POÉSIES de Saint Jean de la Croix

Te Deum :: Te Deum :: ART :: Poésie

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

POÉSIES de Saint Jean de la Croix - Page 2 Empty Re: POÉSIES de Saint Jean de la Croix

Message  Monique Mer 09 Nov 2022, 7:42 am

Deuxième partie


21.
Ils resplendissent de lumière, de beauté.
Ils ne redoutent plus de chutes,
Ils sont dans l'allégresse et les délices
En voyant qu'ils n'ont plus à craindre
Souffrance, vieillesse, mort, blessures.

22.
Il n'y a plus pour eux de succession de temps,
Ils sont devenus éternels.
Le feu qui les embrase
Ne les consume jamais
En ses flammes ils trouvent une vie nouvelle.

23.
Pour eux point de changement,
Ils sont abîmés dans les flots de l'amour,
Leur amour ne diminue jamais,
Mais ils sont toujours pleins de verdeur
Et de santé, quoique blessés d'amour.

24.
Dans cette cité la vigueur de la mortalité
A disparu avec la mort,
Il n'y a plus rien qui fléchisse
Ou qui ait un sort malheureux,
Parce que tout y est durable et fort.

25.
Tous connaissent les secrets
Que les autres ont dans le cœur.
Tous ont la même pensée
Et le même avis.

26.
Aucun désaccord ne se manifeste jamais
Leur joie est profonde
De se voir en si noble compagnie,
C'est d'un même pain et d'un même aliment
Que toutes ces légions
Se nourrissent dans la joie et l'allégresse.

27.
Ce que l'un d'eux veut, tous le veulent,
Et ce que tous veulent, chacun d'eux le veut.
Il n'y a pas entre eux de différences de vues,
Bien que chacun attende de Dieu
La récompense qu'il a méritée.

28.
Ils sont satisfaits et cependant affamés
Les nobles habitants de cette cité,
Ils sont désaltérés et très altérés cependant
Non de vaines jouissances
Mais de souveraines délices.

29.
Leur faim ne leur cause pas de souffrance
Leur soif ne les afflige pas ni ne les tourmente.
Là il n'est pas question de chagrin,
Rien ne les mécontente,
Personne ne leur adresse de reproches.

30.
Ils sont heureux de leur sort
Et n'ambitionnent pas un poste plus élevé,
Ils sont à l'abri de la mort,
Ne craignent pas de tomber dans la pauvreté
Ni de déchoir de leur état ou de leur noblesse.

31.
Avec des voix sonores
Ils chantent sans cesse des cantiques nouveaux,
Ils adressent mille et mille louanges au Dieu
Un dans son Essence et Trine dans ses Personnes
A l'intérieur de ce palais cristallin.

32.
Les instruments de musique retentissent
Des airs les plus suaves et les plus harmonieux,
Les anges de leur côté font entendre
Les mélodies les plus douces
Et sans cesser se réjouissent de leur félicité.

33.
Ils répètent: Saint, Saint, Saint,
Est le Seigneur dont nous jouissons,
Ils redisent sans cesse,
Adorons notre Dieu
Que nous contemplons dans ce séjour.
(C'est ici que se terminent les strophes interpolées, dit le P. Gérard. III, p. 190).


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 12499
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

POÉSIES de Saint Jean de la Croix - Page 2 Empty Re: POÉSIES de Saint Jean de la Croix

Message  Monique Jeu 10 Nov 2022, 8:18 am

Troisième partie


34.
Oh! heureuse et bienheureuse
L'âme qui voit Dieu présent!
Oh! mille fois heureuse est-elle!
Car elle s'abreuve à la fontaine
Qui coulera éternellement pour elle!

35.
Ô patrie véritable,
Repos des âmes qui habitent en toi
Et leur consolation parfaite.
Là les justes ne pleurent jamais.

36.
La vie du temps
Comparée à toi, ô vie éternelle,
Est tellement vile
Qu'on peut l'appeler
Non une vie, mais une mort très cruelle.

37.
Ô vie courte et dure
Que ne suis-je dépouillé de toi!
Ô tombeau étroit
Quand donc sortirai-je de toi
Par mon Époux après lequel je soupire!

38.
Ô mon Dieu, que ne puis-je me voir
Tout embrasé de votre saint amour!
Hélas, hélas! Que ne puis-je
Sortir de cet esclavage
Et être transformé dans la gloire avec vous!

39.
Oh! quand? Ô amour! Oh quand?
Quand donc serai-je en cette gloire infinie?
Quand donc arrivera-t-il ce quand?
Quand donc abandonnerai-je ces scories,
Et obtiendrai-je une victoire si complète?

40.
Quand me verrai-je uni à vous,
Ô mon bon Jésus, par un amour si fort
Que tous les aboiements
Du monde, de la chair, de la mort,
Du démon ne pourront pas me priver de ce bonheur?

41.
Quand donc, ô mon Dieu serai-je incendié
Du feu de votre doux amour?
Quand donc entrerai-je en lice?
Quand donc serai-je jeté
Dans le foyer de votre amour consumé?

42.
Oh! que ne suis-je
Ravi promptement par cet amour si intense?
Quand est-ce que je serai placé
Dans ce bienheureux état
Pour n'en sortir jamais plus?

43.
Ô mon Dieu, vous qui êtes tout mon Bien,
Ma gloire, mon repos, ma consolation,
Tirez-moi de la fange
Et de ce misérable séjour
Pour que j'aille avec vous là-haut dans le ciel.

44.
Unissez-moi à vous, ô mon Dieu.
En me séparant de ce qui m'en empêche
Enlevez-moi ce froid
Qui chasse votre amour
Et qui vous en donne si peu.

45.
Oh! si votre amour s'allumait
Au point d'embraser mon cœur
Oh! s'il m'embrasait
Oh! s'il me consumait
Oh! s'il détachait mon âme de mon corps!

46.
Ouvrez, Seigneur, la porte
De votre amour à ce misérable.
Donnez une espérance certaine
De l'amour éternel
A ce misérable ver de terre.

47.
Ne tardez pas à me témoigner votre amour
Faites que je vous donne un amour profond.
Ne tardez pas à jeter sur moi un regard d'amour
Ô Dieu tout-puissant!
Puisque vous ne me perdez jamais de vue.

48.
Vous me commandez de vous appeler
Vous me commandez de vous aimer
Et c'est tout mon désir,
Mais, ô Seigneur, et vous? Quand donc? Quand donc?

49.
Quand donc me répondrez-vous,
Pour me donner l'amour que je demande?
Tournez-vous vers moi, ô Seigneur,
Considérez que je meurs
Et il semble que vous me fuyez.

50.
Allons! Seigneur-Dieu Éternel
Douceur de mon âme et ma gloire,
Envoyez-moi vite le bien éternel.
Donnez-moi enfin un jour serein,
Votre lumière, votre amour, votre grâce!

51.
Vers vous je soupirerai
Tant que durera ma captivité,
Je ne cesserai jamais
De vous présenter mes suppliques
Tant que vous ne m'aurez pas élevé jusqu'à vous et couronné.

52.
Si je vous oublie jamais,
Ô mon Dieu, mon amour, mon Bien-Aimé
Que je tombe dans l'oubli
Et qu'aucune créature
Ne s'occupe plus de mon triste sort!


A suivre...




Monique
Monique

Nombre de messages : 12499
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

POÉSIES de Saint Jean de la Croix - Page 2 Empty Re: POÉSIES de Saint Jean de la Croix

Message  Monique Ven 11 Nov 2022, 7:23 am

XXII


1.
Si ma basse condition
Avait des flammes d'amour assez fortes
Pour absorber la mort
Si elles grandissaient au point
Que les eaux des mers fussent un incendie.

2.
Si ensuite elles arrivaient
A remplir les trois machines du monde
Et à les embraser
De façon à les convertir en elles-mêmes.

3.
Et que tout ne fut plus qu'un seul et immense amour
Je ne crois pas que je pourrais
Tant est vive la soif d'amour que je ressens
Aimer comme je le voudrais
Et les flammes dont je parle ne pourraient
Satisfaire pour un instant ma soif d'amour.

4.
Car ces flammes comparées
A ce feu éternel sans égal
Ne sont pas plus
Qu'un atome dans le monde
Ou qu'une goutte dans l'immensité des mers.

5.
Mon cœur composé d'argile
Qui n'a point de chaleur et ne dure
Que ce que dure la fleur des champs
Qui à peine fleurie
Est desséchée par le vent et tombe.

6.
Comment pourra-t-il jamais
S'embraser au point que ses faibles clartés
Montent comme il le voudrait
Jusqu'à ces sommets élevés
Où habite le Père Éternel, Père des lumières.

7.
Ô misérable état
Que celui où l'amour a si peu d'essor
Qu'il ne fait pas
Un vol aussi élevé
Que le mérite l'amour souverain.

8.
Bien plus, ses forces pour prendre son vol
Sont tellement limitées,
Il en est si pauvre
Et ses plumes sont tellement pesantes
Que son vol est à peine un essai.

9.
Si du moins mon vol, quelque bas qu'il soit,
Portait les flammes de mon amour
Au moins jusqu'au ciel
Et là les présentait
A mon Dieu pour qu'il les considère!

10.
Son feu éternel
Les embraserait de ses flammes brûlantes,
Elles seraient aussitôt
Absorbées et imprégnées
Et enfin transformées dans ce feu éternel.

11.
Ce feu tout en demeurant en soi
Convertirait en soi ses mêmes flammes,
Et en s'embrasant de leur amour
Se communiquerait aux miennes
Et les ferait brûler du même amour.
Ainsi serait comblé
Le profond désir de mon cœur
Parce qu'alors il se verrait
Absorbé et transformé
Par les liens les plus étroits et pleinement satisfait.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 12499
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

POÉSIES de Saint Jean de la Croix - Page 2 Empty Re: POÉSIES de Saint Jean de la Croix

Message  Monique Sam 12 Nov 2022, 7:12 am

XXIII

(Le saint avait coutume de faire de pieuses récréations aux fêtes de Noël. Or, à l'une
de ces fêtes, se trouvant tout rempli d'une sainte jubilation, il prit une petite statue de
l'Enfant Jésus, il se mit à danser en prononçant ces trois vers.)

Mon doux et tendre Jésus,
Si l'amour doit mettre fin à ma vie
L'occasion actuelle lui est propice.



XXIV

Oubli de la Créature,
Souvenir du Créateur,
Vigilance sur notre intérieur,
Amour du Bien-Aimé.



XXV

(C'est une tradition que le Saint adressait cette sentence aux étudiants de l'Ordre.)

Religieux et étudiants
Mais religieux avant tout.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 12499
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

POÉSIES de Saint Jean de la Croix - Page 2 Empty Re: POÉSIES de Saint Jean de la Croix

Message  Monique Dim 13 Nov 2022, 7:10 am

POÉSIES ATTRIBUÉES
AU SAINT

I


Mon Seigneur et mon Dieu, souvenez-vous,
Que par ma foi j'ai déjà vu votre figure
Et que sans elle il n'y a pas de gloire pour moi.

Dès le jour où je vous ai vu je suis devenu tel
Que rien ici-bas ne pourra
Me contenter une heure ni même un moment.

Je n'ai de goût pour rien, ô Dieu de ma vie,
Toute ma joie est de vous contempler
Et ce qui me prive de cette joie, c'est que je ne jouis pas de vous.

Si vous voulez, mon Dieu, cette absence
Je regarderai mes angoisses comme des consolations
Tout le temps que je vivrai sur cette terre.

Il n'y aura plus de contentement en moi
Si je ne sais pas, ô mon Dieu, que je puis vous voir.
Là où l'on ne craint pas de vous perdre.

Quand viendra-t-il ce jour fortuné
Où je pourrai jouir de vous, ô ma gloire,
Une fois séparé de ce corps si gênant?

Là seront les joies sans mesure
Que j'aurai de vous voir si glorieux
Et cela constituera le contentement de ma vie.

Oh! Que sera-ce de vous voir un jour
Quand, malgré les souffrances d'ici-bas, cette pensée
procure tant de consolation?
Emmenez-moi donc, ô Seigneur, à votre ciel.

Si durant le temps de ma vie je devais accroître
Un peu la gloire que j'aurai dans votre être
Certes je ne voudrais pas l'achever encore.

Ce moment où j'entrerai dans la gloire éternelle
Finira mes peines et mes chagrins
Que je n'en garderai même plus le souvenir.

Si j'ai perdu à ne pas vous servir
J'ai gagné tout autant à vous connaître
Aussi je veux désormais vous aimer toujours.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 12499
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

POÉSIES de Saint Jean de la Croix - Page 2 Empty Re: POÉSIES de Saint Jean de la Croix

Message  Monique Lun 14 Nov 2022, 6:33 am

II


Dites-moi, cieux et terre, et vous, océans,
Montagnes, vallées et collines,
Vignes, moissons et olivaies,
Herbages, fleurs et prairies,
Dites-moi où habite
Celui qui vous donne l'être et la beauté.

Et vous, anges célestes, qui jouissez de sa vue,
Âmes qui l'aimez et le possédez,
Épouses qui désirez cet époux divin
Et qui soupirez après ses doux embrasements,
Dites-moi où habite
Celui qui vous donne l'être et la beauté.

Hélas! Rien ne me répond. Tout fait silence.
Pourquoi quand vous vous taisez, tout le reste est-il muet?

Mon âme le cherche en elle-même sans le trouver.
Mon cœur est dans un dénuement complet.
Hélas! Hélas! S'il se lève dans mon combat
Qui sera ma défense? Qui me servira de bouclier?
Ô joie de mon âme et ma gloire!
Vous absent, comment vivrai-je un jour heureux?

Où êtes-vous allé, ô mon Époux Bien-Aimé?
Pourquoi laissez-vous seul celui qui vous aime?
Où sont vos rayons, ô soleil de toute beauté?
Pourquoi avez-vous caché votre flamme?
Si, tout anxieux, vous recherchez le pécheur.
Pourquoi ne pas répondre à qui vous aime?
Et me cacher votre face, ô doux ami de mon âme
Et me traiter en ennemi?

Pourquoi êtes-vous parti sans me rien dire?
Pourquoi ne m'avez-vous pas dit un mot alors?
Laissez-vous toucher ô doux ami, par les soupirs
Que je vous envoie jusqu'à votre retour.
Venez, ou commandez-moi de vous suivre
Ou sinon, Seigneur, faites-moi mourir!
Que je ne vive plus sans vous voir revenir!

Si vous êtes, ô mon Bien-Aimé, sur les hauteurs,
Donnez-moi des ailes pour que je vous atteigne.

Si vous demeurez dans les âmes qui sont pures,
Pourquoi ne purifiez-vous pas ma pauvre âme?
Si vous habitez dans les créatures
Dites-moi quelles sont celles où vous habitez,
Où est votre habitation, ô amour plein de suavité,
Pour que le monde sans vous ne s'achève pas.

Oiseaux aux chants pleins de douceur,
Serpents, animaux, poissons,
Dites-moi, si vous le savez, où il est
Celui qui vous donne l'être et la beauté.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 12499
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

POÉSIES de Saint Jean de la Croix - Page 2 Empty Re: POÉSIES de Saint Jean de la Croix

Message  Monique Mar 15 Nov 2022, 5:41 am

III


DÉFINITION DE L'AMOUR


L'amour est un je ne sais quoi,
Qui vient je ne sais où,
Qui entre je ne sais par où
Et donne la mort je ne sais comment.

C'est une touche délicate
Qui frappe sans faire de bruit
Et parfois prive de sens
Sans qu'on sente comment elle est produite.
Et sans qu'on sache comme cela s'est passé,
Elle se meut on ne sait vers quel but,
Elle entre on ne sait par où
Et elle donne la mort on ne sait comment.

Elle est toujours dans un endroit fixé
Et aussitôt au moment voulu,
Elle se meut comme un feu
Depuis les profondeurs du firmament,
Mais bien qu'elle soit dans un endroit fixé,
On ne sait alors d'où elle vient,
Car elle se meut on ne sait par où
Et elle donne la mort on ne sait comment.

Elle fait une divine blessure
Qui cause une glorieuse mort.
Et cela est de telle sorte
Qu'on meurt et qu'on reste avec la vie,
On voit Dieu et on ne le voit pas.
Je ne sais comment il se cache,
Je ne sais par où il entre
Et il donne la mort je ne sais comment.


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 12499
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

POÉSIES de Saint Jean de la Croix - Page 2 Empty Re: POÉSIES de Saint Jean de la Croix

Message  Monique Mer 16 Nov 2022, 6:50 am

IV


PLAINTES DU CHRIST AU PÉCHEUR


Tandis qu'il est élevé sur une croix très haute
Le Christ Jésus souverain
Se plaint du malheureux pécheur
Et se lamente en vain
De ce traître, de ce tyran.

Il remplit l'air de ses gémissements
Mais non le cœur endurci
De cette âme insensée
Du pécheur inhumain,
De ce traître, de ce tyran.

Mille et mille fois il lui répète ces paroles,
Dis-moi, tyran, pourquoi fuis-tu
Celui qui, pour te faire du bien,
S'est fait ton frère selon la chair,
Ô traître, ô tyran!

Entre dans le jardin du ciel
Qu'est son cœur meurtri
Et tu jouiras de ses délices,
L'automne, l'hiver et le printemps,
Ô traître, ô tyran!

Tu te perds en te perdant
Et moi, en te gagnant, je ne gagne rien.
Si ce n'est que j'endure la mort
Pour donner la vie à un pécheur.
Ô traître, ô tyran!

Reviens à moi, pécheur,
Réconcilions-nous, aujourd'hui,
Reçois-moi pour ton ami
Et cesse d'être pécheur,
Ô traître, ô tyran!


A suivre...


Dernière édition par Monique le Jeu 17 Nov 2022, 8:13 am, édité 1 fois
Monique
Monique

Nombre de messages : 12499
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

POÉSIES de Saint Jean de la Croix - Page 2 Empty Re: POÉSIES de Saint Jean de la Croix

Message  Monique Jeu 17 Nov 2022, 7:56 am

V

PLAINTES DE L'ENFANT JÉSUS
AU PÉCHEUR


De cette roche virginale
Qu'entoure une mer en furie.
Le Seigneur nouveau-né
Se plaint de l'homme terrestre.
Le traître, le tyran.

Il se manifeste en mille soupirs ardents
Ce cœur souverain
Et devient une fontaine de larmes
Pour monter déjà combien il souffre
Ô traître, ô tyran!

Pour toi je suis tout tremblant de froid,
Et toi tu es vain et orgueilleux
Mais n'oublie pas qu'à la fin
Tu dois tomber entre mes mains.
Ô traître, ô tyran!

Car j'ai des signes
Que tu es dans l'erreur et le péché.
J'ai voulu pour t'élever davantage
Descendre du ciel à cette vallée.
Ô traître, ô pécheur!

Montre-toi reconnaissant,
Ô cœur si inhumain,
Car je m'honore d'avoir ton amour
Comme un bien-aimé courtisan,
Ô traître, ô tyran!

En t'aimant, j'ai fait un acte
De noble chevalier
Et toi, en ne me payant pas de retour,
Tu agis comme un grossier,
Ô traître, ô tyran!


A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 12499
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

POÉSIES de Saint Jean de la Croix - Page 2 Empty Re: POÉSIES de Saint Jean de la Croix

Message  Monique Ven 18 Nov 2022, 7:18 am

VI


L'âme est entrée dans l'oubli
Et elle sait plus en un instant
Que si elle recevait tout à la fois
Les connaissances que lui fournissent les sens.

Elle voit en Dieu
Le présent, le passé et l'avenir
Et par la foi elle recevra
Ce qu'elle verra ensuite éternellement.


FIN
Monique
Monique

Nombre de messages : 12499
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


Te Deum :: Te Deum :: ART :: Poésie

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum