Tout ce qui est en nous, fait sentir à notre âme qu'il y a un Dieu

Aller en bas

Tout ce qui est en nous, fait sentir à notre âme qu'il y a un Dieu Empty Tout ce qui est en nous, fait sentir à notre âme qu'il y a un Dieu

Message  Monique Jeu 31 Mai 2012, 3:17 pm

Tout ce qui est en nous, fait sentir à notre âme qu'il y a un Dieu


DIEU se fait sentir au-dedans de nous : il a imprimé dans notre âme un caractère, un signe de sa divinité.

I. Notre esprit nous dit que nous ne sommes pas de nous-mêmes ; qu'il y a un Dieu qui nous a donné l'être. De là vient qu'il n'est aucun infidèle, s'il fait usage de sa raison, qui ne connaisse un Dieu, un premier être, duquel il dépend, et qui ne se sente porté à l'adorer, à l'invoquer.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11406
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Tout ce qui est en nous, fait sentir à notre âme qu'il y a un Dieu Empty Re: Tout ce qui est en nous, fait sentir à notre âme qu'il y a un Dieu

Message  Monique Jeu 31 Mai 2012, 3:27 pm

II. Notre conscience nous dit qu;il y a un Dieu qui nous voit, qui nous observe, qui peut nous punir. De là vient cette horreur naturelle qu'on a du crime ; l'horreur du crime n'étant autre chose qu'une impression de la loi éternelle que Dieu a gravée dans le fond de notre âme. De là cette crainte que l'on sent, même étant seul, de commettre le mal, parce que la conscience nous fait toujours sentir la présence d'un Dieu.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11406
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Tout ce qui est en nous, fait sentir à notre âme qu'il y a un Dieu Empty Re: Tout ce qui est en nous, fait sentir à notre âme qu'il y a un Dieu

Message  Monique Jeu 31 Mai 2012, 3:40 pm

III.Notre cœur nous dit qu'il y a un Dieu, parce que notre cœur désire d'être content et heureux : or, rien de ce qui est au monde ne peut nous contenter. Il n'y a que Dieu qui est le bien souverain , qui puisse satisfaire notre cœur. C'est pour cela, dit S. Augustin, que l'homme cherchant naturellement son bonheur et son repos , et ne pouvant le trouver hors de Dieu, il n'est point d'homme qui ne cherche Dieu, même sans le savoir.

Un aveugle qui n'a jamais vu le jour, ne laisse pas de désirer la lumière, quoiqu'il ne connaisse pas le soleil qui la produit. Un homme pressé par la soif, ne laisserait pas de désirer du rafraîchissement, quoiqu'il ne connaisse pas la liqueur qui le peut soulager. De même notre âme, quoiqu'elle ne voie pas son Dieu, et qu'elle ne le connaisse qu'imparfaitement, ne laisse pas de le désirer, parce qu'elle désire un bonheur.

Ce bonheur ne se trouve point dans les choses d'ici-bas; c'est pour cela, dit S. Augustin, que l'homme s'éloigne de sa fin et qu'il pèche, lorsque au lieu de chercher son bonheur dans Dieu, il cherche ses satisfactions dans les créatures.

Le plus saint des rois comprenait que Dieu seul était son centre et son souverain bien, lorsqu'il disait : Comme le cerf altère cherche les eaux avec ardeur, de même mon âme désire et soupire après Vous; ô mon Dieu! Pourquoi ne le désirons-nous pas de même? Il est étonnant que Dieu, pour lequel seul, notre cœur est fait, étant si près de nous, notre esprit et notre cœur soient si éloignés, de lui.



Fin


Extraits: PENSÉES
sur
LES PLUS IMPORTANTES VÉRITÉS
DE LA RELIGION
et sur
LES PRINCIPAUX DEVOIRS
DU CHRISTIANISME
Par M. HUMBERT, prêtre-missionnaire
Supérieur de la Mission du diocèse de Besançon.

NOUVELLE ÉDITION,
DOLE,
CHEZ PRUDONT, IMPRIMEUR - LIBRAIRE.
1825. ESR.

Monique
Monique

Nombre de messages : 11406
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum