Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN

3 participants

Aller en bas

Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN Empty Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN

Message  Monique Mar 07 Juin 2011, 7:43 pm

Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN Pobure10

Dans son Encyclique Lux Veritatis, le Saint-Père Pie XI a rappelé qu'au Concile d'Ephèse les évêques ont mis « en lumière trois dogmes de la religion catholique : à savoir que la personne du Christ est une et divine ; que la Sainte Vierge Marie doit être reconnue et vénérée, par tous, comme réellement et vraiment mère de Dieu ; que le Pontife de Rome, lorsqu'il traite de la foi et des mœurs, jouit, de la part de Dieu, à l'égard de chacun et de tous, d'une autorité suprême, souveraine et indépendante ».

Celui qui provoqua la controverse, et amena les Pères du Concile à des déclarations précises, fut Nestorius, évêque de Constantinople. « Plein d'orgueil, cet homme pensait, dit Pie XI, que deux êtres individuels, parfaits, ou hypostases, l'un humain, l'autre divin, s'étaient unis dans une seule personne. Il niait, de la sorte, cette admirable et substantielle union de deux natures, que nous appelons hypostatique, et par conséquent il prétendait que le Verbe, Fils unique de Dieu, ne s'est pas fait homme, mais s'est trouvé présent dans un corps humain, par habitation, par son bon vouloir, par la vertu de son opération. D'où il ne fallait pas l'appeler Dieu, mais bien Théophore, c'est-à-dire porte-Dieu, à peu près dans le même sens que cette appellation pourrait être donnée aux prophètes et aux saints, à cause de la grâce divine dont ils sont remplis. Il s'ensuivait que la Sainte Vierge Marie n'était pas vraiment la mère de Dieu, mais la mère du Christ-homme, ou, tout au plus, celle qui a reçu Dieu.

L'ensemble des fidèles se rebella aussitôt contre l'impiété de l'hérésiarque. Car leur foi à la maternité divine était si intense, si connue, que l'empereur Julien l'Apostat leur avait précisément reproché de « décerner sans cesse à Marie le nom idolâtrique de Mère de Dieu ». La ville de Constantinople s'indigna d'autant plus que sa chaire avait retenti jusqu'alors de la pure doctrine : la gloire de saint Grégoire de Naziance et de saint Jean Chrysostome, qui l'avaient illustrée, exigeait qu'on la préservât de tache.

Contre l'hérésie nouvelle se dressa surtout le faisceau des évêques, particulièrement saint Cyrille, patriarche d'Alexandrie. Après qu'il eut en vain essayé fraternellement de convertir Nestorius, il s'adressa au pape Célestin, car, disait-il : « C'est une ancienne coutume des Églises de soumettre à Votre Sainteté ces sortes d'affaires. » Il le pria de déclarer « aux évêques très pieux de Macédoine et à tous les évêques de l'Orient » si l'on « pouvait, ou non, garder la communion avec un homme d'une telle croyance, et qui professait pareil enseignement ».

Le Saint-Père « discerna immédiatement les erreurs et prit sans retard les moyens nécessaires à la guérison ».

A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11241
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN Empty Re: Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN

Message  gabrielle Mer 08 Juin 2011, 12:10 pm

Bon dossier en perspective. Laughing
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18734
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN Empty Re: Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN

Message  Monique Mer 08 Juin 2011, 9:18 pm

Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN Pobure10

Nestorius fut averti solennellement que : « s'il ne prêchait pas sur le Christ, notre Dieu, l'enseignement de l’Église de Rome et d'Alexandrie, et de tout l'univers catholique, que l’Église de Constantinople a tenu parfaitement jusqu'à lui, s'il ne rétractait pas, publiquement, et par écrit, dans un délai de dix jours, ses nouveautés perfides, il était exclu de l’Église universelle ».

Cyrille fut chargé de veiller à l'exécution de la sentence. Deux cents évêques se réunirent en Concile, à Ephèse, le 22 juin 431 ; mais Nestorius, malgré trois citations, refusa de comparaître.

Pendant l'année commémorative de ce grand Concile, on n'a pas manqué de vous parler de son magnifique couronnement. Vous savez que les Pères lurent d'abord le Symbole de Nicée, le Credo que vous chantez, chaque dimanche, et qui est la fière et intègre proclamation, de notre foi, puis la lettre du pape Célestin, déléguant ses pouvoirs à Cyrille et condamnant la doctrine de Nestorius.

A rencontre des écrits de cet hérésiarque, qui soulevèrent la réprobation, et de ses paroles, que deux de ses amis relatèrent en pleurant, les évêques précisèrent la croyance traditionnelle de l’Église, fixée par l’Écriture et l'enseignement des Pères.

« Qu'il soit, dirent-ils, déposé de sa charge, l'homme téméraire qui méprise l'enseignement de nos aïeux ! Étranger à Marie, qu'il le soit à Jésus ! Mérite-t-il de consacrer le corps du Fils, celui qui n'a pas rougi d'attenter à l'honneur de la Mère ? Si donc quelqu'un refuse d'admettre que l'Emmanuel est véritablement Dieu, et que, pour cette raison, la Sainte Vierge est mère de Dieu, puisqu'elle a enfanté le Verbe de Dieu fait chair... qu'il soit anathème! »l

A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11241
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN Empty Re: Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN

Message  Louis Jeu 09 Juin 2011, 8:58 am

Merci Monique de ce dossier.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 14487
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN Empty Re: Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN

Message  Monique Ven 10 Juin 2011, 10:29 pm

Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN Pobure10

Durant les délibérations, les chrétiens d'Ephèse avaient envahi les églises et priaient l'Esprit-Saint d'éclairer les évêques. Quand ils apprirent tard, le soir, la condamnation de Nestorius, ils éclatèrent en chants de triomphe, illuminèrent la ville, et reconduisirent, avec des flambeaux et parmi des nuages d'encens, jusqu'à leurs demeures, les Pères, « venus nous rendre la Mère de notre Dieu et ratifier, par leur autorité sainte, ce qui était écrit dans tous les cœurs ».

Il importe maintenant de rappeler en quoi consistent les dogmes de l'union hypostatique et de la maternité divine de la Sainte Vierge.

Nestorius prétendait obstinément que le Verbe divin ne s'est pas uni à la nature humaine dans le Christ d'une manière substantielle et hypostatique, mais par un lien accidentel et moral. Au contraire, le Concile d'Ephèse prononça : « Il n'est aucunement admissible de distinguer deux fils en notre Unique Seigneur, Jésus-Christ... l’Écriture ne dit pas, en effet, que le Verbe s'est associé une personne humaine, mais qu'il s'est fait chair. Que le Verbe se soit fait chair, cela ne peut signifier qu'une chose, c'est qu'il participe, comme nous, à une nature de chair et de sang. Il a donc fait sien notre corps, il est né d'une femme, il est devenu homme, mais sans perdre sa divinité, ni sa naissance de Dieu le Père, car en revêtant l'humanité, il resta ce qu'il était auparavant. »

Au témoignage de la Sainte Écriture et de la tradition divine, Jésus-Christ est, à la fois, Verbe de Dieu, vivant de toute éternité dans le sein du Père, et homme, né dans le temps. Ainsi la divinité et l'humanité s'unissent dans le Christ, Rédempteur du genre humain, par le lien admirable qu'on appelle à juste titre l'union hypostatique.

A suivre...
Monique
Monique

Nombre de messages : 11241
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN Empty Re: Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN

Message  Monique Mar 21 Juin 2011, 7:16 pm

Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN Pobure10

« Oui, continue Pie XI dans l'Encyclique, Celui qui est conçu dans le sein de la Vierge Marie, qui naît et est déposé dans une crèche, qui s'appelle fils de l'homme, qui souffre et qui meurt sur la Croix, est aussi Celui qui est appelé, miraculeusement et solennellement, par le Père Éternel, « mon Fils bien-aimé », qui pardonne avec une puissance divine les péchés, et rend par un pouvoir personnel la santé aux malades et la vie aux morts. Or, ce sont là autant de signes évidents qu'il y a, d'une part, en Notre-Seigneur, deux natures, qui posent des actes ou bien humains, ou bien divins, mais que, d'autre part, il n'y a qu'un seul Christ, Dieu et homme à la fois. »

Le dogme même de la Rédemption confirme cette doctrine. « Comment le Christ aurait-il pu être blessé à cause de nos iniquités, et nous racheter de la servitude du péché, s'il n'avait pas, comme nous-mêmes, la nature humaine ? Et, d'autre part, comment pourrait-il satisfaire pleinement la justice divine, irritée par le genre humain, s'il n'était pas revêtu d'une dignité immense, infinie, provenant de sa personne divine ?... »

C'est de cette doctrine que découle le dogme de la maternité divine de Marie. Puisque le fils de la bienheureuse Vierge est Dieu, elle est, conclut Pie XI, appelée à juste titre mère de Dieu. Celle que sa parente Élisabeth salua :
« Mère de mon Seigneur » dont saint Ignace, martyr, déclare qu'elle a donné le jour à Dieu, et Tertullien, que Dieu est né d'elle, nous devons tous la vénérer comme la mère de Dieu, à qui la Toute-Puissance conféra la plénitude de la grâce et une dignité incomparable. »,
On comprend que saint Augustin, émerveillé de dons si rares, se soit écrié que : « Le cœur de l'homme lui-même n'aurait pu les concevoir, et que sa langue est incapable de les exprimer. »

C'est en prévision de sa maternité divine que l'Ancien Testament retentit des oracles qui concernent Marie ; c'est à cause de sa maternité divine qu'elle fut préservée de la tache originelle et prévenue de l'Incarnation par un archange.
« Quel esprit ne se perdrait, s'écriait Bossuet, dans la contemplation des complaisances incompréhensibles de Dieu pour elle, depuis qu'elle le touche de si près par ce commun fils ? »

Les étapes dogmatiques: D'HIER À DEMAIN Bureau16

FIN
Monique
Monique

Nombre de messages : 11241
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum