3ème Dimanche de Carême (2011)

3 participants

Aller en bas

3ème Dimanche de Carême (2011)  Empty 3ème Dimanche de Carême (2011)

Message  Arthur Dim 27 Mar 2011, 1:56 pm

.
3ème Dimanche de Carême (2011)  3e_dim16
.
TROISIÈME DIMANCHE DE CARÊME

L'assemblée liturgique se faisait en ce jour à Saint-Laurent-hors-les-murs qui est l'une des cinq basiliques patriarcales (aujourd'hui profanées) de Rome. Dans cette église se trouvent les corps des deux diacres Laurent et Étienne. L'oraison du premier (10 août) nous fait demander d'éteindre en nous l'ardeur des vices comme ce saint surmonta les flammes de ses tourments ; et celle du second (26 décembre) nous engage à aimer nos ennemis comme ce Saint qui pria pour ses persécuteurs.

Ce sont ces deux vertus : chasteté et charité, que pratiqua surtout le patriarche Joseph, dont l'Église nous donne l'histoire dans le Bréviaire cette semaine.
Joseph résista en effet aux sollicitations mauvaises de la femme de Putiphar et il aima ses frères jusqu'à leur rendre le bien pour le mal.

Une annexe fort éclairée fut ajoutée à l'église Saint-Laurent et une inscription établit une relation entre les flammes qui brûlèrent le corps de ce martyr et la lumière qui venait de cette annexe. Le sanctuaire ainsi ajouté au premier était dédié à Marie. Le symbolisme qu'on en a tiré est le même que celui que nous venons de citer. Il désigne les oeuvres de lumière qui sont la vertu et notamment la pureté.

Lorsque Joseph raconta ses songes, présage de sa gloire future, à ses frères, ceux-ci conçurent contre lui de la haine et lorsque l'occasion s,en présenta ils s'en débarrassèrent en le jetant dans une citerne desséchée. Puis ils le vendirent à des Ismaélites qui le menèrent en Égypte où ils le revendirent à un noble égyptien nommé Putiphar. C'est là qu'il résista énergiquement aux sollicitations de la femme de Putiphar et devint par là le modèle de la pureté.

" Aujourd'hui, dit S. Ambroise, c'est l'histoire du pieux Joseph qui s'offre à notre attention. S'il eut de npmbreuses vertus, il brilla cependant d'une manière spéciale par son insigne chasteté. Aussi il est juste que ce saint Patriarche nous oit proposé comme un miroir de chasteté ". Joseph, accusé injustement par la femme de Putiphar, fut jeté en prison. S'adressant alors à Dieu, il lui demanda de le délivrer de ses liens.

L'Introït emploie des termes analogues à ceux de sa prière : " Mes yeux sont sans cesse diriger vers le Seigneur, car c'est lui qui dégagera mes pieds de leurs entraves ". " Comme les yeux des serviteurs sont fixés sur les mains de leurs maîtres, continue le Trait, ainsi je tourne mon regard vers le Seigneur Dieu tout-puissant, qui a égard aux coeurs humbles, étendit sa droite pour le protéger ".

Pharaon fit en effet sortir Joseph de sa prison, il le fit asseoir à sa droite et il lui confia le gouvernement de tout son royaume. Lorsque, grâce à sa prévoyance, Joseph prévint la famine qui dura sept ans, le Pharaon le nomma " Sauveur du peuple ". C'est alors que les frères de Joseph vinrent en Égypte et que celui-ci leur dit : " Je suis Joseph que vous avez vendu. Maintenant, ne craignez point ! Dieu a tout conduit pour que je vous sauve de la mort ".

Et le bonheur de Jacob fut immense lorsqu'il revit son fils. et il habita avec ses fils dans la terre de Gessen que leur donna Joseph. " La jalousie des frères de Joseph, dit S. Ambroise, est à l'origine de tous les faits qui forment la suite de l'histoire de Joseph et elle est aussi mentionnée pour nous apprendre qu'un homme parfait ne se laisse pas aller au désir de venger un outrage ou de rendre le mal pour
le mal ".

Qui ne reconnaîtra en tout cela une figure du Christ et de son Église. Jésus, fils de Marie, est le modèle par excellence de la pureté virginale. L'Évangile le montre luttant d'une façon spéciale contre l'esprit impur. Le démon qu'il chassa en effet par le doigt de Dieu, c-à-d par l'Esprit-Saint, du possédé muet était " un démon impur ", disent S. Matthieu et S. Luc. Et l'Église chasse des âmes des baptisés le même esprit immonde.

L'on sait en effet que le Carême était un temps de préparation au baptême et dans ce sacrement le prêtre souffle par trois fois sur celui qu'il baptise en disant : " Sors de cet enfant, esprit impur, et fais place à l'Esprit-Saint ". " Ce qui se fit alors visiblement, dit S" Bède en commentant l'Évangile, s'accomplit invisiblement chaque jour dans la conversion de ceux qui deviennent croyants : d'abord le démon est chassé de leur âme, ils aperçoivent la lumière de la foi, enfin leur bouche, auparavant muette, s'ouvre pour louer Dieu ".

" Nul fornicateur ou impudique, dit de même S. Paul dans l'Épître de ce jour, n'a d'héritage dans le royaume du Christ et de Dieu. Que la fornication et toute impureté ne soit donc même pas nommée parmi vous ". C'est spécialement en ce temps de lutte contre Satan que nous devons imiter Jésus dont Joseph n'était que la figure.

Quant à la vertu de charité dont ce patriarche nous donne l'exemple, le rapprochement avec Jésus et son Église s'impose. Jésus haï par les siens, fut vendu par un de ses Apôtres et lorsqu'il mourut sur la croix, il pria pour ses ennemis. Il eut recours à Dieu, et Celui-ci le glorifia, en le faisant s'asseoir à sa droite dans son royaume.

Aux fêtes de Pâques Jésus distribuera ( de façon spirituelle ) le froment Eucharistique, comme Joseph distribua le froment. Et nous savons que pour recevoir la Sainte Communion, l'Église exige cette charité dont Saint Étienne, dont on garde les reliques dans l'église stationnale, nous donna l'exemple en pardonnant à ses ennemis ; cette charité surtout que Jésus pratiqua à un degré héroïque "lorsqu'il se livra lui-même pour nous " sur sa croix, dont l'Eucharistie est le mémorial.

La figure de Joseph et la Station de ce jour illustrent donc d'une façon parfaite, le mystère pascal auquel la liturgie nous prépare à cette époque.
--------------------------

Aux Vème et VIème sièles, ce dimanche était pour les catéchumènes un jour de "scrutin", c'est-à-dire de réunion préparatoire au baptême, au cours de laquelle se pratiquaient des exorcismes. Si les textes que nous lisons aujourd'hui ne sont plus ceux de l'ancienne messe de scrutin, ils ne manquent d'un certain rapport avec les exorcismes de notre baptême où s'est ouverte notre lutte contre Satan.

Par le baptême, nous nous sommes engagés à mener un combat contre le mal et à vivre en fils de lumière qui évitent de retomber sous l'emprise du démon. A la brutale tyrannie du démon succède, après l'exorcisme, la joyeuse soumission au Christ : " Bienheureux celui qui écoute la Parole de Dieu et la met en pratique. "
La sainte communion (spirituelle pour la majeure partie d'entre nous) nous préserve de retomber dans le péché, elle nous purifie des fautes de faiblesse de chaque jour.


Commentaire sur l'Épître

Lors de la veillée pascale, nous renouvellerons solennellement les engagements de notre baptême. Nous avons jadis renoncé à Satan, à ses oeuvres et ses séductions. L'Église nous rappelle à quel combat cela nous engage. Délivrés du Prince des ténèbres, restons dignes de la Lumière divine.

Commentaire sur l'Évangile

Cet homme fort qui sans cesse nous attaque et retient captives nos âmes, c'est le démon. Mais il a trouvé son maître dans la personne du Sauveur : Jésus seul peut nous aider à ne pas retomber sous son pouvoir.

Théodore de Mopsueste s'adressant aux catéchumènes :
" Il faut vous présenter au baptême afin d'être libérés de l'Homme fort qui vous opprime et d'échapper à tout le mal que vous font vos adversaires ; vous éviterez ainsi de retomber en servitude et vous pourrez jouir de votre inscription parmi les enfants de Dieu


Homélie de saint Bède le Vénérable Prêtre.


Ce démoniaque, d'après saint Matthieu, était non seulement muet, mais le récit le dit aveugle, et fut si bien guéri par le Seigneur qu'il parla et qu'il vit. Trois prodiges ont donc été accomplis en même temps dans un seul homme : l'aveugle voit, le muet parle, le possédé est délivré du démon. Ce qui se fit alors était seulement corporel ; mais cela s'accomplit aussi chaque jour, lors de la conversion des croyants, si bien qu'après l'expulsion du démon, ils voient la lumière de la foi, et les bouches auparavant muettes s'ouvrent aussi aux louanges de Dieu. Mais quelques-uns de ceux qui étaient là s'écrièrent : C'est par Béelzébub, prince des démons, qu'il chasse les démons. Ceux qui disaient ces choses n'étaient point des gens du peuple, mais les pharisiens et les scribes qui le calomniaient, comme l'attestent les autres
Évangélistes.

Arthur

Nombre de messages : 1597
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

3ème Dimanche de Carême (2011)  Empty Re: 3ème Dimanche de Carême (2011)

Message  ROBERT. Dim 27 Mar 2011, 5:42 pm

.

Bonjour Arthur,

je lis toujours avec profit vos commentaires du Dimanche et j'apprécie particulièrement les notes (entre parenthèses)

qui illustrent parfaitement la situation d'apostasie, de trahison et de tribulations bien méritées que nous vivons aujourd'hui.

.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

3ème Dimanche de Carême (2011)  Empty Re: 3ème Dimanche de Carême (2011)

Message  Arthur Dim 27 Mar 2011, 8:10 pm

Merci Robert.

Arthur

Nombre de messages : 1597
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

3ème Dimanche de Carême (2011)  Empty Re: 3ème Dimanche de Carême (2011)

Message  Gérard Lun 28 Mar 2011, 2:14 am

Arthur a écrit:Merci Robert.

Oui, c'est formidable Cher Arthur votre travail du dimanche matin.

Vous participez à la sanctification du dimanche qu'impose l'Eglise catholique et ce n'est pas peu en vu de ce que nous sommes tous privés.
Gérard
Gérard

Nombre de messages : 2681
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

3ème Dimanche de Carême (2011)  Empty Re: 3ème Dimanche de Carême (2011)

Message  Arthur Mar 29 Mar 2011, 8:26 pm

Merci Gérard de votre appui.

Arthur

Nombre de messages : 1597
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum