Oecuménisme luciférien

Aller en bas

Oecuménisme luciférien

Message  gabrielle le Ven 18 Juin 2010, 9:25 am

Œcuménisme : Nouvel élan pour la mission chrétienne et l’œcuménisme

Conférence mondiale d’Edimbourg sur la mission

ROME, Mardi 15 juin 2009 (ZENIT.org) - « Nouvel élan pour la mission chrétienne et l'œcuménisme à Edimbourg », titre France Catholique pour cette réflexion d'Antoine Arjakovsky sur le rassemblement d'Edinbourg.

Nouvel élan pour la mission chrétienne et l'œcuménisme à Edimbourg

La conférence mondiale d'Edimbourg sur la mission «  Témoigner du Christ aujourd'hui  » s'est achevée le dimanche 6 juin 2010 par une célébration au siège de l'ancien Parlement écossais, là où s'était tenue la première assemblée œcuménique des temps modernes en juin 1910. Plus de 1200 personnes se sont jointes aux 300 délégués représentant 60 pays et les principales confessions chrétiennes (catholique, orthodoxe, orientale, anglicane, réformée, luthérienne, évangélique, pentecôtiste, etc.). Les participants de ce jubilé œcuménique et missionnaire ont adopté un «  Appel commun  » qui commence par les paroles suivantes  : «  Nous croyons que l'Église, signe et symbole du Royaume de Dieu, est appelée aujourd'hui à témoigner du Christ par le partage de la mission d'amour de Dieu et par le pouvoir transfigurateur de l'Esprit Saint.  »

La cérémonie à l'Assembly Hall était conduite par l'archevêque anglican de York, John Sentamu en présence des autorités spirituelles de toutes les Églises représentées et de Mgr Brian Farrell, secrétaire du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens, le pasteur Olav Fykse Tveil, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises et Geoff Tunnicliffe, directeur de l'Alliance évangélique mondiale.

Une délégation orthodoxe et orientale de 12 personnes était présente à cette assemblée, dont l'archevêque Nifon de Targoviste (Église orthodoxe roumaine), Mgr Geevarghese Mor Coorilos (Église syriaque orthodoxe), le père Myhail Gundyaev (Église orthodoxe russe), Petros Vassiliadis (Église orthodoxe de Grèce), Antoine Arjakovsky (Institut d'études œcuméniques de Lviv, Patriarcat œcuménique), etc.

La première assemblée missionnaire mondiale d'Edimbourg en 1910 avait réuni les grands acteurs baptistes, réformés, luthériens et anglicans du mouvement œcuménique du XXe siècle comme John Mott ou Charles Brent. Il n'y avait eu à l'époque aucun représentant du monde catholique et orthodoxe et certains continents comme l'Amérique du Sud n'étaient pas représentés. Le mot d'ordre de la conférence avait été la mission «  from the West to the rest  » (de l'Occident au reste du monde).

En 2010, les missionnaires du XXIe siècle réunis en Écosse, à la fois enthousiastes à l'égard des progrès de la mission chrétienne et de l'œcuménisme au XXe siècle mais aussi critiques à l'égard du visage colonialiste et prosélyte pris parfois en certains lieux par la mission, ont préféré parler d'une mission «  from everywhere to everyone  » (de partout et vers chacun).

©️ France Catholique

C'est ici l'occasion d'exposer et de réfuter la fausse théorie dont visiblement dépend toute cette question et d'où partent les multiples activités concertées des non-catholiques en vue de confédérer, comme nous l'avons dit, les églises chrétiennes.

Les auteurs de ce projet ont pris l'habitude d'alléguer, presque à l'infini, les paroles du Christ : " Qu'ils soient un... Il n'y aura qu'un bercail et qu'un pasteur " (Joan. XVII, 21; X, 15), mais en voulant que, par ces mots, soient signifiés un voeu et une prière du Christ Jésus qui, jusqu'à ce jour, auraient été privés de résultat. Ils soutiennent, en effet, que l'unité de foi et de gouvernement, caractéristique de la véritable et unique Eglise du Christ, n'a presque jamais existé jusqu'à présent et n'existe pas aujourd'hui; que cette unité peut, certes, être souhaitée et qu'elle sera peut-être un jour établie par une entente commune des volontés, mais qu'il faut entre-temps la tenir pour une sorte de rêve. Ils ajoutent que l'Eglise, en elle-même, de sa nature, est divisée en parties, c'est-à-dire constituée de très nombreuses églises ou communautés particulières, encore séparées, qui, malgré quelques principes communs de doctrine, diffèrent pour tout le reste; que chaque église jouit de droits parfaitement identiques; que l'Eglise ne fut une et unique que tout au plus depuis l'âge apostolique jusqu'aux premiers conciles oecuméniques.

Il faut donc, disent-ils, négliger et écarter les controverses même les plus anciennes et les divergences de doctrine qui déchirent encore aujourd'hui le nom chrétien, et, au moyen des autres vérités doctrinales, constituer et proposer une certaine règle de foi commune: dans la profession de cette foi, tous sentiront qu'ils sont frères plus qu'ils ne le sauront; seulement, une fois réunies en une fédération universelle, les multiples églises ou communautés pourront s'opposer avec force et succès aux progrès de l'impiété.

C'est là, vénérables frères, leur opinion commune. Il en est, toutefois, qui affirment et concèdent que le protestantisme a rejeté trop inconsidérément certains dogmes de foi et plusieurs pratiques du culte extérieur, agréables et utiles sans aucun doute, que l'Eglise Romaine, au contraire, conserve encore. Ils se hâtent, d'ailleurs, d'ajouter que cette Eglise Romaine, elle aussi, s'est égarée, qu'elle a corrompu la religion primitive en lui ajoutant certaines doctrines moins étrangères que contraires à l'Evangile et en obligeant à y croire; parmi ces doctrines, ils citent en premier lieu celle de la primauté de juridiction attribuée à Pierre et à ses successeurs sur le siège romain. Dans ce nombre, il en est, assez peu, il est vrai, qui concèdent au Pontife romain soit une primauté honorifique, soit une certaine juridiction ou pouvoir, qui, estiment-ils toutefois, découle non du droit divin mais, d'une certaine façon, du consentement des fidèles; d'autres vont jusqu'à désirer que leurs fameux congrès, qu'on pourrait qualifier de bariolés, soient présidés par le Pontife lui-même. Pourtant, si on peut trouver des non-catholiques, d'ailleurs nombreux, qui prêchent à pleine voix une communion fraternelle dans le Christ Jésus, on n'en trouverait pas à qui vienne la pensée de se soumettre et d'obéir au Vicaire de Jésus-Christ quand il enseigne et quand il commande. Entre-temps, ils affirment qu'ils traiteront volontiers avec l'Eglise Romaine, mais à droits égaux, c'est-à-dire en égaux avec un égal; mais s'ils pouvaient traiter, il ne semble pas douteux qu'ils le feraient avec la pensée de ne pas être tenus, par le pacte éventuellement conclu, à renoncer aux opinions en raison desquelles, encore maintenant, ils restent dans leurs errements et dans leurs erreurs hors de l'unique bercail du Christ.

Dans ces conditions, il va de soi que le Siège Apostolique ne peut, d'aucune manière, participer à leurs congrès et que, d'aucune manière, les catholiques ne peuvent apporter leurs suffrages à de telles entreprises ou y collaborer; s'ils le faisaient, ils accorderaient une autorité à une fausse religion chrétienne, entièrement étrangère à l'unique Eglise du Christ.

Pouvons-nous souffrir - ce serait le comble de l'iniquité - que soit mise en accommodements la vérité, et la vérité divinement révélée? Car, en la circonstance, il s'agit de respecter la vérité révélée. Puisque c'est pour instruire de la foi évangélique tous les peuples que le Christ Jésus envoya ses Apôtres dans le monde entier et que, pour les garder de toute erreur, il voulut qu'ils fussent auparavant instruits de toute vérité par l'Esprit-Saint (Joan. XVI, 13), est-il vrai que, dans l'Eglise que Dieu lui-même assiste comme chef et gardien, cette doctrine des Apôtres a complètement disparu ou a été jamais falsifiée? Si notre Rédempteur a déclaré explicitement que son Evangile est destiné non seulement aux temps apostoliques, mais aussi aux âges futurs, l'objet de la foi a-t-il pu, avec le temps, devenir si obscur et si incertain qu'il faille aujourd'hui tolérer même les opinions contradictoires?

Si cela était vrai, il faudrait également dire que tant la descente du Saint-Esprit sur les Apôtres que la présence perpétuelle de ce même Esprit dans l'Eglise et la prédication elle-même de Jésus-Christ ont perdu, depuis plusieurs siècles, toute leur efficacité et tout leur utilité: affirmation évidemment blasphématoire.
Mortalium Animos

Il est facile de voir la complète contradcition de doctrine....

Cela montre encore une fois la rupture.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17831
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  Louis le Ven 18 Juin 2010, 9:32 am

.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11810
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  ROBERT. le Ven 18 Juin 2010, 10:31 am

.

L’article de ZENIT me fait penser à la photo où l’on voyait Montini au temps de v2, avec le pasteur luthérien, anglican, de Taizé, etc. Une photo

prise à la Conférence mondiale d’Édimbourg montrerait l’ "évolution" ou plutôt les progrès de la révolution montinienne vers la religion

universelle noachide et du gouvernement mondial.


Par contre, quand on lit l’Encyclique Mortalium Animos qui suit l’article de ZENIT, on voit bien la "continuité" — ou plutôt l’entêtement

diabolique — qui existe entre l’Église catholique et v2, l’entêtement à ne pas voir plutôt la RUPTURE qui existe bel et bien entre l’Église et v2,

entre le Christ et Bélial, entre Dieu et Mammon…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  JCMD67 le Ven 18 Juin 2010, 10:55 am

Par contre,
quand on lit l’Encyclique Mortalium Animos qui suit l’article de
ZENIT, on voit bien la "continuité" — ou plutôt l’entêtement diabolique..

Vous avez raison cher Robert, c'est tout à fait diabolique...

Ces gens là croient professer une meme foi (Ephesiens IV, v 5), or:

- les conciliaires affirment la primauté de Pierre (comme Dogme), contrairement à tous les autres.
- les conciliaires et les orthodoxes affirment ensemble que le pain et le vin deviennent vraiment corps et sang du Christ (Dogme) contrairement à tous les autres.
Sans parler des Dogmes concernant la Bienheureuse Vierge Marie etc...

Bref, j'ai beau cherché, je ne vois pas d'unité de foi là dedans...
avatar
JCMD67

Nombre de messages : 3552
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  ROBERT. le Ven 18 Juin 2010, 11:34 am

JCMD67 a écrit:
Par contre,
quand on lit l’Encyclique Mortalium Animos qui suit l’article de
ZENIT, on voit bien la "continuité" — ou plutôt l’entêtement diabolique..

Vous avez raison cher Robert, c'est tout à fait diabolique...

Ces gens là croient professer une meme foi (Ephesiens IV, v 5), or:

- les conciliaires affirment la primauté de Pierre (comme Dogme), contrairement à tous les autres.
- les conciliaires et les orthodoxes affirment ensemble que le pain et le vin deviennent vraiment corps et sang du Christ (Dogme) contrairement à tous les autres.
Sans parler des Dogmes concernant la Bienheureuse Vierge Marie etc...

Bref, j'ai beau cherché, je ne vois pas d'unité de foi là dedans...

...Et il n'y en a jamais eu, il n'y en a pas et il n'y en aura jamais non plus... quoique qu'en disent les beaux parleurs...

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  JCMD67 le Ven 18 Juin 2010, 12:05 pm

ROBERT. a écrit:
JCMD67 a écrit:
Par contre,
quand on lit l’Encyclique Mortalium Animos qui suit l’article de
ZENIT, on voit bien la "continuité" — ou plutôt l’entêtement diabolique..

Vous avez raison cher Robert, c'est tout à fait diabolique...

Ces gens là croient professer une meme foi (Ephesiens IV, v 5), or:

- les conciliaires affirment la primauté de Pierre (comme Dogme), contrairement à tous les autres.
- les conciliaires et les orthodoxes affirment ensemble que le pain et le vin deviennent vraiment corps et sang du Christ (Dogme) contrairement à tous les autres.
Sans parler des Dogmes concernant la Bienheureuse Vierge Marie etc...

Bref, j'ai beau cherché, je ne vois pas d'unité de foi là dedans...

...Et il n'y en a jamais eu, il n'y en a pas et il n'y en aura jamais non plus... quoique qu'en disent les beaux parleurs...

.

Absolument.

Tout ce cinéma n'a pour but que d'installer dans l'esprit de chacun le maudit relativisme (la négation du Dogme).

Diabolique.
avatar
JCMD67

Nombre de messages : 3552
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  gabrielle le Lun 21 Juin 2010, 12:11 pm

L'unité visée n'est doctrinale mais bien naturelle,

Ne pas tuer, voler, mentir etc... cela devrait être commun à tous en raison de la loi naturelle.

L'hypocrisie de ces hommes est l'élévation de ce naturalisme au rang de doctrine commune...
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17831
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  ROBERT. le Lun 21 Juin 2010, 12:47 pm

gabrielle a écrit:L'hypocrisie de ces hommes est l'élévation de ce naturalisme au rang de doctrine commune...

Ce naturalisme ne vient-il pas de Jacomo qui dit: l'homme nait bon, la société le corrompt ?
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  Louis le Lun 21 Juin 2010, 1:09 pm

gabrielle a écrit:Ne pas tuer, voler, mentir etc... cela devrait être commun à tous en raison de la loi naturelle.
C'est-tu cela qu'ils appellent le noachisme ?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11810
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  Louis le Lun 21 Juin 2010, 4:42 pm

gabrielle a écrit:Ne pas tuer, voler, mentir etc... cela devrait être commun à tous en raison de la loi naturelle.
Cette note me fait penser à une autre réflexion. Aujourd'hui, c'est la Fête de Saint Louis de Gonzague. On peut y lire dans l'Évangile (Matthieu 22) : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Ce qui me fait penser à la note de Gabrielle. Okay, mais... il ne faut pas oublier ce qu'en dit Notre-Seigneur : que c'est le second et qu'il est semblable au premier à savoir : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Qui est, lui, le premier et le plus grand commandement.

Avec leur oecuménisme luciférien, on dirait qu'ils pensent que le 2ème commandement est réalisable sans le premier. Vous savez ce que j'en pense : leur oecuménisme est tout aussi utopique que si qulqu'un voudrait faire pousser des pommes sur un manche à balai : c'est impossible.

Le second sans le premier, c'est chimérique;
faire croire aux gens le second réalisable sans le premier c'est diabolique.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11810
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  gabrielle le Jeu 24 Juin 2010, 6:03 pm

Louis a écrit:
gabrielle a écrit:Ne pas tuer, voler, mentir etc... cela devrait être commun à tous en raison de la loi naturelle.
C'est-tu cela qu'ils appellent le noachisme ?

Voici un lien qui explique le noachisme

La religion noachide.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17831
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  gabrielle le Jeu 24 Juin 2010, 6:10 pm

"La Franc-maçonnerie est bien la résurrection de la religion noachique, celle du Patriarche Noé, cette religion antérieure à tout dogme et qui permet de dépasser les différences et les oppositions de confessions".

Le "Chevalier de Ramsay" est un personnage-clé de la Franc-maçonnerie au XVIIIème siècle. Consulter le Dictionnaire de la Franc-maçonnerie du "frère " Ligou. Il fut admis à la Royal Society et fut initié franc-maçon à la Horn Lodge en mars 1730.

Il introduisit en France la franc-maçonnerie de rite écossais, et développa l'idée d'une fraternité universelle. Il rêvait de soucher sur le catholicisme une conception universelle de la religion
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17831
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  Louis le Jeu 24 Juin 2010, 8:10 pm

Merci Gabrielle pour le lien sur le noachisme. Wink

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11810
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  Roger Boivin le Sam 06 Aoû 2016, 10:27 am


Schisme de 1877

Si toutes les confessions religieuses sont bienvenues dans la Franc-Maçonnerie, on demande toutefois aux maçons de croire en «Dieu et l’immortalité de l’âme ». Les textes Francs-Maçons font aussi référence au « Grand architecte de l’univers ». Les loges francophones d’Europe, en conflit avec l’Église Catholique, prennent leurs distances par rapport à ces croyances et refusent d’exiger de leurs membres qu’ils croient en un « Être Suprême ». En 1877, les plus hautes autorités Franc-Maçonniques en Angleterre déclarent que la Franc-Maçonnerie Française, sous la bannière du Grand Orient de France, ainsi que le Grand Orient de Belgique, sont irrégulières en raison de leur caractère de plus en plus athée. Les deux branches de la Franc-Maçonnerie demeurent séparées aujourd’hui.


http://lesignesecret.historiatv.com/les-societes/francs-macons-16.html

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11175
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oecuménisme luciférien

Message  Roger Boivin le Sam 19 Mai 2018, 2:52 pm



C'est juste wiki, mais tout de même, c'est très révélateur  !


Œcuménisme

L’œcuménisme, parfois orthographié écuménisme, est un mouvement interconfessionnel qui tend à promouvoir des actions communes entre les divers courants du christianisme, en dépit de leurs différences doctrinales, avec pour objectif l'« unité visible des chrétiens »1.

Se développant à partir de la fin du XIXe siècle, l'œcuménisme se concrétise aujourd'hui par l'existence de divers accords, de nombreuses instances de dialogue, mais aussi par un certain nombre de réalisations concrètes, comme des entreprises de traduction commune des textes saints ou la semaine de prière commune pour l'unité des chrétiens.

Parmi les pionniers de l’œcuménisme, on dénombre le patriarche orthodoxe Germain V de Constantinople, l’évêque anglican américain Charles Brent, le pasteur réformé hollandais Willem Visser 't Hooft, le prêtre catholique français Yves Congar ou encore l'archevêque luthérien suédois Nathan Söderblom et le laïc américain John Mott, qui ont tous deux reçu le prix Nobel de la paix pour cette activité.

[..]

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C5%92cum%C3%A9nisme

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11175
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum