Saint Étienne; Qui est-il ?

Aller en bas

Saint Étienne; Qui est-il ? Empty Saint Étienne; Qui est-il ?

Message  Louis le Jeu 13 Juin 2019, 9:56 am

Saint Étienne

I

« En ces jours-là, disent les Actes des Apôtrcs, chapitre VI, versets 1 à 6, le nombre des disciples croissant, il s'éleva un murmure des Grecs contre les Hébreux, parce que leurs veuves étaient négligées dans la distribution de tous les jours. C'est pourquoi les douze Apôtres, convoquant la multitude des disciples, dirent : « Il n'est pas juste que nous abandonnions la parole de Dieu pour le service des tables. Choisissez donc, frères, sept hommes d'entre vous, d'une probité reconnue, pleins de l'Esprit-Saint et de sagesse, auxquels nous confierons ce ministère. Et nous nous appliquerons à la prière et à la prédication de la parole. »

« Et ce discours plut à toute l'assemblée : et ils élurent Étienne, homme plein de foi et de l'Esprit-Saint, et Philippe, et Prochore, et Nicanor, et Timon, et Parménas, et Nicolas, prosélyte d'Antioche. Ils les conduisirent devant les Apôtres, qui leur imposèrent les mains en priant. »

II

C'était surtout parmi les pauvres que l'Église de Jérusalem, en ces premiers jours, s'était recrutée. Mais les fidèles qui avaient embrassé le christianisme se trouvaient par là même privés des aumônes qu'ils recevaient des synagogues. Les rivalités qui existaient entre les juifs Grecs d'origine et les Hébreux, dans le sein du mosaïsme, continuèrent même après leur conversion à l'Évangile. Afin de prévenir toutes les réclamations auxquelles donnait lieu la distribution quotidienne des aumônes, les Apôtres choisirent sept diacres, tirés pour la plupart, sans doute, des soixante-douze disciples du Sauveur, et les chargèrent de cette fonction.

III

Pourquoi sept diacres, et non pas six ou huit? Le nombre sept est un nombre mystérieux qui revient souvent dans l'Écriture. Comme il y a dans le ciel sept Anges, d'un ordre supérieur, qui assistent au trône de Dieu dont ils sont les principaux ministres, le nombre sept fut choisi par les Apôtres, afin que l'Église militante devint en cela, comme en tout le reste, l'image de l'Église triomphante.


En effet, les sept diacres dont la dignité approcha de celle des Apôtres furent leurs premiers ministres…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Saint Étienne; Qui est-il ? Empty Re: Saint Étienne; Qui est-il ?

Message  Louis le Ven 14 Juin 2019, 7:21 am

Saint Étienne

SUITE

IV

En effet, les sept diacres dont la dignité approcha de celle des Apôtres furent leurs premiers ministres. De là vient que, dans l'origine, Rome, fidèle gardienne des symboles chrétiens et des traditions apostoliques, eut sept diacres appelés Régionnaires, chargés entre autres fonctions d'accompagner l'évêque lorsqu'il prêchait, comme témoins de l'orthodoxie de sa doctrine. Avec le temps, le nombre des fidèles ayant augmenté, il fallut aussi augmenter le nombre des diacres,

V

Saint Étienne, le chef des sept diacres apostoliques, et le premier des martyrs, était un magnifique jeune homme, plein d'ardeur et fort instruit dans les Écritures ; il avait puisé cette précieuse science à l'école du vénérable docteur Gamaliel, où il avait eu pour condisciple Saul, son cousin germain, depuis l'apôtre saint Paul; saint Barnabé et plusieurs autres. Docile à la grâce, Étienne s'était converti au christianisme, dont il prêchait les salutaires doctrines avec la double éloquence de la parole et des miracles. Il en résulta qu'un grand nombre de prêtres se convertirent, et que le nombre des fidèles augmentait de jour en jour.

VI

Les succès du jeune prédicateur et la popularité dont il jouissait donnèrent lieu à une violente persécution. Elle fut suscitée par quelques membres de la Synagogue, appelés des Affranchis, des Cyrénéens, des Alexandrins, des Ciliciens et des Asiatiques. Ces hommes voulurent entrer en dispute avec Étienne, mais ils ne purent résister à la sagesse et à l'Esprit qui parlait par sa bouche.

Il faut savoir qu'il y avait à Jérusalem environ quatre cent quatre-vingts synagogues ou chapelles, où se réunissaient les juifs des différentes parties de la terre venus dans la ville sainte pour les grandes solennités. C'était à peu près comme aujourd'hui encore à Rome. A côté du Vatican, la métropole de la chrétienté, chaque nation a son église ou sa chapelle particulière.

Les affranchis étaient des juifs romains, dont les ancêtres, emmenés comme esclaves en Italie sous Pompée…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Saint Étienne; Qui est-il ? Empty Re: Saint Étienne; Qui est-il ?

Message  Louis le Sam 15 Juin 2019, 7:33 am

Saint Étienne

SUITE

VII

Les affranchis étaient des juifs romains, dont les ancêtres, emmenés comme esclaves en Italie sous Pompée, avaient été ensuite affranchis par leurs maîtres, et s'étaient établis en grande partie à Rome, où ils obtinrent droit de cité des empereurs Auguste et Tibère. Le juif est une race faite pour dominer. Dans l'antiquité, Joseph, Mardochée, Daniel en sont la preuve ; aujourd'hui même, tout le monde connaît la puissance de l'enfant d'Israël.

A Rome leur nombre s'était tellement accru que plus de huit mille d'entre eux purent se joindre aux députés qui étaient venus de Judée, après la mort d'Hérode, pour demander que son fils Archélaüs fût exclu du trône. Cicéron même atteste la haute influence qu'ils exerçaient dans les assemblées du peuple romain, et il n'ose parler contre eux qu'à voix basse de peur de se compromettre.

VIII

Les Cyrénéens étaient les descendants des juifs qui avaient été transportés en Égypte et en Lybie par le premier des Ptolémées. Les Alexandrins étaient une partie de ces mêmes juifs qui s'étaient établis à Alexandrie. Ils avaient su gagner la faveur d'Alexandre, et obtenir des rois d'Égypte de grands avantages. Quant aux juifs des provinces de Cilicie et d'Asie, aujourd'hui la Turquie, ils étaient dans une position semblable.

La présence des juifs dans le monde entier, avant l'avènement de Notre-Seigneur, avait une raison providentielle. L'ancien peuple de Dieu devait être le préparateur du nouveau, en faisant connaître aux gentils et le culte figuratif du vrai Dieu et les Saintes Écritures. Malheureusement pour les juifs, la plupart ne comprirent rien à ce conseil de miséricorde et devinrent de sérieux obstacles à l'établissement de l'Évangile. Saint Paul les rencontra dans presque toutes les villes d'Asie, suscitant contre lui des émeutes et le faisant chasser et lapider. Les Actes des Apôtres en donnent de nombreuses preuves.

Une des premières fut l'opposition opiniâtre qu'ils firent à saint Étienne…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Saint Étienne; Qui est-il ? Empty Re: Saint Étienne; Qui est-il ?

Message  Louis le Dim 16 Juin 2019, 7:35 am

Saint Étienne

SUITE

IX

Une des premières fut l'opposition opiniâtre qu'ils firent à saint Étienne. Pour le perdre ils ne reculèrent devant aucun moyen. Les uns eurent recours aux faux témoignages, et Saul lui-même oublia les liens du sang. Un jour donc que le jeune diacre prêchait avec son ardeur et ses succès ordinaires, ils se précipitèrent sur lui, l'entraînèrent et l'amenèrent au Sanhédrin, l'accusant d'avoir blasphémé contre Dieu et contre Moïse. Étienne se défendit victorieusement. Après s'être justifié, il attaqua ses ennemis et leur reprocha, ainsi qu'aux juifs en général, leur endurcissement et leur opposition à la vérité, manifestée par tant de miracles.

X

« Vous avez reçu, ajouta-t-il en terminant son écrasant plaidoyer, vous avez reçu la loi par le ministère des anges, et vous ne l'avez point gardée. » À ces mots, ils furent transportés de rage, et ils grinçaient des dents contre lui. Or, lui, plein du Saint-Esprit et portant ses regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu, et Jésus à la droite de Dieu. Alors, élevant la voix et criant, et se bouchant les oreilles, ils se jetèrent sur lui tous ensemble.

« Et l'entraînant hors de la ville ils le lapidèrent, et les témoins mirent leurs vêtements aux pieds d'un jeune homme nommé Saul. Et ils lapidaient Étienne, qui priait et disait : « Seigneur Jésus, recevez mon âme. » Et s'étant mis à genoux, il cria d'une voix forte : « Seigneur, ne leur imputez point ce péché. » Après cette parole il s'endormit dans le Seigneur. Or, Saul avait consenti à la mort d'Étienne. »

L'illustre diacre fut martyrisé hors de Jérusalem, de peur que la ville ne fût souillée par la mort d'un blasphémateur…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Saint Étienne; Qui est-il ? Empty Re: Saint Étienne; Qui est-il ?

Message  Louis le Lun 17 Juin 2019, 7:42 am

Saint Étienne

SUITE

XI

L'illustre diacre fut martyrisé hors de Jérusalem, de peur que la ville ne fût souillée par la mort d'un blasphémateur. La place où on lapidait les criminels était à peu près à deux mille coudées du temple, dans la vallée de Josaphat, intermédiaire entre le mont des Olives et Jérusalem, et au fond de laquelle coule le torrent de Cédron.

Jusqu'à notre époque la place consacrée par le sang de saint Étienne est demeurée en grande vénération, et la porte de Jérusalem, qui ouvre sur cette vallée, est appelée la porte de Saint-Étienne. Pendant l'exécution la sainte Vierge et saint Jean demeurèrent en prières, sur un fragment de rocher, objet de la vénération particulière des anciens pèlerins. Au lieu même où mourut le jeune martyr, l'impératrice Eudoxie fit construire une splendide basilique. C'est ainsi que le divin Maître procure à ses amis mêmes une gloire temporelle qui brave le cours des siècles.

XII

Lorsque le jugement était régulier, et non, comme en cette circonstance, tumultueux et désordonné, les juges restaient assemblés dans le tribunal, pendant qu'on emmenait le condamné au supplice. Un homme se tenait sur le seuil de la salle, ayant à la main un mouchoir. Un cavalier stationnait à quelque distance de lui, de sorte néanmoins qu'il pût en être vu. S'il se présentait un homme qui eut quelque chose à dire pour la défense de l'accusé, celui qui était à la porte du tribunal donnait un signal au cavalier, et l'on ramenait le condamné devant les juges. Celui-ci pouvait également, même pendant qu'on le conduisait au supplice, demander un nouvel interrogatoire. Mais s'il ne se présentait plus de témoins en sa faveur, il s'en allait pour la dernière fois.

Cependant, pour satisfaire jusqu'au bout au droit de la justice…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Saint Étienne; Qui est-il ? Empty Re: Saint Étienne; Qui est-il ?

Message  Louis le Mar 18 Juin 2019, 6:43 am

Saint Étienne

SUITE

XIII

Cependant, pour satisfaire jusqu'au bout au droit de la justice, un crieur public précédait la marche, en criant : « Voici son nom et son crime ; que celui qui veut le défendre se présente. » A dix pas du lieu de l'exécution, on recevait la confession du pauvre pécheur, afin d'assurer le salut de son âme; car, d'après le Talmud, celui qui avant de mourir confesse ses péchés avec repentance participe à la vie éternelle.

XIV

Lorsqu'il était arrivé à quatre pas du lieu du supplice, on lui ôtait ses vêtements jusqu'à la ceinture, et on lui donnait à boire le breuvage des suppliciés. Puis, après lui avoir lié les pieds et les mains avec des cordes, on le lapidait. Les exécuteurs de la sentence étaient les témoins à charge.

Voilà pourquoi nous lisons dans les Actes des Apôtres : « Les témoins déposèrent leurs habits aux pieds d'un jeune homme appelé Saul, et ils lapidèrent Étienne : et Saul consentit à son exécution. » Or, Saul était cousin germain de saint Étienne, et son condisciple à l'école de Gamaliel! Ainsi l'amitié de l'enfance, les liens même du sang disparurent devant le fanatisme du jeune pharisien ! Voilà pourquoi Saul, devenu saint Paul, s'accuse d'avoir été le plus grand des pécheurs.

XV

Les paroles du texte sacré : Saul consentit à son exécution, signifient que Saul avait voté la mort de saint Étienne, et qu'il assista à son supplice, comme commissaire du Sanhédrin. Telle est la raison pour laquelle les témoins déposèrent leurs vêtements à ses pieds. C'était une manière d'exprimer que c'était de lui, comme représentant du grand conseil, qu'ils tenaient le droit de le lapider. Saul n'était donc pas là en simple spectateur ou pour garder les habits des témoins, ainsi qu'on pourrait le croire. Pourquoi d'ailleurs les aurait-il gardés? Était-ce pour empêcher qu'on ne les dérobât? Mais l'exécution se faisait en public, et personne d'ailleurs ne pouvait être bien tenté de voler les habits d'un bourreau.

Il est vrai que Saul est appelé adolescent

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Saint Étienne; Qui est-il ? Empty Re: Saint Étienne; Qui est-il ?

Message  Louis le Mer 19 Juin 2019, 6:42 am

Saint Étienne

SUITE

XVI

Il est vrai que Saul est appelé adolescent . Si ce mot avait eu chez les juifs la même signification qu'il a chez nous, on ne concevrait guère comment Saul aurait pu siéger parmi les juges de saint Étienne. Mais chez les anciens on était considéré comme adolescent ou jeune homme jusqu'à trente et quelques années. Au reste, ce qui prouve qu'il avait vraiment à cette époque l'âge que la tradition lui donne, c'est que trente-cinq ans plus tard, dans sa lettre à Philémon, il s'appelle vieux ; et qu'au témoignage de saint Chrysostome il fut décapité à l'âge de soixante-huit ans, la treizième année du règne de Néron.

XVII

La mort du premier martyr dut certainement laisser d'assez profonds souvenirs dans le pays, pour qu'on ne l'oubliât pas. Elle eut donc lieu, d'après la tradition constante de l'Église, le 26 décembre de l'an 33, et la conversion de Paul, le 25 janvier de l'an 34 après Notre-Seigneur. Comme on voit, la prière du saint martyr ne tarda pas à produire son effet, et son sang eut bientôt suscité l'homme qui devait le remplacer.

XVIII

Deux autres traditions relatives à la mort de saint Étienne sont rapportées, l'une par le vénérable Père Melchior de Helmont, franciscain, et l'autre par saint Augustin. Le premier, qui vivait au commencement du XVIIe siècle, et qui avait longtemps habité Jérusalem, dit qu'on voyait encore de son temps la pierre sur laquelle saint Étienne était, en expirant, tombé à la renverse, et que cette pierre portait la trace de la tête et des épaules du saint martyr : il affirme l'avoir vue. Pourquoi le bon Maître n'aurait-il pas fait, pour glorifier son premier témoin, un miracle semblable à celui qu'il fit lui-même, en laissant imprimée, au sommet du mont des Olives, la trace de ses pieds sur la pierre de laquelle il s'éleva au ciel?

XIX

Saint Augustin dit dans un de ses sermons que la pierre qui frappa le coude du martyr fut recueillie par un pieux chrétien et apportée à Ancône, en Italie, où elle a opéré beaucoup de miracles. Le fait est que de temps immémorial la ville célèbre la fête de cette vénérable pierre, le 3 du mois d'août, jour auquel tomba plus tard la fête de l'invention de saint Étienne : de là vient que les deux solennités se font le même jour.

Ici encore rien d'étonnant…

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Saint Étienne; Qui est-il ? Empty Re: Saint Étienne; Qui est-il ?

Message  Louis le Jeu 20 Juin 2019, 7:00 am

Saint Étienne

SUITE

XX

Ici encore rien d'étonnant. D'une part, il faudrait déchirer toutes les pages de l'histoire pour nier les miracles opérés par les objets qui ont appartenu aux saints, et même qui ont touché à leurs reliques.

D'autre part, tout le monde sait que depuis le martyre du Sauveur sur le Calvaire, jusqu'au martyre de ses enfants, à Rome, en Orient, en Occident et même aujourd'hui, au Tonkin, en Cochinchine et en Chine, de courageux chrétiens recueillent avec un soin religieux et le sang des martyrs et les instruments de leurs supplices.

XXI

Ce sang répandu pour Jésus-Christ a une vertu divine qu'il communique aux objets qui l'ont fait couler. La lance qui perça le côté sacré du Sauveur est appelée la sainte Lance et vénérée par l'Église presque à l'égal de la Croix.

Ce culte dû aux reliques des martyrs remonte aux premiers jours du christianisme. Dieu le récompense par les miracles; souvent même il le provoque par des révélations comme il fit pour saint Étienne et beaucoup d'autres martyrs, ainsi qu'on le verra dans la biographie suivante.
__________________________________________________________________________________________

Voir: Baron., an. 34, n. 303 et suiv. ; id.,  Annotat, ad Martyrol. Rom., 3 aug. ; S. Aug., Serm. 31 de Sanctis et 32 de diversis; Sepp, Vie de N.-S. J.-C., t. II, c. VI et VII ; Numer. XXIV, 14; S. Chrys., Homil. de princip. app. ; Drach, Harmonie de l'Égl., etc. ; Cor. a Lap. in Act. Ap. c. VI integrum, etc., etc.
FIN.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12969
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum