It is like attempting to prove the personal orthodoxy of Pope Paul VI by referring to certain utterances of his which contain mention of this or that Catholic doctrine. I trust I have made it clear that the question of the legality and validity of this accursed Sham can be decided only through study of those decrees of the Church which are completely reliable and unquestionably binding.

How few people realize that the very soul of the Revolution is deception and its total objective is influence. The Revolution does not care what people believe. It is totally pragmatic. Sufficient to the Revolution if its program is working, if the masses are permitting themselves to be herded, if they are accepting the trends of thought being served to them, if the desired effect is being achieved from whatever cause.

traduction a écrit:La raison pour laquelle très peu souhaiteront adhérer à ces conclusions n’est pas parce que les gens sont malhonnêtes, lâches, ou à l’esprit borné. C’est parce, qu’encore, ils n’ont pas été informés sur la manière de penser et d’agir de la Révolution. Même pendant qu’ils s’abreuvent de ses incongruités corrosives et sont soumis à son influence, ils ne voient pas ce qu’ils regardent. Ils ne pensent qu’en droite ligne, en définitions aristotéliciennes, et en noir et blanc.

En rapport avec la « nouvelle messe », l’erreur commune de la plupart des gens fut de lire, dans son langage, des significations et des intentions traditionnelles. Je ne peux pas insister assez, comment c’est une approche erronée. C’est comme essayer de prouver l’orthodoxie personnelle du Pape Paul VI en se rapportant à certaines de ses expressions qui mentionnent la doctrine catholique ici ou là. J’espère que je me suis fait clair que la question de la légalité et de la validité de cette maudite Imposture peuvent seulement être tranchées par l’étude de ces décrets de l’Église totalement dignes de foi et qui engagent indubitablement.

Combien si peu de gens réalisent que l’âme de la Révolution et son objectif final est l'influence. La Révolution se fiche de ce que les gens croient. C’est entièrement pragmatique. Il suffit à la Révolution que son programme fonctionne, si les masses se laissent diriger comme un troupeau, si elles acceptent les courants de pensée qui leur sont servis, si l’effet escompté se produit, peut importe la cause.

_____________________________
(a) : Note de Louis: Tout ce qui touche J. B. Montini, alias « le Pape Paul VI », avec tous les autres qualificatifs que cela peut entraîner, n'implique nullement que nous le reconnaissions comme tel : bien au contraire...Tous ces termes ne sont reproduits ici que pour reproduire le plus fidèlement possible la pensée du Père James F. Wathen en 1971.
extraits de THE GREAT SACRILEGE , par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.
A suivre


Dernière édition par Louis le Sam 13 Juin 2009, 6:18 pm, édité 1 fois (Raison : correction de faute de français.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14522
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

The Great Sacrilege (1971) -  K. Le language  de la « Nouvelle Messe » Empty Re: The Great Sacrilege (1971) - K. Le language de la « Nouvelle Messe »

Message  Louis Lun 15 Juin 2009, 8:03 pm

Voir la note (a) en bas.

The Revolution has no sympathy for the discontent or the internal revulsion of individuals. It is sufficient if the majority outwardly conforms, thus contributing to the illusion which it is creating for the masses. Individuals who cannot or will not conform must somehow be removed from the others, as they threaten to dispel the illusion for others.

Nor does the Revolution use words as ordinary human beings do. This most people are very slow to learn. Its use of words is as peculiarly its own as is that of the True Church when those that speak for Catholicism conform their teaching to its divinely-inspired traditions. Language is a means for the furtherance of the Revolutionary program. It is used as a tool, or better, as a weapon, since the program is a phase, and language a tactic in the struggle for influencing people, not for communicating truth. The Revolution is altogether indifferent to objective truth; it does not define words and, by this very fact, reveals itself as diametrically opposed to such stringency of thought.
traduction a écrit:La Révolution n’a aucune sympathie pour le mécontentement ou les sautes d’humeurs individuelles. Il suffit que la majorité, en apparence, s’y conforme, ce qui contribue à l’illusion que cela crée pour les masses. Les individus qui ne peuvent pas ou qui ne se conformeront pas doivent, d’une façon ou d’une autre, être retranchés des autres, car ils menacent de dissiper l’illusion sur les autres.

La Révolution n’emploie pas non plus les mots comme le font les êtres humains ordinaires : la plupart des gens prennent beaucoup de temps à le réaliser. Elle a son emploi particulier des comme celui de la Vraie Église quand elle parle à la catholicité pour conformer son enseignement à ses traditions d’inspiration divine. La langage est un moyen pour l’avancement du programme révolutionnaire. Il est employé comme un instrument, ou mieux, comme une arme, étant donné que le programme est une phase, et le langage une tactique dans la lutte pour influencer les gens, non pas pour communiquer la vérité. La Révolution est tout-à-fait indifférente à la vérité objective; elle ne définit pas les mots et, par ce fait même, se révèle elle-même comme diamétralement opposée à une telle rigueur de pensée.
_____________________________

(a) : Note de Louis: Tout ce qui touche J. B. Montini, alias « le Pape Paul VI », avec tous les autres qualificatifs que cela peut entraîner, n'implique nullement que nous le reconnaissions comme tel : bien au contraire...Tous ces termes ne sont reproduits ici que pour reproduire le plus fidèlement possible la pensée du Père James F. Wathen en 1971.
extraits de THE GREAT SACRILEGE , par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.
A suivre

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14522
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

The Great Sacrilege (1971) -  K. Le language  de la « Nouvelle Messe » Empty Re: The Great Sacrilege (1971) - K. Le language de la « Nouvelle Messe »

Message  Louis Mar 16 Juin 2009, 6:06 pm

Voir la note (a) en bas.


The "New Mass" is one of the productions of the Revolution, one of its tools of subversion, and the language of the "New Mass" is in the genre of the Revolution. Those who mean to assess the "New Mass" should not expect to find in it that clarity of thought and intention which one expects in the articulations of the Sacred Magisterium of the Church. They should not expect to find clear-cut affirmations or negations. They will find truth suggested - as well as many shades of its opposite. The only consistency they will find is the effort to confuse and to mislead, a refusal to debate fairly, but no legally admissible evidence of the conspiracy that is afoot. For this reason, the authors of the "New Mass" cannot be convicted of heresy. An ordinary heretic boldly teaches his false belief, firmly denies traditional dogma, and, sometimes, is willing to die in defense of his contentions. The Revolutionary will seem to believe whatever it serves his immediate purpose to believe, will take any shape which pragmatic need dictates.
traduction a écrit:La « nouvelle messe » est une des créatures de la Révolution, un de ces instruments de subversion, et le langage de la « nouvelle messe » est dans le genre de la Révolution. Ceux qui ont l’intention d’évaluer la « nouvelle messe » ne devraient pas s’attendre à y trouver la clarté de pensée et d’intention que l’on s’attend dans les articulations du Magistère Sacré de l’Église. Ils ne devraient pas s’attendre à trouver de nettes affirmations ou négations. Ils trouveront des suggestions de vérité — comme aussi plusieurs nuances de son opposé. La seule uniformité qu’ils trouveront est cette effet pour mêler et induire en erreur, un refus pour discuter honnêtement, mais aucune évidence légalement recevable de la conspiration qui est à nos pieds. Pour cette raison, les auteurs de la « nouvelle messe » ne peuvent pas être déclarés coupables d’hérésie. Un hérétique ordinaire prêche hardiment sa croyance erronée, renie le dogme traditionnel et, parfois, est prêt à mourir pour défendre ses prétentions. Le révolutionnaire semblera croire ce qui servira son but immédiat de croire, prendra la forme que lui dictera le besoin du moment.
_____________________________
(a) : Note de Louis: Tout ce qui touche J. B. Montini, alias « le Pape Paul VI », avec tous les autres qualificatifs que cela peut entraîner, n'implique nullement que nous le reconnaissions comme tel : bien au contraire...Tous ces termes ne sont reproduits ici que pour reproduire le plus fidèlement possible la pensée du Père James F. Wathen en 1971.
extraits de THE GREAT SACRILEGE , par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.
A suivre

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14522
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

The Great Sacrilege (1971) -  K. Le language  de la « Nouvelle Messe » Empty Re: The Great Sacrilege (1971) - K. Le language de la « Nouvelle Messe »

Message  Louis Mer 17 Juin 2009, 9:04 pm

Voir la note (a) en bas.

For this reason also, the effort to decide the validity of the "New Mass" (or, I suspect, of any of the other new Sacramental rites) through analysis of its language is doomed to failure, for all the good it would do. The celebrant of the True Mass must intend to do what the Church intends. But how will you ever be able to guess the true intention of the Church when the formulation of its rites is now in the hands of men whose purpose is deliberately devious and indefinable, whose use of words and whose every act is compulsively nebulous and evasive? How will you ever prove the intentions of their ritual formulations when their own thinking is fluid, and basically nihilistic? Their intention is directly related to the condition of those whom their use of language is meant to influence. Their language does not have objective intention, but dialectic direction; their words are chosen always with a view to inching the thought of the masses into the direction of the Revolutionary negations; away, therefore, from objective truth and toward Communism; away from supernatural verities, dogmas, and laws, and toward dialectical materialism, naturalism, cynicism, narcissism, and nihilism. This intention is behind the insatiable need to change the rites of the Church, to change the nomenclature, to change all the prayers, to abolish all the traditions, to ban the merely customary-without regard to any objective benefit or principle.
traduction a écrit:Aussi, par conséquent, toute tentative pour statuer sur la validité de la « nouvelle messe » (ou, comme le soupçonne pour tout autre rite sacramentel nouveau) par l’analyse de son langage, est vouée à l’échec, pour tout le bien qu’il en résulterait. Le célébrant de la Vraie Messe doit avoir l’intention de faire ce que l’Église entend. Mais comment serez-vous jamais capable de deviner la vraie intention de l’Église quand la formulation de ses rites est dans les mains d’hommes dont le but est délibérément tortueux et vague, et chaque acte est, jusqu’à l’obsession, nébuleux et évasif ? Comment pourrez-vous jamais démontrer les intentions de leurs formulations rituelles quand leur propre pensée est fluide et fondamentalement nihiliste ? Leur intention est reliée directement à ceux dont les paroles sont censées influencer.Leur langage n’a aucune intention objective, mais un sens dialectique; leurs mots sont toujours choisis en vue d’infléchir la pensée des masses dans le sens de négations révolutionnaires; loin, par conséquent de la vérité objective, et tout près du Communisme; loin des vérités surnaturelles, des dogmes et des lois, et tout près du matérialisme dialectique, du naturalisme, de scepticisme (cynicism), du narcissisme, et du nihilisme. Cette intention est derrière le besoin insatiable de changer les rites de l’Église, de changer la nomenclature, de changer toutes les prières, d’abolir toutes les traditions, de bannir ce qui est simplement d’usage— sans rechercher aucun avantage ou principes objectifs.
_____________________________
(a) : Note de Louis: Tout ce qui touche J. B. Montini, alias « le Pape Paul VI », avec tous les autres qualificatifs que cela peut entraîner, n'implique nullement que nous le reconnaissions comme tel : bien au contraire...Tous ces termes ne sont reproduits ici que pour reproduire le plus fidèlement possible la pensée du Père James F. Wathen en 1971.
extraits de THE GREAT SACRILEGE , par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.
A suivre

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14522
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

The Great Sacrilege (1971) -  K. Le language  de la « Nouvelle Messe » Empty Re: The Great Sacrilege (1971) - K. Le language de la « Nouvelle Messe »

Message  Louis Jeu 18 Juin 2009, 6:25 pm

Voir la note (a) en bas.

In their desire for some kind of definiteness and stability, people will concede almost anything if they think doctrine not in jeopardy, on the promise that the next change will be the last. Whereas, the Revolution, being indifferent to truth or human feeling (but keenly aware of the usefulness of both), will promise anything, give every impression of sincerity, create as convincing a rationale as possible, and seem to compromise on its every chosen direction. Any change is progress, so long as no stage is final. Exploiting the poor memory, the ignorance, the guilelessness, and the indifference of those who will sacrifice anything to be free of further annoyance (who will surrender every principle in order not to be thought odd by the majority, i.e., the masses), the Revolution is certain that as soon as one change has been accepted, no matter how resentfully, it is time to agitate for another, being sure to ignore and put to silence all reminders of previous promises. With each change, its uncomprehending subjects stand at an ever greater distance from their point of departure, and remember it ever more vaguely, and think it ever less necessary. For a few moments' peace (which is never permitted, of course), they will allow themselves to be treated like curs.

traduction a écrit:Dans leur quête d’une sorte de précision et de stabilité, les gens concèderont presque n’importe quoi s’ils pensent que la doctrine n’est pas en danger, sur la promesse que ce prochain changement sera le dernier. Alors que la Révolution, étant indifférente à la vérité ou à l’opinion humaine (mais âprement consciente de l’utilité des deux), promettra n’importe quoi, donne l’impression d’être sincère, fabrique un raisonnement aussi convaincant que possible, et semble composer dans la direction choisie. Tout changement est progrès, aussi longtemps qu’aucun stage n’est final. La Révolution, en exploitant la piètre mémoire, l’ignorance, la sincérité et l’indifférence de ceux qui vont renoncer à n’importe quoi pour s’assurer de ne plus être contrarié dans le futur (qui abandonneront tout principe pour ne pas être vu comme excentriques par la majorité i.e. les masses), est certaine qu’aussitôt qu’un changement a été accepté, peut importe le ressentiment, c’est le temps d’agiter les gens pour un autre, en étant certain d’ignorer et de passer sous silence tout rappel des promesses précédentes. A chaque changement, ses sujets, qui ne s’en rendent même pas compte, sont à une distance de plus en plus grande de leur point de départ, s’en rappellent encore plus vaguement, et, nécessairement, y pense encore moins. Car quelques instants de tranquillité (ce qui, évidemment, n’est pas permis) et ils permettront de se laisser traiter des gens misérables (lâches).
_____________________________
(a) : Note de Louis: Tout ce qui touche J. B. Montini, alias « le Pape Paul VI », avec tous les autres qualificatifs que cela peut entraîner, n'implique nullement que nous le reconnaissions comme tel : bien au contraire...Tous ces termes ne sont reproduits ici que pour reproduire le plus fidèlement possible la pensée du Père James F. Wathen en 1971.
extraits de THE GREAT SACRILEGE , par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.
A suivre

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14522
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

The Great Sacrilege (1971) -  K. Le language  de la « Nouvelle Messe » Empty Re: The Great Sacrilege (1971) - K. Le language de la « Nouvelle Messe »

Message  Louis Ven 19 Juin 2009, 6:42 pm

Voir la note (a) en bas.


With regard to the True Mass, once Catholics - Pope, clergy, and people - surrendered to the Revolutionary principle that the Mass needed to be adapted to modern times, and once the solemn noli tangere ("do not touch") of St. Pius V had been violated, the entire Liturgy and the whole body of the Church (whose heart and heart-beat the Liturgy is) became paralyzed and easy prey for the "arrangers." Since then, we have been surrendering on every front, on every point of doctrine and morality, even on the most basic principles of human life. The wall was breached; ever since, all has been inconsistency, disorder, foolishness, and subterfuge.

And, as the months pass, the erosion of the Faith continues. The Hierarchy and the faithful, who vainly look to the Church for leadership, clear-sightedness, and direction, are now together in a state of heedless, mindless falling away. Only those who have clung to Catholic principles and kept themselves aloof from the wearing propagandization can even perceive the decline. Indeed, the sun has lost its light! (Apoc. 9:2; Is. 13: 10; Ez. 32:7).
traduction a écrit:Eu égard à la Vraie Messe, une fois que les catholiques— le Pape, le clergé et les gens —se sont rendus au principe révolutionnaire que la Messe doit être adaptée aux temps modernes, et une fois que le solennel noli tangere (« ne pas toucher ») de S. Pie V a été enfreint, toute la Liturgie et le corps entier de l’Église (dont la Liturgie est le cœur et la vie ) deviennent paralysés et une proie facile pour les « arrangeurs » (arrangers). Depuis lors, nous avons abandonné sur tous les fronts, sur chaque point doctrinal et moral, même sur les principes les plus fondamentaux de la vie humaine. La brèche était ouverte dans le mur; dès lors, tout n’a été qu’inconsistance (contradiction ?), désordres, folie et subterfuge.

Et, comme les mois s’écoulent, l’érosion de la Foi continue. La Hiérarchie et les fidèles, qui regardent en vain l’Église pour de la gouverne (leadership), une claire prévoyance et une direction, sont maintenant, tous deux, dans un état d’insouciance, indifférent d’apostasier (fall away). Seulement ceux qui se sont cramponnés aux principes catholiques et se sont tenus éloignés de la propagande destructrice peuvent même percevoir le déclin. Vraiment, le soleil a perdu sa lumière ! ( Apoc. 9 :2 : Is. 13 : 10; Ez. 32 : 7)



Fin de la section K.
_____________________________
(a) : Note de Louis: Tout ce qui touche J. B. Montini, alias « le Pape Paul VI », avec tous les autres qualificatifs que cela peut entraîner, n'implique nullement que nous le reconnaissions comme tel : bien au contraire...Tous ces termes ne sont reproduits ici que pour reproduire le plus fidèlement possible la pensée du Père James F. Wathen en 1971.
extraits de THE GREAT SACRILEGE , par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14522
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

The Great Sacrilege (1971) -  K. Le language  de la « Nouvelle Messe » Empty Re: The Great Sacrilege (1971) - K. Le language de la « Nouvelle Messe »

Message  Via Crucis Mer 03 Mar 2010, 5:52 am

Merci pour ce beau texte ! Very Happy I love you
Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum