portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

+2
gabrielle
ROBERT.
6 participants

Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Invité Lun 21 Mai 2012, 4:34 pm

Traditionnellement, les papes, pour désigner d'anciennes portions de l'Eglise Catholique tombée depuis dans le schisme, les nommaient d'après la nation ou la zone géographique qui avait basculé dans le schisme - "les Grecs" "les Orientaux", voire usaient ouvertement de l'adjectif "schismatique".

Pie VII - Bref "Adorabile Eucharistiae" au patriarche d'Antioche et aux évêques des Grecs melkites, 8 mai 1822 a écrit:
Une grande cause de douleur et de crainte a été occasionnée par ceux qui répandent cette opinion nouvelle, soutenue par les schismatiques, qui enseigne que la forme par laquelle ce sacrement... vivifiant est accompli, ne consiste pas dans les seules paroles de Jésus Christ qu'utilisent les prêtres aussi bien latins que grecs lors de la consécration, mais que, pour que la consécration soit parfaite et consommée, il est nécessaire que soit ajoutée cette formule de prière qui chez nous précède les paroles mentionnées mais qui dans votre liturgie les suit...

Pie IX, Lettre apostolique "In suprema Petri Apostoli Sede", 6 janvier 1848 a écrit:
Ecoutez notre paroles, ô vous tous qui, dans les contrées de l'Orient ou sur ses frontières, vous faites gloire de porter le nom de chrétiens, et qui cependant n'êtes point en communion avec la Sainte Eglise Romaine.

Pie IX - Lettre apostolique "In suprema Neminem vestrum", 2 février 1854 a écrit:
Et cela doit vous faire comprendre, Vénérables Frères et Fils bien-aimés, que non-seulement Nous ne pouvons pas approuver la conduite de ceux qui usent de manières dures et acerbes envers les schismatiques de votre nation et qui n'ont pas pour eux les égards convenables, mais encore que Nous devons désapprouver hautement et sans réserve d'autres personnes, qui, au lieu d'amour et de bienveillance, ne montrent que de l'antipathie et de la sévérité même à ceux qui ont quitté le schisme pour rentrer dans le sein de l'unité catholique.

Lettre du Saint-Office aux évêques d'Angleterre, 16 septembre 1864 a écrit:
Le fondement sur lequel s'appuie cette association est tel qu'il renverse de fond en comble la constitution divine de l'Eglise. Elle suppose en effet essentiellement que la véritable Eglise de Jésus Christ est composée pour une part de l'Eglise romaine, répandue et étendue dans le monde entier, pour une part du schisme de Photius et de l'hérésie anglicane, pour lesquels, tout comme pour l'Eglise romaine, il y a "un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême..." (Eph. 4,5)


Concile du Vatican, 4ème session, 18 juillet 1870 : première constitution dogmatique "Pastor aeternus" a écrit:
Et avec l'approbation du 2ème concile de Lyon, les Grecs ont professé : "La sainte Eglise romaine possède aussi la primauté et autorité souveraine et entière sur l'ensemble de l'Eglise catholique. Elle reconnaît sincèrement et humblement l'avoir reçue, avec la plénitude du pouvoir, du Seigneur lui-même, en la personne du bienheureux Pierre, chef ou tête des apôtres, dont le pontife romain est le successeur. Et comme elle doit, avant les autres, défendre la vérité de la foi, ainsi les questions qui surgiraient à propos de la foi doivent être définies par son jugement".
[/justify]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  ROBERT. Lun 21 Mai 2012, 4:35 pm

sauvegarde.
Spoiler:
Guillaume a écrit:Traditionnellement, les papes, pour désigner d'anciennes portions de l'Eglise Catholique tombée depuis dans le schisme, les nommaient d'après la nation ou la zone géographique qui avait basculé dans le schisme - "les Grecs" "les Orientaux", voire usaient ouvertement de l'adjectif "schismatique".

Pie VII - Bref "Adorabile Eucharistiae" au patriarche d'Antioche et aux évêques des Grecs melkites, 8 mai 1822 a écrit:
Une grande cause de douleur et de crainte a été occasionnée par ceux qui répandent cette opinion nouvelle, soutenue par les schismatiques, qui enseigne que la forme par laquelle ce sacrement... vivifiant est accompli, ne consiste pas dans les seules paroles de Jésus Christ qu'utilisent les prêtres aussi bien latins que grecs lors de la consécration, mais que, pour que la consécration soit parfaite et consommée, il est nécessaire que soit ajoutée cette formule de prière qui chez nous précède les paroles mentionnées mais qui dans votre liturgie les suit...

Pie IX, Lettre apostolique "In suprema Petri Apostoli Sede", 6 janvier 1848 a écrit:
Ecoutez notre paroles, ô vous tous qui, dans les contrées de l'Orient ou sur ses frontières, vous faites gloire de porter le nom de chrétiens, et qui cependant n'êtes point en communion avec la Sainte Eglise Romaine.

Pie IX - Lettre apostolique "In suprema Neminem vestrum", 2 février 1854 a écrit:
Et cela doit vous faire comprendre, Vénérables Frères et Fils bien-aimés, que non-seulement Nous ne pouvons pas approuver la conduite de ceux qui usent de manières dures et acerbes envers les schismatiques de votre nation et qui n'ont pas pour eux les égards convenables, mais encore que Nous devons désapprouver hautement et sans réserve d'autres personnes, qui, au lieu d'amour et de bienveillance, ne montrent que de l'antipathie et de la sévérité même à ceux qui ont quitté le schisme pour rentrer dans le sein de l'unité catholique.

Lettre du Saint-Office aux évêques d'Angleterre, 16 septembre 1864 a écrit:
Le fondement sur lequel s'appuie cette association est tel qu'il renverse de fond en comble la constitution divine de l'Eglise. Elle suppose en effet essentiellement que la véritable Eglise de Jésus Christ est composée pour une part de l'Eglise romaine, répandue et étendue dans le monde entier, pour une part du schisme de Photius et de l'hérésie anglicane, pour lesquels, tout comme pour l'Eglise romaine, il y a "un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême..." (Eph. 4,5)


Concile du Vatican, 4ème session, 18 juillet 1870 : première constitution dogmatique "Pastor aeternus" a écrit:
Et avec l'approbation du 2ème concile de Lyon, les Grecs ont professé : "La sainte Eglise romaine possède aussi la primauté et autorité souveraine et entière sur l'ensemble de l'Eglise catholique. Elle reconnaît sincèrement et humblement l'avoir reçue, avec la plénitude du pouvoir, du Seigneur lui-même, en la personne du bienheureux Pierre, chef ou tête des apôtres, dont le pontife romain est le successeur. Et comme elle doit, avant les autres, défendre la vérité de la foi, ainsi les questions qui surgiraient à propos de la foi doivent être définies par son jugement".
[/justify]
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  gabrielle Jeu 14 Juin 2012, 6:42 am

ROBERT. a écrit:
gabrielle a écrit:
gabrielle a écrit:C'est pas croyable!

Ces deux religieuses furent soumis au Pontie, mais réfractaires à l'évêque et aux prêtres qui prônaient le jansénisme.

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Diane a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:

L'Église schismatique grecque est-elle une société dont l'activité s'exerce contre l'Église catholique ?


Yes sir, Diane ! Laughing

Louis a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
L'Église schismatique grecque est-elle une société dont l'activité s'exerce contre l'Église catholique ?

ROBERT. a écrit:
Louis a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
L'Église schismatique grecque est-elle une société dont l'activité s'exerce contre l'Église catholique ?
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Roger Boivin Jeu 14 Juin 2012, 1:12 pm

gabrielle a écrit:
ROBERT. a écrit:
gabrielle a écrit:
gabrielle a écrit:C'est pas croyable!

Ces deux religieuses furent soumis au Pontie, mais réfractaires à l'évêque et aux prêtres qui prônaient le jansénisme.

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Diane a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:

L'Église schismatique grecque est-elle une société dont l'activité s'exerce contre l'Église catholique ?


Yes sir, Diane ! Laughing

Louis a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
L'Église schismatique grecque est-elle une société dont l'activité s'exerce contre l'Église catholique ?

ROBERT. a écrit:
Louis a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
L'Église schismatique grecque est-elle une société dont l'activité s'exerce contre l'Église catholique ?
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12546
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Louis Sam 16 Juin 2012, 10:31 am


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14486
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty L'Église et les églises - LANDRIEUX - 1908

Message  Roger Boivin Sam 23 Juin 2012, 3:48 pm


(..)

N'aurions-nous pas profil à renforcer encore ce témoignage en comparant l'Eglise avec les groupes religieux qui vivent à côté d'elle, qui ont des traits communs avec elle, qui se disent et qui se croient, chacun à l'exclusion des autres, la Religion de Jésus !

Dans la montagne, le géant de la forêt, le chêne séculaire provoque et relient l'attention. Son tronc noueux, énorme, balafré, accuse sa vigueur et ses luttes : car, si l'ouragan ne l'a jamais vaincu, il l'a mutilé. Tantôt c'est la foudre, tantôt c'est le vent ; et, ces branches cassées où la sève est lente à mourir, ont de telles proportions qu'elles font encore, sur le sol, figure de grand arbre: les églises d'Orient, les églises protestantes sont des branches détachées du catholicisme.

L'Islamisme n'est point une branche cassée, c'est une liane parasitaire qui a ses attaches profondes à la racine de l'arbre, à la souche du Judaïsme et dont il faut dire un mot, car il s'est a griffé à l'Église pour l'étrangler sous son étreinte nerveuse, pour l'écraser sous sa frondaison touffue et malsaine.

(..)

L'Église et les églises - Mce LANDRIEUX -
Imprimatur Parisiis, die 30e Januarii 1908, II ODELIN, Vie. Gén. - pages 89-90 :


http://ia700607.us.archive.org/13/items/lgliseetlesg00land/lgliseetlesg00land.pdf

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12546
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Invité Jeu 28 Juin 2012, 4:33 pm

La Lettre apostolique "In suprema Petri Apostoli Sede" adressée le 6 janvier 1848, par S.S. Pie IX aux dissidents d'Orient (séparés de l'unité catholique par le schisme grec de 1054), est emblématique de la manière dont les papes utilisaient le terme "église" au sujet de ces communautés - sans pour autant reconnaître objectivement valeur et nature d'Église auxdites communautés.


Pie IX, Lettre apostolique "In suprema Petri Apostoli Sede", 6 janvier 1848 a écrit:

Le Pape Pie IX aux Orientaux.

Ecoutez Notre parole, ô vous tous qui, dans les contrées de l'Orient ou sur ses frontières, vous faites gloire de porter le nom chrétien, et qui cependant n'êtes point en communion avec la sainte Eglise romaine; et vous surtout qui, chargés des fonctions sacrées ou revêtus des plus hautes dignités ecclésiastiques, avez autorité sur ces peuples. Rappelez-vous l'ancien état de vos églises, lorsqu'elles étaient unies entre elles et avec les autres Eglises de l'univers catholique par le lien de l'unité. Examinez ensuite à quoi ont servi les divisions qui ont suivi et dont le résultat a été de rompre l'unité soit de la doctrine, soit du régime ecclésiastique, non-seulement avec les Eglises occidentales, mais encore entre vos propres églises.

Souvenez-vous du symbole de la foi, dans lequel vous confessez avec nous : croire l'Eglise, une, sainte, catholique, et apostolique, et voyez s'il est possible de trouver cette unité de l'Eglise catholique, sainte et apostolique, au sein d'une pareille division de vos églises, lorsque vous refusez de la reconnaître dans la communion de l'Eglise romaine, sous l'autorité de laquelle un si grand nombre d'Eglises sont unies et le furent toujours dans toutes les parties du monde. Et pour bien comprendre le caractère de cette unité qui doit distinguer l'Eglise catholique, rappelez-vous cette prière rapportée dans l'Evangile de saint Jean, par laquelle le Christ, Fils unique de Dieu, prie son Père pour ses disciples : " Père très saint, conservez dans votre nom ceux que vous m'avez donnés, afin qu'ils soient un comme Nous-mêmes " (a); et il ajoute immédiatement : " Je ne prie pas seulement pour eux, mais aussi pour ceux qui croiront en Moi, par le moyen de leur parole, afin que tous soient un, comme Toi, Père, tu es en Moi et Moi en Toi, et afin qu'eux-mêmes soient en Nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé. La gloire que tu m'as donnée, je la leur ai donnée, afin qu'ils soient un, comme Nous sommes un : Moi en eux et Toi en Moi, afin qu'ils soient consommés dans l'unité, et pour que le monde connaisse que Tu m'as envoyé et que Tu les as aimés comme Tu m'as aimé " (b).

(a) — Jean, XVII, XI.
(b) — Ibid., XVII, 20-23.


Source : Moines de SOLESMES,: L'Église (collection « Les enseignements pontificaux »). Desclée, Belgique 1959


Le discours de Pie IX distingue ainsi « vos églises » (les communautés dissidentes) et « l'Eglise » (le corps mystique du Christ) ou « les Eglises » (les sociétés particulières rattachées à ce corps mystique) - montrant en outre que ces « églises » n'ont pas le caractère de l'unité qui constitue la marque distinctive de l'Eglise.

Les tournures utilisées (utilisation du possessif vos églises », toujours en minuscule dans l’édition donnée par les moines de Solesmes) montre que c’est toujours sur un mode subjectif, relatif - comme se rapportant à ce que l’interlocuteur connait - que Pie IX parle d’« églises ». Un peu à la manière des prophètes de l’Ancien testament et des premiers prédicateurs de la Foi qui évoquaient les divinités païennes : « vos dieux ne sont que des statues de bois » « vos dieux sont des statues muettes »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Benjamin Jeu 28 Juin 2012, 4:34 pm

Sauvegarde
Spoiler:
Guillaume a écrit:
La Lettre apostolique "In suprema Petri Apostoli Sede" adressée le 6 janvier 1848, par S.S. Pie IX aux dissidents d'Orient (séparés de l'unité catholique par le schisme grec de 1054), est emblématique de la manière dont les papes utilisaient le terme "église" au sujet de ces communautés - sans pour autant reconnaître objectivement valeur et nature d'Église auxdites communautés.


Pie IX, Lettre apostolique "In suprema Petri Apostoli Sede", 6 janvier 1848 a écrit:

Le Pape Pie IX aux Orientaux.

Ecoutez Notre parole, ô vous tous qui, dans les contrées de l'Orient ou sur ses frontières, vous faites gloire de porter le nom chrétien, et qui cependant n'êtes point en communion avec la sainte Eglise romaine; et vous surtout qui, chargés des fonctions sacrées ou revêtus des plus hautes dignités ecclésiastiques, avez autorité sur ces peuples. Rappelez-vous l'ancien état de vos églises, lorsqu'elles étaient unies entre elles et avec les autres Eglises de l'univers catholique par le lien de l'unité. Examinez ensuite à quoi ont servi les divisions qui ont suivi et dont le résultat a été de rompre l'unité soit de la doctrine, soit du régime ecclésiastique, non-seulement avec les Eglises occidentales, mais encore entre vos propres églises.

Souvenez-vous du symbole de la foi, dans lequel vous confessez avec nous : croire l'Eglise, une, sainte, catholique, et apostolique, et voyez s'il est possible de trouver cette unité de l'Eglise catholique, sainte et apostolique, au sein d'une pareille division de vos églises, lorsque vous refusez de la reconnaître dans la communion de l'Eglise romaine, sous l'autorité de laquelle un si grand nombre d'Eglises sont unies et le furent toujours dans toutes les parties du monde. Et pour bien comprendre le caractère de cette unité qui doit distinguer l'Eglise catholique, rappelez-vous cette prière rapportée dans l'Evangile de saint Jean, par laquelle le Christ, Fils unique de Dieu, prie son Père pour ses disciples : " Père très saint, conservez dans votre nom ceux que vous m'avez donnés, afin qu'ils soient un comme Nous-mêmes " (a); et il ajoute immédiatement : " Je ne prie pas seulement pour eux, mais aussi pour ceux qui croiront en Moi, par le moyen de leur parole, afin que tous soient un, comme Toi, Père, tu es en Moi et Moi en Toi, et afin qu'eux-mêmes soient en Nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé. La gloire que tu m'as donnée, je la leur ai donnée, afin qu'ils soient un, comme Nous sommes un : Moi en eux et Toi en Moi, afin qu'ils soient consommés dans l'unité, et pour que le monde connaisse que Tu m'as envoyé et que Tu les as aimés comme Tu m'as aimé " (b).

(a) — Jean, XVII, XI.
(b) — Ibid., XVII, 20-23.


Source : Moines de SOLESMES,: L'Église (collection « Les enseignements pontificaux »). Desclée, Belgique 1959


Le discours de Pie IX distingue ainsi « vos églises » (les communautés dissidentes) et « l'Eglise » (le corps mystique du Christ) ou « les Eglises » (les sociétés particulières rattachées à ce corps mystique) - montrant en outre que ces « églises » n'ont pas le caractère de l'unité qui constitue la marque distinctive de l'Eglise.

Les tournures utilisées (utilisation du possessif vos églises », toujours en minuscule dans l’édition donnée par les moines de Solesmes) montre que c’est toujours sur un mode subjectif, relatif - comme se rapportant à ce que l’interlocuteur connait - que Pie IX parle d’« églises ». Un peu à la manière des prophètes de l’Ancien testament et des premiers prédicateurs de la Foi qui évoquaient les divinités païennes : « vos dieux ne sont que des statues de bois » « vos dieux sont des statues muettes »
Benjamin
Benjamin

Nombre de messages : 6869
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Jeu 28 Juin 2012, 4:39 pm

Guillaume a écrit:La Lettre apostolique "In suprema Petri Apostoli Sede" adressée le 6 janvier 1848, par S.S. Pie IX aux dissidents d'Orient (séparés de l'unité catholique par le schisme grec de 1054), est emblématique de la manière dont les papes utilisaient le terme "église" au sujet de ces communautés - sans pour autant reconnaître objectivement valeur et nature d'Église auxdites communautés.

Guillaume, pourquoi ne pas écrire : « aux Églises dissidentes orientales » !?

Est-ce que cela causerait problème ?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Invité Jeu 28 Juin 2012, 4:49 pm

Pie IX, Lettre apostolique "In suprema Petri Apostoli Sede", 6 janvier 1848 a écrit:
Le fondement de l'unité

Or, l'auteur même du salut de l'homme, le Christ Notre-Seigneur, a posé le fondement de son unique Eglise, contre laquelle ne prévaudront pas les portes de l'enfer, dans le Prince des Apôtres, Pierre, à qui " il a donné les clefs du Royaume des cieux " (a), pour qui il a prié, afin " que sa foi ne défaillît jamais ", lui commandant, en outre, " de confirmer ses frères dans cette même foi " (b) ; à qui il a confié la charge " de paître et ses agneaux et ses brebis " (c), c'est-à-dire toute l'Eglise que composent les agneaux et les brebis véritables du Christ. Et ces prérogatives appartiennent pareillement aux évêques romains, successeurs de Pierre; puisqu'après la mort de Pierre, l'Eglise ne peut être privée du fondement sur lequel elle a été bâtie par le Christ, elle qui doit durer jusqu'à la consommation des siècles. C'est pourquoi saint Irénée, disciple de Polycarpe, qui avait lui-même reçu les enseignements de l'apôtre Jean, Irénée, ensuite évêque de Lyon, que les Orientaux, aussi bien que les Occidentaux, comptent parmi les principales lumières de l'antiquité chrétienne, voulant, pour réfuter les hérétiques de son temps, constater la doctrine transmise par les Apôtres, crut inutile d'énumérer les successions de toutes les églises d'origine apostolique; il lui parut suffisant d'alléguer contre les novateurs la doctrine de l'Eglise romaine, parce que, dit-il : " avec elle, en raison de sa principauté éminente, doit nécessairement s'accorder toute église, c'est-à-dire les fidèles qui proviennent de partout "; et en elle "selon le témoignage universel, a toujours été conservée la tradition qui vient des Apôtres " (d).

a—Matth., XVI, 18-19.
b—Luc, XXII, 32.
e—Jean, XXI, 15-17.
d—Adv. Hœr., III, m, 2.



Source : Moines de SOLESMES: L'Église (collection « Les enseignements pontificaux »). Desclée, Belgique 1959


Cette expression les églises d'origine apostolique se rapporte à des portions locales historiques de l'Eglise universelle, formant ou ayant jadis formé une seule Eglise (*) avec elle - avec, encore une fois, la relativisation induite par l'emploi de la minuscule.

(*) on ne peut en dire de même de la soi-disante "Eglise anglicane", secte qui fut dès ses débuts sous Cranmer et Elizabeth I séparée de l'unité romaine
[/quote]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Jeu 28 Juin 2012, 4:50 pm

Guillaume a écrit:Un peu à la manière des prophètes de l’Ancien testament et des premiers prédicateurs de la Foi qui évoquaient les divinités païennes : « vos dieux ne sont que des statues de bois » « vos dieux sont des statues muettes »

Bof ! Je trouve la comparaison plus ou moins appropriée ...

Faisons le test :

Léon XIII, Actes de Léon XIII, t.V, p.257, 261 a écrit:
LETTRES APOSTOLIQUES PAR LESQUELLES L'ARCHICONFRÉRIE DE PRIÈRES ET DE BONNES OEUVRES POUR LE RETOUR DES [DIEUX DISSIDENTS] À L'UNITÉ CATHOLIQUE SOUS LE PATRONAGE DE NOTRE-DAME DE L'ASSOMPTION EST ÉRIGÉE DANS L'ÉGLISE DE L'ANASTASIE A CONSTANTINOPLE.

[...]

Nous érigeons et Nous constituons à perpétuité la susdite association de prières et de bonnes oeuvres pour le retour des [DIEUX DISSIDENTS] à l'unité catholique sous le titre de Notre-Dame de l'Assomption...

Pie XII, Documents pontificaux de Sa Sainteté Pie XII, t. 1952, p.27 a écrit:
L'Eglise catholique .... Personne ne peut donc prétendre qu'elle est au service d'une puissance particulière; de même qu'on ne peut exiger d'elle que, brisant l'unité dont son Divin Fondateur lui-même a voulu la marquer, elle laisse se constituer dans chaque nation des [DIEUX SÉPARÉS], qui pour leur malheur, soient détachées du Siège Apostolique où Pierre, vicaire de Jésus-christ, vit dans ses successeurs jusqu'à la fin des siècles.

Est-ce que ce serait scandaleux ou pas ?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Louis Jeu 28 Juin 2012, 4:51 pm

sauvegarde

Spoiler:
Guillaume a écrit:
Pie IX, Lettre apostolique "In suprema Petri Apostoli Sede", 6 janvier 1848 a écrit:
Le fondement de l'unité

Or, l'auteur même du salut de l'homme, le Christ Notre-Seigneur, a posé le fondement de son unique Eglise, contre laquelle ne prévaudront pas les portes de l'enfer, dans le Prince des Apôtres, Pierre, à qui " il a donné les clefs du Royaume des cieux " (a), pour qui il a prié, afin " que sa foi ne défaillît jamais ", lui commandant, en outre, " de confirmer ses frères dans cette même foi " (b) ; à qui il a confié la charge " de paître et ses agneaux et ses brebis " (c), c'est-à-dire toute l'Eglise que composent les agneaux et les brebis véritables du Christ. Et ces prérogatives appartiennent pareillement aux évêques romains, successeurs de Pierre; puisqu'après la mort de Pierre, l'Eglise ne peut être privée du fondement sur lequel elle a été bâtie par le Christ, elle qui doit durer jusqu'à la consommation des siècles. C'est pourquoi saint Irénée, disciple de Polycarpe, qui avait lui-même reçu les enseignements de l'apôtre Jean, Irénée, ensuite évêque de Lyon, que les Orientaux, aussi bien que les Occidentaux, comptent parmi les principales lumières de l'antiquité chrétienne, voulant, pour réfuter les hérétiques de son temps, constater la doctrine transmise par les Apôtres, crut inutile d'énumérer les successions de toutes les églises d'origine apostolique; il lui parut suffisant d'alléguer contre les novateurs la doctrine de l'Eglise romaine, parce que, dit-il : " avec elle, en raison de sa principauté éminente, doit nécessairement s'accorder toute église, c'est-à-dire les fidèles qui proviennent de partout "; et en elle "selon le témoignage universel, a toujours été conservée la tradition qui vient des Apôtres " (d).

a—Matth., XVI, 18-19.
b—Luc, XXII, 32.
e—Jean, XXI, 15-17.
d—Adv. Hœr., III, m, 2.



Source : Moines de SOLESMES: L'Église (collection « Les enseignements pontificaux »). Desclée, Belgique 1959


Cette expression les églises d'origine apostolique se rapporte à des portions locales historiques de l'Eglise universelle, formant ou ayant jadis formé une seule Eglise (*) avec elle - avec, encore une fois, la relativisation induite par l'emploi de la minuscule.

(*) on ne peut en dire de même de la soi-disante "Eglise anglicane", secte qui fut dès ses débuts sous Cranmer et Elizabeth I séparée de l'unité romaine
[/quote]

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14486
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Jeu 28 Juin 2012, 4:55 pm

Guillaume a écrit:Cette expression les églises d'origine apostolique se rapporte à des portions locales historiques de l'Eglise universelle, formant ou ayant jadis formé une seule Eglise (*) avec elle - avec, encore une fois, la relativisation induite par l'emploi de la minuscule.[/size]


L'Église schismatique grecque serait donc d'origine divine ?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Invité Jeu 28 Juin 2012, 5:19 pm

Pie IX a évoqué "l'ancien état de vos églises" (le temps où elles se rattachaient aux Apôtres, non uniquement par le lien de la hiérarchie, mais par celui de la Foi et de la doctrine). Ici, il met en avant le témoignage de l'histoire - attestant de la vigueur de ces "églises" dans leur ancien état - au temps où elles étaient encore unies à l'Eglise universelle :


Pie IX, Lettre apostolique "In suprema Petri Apostoli Sede", 6 janvier 1848 a écrit:
Témoignages de l'histoire

Vous tenez tous, Nous le savons, à conserver la doctrine gardée par vos ancêtres. Suivez donc les anciens évêques et les anciens chrétiens de toutes les contrées de l'Orient; d'innombrables monuments attestent que, d'accord avec les Occidentaux, ils respectaient l'autorité des Pontifes romains. Entre les documents les plus remarquables que l'antique Orient a laissés sur ce sujet (outre le témoignage d'Irénée, que nous venons de citer), Nous aimons à rappeler ce qui se passa, au IVe siècle, dans la cause d Athanase, évêque d'Alexandrie, non moins illustre par sa sainteté que par sa doctrine et son zèle pastoral.

Condamné injustement par des évêques d'Orient, surtout dans le concile tenu à Tyr, et chassé de son église, il vint à Rome, où se rendirent aussi d'autres évêques des contrées orientales, comme lui injustement dépouillés de leurs sièges. " L'évêque de Rome, notre prédécesseur Jules Ier, ayant examiné la cause de chacun d'eux et les trouvant tous fidèles à la doctrine de la foi de Nicée, les reçut dans sa communion. Et parce que, à cause de la dignité de son siège, il était chargé du soin de tous, il rendit son église à chacun de ces évêques. Il écrivit aussi aux évêques de l'Orient, les réprimandant, parce qu'ils n'avaient pas jugé selon la justice dans la cause de ces pontifes, et parce qu'ils troublaient la paix des églises " (a). — Au commencement du Ve siècle, Jean Chrysostome, évêque de Constantinople, non moins illustre qu'Athanase, condamné à Chalcédoine, au concile du Chêne, par une souveraine injustice, eut recours lui aussi, par ses lettres et par ses envoyés, à notre Siège apostolique, et fut déclaré innocent par notre prédécesseur, saint Innocent Ier (b).

Le concile de Chalcédoine, tenu en 451, est un autre et célèbre monument de la vénération de vos ancêtres pour l'autorité des Pontifes romains. Les 600 évêques qui s'y étaient assemblés, presque tous de l'Orient (sauf quelques rares exceptions), après avoir entendu, dans la deuxième session, la lecture d'une lettre du Pontife romain, saint Léon le Grand, s'écrièrent tous d'une seule voix : " Pierre a parlé par la bouche de Léon ". Et l'assemblée, que présidaient les Légats pontificaux, s'étant ensuite séparée, les Pères du concile, dans la relation des faits par eux envoyée à saint Léon, affirment que lui-même, dans la personne de ses légats, avait commandé aux évêques réunis, comme la tête aux membres (1).

Et ce n'est pas seulement les actes du concile de Chalcédoine, mais encore les actes de tous les autres conciles de l'Orient, que Nous pourrions alléguer en grand nombre et par lesquels il est constant que les Pontifes romains ont toujours eu la première place dans les conciles, surtout dans les conciles œcuméniques, et que leur autorité a été invoquée et avant la célébration des conciles et après leur dissolution. Du reste, en dehors des conciles, nous avons un grand nombre de passages des écrits des Pères et des anciens auteurs de l'Orient, ainsi que beaucoup d'actes de leur histoire, d'où il ressort avec évidence que l'autorité suprême des Pontifes romains a toujours été en vigueur dans tout l'Orient, du temps de vos ancêtres.

Mais il serait trop long de rapporter ici tous ces témoignages; ceux que Nous avons indiqués suffisent, d'ailleurs, pour montrer la vérité ; Nous Nous contenterons donc de rappeler comment, au temps même des apôtres, se conduisirent les fidèles de Corinthe, à l'occasion des dissensions qui avaient si gravement troublé leur église. Les Corinthiens s'adressèrent à saint Clément, qui, peu d'années après la mort de Pierre, avait été fait Pontife de l'Eglise romaine; ils lui écrivirent à ce sujet, et chargèrent Fortunat de lui porter ces lettres. Clément, après avoir mûrement examiné l'affaire, chargea le même Fortunat, auquel il adjoignit ses propres envoyés, Claudius Ephebe et Valère Viton, de porter à Corinthe cette fameuse lettre du saint Pontife de l'Eglise romaine (2), à laquelle les Corinthiens et tous les autres Orientaux attachaient tant de prix que, dans les siècles suivants, on la lisait publiquement dans beaucoup d'églises (3).

a—SOZOMÈNE, Hist. Eccl., III, 8.
b—Cf. Lettres de saint Innocent Ier à saint Jean Chrysost.
(1) Sozomène, Hisl. ecclés., lib. m, c. 8. Voyez aussi saint Athanase, dans son Apologie contre les Ariens, passim.
(2) V. les lettres de saint Innocent Ier à saint Jean-Chrysostôme, et les lettres de saint Jean-Chrysostôme à saint Innocent, au clergé et au peuple de Constantinople, au t.III des Œuvres de saint Jean-Chrysostôme, p. 515 et suivantes, édition des Bénédictins de Saint-Maur.
(3) Labbe, t. iv, p. 1235 et 1755, édit. de Venise.

[size=9]Source : Moines de SOLESMES: L'Église (collection « Les enseignements pontificaux »). Desclée, Belgique 1959



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Louis Jeu 28 Juin 2012, 5:26 pm

sauvegarde

Spoiler:
Guillaume a écrit:Pie IX a évoqué "l'ancien état de vos églises" (le temps où elles se rattachaient aux Apôtres, non uniquement par le lien de la hiérarchie, mais par celui de la Foi et de la doctrine). Ici, il met en avant le témoignage de l'histoire - attestant de la vigueur de ces "églises" dans leur ancien état - au temps où elles étaient encore unies à l'Eglise universelle :


Pie IX, Lettre apostolique "In suprema Petri Apostoli Sede", 6 janvier 1848 a écrit:
Témoignages de l'histoire

Vous tenez tous, Nous le savons, à conserver la doctrine gardée par vos ancêtres. Suivez donc les anciens évêques et les anciens chrétiens de toutes les contrées de l'Orient; d'innombrables monuments attestent que, d'accord avec les Occidentaux, ils respectaient l'autorité des Pontifes romains. Entre les documents les plus remarquables que l'antique Orient a laissés sur ce sujet (outre le témoignage d'Irénée, que nous venons de citer), Nous aimons à rappeler ce qui se passa, au IVe siècle, dans la cause d Athanase, évêque d'Alexandrie, non moins illustre par sa sainteté que par sa doctrine et son zèle pastoral.

Condamné injustement par des évêques d'Orient, surtout dans le concile tenu à Tyr, et chassé de son église, il vint à Rome, où se rendirent aussi d'autres évêques des contrées orientales, comme lui injustement dépouillés de leurs sièges. " L'évêque de Rome, notre prédécesseur Jules Ier, ayant examiné la cause de chacun d'eux et les trouvant tous fidèles à la doctrine de la foi de Nicée, les reçut dans sa communion. Et parce que, à cause de la dignité de son siège, il était chargé du soin de tous, il rendit son église à chacun de ces évêques. Il écrivit aussi aux évêques de l'Orient, les réprimandant, parce qu'ils n'avaient pas jugé selon la justice dans la cause de ces pontifes, et parce qu'ils troublaient la paix des églises " (a). — Au commencement du Ve siècle, Jean Chrysostome, évêque de Constantinople, non moins illustre qu'Athanase, condamné à Chalcédoine, au concile du Chêne, par une souveraine injustice, eut recours lui aussi, par ses lettres et par ses envoyés, à notre Siège apostolique, et fut déclaré innocent par notre prédécesseur, saint Innocent Ier (b).

Le concile de Chalcédoine, tenu en 451, est un autre et célèbre monument de la vénération de vos ancêtres pour l'autorité des Pontifes romains. Les 600 évêques qui s'y étaient assemblés, presque tous de l'Orient (sauf quelques rares exceptions), après avoir entendu, dans la deuxième session, la lecture d'une lettre du Pontife romain, saint Léon le Grand, s'écrièrent tous d'une seule voix : " Pierre a parlé par la bouche de Léon ". Et l'assemblée, que présidaient les Légats pontificaux, s'étant ensuite séparée, les Pères du concile, dans la relation des faits par eux envoyée à saint Léon, affirment que lui-même, dans la personne de ses légats, avait commandé aux évêques réunis, comme la tête aux membres (1).

Et ce n'est pas seulement les actes du concile de Chalcédoine, mais encore les actes de tous les autres conciles de l'Orient, que Nous pourrions alléguer en grand nombre et par lesquels il est constant que les Pontifes romains ont toujours eu la première place dans les conciles, surtout dans les conciles œcuméniques, et que leur autorité a été invoquée et avant la célébration des conciles et après leur dissolution. Du reste, en dehors des conciles, nous avons un grand nombre de passages des écrits des Pères et des anciens auteurs de l'Orient, ainsi que beaucoup d'actes de leur histoire, d'où il ressort avec évidence que l'autorité suprême des Pontifes romains a toujours été en vigueur dans tout l'Orient, du temps de vos ancêtres.

Mais il serait trop long de rapporter ici tous ces témoignages; ceux que Nous avons indiqués suffisent, d'ailleurs, pour montrer la vérité ; Nous Nous contenterons donc de rappeler comment, au temps même des apôtres, se conduisirent les fidèles de Corinthe, à l'occasion des dissensions qui avaient si gravement troublé leur église. Les Corinthiens s'adressèrent à saint Clément, qui, peu d'années après la mort de Pierre, avait été fait Pontife de l'Eglise romaine; ils lui écrivirent à ce sujet, et chargèrent Fortunat de lui porter ces lettres. Clément, après avoir mûrement examiné l'affaire, chargea le même Fortunat, auquel il adjoignit ses propres envoyés, Claudius Ephebe et Valère Viton, de porter à Corinthe cette fameuse lettre du saint Pontife de l'Eglise romaine (2), à laquelle les Corinthiens et tous les autres Orientaux attachaient tant de prix que, dans les siècles suivants, on la lisait publiquement dans beaucoup d'églises (3).

a—SOZOMÈNE, Hist. Eccl., III, 8.
b—Cf. Lettres de saint Innocent Ier à saint Jean Chrysost.
(1) Sozomène, Hisl. ecclés., lib. m, c. 8. Voyez aussi saint Athanase, dans son Apologie contre les Ariens, passim.
(2) V. les lettres de saint Innocent Ier à saint Jean-Chrysostôme, et les lettres de saint Jean-Chrysostôme à saint Innocent, au clergé et au peuple de Constantinople, au t.III des Œuvres de saint Jean-Chrysostôme, p. 515 et suivantes, édition des Bénédictins de Saint-Maur.
(3) Labbe, t. iv, p. 1235 et 1755, édit. de Venise.

[size=9]Source : Moines de SOLESMES: L'Église (collection « Les enseignements pontificaux »). Desclée, Belgique 1959



_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14486
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Jeu 28 Juin 2012, 8:24 pm

Décret du Saint-Office, Condamnation de l'Église schismatique de Bohême, Acta Apostolicae Sedis, 12-37, 15 janvier 1920 a écrit:
Le Saint-Office condamne l'Église schismatique de Bohême et déclare que les prêtres qui l'ont fondée ont encouru l'excommunication ipso facto prévue au canon 2314.

Cette Église a été fondée par des prêtres aux alentours de 1920, et ne remonte donc pas aux temps apostoliques.

Comment, selon Guillaume, le Saint-Office peut-il parler d'Église ?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  ROBERT. Jeu 28 Juin 2012, 8:26 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
Décret du Saint-Office, Condamnation de l'Église schismatique de Bohême, Acta Apostolicae Sedis, 12-37, 15 janvier 1920 a écrit:
Le Saint-Office condamne l'Église schismatique de Bohême et déclare que les prêtres qui l'ont fondée ont encouru l'excommunication ipso facto prévue au canon 2314.

Cette Église a été fondée par des prêtres aux alentours de 1920, et ne remonte donc pas aux temps apostoliques.

Comment, selon Guillaume, le Saint-Office peut-il parler d'Église ?

Très bonne question l'ami !

J'ai hâte de lire la réponse de Guillaume !
.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Jeu 28 Juin 2012, 8:39 pm

Par ailleurs, suivant le raisonnement de Guillaume, comment des hommes peuvent-ils fonder (i.e. donner existence) une Église sachant qu'il n'existe qu'une seule Église ?

Le Saint Office se serait-il rendu coupable d'hérésie en proclamant qu'une Église schismatique puisse avoir été fondée (donner existence) par des hommes ?

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  ROBERT. Jeu 28 Juin 2012, 8:43 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Par ailleurs, suivant le raisonnement de Guillaume, comment des hommes peuvent-ils fonder (i.e. donner existence) une Église sachant qu'il n'existe qu'une seule Église ?

Le Saint Office se serait-il rendu coupable d'hérésie en proclamant qu'une Église schismatique puisse avoir été fondée (donner existence) par des hommes ?

Peut-on affirmer, sans faire d'affirmation péremptoire, que vous avez "peinturé" Guillaume comme il faut ?
.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  Carolus.Magnus.Imperator. Jeu 28 Juin 2012, 8:53 pm

ROBERT. a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Par ailleurs, suivant le raisonnement de Guillaume, comment des hommes peuvent-ils fonder (i.e. donner existence) une Église sachant qu'il n'existe qu'une seule Église ?

Le Saint Office se serait-il rendu coupable d'hérésie en proclamant qu'une Église schismatique puisse avoir été fondée (donner existence) par des hommes ?

Peut-on affirmer, sans faire d'affirmation péremptoire, que vous avez "peinturé" Guillaume comme il faut ?
.

Laughing

Je pense que non seulement il a été peint, mais surtout repeint pas mal de fois ... Laughing

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4192
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  ROBERT. Jeu 28 Juin 2012, 9:00 pm

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:
ROBERT. a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Par ailleurs, suivant le raisonnement de Guillaume, comment des hommes peuvent-ils fonder (i.e. donner existence) une Église sachant qu'il n'existe qu'une seule Église ?

Le Saint Office se serait-il rendu coupable d'hérésie en proclamant qu'une Église schismatique puisse avoir été fondée (donner existence) par des hommes ?

Peut-on affirmer, sans faire d'affirmation péremptoire, que vous avez "peinturé" Guillaume comme il faut ?
.

Laughing

Je pense que non seulement il a été peint, mais surtout repeint pas mal de fois ... Laughing

Very Happy Va-t-il toucher le plafond bientôt avec une si grande quantité de peinture ? Very Happy
.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  gabrielle Ven 29 Juin 2012, 7:42 am

Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Par ailleurs, suivant le raisonnement de Guillaume, comment des hommes peuvent-ils fonder (i.e. donner existence) une Église sachant qu'il n'existe qu'une seule Église ?

Le Saint Office se serait-il rendu coupable d'hérésie en proclamant qu'une Église schismatique puisse avoir été fondée (donner existence) par des hommes ?


En effet... tu touches un gros point... qui impliquerait selon le raisonnement de Guillaume, une défaillance du Saint- Office...

gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18731
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme Empty Re: portions de l'Eglise Catholique tombées dans le schisme

Message  ROBERT. Ven 29 Juin 2012, 10:19 am

gabrielle a écrit:
Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Par ailleurs, suivant le raisonnement de Guillaume, comment des hommes peuvent-ils fonder (i.e. donner existence) une Église sachant qu'il n'existe qu'une seule Église ?

Le Saint Office se serait-il rendu coupable d'hérésie en proclamant qu'une Église schismatique puisse avoir été fondée (donner existence) par des hommes ?


En effet... tu touches un gros point... qui impliquerait selon le raisonnement de Guillaume, une défaillance du Saint- Office...


"Défaillance" du Saint-Offce, "défaillance" des Papes... on n'est pas loin de l'hérésie, n'est-ce pas Guillaume ?
.


Dernière édition par ROBERT. le Ven 29 Juin 2012, 10:22 am, édité 1 fois (Raison : ajout de guillemets et d'une virgule.)
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum