Festus : Qui est-il ?

Aller en bas

Festus : Qui est-il ? Empty Festus : Qui est-il ?

Message  Louis le Lun 02 Déc 2019, 9:08 am

Note de Louis : Dans le fil qui débute à l’instant, si vous voulez des informations supplémentaires sur les personnages énumérés ci-dessous, n’hésitez pas à cliquer sur les liens bleus suivants :

Bien à vous.  

Hérode Agrippa le Jeune
Bérénice


Festus

I

Continuons la lecture des Actes des Apôtres ; il n'y en a pas de plus intéressante. « Festus étant arrivé dans la province, trois jours après il monta de Césarée à Jérusalem. Et les princes des prêtres et les premiers d'entre les juifs vinrent vers lui pour accuser Paul, et demandèrent en grâce qu'il le fit amener à Jérusalem, préparant des embûches sur le chemin pour l'assassiner. Mais Festus leur répondit que Paul était gardé à Césarée, où lui-même irait bientôt. « Que les principaux d'entre vous, dit-il, viennent avec moi, et s'il y a quelque crime en cet homme, qu'ils l'accusent. »

II

« Or, après être demeuré huit ou dix jours à Jérusalem, il descendit à Césarée, et le lendemain il s'assit sur son tribunal et commanda qu'on amenât Paul.

« Quand on l'eut amené, les juifs qui étaient descendus de Jérusalem l'entourèrent, accusant Paul de plusieurs grands crimes, qu'ils ne pouvaient prouver.

« Et Paul se défendait, disant : « Je n'ai péché en rien contre la loi des juifs, ni contre le Temple, ni contre César. »

« Festus, qui voulait plaire aux juifs, demanda à Paul : Voulez-vous aller à Jérusalem et y être jugé devant moi sur toutes ces accusations? » Mais Paul dit : «  Je  suis devant le Tribunal de César, c'est là qu'il faut que je sois jugé... j'en appelle à César. »

Alors Festus ayant délibéré avec son conseil, répondit : « Tous en avez appelé à César, vous irez devant César (1). »

Pour l'intelligence des faits, quelques explications du Texte Sacré doivent précéder…
___________________________________________________________________

(1) Act., xxv, 1 à 12.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 13033
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Festus : Qui est-il ? Empty Re: Festus : Qui est-il ?

Message  Louis le Mar 03 Déc 2019, 6:52 am

Festus

SUITE

III

Pour l'intelligence des faits, quelques explications du Texte Sacré doivent précéder la Biographie de Festus.

La province dont il s'agit, c'est la Judée. A l'époque des Romains elle avait deux capitales : la capitale civile Césarée, et la capitale religieuse Jérusalem. En arrivant, les gouverneurs se rendaient dans l'une et dans l'autre, comme pour prendre possession de tous les pouvoirs. C'était l'extension de la formule du césarisme, gravée sur les monnaies impériales : ([i]Impeiator et Summus Pontifex) (Empereur et Souverain Pontife). Aussi nous voyons sans cesse, dans l'histoire des premiers chrétiens, les causes religieuses appelées, non devant les prêtres, mais devant les proconsuls.

IV

Saint Paul lui-même semble se conformer à l'usage par son appel à César. « Je suis, dit-il, devant le tribunal de César, c'est là que je dois être jugé. » Sans doute, César n'était pas à Césarée; mais son représentant, Festus, y était revêtu de son autorité, et jugeait en son nom.

Néanmoins, l'Apôtre en appelle à une plus haute juridiction. C'est à Rome même qu'il veut être jugé, ou par l'empereur en personne, ou du moins par les premiers magistrats de l'empire.

Inutile de faire remarquer l'intention de la Providence dans cet appel inattendu. D'une part, elle voulait soustraire le grand Apôtre aux embûches des juifs; d'autre part, lui donner l'occasion d'annoncer l'Évangile sur un théâtre digne de son courage, de son éloquence et de son zèle.

V

Festus hésite un instant : avant de faire droit à l'appel du prisonnier, il consulte son conseil. On ne trouve en lui aucun crime qui, aux termes des lois romaines, demandant une prompte punition, retienne Paul sous la main du gouverneur. Celui-ci reparait dans la salle d'audience, et annonce à l'Apôtre que, sur sa demande, il est renvoyé à la juridiction immédiate de César. « Vous en avez appelé à César, lui dit-il ; vous comparaîtrez devant César. »

VI

Dans ce peu de paroles semble percer un certain mécontentement, occasionné par l'espèce de défiance que saint Paul avait témoigné de la justice de Festus. Quoi qu'il en soit, ce magistrat se trouva fort embarrassé de la résolution de son prisonnier.

Comment envoyer à Rome, pour être jugé par l'empereur, un accusé, sans l'accompagner d'un dossier? Ne sachant comment sortir de la difficulté, Festus consulte le roi, Hérode Agrippa le Jeune, qui se trouvait alors à Césarée, avec sa femme Bérénice. Juif d'origine, ce prince pouvait, mieux que Festus, savoir si saint Paul avait violé la loi mosaïque. Avant de donner son avis, Agrippa voulut entendre le grand Apôtre. Festus le fait comparaître devant le roi.

Le jour de l'audience arriva…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 13033
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Festus : Qui est-il ? Empty Re: Festus : Qui est-il ?

Message  Louis le Mer 04 Déc 2019, 6:20 am

Festus

SUITE

VII

Le jour de l'audience arriva. Paul est amené chargé de ses chaînes. Sans s'y attendre,  Festus, Agrippa, Bérénice, subissent le discours le plus capable d'éclairer leur esprit et de remuer leur conscience. Recueillons-nous pour écouter cette incomparable parole qui met au grand jour et le sublime courage de l'accusé et sa parfaite innocence.

La séance étant ouverte, Agrippa dit à Paul : « II vous est permis de parler pour votre défense. » Aussitôt Paul, étendant la main, commence sa triomphante justification.

« Je m'estime heureux, roi Agrippa, de me défendre aujourd'hui devant vous des accusations des juifs, parce que vous êtes pleinement instruit de toutes choses, et des coutumes des juifs, et des questions qui se sont élevées parmi eux. C'est pourquoi je vous prie de m'écouter avec patience.

VIII

« Tous les juifs savent comment, dès ma jeunesse, j'ai vécu à Jérusalem, au milieu de ma nation. Ils savent, s'ils veulent rendre témoignage à la vérité, que j'ai vécu pharisien, selon la secte la plus approuvée de notre religion, et néanmoins je serais aujourd'hui en jugement, parce que j'espère en la promesse que Dieu a faite à nos pères : promesse qu'attendent nos douze tribus qui servent Dieu nuit et jour. C'est cette espérance, ô roi, dont les juifs me font un crime.

IX

« Vous paraît donc incroyable que Dieu ressuscite les morts ? Et moi, j'avais cru d'abord que je devais m'opposer avec force au nom de Jésus de Nazareth : et c'est ce que j'ai fait à Jérusalem, J'ai mis en prison plusieurs des saints, selon le pouvoir que j'en avais reçu des princes des prêtres ; et lorsqu'on les a fait mourir, j'y ai donné mon consentement. Et souvent, allant dans les synagogues, je les tourmentais; je les contraignais de blasphémer ; et, irrité de plus en plus contre eux, je les persécutais jusque dans les villes étrangères.

«  Mais un jour que j'allais à Damas……

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 13033
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Festus : Qui est-il ? Empty Re: Festus : Qui est-il ?

Message  Louis le Jeu 05 Déc 2019, 6:53 am

Festus

SUITE

X

«  Mais un jour que j'allais à Damas avec le pouvoir et la permission des princes des prêtres, en chemin, ô roi, à midi, je vis dans le ciel une lumière plus éclatante que le soleil, et qui m'enveloppa comme ceux qui m'accompagnaient. Et tous étant tombés par terre, j'entendis une voix qui me disait en langue hébraïque : « Saul, Saul, pour quoi me persécutes-tu? Il t'est dur de regimber contre l'aiguillon. » Alors je dis: « Qui êtes-vous, Seigneur? » Et le Seigneur répondit : « Je suis Jésus que tu persécutes. »

XI

« Lève-toi et tiens-toi debout; car je t'ai apparu afin de t'établir le ministre et le témoin des choses que tu as vues, et de celles que tu verras, lorsque je t'aurai apparu de nouveau. Je te délivrerai des mains de ce peuple, et de celles des gentils vers lesquels je t'envoie maintenant, pour leur ouvrir les yeux, afin qu'ils passent des ténèbres à la lumière, et de la puissance de Satan à Dieu, et que par la foi qu'ils auront en moi, ils reçoivent la rémission de leurs péchés, et qu'ils aient part à l'héritage des saints.

Xll

« Je ne résistai donc point, roi Agrippa, à cette vision céleste, et j'ai annoncé d'abord à ceux de Damas, de Jérusalem, et dans toute la Judée, et ensuite aux gentils qu'ils fissent pénitence, et se convertissent au Seigneur, faisant de dignes œuvres de pénitence. Voilà pourquoi les juifs, m'ayant saisi pendant que j'étais dans le temple, voulaient me tuer.

« Mais, aidé du secours de Dieu, j'ai rendu témoignage jusqu'à ce jour aux petits et aux grands, ne disant que ce que Moïse et les Prophètes ont prédit : Que le Christ souffrirait, qu'il serait le premier qui ressusciterait après sa mort, et qu'il annoncerait la lumière à ce peuple et aux gentils.

XIII

« Comme il parlait ainsi pour sa défense, Festus dit à haute voix : « Paul, vous êtes en délire, votre grand savoir vous fait perdre le sens ». Et Paul : « Je ne suis pas dans le délire, illustre Festus; mais ce que je dis est plein de vérité et de sens. Et le roi sait ces choses ; et j'en parle devant lui avec d'autant plus d'assurance, que je crois qu'il n'en ignore aucune : car rien de tout cela ne s'est passé en secret. Roi Agrippa, croyez-vous aux Prophètes? Je sais que vous y croyez ».

« Agrippa dit à Paul : …

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 13033
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Festus : Qui est-il ? Empty Re: Festus : Qui est-il ?

Message  Louis le Ven 06 Déc 2019, 7:39 am

Festus

SUITE

XIV

« Agrippa dit à Paul : « Peu s'en faut que vous ne me persuadiez de me faire chrétien ».

« Et Paul, avec un redoublement d'éloquence : « Plût à Dieu que non seulement il s'en fallût peu, mais encore que vous et tous ceux qui m'écoutent devinssiez aujourd’hui tels que je suis, excepté ces chaînes »!

XV

« Alors le roi, le gouverneur et Bérénice, et ceux qui étaient assis avec eux, se levèrent ; et s'étant retirés à l'écart, ils disaient entre eux : « Cet homme-là n'a rien fait qui mérite la mort ou la prison ». Et Agrippa dit à Festus : « On pourrait le renvoyer s'il n'en avait appelé à César. »

La réponse d'Agrippa ne fait qu'augmenter les perplexités de Festus. Enfin, il se décide à faire embarquer son prisonnier; mais l'histoire ne dit pas quel fut l'acte d'accusation qu'il formula contre lui.

XVI

Tels sont, en abrégé, les rapports de Festus avec saint Paul. Voyons maintenant qui était ce gouverneur, à qui la Providence avait ménagé l'insigne faveur d'entendre le plus éloquent prédicateur de la vérité?

Porcius Festus, dont le prénom ne nous est pas connu, appartenait à la maison ou gens Porcia. Originaire de Tusculum, aujourd'hui Frascati, cette ancienne famille vint de bonne heure s'établir à Rome. Le surnom de Cato qui veut dire prudent, rusé, fut donné à une de ses principales branches, dont les rameaux les plus connus sont les deux Catons, le Vieux et le Jeune : personnages fort peu estimables, pour qui, néanmoins, notre éducation classique nous inspire une si fausse et par là même si dangereuse admiration.

XVII

Le mot Porcius veut dire porcher. « Nous avons chez nous, dit Varron, beaucoup de noms empruntés au gros et au petit bétail. Au petit, nous devons Porcius, de porc; Ovinius, de brebis; Caprilius, de chèvre. Au gros, Equitius, de cheval; Taurus, de taureau. De là, en effet, viennent les dénominations de Annius Capra ; Statilius Taurus, Pomponius Vitulus, ainsi que bien d'autres (1). »

Varron attribue ces dénominations à ce que les ancêtres du peuple romain furent des prêtres…
_______________________________________________________________________________________________

(1) Nomina multa habemus ab utroque pecore : a majore et a minore. A minore Porcius, Ovinius, Caprilius; sic a majore Equitius, Taurus, cognonima ad significari, quod dicuntur ut Annii Caprae, Statilii Tauri, Pomponii Vituli : sic a pecudibus alii Mulli. De re rustica, lib. II, c. I.; p. 170, in 8, edit. Panckoucke, 1843.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 13033
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Festus : Qui est-il ? Empty Re: Festus : Qui est-il ?

Message  Louis le Sam 07 Déc 2019, 7:34 am

Festus

SUITE

XVIII

Varron attribue ces dénominations à ce que les ancêtres du peuple romain furent des prêtres. Personne ne songe à le contredire; on peut seulement demander pourquoi, entre tous les peuples, les Romains, en très grand nombre, se sont donné des noms de bêtes? Pourquoi un pareil usage a-t-il été inconnu chez les Juifs, les Égyptiens, les Babyloniens, les Grecs eux-mêmes, dont les premiers ancêtres furent bergers et possesseurs de troupeaux, non moins nombreux que ceux des Romains?

XIX

Rien ne se fait au hasard : tout a sa raison dans les mystérieux conseils de la Providence. D'après ce principe, nous sera-t-il permis de hasarder une conjecture, à laquelle donne lieu le nom de Porcius Festus?

Dans les Prophéties de Daniel, l'empire romain est la Grande Bête, celle qui réunit les caractères de toutes les autres bêtes, la Bête proprement dite, la plus forte, la plus insatiable et la plus cruelle qui doive fouler, broyer, dévorer l'ancien monde. Cet empire est tel parce qu'il est pour ainsi dire l'incarnation de Satan, la Bête par excellence. Chaque Romain était un membre de cette Bête : tous réunis, ils étaient la Bête elle-même. Serait-il étonnant que leurs noms individuels eussent été, à leur insu, choisis pour marquer d'avance le caractère distinctif de leur nation et la terrible mission de leur empire?

En attendant la solution du problème revenons à la gens Porcia….…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 13033
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Festus : Qui est-il ? Empty Re: Festus : Qui est-il ?

Message  Louis le Dim 08 Déc 2019, 7:01 am

Festus

SUITE

… En attendant la solution du problème revenons à la gens Porcia.

XX

Un membre de cette famille, Publius Porcius, jouant sur son nom patronymique, écrivit un poème en vers hexamètres intitulé,  Pugna porcorum (Combat des cochons) et dont tous les vers commençaient par un P. Un autre, Porcius Lecca, figure parmi les complices de Catilina. Quant au surnom de Festus, donné au gouverneur de la Judée, il lui vint d'une circonstance dont l'histoire n'a pas conservé le souvenir.

XXI

Comme nous l'apprend saint Luc, le premier acte officiel de Festus, dans sa province, fut le jugement de saint Paul. Conformément aux lois romaines il voulut, avant de le prononcer, entendre la défense de l'accusé. Nous l'avons entendue : elle fut triomphante. Toutefois saint Paul maintenant la question dans la sphère religieuse où les juifs l'attaquaient, la raison du gouverneur perdit pied. Au milieu de l'audience, il interrompit l'apôtre et lui cria qu'il était fou : Insanis Paule. Pourquoi ? parce qu'il révélait le miracle de sa conversion et qu'il annonçait la Passion et la Résurrection de Notre-Seigneur.
XXII

Voilà où en étaient même les plus instruits, parmi les païens. Complètement abrutis, tout ce qui sortait du domaine des sens était pour eux folie et pure chimère;  ou, conservant un reste de conscience, ils avaient peur de la vérité, dont il fallait à tout prix écarter l'importun souvenir.

XXIII

Le jugement de saint Paul eut lieu l'année 58 de Notre-Seigneur et la seconde de l'empire de Néron. Débarrassé de cette affaire, Festus ne fut pas longtemps à en avoir d'autres sur les bras. La ville de Césarée était habitée par des Juifs et par des Syriens, jouissant des mêmes privilèges, et vivant sur le pied d'une entière égalité.

Jaloux des Juifs, les Syriens voulurent leur ôter le droit de bourgeoisie. Les premiers d'entre eux écrivirent à Bérylle, ancien professeur de Néron, le corrompirent par des présents, afin qu'il obtînt de l'empereur l'acquiescement à leur demande. Le succès ne se fit pas attendre.

A peine le décret impérial fut connu, que…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 13033
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Festus : Qui est-il ? Empty Re: Festus : Qui est-il ?

Message  Louis le Lun 09 Déc 2019, 6:52 am

Festus

SUITE

XXIV

A peine le décret impérial fut connu, que les Juifs entrèrent en pleine révolte. Il se forma dans tout le pays des guérillas, qui finirent en bandes de brigands. Plus de sécurité dans les bourgs ni dans les campagnes pour les habitants, moins encore pour les voyageurs.

Déguisés en prosélytes ou en juifs pèlerins, les brigands se rendaient aux fêtes religieuses. Sous leur robe ils cachaient des poignards recourbés, comme le cimeterre des Persans, et, au milieu de la foule, égorgeaient impitoyablement ceux dont ils avaient à se plaindre, ou dont ils convoitaient les richesses. De ces poignards appelés siques, sicæ, par les Romains, leur vint le nom de sicaires. Aux meurtres particuliers se joignaient le pillage et l'incendie des maisons isolées et même des villages (1) ( ?).

XXV

Ces troubles sanglants étaient fomentés par un magicien qui attirait les foules dans le désert, les berçait de vaines espérances et promettait de les rendre invulnérables.

Par un retour mérité de la justice divine, ces Juifs superbes, qui avaient refusé de croire la Vérité en personne, acceptaient toutes ces chimères et risquaient leur vie pour les soutenir; afin de faire cesser un état de choses, devenu intolérable, Festus envoya un corps d'armée, composée de cavalerie et d'infanterie; qui massacra l'imposteur et toute sa troupe.

XXVI

Cette affaire terminée, Festus se créa une difficulté moins sérieuse, il est vrai, mais qui ne contribua point à le rendre populaire. Son ami, Agrippa le Jeune, ainsi que nous l'avons rapporté dans sa Biographie, s'était mis en tête de construire  un palais, en face du Temple. Les Juifs s'en indignèrent. Festus prit parti pour Agrippa. L'affaire fut portée à Rome et, à la prière de Poppée, décidée par Néron, en faveur des Juifs (1).

Ceci eut lieu l'an 59 de Notre-Seigneur. Le gouvernement de Festus ne fut signalé par aucun autre événement remarquable. Ce magistrat romain mourut en Judée, trois ans après, et laissa la province à Albinus, dont l'administration précipita la catastrophe de la nation juive.

XXVII

Saint Paul expose sans rougir les dogmes catholiques, et cela avec une éloquence surhumaine. Au milieu de son discours, il est interrompu par Festus qui lui crie : « Vous êtes fou! » La race des Porcius Festus n'est pas éteinte : elle s'est même perfectionnée. On ne se contente plus d'accuser de folie les prédicateurs de l’Évangile ; on les signale au mépris et à la haine publique, en déclarant qu'ils sont les ennemis de la société. Le cléricalisme : voilà l'ennemi!

Après dix-huit siècles de christianisme, ce cri retentit au sein des nations baptisées. C'est l'appel à la destruction du christianisme ; c'est la terreur de l'avenir, et un signe des temps. Soyons sur nos gardes !
_____________________________________________________________________________________

(1) Joseph., Antiquit. 20, 5.

(1) Quae, dit Josèphe, fœmina utpote religiosa, ei Judaeorum in gratiam supplicaverat ; quae porro decem quidem vivos abire jussit; Helciam vero et Ismaelum apud se tanquam obsides retinuit. Ant.jud., lib. XX, 8. Nous citons  ici ce texte, sur lequel nous aurons à revenir.

Voir : Josèphe, Antiq. jud., XX, 5 et 8; Tacite, Annal., XIII; Corn.  a  Lap. in Âct. XXV et XXVI; Baron., an. 58, n. 158 et 165 ; an. 59, n. 6 ; an. 63, n. 1 et 3; Euseb., Hist., II, 23 ; Onomast. Rom. Litt. P. etc., etc.

FIN.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 13033
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum