Dans l'opposition, il y a Entre le monde et l'Évangile pour le Mardi gras par Mgr Richard Challoner, 1807 (anglais/français)

Aller en bas

 Dans l'opposition, il y a Entre le monde et l'Évangile pour le Mardi gras par Mgr Richard Challoner, 1807 (anglais/français) Empty Dans l'opposition, il y a Entre le monde et l'Évangile pour le Mardi gras par Mgr Richard Challoner, 1807 (anglais/français)

Message  Monique le Dim 10 Mar 2019, 12:37 pm

http://messe.forumactif.org/t8462-on-the-opposition-there-is-between-the-world-and-the-gospel-for-shrove-tide-by-bishop-richard-challoner-1807#148813

  Dans l'opposition, il y a Entre le monde et l'Évangile pour le Mardi gras

   par Mgr Richard Challoner, 1807


   Considérez d'abord que ce n'est pas pour rien que le Fils de Dieu, dans l’Évangile, déclare si souvent contre le monde, comme un ennemi capital de Lui et des siens ; car la lumière et les ténèbres ne sont pas plus opposées que le monde et l’Évangile. Les maximes et les pratiques de l'une sont assez contradictoires par rapport à l'autre. Le monde recommande perpétuellement ce que l’Évangile condamne, et condamne ce que l’Évangile recommande.  Le monde est fait d'orgueil, d'ambition et de vanité ; l'Évangile ne respire que l'humilité, le mépris de soi, le choix du lieu le plus bas et le fait de devenir comme des petits enfants, nous assurant qu'autrement il n'y a pas de ciel pour nous. Le monde inspire un esprit de convoitise, l'amour de Mammon et un penchant pour les jouets du monde ; l’Évangile inculque la nécessité de mépriser toutes ces choses, et d'abandonner toutes choses, au moins dans l'affection, pour suivre le Christ. Le monde est esclave des plaisirs sensuels et place tout son bonheur dans la satisfaction et la satisfaction de ses propres humeurs et inclinations ; l'Évangile exige, comme condition première et la plus nécessaire pour être disciple du Christ, de renoncer à soi-même, de haïr ses propres humeurs et inclinations, de prendre sa croix et de le suivre. Le monde les imagine bénis, qui regorgent le plus d'honneurs, de richesses, de délices, de passe-temps et d'autres plaisirs du monde, et n'ont personne pour les contrecarrer ou les contredire. L’Évangile, au contraire, prononce les bienheureux qui sont pauvres dans ce monde, qui souffrent des blessures et qui s'affrontent avec douceur, qui pleurent, qui sont injuriés et persécutés par les hommes. En un mot, la vie des mondains est une contradiction perpétuelle de l’Évangile du Christ ; et la vie du Christ, et de tous les vrais enfants de l’Évangile, est une censure perpétuelle du monde et de ses maximes. Vois, mon âme, que tu préférerais suivre, le monde ou l’Évangile ; le chemin large, ou étroit ; le chemin de la perdition, ou le chemin de la vie.

Considérez deuxièmement, que le christianisme n'a jamais eu un ennemi plus dangereux que le monde ; et qu'il n'a jamais autant souffert de toutes les persécutions des infidèles, qui ont été depuis le commencement, comme il souffre continuellement de ces faux frères, qui sous le nom chrétien, sapent perpétuellement l’Évangile du Christ, et favorisent le royaume de Satan.  La persécution des infidèles a fait d'innombrables saints et a beaucoup servi à purifier et à propager l'Église et le royaume du Christ ; attendu que cette guerre qui est continuellement menée par de mauvaises morales et des maximes de l'Évangile, arrache d'innombrables âmes au Christ, corrompt l'innocence même des meilleurs, les asservir à Satan et au péché, et condamne l'enfer. Méfions-nous de cet ennemi mortel de notre salut, de ce torrent de coutumes mondaines, de ces maximes pernicieuses d'un monde trompé et trompeur.

Considérez troisièmement, par rapport à ce moment précis du Mardi gras, la distance qui existe entre le véritable esprit du Christianisme et la pratique des enfants de ce monde. L'Église réserve ce temps pour un temps de dévotion et de pénitence, afin qu'il soit une préparation appropriée au jeûne solennel du Carême ; c'est pourquoi elle revêt, en ce moment, son habit pénitentiel, elle appelle ses enfants à entrer dans une disposition pénitentielle, à renoncer maintenant à leurs mauvaises voies et à confesser leurs péchés, pour qu'ils soient bien préparés à fusionner dans la grâce, en ces jours prochains, de miséricorde et de grâce.  Le nom même de mardi gras, dans l'ancien anglais, signifie le temps de la confession et des péchés, parce que nos ancêtres catholiques ont appris à se tourner vers Dieu à cette époque de tout leur cœur, par une humble confession et pénitence. Mais combien tristement l'esprit du monde a perverti cette institution pieuse, et a transformé ce temps de dévotion et de pénitence en un temps d'émeute et de péché, voire d'excès et d'extravagances, comme ce serait beaucoup mieux avec les fêtes païennes de Bacchus, qu'avec toute solennité chrétienne, encore moins en préparation pour un jeûne pénitentiel ! Prends donc garde, mon âme, de te conformer au monde, dans toutes ses extravagances en ce moment, de peur qu'en te joignant maintenant à cet ennemi de Dieu et de ton salut, tu viens te perdre toi et ton Dieu pour toute l'éternité.

Conclure en prêtant l'oreille aux oracles divins. ''N'aimez pas le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est pas en lui. 1 Jean ii. 15. L'amitié de ce monde est l'ennemie de Dieu ; quiconque sera donc un ami de ce monde, deviendra un ennemi de Dieu ", Jacques iv. 4. et puisque la parole de Dieu déclare ainsi expressément qu'il ne peut y avoir d'ami de Dieu et du monde, éloignez-vous de l'amour du monde, de ses maximes et coutumes, de peur de faire de Dieu votre ennemi.

Brève recommandation à Dieu

Seigneur, entre les mains de ton indomptable miséricorde, je recommande mon âme et mon corps; mes sens, mes paroles, mes pensées et toutes mes actions, avec toutes les nécessités de mon corps et de mon âme; mon départ et mon entrée; ma foi et conversation le cours et la fin de ma vie; le jour et l'heure de ma mort; mon repos et ma résurrection avec les saints et les élus. Amen

 Dans l'opposition, il y a Entre le monde et l'Évangile pour le Mardi gras par Mgr Richard Challoner, 1807 (anglais/français) Challoner_Shrove_Tide
"Alors Jésus fut conduit par l'esprit dans le désert, pour être tenté par le diable." - Matthieu 4: 1."
Monique
Monique

Nombre de messages : 8319
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum