Le serviteur infidèle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le serviteur infidèle

Message  gabrielle le Mer 18 Fév - 23:20

Imaginons un des plus grands roi de la terre possédant des milliers de serviteurs. Parmi les serviteurs immédiats de son royaume il en est un qu'il a ramassé dans la rue et à qui il a confié l'entretien de ses écuries et de ses étables en lui disant:

- Je te prends à mon service malgré ton indignité et ton incompétence, tu ne devras jamais ménager ni ton temps ni tes fatigues, tu devras prendre un soin jaloux de ce que je te confie, tu seras logé et nourri, mais je ne te paierai aucun gage.

Au bout d'un certain temps si tu m'as été fidèle,si tu sais m'aimer plus que tout, et tu sais me faire confiance,je te donnerai une récompense sans aucun prix que personne autre que moi ne peux te donner. Acceptes-tu ce que je t'offre?

- Oui maître, je suis prêt à tout pour te plaire et j'aie confiance en toi.

Les années passent, les doutes gagnent le coeur du serviteur, il regarde les autres serviteurs du roi, qui eux sont bien payés pour leur travail et réussissent à s'amasser une fortune personnelle très enviable tout en travaillant beaucoup moins et en s'amusant davantage.

Alors il parle à celui-ci, questionne celui-là et en vient à suivre les conseils de l'un de ses semblables qui réussit à le convaincre que puisque son maître lui demande beaucoup, il est en droit d'exiger beaucoup et qu'il doit demander à son maître une preuve que la récompense qu'il lui a promise sera bien celle qu'il a été dit et que cela vaut réellement la peine qu'il fasse ce qu'il a décidé.

Le serviteur se présente devant son maître et lui dit :

-- Maîte, je ne puis continuer ainsi, il faut que tu me prouves que ce n'est pas en vain que tu me fais travailler sans rénumération, en me donnant un aperçu de ce que sera la récompense que tu me donneras.

--Tu doutes de ma parole?

dit le maître

--Non, mais je n'y crois pas assez.

-- Tu n'as donc pas confiance en moi?

répond le maître

--Oui, ( dit le serviteur) mais pas assez.

--Tu ne m'aimes donc pas plus que tout au monde, plus que la récompense elle-même?

-- Je t'aime, mais pas assez

--Alors ( dit le maître) pour te montrer qu'un serviteur ne peut rien exiger de son maître, je vais te payer. Tu as travaillé pour moi cinq ans, je te donnerai le double du salaire que tu as mérité en compensation des inquiétudes que peut t'avoir causées l'incertitude dans laquelle tu as vécu pendant cinq ans, mais en plus je te donne ta notice, tu n'es plus à mon service.

Va chercher ailleurs un maître plus complaisant et moins exigeant, mais avant de partir je veux te montrer ce que tu aurais gagné si tu étais demeuré fidèle, confiant et si tu avais su m'aimer comme je dois être aimé. Il te restait très peu de temps à persévérer et j'aurais fait de toi mon héritier, je t'aurais donné en partage tout ce que je possède.

Voilà la récompense qui t'attendait, mais tu n'as pas su m'aimer comme je le mérite, alors retire-toi de moi, je te connais plus
.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum