Victoires du Très Saint Rosaire.

Aller en bas

Victoires du Très Saint Rosaire. Empty Victoires du Très Saint Rosaire.

Message  Louis le Lun 08 Oct 2018, 7:17 am

.
Nous profitons, le 7 octobre, de cette Fête du Très Saint Rosaire,
pour honorer la Bienheureuse Vierge Marie,
qui fait périr toutes les hérésies :  

Voici le livre d'où est extrait ce qui suit:

Victoires du Très Saint Rosaire. Page_f10


.
Victoires du Très Saint Rosaire. Image_48
Légende de la gravure.
Victoires du Très Saint Rosaire. Lyygen41
.
AUXILIUM CHRISTIANORUM, ORA PRO NOBIS.

Dans tous les temps, ô Marie ! vous fûtes le secours, le bras protecteur des disciples de votre Fils, et de l'Église leur mère ; mais que vous le fûtes surtout admirablement dans certaines circonstances mémorables, où tout semblait conspirer pour l'anéantissement de l'œuvre admirable du divin Jésus!

L'islamisme, au XVI e siècle, menaçait d'envahir l'Europe, et de ruiner la chrétienté. Une flotte formidable se développait, avec orgueil, sous le signe du croissant, dans le golfe de Lépante ; les vaisseaux des peuples fidèles, quoique inférieurs en nombre, n'hésitent pas à se ranger, sous vos auspices, devant elle en front de bataille, et Juan d'Autriche, leur chef, fait vœu d'aller en personne visiter votre auguste sanctuaire de Lorette.

Cependant, la ville de Rome entendait dans ses murs les solennelles processions du Rosaire, vous adresser les vœux les plus ardents pour le succès de l'armée catholique. Tout à coup le saint Pape Pie V s'écrie à votre gloire : « La flotte chrétienne a vaincu...» L'on ne tarde pas, en effet, à recevoir la nouvelle officielle de l'entière défaite des Musulmans; et, en mémoire d'un si magnifique témoignage de votre protection, le même saint Pontife enrichit les litanies que nous aimons à chanter en votre honneur, de cette nouvelle invocation : Secours des chrétiens, priez pour nous!... Ce beau titre, ô Marie, vous vous êtes plu à le justifier bien des fois, depuis cette immortelle journée de Lépante.

Sous les remparts de Vienne, au XVIIe siècle, deux cent trente mille soldats turcs sont mis en déroute par une armée chrétienne incomparablement moins nombreuse ; et c'est dans l'octave de votre Nativité, c'est le jour même où de solennelles supplications étaient offertes, dans la ville de Munich, à l'Auxiliatrice des chrétiens ; et l'honneur de ce brillant triomphe vous est rapporté par le vainqueur lui-même, qui, le matin de l'action, ayant assisté au saint sacrifice et participé aux divins mystères, avait encouragé ses officiers en leur promettant le secours du ciel par votre intercession.

Trente ans après, l'empereur Charles VI remporte sur les mêmes ennemis du nom chrétien une victoire signalée, le jour où à Rome l'on implorait pour lui votre protection, ô divine Vierge ! et bientôt après encore, le jour de l'octave de votre glorieuse Assomption, Corfou vous bénit de voir s'enfuir, loin de ses remparts, ces infidèles qui la tenaient assiégée.

Admirable série de victoires remportées par Marie sur le croissant ! Elles vivront à jamais dans le cœur reconnaissant de tous les pieux fidèles, qui leur doivent la consolation  de célébrer, chaque année, la solennité du saint Rosaire, dans toute l'étendue du monde catholique !

Mais ce n'était pas assez pour la gloire de la très-sainte Vierge : la Providence voulait que son titre de Secours des chrétiens fût consacré par une fête spéciale. Dans sa longue et douloureuse lutte contre le prince et le capitaine le plus redouté des temps modernes, le Pape Pie VII n'avait cessé d'invoquer cette céleste Auxiliatrice. Sa confiance ne fut pas trompée. Napoléon, ce puissant colosse, tomba; le vénérable vieillard put rentrer triomphant dans la ville éternelle ; et il voulut que le jour anniversaire de son retour de la captivité fût, chaque année, solennisé par la fête spéciale de Marie Secours des chrétiens.

Oui, secours constant, secours puissant, secours universel ! Secours contre la force des armes, secours contre les violences du pouvoir politique; secours contre les persécutions ; secours contre tous les orages que l'enfer peut susciter à l'Église de Dieu sur la terre, et qui tendent à retarder ses précieuses conquêtes, à diminuer le nombre des fidèles, à entraîner une foule d'âmes à leur perte. Contre ces funestes effets invoquons tous les jours, avec une ferveur nouvelle, la Vierge Auxiliatrice.

Mais pour nous aussi nous devons l'implorer : pour notre affermissement dans la foi et dans la vertu ; pour notre persévérance contre les scandales de toute espèce qui nous environnent ; car il est écrit : « Que celui qui est debout prenne garde de tomber 1. »

Adressons-nous donc à elle avec toute la confiance qu'elle mérite. « Tout obéit à son empire, dit saint Antonin 1!» «Votre nom seul est tout-puissant, après Dieu, s'écrie saint Bonaventure 2 ! »

O Marie! « invincible bouclier 3» des chrétiens, qui avez manifesté, avec tant d'éclat, la protection que vous leur accordez, à vous, bien plus qu'à l'illustre Judith il appartient de dire : « Malheur à la nation qui s'attaque à mon peuple ! car le Seigneur tout-puissant se vengera d'elle 4. » Soyez glorifiée « à jamais d'avoir brisé, en notre faveur, la force des armes 5, » et de nous avoir donné des motifs si consolants d'espérer, en vous contre tous les ennemis des enfants de Dieu et de sa sainte Église.

Avec elle nous aimons à vous dire : « Daignez secourir constamment ceux qui gémissent sous le poids de leur misère ; daignez animer les pusillanimes, fortifier les faibles, consoler ceux qui pleurent. Daignez prier pour tout le peuple chrétien, intervenir pour les membres du sacerdoce, intercéder pour le sexe qui vous  est particulièrement dévoué. Que tous les fidèles ressentent les effets de votre aide salutaire, mais plus « encore ceux qui se souviennent de vous avec bonheur 6, » et qui vous implorent avec une douce et filiale confiance.



Secours  des  Chrétiens,  priez  pour  nous !
Auxilium christianorum, ora  pro nobis !
__________________________________________________________

1. Cor., x. 12. — 1. Serm. 61.— 2.  In Cant. 4. — 3. Sag., V, 20.— 4. Judith, XVI, 20. — 5. Ps. LXXV, 4. — 6. Sancta Maria, succurre miseris, etc.

Traité de la Vraie Dévotion, nº 167, Lib. monfortaine, Montréal, rue Bossuet, 1961, a écrit:
« C’est Marie seule, dit l'Eglise et le Saint-Esprit qui la conduit, qui a seule fait périr toutes les hérésies :  Sola cunctas haereses interemisti in universo mundo, (2)
_____________________________________

(2) Office de la S. Vierge, 1re ant. du 3e Nocturne.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 13133
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Victoires du Très Saint Rosaire. Empty Re: Victoires du Très Saint Rosaire.

Message  gabrielle le Lun 08 Oct 2018, 12:31 pm

Plus que jamais nous avons besoin de son secours.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18048
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Victoires du Très Saint Rosaire. Empty Re: Victoires du Très Saint Rosaire.

Message  Monique le Lun 08 Oct 2018, 2:04 pm

Secours  des  Chrétiens,  priez  pour  nous !
Monique
Monique

Nombre de messages : 8379
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Victoires du Très Saint Rosaire. Empty Re: Victoires du Très Saint Rosaire.

Message  ROBERT. le Lun 08 Oct 2018, 3:06 pm

gabrielle a écrit:Plus que jamais nous avons besoin de son secours.

Monique a écrit:
Secours  des  Chrétiens,  priez  pour  nous !

Exactement.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum