sedevacantisme lefebvriste ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

sedevacantisme lefebvriste ?

Message  Invité le Dim 21 Juin 2015, 3:37 am

Comment peut-on être sedevacantiste et lefèbvriste ?

Le sedevacantiste ne veut pas de messe una cum. Mais comment font-ils pour refuser d'aller à une messe una cum alors que leur évêque, Monseigneur Marcel Lefèbvre, n'a célébré que des messes una cum durant toute sa vie.
Comment font-ils pour regarder comme Catholique un évêque dont le pape n'était pas catholique ?
Peut-on vraiment être catholique en pensant qu'un évêque est plus catholique que son pape ou croire que son évêque est catholique tout en pensant que le pape de l'évêque ne l'est pas.
Peut-on sérieusement croire que l'évêque peut avoir une religion et son pape une autre et que tous deux peuvent cohabiter dans une même Eglise.

Peut-on au moins comprendre leur façon d'agir ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  gabrielle le Dim 21 Juin 2015, 8:23 am

Cela tient du mythe entretenu par des "sédévacs" que Mgr était le Saint Athanase des temps modernes.

Mgr L sert à un grand nombre de non una cum, pour établir une forme "d'autorité" de parole.

C'est pas logique mais, est-ce qu'il y a une logique catholique dans le milieu "tradis"... je ne pense pas.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  gabrielle le Dim 21 Juin 2015, 8:30 am

Faut pas oublier, que sans Mgr L, il n'y aurait jamais pas la nouvelle tendance mode des sacres épiscopaux !
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  Roger Boivin le Dim 21 Juin 2015, 10:52 am


Bien dit Moreno !
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10702
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  ROBERT. le Dim 21 Juin 2015, 11:05 am

gabrielle a écrit:Cela tient du mythe entretenu par des "sédévacs" que Mgr était le Saint Athanase des temps modernes.

...Ou nommé l'Évêque de fer, je pense...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  ROBERT. le Dim 21 Juin 2015, 11:07 am

.
Gabrielle explique bien la mentalité entre-deux-chaises de ML.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  Invité le Lun 22 Juin 2015, 6:27 am

gabrielle a écrit:Faut pas oublier, que sans Mgr L, il n'y aurait jamais pas la nouvelle tendance mode des sacres épiscopaux !

Vous ne pensez pas que Monseigneur Thuc l'a devancé et surpassé dans ce genre de pratique ?

La secte conciliaire a, elle aussi a continué ses sacres épiscopaux et l'élection de ses papes. Est-ce qu'il y avait à s'en alarmer ? Alors est-ce vraiment là le problème ?

Pourquoi faire deux poids deux mesures ?
Lefèbvre et Thuc sont-ils moins coupables que Paul VI d'avoir fabriqué et adopté le Concile Vatican II sans jamais s'en repentir ? C'est qui les fondateurs de l'église conciliaire si ce ne sont pas tous ces 2500 évêques qui ont signé ses hérésies qui en sont le fondement ?

introduire de la tradition dans l'église conciliaire, Ratzinger l'a fait aussi en légitimant le culte de Saint Pie V, faut-il l'encenser pour cela comme le fait la fraternité Saint Pie X ?

Il semble que le problème et la faute commune de tous ces gens-là, c'est d'avoir participé et d'avoir accepté la nouvelle religion de Vatican II. C'est de s'être fait un honneur de faire allégeance à une telle secte tout en engluant les gogos en jouant le rôle de grands critiques de leur église. Ainsi la secte était fondée et elle avait comme mission de rassembler toutes les hérésies et toutes les religions infidèles et pourquoi pas, comme cerise sur le gâteau d'y saupoudrer par dessus d'un peu de tradition et de catholicisme.

La démarche tradie qui est survenue ensuite, plusieurs années après, et qui consistait à faire du catholicisme dans cette nouvelle secte est totalement absurde si elle n'est pas encore plus pernicieuse que tout le reste de ces innovations.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  Invité le Lun 22 Juin 2015, 4:39 pm

Sur ce lien :
https://www.youtube.com/watch?v=ss6yUrBLGcA

Monseigneur Lefèbvre conclut en faveur des unacumistes dont il s'est fait le chef :

"Ils veulent bien que l'on ne soit pas d'accord avec le pape comme nous le sommes (c'est à dire pas la même foi pas le même culte et dépouiller de sa juridiction)
Mais ils ne veulent pas qu'il n'y ait pas de pape. Ils n'acceptent pas ça"

Réponse :
"Si quelqu'un donc dit que le bienheureux Apôtre Pierre n'a pas été établi par le Christ notre Seigneur chef de tous les Apôtres et tête visible de toute l'Église militante ; ou que ce même Apôtre n'a reçu directement et immédiatement du Christ notre Seigneur qu'une primauté d'honneur et non une primauté de juridiction véritable et proprement dite, qu'il soit anathème." (Pastor aeterunus Pie IX)

"Le Pontife romain, lorsqu'il parle ex cathedra, c'est-à-dire lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu'une doctrine sur la foi ou les moeurs doit être tenue par toute l'Église, jouit, par l'assistance divine à lui promise en la personne de saint Pierre, de cette infaillibilité dont le divin Rédempteur a voulu que fût pourvue son Église, lorsqu'elle définit la doctrine sur la foi et les moeurs. Par conséquent, ces définitions du Pontife romain sont irréformables par elles-mêmes et non en vertu du consentement de l'Église.
Si quelqu'un, ce qu'à Dieu ne plaise, avait la présomption de contredire notre définition, qu'il soit anathème."(Pastor aeterunus Pie IX)

Conclusion : Mgr Lefèbvre est doublement anathème pour avoir réformé les droits "irréformables" du Souverain Pontife dans l'Eglise.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  Invité le Mar 23 Juin 2015, 1:47 am

Mais ne nous y trompons pas ! Si Monseigneur Lefèbvre a voulu réformer le statut du pape dans l'Eglise ce n'est que pour que l'église conciliaire qu'il a fondée avec Paul VI continue d'être regardée comme étant l'Eglise catholique. Ce n'est que pour faire cadrer l'église conciliaire avec un fantôme d'Eglise catholique où l'Eglise catholique reste bonne sans la doctrine et le culte du pape !

La première phase de l'église de Vatican II, c'est en 1965, la fondation d'une église qui rassemble en son sein toutes les autres religions et qui la vide de son catholicisme (interdiction de la Messe de Saint Pie V). C'est l'établissement du dogme synchrétique qui s'est exprimé à Assise 20 ans plus tard. Or, cet Assise en dogme, les 2500 évêques l'ont signé et approuvé et Monseigneur Lefèbvre le premier !

La seconde phase de l'église conciliaire, c'est de raffiner le rassemblement de toutes les religions et remettre du catholicisme par dessus, c'est mettre la religion catholique dans l'égout de toutes les hérésies. Or, si des sectes ont réussi dans l'histoire à compiler les plus horribles éléments pour fonder leurs bases aucune d'entre elles n'a eu la perversité d'y rajouter du catholicisme.

Les traditionalistes se scandalisent de la Réunion d'Assise qui rassemble tous les chefs des fausses religions pour adorer le même dieu avec Jean-Paul II ! Mais que font ces traditionalistes avec leur pseudo catholicisme lefèbvriste en s'unissant à cette église de toutes les religions...pour prier le même dieu ? Ne font-ils pas la même chose que les conciliaires avec la particularité sacrilège de mettre ce qui est saint dans une oeuvre démoniaque.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  gabrielle le Mar 23 Juin 2015, 8:36 am

Moreno a écrit:
gabrielle a écrit:Faut pas oublier, que sans Mgr L, il n'y aurait jamais pas la nouvelle tendance mode des sacres épiscopaux !

Vous ne pensez pas que Monseigneur Thuc l'a devancé et surpassé dans ce genre de pratique ?

La secte conciliaire a, elle aussi a continué ses sacres épiscopaux et l'élection de ses papes. Est-ce qu'il y avait à s'en alarmer ? Alors est-ce vraiment là le problème ?

Pourquoi faire deux poids deux mesures ?
Lefèbvre et Thuc sont-ils moins coupables que Paul VI d'avoir  fabriqué et adopté le Concile Vatican II sans jamais s'en repentir ? C'est qui les fondateurs de l'église conciliaire si ce ne sont pas tous ces 2500 évêques qui ont signé ses hérésies qui en sont le fondement ?

introduire de la tradition dans l'église conciliaire, Ratzinger l'a fait aussi en légitimant le culte de Saint Pie V, faut-il l'encenser pour cela comme le fait la fraternité Saint Pie X ?

Il semble que le problème et la faute commune de tous ces gens-là, c'est d'avoir participé et d'avoir accepté la nouvelle religion de Vatican II. C'est de s'être fait un honneur de faire allégeance à une telle secte tout en engluant les gogos en jouant le rôle de grands critiques de leur église.  Ainsi la secte était fondée et elle avait comme mission de rassembler toutes les hérésies et toutes les religions infidèles et pourquoi pas, comme cerise sur le gâteau d'y saupoudrer par dessus d'un peu de tradition et de catholicisme.

La démarche tradie qui est survenue ensuite, plusieurs années après, et qui consistait à faire du catholicisme dans cette nouvelle secte est totalement absurde si elle n'est pas encore plus pernicieuse que tout le reste de ces innovations.

Thuc, caché dans une chambre d'hôtel n'a pas eu le même impact que Lefèbvre.

Pour la culpabilité + ou - je laisse à Dieu le soin d'en juger, ce que je sais, c'est que Dieu éclaire tout homme et de façon spéciale des évêques de la Sainte Église, or, si ces derniers n'ont pas bougé, le premier choc passé, dire qu'ils ne voyaient ou pas serait accusé Dieu.

Depuis le début de cette usurpation les prêtres n'avaient qu'un objectif: maintenir la Sainte Messe, ce qui était une fausse orientation qui aller aboutir à l'acceptation de l'hérésie de V2.

On ne doit pas en temps de guerre tenter de reproduire à tout prix les cérémonies comme si rien ne se passait, les gens s'y installent et les vapeurs d'encens les endorment d'un sommeil profond. Le devoir des prêtres ou évêques était de défendre la Sainte Église et sa sainte doctrine de crier sur le toits ce qui se passait afin de faire sortir rapidement les âmes de la secte, avant qu'elles ne perdent la foi par le venin de l'hérésie.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  ROBERT. le Mar 23 Juin 2015, 12:40 pm

gabrielle a écrit:
On ne doit pas en temps de guerre tenter de reproduire à tout prix les cérémonies comme si rien ne se passait, les gens s'y installent et les vapeurs d'encens les endorment d'un sommeil profond. Le devoir des prêtres ou évêques était de défendre la Sainte Église et sa sainte doctrine de crier sur le toits ce qui se passait afin de faire sortir rapidement les âmes de la secte, avant qu'elles ne perdent la foi par le venin de l'hérésie.
cheers
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  Invité le Mar 23 Juin 2015, 4:43 pm

Gabrielle a écrit :

"On ne doit pas en temps de guerre tenter de reproduire à tout prix les cérémonies comme si rien ne se passait...."

Faire "comme si" au lieu de faire "comme c'est" !

Au jugement le pourrons-nous nous justifier si nous avons fait "comme si"

Dieu viendra juger pour juger les hommes pas les autruches et les hommes qui auront fait les autruches, ils vont passer un sale quart d'heure quand ils sauront ce qui les attend pour l'éternité !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  ROBERT. le Mar 23 Juin 2015, 7:52 pm

.
Bonsoir cher ami. Comprenez Moreno que l’hérésie organisée, l’apostasie universelle, et la trahison généralisée dans laquelle nous nous

trouvons aujourd’hui fait que nous sommes dans un temps de guerre contre les ennemis de l’Église et sa doctrine, à commencer par

l’antipape Bergoglio. J’irai même plus loin: les Évêques et les prêtres sont inexistants aujourd’hui, convenez-en.  Il faut donc que les laïcs

prennent la défense, avec la grâce du Bon Dieu, selon leurs capacités, de la Sainte Église et de sa Doctrine.


Voici ce que S.S. Léon XIII et Saint Thomas d’Aquin disent à ce sujet:

.
Sapientiae Christianae, S.S. Léon XIII, 10 janvier 1890 a écrit:
Au milieu de toute cette invasion d’opinions insensées, dont Nous avons parlé, c’est assurément la mission de l’Église de protéger la vérité et d’arracher des âmes l’erreur; et cette mission, elle doit la remplir saintement et en tout temps, car à sa garde ont été confiés l’honneur de Dieu et le salut des hommes. Mais, quand les circonstances en font une nécessité, ce ne sont pas seulement les chefs qui doivent défendre l’intégrité de la foi, mais chacun est tenu de manifester à autrui sa foi, soit pour instruire et encourager les autres fidèles, soit pour repousser les attaques des incroyants. (S. Thomas, IIa-IIæ, qu. 3, art. 2, ad.2)
.

Ainsi que le Droit Canon:

Code de Droit Canon 1917, canon 1325, § 1 a écrit:
Les fidèles du Christ sont tenus de professer ouvertement leur foi dans toutes les circonstances où leur silence, leurs hésitations ou leur attitude signifierait une négation implicite de la foi, un mépris de la religion, une injure à Dieu ou un scandale pour le prochain.
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  Invité le Mer 24 Juin 2015, 1:54 am

ROBERT. a écrit:.


Voici ce que S.S. Léon XIII et Saint Thomas d’Aquin disent à ce sujet:

.
Sapientiae Christianae, S.S. Léon XIII, 10 janvier 1890 a écrit:
Au milieu de toute cette invasion d’opinions insensées, dont Nous avons parlé, c’est assurément la mission de l’Église de protéger la vérité et d’arracher des âmes l’erreur; et cette mission, elle doit la remplir saintement et en tout temps, car à sa garde ont été confiés l’honneur de Dieu et le salut des hommes. Mais, quand les circonstances en font une nécessité, ce ne sont pas seulement les chefs qui doivent défendre l’intégrité de la foi, mais chacun est tenu de manifester à autrui sa foi, soit pour instruire et encourager les autres fidèles, soit pour repousser les attaques des incroyants. (S. Thomas, IIa-IIæ, qu. 3, art. 2, ad.2)
.

Ainsi que le Droit Canon:

Code de Droit Canon 1917, canon 1325, § 1 a écrit:
Les fidèles du Christ sont tenus de professer ouvertement leur foi dans toutes les circonstances où leur silence, leurs hésitations ou leur attitude signifierait une négation implicite de la foi, un mépris de la religion, une injure à Dieu ou un scandale pour le prochain.
.

Merci Robert pour ces citations que je ne connaissais pas !
On a du boulot sur la planche et si je comprends bien, ce n'est pas une option, c'est un ordre et un devoir pour chacun de nous !

Il me semble que le but minimal n'est pas acquis.
En effet, sur les 6 milliards d'hommes combien y'en a-t-il qui savent que l'Eglise catholique, la seule Eglise de J-C n'est pas à Rome !
Or, pour se sauver comment feront-ils s'ils ne connaissent pas le chemin, s'ils ne savent pas, ou ne peuvent pas savoir à cause de notre silence, où est l'Eglise catholique pour lui appartenir ?

Si nous ne faisons rien pour les éclairer sur ce sujet capital, nous sommes par avance condamnés par Saint Thomas. En effet, nous avons méprisé l'Eglise car ce n'est pas normal de ne pas la faire connaître si nous la connaissons, ce n'est pas normal quand l'Eglise est "éclipsée" comme l'a prophétisé la Vierge de la Salette que nous ne dénoncions pas par qui et par quoi elle est cachée. Nous devons expliquer et faire savoir au monde entier dans la mesure de nos moyens (mais actuellement ils ne sont pas si petits que l'on croit) que l'église conciliaire qui cache l'Eglise catholique n'est pas l'Eglise et qu'il faut croire que derrière cette usurpatrice qui a réussi à mettre l'Eglise aux oubliettes aux yeux du monde , elle reste l'Eglise de J-C. Elle mérite la foi et l'amour de tous les hommes et que même dans cette situation elle est toujours là pour nous sauver et toujours aussi puissante et pleine de grâces.

Nous sommes avec Monseigneur Lefèbvre quand il constate que Rome a perdu la foi mais nous ne pouvons le louer et le reconnaître catholique car sa conclusion est mortifer pour les âmes, c'est de dire que Rome a perdu la foi et qu'elle reste le Siège du Bienheureux Pierre. Monseigneur Lefèbvre n'a jamais été catholique à partir du Concile Vatican II parce il l'a fondé par ses hérésies et ensuite, quelques apparences contraires ou plutôt contradictoires, il n'a joué le rôle, il n'a été qu'un des chefs de cette maudite secte et il n'a eu de cesse que de lui donner des fidèles.
Rome a perdu la foi et parce qu'elle a perdu la foi elle est devenue le Siège de l'Antechrist. ("Rome perdra la foi et deviendra le Siège de l'Antechrist", message de La Salette)

Je trouve que l'expression de Gabrielle qui dit que Monseigneur Lefèbvre s'est assis entre deux chaises est maladroite. Elle ne reflète pas la réalité, c'est laisser croire que depuis le Concile, Monseigneur Lefèbvre était par intermittence sur un des Siège des Apôtres et qu'après le Concile il a joué parfois le rôle d'un évêque catholique en agissant au nom de l'Eglise catholique. Si tel est le cas, il faut dire et précisé en quoi Monseigneur Lefèbvre a été catholique et reconnaître aussi, inévitablement, que son église et ses papes ont été catholiques et pas moins que lui !

Cette confusion volontaire et très orientée sur Monseigneur Lefèbvre est aussi utilisée en faveur de l'église conciliaire. Je viens de voir l'opinion de Ploncard d'Assac au sujet de l'église conciliaire, opinion qui a toujours trainé dans les milieux tradis. "Le Concile a été imprudent", "le Concile a été ambigu","Le Concile a mal été interprété à cause des progressistes" le Concile ne s'est pas assez référé à la tradition, le Concile aurait pu mieux faire ou même comme l'a dit l'odieux Monseigneur Lefèbvre : "il faut interpréter le Concile à la lumière de la Tradition"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  gabrielle le Mer 24 Juin 2015, 8:48 am

Salut Moreno!

C'est fou mais vous me faite penser à quelqu'un et je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Suspect

Entre deux chaises, n'est pas une expression que j'utilise souvent, il me semble.

Il pouvait avoir un temps d'hésitation... la situation étant incroyable.

A l'impossible nul n'est tenu, faisons ce que nous pouvons et Dieu fera le reste, il ne faut pas oublier que la prière est la plus forte de nos armes. La Petite Thérèse est Patronne des missions et pourtant elle n'a pas bougé de son cloître.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17745
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  ROBERT. le Mer 24 Juin 2015, 11:09 am

gabrielle a écrit:Salut Moreno!  C'est fou mais vous me faite penser à quelqu'un et je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Suspect  

Faut mettre Colombo ou Poirot  là-dessus...  Wink
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: sedevacantisme lefebvriste ?

Message  Invité le Mer 24 Juin 2015, 1:04 pm

Gabrielle a écrit :

"...la prière est la plus forte de nos armes. La Petite Thérèse est Patronne des missions et pourtant elle n'a pas bougé de son cloître"

Oui prions, Dieu est toutpuissant !

Cependant, il est à remarquer que sa prière ne l'a pas empêché d'avoir cette démarche d'être intéressée par tous les hommes du monde entier.


Deux exemples dans sa vie peuvent en donner une idée :

Quand elle était encore toute petite, elle avait prié pour qu'un grand bandit condamné à mort assassin et rebelle contre la religion se convertisse. Elle a prié, beaucoup prié et sans doute intensément prié et elle s'est débrouillée pour fureter le journal le jour de sa mise à mort où elle eut la joie immense de voir que ses voeux s'étaient accomplis. Il avait embrassé le crucifix avec affection avant de mourir.

Et lorsqu'elle était au couvent elle avait parrainé un missionnaire avec lequel elle correspondait pour participer et suivre avec la plus grande attention la conversion des infidèles dans les terres lointaines.
Donc la prière n'a peut-être pas pour seule efficacité d'épaissir la corne des genoux !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum