Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)

Aller en bas

Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)  Empty Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)

Message  Monique le Mar 10 Mar 2020, 9:56 am

Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)


Dans "Il Tempo di Roma" du 20 février 1969 (on dirait hier), nous publions l'article de M ° Mgr Domenico Celada (*) qui malheureusement après 44 ans conserve toujours sa pertinence.


Mauriac et les idiots


Je me souviens d'avoir écrit une note sur la liturgie après le Concile Vatican II dans le numéro d'avril-juin 1966 d'un magazine de musique.

Ce sont les mois où le plan de démolition de certains "liturgistes" émerge, dans toute son ampleur tragique, venus proposer les soi-disant "messes de la jeunesse" (accompagnées d'orchestres de salle de dance) qu'ils représentent - tout en laissant de côté toute considération caractère religieux - le triomphe de l'ignorance et de la stupidité.

J'écrivais alors: «La liturgie sacrée traverse une période de grande crise, peut-être la plus douloureuse de son histoire. Il n'y a jamais eu autant de décadence et de confusion: ça a vraiment touché le fond ... ».

A cette occasion, j'ai reçu des messages de consentement et de louange, je peux bien le dire, de toutes les parties du monde catholique: c'étaient des lettres de simples fidèles, de nombreux prêtres et curés, même d'évêques et de cardinaux.

Cependant, pour être honnête, je dois dire que j'ai également reçu une forte "réprimande" de ce bureau ecclésiastique chargé de la soi-disant réforme liturgique, un bureau connu sous le nom de "Consilium", sur lequel il existe maintenant une littérature vaste et certainement pas bienveillante.


A SUIVRE...

http://traditiocatholica.blogspot.com/2013/09/mauriac-e-gli-idioti-e-la-reprimenda-di.html


Dernière édition par Monique le Dim 26 Avr 2020, 8:20 am, édité 1 fois
Monique
Monique

Nombre de messages : 8862
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)  Empty Re: Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)

Message  Monique le Ven 13 Mar 2020, 6:39 am

L'auteur de la "réprimande" (écrite sur du papier à en-tête, avec les armoiries et le numéro de protocole) a commencé à être scandalisé par mon diagnostic d'une "crise" dans la liturgie, et a répondu qu'à l'inverse, "la liturgie traverse aujourd'hui une des périodes les plus florissantes et les plus prometteuses" ; puis il a estimé que mes remarques étaient d'une "fausseté couchée sur le dos", et que tous les écrits représentaient une "insinuation offensante" et une "évaluation subjective et erronée".


Le mien était, en outre, une "prose déconcertante, impudente, offensante et audacieuse".

Je suis à peine sorti, même complètement indemne, de cette avalanche d'adjectifs, regroupés en quaternaires, sous lesquels j'aurais pu être étouffé. Même pas trois ans se sont écoulés depuis lors.

Il y a une vingtaine de jours, j'ouvre l'Osservatore Romano et je trouve un article en sept colonnes (une page entière du quotidien du Saint-Siège) intitulé Histoire de l'Église et crise de l'Église.


L'éminent historien Hubert Jedin y écrit textuellement :

"Il y a d'abord et avant tout, visible par tous, la crise liturgique. Je ne parlerais pas de chaos. Mais quand aujourd'hui, le dimanche matin, on fait le tour des églises paroissiales d'une ville, on trouve dans chacune d'elles un service divin "organisé" différemment ; on y trouve des omissions ; on y entend parfois des lectures différentes de celles prévues précédemment par l'ordre des péricopes ; si l'on visite ensuite un autre pays dont on ne connaît pas la langue, on ne se sent nullement étranger... ».


A SUIVRE...

Monique
Monique

Nombre de messages : 8862
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)  Empty Re: Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)

Message  Monique le Mer 18 Mar 2020, 1:10 pm

Il me semble important de noter comment Hubert Jedin, dans son diagnostic clair de la situation actuelle de l'Église, mentionne "d'abord" - avant même la crise de la foi - précisément la crise liturgique, maintenant "visible par tous".

Compte tenu de l'autorité de l'écrivain et de celle du journal du Vatican, qui n'héberge jamais un article sauf après le contrôle le plus strict, il faut conclure qu'aujourd'hui la crise de la liturgie est un fait incontestable, et qu'il est légitime d'en parler et d'écrire à son sujet sans craindre de voir des missives pleines d'adjectifs peu flatteurs.

D'autre part, en trois ans, beaucoup de choses se sont passées : La Congrégation des Rites a été contrainte d'intervenir contre les nombreuses expériences arbitraires avec une "déclaration" du 29 décembre 1966 (qui est restée lettre morte) ( * voir note ci-dessous), et le Pontife lui-même, dans le célèbre discours du 19 avril 1967, a exprimé sa douleur et son appréhension pour ce qui se passe dans le domaine liturgique, soulignant la "perturbation des bons fidèles" et dénonçant une certaine mentalité visant à la "démolition du culte catholique authentique", impliquant également des "subversions doctrinales et disciplinaires".


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 8862
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)  Empty Re: Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)

Message  Monique le Mer 25 Mar 2020, 11:20 am

Mais ce qui est intéressant, c'est surtout la comparaison que le savant fait entre la crise que l'Église a traversée au XVIe siècle et celle de l'époque actuelle.

Comment l'Église a-t-elle surmonté cette crise ?

Jedin répond : "Non pas en renonçant à son autorité, ni en acceptant des formules de compromis équivoques, ni en acceptant le chaos liturgique créé par des innovations arbitraires dans le service divin.

C'est tout à fait vrai.

Si les décrets tridentins ont rétabli la sécurité de la foi, le missel et le bréviaire de Saint Pie V ont unifié encore plus la liturgie.


Nous ne devons pas oublier que la "lex orandi", selon le vieux dicton, est aussi la "lex credendi" : la loi de la foi. (Il semble donc logique que la "licentia orandi" d'aujourd'hui corresponde à une "licentia credendi").

Hubert Jedin écrit encore : "Je crains que dans peu de temps, il n'y ait même plus de missel latin à un endroit donné... ».


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 8862
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)  Empty Re: Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)

Message  Monique le Mer 01 Avr 2020, 9:50 am

Pourtant - rappelle le savant Hubert Jedin - "la Constitution liturgique elle-même (art. 36) maintient comme règle, au même titre qu'auparavant, la liturgie latine.

Ne serait-il pas absurde pour l'Église catholique de notre siècle, au siècle de l'unification du monde, de renoncer complètement à un lien d'unité aussi précieux que l'est la langue liturgique latine ?

Ne serait-ce pas un glissement très tardif vers un nationalisme déjà considéré comme dépassé ?... ».



Ce sont des questions purement rhétoriques, puisque la renonciation inexplicable a déjà eu lieu pratiquement "in fraudem legis" : contre l'obligation d'une loi conciliaire qui prescrit clairement la préservation de l'usage du latin, et contre le droit des fidèles catholiques à la jouissance du bien commun.


Maintenant, après avoir brisé l'unité de la langue et détruit l'identité des rites, le chaos s'est étendu du domaine liturgique au domaine doctrinal.


Déjà en avril 1967, Paul VI commençait à se plaindre de "quelque chose de très étrange et de très douloureux", et précisément de "l'altération du sens de la foi unique et authentique".


C'était la conséquence - d'une logique parfaite et inexorable - de l'altération du grand édifice de la Liturgie, c'est-à-dire d'avoir traduit, mutilé et remplacé des textes et des formules qui représentaient une "somme" de piété et de doctrine.


A SUIVRE...


Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)  55252629_379621052860250_1607571912039333888_n
Monique
Monique

Nombre de messages : 8862
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)  Empty Re: Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)

Message  Monique le Jeu 09 Avr 2020, 11:07 am

Aujourd'hui plus que jamais, la vérité de l'enseignement de Pie XII peut être comprise dans l'encyclique "Mediator Dei" : "L'usage de la langue latine est un signe clair et noble d'unité, et un antidote efficace à toute corruption de la doctrine pure".

La crise de la liturgie est maintenant "visible par tous".

De nombreuses tromperies ont été découvertes.

Malgré cela, les innovateurs continuent à travailler, avec le labeur même de ceux qui ne sont pas sûrs d'eux, pour altérer, déformer et démolir le peu qui reste. (Récemment, il y a eu une conférence de liturgistes pour discuter des "nouvelles prières eucharistiques" et d'un nouveau "Missae ordo"...).


A SUIVRE...
Monique
Monique

Nombre de messages : 8862
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)  Empty Re: Mauriac et les idiots (et la "réprimande" contre Mgr Domenico Celada - 1969)

Message  Monique le Dim 26 Avr 2020, 8:19 am

A propos de ces réformateurs obstinés qui perturbent la liturgie, le célèbre romancier catholique François Mauriac a écrit, ou n'est-ce pas beaucoup : "Je ne demande pas, dans une soudaine panique : et si tous ces brillants innovateurs n'étaient qu'un tas d'atrocités ? Alors il n'y aurait pas d'échappatoire : puisqu'il s'est avéré que les sourds retrouvent l'ouïe, que les aveugles voient à nouveau, il est arrivé que les morts ressuscitent ; mais il n'y a pas de preuve, pas de document, il y a un idiot ici a cessé de l'être".


Mon père, l'académicien de France, était un trope pessimiste. Ayant oublié que tout idiot, même s'il ne peut cesser de l'être, peut simplement être mis en position de ne pas nuire.


+ Domenico Celada


- Mgr Domenico Celada, immédiatement après le Conseil dans l'immédiat "de véritables phares éclairants de ce qui allait se passer dans l'Eglise : des argumentations hyper-aigües suscitées par une sagesse théologique exceptionnelle. Ces écrits, qu'il convient de republier comme une précieuse contribution à la vérité historique, toujours bien vivante aujourd'hui après tant d'années, sont parus dans le quotidien II Tempo, alors dirigé par Renato Angiolillo, qui les a publiés conjointement, défiant l'aversion de la Curie, une mission d'écrivain au prêtre (il a enseigné la musique et l'histoire grégorienne à l'Université du Latran), le ridicule à l'indigence la plus noire, ayant ses parents à sa charge. Si je devais vivre avec la mère dans une petite maison d'Ostie. Je n'ai pas fait grand chose pendant un an, si j'aimais et mourais après avoir essayé mes tous ceux qui avaient connu et, ces derniers temps, aidé.


(Carlo Belli : Altare Deserto - Récit d'une grande débâcle - Giovanni Volpe Editore - Rome 1983)
Monique
Monique

Nombre de messages : 8862
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum