Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique )

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Aller en bas

maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 Empty Re: Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique )

Message  Roger Boivin Jeu 10 Sep 2009, 1:23 pm


El Universal du 2 janvier publie une longue étude juridique sur la responsabilité pénale des tragiques incidents de Coyoacan. Elle est signée d'un vieil avocat de Mexico. En voici quelques passages :


« Il y a quelques années, j'occupais à la Faculté de Droit et des Sciences Sociales et à l'École libre de Droit, la chaire de professeur du second cours de Droit, c'est-à-dire de celui qui traite de la criminalité. En vertu de mes anciennes fonctions, je considère qu'il est de mon devoir d'élever la voix en cette occasion...

« Soyez sûr qu'en écrivant ces lignes j'ai dû lutter pour étouffer en mon âme l'indignation provoquée en moi par l'effusion de tant de sang innocent. Pourtant, ni la stupeur, ni la honte, ni l'indignation ni l'abattement n'ont influencé l'opinion que je vais émettre. Mes réflexions ne s'inspirent pas du martyre... d'une belle jeune fille sans défense à qui on arracha la vie à la sortie de l'église. Mon opinion est purement technique, libre de toute passion.

« Le doute n'existe pas. Le crime est prouvé ainsi que la responsabilité de ceux qui employèrent les armes à feu pour causer des blessures mortelles...

« Nous nous trouvons en présence de personnes organisées pour commettre le crime...

« Tout le monde sait, le Ministère public lui-même sait que les criminels d'hier étaient en uniforme, qu'ils portaient des armes, qu'ils appartiennent à une organisation et sont soumis à une discipline de nature militaire; ils arboraient un drapeau, ils portaient leurs propres insignes, différents de ceux que portent les soldats de la république qui ont juré de la défendre et de l'honorer...

« Les juges devront être d'une probité absolue, au-dessus de tout soupçon. Autrement, ce n'était pas la peine de chasser leurs prédécesseurs pour prendre leur place. - Emilio Pardo ASPE. »


Le député José G. Huerta fit cette déclaration :

« Ce qui s'est fait à Coyoacan est de la dernière barbarie. Heureusement que le sens de la justice de M. Cardenas est indiscutable. Je suis sûr qu'un jugement impartial et juste sera rendu, car de tels actes sauvages ne doivent pas se répéter dans la capitale de la République. » ( El Universal, 2 janvier 1935. )


M. José F. Ancona, Délégué à Cuajimalpa, est d'avis que « l'incident de Coyoacan devrait faire rougir des sauvages. La justice doit être rendue rapidement et efficacement pour calmer l'indignation de toute la république. Mon activité révolutionnaire est connue, ajoute-t-il; personne n'en a jamais douté. Mais je ne puis que condamner avec énergie de tels actes. J'espère, j'ai droit de croire qu'ils seront punis sévèrement. ».


Les messages de protestation de ce genre parvinrent en masse au Président Cardenas. Leur témoignage ne laissait aucun doute sur l'indignation et la réprobation unanime provoquée par le crime des Rouges-Noirs.



Dernière édition par roger le Mar 06 Jan 2015, 9:49 pm, édité 1 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12367
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 Empty Re: Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique )

Message  Roger Boivin Jeu 10 Sep 2009, 1:30 pm


En ouvrant leur journal du 3 janvier, les Mexicains pouvaient lire :

« La bande des Chemises Rouges-Noires est remise en liberté, faute de preuve ! » ( La Palabra. )


La Prensa du même jour ajoute cette note :

« Quant à la culpabilité du Délégué de Coyoacan, Homero Margalli, rien n'a été fait pour l'examiner, parce que, selon ce que nous dit l'agent du Ministère public, aucune accusation précise n'a été portée contre lui ! »


Les assassins Rouges-Noirs furent relâchés. Margalli resta à son poste.

Garrido Canabal garda son portefeuille de ministre de l'Agriculture.

Tout le pays, indigné, attendait des explications de la part de Cardenas. Elles ne se firent pas attendre. Le Président déclara que « le groupe clérical avait soulevé ces émeutes ( de Coyoacan ). Les cléricaux avaient de parti pris provoqué ces attaques et ces massacres, afin de créer des embarras au gouvernement. Les cléricaux étaient avertis qu'ils ne devaient pas répéter de tels meeting, si ce n'est à l'intérieur des édifices mis à leur disposition, dans la mesure où la loi les y autoriserait. » Un point. C'est tout.

Mgr Ruiz Flores exprimait dans une déclaration à la presse l'amère déception des catholiques qui avaient mis leur confiance en Cardenas : « Je pense, disait le Délégué Apostolique, que le Président vient de perdre une belle occasion de rétablir la paix au Mexique. »

Mgr Ruiz écrivait cela au mois de novembre 1935; Cardenas avait bien, au mois d'août, prononcé des déclarations apaisantes contre le fanatisme et l'esprit de faction, mais le 31 du même mois paraissait au Journal officiel une loi nouvelle sur la nationalisation des biens ecclésiastiques, dont un comité d'enquête américain absolument impartial a pu dire : « C'est la plus draconienne et la plus oppressive des lois antireligieuses qui aient jamais été portées dans aucun pays » !

Cardenas, sorti du peuple, intelligent mais peu cultivé, franc-maçon, applique à fond le programme révolutionnaire. Il se sert de l'école pour arracher la religion de l'âme des enfants. Il sabote l'ordre social; son rêve est d'abolir la propriété pour remettre aux ouvriers tous les moyens de production. Il a vidé tous les séminaires. Par crainte de soulever l'opinion des catholiques américains, il a ouvert quelques églises, mais il a fermé toutes les écoles libres; sournoisement, il réduit de plus en plus le nombre des prêtres autorisés à exercer le saint ministère. Rien ne l'arrête; quand un adversaire s'oppose à ses plans, il l'envoie à la frontière. Il change ses ministres, mais garde toujours la même politique à base de communisme et d'athéisme. Il n'a rapporté aucune des lois antireligieuses de Calles; il en a introduit de plus monstrueuses.

***



Dernière édition par roger le Mar 06 Jan 2015, 9:49 pm, édité 1 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12367
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 Empty Re: Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique )

Message  Roger Boivin Jeu 10 Sep 2009, 3:04 pm


Pauvre Mexique !

Pauvres catholiques mexicains !

Toutes les puissances humaines sont liguées contre eux... Héroïques, ils résistent quand même, attendant toujours la victoire finale.

Sur quoi donc se fonde leur espoir ?

Sur la vertu du grain de blé que le Semeur jette en terre...

En franchissant le seuil de l'église arrosé du sang de Maria de la Luz, je pensais à cette fécondité promise au sacrifice. A l'extérieur, l'église n'a pas changé d'aspect : Le vieux mur est encore écorché par les balles. A l'intérieur, les nefs sont encombrées d'échafaudages ( dans les années 30. Roger. ) : avec cette incroyable audace qui les caractérise, les catholiques mexicains ont décidé de réparer les parois de l'église et de rafraîchir les décorations. « Ils ont voulu la détruire ? Nous la rendrons encore plus belle ! »

Le corps ensanglanté de Maria de la Luz n'a passé que vingt-quatre heures à l'hôpital Juarez que le sang du prêtre Augustin Pro avait sanctifié sept ans plus tôt dans la même salle d'autopsie. Un jeune médecin de Mexico me disait que l'Association des jeunes médecins et étudiants en médecine est un étonnant foyer d'apostolat. Ils touchent du doigt la protection du ciel. C'est comme un miracle perpétuel : durant l'année 1935, pas une personne n'est morte dans un hôpital du gouvernement sans recevoir les derniers sacrements. Un prêtre déguisé parvient toujours jusqu'aux malades.


***
maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 Numari29




Dernière édition par roger le Mar 06 Jan 2015, 9:51 pm, édité 4 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12367
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 Empty Re: Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique )

Message  gabrielle Jeu 10 Sep 2009, 5:32 pm

Aujourd'hui,

heureux Mexique!

heureux fidèles catholiques mexicains!

Les puissances infernales se sont ligués contre vous... et vous résistez encore après 50 ans

La vieille église est arrosé des larmes de vos vieux prêtres fidèles...

Souvenez-vous de nous à la Sainte Messe...
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18609
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 Empty Re: Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique )

Message  Roger Boivin Ven 11 Sep 2009, 12:05 pm


Le 30 décembre 1935, j'étais à Mexico. C'était le premier anniversaire de la mort de Maria de la Luz.

Au petit cimetière de Coyoacan, appelé le Xoco, le corps de la martyre repose sous les arbres qui, même à cette époque de l'année, gardent encore leurs feuilles. Je m'y rendis avec la famille Camacho. C'était le soir; un soir de décembre qui ressemble à nos soirs de mai. Rien de reposant et de fortifiant comme cette atmosphère tranquille embaumée de fleurs. Le tertre funéraire de Maria de la Luz disparait sous les grands lis. Des couronnes déposées par les jeunes gens et les jeunes filles de l'Action catholique, par les petits enfants de Coyoacan qui reviennent souvent prier leur ancienne catéchiste, cachaient l'humble croix de bois. Je m'agenouillai : « Maria de la Luz, disais-je, Maria de la Luz, vierge et martyre, priez pour nous. Ayez pitié de votre pauvre Mexique ! Maria de la Luz, apôtre et martyre de l'Action catholique, soyez l'avocate et la patronne de la jeunesse catholique du monde ! »

J'écartai de la main les couronnes de fleurs. Sur la croix de bois, je lu cette brève et sublime épitaphe :


MARIA DE LA LUZ CAMACHO

à l'âge de 27 ans

le 30 décembre 1934

MOURUT POUR LE CHRIST-ROI


La nuit tombait. En m'éloignant du modeste coin de terre consacré par les restes d'une martyre, je me disais : C'est ici que repose l'espoir du Mexique catholique.


Rome, septembre 1936
Fête de l'Exaltation de la Sainte Croix



FIN



Dernière édition par roger le Mar 06 Jan 2015, 9:53 pm, édité 1 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12367
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 Empty Re: Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique )

Message  ROBERT. Sam 12 Sep 2009, 3:55 pm

.

maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 Numari12




MARIA DE LA LUZ CAMACHO

à l'âge de 27 ans

le 30 décembre 1934

MOURUT POUR LE CHRIST-ROI







Maria de la Luz, vierge et martyre, priez pour nous. Ayez pitié de votre pauvre Mexique ! Maria de la Luz, apôtre et martyre de l'Action catholique, soyez l'avocate et la patronne de la jeunesse catholique du monde ! »



.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 Empty Re: Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique )

Message  ROBERT. Sam 12 Sep 2009, 4:09 pm

.

Demandons à Maria de La Luz Camacho de prier pour tous les catholiques du monde entier et de nous obtenir, à l’aide de Notre-Seigneur et la Vierge de Guadeloupe et par son exemple, la grâce du martyre…

Prions fort et pensons souvent à nous unir avec nos prêtres mexicains…
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 Empty Re: Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique )

Message  ROBERT. Sam 12 Sep 2009, 7:32 pm

.

Merci Roger pour cette touchante biographie de Maria de La Luz dans les larmes et le sang. J'ai ouï-dire que vous avez ouvert un nouveau fil, avec l'histoire toute aussi glorieuse sur le Père Pro. maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 962688
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 Empty Re: Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique )

Message  Louis Sam 12 Sep 2009, 7:37 pm

.

... et ce fil du Père Pro est ICI Wink

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14264
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 Empty Re: Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique )

Message  ROBERT. Sam 12 Sep 2009, 8:19 pm

Louis a écrit:.

... et ce fil du Père Pro est ICI Wink

Merci Louis pour le Père Pro... Wink
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

maria de la luz camacgo - Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique ) - Page 7 Empty Re: Maria de la Luz Camacho, martyre , 1907-1934 ( Mexique )

Message  Roger Boivin Dim 15 Jan 2017, 1:57 pm

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12367
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum