THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Jeu 17 Jan 2019, 11:08 am

https://messe.forumactif.org/t1370p75-the-broken-cross-la-croix-cassee-par-piers-compton#129170

Neuvième partie

O changement au-delà du rapport, de la pensée ou de la conviction!
Milton.



La section suivante a été écrite avec quelques craintes. D'un côté, cela conduit, dans une partie ultérieure, à des événements surprenants, obscènes, profanateurs, qui se sont déroulés dans des bâtiments consacrés par le rituel et par l'histoire, que le catholique toujours pratiquant peut préférer ignorer. D'autre part, il traite de l'enseignement de l'Église sur la messe, ou plutôt de ce que l'Église a enseigné sur la messe lorsqu'elle parlait encore avec une autorité reconnue même par ceux qui refusaient de l'accepter. Il est donc nécessaire, pour éclairer la compréhension de ceux qui ne connaissent peut-être pas cet enseignement, de jeter un coup d'œil sur quelques aspects essentiels le concernant.

La messe n'était pas simplement un service. C’était l’acte central de la vie de l’Église, un grand mystère par lequel le pain et le vin étaient consacrés et devenaient ainsi le corps et le sang du Christ. C’était le sacrifice du Calvaire répété, un gage du salut accompli par le Christ qui était là, sous les espèces sacrées du pain («Ceci est mon corps») et du vin, sur l’autel.

Chaque fois qu'un catholique se retrouvait dans un environnement étranger, la messe était là en tant que point de ralliement pour son culte. Il en avait été ainsi, avec quelques modifications mineures, pour les catholiques latins depuis les premiers siècles du christianisme (à peu près à partir du VIIe siècle). C'est ainsi que l'Église l'a enseigné et les fidèles ont cru, jusqu'à la fin des temps, à un rempart contre l'erreur qui a inspiré un air de sainteté - ou d'impressionnante entourloupe, appelez cela comme vous voulez - qui a été reconnu par les dévots comme par les incrédules.

A SUIVRE...

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Misa_t10


Dernière édition par Monique le Ven 18 Jan 2019, 10:08 am, édité 1 fois (Raison : Correction du mot ''étrange(r)'')
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Ven 18 Jan 2019, 8:43 am

Typique de ceux qui savaient cela était le libéral et protestant Augustin Birrell, 1850-1933, qui était autrefois secrétaire pour l'Irlande. '' C'est la Messe qui compte,'' dit-il. ''Il s'agit de la Messe qui fait la différence, si difficile à définir, entre un pays catholique et un autre protestant, entre Dublin et Edimbourg.''

La qualité unique de ce que l'on peut appeler, en termes piétonniers, un repère dans la religion, a toujours influencé les plans de ceux qui s'efforcent de vaincre l'Église. La messe a toujours été debout sur leur chemin, une pierre d'achoppement qui devait être démolie avant leur attaque pourrait faire des progrès. Elle a été dénigrée comme une superstition de base, une simple opération des mains, accompagnées de mots, qui trompaient les sur-crédules. L'assaut contre elle a été le plus lourd, et en partie réussie, au XVIe siècle ; et quand l'Église a repris son souffle, elle a appelé un concile qui a pris son nom de la petite ville de Trente, qui devint plus tard une province italienne, où les principes de la Contre-Réforme ont été définis. Et ces principes ont pris forme, en grande partie, en tant que  défense du point focal qui n'avait jamais été perdu de vue - la Messe.

Elle a été codifiée par Pie V, le futur saint qui avait commencé sa vie de berger et qui, conformément au verdict de Rome selon lequel le mariage d'Henri VIII avec Anne Boleyn n'était pas valide, a déclaré que leur enfant, la reine anglaise Elizabeth I, était donc hérétique et bâtard. Et dès lors, les échos de sa fermeté, d'un tonnerre intransigeant mais toujours digne, avaient vécu en association avec l'ancienne cathédrale romane de Trente, lieu qui donne son nom, Tridentine, à l'ordre de la Messe qui devait passer dans l'usage général pour toute l’Église, et pour tous les temps.

Le Missel qu'il a rédigé, et dans lequel cela a été décrété, ne laisse aucun doute à ce sujet : ''A aucun moment à l'avenir, un prêtre ne pourra être contraint d'utiliser une autre manière de dire la Messe. Et pour éviter une fois pour toutes les scrupules de conscience et la crainte de sanctions et de censures ecclésiastiques, nous déclarons par la présente que c'est en vertu de notre autorité apostolique que nous décrétons et prescrivons que notre présent ordre doit être perpétuel et qu'il ne pourra jamais être révoqué ou modifié légalement à une date ultérieure ".

Le décret avertissait spécifiquement que " toutes les personnes en autorité, de quelque dignité ou rang que ce soit, les cardinaux ne sont pas exclus, et leur ordonnait, par stricte obéissance, de ne jamais utiliser ou autoriser d'autres cérémonies et prières de Messe que celles contenues dans ce Missel ".

Cela a été répété, comme pour dire doublement clairement, même à ceux qui étaient déjà convertis, qu'il parlait en tant que Pape : " Ainsi ce Concile parvient à la vraie et authentique doctrine sur ce vénérable et divin Sacrifice de l'Eucharistie - la doctrine que l'Église Catholique a toujours tenue, et qu'elle tiendra jusqu'à la fin du monde, comme elle l'a appris du Christ Notre-Seigneur lui-même, des Apôtres et du Saint-Esprit ".
TBC...

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) San_pi10
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Sam 19 Jan 2019, 10:34 am

Peu d'affirmations papales ont été plus explicites. La messe, comme on l'appelle généralement, devait être
préservée, inaltérée et inaltérable, pour toujours.
Mais le cardinal Bugnini,
qui s'était accroché à
son poste après que son appartenance à une société secrète eut été connue, et Paul VI, qui avait été affecté par l'ignorance d'une telle révélation, ne fit qu'un bref résumé de la déclaration du pape Saint Pie V.


On a appris par la suite qu'une vingtaine d'années avant que Vatican Deux ne produise le livre traditionnel de la messe, un prêtre-professeur avait été chargé d'élaborer des plans pour des changements liturgiques progressifs ; en décembre 1963, le Concile a introduit de nouvelles pratiques et une nouvelle formulation qui, au début, ne touchait guère le public.

Mais le Pape Paul et le Cardinal Bugnini, assistés du Cardinal Lercaro, sont allés de l'avant, avec l'aide de non-catholiques qu'ils appelaient '' experts faisant autorité en matière de " ''Théologie sacrée.''
TBC...

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Bugnin10
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Dim 20 Jan 2019, 9:16 am

   2.

  Les experts appelés à amender le Très Saint Sacrement de l'Église catholique comprenaient un ou deux protestants, le chanoine Ronald Jasper, Robert McAfee Brown, un presbytérien, le frère Thurion, un luthérien, un calviniste, un rabbin et un certain Joachim Jeremias, un ancien professeur à l'Université Gottingen qui nie la divinité du Christ.

  Bugnini a dit qu'ils étaient simplement présents en tant qu'observateurs, qu'ils n'avaient pas voix au chapitre lorsque les changements ont été discutés. Mais à part le fait qu'ils ont prétendu avoir joué un rôle actif dans le Concile, qu'ils l'ont commenté et ont fait des suggestions, il suffit de se demander : pourquoi, sans un but précis, ont-ils jamais été invités à participer ?

Quelle que soit la décision de ce sac très mélangé, a dit le Pape Paul, ''il sera en accord avec la volonté de Dieu''. Il devait aussi correspondre au tempérament de " l'homme moderne ". Et ce qui est ressorti de leurs délibérations, c'est un Novus Ordo (Nouvelle Messe), véritable signe des temps, qui signifiait que l'ère d'une ''MiniMesse'' et de la musique 'pop' dans l'Église, avec toutes les profanations qu'elle conduisait, était sur le point de commencer.

  De telles innovations extrayaient une obéissance aveugle de ceux qui croyaient que la conformité à tout ce qui était dit et fait par le sacerdoce, surtout dans l'église, était une vertu. Certains de ceux qui ont remis en question les changements ont reçu l'ordre de ne pas présumer davantage. On disait qu'elle était contumace et déplaisait à Dieu ; tandis que le fait que beaucoup étaient résolus à s'opposer aux changements et à tourner le dos au Novus Ordo, faisait naître l'accusation qu'ils étaient dans le péché mortel et infligeait une autre blessure au Père aimant qui attendait pour les accueillir.

TBC...

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Masoni10
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Lun 21 Jan 2019, 8:55 am


Après tout, le Vatican et son porte-parole en chef, le Pape Paul, avaient approuvé les changements.
Une révolution avait été accomplie, et c'était pour le bien. Le vieux Missel Romain était devenu un ancien numéro. Les progressistes étaient des "cock-a-hoop". Et maintenant, ils ont dépassé leur objectif initial et se sont mis en avant.


Un certain nombre de pratiques qui peuvent sembler mineures à première vue ont fait l'objet d'un examen minutieux. Génuflexion, et à genoux pour recevoir la Sainte Communion, ont été jugés inutiles. L'entrée dans une église, dont l'intérieur était familier depuis longtemps, a été choquée lorsqu'on a vu que l'autel travertin, peut-être inestimable, avait été remplacé par une table, où le prêtre, qui était maintenant parfois appelé le président, faisait face au peuple et, dans un langage vernaculaire maladroit au lieu de la musique ancienne  (car le latin a toujours été détesté par les ennemis de l'Église), il a invité les fidèles à participer à un "repas".
 

La manière de recevoir la Communion différait maintenant beaucoup. L'Hostie pourrait être donnée entre les mains, comme cela a été le cas lorsque le Pape Paul a célébré une nouvelle messe à Genève. Un certain nombre d'hosties ont été transmises à une jeune fille qui se tenait près de lui distribué dans les mains, parfois sales ou collantes, de ceux qui l'entourent, ou dans la main de n'importe quel observateur fortuit - qui venait voir ce qui était donné.

TBC.....

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Pablo_10Montini, maudit fils de Satan...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Mar 22 Jan 2019, 12:09 pm

Une autre méthode consistait à placer les Éléments Sacrés dans un calice, puis d'inviter les gens à se manifester et à s'aider eux-mêmes. Une saveur supplémentaire pourrait être donnée au pain en le trempant dans le vin. Jusqu'à présent, il était hors de question pour les non-catholiques de communier à la messe. Mais le Pape Paul a introduit une nouvelle " mise à jour " en autorisant une soi-disant presbytérienne, Mlle Barberina Olsen, pour recevoir la plaquette.

Son exemple a été suivi. D'abord le Cardinal Bea, puis le Cardinal Willebrands, ont donné à leurs évêques le pouvoir de lancer une invitation ouverte ; puis le Cardinal Suenens, à la fin d'un Congrès à Medellion, en Colombie, a appelé tous et chacun à se présenter avec la bouche ouverte ou la main prête.

Une bataille plus décisive se déroula à Rome, où la nouvelle messe de Bugnini fut célébrée dans la chapelle Sixtine. Une large majorité des prélats présents ont voté contre. Les chiffres réels étaient de soixante-dix-huit pour, deux-cent-sept contre. Le cardinal orthodoxe Ottaviani, qui n'a jamais perdu le texte de la version vandalisée, a constaté qu'elle contenait une vingtaine d'hérésies. La Nouvelle Messe, dit-il, s'écarte radicalement de la doctrine catholique et démantèle toutes les défenses de la Foi. Le même sentiment a été exprimé par le cardinal Heenan de Westminster : " La vieille vantardise selon laquelle la messe est partout la même .... n'est plus vraie ".

Ottaviani était à la tête du Saint-Office, qui exerçait la tutelle sur la foi et la morale. Le pape Paul s'en prit au bureau, et coupa les griffes du cardinal ; et il fut si ennuyé par le vote négatif qu'il interdit que la Nouvelle Messe ne fasse plus jamais l'objet d'un vote. À partir de ce moment-là, il a reçu une sanction officielle, mais non populaire. Des milliers de personnes, qui ne toléreraient pas une forme de Messe moins digne que le service de la Communion protestante, soit il est parti, soit il a cessé d'aller à l'église. De nombreux prêtres ont suivi cet exemple. Ceux qui se sont tenus debout devant l'incontestable décision de Pie V sur la Messe ont été menacés de suspension, voire d'excommunication.

TBC...

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Fusila10THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Montin11
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Mer 23 Jan 2019, 8:46 am

L'un des premiers à avoir été déclaré anathème pour avoir observé la vieille messe, fut un prêtre quelque peu éloigné des scènes de tension, un Père Carmona d'Acapulco, au Mexique. Mgr Ackermann, évêque de Covington, en Amérique, lorsqu'il a été confronté à un certain nombre d'évêques orthodoxes et d'évêques du monde entier. C'est pourquoi les prêtres récalcitrants de son diocèse se sont lamentés, impuissants, " Que puis-je faire ? Je ne peux pas les jeter en prison.'' Leurs doutes étaient exprimés dans une question à laquelle le Pape Paul devait répondre : l'introduction de la Nouvelle Messe était-elle le début d'une ère de ténèbres nouvelles sur la terre, ou le signe avant-coureur d'une crise sans précédent dans l'Église ?

Il a refusé de répondre. Et le même mur du silence a été rencontré par une députation de prêtres qui suppliaient pour un retour à la messe traditionnelle, tandis que des milliers de prêtres de plusieurs parties de l'Europe, qui se rendaient à Rome avec le même but en tête, étaient détournés. Ceux qui ont apporté les changements n'avaient pas travaillé à l'aveuglette. Ils avaient suivi un plan, en conformité avec la conception secrète qui meuble le thème de ces pages. Ils avaient maintenant l'avenir entre leurs mains, et la manière confiante avec laquelle ils l'ont accepté a été rendue claire par un article de L'Osservatore Romano, qui décrivait l'avenir plutôt désespéré qui attend les prêtres qui ont bravé la colère du Vatican en accomplissant les devoirs pour lesquels ils avaient été formés. Selon l'article, ils deviendraient " des prêtres sans tête, autonomes, confrontés à une vie aride et sordide. Pas d'avenir protégé, pas de promotion à la hiérarchie, pas d'attente d'une retraite à la fin de leur ministère.


Celui qui avait été le plus zélé dans la promotion des changements a chanté leurs louanges dans les termes suivants : C'est une liturgie différente de la Messe. Nous voulons le dire clairement. Le rite romain tel que nous le connaissions n'existe plus. Il a disparu. Certains murs de la structure sont tombés, d'autres ont été modifiés. Nous pouvons maintenant la considérer comme une ruine ou comme la fondation particulière d'un nouveau bâtiment. Nous ne devons pas pleurer sur les ruines ou rêver d'une reconstruction historique. Ouvrez de nouvelles voies, ou nous serons condamnés comme Jésus a condamné les Pharisiens.

TBC...

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Clown_10THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Montin12
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Jeu 24 Jan 2019, 6:25 am

Le Pape Paul a été tout aussi extrême en approuvant les conclusions de la commission liturgique du Concile Vatican II : "L'ancien rite de la messe est en fait l'expression d'une ecclésiologie déformée".

En lisant cela, certains ont pu se rappeler l'ancien serment du couronnement, qui se déroulait comme suit:

''Je jure de ne rien changer à la tradition reçue, et rien de ce que j'ai trouvé devant moi, gardé par mes prédécesseurs qui plaisent à Dieu, d'empiéter, de modifier ou de permettre toute innovation à cet égard.''

''Au contraire, avec une affection éclatante pour sauvegarder avec respect le bien transmis, de toute ma force et de tous mes efforts. Purifier tout ce qui est en contradiction avec l'ordre canonique qui peut surgir.''


''Garder l'ensemble des canons et des décrets de nos Papes comme des ordonnances divines du ciel, parce que je suis conscient de Vous dont je prends la place à la grâce de Dieu.''

''Si je m'engage à agir dans un sens contraire, ou si je permets qu'il soit exécuté, Vous ne me serez pas miséricordieux au jour terrible de la Justice divine.''


''En conséquence, sans exclusion, nous soumettons à l'excommunication la plus sévère quiconque - que ce soit moi-même ou un autre - oserait entreprendre quoi que ce soit de nouveau en contradiction avec cette tradition évangélique constituée et la pureté de la foi orthodoxe et de la religion chrétienne, ou chercherait à changer quelque chose par ses efforts opposés, ou serait en accord avec ceux qui entreprennent une telle aventure blasphématoire".

Chaque fois que ce serment a pu être prêté lors d'un couronnement, je ne le sais pas. Mais son jusqu'à l'ère Roncalli, ont été tacitement acceptés et approuvés en tant que principes conventionnels. une partie de l'observance papale.

Par exemple, l'un des plus grands et des plus doués des Papes, Pie II (1458-1564) dans son ouvrage intitulé Bull Execrabilis, a répété une loi qui a été approuvée à travers les siècles et acceptée, sans modification, par ce que l'on a toujours appelé le magistère de l'Assemblée de l'Église : "Tout Concile appelé à faire des changements radicaux dans l'Église est préalablement décrété nul et non avenu.''

TBC

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Pablo-10
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Ven 25 Jan 2019, 8:53 am

 Mais Paul VI, l'ami des communistes, qui a collaboré avec l'anarchiste Alinsky et avec le gangster mafieux Sindona, a publié sa propre déclaration de politique qui a paru dans L'Osservatore Romano, le 22 avril 1971, édition anglaise :

Nous, les modernes, hommes d'aujourd'hui, souhaitons que tout soit nouveau. Nos vieux, les traditionalistes, les conservateurs, mesuraient la valeur des choses en fonction de leur qualité durable. Nous, au contraire, nous sommes des actualistes, nous voulons que tout soit toujours nouveau, qu'il s'exprime sous une forme toujours improvisée et dynamique inhabituelle.

C'est ce genre de délires (qui rappelle le sarcasme de " Peter Simple " dans le Daily Telegraph) qui a conduit à l'introduction de produits comestibles comme le rosbif, les gelées et les hot dogs, emportés par les courants d'air de la coca-cola, dans le Saint Sacrifice de la Messe, et aux moniales qui font claquer leur corps et leur talon dans une sorte de carmagnole, pour marquer l'Offertoire.

"Anti-Christ", disait Hilaire Belloc en 1929, "sera un homme.''

Mais la justification peut-être la plus ridicule de ce changement a été avancée par l'un de nos évêques les plus "progressistes", qui a dit à l'écrivain actuel : "La nouvelle messe a démarré en fanfare hier. Les guitares parcouraient tout mon diocèse.''

A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Sam 26 Jan 2019, 8:19 am

WARNING - AVERTISSEMENT  

Les lignes suivantes de ce livre que je cite traitent sur les nombreuses abominations commises juste après l'introduction du maudit Novus Ordo Missae montinienne. Même si le texte est en anglais, je vous préviens d'être prêts à lire sur quelques incidents très désagréables qui ont été perpétrés avec l'approbation coupable de Montini et ses  "partenaires dans le crime liturgique et le viol". Ce qui est arrivé dans les malheureuses années 70 était un véritable scandale et un outrage impardonnable que seul Dieu peut punir comme il le mérite vraiment.

A.M.D.G. (Javier)

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Images11
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Dim 27 Jan 2019, 12:42 pm

3.

Les changements doctrinaux et liturgiques dans l'Église n'ont pas tardé à montrer les effets que les conservateurs avaient prévus, et aussi surprenants qu'ils aient pu être, ils restent encore largement inconnus, même des gens qui vivent dans les pays où ils se sont produits.

Elle était autrefois considérée comme un outrage des plus extrêmes lorsque, pendant la Révolution française, une prostituée était hissée sur l'autel de Notre-Dame où elle était couronnée et vénérée comme déesse de la raison, ou lorsque la cathédrale de Chartres était sur le point de se convertir en temple de la raison.

Mais de telles choses deviennent insignifiantes quand on les compare aux profanations et aux obscénités qui ont eu lieu, souvent avec l'approbation des prélats, dans certains des ministres Catholiques les plus respectés de part et d'autre de l'Atlantique.

Il y eut une chute marquée par rapport au rituel établi lorsque des choses telles qu'un souper communautaire prit la place d'une messe solennelle ; lorsque le prêtre, armé d'un couteau à pain, fit placer devant lui un grand pain qu'il se mit à couper en morceaux, aidant les autres et ensuite lui-même jusqu'à ce que le fait de serrer les mâchoires en général lui montra son appréciation du Corps du Christ. De tels dîners, servis dans la maison d'un paroissien, sont devenus un élément régulier de la vie familiale néerlandaise. Parfois, la ''dame de la maison'' au lieu d'un prêtre, officiait à la messe qui était servie dans sa ''meilleure chambre''.

   Il n'y avait pas peu d'endroits où l'office traditionnel de prêtre était assumé par une femme, qui marchait parmi l'assemblée en distribuant le sacrement à tous ceux qui se tenaient debout avec la bouche béante et la langue et les dents écorchées. Parfois, il était placé dans la main en sueur d'un enfant, ou entre les doigts tremblants et la paume de la main d'un gériatrique qui l'a fait tomber rapidement sur le sol, où il pouvait être piétiné ; ou il pouvait être auto-administré.

   Une petite fille est revenue de la messe, dans l'un des quartiers les plus " avancés " de Hollande, disant qu'elle y avait appris plus qu'elle n'avait jamais appris en voyant son frère dans un bain. Pour l'enfant de chœur qui, en Angleterre, aurait passé pour un quatrième enfant de chœur, avait été nu.  

TBC...

Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Lun 28 Jan 2019, 7:32 am

Le Pape Paul, déterminé à ne pas rester à la traîne dans la course au progrès, signa un édit spécial par lequel quiconque se souciait de s'aider lui-même pour le Sang du Christ pouvait l'aspirer à travers une paille. De cette façon, certaines églises en sont venues à ressembler à un bar à café, surtout lorsque le bourdonnement d'une discothèque émane du sanctuaire, ainsi que les cris, les bruits de pas et les bruits de pas qui accompagnent la célébration d'une messe jazz, d'un battement et d'une messe " yeah-yeah ".

Il y avait des messes d'adolescents où, au lieu du pain et du vin sacramentels, on servait des hot-dogs, des petits pains et de la coca-cola. Dans d'autres cas, le whisky et les biscuits à la crème ont pris la place des éléments. Certains prêtres trouvaient le port d'une aube gênant pour dire la messe, et ont donc eu recours à des manches de chemise.

La nouvelle liberté offrait aux extrémistes politiques la possibilité de faire de la publicité pour leurs principes habituels de gauche. L'un des plus importants séminaires du Canada fut vendu aux Rouges chinois, qui arrachèrent le tabernacle et mirent à sa place un portrait du grand meurtrier Mao Tse Tung. Il devint plus tard un centre d'entraînement pour les combattants de rue révolutionnaires.

En septembre 1971, l'école catholique de Vald'Or, en Abitibi, au Québec, a lancé un nouveau jeu pour garçons. Cela consistait à cracher à la figure du Christ sur la croix, et celui qui couvrait le visage avec la plus grande broche était déclaré vainqueur. C'est ce qu'a rapporté le journal canadien-français Vers Demain, en septembre 1971.  pale  affraid  affraid

TBC

(Note de Javier) Le dernier paragraphe m'a profondément choqué et attristé ... Je n'ai pas de mots pour exprimer mon indignation face à un événement si dégoûtant et impie. Cela a eu lieu très près de Quebec si je ne me trompe pas, à Val d'Or, Abitibi. J'ai fait des recherches sur le web, notamment à propos de la revue Vers Demain, mais leurs archives en ligne  ne comprennent pas le contenu de 1971. Je me demande si peut-être que certains d'entre vous avez entendu parler de cet incident odieux ? C'est TRÈS DÉTESTABLE. Bon Jésus, ayez pitié de nous !!!
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Mar 29 Jan 2019, 8:28 am

Roger Boivin a écrit:
Javier a écrit:

In September, 1971, the Catholic school at Vald’Or, Abitibi, Quebec, initiated a new game for boys. It consisted of spitting at the figure of Christ on the cross, and the one who covered the face with the biggest spit was declared winner. This was reported in the French-Canadian paper, Vers Demain, in September, 1971. pale affraid affraid

TBC...

(Note de Javier) Le dernier paragraphe m'a profondément choqué et attristé ... Je n'ai pas de mots pour exprimer mon indignation face à un événement si dégoûtant et impie. Cela a eu lieu très près de Quebec si je ne me trompe pas, à Val d'Or, Abitibi. J'ai fait des recherches sur le web, notamment à propos de la revue Vers Demain, mais leurs archives en ligne ne comprennent pas le contenu de 1971. Je me demande si peut-être que certains d'entre vous avez entendu parler de cet incident odieux ? C'est TRÈS DÉTESTABLE. Bon Jesús, ayez pitié de nous !!!


- Je n'ai jamais entendu parlé de cela, mais c'est fort possible.

- Je tiens ici à dire que Vers Demain, en 71 c'était un journal, et non une revue. Le Journal Vers Demain fut difusé par les Bérêts Blancs et se rattache aux fausses apparitons de la sainte Vierge à Bayside à New York :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Veronica_Lueken

- Les Bérêts Blancs sont à la remorque des anti-papes :

http://www.versdemain.org/archives

- De plus, tant qu'à parler d'apparition, tout en faisant mes recherches, j'ai trouvé cela, cependant ce serait à confirmer :


Le Droit canonique défendait de publier les prophéties nouvelles sans l'Imprimatur; mais le Canon 1,399 qui fait cette défense fut supprimé par la S. Congrégation de la Doctrine de la Foi, le 12 octobre 1966, décision approuvée par le Pape Paul VI, le 14 octobre 1966. -- Il est donc permis maintenant de faire connaître ces apparitions et de reproduire ces prophéties sans imprimatur, à condition de respecter la foi et la morale et de ne pas compromettre le salut des âmes.
http://dieu-sauve.chez-alice.fr/apparitions/bayside/rosesfromheaven.htm

Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Mar 29 Jan 2019, 8:31 am

Javier a écrit:Merci, cher Roger. Que Dieu vous bénisse.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Mar 29 Jan 2019, 8:37 am

ROBERT. a écrit:
Roger Boivin a écrit:
- De plus, tant qu'à parler d'apparition, tout en faisant mes recherches, j'ai trouvé cela, cependant ce serait à confirmer :


Le Droit canonique défendait de publier les prophéties nouvelles sans l'Imprimatur; mais le Canon 1,399 qui fait cette défense fut supprimé par la S. Congrégation de la Doctrine de la Foi, le 12 octobre 1966, décision approuvée par le Pape Paul VI, le 14 octobre 1966. -- Il est donc permis maintenant de faire connaître ces apparitions et de reproduire ces prophéties sans imprimatur, à condition de respecter la foi et la morale et de ne pas compromettre le salut des âmes.
http://dieu-sauve.chez-alice.fr/apparitions/bayside/rosesfromheaven.htm


Pape Paul VI: ceci confirme la "véracité" de ce document, quant à moi, cher Roger.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Mar 29 Jan 2019, 5:13 pm

Louis a écrit:
Roger Boivin a écrit:- De plus, tant qu'à parler d'apparition, tout en faisant mes recherches, j'ai trouvé cela, cependant ce serait à confirmer :


Le Droit canonique défendait de publier les prophéties nouvelles sans l'Imprimatur; mais le Canon 1,399 qui fait cette défense fut supprimé par la S. Congrégation de la Doctrine de la Foi, le 12 octobre 1966, décision approuvée par le Pape Paul VI, le 14 octobre 1966. -- Il est donc permis maintenant de faire connaître ces apparitions et de reproduire ces prophéties sans imprimatur, à condition de respecter la foi et la morale et de ne pas compromettre le salut des âmes.
http://dieu-sauve.chez-alice.fr/apparitions/bayside/rosesfromheaven.htm
Déclaration préalable
Aucune permission ecclésiastique à demander pour publier révélations, visions, miracles ou se rendre sur des lieux d’Apparitions non reconnus.

Dans les Actes officiels du Saint-Siège 58/16, du 29 décembre 1966, a été publié un décret de la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi.
Par ce décret, les articles 1399 et 2318 du Droit canon son abrogés.

Ce décret d’abrogation a été approuvé le 14 octobre 1966, par Sa Sainteté Paul VI, qui en ordonna en même temps la publication, Cette approbation du Saint-Père se fit dans l’audience accordée à l’Éminentissime Cardinal Ottaviani, Pro-Préfet de la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi.

Le décret fut donné à Rome, le 15 novembre 1966. Il porte les signatures du

Cardinal Ottaviani, Pro-Préfet
P. Parente, Secrétaire.

Le décret entra en vigueur trois mois après sa publication, soit le 29 mars 1967.  

https://books.google.ca/books?id=THJ0fmHtGccC&pg=PA4&lpg=PA4&dq="Actes+Officiels+du+Saint-Siège"+(A.+A.+S.)+58/16,+du+29+décembre+1966,+a+été+publié+un+décret+de+la+"Sacrée+Congrégation+pour+la+Doctrine+de+la+Foi".&source=bl&ots=UmA30fpHjR&sig=Ifm4qr0MUtwOkcJwt-iwAOI9mXk&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjFxOCco5nNAhUWXlIKHX3xALcQ6AEIHTAA#v=onepage&q=%22Actes%20Officiels%20du%20Saint-Si%C3%A8ge%22%20(A.%20A.%20S.)%2058%2F16%2C%20du%2029%20d%C3%A9cembre%201966%2C%20a%20%C3%A9t%C3%A9%20publi%C3%A9%20un%20d%C3%A9cret%20de%20la%20%22Sacr%C3%A9e%20Congr%C3%A9gation%20pour%20la%20Doctrine%20de%20la%20Foi%22.&f=false
____________________________________________________

le lien ci-dessus de GOOGLE est à propos d'un livre qui s'appelle :

Les Apparitions à Versailles

Marie, Reine de France
Jésus, Roi de France

C'est au début dans le lien de Google...
SACRÉE CONGRÉGATION POUR LA DOCTRINE DE LA FOI
DÉCRET

Après la publication de la « Notification » du 14 juin 1966 concernant l’« Index » des livres interdits, on a demandé à cette S. Congrégation pour la Doctrine de la Foi si demeuraient en vigueur le can. 1399, qui interdit ipso iure certains livres, et le can. 2318, qui impose des peines aux transgresseurs des lois sur la censure et la prohibition des livres.

Ces questions ayant été posées à l’Assemblée plénière du mercredi 12 octobre 1966, les éminentissimes Pères chargés de la protection des matières de foi ont décidé qu’il fallait répondre :

1) Non aux deux questions, en vertu de la loi ecclésiastique ; cependant, il faut inculquer de nouveau la valeur de la loi morale, qui prohibe tout à fait de mettre en péril la foi et les bonnes mœurs ;

2) que ceux qui ont encouru les censures dont il est question au can. 2318 doivent être considérés comme absous de celles-ci, par le fait même de l’abrogation de ce canon.


Au cours de l’Audience accordée le 14 juin 1966 au Cardinal Pro-Préfet de cette S. Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le Souverain Pontife Paul VI a daigné approuver ledit décret, et il a ordonné qu’il soit publié.

Donné à Rome, au siège de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, le 15 novembre 1966.


+ A. Card. Ottaviani
Pro-Préfet

+ P. Parente
Secrétaire

http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_19661115_decretum_fr.html
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Mar 29 Jan 2019, 5:28 pm

Dans une province d'Amérique du Sud, où les troubles se sont rarement calmés, un évêque local, Mgr Casaldaliga, s'est rangé du côté des insurgés d'inspiration russe. Il a adopté la tenue rugueuse et prête d'un guérillero, avec une ceinture de cartouches, et a continué à prêcher et à célébrer la messe sous le nom qu'il s'est donné, Monseigneur Hammer et Sickle.

Mais une scène vraiment sinistre a été mise en scène dans la basilique Sainte-Marie de Guadalupe à Mexico, où une chèvre a été sacrifiée devant le maître-autel. Maintenant, ce n'est pas seulement le fait qu'un animal soit tué, et à l'église, qui suscite des commentaires. Il semble qu'il n'y ait pas eu d'appel de la part des personnes présentes qui se sont émerveillées, ont été étonnées, puis se sont éloignées en concluant sans aucun doute que tout cela faisait partie du nouvel ordre au sein de l'Église. Et il en fut ainsi. Mais l'archevêque Gomez, qui avait la charge de la basilique, en savait plus que cela, tout comme l'étrange foule de gens à qui il la louait pour l'occasion.

La chèvre, dont on dit qu'elle a été créée par le Diable, figure dans l'histoire satanique de ceux dont le dessein secret a toujours été la chute de l'Église. L'événement auquel il est fait référence ressemble à une partie de l'ancien rituel pré-chrétien, lorsqu'une chèvre était sacrifiée sur un autel pendant le Jour des Expiations. Les péchés du Grand Prêtre et du peuple furent transférés à un second animal de la même espèce, qui devint alors le bouc émissaire et fut chassé dans le désert ; ou, en démonologie, il fut précipité d'une falaise dans le feu de l'enfer qui fut entretenu par Azazel, un ange déchu.

Ce n'est donc pas une messe ordinaire, mais une messe noire qui a été célébrée à Mexico, avec l'utilisation d'une croix inversée, un événement qui a été filmé et enregistré par ceux qui l'ont organisé.

Mais ces choses ne marquèrent qu'un début, de même qu'une clameur grandissante, soutenue par les prêtres, pour que l'avortement et les aberrations sexuelles soient reconnus comme parfaitement normaux. Il y avait des prêtres qui criaient presque sur les toits qu'ils étaient heureux d'être homosexuels, car c'était un privilège qui leur conférait " l'épanouissement psychologique de leur personnalité ". Il a été accepté, dans certaines parties, que des pervers du même sexe se marient à l'église.

A Paris, un homme et une femme, sans le moindre point de vêtement, défilaient nus devant un autel, où ils étaient mariés par un prêtre qui leur transmettait ce que l'on a appelé la bénédiction nuptiale "sublime". La Hollande avancée, pour ne pas être en reste, réagit en apprenant qu'un couple d'homosexuels avait échangé des vœux et des jetons dans un mariage religieux ; alors qu'un prêtre américain, qui s'accrochait encore malgré le fait qu'il avait été cité dans une affaire de divorce, se frappa le sein et affirma que lui aussi était un pervers moral émancipé, qu'il avait ratifié en unissant deux lesbiennes dans le mariage.

TBC...

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Bolivia_luis_espinar_cruz_comunista_1
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Mar 29 Jan 2019, 5:30 pm

Ce fut une période fructueuse pour les manivelles et les opportunistes de toutes sortes. Une ex-soeur, Rita Mary, s'est jointe à une communauté laïque américaine dont les membres étaient engagés dans le " nouvel esprit qui émerge dans la vie religieuse ". Un souffle de cet esprit de nouveauté lui a soudain révélé que " Dieu le Père est féminin ". D'autres partisans de la cause de la libération des femmes ont adopté le même slogan et, dans le cadre de leur campagne, des voitures de campagne ornées d'autocollants exhortant les gens à " Prier Dieu, elle va pourvoir " ont été placées sur les rues.

Les commerçants n'ont pas tardé à s'en emparer comme d'un bon coup, et les véhicules de Rita Mary n'ont pas tardé à s'emparer de l'argent. rejoints par d'autres qui offrent un conseil plus matériel : " Avec Jésus à vos côtés, vous pouvez être un peu plus homme d'affaires prospère. ''

Toujours en Amérique, il y eut un rassemblement à Stubenville, Ohio, en juillet 1976, au cours duquel un millier de prêtres approuvèrent une nouvelle intention de " dé-scléricaliser le ministère ", qui consistait, en effet, à se mettre sans travail. On leur a conseillé de se préparer à l'effondrement de l'ordre social ; puis, après les prières, certains ont découvert qu'ils avaient reçu le don de la guérison. Une imposition générale des mains s'ensuivit, et à partir de là, la congrégation mixte, au milieu des cris, tomba en s'embrassant et en s'embrassant les uns les autres.

Les poussées d'affection spontanée, comme nous le verrons, devenaient rapidement une caractéristique de la Nouvelle Messe, de même qu'une obsession croissante pour le sexe. L'exploration du toucher, en référence aux corps, est devenue une nouvelle forme d'adoration.

Lors d'une réunion à Philadelphie, où le cardinal Wright et huit de ses évêques étaient présents, l'orateur principal, le père Gallagher, a déclaré à son auditoire que " toucher est crucial ". Et on peut supposer que beaucoup d'instincts refoulés ont trouvé un soulagement qui avait longtemps été réclamé dans les mots qui ont suivi : " Ne vous tenez pas les mains sans sexe. Les neuf prélats ont transmis des sourires et des bénédictions à l'" amour ", comme on allait appeler ces manifestations d'émotion qui ont suivi.

TBC...

*Note de Javier : le lecteur averti se souviendra du nom de ce "Cardinal Wright", qui fut l'un des "observateurs du Vatican" envoyés par le sinistre Montini-P6 au séminaire de l`Écone récemment ouvert avec le "cardinal" Garrone, tous deux envoyés au séminaire de Mgr Lefebvre pour "surveiller" que le travail commencé n`y fut "ni trop catholique ni trop radical". Eh bien, ce "Cardinal Wright" était un prédateur homosexuel, comme j'ai pu le lire dans le livre de Randy Engel, "Le rite de la sodomie", ce qui ne me surprend pas du tout, ayant été nommé "Cardinal" par un autre sodomite célèbre tel que le sale Montini-P6.

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Getimage.cfm?dt=201812&pr=0009820&img=140_Pontefice_IV__45_x_23_x16_stampa
THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Floriano-bodini-paolo-vi-ritratto-di-un-papa-sempione-news-14
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Mer 30 Jan 2019, 9:55 am

Une variation sur le même thème a été entendue lors du Congrès pastoral national à Liverpool en 1980, où une déclaration a été adoptée qui, à la grande surprise d'un auditoire anglais représentatif, a déifié les actes matrimoniaux les plus pris pour acquis : ''Pendant les rapports sexuels, un homme et sa femme créent le Christ " : une déclaration qui ressemble étrangement aux paroles d'Aleister Crowley, selon lesquelles " les organes sexuels sont l'image de Dieu ".

La dernière excursion dans le domaine de l'absurdité ecclésiastique (janvier 1982) a été la suivante faite par Mgr Leo McCartie, évêque auxiliaire catholique de Birmingham. Que les Rastafariens, a-t-il exhorté, la plupart du temps de jeunes Noirs qui portent des casquettes de laine et tressent leurs cheveux en ficelles, soient autorisés à utiliser les locaux de l'église. Ils vénèrent le défunt Empereur Haile Sélassié d’Éthiopie comme le vrai dieu, ils croient que le Christ était noir, et ils fument le cannabis dans le cadre de leur rituel religieux.

L'évêque admet que l'Église ne pouvait pas tolérer le tabagisme du cannabis dans ses locaux, mais seulement parce qu'il est contraire à la loi (j'insiste). Mais le rastafarianisme, poursuit-il, est une expérience religieuse valable, et ses adeptes utilisent le cannabis comme un sacrement, " qui est comparable au calice ou à la coupe de communion dans le culte chrétien ". Alors maintenant, nous savons.

Prenons encore quelques exemples de ce que la tendance moderniste a accompli en Amérique, tous, qu'on s'en souvienne, sans plus qu'une protestation isolée, ici et là, de la part d'aucun membre de la hiérarchie. De plus, tout a été approuvé par le Pape Paul, comme en témoigne la présence de son représentant officiel qui a transmis les salutations papales à ceux qui se sont déguisés, qui ont cavalé et qui ont fait d'eux-mêmes des idiots irréligieux pour démontrer la nouvelle liberté.

Depuis deux ans, le 28 juin dernier, la cathédrale Saint-Patrick de New York est le point culminant de ce que les autorités ecclésiastiques et laïques appellent un défilé gai. En 1981, une foule estimée à 50 000 personnes a marché le long de la Cinquième Avenue, sous la conduite d'un personnage au visage blanchi, vêtu d'une robe à froufrous et d'un bonnet, qui a parcouru la route et le trottoir en patins à roulettes devant la cathédrale. Au moins un des spectateurs a reconnu la figure comme étant celle d'un courtier réputé de Wall Street.

Un individu qui a été salué comme le grand maréchal de la parade est ensuite descendu d'une limousine noire, a fait le clown sur les marches puis, tenant délicatement un bouquet de pensées, a fait comme pour entrer par la porte principale. À ce moment-là, un M. McCauley, qui exerçait comme avocat à New York, déjà malade de ce qu'il avait vu, a arraché les fleurs et les a jetées sur le visage de ceux qui se sont jetés sur le maréchal. Une bagarre a éclaté et la police a emmené l'objecteur.

Il a fallu deux heures pour que le défilé passe un point donné et se rassemble autour de la cathédrale. Certaines étaient habillées en prêtres, d'autres en religieuses, d'autres encore portaient du cuir noir et des chaînes. Il y avait un groupe appelé Dignity, et un autre connu sous le nom de North American Man-Boy Love Association. Ils portaient une grande pancarte annonçant que " Man-Boy Love is Beautiful ", les membres plus âgés marchant bras dessus bras dessous avec les garçons, dont l'âge moyen était de environ treize, et certains d'entre eux portaient des maillots de bain.

Les socialistes gais portaient une bannière rouge et criaient leur haine de Dieu et de l'Église pendant leur marche. Mais leur frénésie a été plus que compensée par celle des athées militants athées gais, qui ont hurlé à l'unisson : " Brisez l'Église ! "Mort à l'Église ! Un autre cri de 'Smash the State' a montré que la véritable force motrice derrière la manifestation était à se faire entendre.

TBC...

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 102_Habits02
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Jeu 31 Jan 2019, 12:21 pm

 Puis vint un intermède en tant que mâle, dans l'habit d'une nonne et en suivant une croix à l'envers, exécutant une danse, accompagnée de gestes obscènes, pendant une demi-heure entière. Ensuite, un groupe s'est avancé et a fait comme pour allumer une bougie à la porte de la cathédrale. M. McCauley était alors de retour. Il a renouvelé sa protestation, a demandé à la police d'arrêter ces performances scandaleuses et a été arrêté sans délai.

Les homosexuels ont ensuite dressé une grande banderole autour des barricades qu'ils avaient érigées à l'entrée de la cathédrale. Un capitaine du service des incendies de la ville s'est alors présenté et a demandé à un policier d'intervenir. L'agent a tourné le dos, après quoi le chef des pompiers a saisi la bannière, l'a enroulée et l'a jetée au sol. La foule hurlante l'a envahi. Il a été tiré vers le bas, sa veste a été arrachée de son dos, il a reçu des coups de poing, ses doigts ont été saisis et pliés afin de les casser, ses jambes ont été écartées et ses main ont tendu et saisi ses parties génitales. Quand il a pu Il a dit à l'officier de police qu'il souhaitait porter plainte contre ceux qui l'avaient attaqué. Le policier ricana : "Revenez demain à la même heure et voyez si vous pouvez les reconnaître.'' Lorsque le chef des pompiers a persisté, le policier a serré son revolver de façon si serrée et menaçante qu'on a vu ses jointures blanchir.

Seulement deux personnes ont été arrêtées, M. McCauley et le chef des pompiers, tous deux pour inconduite. Plus tard, ils ont entendu les accusations portées contre eux. Un fonctionnaire de police a dit : "Dites que vous l'avez vu agresser quelqu'un.''Un autre a dit : "Mettez qu'il a franchi la ligne de police.''

Pendant ce temps, le défilé se poursuivait, la façade de la cathédrale étant ornée de pancartes et de banderoles provocatrices, dont l'une annonçait que " Jésus était homosexuel ". Doggerel a été chanté. Deux, quatre, six, six, huit. Savez-vous si vos enfants sont hétéros ? (hétérosexuel) ' Finalement un drapeau a été accroché à la porte de la cathédrale. Il a été conçu comme le drapeau américain, sauf qu'à la place des étoiles, les symboles sexuels et les représentations du pénis ont été remplacés.

Les manifestants, suivis d'une foule nombreuse, se sont rendus à Central Park, où ils ont participé à une exposition publique d'actes sexuels en toute liberté. Les gens effrayés qui s'étaient rendus à la cathédrale à la recherche de consolation ou de calme se sont rassemblés tout au long de l'après-midi dans les chapelles latérales et les coins. Interrogés à ce sujet, les membres de la Curie diocésaine ont déclaré qu'il n'y avait pas lieu de se plaindre.

TBC...

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 774_Yoga_1THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 748_Siervas-01THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 602-Dance-02
THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 194-DominicanNuns01
THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 223_Lux-01
THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 813_Dance-05St. Joseph the Worker Church in Thornhill, Ontario, Canada
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Ven 01 Fév 2019, 8:02 am

https://messe.forumactif.org/t1370p75-the-broken-cross-la-croix-cassee-par-piers-compton#147944[/quote]

Spoiler:
[centerTHE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 774_Yoga_1THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 748_Siervas-01THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 602-Dance-02

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 194-DominicanNuns01

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 223_Lux-01

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 813_Dance-05

St. Joseph the Worker Church in Thornhill, Ontario, Canada.[/quote]
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Ven 01 Fév 2019, 8:28 am

En Virginie, un prêtre a conduit une Volkswagen dans l'allée de son église pour marquer l'entrée du Christ à Jérusalem. Plus tard, il fit placer un chariot élévateur dans le cimetière de l'église et monta dans son panier, où il se tint debout en agitant les bras tout en étant levé pour commémorer l'Ascension. À Boston, dans le Massachusetts, des prêtres déguisés en clowns, avec des cœurs rouges sur le front, se bousculaient dans une église pour attraper des ballons. Un prêtre vêtu d'un débardeur et d'un jean a cavalé dans l'église avec une fille dont la chair sortait de son collant.

Dans ce pays (Angleterre), un dimanche soir, la télévision a fait des pieds et des mains pour montrer un évêque auxiliaire en train de traiter l'allée d'une de nos cathédrales catholiques. Il a été conduit à l'autel par une jeune fille qui a dansé et a sauté devant lui comme un jeune cheval. La célébration de la sainte messe dans une autre église s'est terminée par le chant de "Car c'est un bon camarade.''

Des flambées similaires se sont produites même dans les pays latins, où les mystères de l'Église faisaient depuis longtemps partie de la conscience nationale, de son sang et de ses os. Parce que les visiteurs d'une église près de Grenoble, dans le département de l'Isère, un jour de 1970, ont été surpris de voir que les ornements et les chandeliers étaient enlevés de l'autel, et que l'espace avant lui était dégagé. Ensuite, des cordes ont été mises en place pour former une représentation commerciale d'un anneau où, selon les billets, un concours international de boxe devait avoir lieu.

À l'heure prévue, une foule qui était loin d'être typique de la foule habituelle qu'on y voyait, et surtout masculine, se traînait, trébuchait ou se frayait un chemin arrogant dans le bâtiment où certains d'entre eux avaient été baptisés et d'autres mariés. Au fur et à mesure qu'ils acquéraient un sentiment plus familier, les cotes ont été criées et les paris ont été faits, mais les détails du combat n'ont jamais été enregistrés. Qu'il s'agisse d'une victoire aux points ou d'un knock-out, d'un arbitre ou d'un chronométreur, de l'utilisation des éponges, de l'utilisation des fonds de l'église ou des recettes, rien de tout cela ne figure dans le registre de la paroisse. Pas plus qu'une protestation de l'évêque.

Un vendredi de début décembre 1974, l'église du couronnement de la France, la cathédrale de Reims, a été consacrée à une horde de hippies et de fainéants pour une de leurs sessions nocturnes. L'archevêque et son clergé, qui avaient servi avec obligeance de cadre, ont peut-être noté, avec un sentiment d'envie, alors que les jeunes prématurés du district affluaient en masse, qu'ils étaient beaucoup plus nombreux que ceux qui étaient vus à la Grand-Messe les dimanches et jours saints.

La cacophonie a été fournie par le groupe orange mandarine, et quand la congrégation mixte s'est fatiguée d'agiter les bras et de se traîner jusqu'au tumulte, elle s'est installée dans une orgie de drogues et de haschisch fumant.

Lorsque cette affaire fut connue, les paroissiens en colère demandèrent que la cathédrale, qui occupe une place particulière dans l'histoire, soit soumise à un service de purification.

Mais leurs protestations ont été écartées par le père Bernard Goreau, qui occupait le poste toujours discutable d'"attaché culturel" de l'archidiocèse. Il a convenu que les danseurs et les fumeurs avaient été laissés à eux-mêmes pendant des heures dans l'obscurité gothique. Mais, a-t-il ajouté, les choses auraient pu être pires.

En effet, c'est possible. On nous dit qu'ils n'urinaient et ne couchaient que sur le sol de pierre... sur lequel les rois de la vieille France étaient passés en chemin vers leur onction, et où Jeanne d'Arc, tenant son blason, s'était tenue comme un soldat de la guerre.

En France aussi, il n'était pas rare qu'un prêtre allume et fume une cigarette en disant la messe.

TBC...

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 811_Wien-02 Cathédrale de Vienne
THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 637_Cristina-04 "Soeur" Cristina, la ''nonne'' dansante Italienne
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Dim 03 Fév 2019, 9:43 am

Même Rome n'était pas à l'abri des parodies sacrilèges qui ont suivi la nouvelle liberté religieuse, l'ouverture des fenêtres de l'Église. La scène de l'un d'eux, en 1975, était la salle de classe d'un couvent romain. Le "Pape" Paul était présent, mais le tour de l'étoile a été fourni par Fred Ladenius, un homme du Middle West qui avait acquis la célébrité en passant à la télévision belge. Il avait d'ailleurs été décrit par un enthousiaste comme " l'esprit né de nouveau, dont le Dieu a actualisé le Jésus de 1974 en étant le Dieu de 1975 ".

Fred s'acquitta de sa tâche avec brio, dépouillant sa veste et donnant la parole à des divagations presque incohérentes dont, dit-il, il n'était en rien responsable. Ce qu'ils ont entendu, ce sont certaines des vérités qu'il avait reçues, le matin même, de la bouche du Seigneur. Car le Seigneur a parlé et prophétisé par lui. Fred a accompagné ces révélations en levant les bras si violemment qu'il s'est mis à transpirer. Mais il n'était pas du tout épuisé. Il retroussa ses manches de chemise et invita tous ceux qui voulaient recevoir le Seigneur, à venir en haut 'rapido'.

Fred, bien qu'encore dans un état de transpiration intacte, agita frénétiquement les mains sur la tête de ceux qui acceptaient l'invitation, et accompagna chaque geste d'un cri d'alléluia ! A la fin de ces réunions, le tableau noir de l'école a été déplacé à la messe.

Puis tout le monde s'est aligné et a suivi l'exemple de Fred, qui a pris une gaufre et l'a trempée dans le vin avant de la mettre dans sa bouche. La rencontre s'est interrompue au milieu de cris de plus en plus forts d'"Alléluia" auxquels s'est joint le "Pape" Montini, et avec d'autres manifestations que l'esprit était vraiment en mouvement parmi eux.

Fred a été dûment récompensé par l'envoi du "Pape", qui l'a remercié chaleureusement pour tout le bon travail qu'il faisait pour l'Église. Fred est resté à Rome, où il a occupé pendant un certain temps le poste de vicaire de l'attaché de presse du Christ.

TBC...

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Evangelical-worship351THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Paul-vi-hereticTHE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Paul_vi
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Mar 05 Fév 2019, 8:13 am

Dans le calendrier de l'Église, une année sur vingt-cinq est déclarée Année Sainte. C'est un temps de pèlerinages spéciaux, où des millions de personnes font pénitence pour marquer leur adhésion à la Foi et pour obtenir ce que l'on appelle le Grand Pardon. Pendant tout ce temps, Rome bouillonne de visiteurs venus du monde entier, et à la dernière occasion de la proclamation d'une année sainte, en 1975, le pape Paul a souhaité la bienvenue, en termes de religion émancipée à "la nouvelle génération venue chercher une aide libératrice et stimulante, un mot nouveau et un nouvel idéal".

 Ceux qui ont assisté à la Grand Messe à Saint Pierre le 19 mai, au milieu de l'année sainte, dans l'attente de ces avantages spirituels, n'ont été en aucune façon déçus. Ils étaient une dizaine de milliers. Le cardinal Suenens officiait au maître-autel. "Pape" Paul était présent. Cinq cents prêtres étaient rangés autour d'eux. C'est ainsi qu'un journaliste catholique expérimenté a décrit ce qui s'est passé au moment de recevoir la Sainte Communion.

Il n'était pas rare de voir ce que l'on considérait au départ comme des pétales blancs éparpillés dans la congrégation. Ce n'est que lorsque j'ai pu m'approcher plus près que j'ai réalisé qu'il s'agissait de poignées d'hosties consacrées, que les prêtres du Cardinal se dispersaient parmi la foule... Elles tombèrent sur les épaules des hommes, sur les têtes teints et sans couverture des femmes, et comme il était inévitable, un grand nombre d'entre elles tombèrent par terre et furent piétinées par la foule. *

''J'ai parlé à une dame qui se tenait près de moi et qui engloutissait un certain nombre d'entre eux ensemble. Je lui ai demandé d'où elle venait et si elle était catholique. Elle venait D’Égypte, répondit-elle, et en fait elle n'avait aucune croyance religieuse, mais ses sentiments étaient en faveur du mahométanisme".

Les magnétophones ont été maintenus bien au-dessus de l'assemblage, qui a été rapidement galvanisé dans un état d'excitation. Soudain, une voix s'est fait entendre dans un micro placé près de l'autel indiquant que Dieu n'était pas seulement présent, mais qu'en fait, il parlait maintenant, quoique avec un fort et nasal accent américain - on se demande si Fred Ladenius était encore en action ?

Puis le "Pape" Paul s'est mis à courir. Il rassembla des poignées d'Hosties, les pressa contre des gens dont la bouche était déjà pleine des espèces consacrées, de sorte qu'ils ne pouvaient libérer leurs mains qu'en les passant à d'autres, qui les froissaient ou les faisaient tomber sur le sol. Le "Pape", qui commençait à prononcer une allocution, devait élever la voix pour se faire entendre au-dessus de l'agitation croissante, à laquelle il ajoutait en s'exclamant un autre "Alléluia" anachronique et en levant les bras.

À ce moment-là, certaines personnes dansaient. D'autres s'accroupirent ou se blottirent sur le sol parmi les fragments piétinés de ce qui, ces mêmes personnes, avait été enseigné, était le corps du Christ. Ils se sont balancés dans le temps vers un petit gémissement, expression de l'extase inspirée par l'occasion, qui a grandi en volume jusqu'à remplir la basilique.

TBC...


THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 999-silver-1975-papal-holy-year_1_fe4fcaa760cad025a7864e3f411d2fdcTHE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Stacks-image-636ebadTHE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Monumento-Scorzelli-a-pablo-vi-catedral-de-Brescia-duomo-nuevo

* Cette scène est certainement LOURDE et ABOMINABLE. Imaginez la scène. L' odieux "Cardinal" Suenens qui officiait la "Messe" dans la Basilique Saint-Pierre tandis que le sinistre et sale Montini-P6 se réjouit devant un tel sacrilège et profanation des hosties consacrées, qui étaient jetées par dizaines sur la tête et le dos des assistants comme si elles étaient des fleurs pétales.... C'est HORRIBLE et ULTRA TERRIFIANT pour Notre-Seigneur Jésus-Christ et le Père Éternel !

La Divine Providence a fait preuve d'une grande sagesse en permettant que cette scène désolante ait lieu alors que le répugnant "Novus Ordo" était déjà implanté, de sorte que, heureusement, ce que le pervers Suenens et ses acolytes "consacrés" n'était plus le Corps de Notre-Seigneur. Sinon, la profanation et le sacrilège auraient été vraiment IMPARDONNABLE et mériteraient une PUNITION SUBITE.


AYEZ PITIÉ DE NOUS !!!
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Empty Re: THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4)

Message  Monique Jeu 07 Fév 2019, 2:53 pm

Toujours la même année (1975), un visiteur de l'église Saint-Ignace, dans la rue qui porte le nom du fondateur des Jésuites, à Rome, aurait remarqué qu'un lourd rideau recouvrait l'autel principal. De plus, les sièges avaient été retournés, comme pour indiquer que ceux qui assistaient au service ne voulaient pas qu'on leur rappelle l'urne de lapis-lazuli contenant les reliques de Saint Louis de Gonzague.

Une batterie de microphones et de haut-parleurs était en évidence, et à travers l'un d'entre eux la voix d'un jésuite irlandais-américain, le père Francis Sullivan, a été entendue annonçant, en le style approuvé d'un adepte du Général Booth, qu'ils s'étaient réunis afin de loué soit le Seigneur. Il a ensuite insisté sur le fait que la religion était en pleine mutation, que tout changeait, et que c'était une perte de temps de jeter un regard nostalgique à des choses qu'on croyait autrefois. Ses déclarations ont reçu l'approbation souriante du cardinal Suenens, sur qui on pouvait toujours compter pour traiter avec condescendance "de sortie" des épanchements.

Les Romains s'habituaient maintenant à ce que leur foi soit supervisée par des oracles des États-Unis ; et ils écoutaient attentivement lorsqu'une seconde voix, venant du même lieu d'origine que celle du Père Sullivan, les exhortait à s'aimer mutuellement. Les gens qui emballaient l'église, ainsi encouragée, commença à se servir de leurs yeux, à échanger des regards et à se faufiler aux côtés de la personne de leur choix. Imaginaient-ils, poursuit la voix, que le don de l'amour était un privilège destiné uniquement à l'Église primitive ? Bien sûr que non !

Avec cela, les cris d'accord ont failli fendre le toit, et les couples sont tombés dans les bras l'un de l'autre, s'étalant sur le sol, bras et jambes agités, doigts et bouches donnant naissance à une passion qui n'était plus freinée par leur environnement, mais qui pouvait maintenant s'exprimer dans une liberté semblable à celle connue des amoureux dans un fossé. Ceux qui, en raison de leur âge ou de leur infirmité, n'ont pas pu participer au spectacle, l'ont savouré d'un air léché, ou ont dansé quelques pas, ou chanté les louanges de l'Hostie dont la maison s'était transformée en chahut. Alléluia ! Dieu était bon, et tout cela montrait que le fait d'aller à l'église pouvait maintenant être un événement joyeux.

Au plus fort du tumulte, un frère vêtu de la robe brune de Saint François d'Assise parvint d'une certaine manière à se faire entendre. Il était dans une situation physique difficile, conscient d'une sensation étrange, mystique et maternelle. Il se sentait exactement comme Marie l'avait fait en concevant le Fils. Plein de grâce... plus d'applaudissements... et encore Alléluia.

Ce qui restait de Saint Louis dans son urne resta silencieux, de même que Saint Ignace qui, en tant que soldat, avait connu le sifflement propre d'une épée en la tirant de son fourreau.

TBC...

THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Giancarlo+3THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 1-gal-palm0401414THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 3-gal-palm0401414THE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 11_04_02_liturgical_danceTHE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Zegen%2Bna%2Baudi%2B%C2%BDntie%2Bbelgen%2Bop%2B23%2BfebruariTHE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) Ccr-kansas1977compTHE BROKEN CROSS (La croix cassée) par Piers Compton (suite en français page 4) 16th-october-1970-cardinal-suenens-of-belgium-embraced-by-dr-ramsey-picture-id3270090?s=612x612 Le cardinal hérétique Suenens et un autre
hérétique notoire, ''l'archevêque'' anglican Ramsey.
Monique
Monique

Nombre de messages : 11366
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum