Ratzinger et l'Eucharistie

3 participants

Aller en bas

la glose et gnose - Ratzinger et l'Eucharistie Empty Ratzinger et l'Eucharistie

Message  gabrielle Lun 09 Mar 2009, 6:30 pm

ZF09030603 - 06-03-2009
Permalink: http://www.zenit.org/article-20372?l=french
LA LITURGIE DOIT NOUS FAIRE DÉCOUVRIR UN DIEU PROCHE, A EXPLIQUÉ BENOÎT XVI

Rencontre avec les prêtres du diocèse de Rome (26 février)

ROME, Vendredi 6 mars 2009 (ZENIT.org) - La liturgie, la célébration du mystère, est au cœur de notre être en tant que chrétiens, a expliqué Benoît XVI. L'Eucharistie nous transforme, et en nous transformant, elle transforme le monde.
Dans le cadre de sa rencontre avec les prêtres du diocèse de Rome, jeudi 26 février, Benoît XVI a répondu à une question portant sur la place de l'éducation liturgique dans la formation des prêtres, et la célébration du mystère (cf. section « documents » pour le texte intégral).
Le pape a reconnu que la célébration des sacrements risque parfois d'être un peu mise à l'écart, au profit d'activités plus pragmatiques.
« Mais les mystères ne sont pas quelque chose d'exotique dans l'univers des réalités plus concrètes. Le mystère est le cœur d'où provient notre force et auquel nous retournons pour trouver ce centre », a expliqué Benoît XVI.
Pour le pape, il est important que « la catéchèse sacramentelle soit une catéchèse existentielle », une catéchèse « réaliste », qui se réfère « à notre vie à nous, hommes d'aujourd'hui ».
« S'il est vrai que l'homme n'a pas en lui-même sa propre mesure - qu'est-ce qui est juste et qu'est-ce qui ne l'est pas - mais trouve sa mesure en dehors de lui-même, en Dieu, il est important que ce Dieu ne soit pas lointain mais puisse être reconnu, qu'il soit concret, qu'il entre dans notre vie et qu'il soit réellement un ami avec lequel nous puissions parler et qui parle avec nous », a-t-il dit.
« Nous devons apprendre à célébrer l'Eucharistie, apprendre à connaître Jésus Christ, le Dieu à visage humain, de près, entrer réellement en contact avec Lui, apprendre à l'écouter, apprendre à le laisser entrer en nous », a poursuivi le pape.
« Parce que la communion sacramentelle est précisément cette interpénétration entre deux personnes », a-t-il ajouté.
« Je ne prends pas un morceau de pain ou de chair,
je prends ou j'ouvre mon cœur pour que le Ressuscité entre en moi, pour qu'il soit en moi et pas seulement en dehors de moi, et qu'il parle ainsi en moi et transforme mon être, me donne le sens de la justice, le dynamisme de la justice, le zèle pour l'Evangile », a expliqué Benoît XVI.

En nous transformant, l'Eucharistie « inaugure également la transformation du monde que le Seigneur désire et pour laquelle il veut faire de nous ses instruments », a conclu le pape.
Gisèle Plantec


En une phrase dévastatrice Ratzinger change tout le sens de la Sainte Communion.

Il est l'homme à dénoncer haut et fort... le serpent qui crache son venin sur tout ce qu'il approche.


On pourra encore en juger aisément, en examinant la nature du pain et du vin, qui sont les symboles de l’Eucharistie. Ce que le pain et le vin produisent pour le corps, l’Eucharistie le produit également, mais d’une manière infiniment plus parfaite, pour le salut et le bonheur de l’âme. Ce n’est pas le Sacrement qui se convertit comme le pain et le vin en notre substance, c’est nous-mêmes au contraire qui sommes changés pour ainsi dire en sa nature. En sorte que l’on peut très bien appliquer ici ces paroles que Saint Augustin met dans la bouche de Notre-Seigneur [1] : « Je suis la nourriture des hommes faits ; croissez, et vous Me mangerez ensuite. Et vous ne Me changerez point en vous, comme il arrive d la nourriture de votre corps mais c’est vous qui vous changerez en Moi. »

« Si la Grâce et la Vérité ont été apportées par Jésus-Christ [2] », ne doivent-elles pas nécessairement se répandre dans l’âme de celui qui reçoit ce Sacrement avec un cœur pur et saint ? Car Notre-Seigneur a dit [3]: « Celui qui mange ma Chair et qui boit mon Sang, demeure en Moi, et Moi en lui. s Personne ne doit douter que ceux qui participent à ce Sacrement avec des sentiments de Foi et de piété, ne reçoivent le Fils de Dieu, de manière à se trouver en quelque sorte greffés sur son Corps, comme des membres vivants. » Celui qui Me mange, dit le Sauveur [4] vivra aussi pour Moi. Le pain que je donnerai, c’est ma Chair pour la vie du monde. » Sur quoi Saint Cyrille a fait cette remarque [5]: « Le verbe de Dieu, en s’unissant à sa propre chair, l’a rendue vivifiante. il était donc convenable qu’Il s’unît à nos corps d’une manière admirable. par sa Chair sacrée et par son Sang précieux qu’Il nous livre sous les espèces du pain et du vin, pour nous sanctifier et nous donner la vie. »

D’un autre côté, la nourriture naturelle n’est pas destinée seulement à la conservation du corps, mais aussi à son accroissement, et même à ses jouissances et à son plaisir. De même la nourriture eucharistique non seulement soutient l’âme, mais la fortifie et lui donne plus de goût pour les choses spirituelles. nous avions donc raison de dire que ce Sacrement communique la Grâce, et qu’on peut le comparer justement à la manne, dans laquelle on trouvait les délices de toutes les saveurs.

On ne peut douter non plus que l’Eucharistie ne remette et pardonne les péchés légers, que l’on appelle ordinairement véniels. tout ce que l’âme entraînée par l’ardeur de la concupiscence, a perdu de la vie de la Grâce en commettant des fautes légères, ce Sacrement le lui rend en effaçant ces petites fautes. De même aussi, pour nous servir toujours de notre comparaison, la nourriture corporelle répare peu à peu et nous rend ce que nous perdons tous les jours par l’effet de la chaleur naturelle. Ce qui a fait dire si justement à Saint Ambroise, parlant de ce céleste Sacrement [6]: « Ce pain de chaque jour est an remède aux infirmités de chaque jour. » toutefois ceci ne s’applique qu’aux péchés dont le sentiment et l’attrait n’émeuvent plus l’âme.

C’est encore un autre effet de l’Eucharistie de nous conserver exempts et purs de tout péché, de nous sauvegarder contre les attaques furieuses des tentations, et de nous servir comme d’un céleste antidote qui nous empêche d’être infectés et corrompus par le venin mortel des mauvaises passions. Aussi, au rapport de Saint Cyprien, lorsque dans les premiers temps de l’Eglise, les Fidèles étaient condamnés par les tyrans aux supplices et à la mort pour avoir confessé la Foi de Jésus-Christ, les Evêques avaient coutume de leur administrer le sacrement du Corps et du Sang de Notre-Seigneur, de peur que vaincus par la violence des tourments ils ne vinssent à succomber dans ce combat suprême du salut.

L’Eucharistie réprime et modère aussi l’ardeur des désirs de la chair. Par cela même qu’elle augmente dans les cœur s le feu de l’Amour de Dieu, elle éteint nécessairement celui de la concupiscence. Enfin, pour exprimer en un seul mot tous les avantages et tous les bienfaits de ce Sacrement, il suffit de dire qu’il possède une puissance souveraine pour nous faire acquérir la gloire éternelle. Car il est écrit, (et c’est une parole de Notre-Seigneur Jésus-Christ): « Celui qui mange ma Chair, et qui boit mon Sang, a la Vie Eternelle, et Je te ressusciterai au dernier jour. [7] » A en effet, par la grâce de l’Eucharistie, les Fidèles jouissent déjà dès cette vie d’une paix et d’une tranquillité de conscience parfaites. Puis, quand il faut mourir, c’est encore par sa Vertu qu’ils s’élèvent à la gloire et à la béatitude éternelle ; semblables à Elie « qui fortifié par le pain cuit sous la cendre marcha jusqu’à Horeb, la montagne de Dieu [8] ».

Il sera facile aux Pasteurs d’expliquer plus longuement tous ces bienfaits de l’Eucharistie, s’ils veulent commenter devant les Fidèles le sixième chapitre de l’Evangile de Saint Jean, où un grand nombre des effets de ce Sacrement se trouvent marqués ; ou bien encore, si en parcourant la suite admirable des actions de Notre-Seigneur, ils comparent le bonheur de ceux qui Le reçurent dans leur maison, pendant sa vie mortelle, ou qui recouvrèrent la santé « en touchant ses vêtements et le bord de sa robe, [9] » avec le bonheur beaucoup plus considérable de ceux qui Le reçoivent dans leur cœur, (maintenant qu’Il est en possession de la gloire immortelle), pour guérir toutes leurs blessures et enrichir leur âme de ses dons les plus excellents.

Les uns reçoivent seulement le Sacrement. Ce sont ces pécheurs qui ne craignent pas de prendre les saints Mystères avec une bouche et un cœur impurs, et dont l’Apôtre a dit: [10] « Qu’ils mangent et boivent indignement le Corps du Seigneur. » C’est à eux aussi que s’appliquent ces paroles de Saint Augustin [11].: « Celui qui ne demeure pas en Jésus-Christ, et en qui Jésus-Christ ne demeure pas, ne change certainement point sa Chair spirituellement, quoique matériellement et visiblement il presse sous ses dents les Sacrements de son Corps et de son Sang. » Mais ceux qui reçoivent les saints Mystères dans cette disposition, non seulement n’en retirent aucun fruit, mais même, au témoignage de l’Apôtre, [12] « ils mangent et boivent leur propre condamnation. »


Notre-Seigneur Jésus-Christ ayant dit, en l’instituant [20]: « Prenez et mangez »,

[1] V. Ambr. lib., 5, de Sacr
[2] Joan., 1, 17.
[3] Joan., 6, 56
[4] Joan., 6, 57.
[5] Lib. 4 in Joan.
[6] Lib. 4 de Sacr.
[7] Joan., 6, 54.
[8] 3 Reg., 19, 8.
[9] Matth., 9, 20 et 14, 36.
[10] 1 Cor., 11, 99.
[11] In Joan. Tract., 26.
[12] 1 Cor., 11, 29.
[20] Matth., 26, 26.

Références Catéchisme Concile de Trente.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19008
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

la glose et gnose - Ratzinger et l'Eucharistie Empty Re: Ratzinger et l'Eucharistie

Message  ROBERT. Lun 09 Mar 2009, 8:53 pm

.

Ratz, comme tous les INTRUS, en tant que chef des INTRUS, dit des banalités, des frivolités mondaines, des trivialités et puis v'lan! la phrase assassine: interpénétration, comme vous l'avez si bien souligné. Interpénétration qui sent l'impanation luthérienne à plein nez...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

la glose et gnose - Ratzinger et l'Eucharistie Empty Re: Ratzinger et l'Eucharistie

Message  ROBERT. Lun 09 Mar 2009, 9:02 pm

.

,..A l'en croire le Saint Concile de Trente ne s'adresse pas au monde moderne, n'est plus "une réalité concrète" pour les hommes d'aujourd'hui ! Le Saint Concile de Trente et toute la doctrine de notre Sainte Mère est ce qu'il y a de plus concret, réaliste, lumineux que les hommes d'aujourd'hui, SURTOUT LES HOMMES D'AUJOURD'HUI ! ne pourront jamais avoir des théories fumeuses et sulfureuses à la jp, à la karol, à la ratz, à la frat... et de toutes celles qui leur ressemblent...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

la glose et gnose - Ratzinger et l'Eucharistie Empty gnose

Message  Humilis Miles Mar 10 Mar 2009, 6:23 am

En nous transformant, l'Eucharistie « inaugure également la transformation du monde que le Seigneur désire et pour laquelle il veut faire de nous ses instruments », a conclu le pape.

Nous avons ici un des thèmes de prédilection de la pensée ratzingérienne : la "transformation du monde". C'est le but ultime, jusqu'à ce que le monde soit uni à Dieu ! Inutile de préciser que cela est horriblement gnostique, et teillardien.

Humilis Miles

Nombre de messages : 636
Date d'inscription : 24/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

la glose et gnose - Ratzinger et l'Eucharistie Empty Re: Ratzinger et l'Eucharistie

Message  gabrielle Mar 10 Mar 2009, 10:14 am

« Je ne prends pas un morceau de pain ou de chair...

Ratzinger place sur le même pied le morceau de pain, ou chair ( on suppose que c'est le Corps et le Sang , l'âme et la Divinité de NS) dont il veut parler.

Que se soit l'un des deux... un morceau de la miche de pain de mon boulanger, le résultat sera le même.... le Christ entre en moi!

Non, Ratzinger n'a plus de bornes, son délire hérétique il le lance à tout vent, et pendant ce temps là, la bande des 4 font des pieds et des mains pour aller se bénir par Ratzi!

Comme collaborateur et propagateur de ses hérésies Joseph R, ne pouvaient trouver mieux que les 4, car vêtus de la peaux de brebis, ils sont des mercenaires....
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 19008
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum