Jules II

4 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Jules II - Page 2 Empty Re: Jules II

Message  Sandrine Ven 12 Fév 2010, 8:05 am


Trop guerrier pour un Pape, cela se peut, mais quand on pense d'un côté que l'assistance n'a jamais fait défaut à l'Eglise, et de l'autre à l'état précaire où se trouvait à cette époque le pouvoir pontifical, on est à se demander si le Pape Jules II ne fut pas envoyé par le Dieu des armées pour dégager la Papauté des entraves qui la gênaient encore, humilier les injustes détenteurs de ses domaines et montrer à l'Europe que le patrimoine pontifical devait être respecté et au besoin défendu par les puissances catholiques. Que dirait-on aujourd'hui d'un écrivain qui accuserait Pie IX d'avoir été trop guerrier parce qu'il a eu des zouaves, qu'il a fait la guerre à l'Italie, aux bandes garibaldiennes, soutenu des combats à Castelfidardo, à Mentana, à Monte-Libretti, sous les murs de Rome, pour la défense de son territoire et le maintien de son indépendance, et d'avoir lancé des censures contre les envahisseurs de Rome ? C'est le moindre côté de son long Pontificat, en vérité, mais c'était juste, c'était nécessaire, et l'univers catholique l'applaudissait et l'approuvait en lui envoyant de vaillants soldats. A entendre certains historiens, Jules II n'aurait fait que guerroyer, oubliant que c'est lui qui distingua Bramante, Raphaël, Michel-Ange; lui qui commença Saint-Pierre, sans compter une foule d'autres grandes choses que le défaut d'espace nous empêche d'énumérer.

A suivre ...
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4294
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Jules II - Page 2 Empty Re: Jules II

Message  Sandrine Mer 17 Fév 2010, 4:53 am


Ses détracteurs mêmes, Moshein, Potter, la tourbe des protestants et des jansénistes, Guichardin, Mézeray, Fleury, Bérault-Bercastel, Vervorst, tout en le censurant, nous le montrent en tête de tout : un moment, un effet, dit Rohrbacher après Audin, « Jules II occupait toute la scène, on ne voit que lui. »

« Sans doute, dit de Maistre, c'est un très grand mal que les Papes soient forcés de faire la guerre; sans doute, Jules II fut trop guerrier, cependant l'équité l'absout jusqu'à un certain point qu'il n'est pas aisé de déterminer. Feller dit : Le Pontife Romain doit être l'arbitre de la paix, non le flambeau de la guerre ! - Oui, lorsque la chose est possible, mais s'il est attaqué, de quoi lui sert sa qualité de Père commun ? Doit-il se borner à bénir les canons pointés contre lui ?... Jules II fit une guerre mortelle aux Vénitiens, mais c'était pour ravoir les villes usurpées par eux ... Les Papes règnent depuis le IXe siècle au moins; or, on ne trouvera dans aucune dynastie plus de respect pour le territoire d'autrui et moins d'envie d'augmenter le sien ... On ne voit point de leur côté cette tendance à s'agrandir qui forme le caractère de toute souveraineté.

Jules II est le seul Pape qui ait acquis un territoire par les règles ordinaires du droit public, en vertu d'un traité qui terminait une guerre ; il se fit céder ainsi le duché de Parme. Mais cette acquisition, quoique non coupable, choquait cependant le caractère pontifical; elle échappa bientôt au Saint-Siège : à lui seul est réservé de ne posséder aujourd'hui que ce qu'il possédait il y a dix siècles. On ne trouve ici ni traités, ni combats, ni intrigues, ni usurpations. » ( Du Pape, 1. II, 5)

A suivre ...
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4294
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Jules II - Page 2 Empty Re: Jules II

Message  Sandrine Jeu 18 Fév 2010, 4:54 am

Audin, après avoir dit que pas un souverain ne songeait à la délivrance de l'Italie, ajoute : « Jules II domine toutes ces têtes couronnées, comme la coupole de Saint-Pierre, la flèche des autres églises. Il a un but, lui, un plan, une idée : c'est l'affranchissement de son pays qu'on envahit et qu'il veut sauver. Ne nous parlez pas de son ambition; n'est-elle pas sanctifiée par le but qu'il a devant lui, et où il arrivera malgré la fièvre qui le retient au lit, malgré les mouvements insurrectionnels du peuple romain, comme le jour où Pompée Colonna et Antoine Savelli parlent de monter au Capitole pour proclamer la république; malgré le serment que Louis XII a fait graver à Milan sur une monnaie d'or, où le destin de Rome est écrit en trois mots : Perdam Babylonis nomen; malgré les pleurs de ses cardinaux, qui lui montrent après la journée de Ravenne, les galères préparées à Ostie pour emmener le Pontife vaincu ? Est-ce que le Pape seul aurait le privilège de ne pouvoir se défendre ? Qu'on nous dise que Jules II aimait trop le casque et la cuirasse, qu'il maniait trop bien l'épée, qu'il restait trop longtemps à cheval, cela est possible, cela est écrit dans l'histoire, sur la pierre, sur l'airain, sur la toile; mais avouons que l'oeuvre la plus belle qu'un monarque tentera jamais dans l'intérêt d'un peuple, le salut de sa nationalité, n'aurait pas été accomplie par une de ces natures froides et tièdes, sans défauts comme sans vertus. »

L'abbé Rohrbacher dit à son tour : « Jules II fut le sauveur de l'Italie ... L'Italie allait être une province française ... Qu'un vieux Pape, presque toujours malade, s'avise de battre tout à la fois et le roi de France et l'empereur d'Allemagne, pour leur apprendre qu'il est maître chez lui, c'est certainement une chose curieuse. Ce qui ne l'est pas moins, c'est de voir des Français ou des Allemands, dans mainte histoire, reprocher à ce Pape, comme un abus scandaleux, de les avoir battus au lieu de s'en laisser battre. » De fait, il les a tous battus, puisqu'il est demeuré maître du champ de bataille.

Jules II achève l'oeuvre d'Alexandre VI contre les brigands, Alexandre VI a brisé la tyrannie féodale des barons de Rome et des environs, qui étaient, disait-il, les menottes de la Papauté; Jules II confirme cette victoire et éloigne un autre danger qui menace l'indépendance Papale, il expulse de l'Italie la domination française qui avait succédé à la domination impériale.

La Papauté devant l'histoire par le chanoine Fournier, Tome II, p 325 à 328

FIN
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4294
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Jules II - Page 2 Empty Re: Jules II

Message  ROBERT. Jeu 18 Fév 2010, 12:41 pm

.
Merci Sandrine sur cet exposé historique de S.S. Jules II, étoffé, entres autres, par l’Histoire universelle de l'Eglise Catholique par L’abbé Rohrbacher, La Papauté devant l'histoire par le Chanoine Fournier et l’Histoire des Papes par Fernand Hayward et qui met en déroute tous ses détracteurs et calomniateurs… study .
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum