L'Église au Canada - 1882 - quatre courants -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Église au Canada - 1882 - quatre courants -

Message  Roger Boivin le Jeu 09 Nov 2017, 2:03 pm



Ce que l'on vit présentement, ça se préparait de longue date :




L'EGLISE AU CANADA


7 janvier 1882

Dans le rapport sur la situation juridique de l'Eglise chez les différents peuples qu'il a fait devant le congrès des jurisconsultes catholiques, tenu à Lyon, M. Théry, avocat, dit, en parlant de l'Eglise au Canada :

" On peut donc résumer la situation de l'Eglise au Canada en disant que la loi lui assure une complète liberté, mais qu'il s'y rencontre deux courants, l'un athée et libre-penseur, s’affublant du masque du gallicanisme, pour essayer de soumettre l'Eglise au pouvoir civil : l'autre, au contraire, essentiellement catholique et romain, défendant énergiquement les droits de l'Eglise et ses libertés. Puisse ce second courant l'emporter ; le catholicisme a sauvé la petite nation du Canada au milieu des dangers sans nombre qu'elle a traversés depuis 1760, et lui a permis de devenir un grand peuple ; seul il pourra lui conserver sa force et sa prospérité. "

_____


14 janvier 1882

Nous avons reproduit, dans notre dernier numéro, l'opinion d'un jurisconsulte catholique de France sur la situation de l'Eglise au Canada ; d'après cet homme distingué, il y a ici, comme ailleurs, deux courants d'idées, l'un bon, catholique ; l'autre mauvais, anti-catholique. Cela est parfaitement vrai, seulement il convient d'ajouter que le mauvais courant d'idées au Canada se subdivise en quatre courants distincts mais tendant tous au même but : la perte de la société.

Nous avons d'abord le gallicanisme ou césarisme, qui veut l'omnipotence de l'Etat ; c'est le courant qui entraîne la Minerve et son école. Il y a, encore, le libéralisme catholique, qui cherche à soustraire la politique à toute influence religieuse ; c'est le courant de M. L. 0. David et de ceux qui pensent comme lui. Puis, l'indifférentisme, qui ne voit dans le monde aucun principe arrêté, qui accepte tout pourvu que cela paie ; nous avons nommé le courant où flotte M. Fabre, de l'Evénement. Enfin, le radicalisme, mal déguisé, qui se prépare à tout abolir aussitôt que les trois autres courants auront suffisamment préparé le terrain. Ce dernier courant est celui de la Patrie et consorts.

[La Minerve, l'Evénement et la Patrie, ce sont trois journaux]



_____


28 janvier 1882

Certaines personnes, qui devraient pourtant savoir mieux, ont bien ri, paraît-il, d'un de nos articles où nous parlions des quatre courants d'opinion qui se manifestent dans notre pays : le gallicanisme, le catholicisme libéral, l'indifférentisme, et le radicalisme. Pour ces quelques personnes, tout cela est une pure chimère. C'est bien, braves amis, riez pendant que vous en avez le loisir. Mais dans vingt-cinq ans d'ici, lorsque l'éducation sera sécularisée, lorsque nos écoles, nos collèges et notre université catholique seront laïcisés, vous ne rierez pas si fort. Nous disons dans vingt-cinq ans : mais si nous ne réagissons pas vigoureusement contre les quatre courants que vous ne voulez pas voir, cela viendra bien plus vite encore.

______




MÉLANGES -ou- RECUEIL D'ETUDES RELIGIEUSES, SOCIALES ET POLITIQUES -et- LITTÉRAIRE -par- J. Tardivel, Rédacteur en chef de la VÉRITÉ - Première Série - Tome I - Québec - 1887 :

https://archive.org/stream/mlangesourecue01tard#page/48/mode/2up


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Église au Canada - 1882 - quatre courants -

Message  ROBERT. le Jeu 09 Nov 2017, 3:02 pm

.
Dites-vous, mon cher Roger, que le diable "prépare la destruction" de l'Église depuis les tout débuts...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32433
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum