Le P. Jogues (APPENDICE)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Empty Re: Le P. Jogues (APPENDICE)

Message  Louis Mar 20 Mai 2014, 2:35 pm

Un jour qu’il revenait très-fatigué d’un long voyage, il trouva toute sa cabane en émoi. La cause de ce chagrin était la maladie très-grave de sa petite nièce âgée de cinq ans. « Vous pleurez d’avance sa mort, dit-il, et moi, ce qui m’attriste le plus c’est qu’elle n’est pas baptisée. » Il sort aussitôt et court chez les principaux chrétiens pour trouver quelqu’un qui sache la formule du sacrement. Il rencontre enfin le bon Joseph Téondéchoren et l’amène avec lui. L’enfant reçut le baptême. Charles s’adressa alors à tous ceux qui étaient présents : « Maintenant, consolons-nous, son âme est en sûreté ; elle s'envolera au ciel et priera Dieu pour nous. Pour moi, je me tiens heureux d’avoir déjà quatre enfants dans le Paradis ; je les invoque avec consolation. »
Ainsi, dans toutes les occasions, cet excellent néophyte cherchait à répandre autour de lui la foi qu’il avait dans le cœur et l’espérance qui soutenait son âme.

Dans toutes leurs tentatives pour entraîner Charles dans ses égarements passés, ses anciens amis ne pouvaient rien gagner, et il leur répondait toujours qu’il craignait moins le feu que le péché. Ils résolurent de s’en assurer, et, sous les apparences d’un acte de charité, ils poussèrent la séduction jusqu’à la cruauté.

A la fin d’un jour de fatigue, ils l’invitèrent à un bain de vapeur (1), remède très en usage chez ces peuples. Une cabane est préparée, et recouverte d’écorces et de plusieurs peaux épaisses pour empêcher toute évaporation. Une petite ouverture est ménagée en dessous pour y introduire des cailloux brûlants sur lesquels on fait tomber quelques gouttes d’eau dont les vapeurs embrasent bientôt l'étroite enceinte. Sans soupçonner leurs perfides desseins, Charles entre dans la cabane, et on commence à réchauffer.

La chaleur ne tarda pas â devenir excessive et un vrai tourment. Le patient crie que la chaleur est assez forte pour le remède, et que si elle augmente, il va étouffer.

L’auteur de cette ruse infernale lui dit alors que pour satisfaire à un rêve de la nuit précédente, il faut qu’il prononce trois paroles en faveur de son démon familier, afin de détourner un malheur qui le menace. « Rends-moi ce service d’ami, ajoute-t-il, et je te délivrerai. »

Voyant qu’on veut lui arracher par la force ce qu’on ne peut pas obtenir de lui par entraînement, Charles répond courageusement :

« Camarade, le feu de l’enfer est plus chaud que celui-ci. Pour éviter l’un, je serais fou de me jeter dans l’autre. Tu peux me faire mourir si tu veux; mais tu n’obtiendras pas de moi une parole impie. Je n’ai pas de langue pour commettre un péché. »

On le conjure de ne pas persévérer dans son refus et de ne pas être cruel envers un ami. « Et après tout, lui disait-on, la contrainte où tu es sera ton excuse auprès des Robes-noires. Tu sais bien d’ailleurs qu’ils ont des remèdes contre tous les péchés; et puis, si tu l’aimes mieux, nous te jurons un inviolable secret ; ils n’en sauront rien.

« — Mes amis, répondait le héros chrétien, je ne crains  pas les hommes, ni mes compatriotes, ni les Français, ni les Iroquois, mais je crains Dieu, dont l’œil voit le fond des consciences. L’espérance du pardon est bonne pour s’exciter au repentir, mais non pour s’exciter à l’offense. »

Cependant la chaleur allait toujours croissant : « Mes amis, leur cria Charles, l’air me manque, non le courage ; je ne respire plus, mais sachez bien que je ne céderai pas. »

Sa voix expirante révélait sa faiblesse et annonçait sa fin prochaine.

Le principal auteur de cette cruauté, se voyant vaincu, devint furieux, et vomit mille blasphèmes contre la foi et les chrétiens. Mais ses complices ne voulant pas pousser plus loin l’épreuve, blâmèrent enfin son obstination et le forcèrent à cesser ce jeu infernal.

Quand ils découvrirent la cabane, Charles était presque sans vie. Il revint cependant à lui, et pour toute vengeance il jeta sur son bourreau un regard plein de douceur en lui disant : « Tu m’as tué, mais tu ne m’as pas fait pécher. » (Relat. de 1644).

Charles vécut encore assez longtemps, et continua à édifier les chrétiens et les païens eux-mêmes. Il eut la consolation de voir plus d’un de ses persécuteurs embrasser comme lui la loi de l’Évangile.


________________________________________________________________

(1) On retrouve ces bains de vapeur sous la même forme chez plusieurs peuples de l'antiquité. Hérodote mentionne les Scythes, et Strabon les Lacédémoniens et les Lusitaniens.

Prochain appendice : EUSTACHE AHASISTARI.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15369
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Empty Re: Le P. Jogues (APPENDICE)

Message  Louis Mer 21 Mai 2014, 11:29 am

F

EUSTACHE AHASISTARI.


A cause de ses antécédents et de son caractère, Ahasistari était regardé par tous ses concitoyens comme leur capitaine. Il était, en effet, dit le P. Ch. Garnier, le premier guerrier du pays. Il mérite d’être connu. « La vie de cet homme, écrivait le P. Jér. Lalemant, n’est qu’une suite de combats, et depuis son enfance ses pensées n’ont été qu’à la guerre : aussi est-ce par là que Dieu l’a fait chrétien.

Il était du village de Teanaustayae ou Saint-Joseph. Avant de se soumettre au joug de la foi, il avait été pendant longtemps sollicité intérieurement par le Seigneur. Il l'admirait sans le bien connaître encore. Souvent même il invoquait, mais en secret, le Dieu des chrétiens. Un attachement aveugle à ses ridicules superstitions le retenait toujours. Il paraissait si invétéré, que même après sa conversion les missionnaires doutèrent pendant quelque temps de sa sincérité. Pendant trois ans ils le tinrent à l’épreuve, sans vouloir céder à ses vives instances pour recevoir le baptême.

On voyait cependant grandir chaque jour son zèle pour la foi et son désir du baptême. Pendant l’hiver de 1641, il y eut en lui un redoublement de ferveur. On aurait dit qu’il avait comme un pressentiment de ce qui allait bientôt lui arriver.

Pour donner une plus haute idée de la foi, les missionnaires avaient introduit l’usage d'admettre quelques sauvages au baptême le jour des grandes fêtes. On les réunissait dans la chapelle de Sainte-Marie pour faire la cérémonie avec toute la solennité possible.

A l’approche de Pâques, Ahasistari se sentit intérieurement pressé de faire une nouvelle démarche pour obtenir l’objet de ses désirs. Il se rend à Sainte-Marie pour plaider lui-même sa cause auprès du Supérieur de la mission.

« J’ai la foi au fond de mon cœur, lui disait-il avec une admirable franchise et une sainte ardeur, et mes actions vous l’ont bien prouvé pendant cet hiver. Dans peu de jours je pars pour la guerre. Si je meurs dans la mêlée, où ira mon âme, sans le baptême ? Si vous voyiez dans mon cœur aussi clair que le Maître de la vie, je serais déjà chrétien, et la crainte des flammes de l’enfer ne me suivrait pas au moment où je vais braver la mort. Je ne puis pas me baptiser moi-même ; je ne puis que vous déclarer sincèrement mon désir. Après cela, si mon âme brûle dans les enfers, vous en serez cause ; mais quelque chose que vous fassiez, je prierai toujours Dieu puisque je le connais, et peut-être qu’il me fera miséricorde; car vous enseignez qu’il est meilleur que vous.

« — Mais comment te sont venues, reprit le missionnaire, les premières pensées de la foi? …

A suivre.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15369
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Empty Re: Le P. Jogues (APPENDICE)

Message  Louis Jeu 22 Mai 2014, 11:38 am

« — Mais comment te sont venues, reprit le missionnaire, les premières pensées de la foi?

« —Avant même que vous fussiez dans le pays, dit le Huron, j’avais échappé à mille périls dans lesquels mes compagnons tombaient sous mes yeux. Je  voyais bien que ce n’était pas à moi que je devais de m’être tiré de ces dangers. Il me venait en pensée que quelque génie plus puissant qui m’était inconnu, était venu à mon secours. J’avais la conviction que nos croyances n’étaient que des sottises, mais je n’en savais pas davantage. Aussitôt que j’ai entendu parler du Dieu que vous prêchez, et de ce que Jésus-Christ a fait sur la terre, je l’ai reconnu pour celui qui m’a conservé, et j’ai pris la résolution de l’honorer toute ma vie. Quand je vais en guerre, je me recommande à lui et le soir et le matin. C’est à lui que je dois toutes mes victoires. C’est en lui que je crois, et je vous demande le baptême afin qu’après ma mort il ait  pitié de moi »

Une déclaration aussi franche et aussi énergique émut les missionnaires jusqu’aux larmes. Il n’était pas possible de mettre de nouveaux retards à de si ardents désirs.

Le samedi saint, la chapelle de Sainte-Marie avait revêtu ses habits de fêtes. Les chrétiens étaient accourus en grand nombre. Ahasistari et plusieurs de ses compatriotes recevaient ensemble le caractère des enfants de l’Église. On lui donna le nom d’Eustache.

L’année suivante, quand notre nouveau chrétien apprit la périlleuse mission confiée au P. Jogues, il fut des premiers à s'offrir pour lui tenir compagnie, prêt à le défendre en cas d’attaque, et à mourir avec lui. Ses vœux furent exaucés.

A suivre bientôt (Appendice G) : Le martyre de René Goupil.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15369
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Empty Re: Le P. Jogues (APPENDICE)

Message  Louis Dim 08 Juin 2014, 12:37 pm

G

LE MARTYRE DE RENÉ GOUPIL PAR LES IROQUOIS

(D’après l’autographe du P. Isaac Jogues.)


.
.

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Rena_g10
Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Rena_g11
A suivre.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15369
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Empty Re: Le P. Jogues (APPENDICE)

Message  Louis Lun 09 Juin 2014, 12:16 pm

.
.
Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Rena_g12
Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Rena_g13

A suivre.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15369
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Empty Re: Le P. Jogues (APPENDICE)

Message  Louis Mar 10 Juin 2014, 12:15 pm

.
.
Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Rena_g14
Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Rena_g16

A suivre.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15369
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Empty Re: Le P. Jogues (APPENDICE)

Message  Louis Mer 11 Juin 2014, 11:24 am

.
.
Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Rena_g17
Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Rena_g18

A suivre.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15369
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Empty Re: Le P. Jogues (APPENDICE)

Message  Louis Jeu 12 Juin 2014, 11:45 am

.
.
Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Rena_g19  
______________________________

(1) Les Hollandais.

A suivre plus tard : appendice H. NOVUM BELGIUM.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15369
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Empty Re: Le P. Jogues (APPENDICE)

Message  Louis Ven 11 Juil 2014, 5:09 pm

.
H

NOVUM BELGIUM.


Nous donnons ici en entier la curieuse description de Manhatte et de la colonie hollandaise, que le P. Jogues a écrite lui-même en 1646. Nous suivons l’autographe que M. John Gilmary Shea de New-York a donné en 1862 en fac simile , avec une traduction anglaise et des notes très-précieuses dont nous avons profité.



Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Append12

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Append13

A suivre.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15369
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Empty Re: Le P. Jogues (APPENDICE)

Message  Louis Sam 12 Juil 2014, 11:48 am


Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Append14

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Append15

A suivre.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15369
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Empty Re: Le P. Jogues (APPENDICE)

Message  Louis Dim 13 Juil 2014, 12:46 pm


Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Append16

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Append17

A suivre.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15369
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Empty Re: Le P. Jogues (APPENDICE)

Message  Louis Lun 14 Juil 2014, 12:13 pm

Le P. Jogues (APPENDICE) - Page 2 Append18

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 15369
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum