La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

4 participants

Te Deum :: Te Deum :: ART :: Peinture

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Jeu 05 Mar 2009, 1:38 pm

-
En fait c'est une question qui me tracasse depuis longtemps; et je vois bien qu'à espérer y voir plus clair, et de pouvoir mieux en formuler ma réflexion, ma question sur le sujet, je risque d'attendre longtemps encore.

Alors voilà je me lance .. sans trop savoir comment m'y prendre; il y a tellement de facette à la question.

si d'un coté l'artiste qui est le mieux préparé à parler le langage de l'art - pour prendre les mots de S.S. le Pape Pie XII - , à entendre ses harmonies, à en communiquer les frémissements, est celui qui le plus vit la sainte religion, d'un autre coté j'aimerais connaître quels en sont les prescriptions émanant du Saint Siège, qui doivent en régler l'exécution afin d'en produire une oeuvre qui soit sur tous les points autant que possible vraiment catholique ?

Il y a toujours à redire sur une oeuvre. Sur le plan de l'habilité, de la technique ou du style ça passe, mais quand la plastique est trop sensuelle, l'esprit un tantinet ou tout à fait protestant ou autre, ou qu'on n'y perçoit dificilement le surnaturel s'il y en a, l'esprit catholique, alors là, malgré ce que l'oeuvre peut avoir de magnifique ou de séduisant, je crois qu'il y a matière urgente à discernement et qu'il faille se pencher en exégète tout comme on le fait pour la Doctrine.

Souvent je sens qu'il ya quelque chose qui cloche dans certaines oeuvres devant lesquelles on s'extasie tous, mais je n'arrive pas vraiment à mettre le doigt dessus. Alors ça me prendrait quelque chose d'objectif, un traité, des prescriptions, je ne sais, ..et qui viendrait m'apporter ce qu'il faut pour vraiment m'ouvrir les yeux, y voir clair;..à moins que ce soit mon oeuil qui soit mauvais;

car ça hurge; on ne peut, sans cependant les rejeter toutes, accepter indifféremment tout ce qui nous tombe sous la main,- j'y vais peut-être un peu fort ici -, sans en apporter le commentaire adéquat ou pertinant pour nous prémunir des effets funestes qu'une oeuvre imperceptiblement malsaine pourrait nous causer.

.....
-


Dernière édition par Léon le Ven 06 Mar 2009, 12:49 am, édité 3 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  gabrielle Jeu 05 Mar 2009, 3:49 pm

Rien sous la main en ce moment... mais je prends en note... et si je trouve quelque chose je vous en ferai part
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18734
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Sam 07 Mar 2009, 7:31 pm

-
Peut-être aurais-je dû laisser murir la question plus longtemps, justement pour y voir plus clair au moment de l'énoncer ? Dans ce cas on pourrait gommer tout simplement et s'y reprendre .. ?
-
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Mar 14 Sep 2010, 2:58 pm

geek


Dernière édition par roger le Lun 20 Sep 2010, 1:09 pm, édité 2 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Mer 15 Sep 2010, 11:45 am

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Saintm10


Surement que Fra Angelico aurait plus qu'apprécié ce tableau. A mon avis personnel, il est sublime ; tout y est parfait. Je n'en connais pas l'auteur, le peintre, malheureusement.

Il va sans dire que je ne suis pas une référence, que mon appréciation n'est que toute subjective. Je n'ai que mon sens plus ou moins déformé, plus ou moins juste, aiguisé, je ne sais comment dire, pour porter une critique vraiment éclairée, donner une appréciation qui vaille.

Donc ça reste personnel ; qu'on prenne ça avec un gros grain de sel. Chacun son goût ,comme on dit, mais tout de même le goût c'est quelque chose qui se doit d'être éduqué. C'est ce que je m'efforce de faire avec les moyens du bord un tant soit peu.

D'ailleurs chacun si ça lui chante, est invité à venir donner de sa petite appréciation ( c'ést-y d'mêm'qu'on dit çâ ?) Very Happy . De toute façon moi, comme vous le voyez, je n'en ai pas dis grand chose : c'est sublime, c'est tout.


Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Mer 15 Sep 2010, 1:15 pm

Celui-là, ou plutôt cette image-là, je pense qu'on l'a déjà vu ! ..d'ailleurs ! Very Happy
Vous êtes pas tannés ? moi pas.

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle 22368010

J'ai tellement vu de tableaux dont les visages supposés être ceux de jésus et de sa très saint Mère, étaient de tout autre, sauf de Jésus et de Marie.

Ceux-ci sont très beaux ; parfaits ; rien à redire. Encore là un certain moine les aurait certainement apprécié. La sainte vierge y est de son âge. J'en ai assez vu qu'on la représentait comme une bonne-femme d'une quarantaine d'année, un peu mondaine, et je suis généreux là. Passons !

On pourra peut-être taxer ce genre de représentation de mièvre, sans doute, mais allons voir ce que ça veut dire mièvre :




C'est un synonyme de frêle dans le langage courant, mais seulement en parlant des personnes.
Et ailleurs : Mot assez péjoratif ; il ajoute à gentil l'idée d'affectation. Et à l'idée d'affectation, celle de puérilité dans la manière de parler, d'écrire, de peindre : La mièvrerie d'un enfant, d'un art.
Le mot puérilité comporte quelque chose de péjoratif ; il s'applique à une action d'enfant faite par quelqu'un qui devrait agir d'une manière raisonnable : la puérilité, qui dénote une certaine impuissance intellectuelle et un grand manque de fond, ne mérite aucune attention.

Affectation : manière d'être, de parler ou d'agir qui s'éloigne du naturel, cela dans l'intention de faire parade de certains sentiments, goûts et pensées : Toute affectation est ridicule et manque souvent de sincérité.

Ajoutons le mot naïf : Pris en mauvaise part, emporte l'idée d'une simplicité naturelle excessive, d'une candeur niaise : Le naïf est la proie facile des aigrefins (escrocs).




Bon ! à mon avis, est-ce vraiment le cas pour ce genre d'image ? Pour moi je me ferais tout un orgueil de pouvoir en réaliser de telles. ( Un saint orgueil Laughing )

De toute façon, - encore là, ce n'est que subjectivité de ma part évidemment et malheureusement, - mais cette image je la trouve très belle, le dessin très juste, les visages très beaux et très représentatifs de ces très saintes Personnes.

Malheureusement pour ces genres d'images, on ne sait d'où ça vient, qui en es, ou en sont les artistes, quand ça a été fait.. A se demander si ces anonymes, je veux bien le croire, tout modestes, humbles et dévoués qu'ils sont ( ou étaient), et ne travaillant que pour l'unique gloire de Dieu j'imagine facilement, ne se seraient tout simplement pas effacer complètement, en vrais serviteurs désintéressés de Dieu et de sa Gloire, pour ne laisser place qu'à ceux qu'ils représentent d'une façon si exquise sur ces images si simples, si chastes et si pures.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Lucie Mer 15 Sep 2010, 2:41 pm

J'aime bien les images et les tableaux, mais je n'aime pas certains styles : le St Michel, par exemple, dont les vêtements s'envolent (contrairement à Fra Angelico qui, lui, représentera tout avec une modestie exemplaire, vêtements sagement plaqués contre le corps, plis de la robe. Il est vraiment admirable pour cela.)

Dans une révélation privée à une Bienheureuse, la Ste Vierge se plaint des tableaux où l'Enfant-Jésus est représenté tout nu. Donc tous les tableaux de ce genre, je n'en veux pas.

Pour les Anges, j'ai été étonnée de trouver cette description de st François de Sales :
Contemplez l’échelle de Jacob (car c’est le vrai portrait de la vie dévote) : les deux côtés entre lesquels on monte, et auxquels les échelons se tiennent, représentent l’oraison qui impètre l’amour de Dieu et les sacrements qui le confèrent; les échelons ne sont autre chose que les divers degrés de charité par lesquels l’on va de vertu en vertu, ou descendant par l’action au secours et support du prochain, ou montant par la contemplation à l’union amoureuse de Dieu, Or voyez, je vous prie, ceux qui sont sur l’échelle : ce sont des hommes qui ont des coeurs angéliques, ou des anges qui ont des corps humains ; ils ne sont pas jeunes, mais ils le semblent être, parce qu’ils sont pleins de vigueur et agilité spirituelle ; ils ont des ailes pour voler, et s’élancent en Dieu par la sainte oraison, mais ils ont des pieds aussi pour cheminer avec les hommes par une sainte et amiable conversation; leurs visages sont beaux et gais, d’autant qu’ils reçoivent toutes choses avec douceur et suavité; leurs jambes, leurs bras et leurs têtes sont tout à découvert, d’autant que leurs pensées, leurs affections et leurs actions n’ont aucun dessein ni motif que de plaire à Dieu. Le reste de leurs corps est couvert, mais d’une belle et légère robe, parce qu’ils usent voirement de ce monde et des choses mondaines, mais d’une façon toute pure et sincère, n’en prenant que légèrement ce qui est requis pour leur condition : telles sont les personnes dévotes.
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/francoisdesales/viedevote/partie1.htm
Lucie
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Mer 15 Sep 2010, 11:33 pm

Sivous avez d'autres trésors comme celui-là, Lucie, gênez-vous pas ( c'est une manière de parler), ça fera plaisir.

La description qu'en fait des anges, saint François de Sales, vous ne trouvez pas que le saint Michel posté plus haut, y correspond ?



Pour ce qui est de représenter complètement nu l'Enfant Jésus, j'avoue que moi-même je n'ai jamais aimé ça ; ça m'a toujours dérangé ; et pour essayer de me justifier cette nudité crue par nombre de peintres, chez l'Enfant Jésus, je n'ai pu imaginer qu'une raison possible, - question de donner de la chance au coureur, - le fait de vouloir montrer qu'Il était vraiment un humain, et un mal ; ce qui d'ailleurs ne m'a jamais satisfait comme raison.


De toute façon, je me suis toujours demandé quel en était la pertinence de vouloir représenter le nu complet ou quasi, représentation si chaste soit-elle, quand on sait ce que la tache originelle a apporté de désordre au niveau de la concupiscence en chacun de nous ?

Certes, il y a des cènes dans les saintes Écritures, où il y a des personnages qui s'y prêtent forcément tels Suzanne et les deux vieillards, Adam et Ève ; mais en usant de discrétion, de modestie, de respect, je ne sais encore, et surtout en toute pudeur, il y a certainement moyen d'y arriver, d'y remédier sans devoir exposer au regard ce qui gagne à être voilé. On va me trouver bien prude, mais à mon avis on dirait que ça devient des prétextes pour exposer le nu.


Ce qui m'amène à dire que ça fait longtemps que j'espère trouver de quoi, des textes, qui donnent les prescririons, les directives, les normes à respecter, et statuées par la Sainte Église, lorsqu'on doit représenter en peinture, et sculpture, le corps humain.




Et pour cette révélation privée à une Bienheureuse, où la Sainte Vierge se plaint des tableaux où l'Enfant-Jésus est représenté tout nu, j"aimerais bien savoir quelle est cette Bienheureuse ; et si vous pouviez en mettre l'extrait, ça ferait plaisir. Merci.



Donc tous les tableaux de ce genre, je n'en veux pas, vous dites ; je vais être circonspect.


Au plaisir Lucie, et merci de votre visite.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Lucie Jeu 16 Sep 2010, 12:07 pm


La description qu'en fait des anges, saint François de Sales, vous ne trouvez pas que le saint Michel posté plus haut, y correspond ?
Oui, c'est exactement cela, mais je n'aime pas quand le vêtement s'envole. Very Happy Sinon il est très bien.

Et je trouve que c'est n'importe quoi de représenter les Anges nus, ça me rappelle déjà le Procès de Ste Jeanne d'Arc :

"- Quel aspect avait saint Michel, quand il vous apparut ? (…) Etait-il nu ?
- Pensez-vous que Dieu n’ait pas de quoi le vêtir ?
- Avait-il des cheveux ?
- Pourquoi les lui aurait-on coupés ? (…)
Donc quand il y a des angelots nus, ce n'est pas la peine : c'est pareil que pour le cas de l'Enfant-Jésus pour moi : je n'en veux pas. Tout cela provient de l'esprit de la Renaissance, à mon avis.

Mgr Gaume : Les rues, places, les jardins publiques sont peuplées de statues indécentes, les galeries, les musées, les salons, les livres offrent de toutes parts des tableaux et des gravures que la pudeur ne peut regarder sans rougir.

Tiré de la Révolution, Mgr Gaume, tome 1. Bibliothèque en ligne de Saint Libère.
Lucie
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Lucie Jeu 16 Sep 2010, 12:12 pm

Dans le domaine des œuvres picturales de nombreuses toiles ont fait l'objet de censure par ajout de feuillage (feuille de vigne) ou d'habits rajoutés sur les œuvres originales pour en voiler les nudités exposées comme Adam et Ève chassés du paradis de Massaccio à la chapelle Brancacci de l'église Santa Maria del Carmine de Florence ou la censure du Jugement dernier de Michel-Ange de la chapelle sixtine qui n'a jamais pu aboutir complètement malgré les demandes réitérées du pape. À noter qu'à l'époque, l'œuvre avait fait scandale, surtout du fait que les quelques quatre cents personnages y figuraient nus, même le Christ. Paul IV songea un moment à supprimer toute la fresque, mais il se contenta finalement de faire voiler pudiquement certains personnages par Daniele da Volterra, qui y gagna le surnom de Braghettone (culottier). Au XVIIe siècle encore, Clément XII fit recouvrir d'autres personnages.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Censure
Lucie
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Jeu 16 Sep 2010, 12:17 pm

Ah, merci, merci, Lucie ! j'apprécie vraiment.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Lucie Jeu 16 Sep 2010, 12:33 pm

Anna refusait de visiter les musées où Domenico eût voulu la mener et plus encore d'y conduire les enfants. "Elle savait que les musées contiennent des choses indécentes, même, il faut le dire, dans cette ville de Rome ! Les églises elles-mêmes n'en sont pas exemptes. Une des allocutions célestes qu'entendit la Servante de Dieu se rapporte aux nudités indécentes qui représentent des enfants. pendant que la pauvre femme contemplait le mystère de l'Incarnation, devant un tableau de l'église Saint-Sylvestre au Quirinal, la Sainte Vierge se plaignit de cet abus qui n'est pas moins opposé à la sainte pureté qu'à la réalité évangélique. Les partisans de la méthode anglaise vont protester.
Albert Bessières S.J., la Bienheureuse Anna-Maria Taïgi, Editions Resiac Marie Médiatrice. Imprimatur 1964.
Lucie
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Jeu 16 Sep 2010, 12:50 pm

Lucie a écrit: st François de Sales :
Contemplez l’échelle de Jacob (car c’est le vrai portrait de la vie dévote) : les deux côtés entre lesquels on monte, et auxquels les échelons se tiennent, représentent l’oraison qui impètre l’amour de Dieu et les sacrements qui le confèrent; les échelons ne sont autre chose que les divers degrés de charité par lesquels l’on va de vertu en vertu, ou descendant par l’action au secours et support du prochain, ou montant par la contemplation à l’union amoureuse de Dieu, Or voyez, je vous prie, ceux qui sont sur l’échelle : ce sont des hommes qui ont des coeurs angéliques, ou des anges qui ont des corps humains ; ils ne sont pas jeunes, mais ils le semblent être, parce qu’ils sont pleins de vigueur et agilité spirituelle ; ils ont des ailes pour voler, et s’élancent en Dieu par la sainte oraison, mais ils ont des pieds aussi pour cheminer avec les hommes par une sainte et amiable conversation; leurs visages sont beaux et gais, d’autant qu’ils reçoivent toutes choses avec douceur et suavité; leurs jambes, leurs bras et leurs têtes sont tout à découvert, d’autant que leurs pensées, leurs affections et leurs actions n’ont aucun dessein ni motif que de plaire à Dieu. Le reste de leurs corps est couvert, mais d’une belle et légère robe, parce qu’ils usent voirement de ce monde et des choses mondaines, mais d’une façon toute pure et sincère, n’en prenant que légèrement ce qui est requis pour leur condition : telles sont les personnes dévotes.
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/francoisdesales/viedevote/partie1.htm



Procès de Ste Jeanne d'Arc :

"- Quel aspect avait saint Michel, quand il vous apparut ? (…) Etait-il nu ?
- Pensez-vous que Dieu n’ait pas de quoi le vêtir ?
- Avait-il des cheveux ?
- Pourquoi les lui aurait-on coupés ? (…)
Donc quand il y a des angelots nus, ce n'est pas la peine : c'est pareil que pour le cas de l'Enfant-Jésus pour moi : je n'en veux pas. Tout cela provient de l'esprit de la Renaissance, à mon avis.

Mgr Gaume : Les rues, places, les jardins publiques sont peuplées de statues indécentes, les galeries, les musées, les salons, les livres offrent de toutes parts des tableaux et des gravures que la pudeur ne peut regarder sans rougir.

Tiré de la Révolution, Mgr Gaume, tome 1. Bibliothèque en ligne de Saint Libère.
[/quote]

Lucie a écrit:
Dans le domaine des œuvres picturales de nombreuses toiles ont fait l'objet de censure par ajout de feuillage (feuille de vigne) ou d'habits rajoutés sur les œuvres originales pour en voiler les nudités exposées comme Adam et Ève chassés du paradis de Massaccio à la chapelle Brancacci de l'église Santa Maria del Carmine de Florence ou la censure du Jugement dernier de Michel-Ange de la chapelle sixtine qui n'a jamais pu aboutir complètement malgré les demandes réitérées du pape. À noter qu'à l'époque, l'œuvre avait fait scandale, surtout du fait que les quelques quatre cents personnages y figuraient nus, même le Christ. Paul IV songea un moment à supprimer toute la fresque, mais il se contenta finalement de faire voiler pudiquement certains personnages par Daniele da Volterra, qui y gagna le surnom de Braghettone (culottier). Au XVIIe siècle encore, Clément XII fit recouvrir d'autres personnages.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Censure

Lucie a écrit:
Anna refusait de visiter les musées où Domenico eût voulu la mener et plus encore d'y conduire les enfants. "Elle savait que les musées contiennent des choses indécentes, même, il faut le dire, dans cette ville de Rome ! Les églises elles-mêmes n'en sont pas exemptes. Une des allocutions célestes qu'entendit la Servante de Dieu se rapporte aux nudités indécentes qui représentent des enfants. pendant que la pauvre femme contemplait le mystère de l'Incarnation, devant un tableau de l'église Saint-Sylvestre au Quirinal, la Sainte Vierge se plaignit de cet abus qui n'est pas moins opposé à la sainte pureté qu'à la réalité évangélique. Les partisans de la méthode anglaise vont protester.
Albert Bessières S.J., la Bienheureuse Anna-Maria Taïgi, Editions Resiac Marie Médiatrice. Imprimatur 1964.

Vous êtes une mine. Merci.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Lucie Jeu 16 Sep 2010, 1:44 pm

http://www.gimp.org/
Et un logiciel gratuit, si vous vouliez vous mettre à la retouche.
Lucie
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Jeu 16 Sep 2010, 2:25 pm

Lucie a écrit:http://www.gimp.org/
Et un logiciel gratuit, si vous vouliez vous mettre à la retouche.


Very Happy Sérieuse !?
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Lucie Jeu 16 Sep 2010, 3:01 pm

Laughing Pourquoi pas... Very Happy
Lucie
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Jeu 16 Sep 2010, 7:15 pm

..J'vais voir,.. Suspect




Il faudrait y rajouter tout ça :

.. la capacité, la science et le talent, et tout ce qui faut de matériel, de temps, de permission de qui de droit, et surtout avec la grâce de Dieu évidement, - ça fait beaucoup de choses, - ..

geek
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Lucie Sam 02 Oct 2010, 6:16 am


Roger :
Il faudrait y rajouter tout ça :

.. la capacité, la science et le talent, et tout ce qui faut de matériel, de temps, de permission de qui de droit, et surtout avec la grâce de Dieu évidement, - ça fait beaucoup de choses, - ..geek

Pourquoi "permission de qui de droit ?" scratch Il y a quelque chose qui l'interdit ? Shocked L'imprimatur qui serait obligatoire ? (alors aucune image d'internet n'est sûre dans ce cas...) L'imprimatur obligatoire aujourd'hui s'appliquerait y compris à tous les forums, à tous les textes que nous y écrivons, etc... Pas de censeurs, pas d'imprimatur. Et nous parlons bien entendu de manière officieuse, avec parfois, des peintures officieuses pour nous exprimer aussi, etc... Il faudrait trouver les décrets à l'époque de Pie XII sur le sujet sur clerus.org.


Si dans l’application d’une règle particulière du droit humain on renverse de fait la fin à laquelle est ordonnée ce droit, la règle particulière du droit ecclésiastique cesse d’obliger. Cette loi particulière cesse [d'obliger] parce qu’elle est devenue nuisible.

C'est ce que j'applique ici. Mais vous pouvez demander à CMI ou Gabrielle à ce sujet s'ils ne sont pas d'accord. Pour "la capacité, la science et le talent, et tout ce qui faut de matériel, de temps, et surtout avec la grâce de Dieu évidement", pas de souci : c'est en forgeant qu'on devient forgeron. Le plus gros problème serait le temps, c'est vrai. Very Happy Il y a déjà pleins de belles images qui représentent ce dont nous avons besoin, et nous avons si peu de temps comparé à l'énorme travail qui doit être accompli d'urgence. Alors notre temps est très précieux.

Un livre prohibé ne peut, sans la permission requise, ni être édité, ni lu, ni gardé, ni vendu, ni traduit dans une autre langue, ni aucunement communiqué à d’autres personnes (canon 1398, § 1).

III. Livres prohibés de plein droit. Certains livres sont prohibés de plein droit par les règles
générales de l’Index, sans qu’aucune déclaration d’une autorité ecclésiastique quelconque ne soit
nécessaire. Ce sont :
[...]
2°/ Les livres de n’importe quel auteur propageant l’hérésie ou le schisme, ou s’efforçant d’ébranler
de n’importe quelle manière (par le sarcasme, le dédain , le scepticisme, des raisons futiles etc.) les
fondements de la religion (canon 1399, 2°).
[...]
12°/ Les images de Notre-Seigneur Jésus-Christ, de la bienheureuse Vierge Marie, des Anges et des
saints ou autres serviteurs de Dieu, si elles s’écartent du sens et des décrets de l’Église (canon 1399,
12°).

IV. Peines encourues (canon 2318) :
– une excommunication spécialement réservée au Siège apostolique est encourue ipso facto, après
publication de l’ouvrage, par les éditeurs des livres d’apostats, d’hérétiques ou de schismatiques qui
soutiennent l’apostasie, l’hérésie ou le schisme ;
– la même peine s’applique à ceux qui défendent ces livres, ou d’autres livres nommément
condamnés par des Lettres apostoliques ;
– ceux qui sciemment lisent les livres nommément condamnés par Lettre apostolique ou les
retiennent sans la permission requise encourent la même excommunication ;
– il n’y a aucune peine juridique prévue hors de ces cas, mais il y a grave obligation morale.

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/18/98/43/index.pdf

Sur clerus.org, j'avais lu des décrets là-dessus.

Font donc partie des livres, apparemment, les images. Very Happy "Livres prohibés de plein droit. Ce sont :[...]12°/ Les images de Notre-Seigneur Jésus-Christ, etc..."
Lucie
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Sam 02 Oct 2010, 3:24 pm

Lucie a écrit:
Roger :
Il faudrait y rajouter tout ça :

.. la capacité, la science et le talent, et tout ce qui faut de matériel, de temps, de permission de qui de droit, et surtout avec la grâce de Dieu évidement, - ça fait beaucoup de choses, - ..geek

Pourquoi "permission de qui de droit ?" scratch

Je n'ai fait qu'un copié/collé de cette phrase que j'avais écrite. J'aurais dû ici soustraire « de permission de qui de droit », car en ce que vous me proposiez, ce n'était plus qu'à partir d'un logiciel ; tandis que lorsque j'ai écris cela, j'avais en vu d'aller directement sur les tableaux, c'était utopique et fantaisiste de ma part.

Par permission, j'entendais celle des détenteurs de ces oeuvres. Mais oubliez cela.

Mon propos en ouvrant ce fil, c'était que constatant, quoique de façon plus ou moins claire, que parmi ces quantités d'œuvres artistiques, ( peinture, sculpture ), qu'on plaçait sur nos forums, il s'en trouvait, (à mon avis personnel et tout subjectif, n'étant pas du tout qualifié en la matière), il s'en trouvait de plus ou moins, ou complètement naturalistes, sensuelles, à cachet ou d'esprit protestant, moderniste, etc. vous voyez ce que je veux dire ?

C'est en ce sens que j'aurais voulu faire de quoi de constructif, tout démuni que je suis, tout en espérant se faisant, y rencontrer quelqu'un d'instruit à source sûre en la matière pour en arriver à apporter le discernement nécessaire et qui doit s'imposer,

afin qu'à l'avenir l'on en puisse enfin choisir avec plus de circonspection les représentations picturales ou spatiales qui représenteraient le mieux, le plus catholiquement possible les symboles, personnages et évènements de notre sainte Religion, tout en me disant du même coup qu'à la quantité, la qualité vaut excessivement mieux.

Je ne me voulais que le point de départ, c'est tout.

Merci de votre intervention ; c'est ainsi qu'on avance.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Sam 02 Oct 2010, 3:52 pm

Lucie a écrit:

C'est ce que j'applique ici. Mais vous pouvez demander à CMI ou Gabrielle à ce sujet s'ils ne sont pas d'accord. Pour "la capacité, la science et le talent, et tout ce qui faut de matériel, de temps, et surtout avec la grâce de Dieu évidement", pas de souci : c'est en forgeant qu'on devient forgeron.

C'est sûr ! mais à 60 ans ..!? ..un peu tard.

Le plus gros problème serait le temps, c'est vrai. Very Happy Il y a déjà pleins de belles images qui représentent ce dont nous avons besoin, et nous avons si peu de temps comparé à l'énorme travail qui doit être accompli d'urgence. Alors notre temps est très précieux.

J'en suis parfaitement conscient, ..du moins suffisamment.

Ce que j'entrevoyais aussi, c'est que - c'est sûr, ce n'est pas l'Art qui va sauver le monde, c'est évident , ce n,est qu'un auxiliaire, - ..c'est que sachant que partout sur la boule on peint, sculpte, alors que c'est l'anarchie artistique qui règne, faut pas se surprendre, dans les esprits et en pratique et partout, soit par ignorance ..ou tout simplement parce qu'on n'a pas la Foi, la vraie,
alors je me suis dit qu'il serait bon tant qu'à faire, d'en retracer les vrais principes de l'Art, son véritable but, etc. du moins pour les personnes de bonne volonté ayant soucis moindrement et malgré tout de la vérité, la vraie, qui aspire comme malgré elles vers le mieux. Etc, etc.

Gigantesque !

Utopique ? ..shé pas.

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Sam 02 Oct 2010, 4:06 pm

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Boule-10


La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle 59072010


Écrasant ! ..sans l'aide de Dieu.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  ROBERT. Sam 02 Oct 2010, 4:56 pm

roger a écrit:
La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle 59072010


Écrasant ! ..sans l'aide de Dieu.

Très vrai mon ami, sans l'aide de Dieu, la thèse, illustrée par la monstrueuse boule de neige, ne peut être détruite..
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Sam 02 Oct 2010, 6:33 pm

ROBERT. a écrit:

Très vrai mon ami, sans l'aide de Dieu, la thèse, illustrée par la monstrueuse boule de neige, ne peut être détruite..


Ce n'est pas du tout de la thèse qu'il est question ici Robert, surtout pas Mad Very Happy .
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  ROBERT. Sam 02 Oct 2010, 7:17 pm

roger a écrit:
ROBERT. a écrit:

Très vrai mon ami, sans l'aide de Dieu, la thèse, illustrée par la monstrueuse boule de neige, ne peut être détruite..


Ce n'est pas du tout de la thèse qu'il est question ici Robert, surtout pas Mad Very Happy .

s'cusez ! Embarassed
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle Empty Re: La Question d'Imagerie - Peinture et sculpture - à notre époque actuelle

Message  Roger Boivin Sam 02 Oct 2010, 7:35 pm

ROBERT. a écrit: s'cusez ! Embarassed
..à mon tour, scusez Robert Embarassed ma façon abrupte.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12551
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


Te Deum :: Te Deum :: ART :: Peinture

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum