Père Barbara + Econe point final

+7
gabrielle
Diane + R.I.P
Roger Boivin
Via Crucis
ROBERT.
Régis
JCMD67
11 participants

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Régis Sam 21 Nov 2009 - 12:56

Sandrine me surligne en rouge cette affiramtion:

les actions des papes qui sont contraires aux principes infaillibles qu'ils ont eux-mêmes enseignés
et elle commente ainsi :
Le principe de non-contradiction , vous connaissez ?

Saint Paul n'a-t-il pas enseigné infailliblement dans ses épitres qui font partie de la Sainte Ecriture ?

A-t-il dans ses actions fait exactement ce qu'il a enseigné ?
Pour le savoir, personne mieux que son enseignement infaillible peut nous le certifier.
Or voilà ce qu'il dit de ses actions :

Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas.(Romans 7:19)

Alors, cher Sandrine, vous qui maîtrisez le principe de non-contradiction...c'est à vous de me l'expliquer ici !

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  gabrielle Sam 21 Nov 2009 - 13:35

Régis votre contre-argumentation est tout à fait ridicule Shocked
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18796
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Sandrine Sam 21 Nov 2009 - 15:18

Régis a écrit:Sandrine me surligne en rouge cette affiramtion:

les actions des papes qui sont contraires aux principes infaillibles qu'ils ont eux-mêmes enseignés
et elle commente ainsi :
Le principe de non-contradiction , vous connaissez ?

Saint Paul n'a-t-il pas enseigné infailliblement dans ses épitres qui font partie de la Sainte Ecriture ?

A-t-il dans ses actions fait exactement ce qu'il a enseigné ?
Pour le savoir, personne mieux que son enseignement infaillible peut nous le certifier.
Or voilà ce qu'il dit de ses actions :

Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas.(Romans 7:19)

Alors, cher Sandrine, vous qui maîtrisez le principe de non-contradiction...c'est à vous de me l'expliquer ici !


Un :

Mon post pouvait prêter à confusion, je l'admets : la phrase surlignée en rouge était précisément en rouge pour mettre en évidence ce petit smiley que voici : affraid pour exprimer combien cette phrase me choque.

Cette phrase -ci :
Le principe de non-contradiction , vous connaissez ?
était en rapport avec les deux paragraphes suivants que je trouve contradictoires émanant d'un même cerveau :
Le premier:
Peut-on se prévaloir d'appartenir à l'âme de l'Eglise quand on justifie systématiquement les actions des papes qui sont contraires aux principes infaillibles qu'ils ont eux-mêmes enseignés ne retenant, pour l'occasion, RIEN de leur enseignement infaillible et de la nécessité absolu de l'application de ces principes divins POUR TOUS ?
Le second:
Je sais que, pour vous, je Bouffe du pape de la même manière que l'ont fait tous les hérétiques et les schismatiques, c'est à dire que je ne reconnais pas leur infaillibilité ni leur juridiction sur toute la terre, si tel était mon cas, j'avoue sincèrement que je ne pourrais prétendre à l'appartenance de l'Eglise catholique ni quand au corps ni quand à l'âme.

Deux :
Je ne comprends rien à votre réponse.

Trois:
Alors, cher Sandrine, vous qui maîtrisez le principe de non-contradiction
Père Barbara + Econe point final - Page 3 962688 vous me flattez là, fallait pas vraiment, je suis confuse Embarassed Père Barbara + Econe point final - Page 3 759485

Et comme je sais compter au moins jusqu'à quatre :

Quand vous aurez des arguments solides pour justifier vos positions, la conversation sera peut-être constructive.

Je vous souhaite une bonne soirée Père Barbara + Econe point final - Page 3 754714
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4294
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Régis Sam 21 Nov 2009 - 16:00

Premièrement, je vous fais remarquer que Te Deum et Deojuvante exige de tous les péquins du forum (et j’approuve cette exigence) de donner la référence des citations avancées.
Par conséquent, je n’accepte pas qu’un auteur ecclésiastique qui prétend éclaircir un sujet aussi noble et sérieux que le Syllabus se permette de citer St Augustin sans en donner la référence. Na !

J’en viens maintenant à la critique de son article à deux balles !
Le Père Petitalot dit :
« l'Eglise catholique se réjouit d'avoir un grand nombre d'enfants, inconnus d'elle, mais connus de Dieu, parmi les hérétiques, les schismatiques, même les infidèles… »
Le Père Petitalot affirme ici :
A –
Que l’Eglise se réjouit d’avoir des enfants parmi les hérétiques. Mais par son affirmation de réjouissance de l’Eglise, il laisse croire que l’Eglise ne s’afflige pas que ces enfants soient dans des sectes hérétiques qui ne sont là que pour les emmener dans la voie de la damnation.

B- Le Père affirme ensuite que l’Eglise aurait « un grand nombre » d’enfants parmi les infidèles.
Tout d’abord, admettons que que l’Eglise puisse avoir des « fidèles » parmi les « infidèles » !

La grande règle pour appartenir à l’Eglise catholique quand on est séparée de son corps, c’est que l’on doit être unie à son âme. Or, lisez « Du petit nombre des élus » de José Rica Torrens et vous constaterez que dans l’Eglise catholique qui est faite pour sauver les âmes, il n’est qu’un petit nombre de fidèles qui se sauve parmi les catholiques ayant l’âge de raison.
Par conséquent, il faudrait croire que dans l’Eglise catholique, il n’y a qu’un petit nombre de ceux qui lui appartiennent qui se sauvent et on devrait croire avec le P. Petitalot que chez les infidèles, il y a « un grand nombre qui se sauve »

Mais revenons à la possibilité de se sauver dans l’infidélité. Le Père Petitalot précise que ceux qui se sauvent dans l’infidélité, ce ne sont QUE ceux qui ont « l’infidélité négative »
« chez eux l'ignorance n'est plus invincible, l'infidélité cesse d'être négative, et ils tombent sous le coup de la sentence du divin Maître : Qui non crediderit, condemnabitur »

Que dit St Thomas de ces infidèles qui n’ont que l’infidélité négative, c’est à dire qui sont dans l’erreur avec l’ignorance invincible.
Est-ce que Saint Thomas dit qu’ils appartiennent à l'Eglise ou ce qui est la même chose, qu'ils se sauvent ?

« Mais, si l'infidélité est prise dans le sens purement négatif, comme chez ceux qui n'ont absolument pas entendu parler de la foi, elle n'a pas raison de péché, mais plutôt de châtiment, parce qu'une telle ignorance du divin est une conséquence du péché du premier père. Or, ceux qui sont infidèles de cette façon sont damnés pour d'autres péchés qui ne peuvent être remis sans la foi, mais non pour le péché d'infidélité. Aussi le Seigneur dit-fi (Jn 15, 22) : " Si je n'étais pas venu et ne leur avais pas parlé, ils n'auraient pas de péché. " Et S. Augustin explique que le Seigneur parle " de ce péché par lequel ils n'ont pas eu foi dans le Christ Somme théo IIème de la IIème question 10 art 1 »

Donc, il vous faut choisir ou bien vous pensez que l’infidèle ignorant peut se sauver et que « un grand nombre » appartiennent à l’Eglise catholique quant à l’âme et vous faites alors partie de la bande des Petitalot…ou bien vous croyez la théologie catholique de Saint Thomas d’Aquin qui affirme que MEME le « bon » infidèle dans l’ignorance invincible ne pêche certes pas pour avoir commis un péché qu’il n’a pu éviter mais il se damne pour n’avoir pas eu la grâce de la rémission des péchés qui ne peut être obtenu que par le baptême.
D’autre part, pour que l’Eglise se réjouisse de ces enfants dans l’infidélité ou ce qui est la même chose l’idolatrie, il faudrait que cette infidélité ne soit pas un très grand péché.

Or, Voilà ce que dit St Thomas de l’infidélité négative :
« ….c'est par l'infidélité que l'homme est le plus éloigné de Dieu, parce qu'il n'en a pas la vraie connaissance, et que par la fausse connaissance qu'il en a, il ne s'approche pas, mais s'éloigne plutôt de lui. Et il est impossible aussi que celui qui a une fausse opinion de lui le connaisse pourtant en quelque chose, car ce que cet homme a dans son opinion n'est pas Dieu. Il est évident par là que le péché d'infidélité est plus grand que tous ceux qui se commettent dans la perversité morale. Mais il n'est pas plus grand que ceux qui s'opposent aux autres vertus théologales, nous le dirons plus loin ( Somme théo IIème de la IIème question 10 art 3)

Je m’adresse plus particulièrement à Diane ici parce qu’elle croit avoir trouvé dans ce Petitalot, son appartenance, notre appartenance à l’Eglise catholique quand nous étions les fidèles de Marcel.

Tout d’abord, il ne faudrait pas faire le raisonnement suivant:
Pour que l’Eglise catholique ait continué d’exister après la Concile, il serait nécessaire que par notre bonne foi, nous en ayons fait partie.

L’Eglise catholique n’a pas besoin de moi, ni de vous…n’inversons pas les choses…c’est nous qui avons besoin d’elle, besoin de lui appartenir pour nous sauver. C’est d’ailleurs AUSSI le raisonnement de ce Petitalot…. ce serait le grand nombre d’enfants que l’Eglise a dans l’hérésie, le schisme et l’infidélité qui ferait qu’elle « se réjouit »…et quelque part qui ferait sa grandeur.

Deuxièmement, pour que Roger, Diane, moi ou les autres aient appartenu à l’Eglise catholique en étant liés, quant au corps, à l’église conciliaire après le Concile, il aurait fallu que nous soyons en état de grâce et de ceci, personne ne peut prétendre selon la formule catholique :
« Nul ne sait s’il est digne d’amour ou de haine »

Il aurait encore fallu que nous soyons dans l’ignorance invincible. Et c’est là que nous nous trouvons TOUS éliminés, du moins tous les anciens. Pourquoi ?
L’Eglise catholique, nous l’avons connue, nous avons appris sa doctrine et SURTOUT la chose la plus importante que nous avons appris à son sujet c’est qu’elle ne pouvait pas se tromper ni nous tromper.
On répétait chaque jour cet acte de foi :
« Mon Dieu, je crois tout ce que vous nous enseigner et que vous enseignez par votre Sainte Eglise »

Or, en devenant trados, nous sommes devenus des personnes qui, connaissant parfaitement l’infaillibilité de l’Eglise ont accepté que l’église ait pu se tromper au Concile Vatican II.

Et si j’ai chanté la GRANDE ? GRANDE miséricorde de Dieu quand j’ai vu qu’il y avait deux forum qui mettaient fin à cette abominable glaive contre la foi, c’est qu’enfin, il y avait bien des personnes qui ne voulaient plus croire que c’était l’Eglise catholique qui s’était trompée au Concile mais que ce Concile, c’était bien la naissance de la SECTE LA PLUS ABOMINABLE qui n’ait jamais paru sur la terre.

Si maintenant, chère Diane, vous voulez revenir là-dessus, ce sera trop triste après que vous ayez reçu tant de lumières.

Mais pour terminer avec l’affaire de ce Petitalot :
Rendez-vous compte qu’il prétend éclairer le sens du Syllabus, or, chacun de ses paragraphe en est la négation la plus absolue, comme vous pouvez le constater vous-même :

Ainsi l'Eglise catholique se réjouit d'avoir un grand nombre d'enfants, inconnus d'elle, mais connus de Dieu, parmi les hérétiques, les schismatiques, même les infidèles ; matériellement et par les dehors ils sont dans l'hérésie, dans le schisme ou dans l'infidélité ; mais réellement et devant Dieu, à cause de leur bonne foi, ils se trouvent dans la vraie Église et dans la voie du salut.

Proposition XVII condamnée par le Syllabus :

« Tout au moins doit-on avoir bonne confiance dans le salut éternel de tous ceux qui ne vivent pas dans le sein de la véritable Église du Christ »


Saint Augustin, écrivant à plusieurs chefs Donatistes, pour réfuter leurs erreurs, croit pouvoir les saluer du nom de frères très-aimés.

C'est qu'il ne les croit pas obstinés et opiniâtres dans leurs erreurs. Or, dit-il, ceux qui ne soutiennent pas avec opiniâtreté leurs doctrines, si fausses et si perverses qu'elles soient, mais cherchent sincèrement la vérité, décidés à la suivre quand ils la connaîtront, ceux-là ne doivent aucunement être rangés parmi les hérétiques ; surtout s'ils ne sont pas les auteurs de ces fausses doctrines mais s'ils les ont reçues de leurs parents abusés et séduits.

Proposition condamnée par le Syllabus :

« Tout au moins doit-on avoir bonne confiance dans le salut éternel de tous ceux qui ne vivent pas dans le sein de la véritable Église du Christ »

La situation de ces âmes égarées, mais de bonne foi, s'appelle infidélité négative. Elle n'est pas un péché, d'après l'enseignement catholique, et ne place pas en dehors de la voie du salut. Et remarquez-le, la vérité catholique est ici plus tolérante que l'hérésie des Baïus, des Luther et des Calvin, d'après lesquels l'infidélité, quelle qu'elle soit, est un crime damnable, Dieu punissant l'infidèle, lisez celui qui n'a pas la même foi que ces hérétiques, non-seulement du mal qu'il fait sans vouloir le faire, mais encore du bien qu'il s'efforce de faire.

Proposition condamnée par le Syllabus :

« Tout au moins doit-on avoir bonne confiance dans le salut éternel de tous ceux qui ne vivent pas dans le sein de la véritable Église du Christ »

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  gabrielle Sam 21 Nov 2009 - 17:43

La joie de l'Église est celle de Notre-Seigneur qui disait qu'il : J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos. Celles-là aussi, il faut que je les mène: elles entendront ma voix, et il n'y aura qu'un troupeau, qu'un pasteur. (Jn 10 16)
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18796
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  gabrielle Sam 21 Nov 2009 - 18:21

Par conséquent, je n’accepte pas qu’un auteur ecclésiastique qui prétend éclaircir un sujet aussi noble et sérieux que le Syllabus se permette de citer St Augustin sans en donner la référence. Na !


Voici la référence de Saint Augustin

« Dominis dilectissimis el merito prædicandis fratribus Glorio Eleusio, Felicibus, Grammatico, et ceteris omnibus quibus hoc gratum est, Augustinus....... Qui sententiam suam, quam vis falsam atque perversarem, nulla pertinaci animositate defendunt, præsertim quam non audacia præsumptionis suæ pepererunt, sed a seductis atque in erroreum lapsis parentibus acceperunt, quærunt autem causa sollicitudine veritatem, corrigi parati, cum invenerint; nequaquam sunt inter hæreticos desputandi Tales ergo vos nisi esse crederem, nullas fortasse vobis litteras mitterum .. » etc. ( Epist, 43, cap. 1 ; Patrol. Migne, tome XXIII, page 159.)

Petit conseil. lisez donc au complet le Père Petitalot.... ça vous aidera
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18796
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Régis Dim 22 Nov 2009 - 3:26

Gabrielle a dit:
La joie de l'Église est celle de Notre-Seigneur qui disait qu'il : J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos. Celles-là aussi, il faut que je les mène: elles entendront ma voix, et il n'y aura qu'un troupeau, qu'un pasteur. (Jn 10 16)

Je vous remercie, chère Gabrielle de donner la référence suprême, celle de Notre Seigneur Lui-même, qui, il est évident, ne se réjouit pas qu'il ait des brebis dans d'autres troupeaux mais qui se réjouit qu'elles entendront enfin sa voix qui est tout opposée à la voix du troupeau auquel elles appartenaient avant. C'est cette voix qui les fait sortir du troupeau infecte dans lequel se mourraient leurs âmes...et sans aucun doute la joie, autant pour le Christ que pour l'EGlise, ne se trouve QUE lorsque il n'y a qu'un seul troupeau et qu'un seul pasteur et que ses âmes ont quitté avec horreur et définitivement l'antre de damnation dans lequel elles étaient.

Vous remarquez ici, qu'il n'est pas fait état de la bonne foi des personnes qui sont dans l'hérésie, le schisme ou l'infidélité mais de la prédestination à venir enfin au seul troupeau par la réponse à l'appel du Seigneur (Grâce actuelle que tous les hommes reçoivent même hors de l'EGlise) pour venir au seul troupeau qui SEUL donne l'union à Dieu par la grâce sanctifiante.

Je reviens sur certaines affirmation ici qui exposaient ici les deux possibilités de se sauver:
Soit on est dans l'Eglise quant au Corps mais pas quant à l'âme
Ou soit on est hors de l'Eglise quant au corps mais dans l'Eglise quant à l'âme.

Ceci fait de l'appartenance à l'Eglise un simple option mais pas la seule !

Il faut dire:
soit on est dans l'Eglise qui est faite pour se sauver et si l'on ne se sauve pas en elle et par elle, ce ne sera que de notre faute que nous serons justement condamnés.
Soit on est hors de l'EGlise, en grand danger de se perdre. Nous et l'Eglise même qui ne peuvent juger qu'au for externe devons croire que les personnes hors de l'EGlise se damneront et par conséquent, il nous est interdit ni de nous rassurer sur le sort des ces personnes ni de les rassurer en leur laissant croire, à cause de leur bonne foi, à leur salut dans une église qui a été fondée sous l'inspiration du démon pour les damner.

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Sandrine Dim 22 Nov 2009 - 5:44

Régis a écrit:
Nous et l'Eglise même qui ne peuvent juger qu'au for externe devons croire que les personnes hors de l'EGlise se damneront et par conséquent, il nous est interdit ni de nous rassurer sur le sort des ces personnes ni de les rassurer en leur laissant croire, à cause de leur bonne foi, à leur salut dans une église qui a été fondée sous l'inspiration du démon pour les damner.

Désolée de mettre encore mon grain de sel mais je ne suis pas du tout d'accord avec la phrase soulignée !

En aucun cas nous devons croire à la damnation d'une personne quelque soit sa vie .


[...]Il y a des gens qui envoient tout le monde en enfer, comme il y en a d'autres qui envoient tout le monde au ciel. Les premiers s'imaginent être justes et les seconds se croient charitables. Les uns et les autres se trompent et leur première erreur est de vouloir juger les choses qu'il n'est pas donné à l'homme de connaître ici-bas.
[...]Aussi l'Eglise ne tolère-t-elle point que l'on prononce, comme certaine, la damnation de qui que ce soit. C'est , en effet, usurper la place de Dieu. Sauf Judas, et quelques autres encore dont la réprobation est plus ou moins explicitement révélée par Dieu lui-même dans l'Ecriture Sainte, la damnation de personne n'est absolument sûre.[...]
L'enfer de Mgr de Ségur

Expliquez la maxime : Hors de l'Eglise point de salut.
[...] Toutefois l'Eglise, conformément à l'esprit de son fondateur, fait de cette maxime une application tout à la fois juste et miséricordieuse. Loin de condamner tous ceux qui n'appartiennent pas à sa communion extérieure, c'est-à-dire à son corps, elle déclare que pour être sauvé il suffit d'appartenir à son âme.[...]
Le catéchisme expliqué de Mgr Cauly

Bon et saint dimanche à tous Père Barbara + Econe point final - Page 3 430970
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4294
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Régis Dim 22 Nov 2009 - 6:28

j'ai dit:

Nous et l'Eglise même qui ne peuvent juger qu'au for externe devons croire que les personnes hors de l'EGlise se damneront et par conséquent, il nous est interdit ni de nous rassurer sur le sort des ces personnes ni de les rassurer en leur laissant croire, à cause de leur bonne foi, à leur salut dans une église qui a été fondée sous l'inspiration du démon pour les damner.

Ce à quoi Sandrine me répond:

Désolée de mettre encore mon grain de sel mais je ne suis pas du tout d'accord avec la phrase soulignée !

Chère Sandrine, pas de quoi être désolée, je crois que malgré ce que vous dites, nous sommes d'accord, vous auriez dû souligner aussi dans mon affirmation la mention "au for externe".
Alors effectivement, pour ce qui regarde le for interne et qui ne concerne le seul jugement de Dieu, Dieu étant toutpuissant, il peut faire appartenir à l'âme de l'Eglise qui il veut et quand il veut. Et par conséquent, on ne peut mettre aucun des infidèles ou de quiconque en enfer, sauf de Judas parce que Jésus a déjà donné sa sentence. Mais ceci ne nous regarde pas ! Nous devons en tenir compte pour ne pas affirmer une absolue damnation mais nous ne pouvons pas non plus croire qu'ils se sauveront en restant hors de l'Eglise.

Regardez Saint Paul terrassé au pied de son cheval, et non baptisé, est-il déjà dans l'Eglise et sauvé alors qu'il ne sait encore ce qu'il doit faire pour être sauvé ? Mystère !
Et faut-il croire qu'il peut se sauver quand il part pour Damas persécuter les chrétiens. Est-il faux de dire qu'à ce moment il est hors de l'Eglise, qu'il se damnera et comment le rassurer qu'il peut se sauver en restant dans l'infidèlité ?
Si le Syllabus nous interdit "d'avoir bonne confiance dans le salut éternel de tous ceux qui ne vivent pas dans le sein de la véritable Église du Christ", c'est bien parce, en aucune manière nous pouvons nous rassurer sur leur salut et donc sans l'assurer catégoriquement, vous avez raison de le signaler, nous devons cependant, présumer de leur damnation.

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Sandrine Lun 23 Nov 2009 - 5:07

Régis a écrit:j'ai dit:

Nous et l'Eglise même qui ne peuvent juger qu'au for externe devons croire que les personnes hors de l'EGlise se damneront et par conséquent, il nous est interdit ni de nous rassurer sur le sort des ces personnes ni de les rassurer en leur laissant croire, à cause de leur bonne foi, à leur salut dans une église qui a été fondée sous l'inspiration du démon pour les damner.

Ce à quoi Sandrine me répond:

Désolée de mettre encore mon grain de sel mais je ne suis pas du tout d'accord avec la phrase soulignée !

Chère Sandrine, pas de quoi être désolée, je crois que malgré ce que vous dites, nous sommes d'accord, vous auriez dû souligner aussi dans mon affirmation la mention "au for externe".
Alors effectivement, pour ce qui regarde le for interne et qui ne concerne le seul jugement de Dieu, Dieu étant toutpuissant, il peut faire appartenir à l'âme de l'Eglise qui il veut et quand il veut. Et par conséquent, on ne peut mettre aucun des infidèles ou de quiconque en enfer, sauf de Judas parce que Jésus a déjà donné sa sentence. Mais ceci ne nous regarde pas ! Nous devons en tenir compte pour ne pas affirmer une absolue damnation mais nous ne pouvons pas non plus croire qu'ils se sauveront en restant hors de l'Eglise.

Regardez Saint Paul terrassé au pied de son cheval, et non baptisé, est-il déjà dans l'Eglise et sauvé alors qu'il ne sait encore ce qu'il doit faire pour être sauvé ? Mystère !
Et faut-il croire qu'il peut se sauver quand il part pour Damas persécuter les chrétiens. Est-il faux de dire qu'à ce moment il est hors de l'Eglise, qu'il se damnera et comment le rassurer qu'il peut se sauver en restant dans l'infidèlité ?
Si le Syllabus nous interdit "d'avoir bonne confiance dans le salut éternel de tous ceux qui ne vivent pas dans le sein de la véritable Église du Christ", c'est bien parce, en aucune manière nous pouvons nous rassurer sur leur salut et donc sans l'assurer catégoriquement, vous avez raison de le signaler, nous devons cependant, présumer de leur damnation.

D'accord Very Happy Je comprends mieux ce que vous vouliez dire Wink

( je comprends vite mais il faut m'expliquer longtemps ! Père Barbara + Econe point final - Page 3 217195 )
Sandrine
Sandrine

Nombre de messages : 4294
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Régis Lun 23 Nov 2009 - 8:05

Merci Sandrine mais je dois bien reconnaître que je n'ai pas eu la chance de me faire comprendre ni par Sandrine ni pas Gabrielle quand j'ai constaté la nuance entre l'infaillibilité pontificale et la ligne de conduite pratique d'un même pontife qui n'est pas automatiquement l'application du principe défini par lui.

En effet, Sandrine dit à ce sujet :

Je ne comprends rien à votre réponse
et encore:
Quand vous aurez des arguments solides pour justifier vos positions, la conversation sera peut-être constructive.

Quant à Gabrielle ce n'est pas plus élogieux:

Régis votre contre-argumentation est tout à fait ridicule


Et malheureusement, je n'ai pas encore vu en quoi j'ai été ridicule...ce qui aggrave encore mon cas si je l'ai été... et je ne vois pas d'arguments plus solides pour être plus constructif.
Mais bon, je dois faire ce que je peux avec ce que j'ai, cela fait prendre conscience de son ignorance et de sa misère !

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  gabrielle Lun 23 Nov 2009 - 8:41

Pleurez pas Régis...

Je suis très en retard sur les dossiers... c'est ce qui fait que je me suis pas encore plongé dans celui-ci de façon totale.

J'espère ( Si Dieu le veut) pouvoir sortir la tête de l'eau bientôt...
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18796
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Via Crucis Lun 23 Nov 2009 - 9:31

Régis , courage !

"Plus miséreuse ou misérable que moi tu meurs" comme on dit ici ! Ne soyez donc pas pessimiste sur vos capacités spirituelles concernant la foi ! Dieu vous donne ce qu'il faut quand il faut !

Je ne me pose même plus la question de savoir si j'étais schismatique au for externe ou au for interne car c'est trop compliqué pour moi ! Le Bon Dieu reconnaîtra les siens !

J'ai enseigné le caté en paroisse conciliaire ! Mamma mia ! Jusqu'au jour où j'ai fait un rêve bizarre : il faisait nuit, il y avait un lac et sur ce lac une petite barque pleine d'enfants et je devais les faire passer sur l'autre rive où il y avait quelqu'un qui attendait. Il me semblait reconnaître le Christ mais je ne peux dire si c'était lui vraiment car il faisait nuit et il y avait des arbres feuillus et hauts sur le rivage. Et donc j'ai pris les enfants sur mes épaules pour les amener sur le rivage car la barque ne pouvait s'approcher davantage du rivage, mais le plus curieux fût ceci ; avant de porter les enfants sur mes épaules, je marchais sur l'eau sans m'enfoncer ! Et dès que je chargeais les enfants, je m'enfonçais dans l'eau jusqu'aux chevilles mais pas plus ! Je disais aux enfants de descendre de la barque de marcher sur l'eau comme moi et ne pas avoir peur, mais eux avaient peur et ils n'ont pas voulu descendre de la barque pour marcher sur les eaux comme moi, et alors j'en ai pris quelques uns et je les ai transportés sur mes épaules !
Je ne me souviens pas avoir déposé tous les enfants sur le rivage, il me semble que j'ai déposé les premiers que j'avais soulevé sur mes épaules, mais pas pour les autres, mais je n'en suis pas sûre.

Pendant toute l'année de caté du personnel de paroisse a cassé du sucre sur mon dos ! A la fin de l'année, le curé m'a demandé de ne plus faire le caté mais d'aller visiter les malades à l'hôpital de personnes âgées sans évangéliser (dixit le curé!) Et j'ai compris pourquoi il m'avait dit cela ! Voyant que les livres de catéchèse c'était de la gnognotte (je le lui ai dit) je me suis inspirée d'un vieux caté catholique avec imprimatur d'avant le conciliabule pour mieux faire passer le message ! Et en plus j'avais protesté contre la perte de temps à faire faire des collages à des enfants la plupart du temps au lieu de leur apprendre les vrais rudiments du catéchisme ! Et en plus j'avais pris l'initiative (avec l'accord de ma responsable) de faire jouer mes élèves à l'hospice l'Annonciation et la Nativité : une de mes élèves qui jouait Marie avait récité le Magnificat par coeur d'une façon si magnifique que toutes les personnes qui étaient là étaient enchantées ! Les applaudissements ont plu !

Bref, je ne suis plus retournée en paroisse depuis ce jour là ! Comment un prêtre peut-il dire à quelqu'un de ne pas évangéliser surtout dans un hospice pour personnes âgées ? Cela m'a beaucoup affligée ! Naturellement j'ai refusé sa proposition !

J'ai déduit de ce rêve ceci :

1. J'avais la responsabilité des enfants au regard de Dieu ! Je devais les amener sur la rive, mais le poids de cette responsabilité ainsi que le péché des enfants (ils avaient peur, conciliaires bien que se croyant catholiques) m'a enfoncée dans l'eau !

2. Le curé n'était pas catholique car donner l'ordre de ne pas évangéliser n'est pas catholique ! Evangéliser c'est rendre témoignage du Christ quelque soit son état de vie à tout moment ! Alors comment ne pas évangéliser dans un hospice de personnes âgées qui sont sur le chemin de la mort ? Pas besoin d'être théologien pour comprendre cela ! Pas besoin non plus de grands discours !

3. Je n'étais donc pas au bon endroit !

Les voies de Dieu ne sont pas les nôtres ! Ses pénsées ne sont pas nos pensées !

Si vous avez une autre explication pour ce rêve, je serai bien contente de la connaître !
Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  gabrielle Lun 23 Nov 2009 - 11:06

Pour Régis , en attendant lire ce lien... il est rapport avec la phrase de Saint Paul..LA BONTÉ DE LA LOI ANCIENNE PROUVÉE PAR SAINT PAUL.


Pour Via,

Je suis d'accord, je ne vois pas quoi cela peut servir de que les âmes se torturent les méninges pous savoir "to be or not to be in church" le fait est que en 2009 nous sommes catholiques.

Cela dit, il faut que les principes de Foi soient sauve pour ceux qui tiennent absolument à le savoir.

Or, le fait de dire que les catholiques à leur insu étaient sur le perron, implique que le Corps mystique avait cessé d'être ce qui est contraire à la foi, donc, il faut pour ceux que cela occupe avoir au moins une démarche catholique,

Votre rêve est parlant... vous en déduisez une valeur cohérente et utile.

Tiens, si je vous comptais un de mes rêves.. Père Barbara + Econe point final - Page 3 866294

Une nuit, je rêvai à un prêtre, je ne le connaissais pas. Il était dans une toute petite chapelle et personne n'assistait à sa messe ( Tridentine)...

Il avait un regard triste, ses yeux d'un bleu magnifique, étaient remplis de larmes.

Il ouvrit le Tabernacle... sorti le Ciboire et le plaça sur l'autel. Puis il se saisit d'une arme à feu... et se suicida sa tête tomba lourdement sur le Ciboire qui se renversa, et les saintes espèces furent maculées de son sang...

Depuis cette nuit, je prie toujours pour les prêtres fidèles, ( peu importe où ils pourraient se trouver dans le monde) afin que jamais le découragement , la misère, la solitude ne les entrainent au désespoir.

Jamais je n'oublierai ce rêve, avant lui, je n'avais jamais pensé que des prêtres catholiques pourraient être victimes du désespoir face à leur situation qui peut être terrible au point vue humain, tant de choses sont cachées à nos yeux...

Comme quoi, un rêve ça peut toujours servir.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18796
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Roger Boivin Lun 23 Nov 2009 - 11:48

Via a écrit : « Je ne me pose même plus la question de savoir si j'étais shismatique au for externe ou au for interne car c'est trop compliqué pour moi ! le Bon Dieu reconnaîtra les siens ! »


gabrielle a écrit: Je suis d'accord, je ne vois pas quoi cela peut servir de que les âmes se torturent les méninges pous savoir "to be or not to be in church" le fait est que en 2009 nous sommes catholiques.

Pour rassurer ceux qui auraient croire que je suis torturé par cette pensée, je me dois de dire que c'est quelque chose qui ne préoccupe pas du tout. Je n'ai voulu que me prendre en exemple, et au cas que ça puisse aider quelqu'âme à y voir plus clair. J'espère seulement de ne m'être trompé en rien en tout ce que j'ai pu écrire en ces pages-ci.


Dernière édition par roger le Lun 23 Nov 2009 - 12:02, édité 1 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Via Crucis Lun 23 Nov 2009 - 11:52

Chère Gabrielle,

Ce que vous me racontez là est terrible !

J'avais déjà pensé que certains prêtres conciliaires auraient cette tentation terrible après avoir réalisé qu'ils ont trahi le Seigneur, de se suicider ! Cela m'est venu après une méditation sur l'arrestation de Jésus à Gethsémani et à la fin du Chapelet j'ai fait le rapprochement entre le suicide de Judas et les prêtres conciliaires après l'ensevelissement total de l'Eglise Catholique, la vraie ! Et j'ai pensé que cela se produirait après un désastre guerrier contre toute la chrétienté !

Ce n'est pas l'apôtre fidèle qui s'est suicidé dans l'Evangile, c'est l'apôtre traître qui s'est suicidé : Judas Iscariot !

Il faut donc prier pour aussi pour les prêtres conciliaires : qu'ils réintègrent la barque mais qu'ils ne se suicident pas au regard de leur péché mais qu'ils demandent pardon et implorent miséricorde !
Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Régis Lun 23 Nov 2009 - 16:51

Via Crucis relate ainsi un de ses rêves quand elle était dans l'église conciliaire :

J'ai enseigné le caté en paroisse conciliaire ! Mamma mia ! Jusqu'au jour où j'ai fait un rêve bizarre : il faisait nuit, il y avait un lac et sur ce lac une petite barque pleine d'enfants et je devais les faire passer sur l'autre rive où il y avait quelqu'un qui attendait. Il me semblait reconnaître le Christ mais je ne peux dire si c'était lui vraiment car il faisait nuit et il y avait des arbres feuillus et hauts sur le rivage. Et donc j'ai pris les enfants sur mes épaules pour les amener sur le rivage car la barque ne pouvait s'approcher davantage du rivage, mais le plus curieux fût ceci ; avant de porter les enfants sur mes épaules, je marchais sur l'eau sans m'enfoncer ! Et dès que je chargeais les enfants, je m'enfonçais dans l'eau jusqu'aux chevilles mais pas plus ! Je disais aux enfants de descendre de la barque de marcher sur l'eau comme moi et ne pas avoir peur, mais eux avaient peur et ils n'ont pas voulu descendre de la barque pour marcher sur les eaux comme moi, et alors j'en ai pris quelques uns et je les ai transportés sur mes épaules !
Je ne me souviens pas avoir déposé tous les enfants sur le rivage, il me semble que j'ai déposé les premiers que j'avais soulevé sur mes épaules, mais pas pour les autres, mais je n'en suis pas sûre.

Vous me demandez, chère Via, ce que je pense de votre rêve alors je me permets cette interprétation qui m'est imméidatement venu à l'esprit:

Je pense que votre rève fait état de votre bonne volonté et de votre désir d'évangélisation des enfants pour les mener à Dieu. Le miracle qui vous fait tenir sur l'eau, c'est les grâces actuelles que Dieu vous donne pour cette entreprise, les grâces actuelles étant moins grandes que la grâce sanctifiante et incomplètes sans celle-ci, vous vous enfoncez dans l'eau dans votre tâche. Le fait que vous croyez qu'il y a le Christ signifie encore votre bon désir d'aller au Christ mais en fait, il n'est pas là où vous voulez emmener les enfants. Vous n'arrivez pas à transmettre la foi aux enfants qui, préssentant qu'ils ne vont pas vers le Christ, ne peuvent avoir la foi pour s'engager sur l'eau et aller à lui. Et, évidemment, de même que pour le résultat, vous n'arrivez pas à constater clairement la réussite de votre entreprise pour emmener les enfants vers ce Christ que vous cherchiez sans savoir, avec la certitude de la foi qui nous est donné par l'Eglise catholique, où il était. Dans votre récit, nous voyons qu'aucun des enfants n'a rencontré le Christ. D'ailleurs cette image de marcher sur l'eau, c'est l'image de Saint Pierre qui va vers Jésus parce qu'il est sûr qu'il est là. Il le voit. Vous vous ne le voyez pas, ce n'est pas le Christ qui vous porte sur l'eau pour aller à Lui mais c'est votre propre démarche pleine de bonne volonté mais cette démarche qui vous porte un peu finit par ...tomber à l'eau.
Tout ceci n'a pas de quoi vous décourager mais au contraire elle est toute faite pour vous rendre heureuse d'avoir trouvé la solution.

Je suis très triste de constater le relativisme de Gabrielle et de Roger au sujet de l'appartenance à l'Eglise mais en fait, ce soir, c'est de moi que je suis le plus triste.

En effet, je traîne un très grave problème, depuis trop longtemps et je ne sais s'il est convenable de l'exposer ici publiquement. J'ai cru que les Deux forumes DJ et TD allaient être pour moi et pour tous un moyen de sanctification. Je ne dis pas cela pour faire le procès de ces forums mais, au contraire, pour faire mon procès par rapport à vous. Je vois que ma situation spirituelle va de mal en pis à cause d'un de mes défaut qui m'enterre chaque jour un peu plus.
En fait, et c 'est peut-être un des raisons de ma dérive, j'ai affaire à des personnes qui sont dans une situation catastrophique. C'est à dire OUVERTEMENT catastrophiques que tout le monde chrétiens ou païens peuvent constater. Or, évidemment, je ne me trouve pas du tout aux yeux du monde dans leur situation. Et j'ai eu beaucoup de mépris pour ces personnes, beaucoup de dédain, et en fait j'ai fait par rapport à eux une échelle de comparaison...de toutes sortes.
Et, aujourd'hui, il me semble que Dieu me puni en me délaissant et me laissant à la propre misère de mon défaut particulier qui consiste à me disperser. Vous aller peut-être dire que ce n'est pas grand chose mais vous ne pouvez vous douter jusqu'où ce défaut me mène. En fait, c'est la ruine systématique de tout bien, de toute résolution. Avec cela, inutile de faire la hiérarchie des valeurs, inutile même de se persuader que Seul Dieu est aimable et digne d'être aimé et adoré...dans les seconde qui suivent je suis sur un autre continent à la dérive où Ce DIeu toutpuissant est complètement disparu et étranger de mon esprit.
Apparemment, cela ne parait pas être grave mais c'est un virus mortel qui tue l'âme quelque soit les repères qu'elle s'est donnée, quelque soit les bonnes résolutions qu'elle a prises. C'est une machine à trahir qui trahit dans le mode répétitoire au point que je vois clairement que je suis beaucoup plus perdu que ceux pour lesquels je croyais pouvoir m'occuper pour les secourir. Et je me trouve d'autant plus seul que je n'ai pas vraiment de raison de me plaindre ou de prouver que je suis dans une situation si désespérée.
Je ne demande pas d'ailleurs que l'on me plaigne mais plutôt j'attends vos lumières pour résoudre ce grave problème. Je ne peux pas dire que je n'ai pas confiance en Dieu mais en fait à quoi cette confiance peut me servir si je me barre immédiatement ensuite dans un monde, dans mon monde, dans le monde que je fabrique, et où Il n'est pas!

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Via Crucis Lun 23 Nov 2009 - 19:58

Cher Régis, je vous répondrai demain car il se fait tard (j'ai téléchargé des mises à jour sur mon PC et aussi un logiciel spécial avec la King James Version et la Vulgate à comparer ! c'est chouette mais il faut apprendre à l'utiliser, et le temps de chargement a été long entre les mises à jour, les Bibles etc...) et la nuit porte conseil !

En attendant courage et patience ! Vous me semblez être en pleine période de sécheresse spirituelle où le Seigneur travaille en vous sans même que vous vous en rendiez compte ! Comme je ne suis pas directeur spirituel, c'est peut-être une bêtise que je vous dis là !

Bonne nuit, et à demain !
Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  ROBERT. Lun 23 Nov 2009 - 20:14

.

Je fais miens, cher Régis, tous les bons vœux de Via et vous reviens demain... Que le Bon Dieu vous garde cher ami...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Roger Boivin Lun 23 Nov 2009 - 23:12

Régis a écrit:
Ma mère me disait que celui qui pose une question semble bête lorsqu’il la pose mais celui qui n’en pose pas reste idiot toute sa vie.

N'y aurait-il pas encore d'autres de ces belles paroles, que votre mère aurait pu dire et qui non seulement purraient vous être d'un grand secours mais qui pourraient nous aider chacun de nous aussi ? Neutral
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Via Crucis Mar 24 Nov 2009 - 11:15

Régis a écrit :

Vous me demandez, chère Via, ce que je pense de votre rêve alors je me permets cette interprétation qui m'est imméidatement venu à l'esprit:

Je pense que votre rève fait état de votre bonne volonté et de votre désir d'évangélisation des enfants pour les mener à Dieu. Le miracle qui vous fait tenir sur l'eau, c'est les grâces actuelles que Dieu vous donne pour cette entreprise, les grâces actuelles étant moins grandes que la grâce sanctifiante et incomplètes sans celle-ci, vous vous enfoncez dans l'eau dans votre tâche. Le fait que vous croyez qu'il y a le Christ signifie encore votre bon désir d'aller au Christ mais en fait, il n'est pas là où vous voulez emmener les enfants. Vous n'arrivez pas à transmettre la foi aux enfants qui, préssentant qu'ils ne vont pas vers le Christ, ne peuvent avoir la foi pour s'engager sur l'eau et aller à lui. Et, évidemment, de même que pour le résultat, vous n'arrivez pas à constater clairement la réussite de votre entreprise pour emmener les enfants vers ce Christ que vous cherchiez sans savoir, avec la certitude de la foi qui nous est donné par l'Eglise catholique, où il était. Dans votre récit, nous voyons qu'aucun des enfants n'a rencontré le Christ. D'ailleurs cette image de marcher sur l'eau, c'est l'image de Saint Pierre qui va vers Jésus parce qu'il est sûr qu'il est là. Il le voit. Vous vous ne le voyez pas, ce n'est pas le Christ qui vous porte sur l'eau pour aller à Lui mais c'est votre propre démarche pleine de bonne volonté mais cette démarche qui vous porte un peu finit par ...tomber à l'eau.
Tout ceci n'a pas de quoi vous décourager mais au contraire elle est toute faite pour vous rendre heureuse d'avoir trouvé la solution.

Je suis très triste de constater le relativisme de Gabrielle et de Roger au sujet de l'appartenance à l'Eglise mais en fait, ce soir, c'est de moi que je suis le plus triste.

En effet, je traîne un très grave problème, depuis trop longtemps et je ne sais s'il est convenable de l'exposer ici publiquement. J'ai cru que les Deux forumes DJ et TD allaient être pour moi et pour tous un moyen de sanctification. Je ne dis pas cela pour faire le procès de ces forums mais, au contraire, pour faire mon procès par rapport à vous. Je vois que ma situation spirituelle va de mal en pis à cause d'un de mes défaut qui m'enterre chaque jour un peu plus.
En fait, et c 'est peut-être un des raisons de ma dérive, j'ai affaire à des personnes qui sont dans une situation catastrophique. C'est à dire OUVERTEMENT catastrophiques que tout le monde chrétiens ou païens peuvent constater. Or, évidemment, je ne me trouve pas du tout aux yeux du monde dans leur situation. Et j'ai eu beaucoup de mépris pour ces personnes, beaucoup de dédain, et en fait j'ai fait par rapport à eux une échelle de comparaison...de toutes sortes.
Et, aujourd'hui, il me semble que Dieu me puni en me délaissant et me laissant à la propre misère de mon défaut particulier qui consiste à me disperser. Vous aller peut-être dire que ce n'est pas grand chose mais vous ne pouvez vous douter jusqu'où ce défaut me mène. En fait, c'est la ruine systématique de tout bien, de toute résolution. Avec cela, inutile de faire la hiérarchie des valeurs, inutile même de se persuader que Seul Dieu est aimable et digne d'être aimé et adoré...dans les seconde qui suivent je suis sur un autre continent à la dérive où Ce Dieu tout puissant est complètement disparu et étranger de mon esprit.
Apparemment, cela ne parait pas être grave mais c'est un virus mortel qui tue l'âme quelque soit les repères qu'elle s'est donnée, quelque soit les bonnes résolutions qu'elle a prises. C'est une machine à trahir qui trahit dans le mode répétitoire au point que je vois clairement que je suis beaucoup plus perdu que ceux pour lesquels je croyais pouvoir m'occuper pour les secourir. Et je me trouve d'autant plus seul que je n'ai pas vraiment de raison de me plaindre ou de prouver que je suis dans une situation si désespérée.
Je ne demande pas d'ailleurs que l'on me plaigne mais plutôt j'attends vos lumières pour résoudre ce grave problème. Je ne peux pas dire que je n'ai pas confiance en Dieu mais en fait à quoi cette confiance peut me servir si je me barre immédiatement ensuite dans un monde, dans mon monde, dans le monde que je fabrique, et où Il n'est pas

Pour ce qui est de mon rêve vous avez mis le doigt sur un point important ;

la volonté de l'homme
la volonté de Dieu

Nous avons tous le désir plus ou moins fort de servir Dieu et de faire pour lui de grandes choses ! Mais il y a une chose que nous oublions la plupart du temps : veut-il que soyons des Marthe ou bien des Marie ?

Et là ce n'est pas si simple de le distinguer ! Lorsque nous voyons la tonne de personnes qui vont soulager les malades, d'autres partent en Afrique nourrir les affamés, d'autres encore servent dans des partis politiques pour placer un petit caillou contre les crimes contre la vie, d'autres encore créent toute une série de monastères tradis pour la défense de la liturgie, etc... bref il y en a des millions comme cela, cela nous interpelle et nous amène à poser des tas de questions telles que "qu'est-ce que j'ai fait de ma vie" et nous amène à conclure : "je suis nulle, c'est la cata, j'ai raté ma vie, j'ai échoué, personne ne reconnaît ma bonne volonté ni mes actions", et bref je nage dans le découragement !

Mais qu'est-ce que le Bon Dieu veut que nous fassions ? Nous ne le savons en général qu'au tout dernier morment alors que nous nous aprêtons à faire quelque chose paf ! On en fait une autre ! Et cela même bien après que nous ayions commencé une oeuvre qu'il veut susciter ! Certains font les plans, les autres font les fondations, d'autres construisent les étages, et ainsi la maison est terminée ! Mais les ouvriers ne sont pas du tout les mêmes ! Certains meurent en cours de route et d'autre prennent la relais !

Oh si vous saviez combien de désirs j'avais ! J'en avais des tonnes ! Et de ces tonnes qu'ai-je fait au bout du compte? Rien ! Et le peu que j'ai pu réaliser, c'est avec étonnement que je m'aperçois que ce n'est pas moi qui l'ai réalisé ! Et cela aussi bien pour les plus petites choses quotidiennes de la vie que pour les plus grandes ! Les enfants du caté voulaient que je les reprenne l'année suivante, mais cela m'a été refusé par le curé ! Dans ce refus, j'y vois le Doigt de la Providence !

Mais je ne veux pas en rester là : il faut avancer sans savoir où on va ! On avance on ne recule pas !

Il arrive un jour où on se rend compte combien on a péché contre le Bon Dieu ! Et tous les rouleaux de papier toilette d'une entreprise qui en fabrique et en commercialise ne sont pas assez longs pour écrire dessus tous les péchés que nous avons commis au cours d'une vie ! Et si on les regarde trop il arrive ceci :

soit on est pris de vertige et de découragement devant notre bassesse pour plonger dans le désespoir

soit on est pris de joie et d'émerveillement devant la sainteté incommensurable du Bon Dieu et ses vertus incommensurables également, et on plonge dans l'amour miséricordieux, car c'est là notre planche de salut ! Cette planche c'est la Croix du Seigneur !

Alors, si on se regarde trop sous l'oeil trop "analyseur" c'est la fin et on tombe dans les scrupules qui rongent la vie ! Les scrupules quelle horreur ! Voilà le piège du démon ! Est'ce que le bon larron a été pris de scrupules sur la croix ? Non ! Il a réalisé qu'il était pécheur et que Jésus est innocent et le "souviens toi de moi quand tu viendras dans ton paradis" balaye tout scrupule, tout doute ! Il ose ! Il faut oser demander à Dieu de nous offrir le Paradis car toutes nos bonnes actions et toutes nos pénitences ne suffisent pas pour entrer au Paradis ! Seule la Croix du Seigneur nous y fait entrer parce que Jésus "sacrifie en quelque sorte même sa justice" au profit de la "grâce miséricordieuse" pour nous permettre d'y entrer ! Cela ne veut pas dire que sa justice est annulée ! Non ! Elle s'exerce comme sur terre : il gracie les uns totalement, il raccourcit les peines des autres, il maintient les peines d'autres encore, et tout cela comment ? Nous ne le savons pas ! Oui, nous le savons, il le fait en partie par le baptême, la confession des péchés, les indulgences, etc... mais cela ne s'arrête pas là il a eu assez d'imagination pour créer le Ciel et la Terre il a donc assez d'imagination pour trouver d'autres moyens de sauver les hommes baptisés, moyens que nous ne connaissons pas ! Je crois qu'au Ciel nous serons surpris d'y voir des gens que nous croyions condamnés au for externe s'y trouver en bonne place ! La Parabole des Talents et du fils prodigue en sont des exemples qui illustrent bien cela !

Si nous considèrons et regardons tout le temps le fossé ou l'abîme qu'il y a entre Dieu et nous sans oser lever les yeux vers Dieu, et bien on est foutu car le démon c'est ce qu'il veut que nous fassions pour nous faire sombrer dans le désespoir et nous mener en enfer ! Le démon veut que nous regardions pas Dieu !

Quand c'est le Bon Dieu qui nous montre cet abîme, il ne nous laisse pas tout le temps le regarder cet abîme, il nous tient dans ses bras et ne nous lâche pas ! Et alors nous pouvons continuer notre route avec lui, et relever la tête pour avancer dans ses bras !

C'est un peu simpliste ce que je dis mais c'est le seul moyen de ne pas désespérer : oser regarder vers lui et lui "demander la lune" et alors nous recevons des tas de clins d'oeil du Bon Dieu qui nous montrent bien qu'il a entendu nos prières et qu'il en a exaucé certaines parce que cela fait partie de sa volonté et que cela sert son plan pour le salut des âmes ! Et nous nous retrouvons à faire des choses que nous ne pensions même pas faire et qui sont dans le plan de Dieu !

Sainte Thérèse de Lisieux osait dire que le Bon Dieu ne pouvait que lui offrir le Paradis parce qu'elle se trouvait très misérable ! C'est une marque de foi et d'espérance extraordinaire !

Hélas, les conciliares n'ont pas compris que le Bon Dieu offre le Paradis à ceux-là seulement qui se reconnaissent vraiment misérables devant Lui et non à ceux qui font de l'activisme social plongé dans l'hérésie FM et des fausses religions !

Dire que "Hors de l'Eglise point de salut" c'est reconnaître la Primauté de Jésus-Christ et de sa doctrine sur toutes les autres religions et faux dieux ! Celui qui ne dit plus cela, blasphème et renie tout simplement Jésus-Christ donc le Vrai Dieu, le Bon Dieu !

Pourquoi dit-on le Bon Dieu ? Mais parce que tous les autres sont mauvais ! Ce n'est pas une parole en l'air que de dire le Bon Dieu ! C'est la vérité ! Le Vrai Dieu est BON Père Barbara + Econe point final - Page 3 430970 cheers Père Barbara + Econe point final - Page 3 962688 !
Les autres dieux sont des démons, ils sont mauvais et sentent mauvais: ils sentent le soufre ! affraid Père Barbara + Econe point final - Page 3 545542 Père Barbara + Econe point final - Page 3 403733
Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Régis Mar 24 Nov 2009 - 13:52

Merci Via mais je ne suis pas en état de vous répondre.
J'erre de droite et de gauche sans savoir quoi penser et surtout quoi faire. Dans cette errance, je suis tombé sur la parole d'Ecriture Sainte que Robert a référencé pour s'identifier :

"Qui donc nous séparera de l'amour du Christ ? Est-ce la tribulation? Est-ce l'angoisse? Est-ce la faim? Est-ce la nudité? Est-ce le péril? Est-ce la persécution? Est-ce le glaive?" (Rom., VIII, 35)

A cela, je réponds rien de tout cela ni même le scrupule, ni le manque de confiance, ni le désespoir, ni le désespoir de mes péchés, ni une haine conservée contre quelqu'un...non rien de tout cela, enfin je mets à part la persécution et le glaive car je ne sais que tout peut arriver dans ces cas-là, surtout si j'ai préparé ces moments d'épreuve extrême en vivant comme je le fais à présent... mais pour le temps qui courre c'est l'OUBLIE de DIeu qui me sépare de l'amour du Christ et je ne parle pas au futur, c'est à dire de quelque chose de malheureux qui peut m'arriver mais du présent parce que je suis obligé de dire que ma vie, c'est l'oubli de DIeu.. Je quitte Dieu à la première occase et je reviens à lui quand j'ai besoin de lui comme si je n'avais pas besoin de Lui TOUJOURS.

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  gabrielle Mar 24 Nov 2009 - 16:26

Régis,

Je dois dire que je comprends pas du tout votre discours.

Je ne sais pas non plus pourquoi Roger et moi serions atteint de "relativisme" parce nous refusons de nier une vérité de foi au sujet du Corps Mystique.

Vous partie cette dicussion en attaquant les personnes, et maintenant vous vous dites écroulez sous je ne sais quoi.

Si vous êtes dans la dèche spirituelle, que Dieu vous soutienne, se serait tellement plus facile, si vous cessiez de vouloir pliez les enseignements des Papes et même le CIC à votre jugement.


En effet, je traîne un très grave problème, depuis trop longtemps et je ne sais s'il est convenable de l'exposer ici publiquement. J'ai cru que les Deux forumes DJ et TD allaient être pour moi et pour tous un moyen de sanctification. Je ne dis pas cela pour faire le procès de ces forums mais, au contraire, pour faire mon procès par rapport à vous. Je vois que ma situation spirituelle va de mal en pis à cause d'un de mes défaut qui m'enterre chaque jour un peu plus.

En fait, et c 'est peut-être un des raisons de ma dérive, j'ai affaire à des personnes qui sont dans une situation catastrophique. C'est à dire OUVERTEMENT catastrophiques que tout le monde chrétiens ou païens peuvent constater. Or, évidemment, je ne me trouve pas du tout aux yeux du monde dans leur situation. Et j'ai eu beaucoup de mépris pour ces personnes, beaucoup de dédain, et en fait j'ai fait par rapport à eux une échelle de comparaison...de toutes sortes

Je ne sais pas de qui vous parlez, et je crois que je ne veux pas le savoir si ces gens sont de vos familiers... le dédain et le mépris est-ce vraiment la solution.

Que Dieu vous console et vous éclaire
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18796
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Régis Mer 25 Nov 2009 - 14:15

Je m'excuse d'avoir parlé de relativisme sans dire où et comment j'avais constaté ce relativisme.
Il s'agit de cette phrase de Gabrielle reprise par Roger:

je ne vois pas quoi cela peut servir de [ce] que les âmes se torturent les méninges pous savoir "to be or not to be in church" le fait est que en 2009 nous sommes catholiques.

J'ai dit que cela m'attrisais mais j'ai dit aussi que ce qui m'affligeait davantage, c'était ma situation spirituelle car l'on doit davantage s'affliger de ses propres problèmes que nous devons résoudre que ceux des autres qui ne sont pas de notre reponsabilité

En effet, savoir quand j'ai été dans l'Eglise, savoir quand et comment je l'ai quittée, savoir quand et comment je suis retournée en son sein si j'y suis revenu et enfin
comment y rester lorsqu'on y est... tout cela est pour moi un sujet capital surtout quand je vois avec quelle facilité je l'ai quitté, en voyant avec quelle facilité et
insouciance, des millions de catholiques l'on quitté au point que le nombre de ceux qui y restent est une misère.

Alors si ce sujet n'a pas d'importance, je ne vois plus aucune question importante en matière de religion.

D'ailleurs, vous pouvez questionner tous les conciliaires, tous les traditionalistes "una cum" tous les prêtres ordonnés illégitimement par Marcel tous vous diront :

"to be or not to be in church", ce n'est pas notre problème, ce qui compte c'est notre foi et notre foi nous fait appartenir à l'Eglise. Les services et les sacrements dont nous pourvoyons l'Eglise nous fait appartenir à l'EGlise et nous fait mériter d'elle.
Regardez Marcel, c'est le premier à reconnaitre que JP two est hérétique et pour la question d'appartenir à l'Eglise, il vous assure que ce n'est pas là le problème.
Le problème pour lui, c'est que LUI est DANS l'EGlise et que s'il réinjecte la tradition dans l'Eglise, cette église momentanément handicapée sera la merveilleuse
Eglise catholique.

Tout ceci pour vous faire remarquer le dénominateur commun qui consiste non pas à regarder objectivement qui est l'Eglise et où elle est et quelles conditions sont exigibles pour lui appartenir n'intéresse plus personne ...mais le raisonnement consiste dans le preuve inverse:
"Puisque nous sommes dans l'EGlise, c'est l'EGlise et si nous n' y étions pas, l'EGlise ne serait plus l'EGlise."

Ceci ne me semble pas le bon moyen d'honorer l'Eglise ni de lui appartenir, ni de mériter de ne pas perdre son appartenance comme la plupart l'ont perdue !

Régis

Nombre de messages : 509
Date d'inscription : 30/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Père Barbara + Econe point final - Page 3 Empty Re: Père Barbara + Econe point final

Message  Roger Boivin Jeu 26 Nov 2009 - 1:03

roger a écrit:Via a écrit : « Je ne me pose même plus la question de savoir si j'étais shismatique au for externe ou au for interne car c'est trop compliqué pour moi ! le Bon Dieu reconnaîtra les siens ! »


gabrielle a écrit: Je suis d'accord, je ne vois pas quoi cela peut servir de que les âmes se torturent les méninges pous savoir "to be or not to be in church" le fait est que en 2009 nous sommes catholiques.

Pour rassurer ceux qui auraient croire que je suis torturé par cette pensée, je me dois de dire que c'est quelque chose qui ne préoccupe pas du tout. Je n'ai voulu que me prendre en exemple, et au cas que ça puisse aider quelqu'âme à y voir plus clair. J'espère seulement de ne m'être trompé en rien en tout ce que j'ai pu écrire en ces pages-ci.

Ma réponse a été plus le fait que je craignais qu'on croit que cette question me torturait, ce qui n'est pas le cas.

Vous semblez, Régis, envisager la question avec plus d'objectivité et de maturité que moi.

Oui en fait, établissons les critères de la vraie catholicité, et procédons par élimination dans ce qui a de groupements, de clercs à la dérive; que restera-t-il ? est-ce là une bonne façon dans le concret d'y voir plus clair ?

Pour ma part, je puis répondre de moi-même, je me dis : je n'ai jamais perdu la foi de mon baptême, puisque pour la perdre, il faut avoir commis un péché formel contre la foi, ce que je n'ai jamais fais; et de plus aussitôt que j'ai été éclairé, je suis sorti de tout ce qui avait un rapport de proche ou de loin, avec la secte Montinienne; donc j'appartiens toujours à L'Église catholique dans laquelle j'ai été baptisé sous S.S.Pie XII. Est-ce un raisonnement trop simpliste de ma part ou simple gros bon sens ?
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 12585
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum