4ème Dimanche de Carême (2011)

4 participants

Aller en bas

4ème Dimanche de Carême (2011) Empty 4ème Dimanche de Carême (2011)

Message  Arthur Dim 03 Avr 2011, 2:30 pm

.
4ème Dimanche de Carême (2011) 3e_dim17

QUATRIÈME DIMANCHE DE CARÊME


Cette semaine l'Église lit l'histoire de Moïse dans l'office divin. Deux idées la résument. D'une part Moïse retire de la captivité d'Égypte le peuple de Dieu et lui fit traverser la mer Rouge. Et de l'autre il le nourrit de la manne dans le désert ; lui annonça que Dieu lui enverrait " le Prophète " qui est le Messie ; lui donna la loi du Sinaï et le conduisit vers la terre promise où coulent le lait et le miel. C'est là que s'élèvera un jour Jérusalem et son Temple, fait à l'image du Tabernacle dans le désert, et où les tribus d'Israël monteront pour chanter ce que Dieu a fait pour son peuple. " Laissez aller mon peuple afin qu'il m'honore dans le désert ", avait dit Dieu, par le ministère de Moïse au Pharaon.

La messe d'aujourd'hui montre la réalisation de ces figures. Le véritable Moïse, en effet, c'est le Christ qui nous a délivrés de la captivité du péché ; qui nous a fait traverser les eaux du baptême ; qui nous nourrit de son Eucharistie, dont la multiplication des pains est une figure, et qui nous fait entrer dans la vraie Jérusalem, c'est-à-dire dans l'Église, figure du ciel où nous chanterons à jamais "le cantique de Moïse et de l'Agneau " (Apocalypse), pour remercier le Seigneur de ses bontés infinies à notre égard.

Il est donc tout naturel qu'en ce jour la Station se faisait à Rome à Sainte-Croix en Jérusalem. Sainte Hélène, en effet, mère de Constantin, qui habitait sur le Mont Coelius un palais connu sous le nom de maison sessorienne, le transforma pour y déposer d'Importantes reliques de la vraie Croix, en un sanctuaire qui représente, en quelque sorte, Jérusalem à Rome. Aussi l'Introït, la Communion et le Trait parlent-ils de Jérusalem que S. Paul compare dans l'Épître au Mont Sinaï.

C'est là que le peuple chrétien chantera le mieux sa joie " Leatare " pour la victoire obtenue par Jésus sur la croix à Jérusalem et c'est là aussi que sera le mieux évoqué le souvenir de la Jérusalem céleste dont la mort de Jésus nous a rouvert les portes. C'est le motif pour lequel on bénissait autrefois dans cette église en ce jour une rose, la reine des fleurs, car ainsi que le rappellent les formules de la bénédiction, c'est par un jardin fleuri qu'on représente le ciel. On emploie pour cette bénédiction es ornements roses, aussi tous les prêtres peuvent-ils célébrer aujourd'hui en ornements de cette couleur.

Cet usage est passé de là au 3ème dimanche de l'Avent, qui est le dimanche Gaudete " Réjouissez-vous "et qui vient au milieu de l'Avent nous exciter par une sainte allégresse à poursuivre courageusement notre laborieuse préparation à la venue de Jésus. À son tour, le dimanche Laetare " Réjouissez-vous " est une étape au milieu de l'observance quadragésimale. L'Église y fait luire dans l'église du Calvaire, à Rome, qui est celle de la Croix, notre espérance, un rayon de joie sur nos âmes pour nous engager à persévérer dans la lutte contre le démon, la chair et le monde jusqu'à la grande solennité de Pâques.

" Réjouissez-vous, tressaillez de joie ", nous dit l'Introït, car morts au péché avec Jésus pendant le Carême, nous allons bientôt ressusciter avec lui par la confession et la communion pascale (spirituelle). C'est pour ce motif que l'Évangile parle à la fois de la multiplication des pains et des poissons, symboles des sacrements de l'Eucharistie et du Baptême, que l'on recevait autrefois en même temps à Pâques, et que l'Épître fait allusion à notre délivrance par le Baptême. Et si nous avons eu le malheur d'offenser Dieu gravement, c'est notre confession (spirituelle) pascale, qui nous rendra cette liberté.

Aussi l'Épître nous rappelle par l'allégorie de Sara et d'Agar, que le Christ nous a délivrés de la servitude du péché. Sara, la femme libre, désigne les chrétiens nés d'Abraham par le miracle de la grâce et qui appartiennent à l'Église ou Jérusalem céleste, alors qu'Agar, l'esclave, symbolise les Juifs restés esclaves de la loi mosaïque (auxquels Ratzinger veut nous asservir) et qui venus du Sinaï sur la montagne de Sion tirent leur origine de la Jérusalem terrestre.

Jusqu'au IV ème siècle, le jeûne pascal ne commençait à Rome qu'au lendemain de ce dimanche, dernier jour de joie avant trois semaines de pénitence. Aujourd'hui le 4ème dimanche est, au milieu du Carême, un moment de détente où l'Église nous réconforte par la pensée de Pâques qui approche.

Commentaire sur l'Épître

Abraham avait eu d'abord, un premier fils, Ismaël, de sa servante Agar ; mais c'était de sa femme, Sara, qu'était né de façon merveilleuse Isaac, le Fils de la Promesse. Saint Paul nous montre en Sara et Agar l'image prophétique des deux Alliances : l'esclave Agar représente la servitude de l'Ancien Testament ; Sara, la liberté de l'Alliance nouvelle. L'Église, Jérusalem spirituelle, a hérité des promesses faites à la descendance d'Abraham. Plus encore que Sara, elle se réjouit de mettre au monde les Fils de la Promesse, de faire accéder par le baptême les esclaves du péché à la liberté spirituelle des enfants de Dieu.

Commentaire sur l'Évangile

La Pâque est proche. Comme les Hébreux en marche vers la Terre promise reçurent la manne, les chrétiens qui feront leur communion pascale recevront du Christ le vrai Pain de route, le viatique du Ciel.

Homélie de saint Augustin Évêque

Les miracles que fit notre Seigneur Jésus-Christ sont, certes, des oeuvres divines ; mais ils élèvent aussi l'esprit humain, des choses visibles jusqu'à la connaissance de Dieu. En effet, Dieu est d'une telle nature que nos yeux ne peuvent le voir ; et ses merveilles, par lesquelles il régit le monde entier et prend soin de toutes les créatures, deviennent banales par leur fréquence, au point que presque personne ne daigne s'arrêter à ces prodiges remarquables et étonnants qui s'opèrent dans chaque grain de semence. Aussi, dans sa miséricorde, s'est-il réservé certaines oeuvres qu'il accomplit en temps opportun, en dehors des lois et du cours ordinaire de la nature, afin que la vue de choses qui ne sont pas plus grandes, mais inhabituelles, frappe ceux pour qui les quotidiennes étaient devenues banales.

(Tiré d'un vieux missel)

Arthur

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

4ème Dimanche de Carême (2011) Empty Re: 4ème Dimanche de Carême (2011)

Message  Gérard Dim 03 Avr 2011, 3:04 pm

Arthur a cité entre autre :

La messe d'aujourd'hui montre la réalisation de ces figures. Le véritable Moïse, en effet, c'est le Christ qui nous a délivrés de la captivité du péché ; qui nous a fait traverser les eaux du baptême ; qui nous nourrit de son Eucharistie, dont la multiplication des pains est une figure, et qui nous fait entrer dans la vraie Jérusalem, c'est-à-dire dans l'Église, figure du ciel où nous chanterons à jamais "le cantique de Moïse et de l'Agneau " (Apocalypse), pour remercier le Seigneur de ses bontés infinies à notre égard.



" Réjouissez-vous, tressaillez de joie ", nous dit l'Introït, car morts au péché avec Jésus pendant le Carême, nous allons bientôt ressusciter avec lui par la confession et la communion pascale (spirituelle). C'est pour ce motif que l'Évangile parle à la fois de la multiplication des pains et des poissons, symboles des sacrements de l'Eucharistie et du Baptême, que l'on recevait autrefois en même temps à Pâques, et que l'Épître fait allusion à notre délivrance par le Baptême. Et si nous avons eu le malheur d'offenser Dieu gravement, c'est notre confession (spirituelle) pascale, qui nous rendra cette liberté.

Merci Arthur !
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

4ème Dimanche de Carême (2011) Empty Re: 4ème Dimanche de Carême (2011)

Message  ROBERT. Dim 03 Avr 2011, 4:41 pm

Arthur a écrit:QUATRIÈME DIMANCHE DE CARÊME

(...)Aussi l'Épître nous rappelle par l'allégorie de Sara et d'Agar, que le Christ nous a délivrés de la servitude du péché. Sara, la femme libre, désigne les chrétiens nés d'Abraham par le miracle de la grâce et qui appartiennent à l'Église ou Jérusalem céleste, alors qu'Agar, l'esclave, symbolise les Juifs restés esclaves de la loi mosaïque (auxquels Ratzinger veut nous asservir) et qui venus du Sinaï sur la montagne de Sion tirent leur origine de la Jérusalem terrestre. (…)

(Tiré d'un vieux missel)



Si on lit le verset suivant de Saint Paul aux Galates, V, 29 : Mais comme alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui l’était selon l’esprit, de même encore aujourd’hui., l’on voit bien que Ratzinger continue la même persécution aujourd’hui.

Merci Arthur.

.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

4ème Dimanche de Carême (2011) Empty Re: 4ème Dimanche de Carême (2011)

Message  Diane + R.I.P Lun 04 Avr 2011, 9:07 am

Merci Arthur.
Diane + R.I.P
Diane + R.I.P

Nombre de messages : 5488
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum