Jean, surnommé Marc : Qui est-il ?

Aller en bas

Jean, surnommé Marc : Qui est-il ? Empty Jean, surnommé Marc : Qui est-il ?

Message  Louis le Ven 01 Nov 2019, 8:24 am

Jean, surnommé Marc

Note de Louis

I

Après avoir reçu la consécration épiscopale, saint Paul et saint Barnabé avaient évangélisé une partie de l'Orient. De retour à Antioche, ils durent monter à Jérusalem pour la question de la circoncision. La question tranchée par le Concile de Jérusalem, ils revinrent à Antioche, où se passa le fait que nous lisons au chapitre XVe des Actes des Apôtres, versets 35 et suivants.

II

« Quelques jours après, Paul dit à Barnabé : « Retournons et visitons les frères dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur, pour savoir en quel état ils sont. » Et Barnabé voulait prendre avec lui Jean, qu'on appelait Marc. Mais Paul disait que c'est lui qui les avait quittés depuis la Pamphilie; et que n'étant point allé avec eux pour cette œuvre, il ne devait pas les accompagner.

Et il y eut un débat entre eux, en sorte qu'ils se séparèrent l'un de l'autre, et que Barnabé, prenant Marc, fit voile vers l'île de Chypre. Et Paul, ayant choisi Silas, partit, confié à la grâce de Dieu par les frères. Et il traversa la Syrie et la Cilicie, affermissant les Églises, et leur ordonnant d'observer les préceptes des Apôtres et des prêtres. »

III

Qui était Marc, cause du débat entre les deux Apôtres? Sur quoi portait le débat? Pourquoi la Providence le permit-il? Que devint Marc après la séparation de Paul et de Barnabé?

Marc était cousin de saint Barnabé, juif de naissance et fidèle disciple de l'Évangile ; il était fort riche et possédait à Jérusalem une belle maison, toujours ouverte aux Apôtres et aux chrétiens, surtout pendant les persécutions. C'est à la porte de cette maison que saint Pierre vint d'abord frapper, en sortant de la prison d'où il avait été miraculeusement délivré.

IV

Plein de zèle, Marc avait accompagné Paul et Barnabé dans une partie de leurs courses évangéliques, dans les contrées orientales. Peu contents de ce qu'ils avaient fait, les infatigables Apôtres voulurent passer en Pamphylie. Marc refusa de les suivre. Soit fatigue, soit crainte de la persécution, soit désir de revoir sa mère, il partit pour Jérusalem.

La Pamphylie était une province de l'Asie Mineure, sur la Méditerranée, entre la Lycie et la Cilicie ; aujourd'hui elle appartient aux Turcs, et fait partie de l'Anatolie.

Cependant Paul et Barnabé étaient revenus à Antioche, où Marc…

Note de Louis :
12. * Jean Marc , parent de Barnabé, regardé communément comme le même que S. Marc l’Évangéliste, accompagna S. Paul et S. Barnabé dans quelques-unes de leurs missions (voir Actes XIII, 5, 13; XV. 37, 39. Il devint plus tard secrétaire de S. Pierre.
______________________________________________________________

Note dans la sainte Bible selon la Vulgate, Actes, XII, v. 12. (GLAIRE)


Dernière édition par Louis le Dim 10 Nov 2019, 12:54 pm, édité 2 fois

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Jean, surnommé Marc : Qui est-il ? Empty Re: Jean, surnommé Marc : Qui est-il ?

Message  Louis le Sam 02 Nov 2019, 7:28 am

Jean, surnommé Marc

SUITE

V

Cependant Paul et Barnabé étaient revenus à Antioche, où Marc lui-même était descendu. C'était l'an 51 de Notre-Seigneur, et la neuvième année du règne de l'empereur Claude. Comme ils se disposaient à repartir pour continuer leurs lointaines et laborieuses missions, ils voulurent se faire accompagner par quelques disciples fidèles.

Barnabé, dont le nom signifie Fils de la Consolation, proposa Marc, son cousin, dont il avait oublié la défection. D'un caractère plus ardent et plus énergique, Paul s'y opposa. De là une contestation entre ces deux grands saints. Telle en fut la vivacité qu'ils se séparèrent. Barnabé prit Marc avec lui et fit voile pour l'île de Chypre. De son côté, Paul se fit accompagner de Silas et partit pour la Syrie et la Cilicie.

VI

Croire que cette contestation altéra en rien la charité qui unissait ces deux grands cœurs, serait une erreur. Tous deux avaient la même pensée et tendaient au même but, savoir la gloire de leur divin Maître, seulement ils différaient sur les moyens. D'où venait cette diversité? de la différence de leurs caractères. « C'est ainsi, dit saint Chrysostome, que nous trouvons dans les Prophètes des manières de voir et des mœurs différentes. Élie était austère, et Moïse doux. Ici Paul se montre plus sévère que Barnabé. Voyez cependant sa douceur. Sans doute il ne voulait pas que celui qui les avait abandonnés en Pamphylie redevint leur compagnon. En cela il agit comme le général intelligent et paternel qui ne veut pas qu'un soldat soit toujours lâche et paresseux (1). »

VII

Nous voyons, en effet, que la contestation et la séparation qui en fut la suite contribuèrent à la perfection de Marc et à la diffusion de l'Évangile. Exclu en quelque sorte de l'armée par le grand Apôtre, Marc reprit courage, et dans la suite on le vit, toujours tendrement aimé de saint Paul, combattre aux premiers rangs et se dévouer pour l'Apôtre avec une inébranlable fidélité.

Paul est à Rome chargé de chaînes…
_____________________________________________________

(1) Homil. XXXIV., in Act. Apost.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Jean, surnommé Marc : Qui est-il ? Empty Re: Jean, surnommé Marc : Qui est-il ?

Message  Louis le Dim 03 Nov 2019, 5:38 am


Jean, surnommé Marc

SUITE

VIII

Paul est à Rome chargé de chaînes. De sa prison, il écrit à ses chers disciples de Colosses : « Aristarque, qui est prisonnier avec moi, vous salue, et Marc, cousin de Barnabé, sur lequel on vous a écrit, s'il va chez vous, recevez-le bien (1). » Et à son cher Timothée, qu'il engage à venir le voir à Rome, dans sa prison, il dit : « Prenez Marc et amenez-le avec vous, car il m'est utile dans le ministère (2). »

IX

Ne semble-t-il pas que, par tous ces témoignages de confiance et d'affection, le grand Apôtre veut faire oublier à Marc la sévérité dont il avait usé en l'empêchant de l'accompagner dans ses premières missions? Le cœur de saint Paul eut jusqu'à la fin une place privilégiée pour le cousin de saint Barnabé.

Déjà vieux et toujours prisonnier, il écrit à Philémon la lettre admirablement paternelle que tous doivent connaître, et il la termina en disant : « Épaphras, qui est comme moi prisonnier pour Jésus-Christ, vous salue, ainsi que Marc, Aristarque, Démas (a) et Luc (b), mes coadjuteurs (1). »

X

La fermeté de saint Paul ne fut pas utile seulement à Marc; elle fut très profitable à l'Église. Si les deux Apôtres étaient toujours demeurés ensemble, comme leur tendre amitié semblait le désirer, la prédication de l'Évangile eût été la moitié moins active. Au contraire, en allant chacun de son côté, plusieurs contrées recevaient en même temps la bonne nouvelle.

Il devait en être ainsi. Le divin Maître de Paul et de Barnabé avait prédit qu'avant la ruine de Jérusalem la religion aurait pris possession du monde entier.

Pour accomplir cette étonnante prédiction…
________________________________________________________

(1) Coloss., IV, 10.
(2) II, Tim., IV, 11.
(a) Note de Glaire, Coloss. IV, 14 : Démas, un des collaborateurs de S. Paul, fut avec lui à Rome pendant sa captivité, mais l’abandonna plus tard. II Tim.IV 9.
(b) Note de Glaire : Luc, l'évangéliste.
(1) Phil., 24.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Jean, surnommé Marc : Qui est-il ? Empty Re: Jean, surnommé Marc : Qui est-il ?

Message  Louis le Lun 04 Nov 2019, 6:52 am

Jean, surnommé Marc

SUITE

XI

Pour accomplir cette étonnante prédiction, nous connaissons les immenses travaux, les voyages prodigieux, d'Orient en Occident, et d'Occident en Orient, de l'Apôtre des nations. Quant à ceux de saint Barnabé, voici ce que l'histoire nous en apprend.

Après avoir visité une seconde fois l'île de Chypre, confirmé les frères et tout ordonné dans l'Église, il s'embarqua pour l'Italie, fonda l'église de Milan, évangélisa les contrées voisines au loin et au large, prêcha dans le pays de Gênes avec un heureux succès, puis repassa dans l'île de Chypre où il mourut.

XII

Entre lui et l'Évangile ce fut à la vie et à la mort; et même après sa mort, dans son tombeau fut placé, sur sa poitrine, l'Évangile de saint Matthieu écrit en langue hébraïque, et copié de la main de saint Barnabé ; ce divin vade mecum fut trouvé lorsque, sous l'empereur Zénon, on ouvrit le tombeau du saint Apôtre.

XIII

C'est dans les termes suivants que le Martyrologe romain résume sa vie : « Le 11 juin, naissance de saint Barnabé, originaire de Chypre. Ordonné par les disciples, avec saint Paul, Apôtre des nations, il parcourut beaucoup de pays en prêchant l'Évangile suivant la mission qu'il en avait reçue ; enfin, il revint en Chypre où il couronna son apostolat par un glorieux martyre. D'après sa propre révélation son corps fut trouvé sous le règne de l'empereur Zénon, avec l'Évangile de saint Matthieu écrit de sa main. »

XIV

Et nous aussi, prêtres ou fidèles, gardons l'Évangile à la vie et à la mort, nous rappelant la noble parole de saint Cyprien : « Le prêtre de Jésus-Christ, tenant l'Évangile et le mettant en pratique, peut être tué, mais non vaincu : Sacerdos Christi Evangelium tenens et præcepta custodiens occidi potest, vinci non potest. »

Voir : Cor. a Lap., in Act. Apost., XIII, 1 à 39; Bar., an. 51, n. 18, 19; an.  41, n. 16, 17, 18, etc.
FIN.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum