Apostolat et Pie XII

Aller en bas

Apostolat et Pie XII Empty Apostolat et Pie XII

Message  Lucie le Mer 28 Juil 2010, 9:09 am

ALLOCUTION AUX JEUNES D'ACTION CATHOLIQUE ITALIENNE
(4 novembre 1953)1


Après avoir reçu le matin les lauréats du Concours de Culture Religieuse [7] le Pape reçut en audience un grand nombre de jeunes qui avaient participé à ce même concours.
Le Saint-Père se réjouit en voyant cette jeunesse assemblée :


Notre premier et cordial salut est pour vous, très chers fils, jeunes d'Action Catholique, vainqueurs du Concours national de culture religieuse. L'affluence de multitudes de fidèles sans cesse plus nombreuses Nous a contraint à réserver l'audience spéciale de ce matin à quatre-vingts de vos compagnons vainqueurs des « éliminatoires » diocésaines et régionales. Toutefois, vous ne devez pas penser pour cela que vous êtes moins chers à Notre coeur paternel : Nous aimons avec la plus tendre affection tous les jeunes d'Action Catholique parce qu'ils sont Notre joie et Notre couronne.

Il n'y a pas si longtemps, Nous avons confié à vos aumôniers Nos espérances à votre sujet, Nos soucis et Nos désirs. Nous Nous bornerons à insister sur la nécessité absolue pour vous de serrer les rangs et d'être, comme vous en avez le devoir et le désir, une pacifique et vaillante armée, prête à obéir à tout signe de l'Eglise, à tout signe du Pape [8].

Cet empressement et ce zèle à exécuter les moindres désirs du Vicaire du Christ ont toujours été une des pierres précieuses de la couronne d'or de la jeunesse italienne d'Action Catholique : généreusement prête à n'importe quel sacrifice afin que cet éclat ne soit pas terni, que cette glorieuse tradition ne soit pas interrompue.

Il y eut des périodes difficiles au cours de l'Histoire de l'Eglise.

Si jamais la jeunesse catholique en venait à douter ou à discuter quand l'Eglise et le Pape donnent des enseignements et des directives, elle ne serait pas digne de son histoire ni de ses gloires.

Dans l'histoire de l'Eglise — vous le savez — il y a toujours eu des périodes difficiles et particulièrement troublées. Presque toujours il s'agissait de certains problèmes qui exigeaient avec urgence une solution appropriée. Rappelez-vous les invasions des barbares qui menaçaient de bouleverser la civilisation chrétienne naissante ; pensez aux luttes pour la libre élection du Pontife Romain contre les ingérences abusives de Souverains impérieux et de puissantes familles ; représentez-vous en pensée le schisme d'Occident, le philosophisme et toute l'apostasie tendant à la déchristianisation complète de la société humaine.

L'Eglise a cependant triomphé.

Lors de ces périodes, ceux qui s'en seraient tenus aux apparences, auraient cru à de réels périls pour l'existence ou tout au moins pour l'oeuvre de l'Eglise parmi les hommes, mais en réalité, avec l'aide de son Fondateur divin et Chef invisible, elle y a trouvé et pendant toute la durée des siècles, elle y trouvera jusqu'à des occasions de progresser : une précision accrue de sa doctrine, une reprise admirable de sainteté à l'intérieur et l'extension de son apostolat à d'autres terres, grâce à ses missions. A côté des prévaricateurs, Dieu suscite les Saints ; aux hérétiques, Il oppose les Docteurs ; la violence des empereurs autocrates est contenue par la vaillance des Papes ; tandis que la fameuse réforme protestante est combattue par l'oeuvre grandiose de la restauration catholique.

Aujourd'hui encore l'Eglise est gravement menacée :

Chers fils ! Aujourd'hui encore, le monde traverse une de ces périodes les plus graves, et ce n'est pas la première fois que Nous signalons le fait aux hommes surpris devant le contraste entre les lumières d'un gigantesque progrès technique et les ténèbres d'une funeste décadence morale, non seulement du fait d'une immodestie sans cesse plus hardie dans la mode, la tenue, les spectacles, mais également en raison de la négation progrès-

sive des vérités fondamentales sur lesquelles reposent le divin Décalogue et la conduite chrétienne de la vie. Il semble que les structures humaines rendent chaque jour plus difficile aux esprits le chemin vers la connaissance, l'amour et le service de Dieu et vers la fin ultime qui est la possession de Dieu dans Sa gloire et Sa félicité.



Ici encore les jeunes d'Action Catholique sont la grande espérance de demain.

Devant une telle désorientation, devant une telle haine et de telles ténèbres, l'Eglise se tient éternellement vigilante avec sa lumière et son amour. Et dans l'Eglise — Nous le savons — d'innombrables phalanges d'âmes d'élite sont prêtes à n'importe quelle entreprise, à n'importe quel holocauste pour l'aider à sauver encore une fois le monde.

Voulez-vous, très chers jeunes gens — avec vos cinq cent cinquante mille compagnons disséminés dans l'Italie — être l'avant-garde d'une jeune armée constructrice ?

Etes-vous prêts à démontrer votre amour pour l'Eglise, pour le Pape ?

Certains leur livrent une terrible guerre avec une stratégie perfide et une tactique sournoise ; voulez-vous combattre pour eux et avec eux ?

Les hommes meurent, même ceux qui semblaient immortels ; les institutions humaines s'écroulent, les chutes les plus inattendues se succèdent les unes après les autres. Et l'Eglise assiste avec sérénité à toute aube nouvelle et est caressée par les rayons naissants de tout nouveau soleil.

http://www.clerus.org/bibliaclerusonline/pt/b51.htm

Lucie
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum