2ème Dimanche de Carême (2011)

Aller en bas

2ème Dimanche de Carême (2011) Empty 2ème Dimanche de Carême (2011)

Message  Arthur Dim 20 Mar 2011, 2:11 pm

.

2ème Dimanche de Carême (2011) 2e_dim13

DEUXIÈME DIMANCHE DE CARÊME


Comme aux Dimanches de la Septuagésime, de la Sexagésime et de la Quinquagésime, les textes de l'Office divin forment la trame des messes des 2e, 3e, 4e Dimanches du Carême, de sorte que les siècles passés travaillent encore et, en illustrant le mystère pascal, nous y préparent. Les Patriarches, ancêtres du Christ, sont en effet la figure du Christ et son Église.

Le Bréviaire parle ne ce jour et jusqu'à la fin de la semaine du patriarche Jacob qui est un modèle de la plus absolue confiance en Dieu au milieu de toutes les adversités. Très souvent l'Écriture appelle le seigneur, le Dieu de Jacob ou d'Israël pour le désigner comme protecteur. " Dieu d'Israël, dit l'Introït, délivrez-nous de tous nos maux ".

C'est donc au Dieu de Jacob, c'est-à-dire au Dieu qui protège ceux qui le servent, que l'Église s'adresse aujourd'hui. Le Verset de l'Introït dit que " celui qui a confiance en Dieu n'aura point à s'en repentir ". L'oraison nous fait demander À Dieu " de nous garder intérieurement et extérieurement afin que nous soyons préservés de toute adversité ".

Le Graduel et le Trait implorent le Seigneur " afin qu'il nous délivre de nos angoisses et de nos tribulations " et " qu'il nous visite pour nous sauver ". On ne pourrait mieux résumer toute la vie du patriarche Jacob que Dieu aida toujours au milieu de ses angoisses et en qui, dit S. Ambroise, " nous devons reconnaître un courage singulier et une grande patience dans les travaux et les difficultés ".

Jacob fut choisi par Dieu pour être l'héritier de ses promesses, comme il avait pris autrefois Isaac, Abraham, Seth, et Noé. Jacob signifie en effet "supplantateur ", et il réalisa son nom lorsqu'il acheta à Ésau son droit d'aînesse contre un plat de lentilles et qu'il obtint par surprise la bénédiction du fils aîné que son père voulait donner à Ésau. Isaac bénit en effet son plus jeune fils, après qu'il eut touché ses mains que Rébecca avait couvertes de peaux de chevreaux, et il lui dit : " Que les nations se prosternent devant toi, sois le Seigneur de tes frères ".

Et lorsque Jacob dut fuir pour éviter la vengeance d'Ésau il vit en songe une échelle qui s'élevait jusqu'au ciel et où les anges montaient et descendaient. Au sommet était l'Éternel qui lui dit : " Toutes les nations seront bénies en celui qui naîtra de toi. je serai ton protecteur partout où tu iras et je ne te quitterai point que je n'aie accompli tout ce que j'ai dit ".

Après 20 ans, Jacob revint chez lui et un ange lutta la nuit entière contre lui sans arriver à le vaincre. et au matin cet ange lui dit : " Tu ne t'appelleras plus Jacob, mais Israël ( ce qui signifie fort contre Dieu ), car Dieu est avec toi, aussi aucun homme ne l'emportera contre toi ". Jacob gagna en effet la confiance de son frère et ils se réconcilièrent.

Tout dans l'histoire de ce patriarche est figuratif du Christ et de l'Église dans le mystère pascal. "Le fait de la bénédiction qu'Isaac accorda à Jacob, écrit S. Augustin, a une signification symbolique, car les peaux de chevreaux représentent les péchés et jacob, revêtu de ces peaux, est l'image de Celui qui, n'ayant pas de péchés, porta ceux d'autrui ".

Lorsque le Pontife mettait les gants à une messe pontificale, il disait, en effet, que " Jésus s'est offert pour nous dans la ressemblance de la chair du péché ". " Il a incliné jusqu'à la forme d'esclave, explique S" Léon, son immuable divinité pour la réparation du genre humain et c'est pourquoi le Sauveur avait promis en termes formels et précis que quelques-uns de ses disciples " ne goûteraient point la mort qu'ils n'eussent vu le Fils de l'homme venant en son règne ". c'est-à-dire en la gloire royale appartenant spirituellement à la nature humaine prise par le Verbe : gloire que le Seigneur voulut rendre visible à ses trois disciples ; car, bien qu'ils reconnussent en lui la Majesté de Dieu, ils ignoraient encore de quoi était capable le corps dont la divinité était revêtue.

Et sur cette montagne sainte, où Jésus fut transfiguré, une voix se fit entendre qui disait : " Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis mes complaisances, écoutez-le ". Dieu le Père bénit donc son Fils revêtu de notre chair de péché, comme Isaac avait béni Jacob revêtu de peaux de chevreaux. Et cette bénédiction donnée à Jésus est donnée aussi aux Gentils de préférences aux Juifs infidèles, de même qu'elle fut donnée à Jacob de préférence à son aîné.

Aussi l'évêque, en mettant ses gants pontificaux, adresse-t-il à Dieu cette prière : " Environnez mes mains, Seigneur, de la pureté du nouvel homme qui est descendu des cieux, afin que, comme Jacob qui s'était couvert les mains de peaux de chevreaux obtint la bénédiction de son père après lui avoir offert des aliments et un breuvage très agréable, ainsi, moi aussi, vous offrant de mes mains la victime du salut, j'obtienne la bénédiction de votre grâce par Notre- Seigneur ".

C'est en Jésus que nous sommes bénis par le Père : c'est Lui qui est notre aîné, notre chef ; c'est lui que nous devons écouter, car il nous a élus pour être son peuple. " Nous vous prions dans le Seigneur Jésus, dit S. Paul, de marcher de façon à progresser toujours davantage. Vous savez en effet quels préceptes je vous ai donnés de la part du Seigneur Jésus, car Dieu ne nous a pas appelés à l'impureté mais à la sanctification en Jésus-Christ Notre-Seigneur ".

Le Christ, en S" Jean (1,51), s'applique aussi à lui-même l'apparition de l'échelle de Jacob pour montrer qu'au milieu des persécutions auxquelles il est en butte, il était continuellement sous la protection de Dieu et de ses anges. " Comme Ésau, dit S. Hippolyte, médite la mort de son frère, le peuple juif complote contre Jésus et contre l'Église. Jacob dut s'enfuir au loin ; de même le Christ repoussé par l'incrédulité des siens, dut partir en Galilée où l'Église venant de la race des Gentils lui est donnée pour épouse ". Et à la fin des temps, ces deux peuples se réconcilieront comme Ésau et Jacob.

La messe de ce Dimanche mise en fonction des lectures que l'on fait au bréviaire pendant cette semaine, acquiert donc son sens plénier et nous fait comprendre ce qu'est pour nous le mystère pascal que nous allons bientôt célébrer. Jacob vit le Dieu de gloire, les Apôtres virent Jésus transfiguré, l'Église nous montrera bientôt le sauveur ressuscité.

( Tiré d'un vieux missel )


Commentaire sur l'Épître.

Saint Paul nous rappelle les exigences de la vocation chrétienne à la sainteté, et d'abord la pureté, sans laquelle nous ne pouvons voir Dieu : "Heureux les coeurs purs..."


Commentaire sur l'Évangile

" Moïse jeûna quarante jours, Élie également. Jésus-Christ lui-même, notre Seigneur et Sauveur, accomplit un jeûne de cette durée. Par Moïse, c'est la Loi qui est représentée : par Élie, ce sont les Prophètes ; par le Seigneur, l'Évangile. C'est pourquoi tous trois apparaissent sur la montagne où Jésus se montre à ses disciples, le visage et les vêtements resplendissants de gloire. Il apparaît entre Moïse et Élie, comme si l'Évangile recevait le témoignage de la Loi et des Prophètes. " (S.Augustin)


Homélie de saint Léon Pape

Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et son frère Jean, puis, ayant avec eux gravi, à l'écart, une haute montagne, il leur manifesta l'éclat de sa gloire. Certes, ils avaient reconnu en lui la majesté de Dieu, mais ils ignoraient la puissance du corps qui couvrait la divinité. Et c'est pourquoi Jésus avait promis en termes formels et précis que certains de ses disciples présents ne goûteraient pas la mort, avant de voir le Fils de l'homme venant dans son règne, c'est-à-dire dans la splendeur royale qui appartient spirituellement à la nature de l'homme élevé à l'union hypostatique, et qu'il voulut montrer aux yeux de ces trois hommes. Quant à la vision ineffable et inaccessible de la divinité elle-même, vision réservée pour la vie éternelle aux coeurs purs, ils ne pouvaient aucunement, encore revêtus de leur chair, la regarder et la voir.

Arthur

Nombre de messages : 1597
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum