Saint Parménas : Qui est-il ?

Aller en bas

Saint Parménas : Qui est-il ? Empty Saint Parménas : Qui est-il ?

Message  Louis le Mer 26 Juin 2019, 7:12 am

Saint Parménas

XXXIII

Le sixième diacre apostolique fut saint PARMÉNAS.

Raban Maur, savant archevêque de Mayence, au VIIIe siècle, rapporte dans sa Vie de sainte Madeleine, qu'au temps de la persécution des chrétiens à Jérusalem, le diacre Parménas fut embarqué sur la Méditerranée, avec sainte Madeleine, sainte Marthe, Lazare, Marcelle leur servante et saint Maximin, un des soixante-douze disciples de Notre-Seigneur. Pendant que cette glorieuse colonie d'Apôtres évangélisait les côtes de Provence, Marseille, Vienne, Aix, Arles, Avignon, Parménas travailla dans les contrées méridionales des Gaules, avec d'autres ouvriers évangéliques, à la propagation du règne de Jésus-Christ.

XXXIV

Comme tous ceux qui avaient eu l'insigne faveur de voir le divin Maître, d'avoir eu des rapports divers avec lui, et surtout d'avoir vécu à son école, Parménas était possédé de la noble passion de le faire connaître. Après avoir, pendant un temps plus ou moins long, évangélisé l'Occident, il retourna en Orient et s'arrêta dans la ville de Philippes, en Macédoine.

Dans l'histoire profane, Philippes est fameuse par la bataille que perdirent, aux environs, Brutus et Cassius contre Octave, et qui mit fin à la république romaine. Dans l'histoire chrétienne cette ville n'est pas moins célèbre par sa foi, sa piété et son attachement filial pour le grand apôtre. Elle fut une des premières villes de l'Asie Mineure qui embrassèrent le christianisme. La ferveur de ses habitants leur valut une des belles épîtres de saint Paul.

XXXV

Selon toute apparence, l'Apôtre fut suivi, plus tard, dans cette chrétienté bénie, par le diacre Parménas, puisqu'il l'arrosa de son sang. Il la soutint, la développa, la sanctifia de plus en plus, jusqu'à ce que par sa mort il rendît témoignage à la foi qu'il lui avait enseignée. Son martyre eut lieu sous Trajan, vers le commencement du IIe siècle. Voici en quels termes le rapporte le Martyrologe romain, au 23 janvier :

« A Philippes, en Macédoine, saint Parménas, l'un des sept premiers diacres, qui, s'étant abandonné à la conduite de la grâce divine, s'appliqua avec une entière fidélité au ministère de la prédication, que les Apôtres lui avaient confiée, et parvint sous Trajan à la gloire du martyre. »

Puisque l'occasion s'en présente, disons un mot de cet empereur romain…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Saint Parménas : Qui est-il ? Empty Re: Saint Parménas : Qui est-il ?

Message  Louis le Jeu 27 Juin 2019, 6:18 am

Saint Parménas

SUITE

XXXVI

Puisque l'occasion s'en présente, disons un mot de cet empereur romain, beaucoup trop vanté, et dont le nom revient assez souvent dans l'histoire de nos pères. Comme tous les Césars, Trajan était un prince horriblement débauché. A ce titre il devait être l'implacable ennemi d'une religion qui commandait la pureté des mœurs. Aussi fut-il l'auteur de la  troisième  persécution.  Sans doute, il ne signa pas de nouveaux édits, mais il persécuta et laissa persécuter en vertu des précédents édits de Néron et de Domitien. Sa lettre à Pline le Jeune autorisa le massacre des chrétiens en Bithynie. Sous le règne de cet empereur libertin, et par ses ordres directs, eut lieu le martyre du grand saint Ignace d'Antioche, la plus belle figure de martyr, parmi toutes celles qui brillent dans les annales sanglantes de la primitive Église.

Il est bien glorieux pour le christianisme de n'avoir jamais eu pour ennemis que des hommes aux âmes corrompues.

XXXVII

Nous ne dirons rien du septième diacre, Nicolas d'Antioche, sur lequel a plané un soupçon injurieux. Plusieurs Pères de l'Église l'ont justifié, et Baronius admet leur justification. Néanmoins, pour cette seule raison, on ne l'a jamais compté au nombre des saints, et l'on n'a rendu aucun honneur à sa mémoire, ni dans l'Église grecque ni dans l'Église latine.

Pour S. Parménas : Martyrolog. Rom., 23 Jan. ; Bar., an. 109, n. 35; Menolog. a Casinio édit. ; M. Faillon, Monuments inédits sur l'apostolat, etc., édit. Migne; Petr, de Natal, lib. III, c. XIV; Annot. ad Martyrolog. rom. 23 jan.; Bar., an. 68, n. 9 et suiv., etc.

FIN.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum