Pour l'harmonie et la charité parmi nous

5 participants

Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Invité Lun 27 Avr 2009, 8:46 am

Je relaie l'appel lancé par Auxilium Christianorum sur Deo Juvante de prier afin que l'harmonie et la vrai charité soient toujours parmi nous, pauvres pécheurs, qui participons aux trois forums: Te Deum, Mi ca El!? et Deo Juvante.


Quelques prières utiles:



Prière pour le maintien de la concorde dans une communauté

Dieu qui dispensez la paix et qui voulez que nous nous aimions les uns les autres, mettez-nous en plein accord avec votre volonté, en sorte que nous soyons délivrés de toutes les tentations qui nous assaillent.



Prière pour l'unité de l'Eglise

Dieu qui remettez dans le droit chemin ce qui s'en est écarté, vous qui rassemblez et maintenez dans l'unité ce qui est dispersé, dans votre bonté, faites pénétrer votre grâce d'union au sein du peuple chrétien, afin que, rejetant ce qui divise, il s'unisse au vrai pasteur de votre Eglise pour vous servir comme vous le voulez.



Pax Domini sit semper vobiscum !


Pour l'harmonie et la charité parmi nous 778234013_579e970752_o

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Javier Lun 27 Avr 2009, 9:36 am

Union de prières, cher Guillaume
Javier
Javier

Nombre de messages : 4266
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Diane + R.I.P Lun 27 Avr 2009, 10:51 am

Guillaume a écrit:Je relaie l'appel lancé par Auxilium Christianorum sur Deo Juvante de prier afin que l'harmonie et la vrai charité soient toujours parmi nous, pauvres pécheurs, qui participons aux trois forums: Te Deum, Mi ca El!? et Deo Juvante.


Je relaie ma réponse faite sur Deo Juvante,


Bonjour,

Cher Auxilium Christianorum, vous avez bien raison, en ce qui concerne les membres de Deo Juvante, et Te Deum, d'ailleur leur collaboration charitable est visible aux yeux de tous !

Mais qu'en est-il de la charité du forum Micael, qui à refuser toutes les invitations de la direction de Te Deum Exclamation


Au plaisir de vous relire !
Diane + R.I.P
Diane + R.I.P

Nombre de messages : 5488
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  gabrielle Lun 27 Avr 2009, 1:07 pm

http://deojuvante.forumactif.org/intentions-de-prieres-f7/pour-l-harmonie-et-la-charite-parmi-nous-t373.htm#4160



Cher Bonaerges, entièrement d'accord avec vous... Mais comme le fait remarquer Gratis pro Deo et Rosa Mystica, des invitations ont été lancées vers Mi ca El !? et jusqu'à ce jour , elles ont été toutes refusées.

Il faut compendre une chose, poser des questions, ne signifie nullement ne pas avoir confiance... mais un désir de faire la lumière sur des points obscures qui éclatent aux grands jours de partout.

Peut-on demander à des laîcs une confiance aveugle en Monsieur l'abbé Zins? Je ne le pense pas, tous , ici, nous avons vécu des expériences malheureuses avec des prêtres, je dirais même que par une grâce de Dieu, nous avons conservé la foi malgré les prêtres.

Une âme c'est une âme, personne dans cette crise, ne peut dire, Suivez celui-ci aveuglément... car, lorsque des prêtres ont eu envers des âmes des conduites scandaleuses et mêmes jusqu'à dévoiler des secrets de confessions, avouez mon ami, que la confiance est difficile et la prudence devient comme un réflexe de survie.

Personnellement, j'ai expliquer plusieurs fois comment Te Deum fut ouvert... à ce jour ma parole est encore mise en doute... est-ce vraiment la charité?

Comme tout le monde, je rêve de cette charité, mais , mon frère, si vous voulez être juste, vous conviendrez que cela ne va pas à sens unique...

Si l'on veut mettre un terme au jeu du diable et vivre comme l'évangile le demande, alors, il faut travailler au grand jour et non dans le secret...

C'est ce que je veux faire, c'est la raison pour laquelle j'ai transporter le dossier en mode fermé de la Tribune Mi ca El !? en plein jour sur Te Deum... "deux bastions" impliquée, alors les "deux bastions" ont le droit de savoir en quoi ils se trompent...

Les discussions secrètes ne servent à rien, sinon qu'à entrenir la confusion, les manque de charité, et la diversion...

Mon frère, vous-même et vos frères dans la Foi, n'êtes-vous pas en train de rejetter une certaine partie des catholiques, de poser sur eux des jugements téméraires ...où es-ce le manque de temps, qui fait que lorsque vous venez sur Te Deum, vous ne vous adresez plus jamais à aucun canadien, le seul avec qui pour parlez est mon ami Guillaume... Certes cela est votre droit, mais , mon frère, cette attitude de plus en plus remarquez est-elle bien sous l'égide de la charité...

De cette terre bénie d'Espagne les seuls catholiques que je connaissent ne mettent-ils pas en doute ma sincérité ?

Ne pense-t-on pas que sur Te Deum, les canadiens affichent du mépris envers l'abbé? A lui seul ce point est un grave jugement et une calomnie...

Votre désir profond est la charité, mais est-ce que cela implique pour vous que tous nous soyons soumis à l'autoritié de M. l'abbé Zins?
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19005
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Misericordiam Lun 27 Avr 2009, 1:13 pm

Chers frères et soeurs:
Je veux m'unir aussi à cette bonne et pieuse intention, en cherchant toujours la vérité dans la charité... car je ne suis qu'un pauvre pécheur, très ignorant qui ne veux pas une autre chose que d'adorer Dieu en Esprit et en Vérité et mourir dans l'Eglise Catholique, ce que je souhait à tous nos amis des trois Forums.

Prière pour le maintien de la concorde dans une communauté

Dieu qui dispensez la paix et qui voulez que nous nous aimions les uns les autres, mettez-nous en plein accord avec votre volonté, en sorte que nous soyons délivrés de toutes les tentations qui nous assaillent.


Prière pour l'unité de l'Eglise

Dieu qui remettez dans le droit chemin ce qui s'en est écarté, vous qui rassemblez et maintenez dans l'unité ce qui est dispersé, dans votre bonté, faites pénétrer votre grâce d'union au sein du peuple chrétien, afin que, rejetant ce qui divise, il s'unisse au vrai pasteur de votre Eglise pour vous servir comme vous le voulez.

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Frere

La charité
Misericordiam
Misericordiam

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Invité Lun 27 Avr 2009, 2:02 pm

A méditer par chacun, quel que soit notre avis sur l'attitude des administrateurs de Mi ca El !?

Tant de malentendus et de discordes pourraient être évités si on éloignait de notre esprit les jugements téméraires.


Saint François de Sales, Introduction à la Vie Dévote, Troisième partie, CHAPITRE XXVIII - "Des jugements téméraires (1)"

« Ne jugez point et vous ne serez point jugés, dit le Sauveur de nos âmes; ne condamnez point et vous ne serez point condamnés. » Non, dit le saint Apôtre, et ne jugez pas avant le temps, jusques à ce que le Seigneur vienne, qui révélera le secret des ténèbres et manifestera les conseils des coeurs. Oh ! que les jugements téméraires sont désagréables à Dieu! Les jugements des enfants des hommes sont téméraires, parce qu’ils ne sont pas juges les uns des autres, et jugeant ils usurpent l’office de Notre-Seigneur; ils sont téméraires, parce que la principa1e malice du péché dépend de l’intention et conseil du coeur, qui est le secret des ténèbres pour nous; ils sont téméraires, parce qu’un chacun a assez à faire à se juger soi-même, sans entreprendre de juger son prochain. C’est chose également nécessaire pour n’être point jugés, de ne point juger les autres et de se juger soi-même; car, comme Notre-Seigneur nous défend l’un, l’Apôtre nous ordonne l’autre, disant: « Si nous nous jugions nous-mêmes, nous ne serions point jugés. » Mais, o Dieu, nous faisons tout au contraire; car ce qui nous est défendu, nous ne cessons de le faire, jugeant à tout propos le prochain; et ce qui nous est commandé, qui est de nous juger nous-mêmes, nous ne le faisons jamais.

Selon les causes des jugements téméraires, il y faut remédier. Il y a des coeurs aigres, amers et âpres de leur nature, qui rendent pareillement aigre et amer tout ce qu’ils reçoivent, et convertissent, comme dit le Prophète, le jugement en absinthe, ne jugeant jamais du prochain qu’avec toute rigueur et âpreté: ceux-ci ont grandement besoin de tomber entre les mains d’un bon médecin spirituel, car cette amertume de coeur leur étant naturelle, elle est malaisée à vaincre; et bien qu’en soi elle ne soit pas péché, mais seulement une imperfection, elle est néanmoins dangereuse, parce qu’elle introduit et fait régner en l’âme le jugement téméraire et la médisance. Aucuns jugent témérairement non point par aigreur mais par orgueil, leur étant avis qu’à mesure qu’ils dépriment l’honneur d’autrui, ils relèvent le leur propre : esprits arrogants et présomptueux, qui s’admirent eux-mêmes et se colloquent si haut en leur propre estime, qu’ils voient tout le reste comme chose petite et basse: « Je ne suis pas comme le reste des hommes», disait ce sot Pharisien. Quelques-uns n’ont pas cet orgueil manifeste, mais seulement une certaine petite complaisance à considérer le mal d’autrui, pour savourer et faire savourer plus doucement le bien contraire, duquel ils s’estiment doués; et cette complaisance est si secrète et imperceptible, que si on n’a bonne vue on ne la peut découvrir, et ceux même qui en sont atteints ne la connaissent pas si on ne la leur montre. Les autres, pour se flatter et excuser envers eux-mêmes et pour adoucir les remords de leurs consciences, jugent fort volontiers que les autres sont vicieux du vice auquel ils se sont voues, ou de quelque autre aussi grand, leur étant avis que la multitude des criminels rend leur péché moins blâmable. Plusieurs s’adonnent au jugement téméraire, pour le seul plaisir qu’ils prennent à philosopher et deviner des moeurs et humeurs des personnes, par manière d’exercice d’esprit; que si par malheur ils rencontrent quelquefois la vérité en leurs jugements, l’audace et l’appétit de continuer s’accroît tellement en eux, que l’on a peine de les en détourner. Les autres jugent par passion, et pensent toujours bien de ce qu’ils aiment et toujours mal de ce qu’ils haïssent, sinon en un cas admirable et néanmoins véritable, auquel l’excès de l’amour provoque à faire mauvais jugement de ce qu’on aime : effet monstrueux, mais aussi provenant d’un amour impur, imparfait, troublé et malade, qui est la jalousie, laquelle, comme chacun sait, sur un simple regard, sur le moindre souris du monde condamne les personnes de perfidie et d’adultère. Enfin, la crainte, l’ambition et telles autres faiblesses d’esprit contribuent souvent beaucoup à la production du soupçon et jugement téméraire.

A suivre...

(1) Cet ouvrage est vraiment une immense source de consolation et je ne remercierai jamais assez mon ami espagnol Adeodato de m'en avoir recommandé la lecture.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Invité Lun 27 Avr 2009, 2:03 pm

Mais quels remèdes ? Ceux qui boivent le suc de l’herbe ophiusa d’Ethiopie cuident partout voir des serpents et choses effroyables : ceux qui ont avalé l’orgueil, l’envie, l’ambition, la haine, ne voient rien qu’ils ne trouvent mauvais et blâmable; ceux-là pour être guéris doivent prendre du vin de palme, et j’en dis de même pour ceux-ci: buvez le plus que vous pourrez le vin sacré de la charité, elle vous affranchira de ces mauvaises humeurs qui vous font faire ces jugements tortus. La charité craint de rencontrer le mal, tant s’en faut qu’elle l’aille chercher ; et quand elle le rencontre, elle en détourne sa face et le dissimule, mais elle ferme ses yeux avant que de le voir, au premier bruit qu’elle en aperçoit, et puis croit par une sainte simplicité que ce n’était pas le mal, mais seulement l’ombre ou quelque fantôme de mal; que si par force elle reconnaît que c’est lui-même, elle s’en détourne tout incontinent et tâche d’en oublier la figure. La charité est le grand remède à tous maux, mais spécialement pour celui-ci. Toutes choses paraissent jaunes aux yeux des ictériques et qui ont la grande jaunisse; l’on dit que pour les guérir de ce mal, il leur faut faire porter de l’éclère sous la plante de leur pied. Certes, ce péché de jugement téméraire est une jaunisse spirituelle, qui fait paraître toutes choses mauvaises aux yeux de ceux qui en sont atteints; mais qui en veut guérir, il faut qu’il mette les remèdes non aux yeux, non à l’entendement, mais aux affections qui sont les pieds de l’âme: si vos affections sont douces, votre jugement sera doux ; si elles sont charitables, votre jugement le sera de même. Je vous présente trois exemples admirables.

Isaac avait dit que Rébecca était sa soeur; Abimélech vit qu’il se jouait avec elle, c’est-à-dire qu’il la caressait tendrement, et il jugea soudain que c’était sa femme : un oeil malin eût plutôt jugé qu’elle était sa garce, ou que, si elle était sa soeur, qu’il eût été un inceste; mais Abimélech suit la plus charitable opinion qu’il pouvait prendre d’un tel fait. Il faut toujours faire de même, Philothée, jugeant en faveur du prochain, autant qu’il nous sera possible; que si une action pouvait avoir cent visages, il la faut regarder en celui qui est le plus beau. Notre Dame était grosse, saint Joseph le voyait clairement; mais parce que d’autre côté il la voyait toute sainte, toute pure, toute angélique, il ne put onques croire qu’elle eût pris sa grossesse contre son devoir, si qu’il se résolvait, en la laissant, d’en laisser le jugement à Dieu: quoique l’argument fût violent pour lui faire concevoir mauvaise opinion de cette vierge, si ne voulut-il jamais l’en juger. Mais pourquoi ? parce, dit l’Esprit de Dieu, qu’il était juste : l’homme juste, quand il ne peut plus excuser ni le fait ni l’intention de celui que d’ailleurs il connaît homme de bien, encore n’en veut-il pas juger, mais ôte cela de son esprit et en laisse le jugement à Dieu. Mais le Sauveur crucifié, ne pouvant excuser du tout le péché de ceux qui le crucifiaient, au moins en amoindrit-il la malice, alléguant leur ignorance. Quand nous ne pouvons excuser le péché, rendons-le au moins digne de compassion, l’attribuant à la cause la plus supportable qu’il puisse avoir, comme à l’ignorance ou à l’infirmité. Mais ne peut-on donc jamais juger le prochain ? Non certes, jamais; c’est Dieu, Philothée, qui juge les criminels en justice. Il est vrai qu’il se sert de la voix des magistrats, pour se rendre intelligible à nos oreilles: ils sont ses truchements et interprètes, et ne doivent rien prononcer que ce qu’ils ont appris de lui comme étant ses oracles; que s’ils font autrement, suivant leurs propres passions, alors c’est vraiment eux qui jugent et qui par conséquent seront jugés, car il est défendu aux hommes, en qualité d’homes, de juger les autres.

A suivre...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  ROBERT. Lun 27 Avr 2009, 2:04 pm

Marie-Madeleine a écrit:

[...]vous avez bien raison, en ce qui concerne les membres de Deo Juvante, et Te Deum, d'ailleur leur collaboration charitable est visible aux yeux de tous !

Mais qu'en est-il de la charité du forum Micael, qui à refuser toutes les invitations de la direction de Te Deum Exclamation


Je suis d'accord avec vous, en ce qui concerne Te Deum et Deo; et je suis comme vous, chère amie, je suis sur l'expectative, quant à Mi ca EL...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Invité Lun 27 Avr 2009, 2:05 pm

De voir ou connaître une chose, ce n’est pas en juger; car le jugement, au moins selon la phrase de l’Ecriture, présuppose quelque petite ou grande, vraie ou apparente difficulté qu’il faille vider; c’est pourquoi elle dit que « ceux qui ne croient point sont déjà jugés », parce qu’il n’y a point de doute en leur damnation. Ce n’est donc pas mal fait de douter du prochain, non, car il n’est pas défendu de douter, mais de juger; mais il n’est pourtant pas permis ni de douter, ni de soupçonner sinon juste autant que les raisons ou arguments nous contraignent de douter; autrement les doutes et soupçons sont téméraires. Si quelque oeil malin eût vu Jacob quand il baisa Rachel auprès du puits, où qu’il eût vu Rébecca accepter des bracelets et pendants d’oreille d’Eliézer, homme inconnu en ce pays-là, il eût sans doute mal pensé de ces deux exemplaires de chasteté, mais sans raison et fondement; car quand une action est de soi-même indifférente, c’est un soupçon téméraire d’en tirer une mauvaise conséquence, sinon que plusieurs circonstances donnent force à l’argument. C’est aussi un jugement téméraire de tirer conséquence d’un acte pour blâmer la personne ; mais ceci, je le dirai tantôt plus clairement.

Enfin, ceux qui ont bien soin de leur conscience, ne sont guère sujets au jugement téméraire; car comme les abeilles, voyant le brouillard ou temps nubileux, se retirent en leurs ruches à ménager le miel, aussi les cogitations des bonnes âmes ne sortent pas sur des objets embrouillés ni parmi les actions nubileuses des prochains : mais, pour en éviter la rencontre, se ramassent dedans le coeur pour y ménager les bonnes résolutions de leur amendement propre. C’est le fait d’une âme inutile, de s’amuser à l’examen de la vie d’autrui.

J’excepte ceux qui ont charge des autres, tant en la famille qu’en la république; car une bonne partie de leur conscience consiste à regarder et veiller sur celle des autres. Qu’ils fassent donc leur devoir avec amour; passé cela, qu’ils se tiennent en eux-mêmes pour ce regard.

FIN

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Diane + R.I.P Lun 27 Avr 2009, 2:25 pm

Guillaume a citer :

C’est le fait d’une âme inutile, de s’amuser à l’examen de la vie d’autrui.

En plein cela cher ami ,combien de temps perdu devant Dieu!
Diane + R.I.P
Diane + R.I.P

Nombre de messages : 5488
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  ROBERT. Lun 27 Avr 2009, 2:25 pm

Parce Domine a écrit:http://deojuvante.forumactif.org/intentions-de-prieres-f7/pour-l-harmonie-et-la-charite-parmi-nous-t373.htm#4160

Si l'on veut mettre un terme au jeu du diable et vivre comme l'évangile le demande, alors, il faut travailler au grand jour et non dans le secret...

En effet, et comme le dit si bien Notre-Seigneur:

Près de moi est celui qui me justifie, qui me contredira ? présentons-nous ensemble, qui est mon adversaire ? qu’il s’approche de moi. ( Is. L, 8 )
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Diane + R.I.P Lun 27 Avr 2009, 2:42 pm

Guillaume a citer :
C’est le fait d’une âme inutile, de s’amuser à l’examen de la vie d’autrui.

En effet, il faut posséder bien peu de charité pour s'amuser à l'examen de la vie d'autrui!

Merci, cher Guillaume, pour ces textes de doctrine!


UDP
Diane + R.I.P
Diane + R.I.P

Nombre de messages : 5488
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  Diane + R.I.P Lun 27 Avr 2009, 3:00 pm

Guillaume a écrit:A méditer par chacun, quel que soit notre avis sur l'attitude des administrateurs de Mi ca El !?


Cher Guillaume ce n'est pas un avis personnel, mais une constatation!

Le Bon Dieu ne nous demande pas d'être cruche, mais de juger un arbre à ses fruits!

Un moment donné oè l'autre on constate que Micael se refuse à toute discussion avec Deo Juvante et Te Deum !

Ce qui est contre la charité !

Si l'on est capable de discuter sur le LFC, forum libéral à tendance forte douteuse, encore plus devrions-nous être capable de discuter avec des gens qui sont supposés êtres des frères dans la foi !


UDP
Diane + R.I.P
Diane + R.I.P

Nombre de messages : 5488
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour l'harmonie et la charité parmi nous Empty Re: Pour l'harmonie et la charité parmi nous

Message  ROBERT. Lun 27 Avr 2009, 4:16 pm

Marie-Madeleine a écrit: Si l'on est capable de discuter sur le LFC, forum libéral à tendance forte douteuse, encore plus devrions-nous être capable de discuter avec des gens qui sont supposés êtres des frères dans la foi ! UDP

Ce n'est même pas de la charité -la charité vient ensuite - c'est de la bonne grosse logique... Il est évident que la charité doit se retrouver dans toutes nos discussions...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum