Vendredi 1ère semaine de carême

Aller en bas

Vendredi 1ère semaine de carême Empty Vendredi 1ère semaine de carême

Message  Arthur Ven 06 Mar 2009, 10:06 am

Homélie de saint Augustin Évêque


Voyons ce qu'il a voulu signifier dans ce paralytique, que, par respect pour la mystique de l'unité, il a daigné guérir seul, parmi tant de malades. Il a trouvé dans les années de ce paralytique un chiffre de maladie : Il était malade depuis trente-huit ans. Comment ce nombre a-t-il plus de rapport avec la maladie qu'avec la santé ? Expliquons cela avec quelque détail. Soyez attentifs je vous prie ; le Seigneur nous aidera, moi, à parler comme il convient, vous, à comprendre pleinement. Le nombre quarante nous est recommandé comme consacré par une certaine perfection. Je pense que votre charité le sait : les divines Écritures l'attestent très souvent, vous savez bien que le jeûne est consacré per ce nombre. Car Moïse a jeûné quarante jours, Élie autant ; et notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ a observé lui-même ce nombre de jeûne. Moïse représente la Loi, Élie représente les Prophètes, et le Seigneur représente l'Évangile. C'est pourquoi tous trois apparurent sur la montagne où Jésus se montra à ses disciples, dans le rayonnement éclatant de son visage et de ses vêtements. Il apparut au milieu, entre Moïse et Élie, comme si l'Évangile recevait le témoignage de la Loi et des Prophètes.

Donc, soit dans la Loi, soit dans les Prophètes, soit dans l'Évangile, le nombre quarante est recommandé par le jeûne. Mais le grand jeûne complet consiste à s'abstenir des iniquités et des plaisirs illicites du monde ; c'est la perfection du jeûne, que, renonçant à l'impiété et aux désirs du monde, nous vivions sobrement, justement et pieusement en ce siècle. (Tite 2,12) À ce jeûne, quelle est la récompense qu'attache l'Apôtre ? Il continue en disant : Attendant cette bienheureuse espérance et l'avènement de la gloire de notre bienheureux Dieu et Sauveur Jésus-Christ. (Tite 2,13) Ainsi, dans ce siècle, nous observons la quarantaine de l'abstinence, quand nous vivons bien, dans le renoncement aux iniquités et aux plaisirs illicites ; mais comme cette abstinence ne sera pas sans récompense, nous attendons cette bienheureuse espérance et l'avènement de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Dans cette espérance, lorsque cette espérance sera réalisée, nous recevrons le salaire d'un denier ; car c'est le salaire payé aux ouvriers qui travaillent à la vigne, selon l'Évangile dont je pense que vous vous souvenez, car il ne faut pas tout vous rappeler comme à des commençants sans formation. On paye donc un denier, qui tire son nom du nombre dix, ce qui, ajouté à quarante, fait cinquante. C'est pourquoi nous célébrons dans la peine la quarantaine avant Pâques, mais dans la joie, comme si nous avions déjà reçu notre salaire, la cinquantaine après Pâques.

Souvenez-vous que je vous ai proposé le nombre trente-huit au sujet de ce malade. Je veux vous expliquer pourquoi ce nombre de trente-huit appartient plutôt à la maladie qu'à la santé. Donc, comme je le disais, la charité accomplit la loi ; à la plénitude de la loi dans toutes les oeuvres se rapporte le nombre quarante. Or, à l'égard de la charité, on nous recommande deux préceptes : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de tout ton esprit, et tu aimeras le prochain comme toi-même. En ces deux commandements tient toute la loi et les prophètes. C'est à juste titre que la veuve remit tous ses biens, soit deux oboles, en offrande à Dieu ; à juste titre aussi que l'hôtelier reçut deux deniers pour guérir le blessé frappé par les brigands ; à juste titre que Jésus passa deux jours chez les Samaritains pour les confirmer dans la charité. Quand donc ce nombre deux est signalé pour accompagner quelque bonne oeuvre, c'est surtout pour nous recommander la charité au double précepte. mais si le nombre quarante marque la perfection de la Loi, et si l'on n'observe pleinement la Loi que par le double précepte de la charité, pourquoi s'étonner s'il languissait, l'homme à qui manquait le nombre deux pour atteindre quarante ?

Arthur

Nombre de messages : 1597
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum