THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

3 participants

Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Mar 10 Mar 2009, 12:04 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.


"Thou shalt not live: because thou hast spoken a lie in the Name of the Lord."
Zachary 13:3



It serves no purpose for anyone to try dissociating the Latin "Novus Ordo" from its vernacular versions. The "New Mass" is one unified thing, one "ball of wax," as they say. This fact can be deduced from the following evidence.

1) There is perfect correspondence between the rites of the "Novus Ordo" and the errors in the translations.

2) There is little reason to quarrel with the translations, except where the Latin retained from the "Old Mass" is concerned, which is to say, the "new" Latin is as insipid as are the translations of it.

3) For all their faultiness and angularity, the translations are not the result of ignorance but of connivery; the charlatans who produced them made sure that certain ideas were not lost in the crossover.

4) There is great consistency in the errors among the various languages.



LA NOUVELLE MESSE


–TRADUCTIONS ERRONÉES-

« tu ne vivras pas parce que tu as proféré le mensonge au nom du Seigneur. » (Zacharie, XIII, 3)

(Vulgate, par J.B. Glaire.)


Il ne nous sert à rien d’essayer de séparer le «novus ordo» en langue latine d’avec ses versions en vernaculaire. La «nouvelle messe» est une idéologie « tricotée serrée », un «bloc de cire», comme "ils" disent. Cette réalité peut être observée à partir des évidences suivantes.

1° Il y a harmonie parfaite entre les rites du «novus ordo» et les maladresses des traductions;

2° Il n’y a que peu à redire des traductions, sauf là où le latin de l’ «ancienne Messe» est en cause : alors nous nous devons de dire que le latin «nouveau» est tout aussi insipide que le sont ses versions;

3° malgré toute leur imperfection et toute leur raucité, ces traductions ne sont pas du fait d’ignorance mais (plutôt) de connivence; les charlatans qui les ont pondues se sont assurés que certaines idées (maîtresses) ne s’égareraient pas dans l’écheveau (des langues);

4° Il y a grande uniformité d’erreurs parmi les diverses langues.



extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971.



à suivre...


Dernière édition par CONFITEOR le Mar 21 Avr 2009, 4:11 pm, édité 1 fois
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Mer 11 Mar 2009, 3:21 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.


It was never expected that the "New Mass" would be "said" in Latin to any great extent; the very idea is contrary to the "New Religion. »To obscure responsibility for the action, the mechanics of the plot required that its composition be assigned to various hands, just as its introduction had to be spread over a period of time and its imposition worked out in stages.


But despite the apparent collaborate authorship of the "New Mass", it possesses an essential unity, which is easily discernible. Two most important conclusions follow from this fact: First the principal responsibility for the whole sacrilegious villainy must ultimately be attributed to the presently-reigning Supreme Pontiff. Secondly, those who imagine that they keep their hands clean of the Great Sacrilege by using the Latin of the "Novus Ordo", or even "attending" it, are deluding themselves.

LA NOUVELLE MESSE


–TRADUCTIONS ERRONÉES-


On ne s’attendait jamais à ce que la « nouvelle messe» fut «dite» en latin sur une grande échelle; car cette idée est contraire à la «nouvelle religion». Afin de masquer la responsabilité d’action du geste posé, la «praxis» (mechanics) de cette conspiration exige que l’élaboration en soit confiée à plusieurs « penseurs», (hands) de même que son lancement soit échelonné sur un certain laps de temps et son imposition élaborée par étapes.

Mais en dépit de l’apparente «collégialité» ( collaborate authorship) de la «nouvelle messe», elle possède une unité fondamentale qu’il est facile de voir. Deux conclusions très importantes découlent de cet énoncé. Primo, la principale responsabilité de cette infamie sacrilège doit être attribuée en fin de compte au ci-devant Pontife Suprême.(en 1971...) Secundo, Ceux qui s’imaginent se sortir blancs comme neige de la parodie sacrilège dans laquelle ils se sont enfoncés, en utilisant le latin dans le «novus ordo» ou même seulement en y «assistant», eh bien ! ils s’illusionnent eux-mêmes.


extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971

à suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Jeu 12 Mar 2009, 3:37 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.


Lest anyone accuse me of giving all the perfidious foxes who have done all this mischief too much credit let me say: In carrying out the Program, there has been a good deal of bungling, and one cannot claim that they have always kept that coolheadedness and sustained that audacity which Revolutionaries are taught are most essential for the game.

They have not gotten away with it yet, you know; they have done some clumsy work and set off alarms all along the way. The most conspicuous evidence of their club-footedness has been their inability to render either "new" or "old" Latin into any language to the satisfaction of even the semi-literate. One could almost say that, were it not for their fidelity to their own subversive tenets, it would not be clear whether they knew either Latin or the vernacular.



LA NOUVELLE MESSE

–TRADUCTIONS ERRONÉES-

De peur que quiconque ne m’accuse de donner trop de crédibilité à tous ces renards perfides qui ont perpétré tout ce mal, je leur dis : en exécutant le «programme», il y eut beaucoup de bâclage, et personne ne peut prétendre qu’ils ont toujours gardé cette imperturbabilité et conservé cette audace, propres aux Révolutionnaires et indispensables à tout brigandage.

Ils ne sont pas sortis de l’auberge, si vous voyez ce que je veux dire; ils ont besogné d’une façon malhabile et crié au loup tout au long de leur parcours. La preuve la plus manifeste de leur claudication (intellectuelle) fut leur incapacité à traduire et le «nouveau» et l’«ancien» latin en une langue comprise, même par des quasi-analphabètes. On pourrait, si ce n’était de leur fidélité à leurs doctrines subversives, s’interroger quant à leur connaissance réelle en latin ou en vernaculaire.

extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971 ..

à suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Ven 13 Mar 2009, 1:17 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.

The "reformers" have left us in their despicable Effigy but a misshapen remnant of the Traditional Catholic Mass. It is a credit to their skill as carvers that they have been able to mutilate the Mass completely and still have something with which to deceive the people. Two main artifices were employed in this butchery. One was the very liberal use of mistranslation. The other was the retention of certain "innocuous" words and ideas which we, their dupes, were accustomed to. These two tools were used simultaneously, one in each hand.


In the "New Mass," for example, there is what is called the "Penitential Rite." Most people take this as a slightly altered form of the Confiteor, simply reduced to a comfortable brevity. Let me quote the Confiteor alongside the new "Confession."…



LA NOUVELLE MESSE
–TRADUCTIONS ERRONÉES-

En nous "léguant" leur immonde idole, les "réformateurs" nous ont laissé un grotesque vestige de la messe catholique traditionnelle. Tout le mérite en revient à leur dextérité de charcutiers, en ce qu’ils ont été à même de mutiler complètement la Messe, tout en ayant encore quelque perversité (something ) pour flouer quand même les fidèles. Deux grands stratagèmes sont utilisés pour en arriver à ce carnage. L’un fut l’emploi à outrance des mauvaises traductions. L’autre fut de conserver pour nous, gros beignets que nous sommes, des mots et des idées "inoffensifs", auxquels nous sommes habitués. Ces deux "couteaux" sont employés simultanément (et systématiquement), d’un côté comme de l’autre.

Dans la «nouvelle messe», par exemple, il y a rituel nommé "rite pénitentiel". La plupart des gens n’y voient qu’un légère modification du Confiteor, ramené à un simple raccourci facile. Que l’on me permette de citer, en parallèle. le Confiteor et la nouvelle "confession"…


extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971

à suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Sam 14 Mar 2009, 3:02 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.




Confiteor

« Confession »


Celebrant:

I confess to almighty God, to Blessed Mary ever Virgin, to blessed Michael the archangel, to blessed John the Baptist, to the holy apostles Peter and Paul, to all the saints, and to you Brethren, that I have sinned exceedingly in thought, word and deed, through my fault, through my fault, through my most grievous fault. Therefore, I beseech blessed Mary ever Virgin, blessed Michael the Archangel, blessed John the Baptist, the holy apostles Peter and Paul, all the saints, and you, Brethren, to pray to the Lord our God for me.

Server (or ministers):

May almighty God have mercy upon thee, forgive thee thy sins, and bring thee to life everlasting.

Celebrant: Amen.


Server:
I confess to almighty God, to Blessed Mary ever Virgin, to blessed Michael the archangel, to blessed John the Baptist, to the holy apostles Peter and Paul, to all the saints, and to you, Father, that I have sinned ex- ceedingly in thought, word and deed, through my fault, through my fault, through my most grievous fault. Therefore, I beseech blessed Mary ever Virgin, blessed Michael the arch- angel, blessed John the Baptist, the Holy Apostles Peter and Paul, all the saints, and you, Father, to pray to the Lord our God for me.


Celebrant:

May almighty God have mercy upon you, forgive you your sins, and bring you to live everlasting.

Server:

Amen.

Celebrant:

May the almighty and merciful Lord grant you pardon, absolution+ and remission of our sins.

Server:

Amen.


All:

I confess to almighty God, and to you, my brothers and sisters, that I have sinned through my own fault in my thoughts and in my words, in what I have done, and in what I have failed to do; and I ask blessed Mary, ever virgin, all the angels and saints, and you, my brothers and sisters, to pray for me to the Lord our God.


Celebrant:
May almighty God have mercy on us, forgive us our sins, and bring us to everlasting life.

People: Amen




LA NOUVELLE MESSE
–TRADUCTIONS ERRONÉES-






Confiteor

« Confession »



Célébrant :

Je confesse à Dieu tout-puissant, à la bienheureuse Marie, toujours Vierge, à saint Michel Archange, à saint Jean Baptiste, aux saints Apôtres Pierre et Paul, à tous les saints, et à vous, mes frères, que j’ai beaucoup péché, par pensées, par paroles et par actions. C’est ma faute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute. C’est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, saint Michel Archange, saint Jean Baptiste, les saints Apôtres Pierre et Paul, tous les saints, et vous, mes frères, de prier pour moi le Seigneur, notre Dieu.

Servant :

Que le Dieu tout-puissant vous fasse miséricorde, qu’il vous pardonne vos péchés, et qu’il vous conduise à la vie éternelle.

Célébrant : Ainsi soit-il.


Servant :

Je confesse à Dieu tout-puissant, à la bienheureuse Marie, toujours Vierge, à saint Michel Archange, à saint Jean Baptiste, aux saints Apôtres Pierre et Paul, à tous les saints, et à vous, mes frères, que j’ai beaucoup péché, par pensées, par paroles et par actions. C’est ma faute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute. C’est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, saint Michel Archange, saint Jean Baptiste, les saints Apôtres Pierre et Paul, tous les saints, et vous, mon Père, de prier pour moi le Seigneur, notre Dieu.

Célébrant :

Que le Dieu tout-puissant vous fasse miséricorde, qu’il vous pardonne vos péchés, et vous conduise à la vie éternelle.

Servant : Ainsi soit-il.

Célébrant :

Que le Seigneur tout-puissant et miséricordieux nous accorde l’indulgence, l’absolution + et la rémission de nos péchés.

Servant : Ainsi soit-il.



CONFESSION GENERALE


TOUS. (Peuple et célébrant)

"Je confesse à Dieu tout puissant, je reconnais devant mes frères, Que j'ai péché, en pensée, en parole, par action et par omission ; oui j'ai vraiment péché. C'est pourquoi je supplie la Vierge-Marie, les anges et tous les saints et vous aussi, mes frères, de prier
pour moi le Seigneur notre Dieu.

Que Dieu tout puissant nous fasse miséricorde ; Qu'il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. Amen".




extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971

à suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Mar 17 Mar 2009, 6:02 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.

Now, instead of first the priest, then the people making their confession of sinfulness to God, the Blessed Mary ever Virgin, the great St. Michael, the Apostles, and all the other saints in Heaven, the emphasis has been deftly shifted. And I assure you this was not done merely for the sake of efficiency. If you know anything about the "theology" of the "New Religion," you perceive how the true nature of sin has been subtly recast.


(As I said before, reflect how your children understand these things. Or, what would be better, quiz them a bit.) The brevity serves to diminish the importance of the idea of sin altogether. But it is the repetition of the phrase, "you, my brothers and sisters," which must be noted. For in the "New Religion" the evil of sin abides in its offensiveness to one's fellow man. And, to finish the thought, if an act does not hurt him, it is not sinful at all; if it helps him, it is virtue.



Consider now these two renderings of the Gloria:


LA NOUVELLE MESSE
–TRADUCTIONS ERRONÉES-


Maintenant, au lieu que ce soit d’abord le prêtre et ensuite les fidèles qui font leur aveu de culpabilité de leurs péchés à Dieu, à la Bienheureuse Marie, toujours Vierge, au grand Saint Michel, aux Apôtres, et à tous les Saints au Ciel, eh bien! Tout ceci fut adroitement changé. Et je peux vous assurer que tout ceci n’a été fait qu’au nom de l’efficacité. Quiconque est familier la « théologie» de la «nouvelle religion», est à même de comprendre comment la vraie nature du péché fut sournoisement remaniée.


(Comme je l’ai mentionné précédemment, qu’il vous suffise de vous souvenir comment vos enfants comprennent ces choses. Ou mieux, interrogez-les un tant soit peu à ce sujet.) La brièveté de la nouvelle version contribue, somme toute, à diminuer l’importance de l’idée de péché. Mais la répétition de la phrase «vous, mes frères et sœurs » est fondamentale en ce sens que, dans la «nouvelle religion», la malignité du péché ne se retrouve QUE dans l’offense faite vis-à-vis notre semblable. Terminons en disant que si un geste posé envers mon semblable ne l’offense pas (ne le touche pas personnellement, comme on dit en 2009…), ce n’est pas péché du tout; et (même pire) si le geste posé l’encourage dans son action, cela devient même un avantage.(commentaire de la traduction=incroyable !...)


Voyez maintenant ces deux versions du Gloria:



extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971

à suivre…


Dernière édition par CONFITEOR le Ven 20 Mar 2009, 8:52 pm, édité 1 fois
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Mer 18 Mar 2009, 4:05 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.




Correct Translation

« The new rendering »




Glory to God in the highest, and on earth Peace to men of good will. We adore Thee. We glorify Thee. We give thanks to Thee for For Thy great glory. O Lord God, heavenly King, God the Father almighty. O Lord, the only-begotten Son, Jesus Christ. O Lord God, Lamb of God, Son Of the Father. Thou who takest away the sins of the World, have mercy upon us. Thou who Takest away the sins of the world, receive Our prayer. Thou who sittest at the right Hand of the Father, have mercy upon us. For Thou only are holy, Thou only art the Lord; Thou only, O Jesus Christ, art Most high. With the Holy Ghost, + in the Glory of God the Father. Amen.




Glory to God in the highest, and peace To his people on earth. Lord God, heavenly King, almighty God and Father, we worship you, we give you Thanks, we praise you for your glory. Lord Jesus Christ, only Son of the Father. Lord God, Lamb of God, You take away the sin of the world; have mercy on us; you are seated at the right hand of the Father: receive our prayer. For you alone are the Holy One, you Alone are the Lord, you alone are the Most High, Jesus Christ, with the Holy Spirit, in the glory of God the Father. Amen.





LA NOUVELLE MESSE
–TRADUCTIONS ERRONÉES-


Traduction exacte
« Nouvelle interprétation »
Gloire à Dieu au plus haut des cieux.
Nous vous louons.
Nous vous bénissons.
Nous vous adorons.
Nous vous vous glorifions.
Nous vous rendons grâces à cause de votre grande gloire.
Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu, Père tout-puissant.

Seigneur, Fils unique de Dieu, Jésus-Christ.
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, Fils du Père.
Vous qui effacez les péchés du monde, recevez notre prière.
Vous qui êtes assis à la droite du Père, ayez pitié de nous.
Car vous êtes le seul Saint.
Le seul Seigneur.
Le seul Très-Haut, Jésus-Christ

Avec le Saint-Esprit + dans la gloire de Dieu le Père. Ainsi soit-il.
"Gloire à Dieu, au plus haut des cieux, et Paix sur la terre aux hommes qu'il aime.
Nous te louons, nous te bénissons,
Nous t'adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce,
pour ton immense gloire Seigneur Dieu,
roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

Seigneur, Fils unique, Jésus-Christ Seigneur Dieu,
Agneau de Dieu, le Fils du Père,
toi qui enlèves les péchés du monde, prends pitié de nous ;
Toi qui enlèves les péchés du monde, reçois notre prière ;
toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.
Car toi seul es Saint, toi seul es Seigneur, toi seul es le Très-Haut,
Jésus-Christ, avec le Saint-Esprit dans la gloire de Dieu le Père.
Amen".



extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971

à suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Ven 20 Mar 2009, 8:51 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.


If you compare these two translations, your first reaction might be: There is very little difference There is very little difference between them. The new rendering is The them. The The new rendering is shorter. Just a few words are left out. Why should anyone get excited about such differences ?



But the question is, why was the correct translation not kept? There is surely nothing wrong with it. Would it not have been easier to choose an exact translation? What possible reason might have motivated the choice of a translation which is obviously inaccurate? Perhaps as we proceed, you will realize that mistranslations in the Sacred Liturgy are a more serious matter than is immediately evident.



The reason the correct translation was not employed in the English versions of the "New Mass" is that mistranslations have uses of their own, as far as the plotters are concerned. You might even say they are absolutely necessary in the general Program.








LA NOUVELLE MESSE
–TRADUCTIONS ERRONÉES-


Si vous comparez ces deux versions, vous vous dites à prime abord : il n’y a qu’une toute petite différence entre les deux. La nouvelle est plus courte. Quelques mots seulement n’y sont plus. Pourquoi devrait-on polémiquer au sujet de si minimes différences ?



Mais la question se pose ainsi : pourquoi la juste version ne fut-elle pas maintenue? Il n’y en a sûrement rien à redire. N’eût-il pas été plus facile de choisir une version exacte ? Qu’est-ce qui a motivé le choix d’une traduction, de toute évidence, imprécise ? Au fur et à mesure que nous progresserons, peut-être réaliserez-vous sont un sujet on ne peu plus grave, et combien évident.



La raison pour laquelle l’exacte traduction ne fut pas utilisée dans les versions de langue anglaise de la «nouvelle messe», est que les mauvaises traductions ont leur utilité propre, du moins en ce qui a trait aux conspirateurs (de la Messe). On peut même affirmer qu’elles sont absolument indispensables quant au «programme» en général.



extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971


à suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  gabrielle Sam 21 Mar 2009, 10:16 am

CONFITEOR a écrit:.
.
.

La raison pour laquelle l’exacte traduction ne fut pas utilisée dans les versions de langue anglaise de la «nouvelle messe», est que les mauvaises traductions ont leur utilité propre, du moins en ce qui a trait aux conspirateurs (de la Messe). On peut même affirmer qu’elles sont absolument indispensables quant au «programme» en général.

Comme cela est bien dit et bien vu! les petites inexactitudes à droite et à gauche étaient parties intégrantes de la destruction de la Sainte Messe et par là de la Foi...

Sans elles, impossible de faire passer le sacrilège NOM....

Mon Dieu que de perfidie chez ces hommes!
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18803
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Sam 21 Mar 2009, 9:29 pm

.

N'est-ce pas Luther, dont les INTRUS sont les descendants, qui disait: "Détruisez la Messe et vous détruirez la Religion." ?
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  Eric Dim 22 Mar 2009, 6:38 am

CONFITEOR a écrit:.

N'est-ce pas Luther, dont les INTRUS sont les descendants, qui disait: "Détruisez la Messe et vous détruirez la Religion." ?
«L’œuvre de l’Antéchrist, sera de prendre tous les moyens pour empêcher la célébration de la sainte Messe.»
Dom Guéranger (in Explication de la sainte Messe)
Eric
Eric

Nombre de messages : 4266
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  Eric Dim 22 Mar 2009, 6:42 am

« Prenons garde qu’il ne nous arrive pas ce qui est arrivé aux hérétiques, à qui Satan a enlevé la sainte Messe. »
(R.P. de Cochem, (1634-1712) Explication du saint sacrifice de la Messe, Ed.DFT, p. 21)

CETTE PHRASE DATE DU 18e !!!
Eric
Eric

Nombre de messages : 4266
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Dim 22 Mar 2009, 4:22 pm

Christero a écrit:« Prenons garde qu’il ne nous arrive pas ce qui est arrivé aux hérétiques, à qui Satan a enlevé la sainte Messe. »
(R.P. de Cochem, (1634-1712) Explication du saint sacrifice de la Messe, Ed.DFT, p. 21)

CETTE PHRASE DATE DU 18e !!!



Et je dirais même du 17e..... Ce qui prouve que nous avons la mémoire courte, - et la tête dure ! ... - et que l'Église s'arrache le cœur à nous la répéter depuis plus de trois cent ans, pour qu'elle s'imprime dans notre cœur, afin d'être "prudent comme le serpent et doux comme la colombe"... Ne jamais discuter avec Beelzéboul et demander à la Vierge Chérie d'écraser cet infâme...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Mar 24 Mar 2009, 3:49 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.



First of all, it was necessary from the very beginning that the translations be "a bit free." This would give the impression that exactness was not at all necessary. Thus, the renderings of certain prayers containing doctrinal and other kinds of discrepancies might be slipped in with no fuss being made.

Perfect examples are ready at hand in the English translations of the Credo, another "vestige" of the True Mass, and the Consecration Form, the latter of which we will speak of further on. With regard to the Credo, contrary to the Latin sense, the first person singular was turned into the first person plural, from "I" to "we". Credo means "I believe."

The original idea (and preparation) for this came no doubt from Pope Paul's Creed, pronounced most solemnly at the end of the "Year of Faith." (1967-1968). It contained "we believe" throughout. The Revolution's detestation for the individual person, with a mind and a will and an eternal destiny of his own, with a personal faith and a divinely-imposed obligation to profess it publicly and to express it in prayer, is here manifested and unmistakably indoctrinated, this by the device of one little word.


LA NOUVELLE MESSE
–TRADUCTIONS ERRONÉES-

Primo, il était essentiel depuis le tout début, que les traductions fussent ad lib. Ceci donnerait l’impression que la rectitude n’était pas du tout nécessaire. De cette façon, les traductions de certaines prières, contenant des divergences doctrinales ou autres, pourraient s’y glisser sans tapage, (en catimini).

Des exemples illustrant parfaitement notre propos se trouvent dans les versions en langue anglaise du Credo, autre «vestige» de la vraie Messe, ainsi que le Rite de la Consécration, dont nous aurons l’ «heur» de parler davantage. En ce qui concerne le Credo, contrairement à la signification latine, la première personne du singulier fut changée pour la première personne du pluriel, du «je» au «nous». Credo signifie «Je crois».

L’idée originale (et la mise en scène) de tout ceci provient sans doute aucun du credo du pape paul, prononcé solennellement à la fin de l’ «année de la Foi» (1967-1968). Celui-ci contient le «nous croyons» de bout en bout. La haine que la Révolution porte envers la personne individuelle, douée d’une âme et d’une volonté et d’une fin éternelle propres, d’une foi personnelle et de l’obligation, par Dieu Lui-Même, de la professer publiquement et de l’exprimer dans la prière, toute cette haine, dis-je, s’exprime ici et est indéniablement inculquée par la ruse d’un petit mot de deux lettres.



extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971

à suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Mer 25 Mar 2009, 2:49 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.

Another purpose served by mistranslation in the "New Rite" is to make prayers in the Mass, such as the Gloria, negligible and unimportant in the minds of all, so that they can be discarded effortlessly or omitted at his whim, by the "president."

Obviously if the Church does not care enough to see that its official prayers are correctly translated, it could not matter much whether they are said or not. Our "presidents" have taken the hint and now act accordingly.

In the "old dispensation," it was considered at least a venial sin to omit or alter without good reason any of the prayers of the Mass. To do so as a matter of course was considered serious.


LA NOUVELLE MESSE
–TRADUCTIONS ERRONÉES-

La fausse traduction sert également à un autre usage dans le «nouveau rite» : celui de rendre les prières de la Messe, telle le Gloria , insignifiantes et sans importance dans l’esprit de tout un chacun; dès lors, elles peuvent être facilement mises de côté ou même abandonnées au gré du «président».

Manifestement, si l’Église ne prend pas un soin jaloux de voir à ce que ses prières officielles soient correctement traduites, il importe peu, alors, qu’elles soient récitées ou non. Nos «présidents» ont pris bonne note du truc et agissent en conséquence…

Dans l’«ancienne Dispense», était considéré comme au moins faute vénielle, le fait d’omettre, sans raison valable, n’importe laquelle des prières de l’Église. Agir comme tel naturellement relève d’une matière grave.



extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971

à suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Dim 29 Mar 2009, 5:31 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.

More important than such considerations as these is the immediate and obvious one that here is a falsity in the most holy Action in which men may have a share, the Holy Sacrifice of the Mass.

Here of all places is a shameless violation of the virtue, of veracity, an implicit insult to God, an abuse of the trust of the people, most of whom, through no fault of their own, have no notion that such tricks are being played, they being under the quaint misapprehension that the Pope, the bishops, and their parish priests are men of honor.

Even one such misrendering is cause for alarm, and the new vernacular "versions" are rife with this kind of thing, from beginning to end.


LA NOUVELLE MESSE
–TRADUCTIONS ERRONÉES-


Il y a encore plus important que toutes ces considérations : celle évidente et urgente de constater qu’il existe «farces et attrapes» ( tricks and treats = falsity) dans le geste le plus solennel et le plus sacré auquel l’homme puisse participer, soit le Saint Sacrifice de la Messe.

En tous lieux, existent la profanation éhontée portée envers la vertu et en ce qui regarde l’honnêteté, l’insulte patente envers (la Majesté infinie de) Dieu, l’abus de confiance envers ces gens, lesquels, pour la plupart, n’ont aucun reproche à se faire, n’ayant pas la moindre idée que de telles astuces sont employées à leur encontre, étant sous la fausse impression que le pape, les évêques et leurs prêtres diocésains sont des hommes intègres.

Même une seule digression (incartade) de ce genre devrait déjà sonner l’alerte. Les «accrocs» en la matière règnent en maîtres dans les nouvelles «versions» en langue vulgaire et ce, du début à la fin.




extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971

à suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Jeu 02 Avr 2009, 4:29 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.

No possible excuse can be found for such breaches as this, yet the pietistic¹ clergy of the "New Church" cannot be bothered in the least about them. Since the first of these garblings appeared, complaints have been made to the Vatican, which has been too busy and noisy about the further steps of the Revolution to be able to hear them.


If one should ask his bishop whether he has ever made an issue of this matter at one of those much publicized and very scandalous Bishops' meetings, he will blink his eyes, clear his throat, recover his aplomb, and brush off your question as if you were a neurotic and assure you that you can leave such things in his and his colleagues' capable hands: "Trust in me, my child."




¹(History) a reform movement in the German Lutheran Churches during the 17th and 18th centuries that strove to renew the devotional ideal. (notes tirées du Collins anglais définitions)



LA NOUVELLE MESSE
–TRADUCTIONS ERRONÉES-


Aucune excuse possible ne peut être invoquée de brèches telles que celles-ci, et pourtant, et pourtant, le clergé piétiste¹ de la «nouvelle église» ne veut être importuné de quelque manière que ce soit à ce sujet. Dès l’apparition des premiers embrouillaminis, des plaintes furent adressées au Vatican. Il s’avéra que celui-ci était tellement occupé et tellement empêtré dans le tintamarre entourant les prochaines étapes de la révolution (conciliaire), qu’il ne pouvait y donner suite.


Si quelqu’un s’avisait de demander à son évêque si celui-ci avait déjà fait une demande en ce sens, lors des très offensantes réunions d’évêques, et par trop publicisées, alors, ce dernier, battant des paupières, éclaircissant sa voix et retrouvant toute son assurance, aurait balayé votre question du revers de la main comme si vous étiez un névrosé et vous aurait assuré (de toute sa condescendance paternelle) que vous pouviez laisser de telles interrogations entre ses mains «expertes» ainsi que celles de ses confrères : « Ayez confiance en moi, mon enfant.»




¹ Membre d'une secte chrétienne qui s'attache à la lettre de l'Évangile. Vous avez en France les convulsionnaires ; en Hollande on connaît les fins, ici [en Prusse] les piétistes. VOLTAIRE, Correspondance]

¹doctrine d'un courant religieux d'origine luthérienne invitant à la piété personnelle.
(notes tirées du Littré)


extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971

à suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Ven 03 Avr 2009, 5:38 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.


If you ask your parish "president" why it is that the bishops have not succeeded in finding anyone between Rome and here who can turn the simplest Latin into plain and honest English, he will be ready to give you one of a dozen stock specious arguments, all of which betray his supercilious disdain for your innocence and faint-heartedness.

His large-hearted devotion rises above such trifles as this: when he "offers mass," he is "wrapped in God."




LA NOUVELLE MESSE
–TRADUCTIONS ERRONÉES-

Si vous demandez à votre «président» paroissial pour quoi les évêques n’ont pu trouver, entre Rome et ici, quelqu’un qui peut traduire à partir du latin le plus élémentaire en un anglais clair et net, eh bien!, il est prêt à vous déblatérer une douzaine de réponses spécieuses, toutes préparées d’avance, puisées à même une pléthore d’autres : tout ceci trahit son arrogant mépris envers votre innocence et votre pusillanimité.

Sa dévotion au grand cœur s’élève bien au-dessus de telles bagatelles : quand il « offre la messe», il est en «osmose avec Dieu» !!



extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971

à suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Lun 13 Avr 2009, 3:29 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.

The irony of all is that the "New Mass" was imposed on us with the excuse that "scholarship" had been able to restore the Mass to a purer, truer, and simpler form. Here is a typical example of this "scholarship"; these egg-headed savants cannot even see any difference between "peace to men of good will": and "peace to his people."

I am no scholar but I know the Revolutionary connotation of such a phrase as the latter. In the language of the Revolution, "Peace" means that situation when all opposition to the "new order" has been suppressed. And the "people" are not everyone, but the Revolutionaries themselves.

"Peace to his people," therefore does not mean peace of soul to those who have received the grace of Christ, nor peace to all men of good will, whether they be members of the Church or not, but "Victory for the Revolution," or "All power to the people," or "Long live the Revolution," or the like.



LA NOUVELLE MESSE
–TRADUCTIONS ERRONÉES-

L’ironie suprême, c’est que la «nouvelle messe» nous fut imposée sous le prétexte que les «grands boursiers universitaires» (-Rhodes ou autres -) furent capables de redonner à la Messe son caractère pur, authentique et simple. Voici un exemple caractéristique de ces «boursicoteurs» : ces érudits au crane dégarni ne peuvent même pas apercevoir la différence qu’il existe entre "paix aux hommes de bonne volonté" et " paix à son peuple"

Je ne suis pas moi-même boursier (Rhodes ou autre), mais je distingue très bien l’accointance révolutionnaire de la dernière expression. En langage révolutionnaire, "Paix" signifie que cette situation n’existe que lorsque toute résistance au «nouvel ordre» a été écrasée. Et le terme "peuple", ne signifie pas la population entière, mais simplement les révolutionnaires eux-mêmes.

"Paix à son peuple" ne signifie pas la paix des âmes qui ont reçu la grâce du Christ, non plus que celle des hommes de bonne volonté, qu’ils soient membres de l’Église ou non, mais signifie plutôt " le pouvoir au peuple", ou encore "vive la révolution", ou toute autre expression semblable…


extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971

à suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées... Empty Re: THE GREAT SACRILEGE (1971): B. Traductions erronées...

Message  ROBERT. Mar 14 Avr 2009, 2:33 pm

.
.
.



The new mass


MISTRANSLATIONS.

I refrain here from attempting discussion of the "Liturgy of the Word" of the "Novus Ordo." It is a subject in itself. But you can easily see how, with the new mode of reading parts of the Bible over a period of years, rather than a few chosen excerpts every year (as was done formerly), the faithful will lose all familiarity with Holy Writ. They will be helpless against a progressive debauchery of the Sacred Scriptures.


This is not idle speculation and needs no belabored proof. The meaning of the Scriptures has been for years undergoing a radical distortion that grows more extreme from month to month. Most people have almost no awareness at all of this calculated corruption. We shall have occasion to present a choice example of how this has been done when we come to speak of of the Form of Consécration…and subsequents posts…



LA NOUVELLE MESSE
–TRADUCTIONS ERRONÉES-

Je m’abstiens ici d’entreprendre la discussion concernant la «liturgie de la parole» du «nouvel ordo». On pourrait en étudier tout un rayon de bibliothèque là-dessus… Mais vous pouvez facilement voir, qu’avec la nouvelle de manière de lire des passages de la Bible répartis sur un nombre d’années , au lieu de quelques extraits choisis à chaque année (comme il était de coutume auparavant…), les fidèles en viennent à n’être plus familiers avec la Sainte Écriture. Ils sont démunis face à la dégénérescence progressive des Saintes Écritures.


Ce n’est pas vaine supposition (que de le penser) et qui n’a besoin d’aucune autre preuve exhaustive. La signification des Écritures, se réduit à n’être plus que malhonnêteté éhontée qui progresse de plus en plus de mois en mois, et que nous subissons depuis déjà plusieurs années. La plupart des gens n’ont à peu près aucune idée quant à cette perversion délibérée. Nous aurons l’occasion plus loin de relater un exemple de choix, illustrant comment celle-ci fut ourdie, lorsque nous nous entretiendrons de la formule de la Consécration…et les fils suivants


extraits de THE GREAT SACRILEGE, par le Père James F. Wathen, O.S.J., Tan Books and Publishers (Illinois, U.S.A), 1971



À suivre…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum