Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Jeu 22 Nov 2018, 6:11 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XII. — DE LA CRÉATION DES SUBSTANCES MATÉRIELLES ET L’ŒUVRE DES SIX JOURS

SUITE

(B)


Sur quoi porta le premier jour de la création ?
Le premier jour de la création porta sur la production de la lumière (q. 67, a. 4).


Sur quoi porta le second jour de la création ?
Le second jour de la création porta sur la production du firmament (q. 68, a. 1).


Sur quoi porta le troisième jour de la création ?
Le troisième jour de la création porta sur la séparation ou la distinction des mers et des continents, et sur la production des plantes (q. 69).


Sur quoi porta le quatrième jour de la création ?
Le quatrième jour de la création porta sur la production du soleil, de la lune et des étoiles (q. 70. a. 1).


Sur quoi porta le cinquième jour de la création ?
Le cinquième jour de la création porta sur la production des poissons et des oiseaux (q. 71).


Sur quoi porta le sixième jour de la création ?
Le sixième jour de la création porta sur la production des animaux terrestres et sur la création de l'homme (q. 72).


Comment savons-nous que c'est ainsi que Dieu a fait le monde tel que nous le voyons ?
Nous savons que c'est ainsi que Dieu a fait le monde tel que nous le voyons parce que c'est Lui-même qui nous l'a dit.


Où est-ce que Dieu nous a dit qu'Il avait ainsi fait le monde tel que nous le voyons ?
C'est dans le premier chapitre de la Genèse, au début de son Écriture Sainte, que Dieu nous a dit qu'Il avait ainsi fait le monde tel que nous le voyons.


Est-ce que la science s'accorde avec ce premier chapitre de la Genèse ?
Il n'est pas douteux que la vraie science s'accordera toujours avec ce premier chapitre de la Genèse.


Pourquoi dites-vous que la vraie science s'accordera toujours avec ce premier chapitre de la Genèse ?
Parce que la vraie science voit les choses comme elles sont, et que nul ne sait mieux comment sont les choses que Dieu Lui-même qui les a faites et qui nous a dit comment Il les avait faites dans ce premier chapitre de la Genèse.


Il ne pourra donc jamais y avoir de contradiction entre la science et l'Écriture sur ce qui regarde la création du monde des corps ?
Non, jamais il ne pourra y avoir de contradiction entre la vraie science et l'Écriture sur ce qui regarde la création du monde des corps (q. 67 à 74).
A suivre :  XIII. — DE L’HOMME ;  SA NATURE ; SON ÂME SPIRITUELLE ET IMMORTELLE

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Ven 23 Nov 2018, 6:16 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XIII. — DE L’HOMME ;  SA NATURE ; SON ÂME SPIRITUELLE ET IMMORTELLE

q. 75 — q. 89 : Info sur Te Deum

(A)


Parmi ce monde des corps, y a-t-il un des êtres qui s'y trouvent qui forme cependant comme un monde à part, ou une catégorie tout à fait distincte dans l'ensemble du monde créé par Dieu ?
Oui, c'est l'homme.


Qu'est-ce que l'homme ?
L'homme est un composé d'esprit et de corps, où se trouvent en quelque sorte réunis le monde des esprits et le monde des corps (q. 75).


Comment s'appelle l'esprit qui est dans l'homme ?
Il s'appelle l'âme (Ia, q. 75, a. 1 à 4).


Est-ce qu'il n'y a que l'homme à avoir une âme dans le monde des corps ?
Non, il n'y a pas que l'homme à avoir une âme dans le monde des corps.


Quelle différence y a-t-il entre l'âme des plantes ou des animaux et celle de l'homme ?
Il y a cette différence que l'âme des plantes n'est que pour la vie végétative ; que celle des animaux n'est que pour la vie végétative et sensitive ; et qu'en plus de cela l'âme de l'homme est pour la vie de la pensée.


C'est donc par la vie de la pensée que l'homme se distingue de tous les autres êtres vivants du monde des corps ?
Oui, c'est par la vie de la pensée que l'homme se distingue de tous les autres êtres vivants du monde des corps.


Est-ce que dans cette vie de la pensée l'âme humaine est en soi indépendante du corps ?
Oui, dans cette vie de la pensée l'âme humaine est en soi indépendante du corps (q. 75 a. 2).


Pourriez-vous me donner une raison qui établisse cette vérité ?
Oui, et cette raison est que l'objet de la pensée est chose tout à fait incorporelle.


Comment s'ensuit-il de là que l'âme humaine dans la vie de la pensée est en soi indépendante du corps ?
Parce que, si elle n'était pas elle-même tout à fait incorporelle, elle ne pourrait pas atteindre l'objet de la pensée qui est tout à fait incorporel (Ibid.).


Que s'ensuit-il de cette vérité ?
Il s'ensuit de cette vérité que l'âme humaine est immortelle (q. 75, a. 6).

Pourriez-vous me montrer comment il s'ensuit de cette vérité que l'âme humaine est immortelle ?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Sam 24 Nov 2018, 7:53 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XIII. — DE L’HOMME ;  SA NATURE ; SON ÂME SPIRITUELLE ET IMMORTELLE

q. 75 — q. 89 : Info sur Te Deum

(B)

Pourriez-vous me montrer comment il s'ensuit de cette vérité que l'âme humaine est immortelle ?
Oui, c'est parce que, si elle a une opération où le corps n'a point de part, il faut qu'elle ait aussi un être propre indépendant du corps.


Que s'ensuit-il de ce que l'âme humaine a un être propre indépendant du corps ?
Il s'ensuit que, si le corps vient à périr par la séparation d'avec l'âme, l'âme elle-même ne peut pas périr (Ibid.).


L'âme humaine doit donc demeurer toujours ?
Oui, l'âme humaine doit demeurer toujours.


Mais pourquoi donc l'âme humaine a-t-elle été unie à un corps ?
L'âme humaine a été unie à un corps pour former avec lui ce tout harmonieux et substantiel qui s'appelle l'homme (q. 76, a. 1).


Ce n'est donc pas accidentellement que l'âme humaine est unie à son corps ?
Non, ce n'est pas accidentellement que l'âme humaine est unie à son corps, mais parce qu'elle est faite pour lui (q. 76, a. 1).

Que fait l'âme humaine dans le corps auquel elle est unie ?
Elle donne à ce corps tout ce qu'il a comme perfection, c'est-à-dire qu'elle lui donne d'être, de vivre et de sentir, se réservant pour elle seule l'acte de penser (q. 76, a. 3 & 4).

A suivre : XIV. — DE SES FACULTÉS VÉGÉTATIVES ET SENSIBLES

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Dim 25 Nov 2018, 6:01 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XIV. — DE SES FACULTÉS VÉGÉTATIVES ET SENSIBLES

q. 75 — q. 89 : Info sur Te Deum

(A)

Devons-nous admettre dans l'âme humaine diverses facultés se rapportant à ces divers actes ?
Oui, il faut admettre dans l'âme humaine diverses facultés se rapportant à ces divers actes, à la seule exception de la première perfection que l'âme donne par elle-même, savoir : l'être du corps (q. 77).


Quelles sont les facultés de l'âme qui donnent au corps de vivre ?
Les facultés de l'âme qui donnent au corps de vivre sont les facultés végétatives.


Pourriez-vous me dire quelles sont ces facultés ?
Oui, elles sont au nombre de trois, savoir : la faculté de se nourrir, de grandir et de se reproduire (q. 78, a. 2).

(B)

Quelles sont les facultés de l'âme qui donnent au corps de sentir ?
Les facultés de l'âme qui donnent au corps de sentir sont les facultés sensibles.


Pourriez-vous me dire quelles sont ces facultés ?
Oui, ces facultés sont d'une double sorte, savoir : les facultés de connaître et les facultés d'aimer.


Quelles sont les facultés sensibles qui donnent au corps de connaître ?
Les facultés sensibles qui donnent au corps de connaître sont les facultés des cinq sens extérieurs [et des quatre sens intérieurs] (q. 78, a. 3).


Comment appelez-vous les facultés des cinq sens extérieurs ?
On les appelle les facultés de voir, d'entendre, de sentir ou d'odorer, de goûter et de toucher (Ibid .).


Et les cinq sens extérieurs, comment les appelez-vous ?
On les appelle : la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût et le toucher (Ibid.).


Y a-t-il aussi des facultés sensibles de connaître qui soient intérieures et ne se voient pas au dehors ?
Oui, ce sont : le sens commun (central), l'imagination, l'instinct et la mémoire (q. 78, a. 4).
A suivre : XV. — DE SON ESPRIT ET DE SON ACTE D’INTELLIGENCE

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Lun 26 Nov 2018, 7:05 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XV. — DE SON ESPRIT ET DE SON ACTE D’INTELLIGENCE

q. 75 — q. 89 : Info sur Te Deum

(A)

Y a-t-il d'autres facultés de connaître qui soient aussi dans l'homme ?
Oui, il y a une autre faculté de connaître qui est aussi dans l'homme et qui est en lui sa faculté principale.


Comment appelez-vous cette faculté principale de connaître qui est ainsi dans l'homme ?
Elle s'appelle la raison ou l'intelligence (q. 79, a. 1).


La raison ou l'intelligence, est-ce une même faculté de connaître dans l'homme ?
Oui, la raison et l'intelligence sont une même faculté de connaître dans l'homme ( q. 79, a. 8 ).


Pourquoi l'appelle-t-on de ce double nom ?
On l'appelle de ce double nom parce que, dans son acte de connaître, quelquefois elle saisit tout de suite, sans avoir besoin de raisonner, tandis que d'autres fois il faut qu'elle raisonne (Ibid.).


Est-ce que le raisonnement est l'acte propre à l'homme ?
Oui, le raisonnement est l'acte propre à l'homme ; parce que, de tous les êtres qui sont, il n'y a que lui qui puisse raisonner, ou qui ait besoin de raisonner.


Est-ce une perfection pour l'homme de pouvoir raisonner ?
Oui, c'est une perfection pour l'homme de pouvoir raisonner, mais c'est une imperfection d'avoir besoin de raisonner.


Pourquoi dites-vous que c'est une perfection pour l'homme de pouvoir raisonner ?
Parce que de la sorte l'homme peut connaître la vérité, ce que ne peuvent point les êtres inférieurs à lui, comme sont les animaux sans raison.


Pourquoi dites-vous que c'est une imperfection pour l'homme d'avoir besoin de raisonner ?
Parce que de la sorte il n'arrive à connaître la vérité que lentement et avec possibilité de se tromper, tandis que l'ange et Dieu, qui n'ont pas besoin de raisonner, saisissent la vérité d'un seul coup et sans qu'ils puissent se tromper.


Pourriez-vous me dire ce que c'est que connaître la vérité ?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Mar 27 Nov 2018, 6:01 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XV. — DE SON ESPRIT ET DE SON ACTE D’INTELLIGENCE

q. 75 — q. 89 : Info sur Te Deum

(B)


Pourriez-vous me dire ce que c'est que connaître la vérité ?
Connaître la vérité, c'est savoir ce qui est.

Et ne pas savoir ce qui est, qu'est-ce que c'est ?
C'est être dans l'ignorance ou dans l'erreur.


Y a-t-il une différence entre ces deux choses : être dans l'ignorance ou être dans l'erreur ?
Oui, il y a une très grande différence entre le fait d'être dans l'ignorance et celui d'être dans l'erreur ; car être dans l'ignorance, c'est simplement ne pas savoir ce qui est ; tandis qu'être dans l'erreur, c'est affirmer qu'une chose est quand elle n'est pas, ou qu'elle n'est pas quand elle est.


Est-ce un mal pour l'homme d'être dans l'erreur ?
Oui, c'est un très grand mal pour l'homme d'être dans l'erreur ; parce que le bien propre de l'homme consiste dans la vérité, qui est le bien de son intelligence.


L'homme en naissant porte-t-il en lui-même la vérité ?
Non, l'homme en naissant ne porte pas en lui-même la vérité ; car, s'il a, dès lors, son intelligence, il ne l'a qu'à l'état de faculté vide, qui doit attendre, pour acquérir la vérité, le développement suffisant des facultés sensibles destinées à la servir (q. 84, a. 5).


Quand est-ce que l'homme commence à connaître la vérité ?
L'homme commence à connaître la vérité quand il a l'usage de la raison, c'est-à-dire aux environs de sa septième année.


Est-ce que l'homme peut tout connaître par sa raison ?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Mer 28 Nov 2018, 6:49 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XV. — DE SON ESPRIT ET DE SON ACTE D’INTELLIGENCE

q. 75 — q. 89 : Info sur Te Deum

(C)


Est-ce que l'homme peut tout connaître par sa raison ?
Non, l'homme ne peut pas tout connaître, d'une connaissance propre, par sa raison, à considérer cette raison dans les seules limites de ses forces naturelles (q. 12, a. 4 ; q. 86, a. 2 & 4).


Quelles sont les choses que l'homme peut connaître naturellement par sa raison ?
L'homme peut connaître naturellement par sa raison les choses sensibles et tout ce que ces choses sensibles révèlent.


L'homme peut-il se connaître lui-même par la raison naturelle ?
Oui, l'homme peut se connaître lui-même par la raison naturelle ; parce qu'il est lui-même un être sensible et qu'à l'aide de ce qui tombe sous ses sens il peut, en se servant du raisonnement, connaître ce qui est requis pour être ce qu'il est (q. 87) .

(D)

L'homme peut-il connaître les anges ou les purs esprits ?
L'homme ne peut connaître qu'imparfaitement les anges ou les purs esprits.


Pourquoi dites-vous que l'homme ne peut connaître qu'imparfaitement les anges ou les purs esprits ?
Parce qu'il ne peut pas les connaître en eux-mêmes, en raison de leur nature, qui n'appartient pas aux natures sensibles, objet propre de la raison de l'homme (q. 88, a. 1 & 2).

(E)

Est-ce que l'homme peut connaître Dieu en Lui-même ?
Non, l'homme ne peut pas naturellement connaître Dieu en Lui-même, Dieu étant infiniment au-dessus des natures sensibles, qui sont pour la raison de l'homme le seul objet proportionné, dans l'ordre de sa connaissance naturelle (q. 88, a. 3).


C'est donc imparfaitement aussi que l'homme peut connaître Dieu par sa raison, laissée à ses seules forces naturelles ?
Oui, c'est aussi d'une manière seulement imparfaite que l'homme peut connaître Dieu par sa raison, laissée à ses seules forces naturelles.


Est-ce cependant une perfection pour l'homme de pouvoir ainsi connaître Dieu par sa raison ?
Oui, c'est une très grande perfection pour l'homme de pouvoir ainsi connaître, même imparfaitement, Dieu par sa raison ; parce qu'il s'élève par là infiniment au-dessus des autres êtres qui n'ont pas la raison ; et qu'il a pu même à cause de cela être élevé à la souveraine dignité d'enfant de Dieu par la grâce, où sa raison est appelée à connaître Dieu selon qu'Il est en Lui-même, d'abord, imparfaitement, par la foi, et puis dans la pleine clarté de la lumière de gloire (q. 12, a. 4, ad 3 ; 5, 8, 10, 13).


Est-ce qu'en pouvant ainsi être élevé à la dignité d'enfant de Dieu par la grâce, l'homme a pu devenir l'égal des anges ?
Oui, en étant ainsi élevé à la dignité d'enfant de Dieu par la grâce, l'homme devient en quelque sorte l'égal des anges, pouvant même être supérieur à eux dans cet ordre de la grâce, quoiqu'il leur demeure inférieur dans l'ordre de la nature ( q. 108, a. 8 ).
A suivre : XVI. — DES FACULTÉS DE L’HOMME D’AIMER :   SON LIBRE ARBITRE

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Jeu 29 Nov 2018, 6:38 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XVI. — DES FACULTÉS DE L’HOMME D’AIMER :   SON LIBRE ARBITRE

q. 75 — q. 89 : Info sur Te Deum

(A)


Y a-t-il dans l'homme quelque autre faculté en plus des facultés de connaître ?
Oui, il y a encore dans l'homme les facultés d'aimer.


Qu'entendez-vous par les facultés d'aimer dans l'homme ?
J'entends le pouvoir qui est en lui de se porter d'un mouvement affectif vers tout ce qui lui est présenté comme un bien par ses facultés de connaître, et de s'éloigner de tout ce qui lui est présenté comme un mal.


Est-ce qu'il y a plusieurs sortes de ces facultés d'aimer dans l'homme ?
Oui, il y a deux sortes de ces facultés d'aimer dans l'homme ; en raison des deux genres de connaissance qui sont en lui.


Comment s'appelle la première de ces deux sortes de facultés d'aimer dans l'homme ?
La première s'appelle le cœur, au sens affectif, sensible, donné à ce mot (q. 81). La seconde sorte de ces facultés d'aimer dans l'homme s'appelle la volonté (q. 82).


Peut-on donner aussi le nom de cœur à la volonté dans l'homme ?
Oui, on peut donner aussi le nom de cœur à la volonté dans l'homme, mais dans un sens plus élevé et tout à fait immatériel.


Quelle est la plus parfaite de ces deux facultés d'aimer qui sont dans l'homme ?
C'est la volonté.


(B)

Est-ce par la volonté que l'homme est dit doué de libre arbitre ?
Oui, c'est par la volonté que l'homme est dit doué de libre arbitre ; car cette volonté, ne se portant d'elle-même et nécessairement qu'au bien sous sa raison générale de bien, demeure maîtresse de son acte, toutes les fois qu'il s'agit d'un bien particulier quelconque, pouvant tout ensemble le vouloir et pouvant ne le vouloir pas (q. 83).


Est-ce la volonté seule qui constitue le libre arbitre de l'homme ?
Non, ce n'est pas la volonté seule qui constitue le libre arbitre de l'homme, mais la volonté en union avec l'intelligence ou la raison.


L'homme par son intelligence et sa volonté douées de libre arbitre est-il le roi de la création dans le monde des corps ?
Oui, l'homme par son intelligence et sa volonté douées de libre arbitre est le roi de la création dans le monde des corps, tous les autres êtres du monde des corps étant au-dessous de lui par leur nature, et tous étant faits pour le servir, dans sa marche de retour vers Dieu par les actes de son libre arbitre.

A suivre : XVII. — DE L’ORIGINE DE L’HOMME OU SA CRÉATION PAR DIEU

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Ven 30 Nov 2018, 6:59 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XVII. — DE L’ORIGINE DE L’HOMME OU SA CRÉATION PAR DIEU

(A)

Les hommes qui sont actuellement sur la terre et tous ceux qui les ont précédés viennent-ils d'un seul père et d'une seule mère ?
Oui, tous les hommes qui sont actuellement sur la terre et ceux qui les ont précédés viennent d'un seul père et d'une seule mère.


Comment s'appellent le premier homme et la première femme d'où tous les hommes sont venus ?
Ils s'appellent Adam et Ève.


Qui a été l'auteur d'Adam et d'Ève ?
C'est Dieu qui a été l'auteur d'Adam et d'Ève.


Comment Dieu a-t-Il produit Adam et Ève ?
Dieu a produit Adam et Ève en leur donnant leur corps et leur âme.


Comment Dieu a-t-Il donné leur âme à Adam et Ève ?
Dieu a donné leur âme à Adam et Ève en la créant (q. 90, a. 1 & 2).


Comment Dieu nous a-t-Il dit qu'Il avait donné leur corps à Adam et Ève ?
Dieu nous a dit qu'Il avait donné à Adam son corps en le formant Lui-même du limon de la terre, et qu'Il avait donné à Ève son corps en le formant d'une côte d'Adam (q. 91 & 92).


Devons-nous dire que l'homme a été fait à l'image et à la ressemblance de Dieu ?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Sam 01 Déc 2018, 7:04 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XVII. — DE L’ORIGINE DE L’HOMME OU SA CRÉATION PAR DIEU

(B)

Devons-nous dire que l'homme a été fait à l'image et à la ressemblance de Dieu ?
Oui, nous devons dire que l'homme a été fait à l'image et à la ressemblance de Dieu (q. 93).


Que voulons-nous dire quand nous disons que l'homme a été fait à l'image et à la ressemblance de Dieu ?
Nous voulons dire que Dieu a donné à l'homme une nature et des opérations qui, dans ce qu'elles ont de plus élevé, nous permettent d'entrevoir ce qu'est Dieu dans Sa nature spirituelle et dans la vie intime de Ses trois augustes Personnes, et d'imiter la perfection qui est le propre des Personnes divines (q. 93, a. 5 à 9).


Pourriez-vous me montrer comment la nature et les opérations de l'homme, en ce qu'elles ont de plus élevé, permettent d'entrevoir ce qu'est Dieu dans Sa nature spirituelle et dans la vie intime de Ses trois augustes Personnes ?
C'est que notre âme, elle aussi, dans sa partie supérieure, est une nature spirituelle et que ses opérations les plus hautes sont l'acte de penser et d'aimer portant sur la Première Vérité et le Premier Bien qui est Dieu Lui-même (q. 93, a. 5 à 7).


Comment dans cet acte de penser et d'aimer pouvons-nous entrevoir la vie intime des trois augustes Personnes de la Sainte Trinité ?
Parce que notre esprit, quand il pense à Dieu, conçoit un verbe intérieur où il retrouve son objet, et que, sous le coup de cette pensée concevant le verbe, se produit l'acte d'amour portant sur ce même objet que l'esprit a conçu (q. 93, a. 6).


Comment pouvons-nous imiter la perfection qui est le propre des Personnes divines ?
Nous pouvons imiter la perfection qui est le propre des Personnes divines en faisant, comme Dieu Lui-même, de Dieu conçu et aimé dans notre esprit et dans notre cœur, l'objet premier et dernier de toute notre vie pensante et aimante (q. 93, a. 7).


N'y a-t-il que l'homme a avoir été fait à l'image et à la ressemblance de Dieu dans le monde corporel ?
Oui, il n'y a que l'homme à avoir été fait à l'image et à la ressemblance de Dieu dans le monde corporel, en raison de sa nature spirituelle (q. 93, a. 2).


Les autres créatures du monde corporel ne gardent-elles rien de Dieu qui les a faites ?
Oui, les autres créatures du monde corporel gardent en elles le vestige ou la trace de Dieu qui les a faites, en raison des perfections d'ordre inférieur qui sont en elles (q. 93, a. 6).
A suivre : XVIII. — DE L’ÉTAT DE BONHEUR DANS LEQUEL L’HOMME  FUT CRÉÉ

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Dim 02 Déc 2018, 6:39 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XVIII. — DE L’ÉTAT DE BONHEUR DANS LEQUEL L’HOMME  FUT CRÉÉ

(A)

L'homme fut-il créé par Dieu dans un grand état de perfection ?
Oui, l'homme fut créé par Dieu dans un grand état de perfection.


Pourriez-vous me dire ce que comportait cet état de perfection dans lequel l'homme fut créé par Dieu ?
Cet état de perfection dans lequel l'homme fut créé par Dieu comportait : une science complète sans ombre d'erreur dans son intelligence ; la justice originelle et toutes les vertus dans son âme et dans son cœur ; l'empire absolu de l'âme sur le corps et sur toute créature inférieure à l'homme (q. 94, 95 & 96).


Cet état de perfection était-il propre au seul premier homme, ou devait-il être commun à tous dans la suite des générations ?
Il était propre à Adam pour ce qui est de la science ; mais la justice originelle et les dons d'intégrité devaient se communiquer à tous par voie d'origine, étant inséparables de la nature elle-même tant qu'elle n'en serait pas dépouillée par le péché (q. 94; q. 101, a. 1).


Est-ce que l'homme aurait dû mourir, dans l'état où il fut créé par Dieu ?
Non, l'homme n'aurait pas dû mourir, dans l'état où il fut créé par Dieu (q. 97, a. 1).


Est-ce que l'homme aurait pu souffrir, dans l'état où il fut créé par Dieu ?
Non, l'homme n'aurait pas pu souffrir, dans l'état où il fut créé par Dieu ; son âme, par un privilège spécial, tenant son corps à l'abri de tout mal, et elle-même ne pouvant être contrariée par rien, tant qu'elle resterait soumise à Dieu par sa volonté (q. 97, a. 2).


L'homme fut donc créé par Dieu dans un véritable état de bonheur ?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Lun 03 Déc 2018, 6:44 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES
CHOSES

XVIII. — DE L’ÉTAT DE BONHEUR DANS LEQUEL L’HOMME  FUT CRÉÉ

(B)

L'homme fut donc créé par Dieu dans un véritable état de bonheur ?
Oui, l'homme fut créé par Dieu dans un véritable état de bonheur.


Est-ce que cet état de bonheur dans lequel l'homme fut créé par Dieu était l'état de son bonheur dernier et parfait ?
Non, cet état de bonheur dans lequel l'homme fut créé par Dieu n'était pas l'état de son bonheur dernier et parfait ; car il était temporaire et devait être suivi d'un autre état qui serait définitif (q. 94, a. 1, ad 1).


Comment donc pourrait-on appeler cet état de bonheur dans lequel l'homme fut créé par Dieu ?
On pourrait l'appeler un état de bonheur premier qui devait préparer l'homme par voie de mérite à recevoir son état de bonheur dernier et parfait, à titre de récompense (q. 94, a. 1, ad 2 ; q. 95, a. 4).


Où est-ce que l'homme aurait reçu cet état de bonheur dernier et parfait, s'il était resté fidèle ?
Il l'aurait reçu dans le ciel de la gloire, avec les anges, où Dieu l'aurait transféré après un certain temps d'épreuve (q. 94, a. 1, ad 1).


Où était placé l'homme en attendant d'être transféré dans le ciel de la gloire ?
Il était placé dans un jardin de délices préparé par Dieu pour le recevoir (q. 102).


Comment a-t-on appelé ce jardin de délices ?
On l'a appelé le Paradis terrestre (Ibid.).
A suivre : XIX. — DE LA CONSERVATION DES CHOSES ET DE LEUR GOUVERNEMENT

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Mar 04 Déc 2018, 6:13 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XIX. — DE LA CONSERVATION DES CHOSES ET DE LEUR GOUVERNEMENT

Qu'est-ce que vous entendez quand vous dites que Dieu est le souverain Maître de toutes choses ?
J'entends que toutes choses, dans le monde créé par Dieu, sont soumises au gouvernement unique, suprême et absolu de Dieu Lui-même (q. 103, a. 1 & 3).


Qu'est-ce que vous entendez quand vous dites que toutes choses, dans le monde créé par Dieu sont soumises au gouvernement unique, suprême et absolu de Dieu Lui-même ?
J'entends qu'il n'est rien dans le monde des esprits, dans le monde des corps, et dans le monde humain qui puisse échapper à l'action de Dieu conservant tous ces êtres et les conduisant à la fin pour laquelle Il les a tous créés ( q. 103, a. 4 à 8 ).


Quelle est cette fin à laquelle Dieu conduit par Son gouvernement tous les êtres qu'Il a créés et qu'Il conserve ?
Cette fin à laquelle Dieu conduit par Son gouvernement tous les êtres qu'Il a créés et qu'Il conserve, c'est Lui-même ou Sa propre gloire (q. 103, a. 2).


Comment dites-vous que Dieu et Sa gloire sont la fin de tout l'univers conservé et gouverné par Lui ?
Je dis que Dieu et Sa gloire sont la fin de tout l'univers conservé et gouverné par lui, parce que Dieu meut toutes choses dans cet univers créé et conservé par Lui, pour que se manifeste et s'explique, dans l'ordre même de l'univers, ce qui est dans l'intelligence et dans la volonté de Celui qui l'a fait, le conserve et le gouverne (Ibid.).


C'est donc dans l'ordre même de l'univers qu'éclate et que se manifeste la gloire de Dieu au-dehors ?
Oui, c'est dans l'ordre même de l'univers qu'éclate et que se manifeste la gloire de Dieu au-dehors (Ibid.).


Peut-il y avoir quelque chose de plus grand et de plus parfait, en dehors de Dieu, que cet ordre de l'univers créé, conservé et gouverné par Lui ?
Non, il ne peut y avoir, dans l'ordre actuel des choses, rien de plus grand ni de plus parfait, en dehors de Dieu, que cet ordre de l'univers créé, conservé et gouverné par Lui (q. 25, a. 5 & 6).


Pourquoi dites-vous : dans l'ordre actuel des choses ?
Parce que Dieu étant infini et tout-puissant, aucun ordre créé, si parfait qu'il soit, ne saurait égaler l'infinie puissance de Dieu (Ibid.).
A suivre : XX. — DE L’ACTION DE DIEU DANS LE GOUVERNEMENT DE L’UNIVERS ; ET DES MIRACLES

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Mer 05 Déc 2018, 6:13 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XX. — DE L’ACTION DE DIEU DANS LE GOUVERNEMENT DE L’UNIVERS ; ET DES MIRACLES

(A)

Comment Dieu gouverne-t-Il cet univers créé par Lui ?
En le conservant et en le mouvant à sa fin (q. 103, a. 4).


Est-ce par Lui-même que Dieu conserve tous les êtres créés par Lui ?
Oui, c'est par Lui-même que Dieu conserve tous les êtres créés par Lui, bien qu'Il se serve aussi de tels êtres déterminés pour conserver dans l'être tels autres êtres déterminés, selon l'ordre de dépendance qu'Il a établi parmi eux en les créant (q. 104, a. 1 & 2).


Qu'entendez-vous quand vous dites que c'est par Lui-même que Dieu conserve tous les êtres créés par Lui ?
J'entends que ce qu'il y a au fond de tous les êtres de l'univers et qui fait qu'ils communiquent tous dans le fait d'être leur est continué à tous par l'action de Dieu Lui-même directement (q. 104, a. 1).


Cette conservation dans l'être de tous les êtres qui sont est-elle aussi propre à Dieu que l'est leur création ?
Oui, cette conservation dans l'être de tous les êtres qui sont est aussi propre à Dieu que l'est leur création ; parce que c'est directement et immédiatement à l'être, effet propre de Dieu, que toutes deux se terminent (q. 104, a. 1, ad 4 ; q. 8, a. 1).

(B)

Dieu pourrait-Il faire que tous les êtres qui sont cessassent d'être ?
Oui, Dieu pourrait faire que tous les êtres qui sont cessassent d'être (q. 104, a. 3).


Que faudrait-il à Dieu pour faire que tous les êtres qui sont cessassent d'être ?
Il suffirait qu'Il cesse de vouloir leur continuer l'être qu'ils ont et qu'ils continuent de recevoir de Lui à chaque instant (Ibid.).


C'est donc dans une dépendance absolue de Dieu qu'est continuellement l'être de tout ce qui est dans le monde ?
Oui, c'est dans une dépendance absolue de Dieu qu'est continuellement l'être de tout ce qui est dans le monde : un peu comme la lumière du jour est dans une dépendance absolue de la présence et de l'action du soleil ; seulement, tandis que l'action du soleil est nécessitée, l'action de Dieu est toute de liberté et d'infinie bonté (Ibid.).


Est-ce que Dieu a jamais rien anéanti de ce qu'Il a fait ?
Non, Dieu n'a jamais rien anéanti de ce qu'Il a fait (q. 104, a. 4).


Est-ce que Dieu ne doit jamais rien anéantir de ce qu'Il a fait ?
Non, Dieu ne doit jamais rien anéantir de ce qu'Il a fait (Ibid.).


Pourquoi dites-vous que Dieu n'a jamais rien anéanti et qu'Il ne doit jamais rien anéantir de ce qu’Il a fait ?
Parce que Dieu n'agit que pour Sa gloire ; et Sa gloire demande, non qu'Il anéantisse ce qu'Il a fait, mais, au contraire, qu'Il le conserve dans l'être (Ibid.).


Est-ce qu'il peut se produire des changements dans les choses que Dieu a faites ?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Jeu 06 Déc 2018, 6:11 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XX. — DE L’ACTION DE DIEU DANS LE GOUVERNEMENT DE L’UNIVERS ; ET DES MIRACLES

(C)

Est-ce qu'il peut se produire des changements dans les choses que Dieu a faites ?
Oui, il peut se produire des changements dans les choses que Dieu a faites, changements plus ou moins profonds selon la diversité des natures et selon la diversité des états pour une même nature.


Est-ce que ces changements, qui peuvent se produire et qui se produisent en fait dans les choses faites par Dieu, entrent dans l'ordre du gouvernement divin ?
Oui, tous les changements qui peuvent se produire et qui se produisent en fait dans les choses faites par Dieu entrent dans l'ordre du gouvernement divin, tout cela pouvant et devant servir à la fin de ce gouvernement, qui est la gloire de Dieu et le bien de Son œuvre.


Y a-t-il des changements dans les choses faites par Dieu qui soient dus à l'action propre de Dieu ?
Oui, il y a des changements dans les choses faites par Dieu qui sont dus à l'action propre de Dieu (q. 105, a. 1); ce sont tous les changements qui portent, d'une façon immédiate, sur le dernier fond des êtres matériels, ou sur la partie affective des êtres spirituels ; et aussi ce qu'il y a de premier en toute action de la créature (q. 105, a. 1, 4 & 5).


Est-ce à l'action propre de Dieu qu'il faudrait attribuer les changements qui se produiraient, dans les choses matérielles faites par lui, en dehors des causes secondes proportionnées à ces changements selon le cours ordinaire de la nature ?
Oui, et c'est là ce qu'on appelle proprement les miracles (q. 105, a. 6 & 7).

(D)

Y a-t-il des miracles ainsi faits par Dieu ?
Oui, très certainement, il y a des miracles ainsi faits par Dieu dans le monde matériel, qu'on peut ranger en trois grandes catégories, selon qu'il s'agit de faits que la nature est impuissante à réaliser en eux-mêmes, ou dans le sujet qui les porte, ou selon le mode dont ils se produisent ( q. 105, a. 8 ).


Pourquoi Dieu a-t-Il fait ou fait-Il encore ces sortes de miracles ?
Dieu a fait ou fait encore, quand il Lui plaît, ces sortes de miracles, pour frapper l'esprit des hommes et les amener à reconnaître Son intervention divine en vue de leur bien et de Sa gloire.
A suivre : XXI. — DE L’ACTION DES CRÉATURES DANS CE GOUVERNEMENT DE L’UNIVERS ; ET DE L’ORDRE DE L’UNIVERS

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Ven 07 Déc 2018, 6:48 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XXI. — DE L’ACTION DES CRÉATURES DANS CE GOUVERNEMENT DE L’UNIVERS ; ET DE L’ORDRE DE L’UNIVERS

(A)

Est-ce que, pour les changements qui se produisent ou peuvent se produire dans les choses créées par Dieu, les créatures peuvent agir et agissent les unes sur les autres ?
Oui ; et c'est même par cette action des créatures les unes sur les autres qu'est constitué proprement l'ordre de l'univers (q. 47, a. 3).


Cette action des créatures les unes sur les autres est-elle soumise elle aussi à l'action du gouvernement divin ?
Oui, cette action des créatures les unes sur les autres est soumise, elle aussi, au plus haut point, à l'action du gouvernement divin (q. 103, a. 6).


Que voulez-vous dire quand vous dites que cette action des créatures les unes sur les autres est soumise au plus haut point à l'action du gouvernement divin ?
Je veux dire que c'est par cette action même des créatures les unes sur les autres que Dieu conduit à la fin qu'il leur a marquée tout l'ensemble des créatures (Ibid).


Dieu aurait-Il pu, Lui tout seul, par Son action propre, conduire chacune de Ses créatures à sa fin ?
Il l'aurait pu, sans aucun doute ; mais c'était chose meilleure qu'Il voulût se servir ainsi de l'action des créatures les unes sur les autres pour les conduire à leur fin ; car les créatures en sont plus parfaites et Lui-même en apparaît plus grand.


Comment dites-vous que les créatures en sont plus parfaites ?
Parce qu'elles participent à l'action souveraine de Dieu agissant sur ses créatures pour les conduire à leur fin (q. 103, a. 6, ad 2).


Comment dites-vous que Dieu en apparaît plus grand ?
Parce que c'est une marque de grandeur et de puissance ou de majesté pour un souverain d'avoir à son service une multitude de ministres qui exécutent ses ordres absolus (q. 103, a. 6, ad 3).


Ce sont donc les ordres absolus de Dieu qu'exécutent toutes les créatures, quand elles agissent les unes sur les autres ?
Oui, ce sont les ordres absolus de Dieu qu'exécutent toutes les créatures quand elles agissent les unes sur les autres, leur action ne pouvant jamais échapper à la parfaite et souveraine ordination du gouvernement divin (q. 103, a. 8, ad 1 & 2 ).


Est-il tout à fait impossible qu'il y ait aucun désordre dans l'action des créatures les unes sur les autres…?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Sam 08 Déc 2018, 7:14 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XXI. — DE L’ACTION DES CRÉATURES DANS CE GOUVERNEMENT DE L’UNIVERS ; ET DE L’ORDRE DE L’UNIVERS

(B)

Est-il tout à fait impossible qu'il y ait aucun désordre dans l'action des créatures les unes sur les autres, agissant comme instruments de Dieu dans son gouvernement du monde ?
Oui ; car toujours leur action, quelle qu'elle soit, est amenée à concourir, sous l'action suprême de Dieu, au bien de l'univers (q. 103, a. 8, ad 1 & 3).


Les créatures peuvent-elles, par leur action des unes sur les autres, être causes d'un mal particulier ?
Oui, les créatures peuvent, par leur action des unes sur les autres, être causes d'un mal particulier, soit dans l'ordre physique, soit même dans l'ordre moral ; car elles peuvent troubler tel ou tel ordre subalterne parmi les créatures ou même parmi les diverses manifestations subordonnées des conseils et des vouloirs divins (q. 103, a. 8, ad 1).


Ce mal particulier arrive-t-il contrairement à l'ordre du gouvernement divin ?
Non, ce mal particulier n'arrive pas contrairement à l'ordre du gouvernement divin pris dans son ensemble.


Pourquoi dites-vous que ce mal particulier n'arrive pas contrairement à l'ordre du gouvernement divin pris dans son ensemble ?
Parce que Dieu est si souverainement puissant qu'Il subordonne ce mal particulier à un ordre supérieur en vertu duquel il sert lui aussi au bien de l'ensemble. (Ibid. ; q. 19, a. 6 ; q. 23, a. 5, ad 3)


Tout est donc merveilleusement ordonné dans l'action des créatures les unes sur les autres sous l'action suprême et souveraine du gouvernement divin ?
Oui, tout est merveilleusement ordonné dans l'action des créatures les unes sur les autres sous l'action suprême et souveraine du gouvernement divin ; car, même si une chose paraît désordonnée vue d'un plan subalterne, elle a toujours sa raison très sage et très profonde en quelque sphère plus élevée.


Pouvons-nous sur cette terre comprendre cet ordre merveilleux du gouvernement divin dans le monde ?
Nous ne le pouvons absolument pas ; car il faudrait, pour cela, connaître tout l'ensemble des créatures et des conseils divins.


Où verrons-nous dans toute sa splendeur la beauté et l'harmonie du gouvernement de Dieu dans le monde ?
Ce n'est qu'au ciel que nous verrons dans toute sa splendeur la beauté et l'harmonie du gouvernement de Dieu dans le monde.
A suivre : XXII. — DES ANGES : LES HIÉRARCHIES ET LES ORDRES

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Dim 09 Déc 2018, 5:57 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XXII. — DES ANGES : LES HIÉRARCHIES ET LES ORDRES

(A)

Est-ce que l'action des créatures les unes sur les autres existe dans le monde des purs esprits ou des anges ?
Oui, dans le monde des purs esprits ou des anges existe l'action de ces esprits les uns sur les autres.


De quel nom s'appelle l'action des purs esprits les uns sur les autres ?
On l'appelle du nom d'illumination (q. 106, a. 1).


Pourquoi appelez-vous du nom d'illumination l'action des purs esprits les uns sur les autres ?
Parce que les purs esprits n'agissent les uns sur les autres que pour se transmettre la lumière qu'ils reçoivent de Dieu sur la conduite de Son gouvernement (Ibid.).


Est-ce d'une manière graduée et ordonnée que cette lumière de Dieu est communiquée aux purs esprits ?
Oui, c'est d'une manière graduée et merveilleusement ordonnée que cette lumière de Dieu est communiquée aux purs esprits.


Qu'entendez-vous quand vous dites que c'est d'une manière merveilleusement ordonnée que la lumière de Dieu est communiquée aux purs esprits ?
J'entends que Dieu la communique d'abord à ceux qui sont le plus rapprochés de Lui, et ceux-ci aux autres anges, par ordre, depuis les plus élevés jusqu'aux derniers, de telle sorte que l'action des premiers se communique aux derniers par l'action de ceux du milieu (q. 106, a. 3).


Il y a donc des premiers, des seconds et des derniers dans cette subordination de l'action des purs esprits les uns sur les autres, pour se communiquer la lumière qui descend de Dieu sur eux ?
Oui, il y a des premiers, des seconds et des derniers dans cette subordination de l'action des purs esprits les uns sur les autres pour se communiquer la lumière qui descend de Dieu sur eux (q. 108, a. 2).


Pourriez-vous faire entendre par une comparaison ce qu'est cette subordination de l'action des purs esprits les uns sur les autres, pour se communiquer la lumière qui descend de Dieu sur eux ?
On pourrait la comparer à un fleuve de lumière qui descendrait limpide de roche en roche, alimenté sans cesse par les eaux d'un beau lac au plus haut sommet de la montagne.


Cette subordination des anges entre eux comprend-elle divers groupes ?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Lun 10 Déc 2018, 9:02 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XXII. — DES ANGES : LES HIÉRARCHIES ET LES ORDRES

(B)

Cette subordination des anges entre eux comprend-elle divers groupes ?
Oui, cette subordination des anges entre eux comprend divers groupes (q. 108, a. 1).


De combien de sortes sont ces divers groupes ?
Ces divers groupes sont de deux sortes.


Comment appelez-vous ces deux sortes de groupes qui existent dans la subordination des anges entre eux ?
On les appelle hiérarchies et ordres ou chœurs angéliques (Ibid.).


Qu'est-ce que vous entendez par le mot hiérarchie ?
Le mot hiérarchie est un mot tiré du grec, qui signifie la "principauté sacrée".


Qu'est-ce que le mot principauté comprend ?
Le mot de " principauté " comprend deux choses : le prince lui-même et la multitude ordonnée sous lui (q. 108, a. 1).


Et quand on dit " principauté sacrée ", que veut-on dire par là ?
La " principauté sacrée ", entendue dans son sens plein et parfait, désigne toute la multitude des créatures raisonnables appelées à participer aux choses saintes sous le gouvernement unique de Dieu, Prince Suprême et Roi Souverain de toute cette multitude (Ibid.).


Il n'y aurait donc qu'une seule principauté sacrée et qu'une seule hiérarchie dans le monde gouverné par Dieu ?
Oui, à considérer la principauté sacrée du côté de Dieu, Prince Suprême et Souverain Roi de toutes les créatures raisonnables gouvernées par Lui, il n'y a qu'une seule principauté sacrée ou une seule hiérarchie qui comprend les anges et les hommes (q. 108, a. 1).


Comment donc et en quel sens parle-t-on de hiérarchies au pluriel et même, d'une façon spéciale, dans le seul monde des purs esprits ou des anges ?
Parce que, du côté de la multitude ordonnée sous le Prince, la principauté se diversifie selon que la multitude doit recevoir de diverses manières le gouvernement du Prince (q. 108, a. 1).


Pourriez-vous me donner un exemple de cette diversité dans les choses humaines ?
Oui, c'est ainsi que sous un même roi se trouvent des cités ou des provinces différentes qui sont régies par des lois diverses et des ministres divers (Ibid.).


Y a-t-il une hiérarchie différente pour les hommes et pour les anges ?
Oui, tant que les hommes sont sur la terre, il y a une hiérarchie différente pour les hommes et pour les anges (Ibid.).


Pourquoi dites-vous : tant que les hommes sont sur la terre ?
Parce qu'au ciel les hommes seront admis dans la hiérarchie des anges ( q. 108, a. 8 ).


Il y a donc plusieurs hiérarchies parmi les anges ?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Mar 11 Déc 2018, 10:32 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XXII. — DES ANGES : LES HIÉRARCHIES ET LES ORDRES

(C)


Il y a donc plusieurs hiérarchies parmi les anges ?
Oui, il y a plusieurs hiérarchies parmi les anges (Ibid.).


Combien y a-t-il de hiérarchies parmi les anges ?
Il y a trois hiérarchies parmi les anges (q. 108, a. 1).


Pourriez-vous me dire comment se distinguent ces trois hiérarchies parmi les anges ?
Ces trois hiérarchies parmi les anges se distinguent selon une triple manière de connaître les raisons des choses qui touchent au gouvernement divin (Ibid.).


De quelle manière la première hiérarchie connaît-elle les raisons des choses qui touchent au gouvernement divin ?
Elle les connaît selon que ces raisons procèdent du Premier Principe Universel qui est Dieu (Ibid.).


Que s'ensuit-il de là pour les anges de cette première hiérarchie ?
Il s'ensuit de là, pour les anges de la première hiérarchie, qu'ils sont dits se tenir près de Dieu, de telle sorte que tous les ordres de cette hiérarchie tireront leurs noms de quelque office ayant pour objet Dieu Lui-même (q. 108, a. 1 & 6).


De quelle manière la seconde hiérarchie connaît-elle les raisons des choses qui touchent au gouvernement divin ?
Elle les connaît selon que ces sortes de raisons dépendent des causes universelles créées (q. 108, a. 1).


Que s'ensuit-il de là pour les anges de cette seconde hiérarchie ?
Il s'ensuit de là, pour les anges de cette seconde hiérarchie, qu'ils reçoivent leur illumination de la première hiérarchie, et que leurs ordres tirent leurs noms de quelque office ayant trait à l'universalité des créatures gouvernées par Dieu (q. 108, a. 1 & 6).


De quelle manière la troisième hiérarchie connaît-elle les raisons des choses qui touchent au gouvernement divin ?
Elle les connaît selon qu'elles s'appliquent aux choses particulières et selon qu'elles dépendent de leurs causes propres (q. 108, a. 1).


Que s'ensuit-il de là pour les anges de cette troisième hiérarchie ?
Il s'ensuit de là, pour les anges de cette troisième hiérarchie, qu'ils reçoivent la lumière divine selon des formes particulières qui leur permettent de se communiquer à nos intelligences sur cette terre, et que leurs ordres tirent leurs noms d'actes limités à un homme, tels que les anges gardiens, ou à une province, tels que les Principautés (q. 108, a. 1 & 6).


Trouverait-on un exemple de cette triple sorte de hiérarchie dans les choses de la terre ?
Oui, on pourrait trouver un exemple de cette triple sorte de hiérarchie dans les choses de la terre ; et c'est ainsi que, parmi les officiers du roi, il y a les chambellans, les conseillers, les assesseurs, qui sont toujours auprès de la personne du Prince ; puis les officiers de la curie royale, auxquels ressortissent les affaires de tout le royaume en général ; et enfin les officiers qui sont préposés à telle partie déterminée dans le royaume (q. 108, a. 6).


Est-ce que les ordres sont distincts des hiérarchies parmi les anges ?
Oui, les ordres sont distincts des hiérarchies parmi les anges (q. 108, a. 2).


En quoi consiste cette distinction des ordres et des hiérarchies parmi les anges ?
Elle consiste en ce que les hiérarchies constituent diverses multitudes d'anges formant des principautés diverses sous le même gouvernement divin ; tandis que les ordres constituent diverses classes dans chacune des multitudes qui forment une hiérarchie (q. 108, a. 2).

Combien y a-t-il d'ordres dans chaque hiérarchie ?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Mer 12 Déc 2018, 12:56 pm

Nota Bene: Ce matin j'ai répété le message sur le Catéchisme.  Embarassed Une âme charitable me l'a signalé: Voici ce qui aurait dû passer ce matin.
 
DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XXII. — DES ANGES : LES HIÉRARCHIES ET LES ORDRES

(D)

Combien y a-t-il d'ordres dans chaque hiérarchie ?
Il y a trois ordres dans chaque hiérarchie (q. 108, a. 2).


Pourquoi dites-vous qu'il y a trois ordres dans chaque hiérarchie ?
Parce que, même chez nous, toutes les diverses classes qui distinguent les hommes dans une même cité se ramènent à trois classes principales, qui sont les notables, la bourgeoisie et le petit peuple (q. 108, a. 2).


Il y a donc, dans chaque hiérarchie, des anges supérieurs, des anges du milieu et des anges inférieurs ?
Oui, et c'est là ce qu'on appelle les trois ordres dans chaque hiérarchie (q. 108, a. 2).


C'est donc en tout neuf ordres angéliques qu'il faut distinguer ?
Oui, il y a en tout neuf principaux ordres angéliques (q. 108, a. 5 & 6).


Pourquoi dites-vous : neuf ordres angéliques ?
Parce que, dans chaque ordre, il y a encore d'autres subordinations presque à l'infini, chaque ange ayant sa place distincte et son office particulier ; mais il ne nous appartient pas de les connaître sur cette terre (q. 108, a. 3).


Les neuf ordres sont-ils la même chose que les neuf chœurs des anges ?
Oui, les neuf ordres sont la même chose que les neuf chœurs des anges.


Pourquoi a-t-on donné le nom de chœurs aux ordres angéliques ?
Parce que les divers ordres, en remplissant leurs offices en vue du gouvernement divin, constituent, chacun, des groupements pleins d'harmonie, qui font éclater merveilleusement la gloire de Dieu dans son œuvre.


Pourriez-vous me dire quels sont les noms des neuf chœurs des anges ?
Oui, ce sont, par ordre descendant, les séraphins, les chérubins, les trônes, les dominations, les vertus, les puissances, les principautés, les archanges et les anges (q. 108, a. 5).


Les ordres sont-ils demeurés parmi les démons ?
Oui, les ordres sont demeurés parmi les démons ; car ils sont proportionnés à la nature des anges, et la nature est restée la même dans les démons.


Les démons sont donc subordonnés entre eux, comme ils l'étaient avant leur chute ?
Oui, les démons demeurent subordonnés entre eux, comme ils l'étaient avant leur chute (q. 109, a. 1 & 2).


Cet ordre parmi eux s'exerce-t-il jamais en vue du bien ?
Non, cet ordre parmi eux ne s'exerce jamais qu'en vue du mal (q. 109, a. 3).


Il n'y a donc pas d'illumination parmi les démons ?
Parmi les démons il n'y a que les ténèbres du mal ; et c'est pourquoi leur empire est appelé l'empire des ténèbres (Ibid.).
A suivre : XXIII. — DE L'ACTION DES BONS ANGES  DANS LE MONDE CORPOREL


Dernière édition par Louis le Jeu 13 Déc 2018, 6:58 am, édité 1 fois (Raison : Orthographe.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Jeu 13 Déc 2018, 6:51 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XXIII. — DE L’ACTION DES BONS ANGES  DANS LE MONDE CORPOREL

Est-ce que Dieu se sert des anges pour l'administration du monde corporel ?
Oui, Dieu se sert des anges pour l'administration du monde corporel ; parce que ce monde corporel est inférieur aux anges ; et que, dans tout gouvernement ordonné, les êtres inférieurs sont régis par ceux qui leur sont supérieurs (q. 110, a. 1).


A quel ordre appartiennent les anges qui administrent le monde corporel ?
Ils appartiennent à l'Ordre des Vertus (q. 110, a. 1, ad 3).


Que font les anges qui servent à l'administration du monde corporel ?
Les anges qui servent à l'administration du monde corporel veillent à l'accomplissement parfait du plan providentiel et des volontés divines dans tout ce qui passe parmi les divers êtres qui constituent le monde des corps (q. 110, a. 1, 2 & 3).


Est-ce par l'entremise de ces anges de l'Ordre des Vertus que Dieu accomplit tous les changements qui se font dans le monde des corps, y compris même les miracles ?
Oui, c'est par l'entremise de ces anges de l'Ordre des Vertus que Dieu accomplit tous les changements qui se font dans le monde des corps, y compris même les miracles (q. 110, a. 4).


Quand Dieu se sert de Ses anges pour accomplir quelque miracle, est-ce par la vertu propre de l'ange que le miracle s'accomplit ?
Non, il ne s'accomplit que par la vertu propre de Dieu ; mais l'ange peut y concourir par mode d'intercession ou à titre d'instrument (q. 110, a. 4, ad 1).
A suivre : XXIV. — DE L’ ACTION DES BONS  ANGES  SUR L’HOMME ; LES ANGES GARDIENS

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis le Ven 14 Déc 2018, 7:03 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XXIV. — DE L’ACTION DES BONS  ANGES  SUR L’HOMME ; LES ANGES GARDIENS

(A)

Est-ce que l'ange peut agir sur l'homme ?
Oui, l'ange peut agir sur l'homme, en raison de sa nature spirituelle, qui est d'un ordre supérieur (q. 111).


Est-ce que l'ange peut illuminer l'intelligence et l'esprit de l'homme ?
Oui, l'ange peut illuminer l'intelligence et l'esprit de l'homme, fortifiant sa vertu mettant à sa portée la vérité pure que lui-même contemple (q. 111, a. 1).


Est-ce que l'ange peut changer la volonté de l'homme en agissant sur elle directement ?
Non, l'ange ne peut pas changer la volonté de l'homme en agissant sur elle directement, le mouvement de la volonté étant une inclination intérieure, qui ne peut dépendre directement que de la volonté elle-même ou de Dieu qui en est l'auteur (q. 111, a. 2).


Il n'y a donc que Dieu qui peut ainsi changer la volonté de l'homme en agissant sur elle directement ?
Oui, il n'y a que Dieu qui peut changer la volonté de l'homme en agissant sur elle directement (q. 111, a. 2).


L'ange peut-il agir sur l'imagination de l'homme et sur ses autres facultés sensibles ?
Oui, l'ange peut agir sur l'imagination de l'homme et sur ses autres facultés sensibles, ces facultés étant liées à des organes, et, par suite, dépendantes du monde corporel soumis à l'action des anges (q. 111, a. 3).


Est-ce que l'ange peut agir sur les sens de l'homme ?
Oui, et pour la même raison, l'ange peut agir sur les sens extérieurs de l'homme et les impressionner comme il lui plaît, à moins, s'il s'agit des mauvais anges, que leur action soit entravée par celle des bons anges (q. 111, a. 4).


Les bons anges peuvent-ils alors contrôler et contrecarrer l'action des mauvais anges?
Oui, les bons anges peuvent contrôler et contrecarrer l'action des mauvais anges, car l'ordre de la Justice Divine a déterminé qu'en raison de leur péché, les mauvais anges devaient être soumis au contrôle des bons anges (CIX. 4).


Est-ce que les bons anges peuvent être envoyés par Dieu en ministère auprès des hommes ?
Oui, les bons anges peuvent être envoyés par Dieu en ministère auprès des hommes, Dieu se servant de leur action auprès des hommes pour promouvoir le bien de ces derniers, ou pour l'exécution de ses conseils à leur endroit (q. 112, a. 1).


Sont-ce tous les bons anges qui peuvent être ainsi envoyés par Dieu en ministère auprès des hommes ?
Non, ce ne sont pas tous les bons anges qui peuvent être ainsi envoyés par Dieu en ministère auprès des hommes (q. 112, a. 2).


Quels sont ceux qui ne sont jamais envoyés en ministère auprès des hommes ?
Ce sont tous ceux de la première hiérarchie (q. 112, a. 2 & 3).


Pourquoi aucun de ces anges n'est-il envoyé en ministère auprès des hommes ?
Parce que le privilège de leur hiérarchie est de se tenir constamment devant Dieu (q. 112, a. 3).


Comment appelle-t-on les anges de la première hiérarchie, en raison de ce privilège ?
On les appelle les anges qui assistent (q. 112, a. 3).


Sont-ce tous les anges des deux autres hiérarchies qui peuvent être envoyés en ministère auprès des hommes ?
Oui, ce sont tous les anges des deux autres hiérarchies qui peuvent être envoyés en ministère auprès des hommes ; de telle sorte cependant que les Dominations président à l'exécution des conseils divins, tandis que les autres, Vertus, Puissances, Principautés, Archanges, Anges, vaquent directement à cette exécution (q. 112, a. 4).


Y a-t-il des anges qui soient envoyés par Dieu auprès des hommes pour les garder ?

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le catéchisme de la Somme pour tous les fidèles.

Message  Louis Hier à 6:50 am

DIEU

L'ÊTRE SOUVERAIN; LA SOURCE ET LE MAÎTRE DE TOUTES CHOSES

XXIV. — DE L’ACTION DES BONS  ANGES  SUR L’HOMME ; LES ANGES GARDIENS

(B)

Y a-t-il des anges qui soient envoyés par Dieu auprès des hommes pour les garder ?
Oui, il y a des anges qui sont envoyés auprès des hommes pour les garder, la Providence du gouvernement divin ayant voulu que l'homme, aux pensées et aux volontés si changeantes et si fragiles, fût assisté, dans sa marche vers le ciel, par un des esprits bienheureux à jamais fixé dans le bien (q. 113, a. 1).


Est-ce un même ange pour plusieurs hommes ou, distinctement, un ange pour chaque homme que Dieu députe ainsi auprès des hommes pour les garder ?
C'est distinctement un ange pour chaque homme, que Dieu députe en ministère auprès des hommes pour les garder, chaque âme humaine étant plus chère à Dieu que ne peuvent l'être les diverses espèces des créatures matérielles, auxquelles cependant est préposé un ange distinct qui veille à promouvoir leur bien (q. 113, a. 2).


A quel ordre appartiennent les anges qui sont ainsi députés par Dieu, distinctement, auprès de chaque homme, pour le garder ?
Les anges qui sont ainsi députés par Dieu, distinctement, auprès de chaque homme, pour le garder, appartiennent tous au dernier des neuf chœurs des anges (q. 113, a. 3).


Sont-ce tous les hommes, sans exception, qui sont ainsi confiés par Dieu à la garde d'un de ses anges ?
Oui, ce sont tous les hommes, sans exception, qui sont ainsi confiés par Dieu à la garde d'un de ses anges, tant qu'ils vivent sur cette terre, en raison du chemin périlleux qu'ils doivent tous parcourir avant de parvenir au terme (q. 113, a. 4).


Est-ce que Notre-Seigneur Jésus-Christ, en tant qu'homme, a eu, Lui aussi, un ange pour le garder ?
Non, en raison de ce qu'il était Dieu en Personne, il ne convenait pas à Notre-Seigneur Jésus-Christ d'avoir un ange pour Le garder ; mais Il a eu des anges préposés à l'insigne honneur de Le servir (q. 113, a. 4, ad 1).


Quand est-ce que l'ange personnel à chaque homme est député par Dieu auprès de lui pour le garder ?
C'est à l'instant même où chaque homme vient au monde qu'il reçoit ainsi près de lui l'ange chargé par Dieu de le garder (q. 113, a. 5).


Est-ce que l'ange gardien laisse quelquefois l'homme à la garde duquel il est préposé ?
Non, l'ange gardien ne laisse jamais l'homme à la garde duquel il est préposé, et il continue de veiller sur lui, sans interruption aucune, jusqu'au dernier moment de sa vie terrestre (q. 113, a. 6).


Est-ce que les anges s'attristent des maux de ceux qu'ils gardent ?
Non, car après qu'ils ont fait ce qui dépendait d'eux pour les empêcher, s'ils se produisent, ils adorent, en cela comme en tout, la profondeur des conseils divins (q. 113, a. 7).


Est-ce chose bonne et à recommander, dans la pratique, de se confier en tout et souvent à la protection de son ange gardien ?
Oui, c'est chose excellente et à recommander au plus haut point, dans la pratique, de se confier en tout et souvent à la protection de son ange gardien.


Cette protection, quand on l'invoque, nous est-elle toujours infailliblement assurée ?
Oui, cette protection, quand on l'invoque, nous est toujours infailliblement assurée, en fonction cependant des éternels conseils de Dieu et selon que ce qui nous touche est ordonné à Sa gloire ( q. 113, a. 8 ).
A suivre : XXV. — DE L’ACTION DES MAUVAIS  ANGES OU DES DÉMONS  

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12097
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum