SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, A LA VEILLE DE SON EXIL EN 404.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, A LA VEILLE DE SON EXIL EN 404.

Message  ROBERT. le Sam 31 Déc 2011, 3:59 pm





"Une horrible tempête m'environne de toutes parts; les vents sont déchaînés et les flots soulevés me menacent de leur fureur; mais mon cœur est calme au milieu de cette tourmente : placé sur le rocher inébranlable de la foi, je ne crains pas le naufrage. Non, la mer en fureur ne peut renverser ce roc sur lequel je suis assis, et toute la rage des vents et des flots ne peut submerger cette nacelle de Jésus-Christ. Eh! Pourquoi donc, craindrais-je ? Qu'est-ce donc qui pourrait me faire trembler? Serait-ce la mort ? Mais la mort est pour moi un gain. Serait-ce l'exil ? Toute la terre est au Seigneur. Redouterais-je la perte des biens ? Je suis entré nu dans le monde, j'en sortirai dans le même état. Je méprise les menaces du monde et je me ris de toutes ses caresses. Je redoute la pauvreté aussi peu que je désire les richesses; je ne crains pas la mort et je ne souhaite de vivre que pour votre plus grande utilité. Aussi en vous rappelant les persécutions présentes, je vous exhorte à ne point perdre courage. Nul sur la terre ne pourra nous séparer, car il. est écrit : Ce que Dieu a uni, l'homme ne pourra le séparer.

Ne craignez pas pour l'Église, elle a des promesses d'immortalité; les hommes sont-ils donc plus forts que le Seigneur ? D'un clin d'œil il fait trembler la terre; il parle, et ce qui était ébranlé est affermi. L'Église est plus forte que le ciel : Le ciel et la terre passeront et mes paroles ne passeront pas. Et quelles sont ces paroles ? Vous êtes Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle. Si vous n'en croyez point les paroles, croyez du moins les faits. Que de tyrans ont voulu triompher de l'Église ! Que d'instruments de supplices préparés ! Que de feux allumés ! Que de bêtes féroces déchaînées ! Que de glaives aiguisés contre elle ! Toujours l'Église est sortie victorieuse. Que sont devenus les hommes qui lui ont fait la guerre ? On ne parle plus d'eux; leur nom est tombé dans l'oubli. Mais l'Église ? L'Église brille plus que l'astre qui nous éclaire. La gloire de ses ennemis est éclipsée, la gloire de l'Église est immortelle.... Jésus-Christ est avec moi, que pourrais-je craindre ? Quand les flots de la mer, quand les chefs des peuples se soulèveraient contre moi, tout cela ne serait pour moi qu'un vain amas de poussière. Je n'aurais pas refusé de partir dès aujourd’hui si mon amour pour vous ne m'avait retenu. Je ne cesse de dire : Seigneur, que vôtre volonté soit faite; non la volonté de tel ou tel, mais la vôtre. C'est là ma force, le ferme rocher où je me tiens, le rempart solide qui me défend. Si Dieu le veut, que cela soit. Veut-il que je reste ici ? Je lui rends grâce; veut-il que j'aille partout ailleurs ? Je lui rends grâce encore.


(Saint Jean Chrysostôme, à la veille de son exil en 404)






HISTOIRE DE S. JEAN CHRYSOSTOME
ARCHEVÊQUE DE CONSTANTINOPLE, DOCTEUR DE L'ÉGLISE.

SA VIE, SES OEUVRES, SON SIÈCLE, INFLUENCE DE SON GÉNIE.
PAR M. L'ABBÉ J.-B. BERGIER, Missionnaire de Beaupré.
Quasi sol refulgens, sic fille effulsit in templo Dei
Il a brillé comme un soleil resplendissant dans le temple de Dieu.
Ecclésiastique. ch. 50, v. 7.
AMBROISE BRAY, ÉDITEUR, 66, RUE DES SAINTS-PÈRES. PARIS, 1856, Livre VI, paragraphe XVII.

.
À suivre.




Dernière édition par ROBERT. le Sam 31 Déc 2011, 4:04 pm, édité 1 fois (Raison : balisage)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32333
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, A LA VEILLE DE SON EXIL EN 404.

Message  Javier le Sam 31 Déc 2011, 4:52 pm

Merci bien pour ce dossier, mon cher Robert.

Le début est déjà prometteur et très intéressant !
avatar
Javier

Nombre de messages : 1834
Localisation : Ilici Augusta (Hispania)
Date d'inscription : 26/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, A LA VEILLE DE SON EXIL EN 404.

Message  ROBERT. le Sam 31 Déc 2011, 7:27 pm

.
Gracias Javier.

Debo publicar mañana, si el Deu quiere más.

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32333
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, A LA VEILLE DE SON EXIL EN 404.

Message  ROBERT. le Dim 01 Jan 2012, 3:28 pm







"Que rien ne vous trouble; continuez de vaquer â la prière. Le démon a suscité ces mouvements afin d'éteindre votre ardeur pour ce saint exercice; mais il n'a pu réussir et nous vous avons trouvés plus zélés et plus fervents. Demain je me rendrai avec vous à l'église pour prier; ou plutôt partout où je serai, vous y serez avec moi; partout où vous serez, j'y serai avec vous. Nous ne sommes qu'un corps; le corps ne peut être séparé de la tête ni la tête du corps. Nous sommes séparés par les lieux, mais unis par la charité : la mort même ne pourra rompre cette union. Quand mon corps mourrait, mon âme vivra et se souviendra de mon peuple. Pourrais-je vous oublier ? Vous êtes mes frères, vous êtes ma vie, vous êtes ma gloire; ma gloire augmente à proportion que vous faites des progrès dans la piété; ma vie est déposée en vous comme les richesses dans un trésor. Je suis prêt à être immolé mille fois pour vous; et ce n'est pas une grâce que je vous accorde, mais une dette que je vous paye, puisque le bon Pasteur donne sa vie pour ses brebis. Oui, je suis prêt à être immolé mille fois pour vous, à donner mille têtes, si je les avais. Cette mort serait pour moi le principe de l'immortalité; la persécution présente est ma gloire et mon salut. Est-ce donc pour mes biens ou est-ce pour mes fautes qu'on me persécute, en sorte que je doive m'affliger ? Non, mais c'est à cause de l'amour que je vous porte; c'est parce que je ne néglige rien pour que vous soyez à l'abri de tout péril, pour qu'aucun ennemi n'entre dans le bercail, pour que mon troupeau reste entier. La seule cause de mes combats suffit pour m'obtenir la couronne. Que ne dois-je pas souffrir pour vous ? Vous êtes mes concitoyens, mes frères, mes enfants, mes membres, le corps dont je suis le chef; vous êtes ma lumière, ou plutôt vous m'êtes plus agréables que la lumière même. Les rayons du soleil me procurent-ils d'aussi grands avantages que mes peuples ? Les rayons du soleil me sont utiles dans la vie présente; mon peuple me vaut une couronne dans la vie future. Je parle à des hommes qui m'écoutent; et peut-on être plus zélé que vous pour m'entendre ? Vous avez veillé pendant un si grand nombre de jours sans que rien n’ait pu vous abattre. La longueur du temps, les craintes, les menaces n'ont pu affaiblir votre courage; vous avez tenu ferme contre tout. Que dis-je ! Vous avez tenu ferme; je vous ai vus, ce que je désirais toujours, mépriser les choses de ce monde, quitter la terre, vous transporter dans le ciel, et, dégagés des liens du corps, marcher à grands pas vers la patrie bienheureuse. Voilà mes couronnes, voilà ce qui me console, voilà ce qui me soutient, voilà ma vie, voilà pour moi le principe de l'immortalité, voilà ce qui me fait rendre d'éternelles actions de grâces à Dieu, à qui soient la gloire et l'empire dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il."

(Saint Jean Chrysostôme, à la veille de son exil, en 404)

.
FIN





HISTOIRE DE S. JEAN CHRYSOSTOME
ARCHEVÊQUE DE CONSTANTINOPLE, DOCTEUR DE L'ÉGLISE.

SA VIE, SES OEUVRES, SON SIÈCLE, INFLUENCE DE SON GÉNIE.
PAR M. L'ABBÉ J.-B. BERGIER, Missionnaire de Beaupré.
Quasi sol refulgens, sic fille effulsit in templo Dei
Il a brillé comme un soleil resplendissant dans le temple de Dieu.
Ecclésiastique. ch. 50, v. 7.
AMBROISE BRAY, ÉDITEUR, 66, RUE DES SAINTS-PÈRES. PARIS, 1856, Livre VI, paragraphe XVII.
.

avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32333
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, A LA VEILLE DE SON EXIL EN 404.

Message  gabrielle le Mar 03 Jan 2012, 7:56 am

Très beau texte ..

Il est frappant de lire comment ce grand saint fait peu de cas de la persécution, car elle est injuste et par ce fait elle lui rend gloire.

Ce trait établie la ressemblance entre l'âme et Notre-Seigneur.

Merci Robert.

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17761
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, A LA VEILLE DE SON EXIL EN 404.

Message  ROBERT. le Mar 03 Jan 2012, 12:16 pm

.
Suivons la sérénité de Saint Jean Chrysostôme qui suit l'exemple de Notre-Seigneur.

Le texte de Saint Jean Chrysostôme me rappelle ce beau texte d’Isaïe (L, 8-9):


Près de moi est celui qui me justifie, qui me contredira ? présentons-nous ensemble, qui est mon adversaire ? qu’il s’approche de moi. Voici que le Seigneur Dieu est mon aide, qui est-ce qui me condamnera ? etc ( Glaire)
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32333
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum