L'Amour de Dieu

4 participants

Aller en bas

L'Amour de Dieu Empty L'Amour de Dieu

Message  Gérard Sam 02 Avr 2011, 1:41 am

Louis a écrit au sujet de la vie de Saint Laurent de Brindisi :

... Selon une ancienne coutume, qui s'était conservée à Brindes et dans quelques autres villes d'Italie, les enfants qui se recommandaient par leur piété exemplaire et leur parole vive, étaient écoutés par le peuple comme de petits apôtres. Ils faisaient dans les églises de véritables discours, et il n'était pas rare de les voir produire sur la foule une impression que des prédicateurs plus autorisés n'auraient pas obtenue. Jules Cesar s'acquittait de ce soin avec un rare bonheur, animé par le souffle vivifiant du Saint Esprit, il savait faire passer dans les âmes le feu qui l'embrasait, et sa jeune éloquence énergique et naïve produisait les effets les plus salutaires....

Voici pourquoi je me permets de citer ce passage rapporté par Louis :

Depuis quelques jours, j'ai pensé que le gros écueil contre lequel nous avons particulièrement à lutter dans notre cas, c'est celui de l'assoupissement spirituel.
En effet, nous pouvons combattre très bien sur le plan doctrinal...et dans le même temps perdre l'amour de Dieu.
Nous pouvons très bien croire selon l'intelligence de la foi que la Charité est au-dessus de toutes les autres vertus mais en même temps voir que notre coeur perd de plus en plus la charité au point d'en être presque complètement démuni.

Et en voyant cette citation rapportée par Louis, cela m'a mis le doigt sur notre plaie....le refroidissement, l'affadissement du sel, la marche vers l'indifférence, la foi et l'intelligence à Dieu et notre coeur qui se porte ailleurs ou du moins qui ne garde pas le meilleur pour Dieu....avec l'autosatisfaction à la clé !
Or, si les enfants peuvent s'exhorter entre eux, les adultes le peuvent aussi et nous pouvons (et pourquoi pas dire nous devons) nous exhorter les uns les autres sur la charité comme nous avons l'habitude ( et en cela nous devons continuer) de nous exhorter dans la foi et dans l'appartenance exclusive de l'Eglise catholique.

Il est vrai que ce que nous faisons est déjà un grand défi :
Nous affirmons, et c'est la principale démarche de ce forum, que l'on ne peut se sauver que dans l'Eglise catholique et que pour ce, nous devons lui appartenir exclusivement et suivre ses volontés si précisément explicitées dans le Droit Canon.

Mais à ce grand défi, nous devons rajouter que quand bien même on appartiendrait d'une manière exemplaire à l'Eglise catholique aujourd'hui, ceci nous établirait dans la seule Eglise capable de nous sauver. Cependant, pour nous sauver DANS cette Eglise,.....nous ne le pouvons pas et c'est même absolument impossible sans la charité.

Souvent lorsque nous expliquons la situation de l'Eglise aujourd'hui à des personnes celles-ci se récrient :
Mais alors, vous seuls serez donc sauver ?

Ce à quoi nous devons répondre :
Oui, seul dans et par l'Eglise catholique, nous sommes en situation de nous sauver, mais si nous n'avons pas l'amour de Dieu, si nous n'avons pas la charité, nous nous damnerons...comme ceux qui sont hors de l'Eglise...même si nous sommes parfaits sur la foi et l'appartenance à l'Eglise

Il n'en reste pas moins vrai qu'il n'y a pas d'autre possibilité de se sauver que d'appartenir exclusivement à l'Eglise catholique...sans AUCUNE liaisons avec une secte...serait-elle la plus traditionaliste.


J'ai donc pensé qu'il serait bon pour nous tous de s'exhorter entre nous un peu comme ces enfants de Brindisi, non pas avec des beaux sermons de saints parfaits (Je ne suis pas ici pour mépriser toutes les citations et tous les sermons mis en ligne jusqu'ici) mais avec nos propres moyens, notre propre inspiration. Il ne s'agit pas de rejeter la spiritualité de l'Eglise mais au contraire de l'exprimer naturellement, comme l'ayant fait nôtre. Pour vous donner un exemple, on ne juge pas de la culture d'une personne d'après les citations par coeur qu'il va nous faire des auteurs classiques mais par l'assimilation qu'il en a faite et par la manière qu'il l'utilise.
De même, dans cet exercice d'exhortation, il ne s'agit pas de sortir tous les délires de son imagination ou d'une spiritualité mystico-dingo mais de bien rester dans l'esprit et la foi de l'Eglise et de l'exprimer à partir de ce qui reste vraiment dans notre coeur et de ce que nous vivons ou plutôt voulons vivre pour être bon chrétien.

Il y aurait pour les administrateur du forum le devoir de modérer en cas de déviation sur les questions de charité comme ils ont modérer sur les questions de foi !
Il est dit au sujet de la culture que c'est comme le beurre sur le pain moins on en a plus on l'étale. Evidemment, cela peut être la même chose en spiritualité. C'est donc peut-être ceux qui en diront le moins en quantité qui en diront le plus en vérité.

Comme ce qui nous manque le plus est la Charité, je propose de travailler pour acquérir cette vertu et de s'exhorter entre nous pour l'acquérir.

Comment ?

Eh bien simplement en disant comment nous voulons, comment nous ferons pour aimer davantage Dieu et tout ce qui est à lui...pour Lui.
Je pense que c'est un sujet qui par sa grandeur et sa diversité est inépuisable et que tous pourrons y participer. Je veux bien commencer s'il le faut mais comme je ne suis pas administrateur sur ce forum j'attendrais que ce soit le forum qui veuille bien faire sienne cette démarche s'il le souhaite !
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour de Dieu Empty Re: L'Amour de Dieu

Message  ROBERT. Sam 02 Avr 2011, 5:19 pm

ELOGES DE LA CHARITÉ :

Le voici maintenant, pour rappel, ce très bel Hymne de la Charité, dans toute son intégralité :



.
Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis comme un airain sonnant ou une cymbale retentissante.

Et quand j’aurais le don de prophétie, que je connaîtrais tous les mystères et toute la science; quand j’aurais toute la foi, au point de transporter les montagnes, si je n’ai point la charité, je ne suis rien.

Et quand je distribuerais tout mon bien pour la nourriture des pauvres et que je livrerais mon corps pour être brûlé, si je n’ai point la charité, cela ne me sert de rien.

La charité est patiente; elle est douce; la charité n’est point envieuse; elle n’agit pas insolemment; elle ne s’enfle point;

Elle n’est point ambitieuse; elle ne cherche pas son propre intérêt; elle ne s’irrite point; elle ne pense pas le mal;

Elle ne se réjouit pas de l’iniquité, mais elle met sa joie dans la vérité;

Elle souffre tout, elle croit tout, elle espère tout, elle endure tout.

La charité ne finira jamais, pas même lorsque les prophéties s’anéantiront, que les langues cesseront, et que la science sera détruite.

Car c’est imparfaitement que nous connaissons, et imparfaitement que nous prophétisons.

Mais quand viendra ce qui est parfait, alors s’anéantira ce qui est imparfait.

Quand j’étais petit enfant, je parlais comme un petit enfant, j’avais les goûts d’un petit enfant; mais quand je suis devenu homme, je me suis dépouillé de ce qui était de l’enfant.

Nous voyons maintenant à travers un miroir en énigme; mais alors nous verrons face-à-face. Maintenant je connais imparfaitement; mais alors je connaitrai aussi bien que je suis connu moi-même.

Maintenant demeurent toutes les trois, la foi, l’espérance, la charité : mais la plus grande des trois est la charité. (…)


(I Cor. XIII, 4-8)
.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour de Dieu Empty Re: L'Amour de Dieu

Message  Gérard Dim 03 Avr 2011, 2:46 am

ROBERT. a écrit:ELOGES DE LA CHARITÉ :

Le voici maintenant, pour rappel, ce très bel Hymne de la Charité, dans toute son intégralité :



.
Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis comme un airain sonnant ou une cymbale retentissante.

Et quand j’aurais le don de prophétie, que je connaîtrais tous les mystères et toute la science; quand j’aurais toute la foi, au point de transporter les montagnes, si je n’ai point la charité, je ne suis rien.

Et quand je distribuerais tout mon bien pour la nourriture des pauvres et que je livrerais mon corps pour être brûlé, si je n’ai point la charité, cela ne me sert de rien.

La charité est patiente; elle est douce; la charité n’est point envieuse; elle n’agit pas insolemment; elle ne s’enfle point;

Elle n’est point ambitieuse; elle ne cherche pas son propre intérêt; elle ne s’irrite point; elle ne pense pas le mal;

Elle ne se réjouit pas de l’iniquité, mais elle met sa joie dans la vérité;

Elle souffre tout, elle croit tout, elle espère tout, elle endure tout.

La charité ne finira jamais, pas même lorsque les prophéties s’anéantiront, que les langues cesseront, et que la science sera détruite.

Car c’est imparfaitement que nous connaissons, et imparfaitement que nous prophétisons.

Mais quand viendra ce qui est parfait, alors s’anéantira ce qui est imparfait.

Quand j’étais petit enfant, je parlais comme un petit enfant, j’avais les goûts d’un petit enfant; mais quand je suis devenu homme, je me suis dépouillé de ce qui était de l’enfant.

Nous voyons maintenant à travers un miroir en énigme; mais alors nous verrons face-à-face. Maintenant je connais imparfaitement; mais alors je connaitrai aussi bien que je suis connu moi-même.

Maintenant demeurent toutes les trois, la foi, l’espérance, la charité : mais la plus grande des trois est la charité. (…)


(I Cor. XIII, 4-8)
.

Voilà Mon cher Robert, vous avez mis en ligne le plus beau éloge de la charité que Saint Paul nous a donné...mais pourriez-vous me dire ce que VOUS-MEME dites de la charité...même si sans doute c'est moins parfait, ce sera de vous et même si ce n'est que pour reconnaître que nous ne pouvons pas dire grand chose sur ce sujet, ce sera votre propre contribution à la petite part d'amour à laquelle nous devons contribuer ?

Ou alors, faut-il conclure que nous n'avons rien à dire sur la charité.
Cependant, l'Evangile nous dit que la bouche parle de l'abondance du coeur. Si donc, nous n'avons rien à dire de la charité est-ce le signe que notre bouche parle de l'abondance de la charité de notre coeur ?
Pourquoi tous les saints ont-ils parlé eux-mêmes de la charité sinon parce que leur coeur en était débordant ?
Et pourquoi après avoir connu l'hymne à la Charité de Saint Paul insurclassable ont-ils rajouter leur propre contribution comme si on n'avait jamais assez vécu et parlé d'amour et de charité ?


Non non, je ne donne pas ici dans la nouveauté, un seul exemple va vous le prouver...après l'exemple des enfants de Brindisi

Le Curé D'Ars qui va trouver le paysan agenouiller devant le Saint Sacrement à n'en plus finir et qui lui demande ce qu'il fait là :

le Paysan lui répond :

Je l'avise et il m'avise

Ce paysan a enflammé le monde de son amour pour Dieu... ne serait-ce que pas sa sobriété et sa simplicité mais doit-il être mis dans le Zoo des curiosités de la charité ou pouvons-nous et devons-nous l'imiter.

Alors, les désirs de charité, les motivations de charité, les expressions de charité, les exhortations de charité nous les voulons pour le passé...et pour les autres... ou pour nous-mêmes ?


Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour de Dieu Empty Re: L'Amour de Dieu

Message  ROBERT. Dim 03 Avr 2011, 11:20 am

Gérard a écrit:




.
Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis comme un airain sonnant ou une cymbale retentissante.

Et quand j’aurais le don de prophétie, que je connaîtrais tous les mystères et toute la science; quand j’aurais toute la foi, au point de transporter les montagnes, si je n’ai point la charité, je ne suis rien.

Et quand je distribuerais tout mon bien pour la nourriture des pauvres et que je livrerais mon corps pour être brûlé, si je n’ai point la charité, cela ne me sert de rien.

La charité est patiente; elle est douce; la charité n’est point envieuse; elle n’agit pas insolemment; elle ne s’enfle point;

Elle n’est point ambitieuse; elle ne cherche pas son propre intérêt; elle ne s’irrite point; elle ne pense pas le mal;

Elle ne se réjouit pas de l’iniquité, mais elle met sa joie dans la vérité;

Elle souffre tout, elle croit tout, elle espère tout, elle endure tout.

La charité ne finira jamais, pas même lorsque les prophéties s’anéantiront, que les langues cesseront, et que la science sera détruite.

Car c’est imparfaitement que nous connaissons, et imparfaitement que nous prophétisons.

Mais quand viendra ce qui est parfait, alors s’anéantira ce qui est imparfait.

Quand j’étais petit enfant, je parlais comme un petit enfant, j’avais les goûts d’un petit enfant; mais quand je suis devenu homme, je me suis dépouillé de ce qui était de l’enfant.

Nous voyons maintenant à travers un miroir en énigme; mais alors nous verrons face-à-face. Maintenant je connais imparfaitement; mais alors je connaitrai aussi bien que je suis connu moi-même.

Maintenant demeurent toutes les trois, la foi, l’espérance, la charité : mais la plus grande des trois est la charité. (…)


(I Cor. XIII, 4-8)
.

Voilà Mon cher Robert, vous avez mis en ligne le plus beau éloge de la charité que Saint Paul nous a donné...mais pourriez-vous me dire ce que VOUS-MEME dites de la charité...même si sans doute c'est moins parfait, ce sera de vous et même si ce n'est que pour reconnaître que nous ne pouvons pas dire grand chose sur ce sujet, ce sera votre propre contribution à la petite part d'amour à laquelle nous devons contribuer ?

Ou alors, faut-il conclure que nous n'avons rien à dire sur la charité.

La charité, il faut l'exercer par nos œuvres, de tout notre cœur, de tout notre esprit et de toutes nos forces: tout est dit je pense.

Cependant, l'Evangile nous dit que la bouche parle de l'abondance du coeur. Si donc, nous n'avons rien à dire de la charité est-ce le signe que notre bouche parle de l'abondance de la charité de notre coeur ?
Pourquoi tous les saints ont-ils parlé eux-mêmes de la charité sinon parce que leur coeur en était débordant ?
Et pourquoi après avoir connu l'hymne à la Charité de Saint Paul insurclassable ont-ils rajouter leur propre contribution comme si on n'avait jamais assez vécu et parlé d'amour et de charité ?

Je ne vois pas ce qu’on pourrait rajouter au texte de Saint Paul qui résume tout, il me semble. Il est bien évident que l’on ne pourra jamais atteindre le degré de charité qui anime le Bon Dieu, mais qu’il faut s’en approcher le plus possible. Soyez donc parfaits, vous, comme votre Père céleste est parfait. (Matt. V, 48), et ce, de toute notre âme, de toutes nos forces et de tout notre esprit.


Non non, je ne donne pas ici dans la nouveauté, un seul exemple va vous le prouver...après l'exemple des enfants de Brindisi

Le Curé D'Ars qui va trouver le paysan agenouiller devant le Saint Sacrement à n'en plus finir et qui lui demande ce qu'il fait là :

le Paysan lui répond :

Je l'avise et il m'avise


Ce paysan devait être dans un état très haut d’oraison, ce à quoi il faut tendre de tout notre cœur, de toutes nos forces et de tout notre esprit vingt-quatre heures par jour/7 jours par semaine. (de mémoire) :Le véritable amour ne se manifeste pas par des bruits de paroles ?

J’espère qu’un intervenant pourra trouver la référence exacte de la dernière citation.

Notre Seigneur ne dit-il pas que les adorateurs que le Père cherche, ce sont des adorateurs en esprit et en vérité (Jn. V, 23-24) Ceci se rapproche beaucoup de la simplicité et la sobriété de notre paysan, ne trouvez-vous pas ?


Ce paysan a enflammé le monde de son amour pour Dieu... ne serait-ce que pas sa sobriété et sa simplicité mais doit-il être mis dans le Zoo des curiosités de la charité ou pouvons-nous et devons-nous l'imiter.

Alors, les désirs de charité, les motivations de charité, les expressions de charité, les exhortations de charité nous les voulons pour le passé...et pour les autres... ou pour nous-mêmes ?


ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour de Dieu Empty Re: L'Amour de Dieu

Message  Gérard Dim 03 Avr 2011, 2:24 pm

Robert a écrit :

La charité, il faut l'exercer par nos œuvres, de tout notre cœur, de tout notre esprit et de toutes nos forces: tout est dit je pense.

Ben ! Oui si vous le dites !

Plus rien a dire sur la charité...on continuera donc à parler de tout sauf de cela !
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour de Dieu Empty Re: L'Amour de Dieu

Message  ROBERT. Dim 03 Avr 2011, 4:46 pm

Gérard a écrit:Robert a écrit :

La charité, il faut l'exercer par nos œuvres, de tout notre cœur, de tout notre esprit et de toutes nos forces: tout est dit je pense.

Ben ! Oui si vous le dites !

Plus rien a dire sur la charité...on continuera donc à parler de tout sauf de cela !

Plus rien a dire sur la charité...on continuera donc à parler de tout sauf de cela !

Que voulez-vous dire Gérard ? Je ne comprends pas !

.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour de Dieu Empty Re: L'Amour de Dieu

Message  Roger Boivin Dim 03 Avr 2011, 9:00 pm

Gérard a écrit:
J'ai donc pensé qu'il serait bon pour nous tous de s'exhorter entre nous un peu comme ces enfants de Brindisi, non pas avec des beaux sermons de saints parfaits (Je ne suis pas ici pour mépriser toutes les citations et tous les sermons mis en ligne jusqu'ici) mais avec nos propres moyens, notre propre inspiration. Il ne s'agit pas de rejeter la spiritualité de l'Eglise mais au contraire de l'exprimer naturellement, comme l'ayant fait nôtre. Pour vous donner un exemple, on ne juge pas de la culture d'une personne d'après les citations par coeur qu'il va nous faire des auteurs classiques mais par l'assimilation qu'il en a faite et par la manière qu'il l'utilise.
De même, dans cet exercice d'exhortation, il ne s'agit pas de sortir tous les délires de son imagination ou d'une spiritualité mystico-dingo mais de bien rester dans l'esprit et la foi de l'Eglise et de l'exprimer à partir de ce qui reste vraiment dans notre coeur et de ce que nous vivons ou plutôt voulons vivre pour être bon chrétien.
[/size]


Pour le moment il ne me vient rien.

Faut croire que j'aurais besoin d'être exhorté.

Ce serait une charité à faire.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour de Dieu Empty Re: L'Amour de Dieu

Message  Arthur Dim 03 Avr 2011, 9:06 pm

Merci Gérard pour votre exhortation. Ce qui me vient à l'esprit c'est : la première des charités c'est de donner la vérité.

Arthur

Nombre de messages : 1597
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour de Dieu Empty Re: L'Amour de Dieu

Message  Gérard Lun 04 Avr 2011, 2:25 am

Arthur a écrit:Merci Gérard pour votre exhortation. Ce qui me vient à l'esprit c'est : la première des charités c'est de donner la vérité.

Merci Arthur d'avoir bien voulu commencer ce fil sur VOTRE manière particulière de pratiquer, d'exercer la charité.
Effectivement, l'attachement à la vérité qui est du domaine de la foi se transfuse dans le domaine de la charité quand on partage la foi avec son prochain.
Votre première pensée sur la charité est très intéressante parce qu'elle laisse entendre qu'il ne pourrait pas y avoir de charité en dehors de la vérité...en dehors de l'Eglise catholique.

La Confession de la foi a des règles précises. Cependant, la nécessité actuelle fait que cette Confession de foi devient "une necessité"...une grande nécessité dans la confusion actuelle !

“La confession de Foi n’est pas de nécessité de salut partout et à tous les instants mais seulement selon le temps et le lieu ; lorsque, par exemple, le silence serait contraire à l’honneur que nous devons à Dieu, ou nuisible à l’intérêt du prochain". (II de la deuxième partie, question III article II.)

Merci encore Arthur d'avoir bien voulu commencer à exprimer comment agir par charité.
Je me permets de faire remarquer aussi que le fait de communiquer l'explication de la liturgie que vous trouvez dans de vieux missels chaque dimanche, contribue à notre sanctification et est un acte de charité insigne.

J'espère que vous voudrez bien continuer ce fil et que d'autres s'y associeront si l'administration de Te Deum n'y voit pas d'inconvénient !

Je m'aperçois que je n'avais pas vu le message de Roger qui avoue qu'il ne voit pas pour l'instant ce qu'il pourrait faire pour exercer la charité.

Eh bien cher Roger, je vais vous étonner mais vous venez de nous prouver d'une manière excellente que vous avez par votre humilité à reconnaître que vous n'aviez pas de motivation pour la charité et que vous auriez besoin d'y être encourager, vous nous avez prouver par là votre désir de recevoir de Dieu ce feu sacré de la charité et ceci, d'une très belle manière, et c'est de votre part un acte magnifique de charité.

Vous rejoignez par là ce paysan du Curé d'Ars, vous avisez Dieu pour qu'il vous donne la charité que vous n'avez pas et vous faites confiance à Dieu qu'il vous regardera avec miséricorde et qu'il vous donnera ce qui ne peut venir de vous !


Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum