COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Page 12 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 02 Déc 2018, 10:48 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




3. (suite) Il a eu raison d'ajouter: "Et soyez reconnaissants"; car la reconnaissance et l'honneur consistent à être pour nos compagnons d'esclavage ce que Dieu a été pour nous, à céder, à obéir à notre maître, à toujours rendre grâces à Dieu, soit qu'on nous outrage, soit qu'on nous frappe. Celui qui rend grâces à Dieu de ses souffrances, ne se vengera pas de l'homme qui lui aura fait du mal; se venger, en effet, ce n'est pas rendre grâces.


Ah ! Ne soyons pas comme le créancier impitoyable qui réclamait impérieusement ses cent deniers. Ne nous exposons pas à être traité "d'esclave méchant" (Matthieu XVIII, v.32). L'ingratitude est le plus affreux de tous les vices, et ceux qui se vengent sont des ingrats. Mais pourquoi parle-t-il d'abord de la fornication ?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 03 Déc 2018, 11:00 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




3. (suite) Mais pourquoi parle-t-il d'abord de la fornication ?  Car aussitôt qu'il a dit: "Mortifiez vos membres qui sont sur la terre", il ajoute:  "La fornication"; et c'est presque toujours l'ordre qu'il suit. C'est que la fornication est de tous les vices le plus tyrannique.  Il l'a mis aussi en première ligne, dans son épître aux Thessaloniciens. Quoi d'étonnant, puisqu'il dit aussi à Timothée:  "Conservez votre pureté" (I Timothée V, 22); et ailleurs: "Étudiez-vous à être en paix avec tout le monde, et vivez dans la sainteté sans laquelle nul ne verra Dieu" (Hébreux. XII, v.14).  

— "Mortifiez vos membres", dit-il. Ce qui est mort, vous le savez, n'est plus qu'un objet d'horreur, d'abomination, de corruption. Si vous tuez les membres du péché, il ne reste bientôt plus rien…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 03 Déc 2018, 11:03 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




3. (suite) Si vous tuez les membres du péché, il ne reste bientôt plus rien de ce cadavre qui se corrompt et s'anéantit. Éteignez les ardeurs du péché, et ce n'est bientôt plus qu'un cadavre dont il ne reste rien. Il montre l'homme faisant ce que fait le Christ dans la piscine. Voilà pourquoi il appelle les péchés des membres, et il nous montre dans un style énergique l'homme fort qui les mortifie. Il a eu raison de dire: "Qui sont sur la terre".


Car c'est là qu'ils sont; c'est là qu'ils se corrompent et qu'ils meurent bien plus complètement que les membres corporels. Notre corps n'est pas aussi terrestre que le péché; car le corps humain est parfois revêtu d'un certain éclat; mais le péché, jamais. Tous ces membres qui restent sur la terre…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
Italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 03 Déc 2018, 11:04 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




3. (suite) Tous ces membres qui restent sur la terre, qui sont comme cloués à la terre, sont le siège des mauvais désirs. Que l'oreille, la main, l'œil ou un membre quelconque reste attaché à la terre, le ciel n'est plus rien pour lui. L'œil ne voit plus que le corps, la beauté physique, la figure, ce qui appartient à la terre; en un mot, cela seul a du charme pour lui. L'oreille se délecte à de doux concerts, aux accents de la lyre et de la flûte; elle se prête complaisamment à de honteux propos. Plaisirs terrestres que tout cela ! Quand saint Paul a transporté ses auditeurs…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 04 Déc 2018, 9:46 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




3. (suite) Quand saint Paul a transporté ses auditeurs auprès du trône de Dieu, il leur dit: "Mortifiez vos membres qui sont sur la terre". On ne peut rester avec de pareils membres, dans la région céleste; ils n'y ont que faire. Cette boue-là est pire que l'homme physique qui est aussi de la boue. Cette boue, en effet, devient de l'or. "Cette chair corruptible doit revêtir l'incorruptibilité"(I Corinthiens XV, 53).  Mais la boue du péché, on ne peut pas la refondre pour forger de l'or. Voilà pourquoi il n'a pas dit: Qui appartiennent à la terre; voilà pourquoi il a dit:  "Qui sont sur la terre" ; car il peut arriver que nos membres n'appartiennent pas à la terre.


Ceux qui s'attachent à la terre sont nécessairement sur la terre; les autres, non. L'oreille qui n'entend pas les bruits de la terre et qui n'écoute que les bruits du ciel, l'œil qui perd le monde de vue, pour regarder en haut, ne sont point sur la terre. Elle n'est point sur la terre cette bouche dont les paroles n'ont rien de terrestre. Elle n'est point sur la terre cette main qui ne fait rien de terrestre, qui ne fait point le mal et qui ne travaille que pour le ciel. Le Christ dit:  "Si votre œil droit vous scandalise"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 04 Déc 2018, 9:49 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




4. Le Christ dit: "Si votre œil droit vous scandalise" par ses regards impudiques, "arrachez-les" c'est-à-dire déracinez toute mauvaise pensée. Tous ces mots, impureté, abominations, mauvais désirs, ont le même sens, le sens de fornication. Il veut nous détourner de ce vice par toutes les expressions qu'il emploie.


C'est qu'un pareil vice est une maladie de l'âme fort sérieuse; c'est la fièvre, c'est la plaie de l'âme. Il ne dit pas:  "réprimez" , il dit:  "mortifiez", anéantissez cette passion; portez-lui des coups dont elle ne puisse pas se relever. Ce qui est mort nous l'enlevons; un durillon est une partie morte, nous l'enlevons. Si nous tranchons dans le vif…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 04 Déc 2018, 9:50 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



i]Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.
[/i]



4. (suite) Si nous tranchons dans le vif, nous souffrons; mais si nous retranchons un membre mort, nous ne le sentons même pas. C'est ainsi que nous devons agir dans les affections et les maladies de l'âme qui rendent impure et font souffrir cette âme immortelle. Pourquoi l'apôtre appelle-t-il l'avarice une idolâtrie, nous l'avons dit souvent. Les passions les plus tyranniques sont l'avarice, l'intempérance et l'incontinence. "Elles attirent la colère de Dieu sur ses fils désobéissants".


Il parle ici de désobéissance, en les déclarant par là indignes de pardon, en montrant que c'est leur désobéissance qui les plonge dans l'abîme. "Et vous avez vous-mêmes commis ces actions criminelles, quand vous viviez dans ces désordres et quand vous vous laissiez persuader par les impies". Il montre qu'ils ont encore un pied dans le vice; mais il leur adresse un mot d'éloge, en leur disant:  "Mais maintenant quittez aussi vous-mêmes tous ces péchés: la colère, l'aigreur, la malice, la médisance: plus de paroles déshonnêtes". Pour ne pas les blesser, ce n'est pas sur eux…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 05 Déc 2018, 10:19 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




4. (suite)  Pour ne pas les blesser, ce n'est pas sur eux, c'est sur d'autres qu'il fait porter ses reproches. Les médisances sont les mots blessants, les injures, de même que la malice est encore de la colère. Ailleurs, pour faire rougir ses auditeurs de leurs procédés, il leur dit: "Soyez les membres l'un de l'autre" (Éphésiens  IV, v.25).  Il les représente comme devant former un seul homme ayant les mêmes sympathies et les mêmes répulsions.


Dans le passage ci-dessus il se sert du mot  "membres". Dans cet épître il dit:  "Tous les péchés", désignant ainsi tous les membres du vieil homme, le cœur par la colère, la bouche par la médisance, les yeux par la fornication, les mains et les pieds par l'avarice et par le mensonge, la pensée elle-même et le vieil esprit. Quant à la forme du nouvel homme, c'est une forme royale




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 05 Déc 2018, 10:24 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




4. (suite) Quant à la forme du nouvel homme, c'est une forme royale, c'est la forme du Christ.  Saint Paul semble ici faire allusion surtout aux gentils, pour montrer que tous les membres de la société, les grands, comme les petits, sont les membres d'un même corps qui a une forme royale. La terre n'est que du sable; mais elle perd sa première forme et devient or.


La laine, quelle qu'elle soit, prend une nouvelle forme qui déguise la première. Il en est de même du fidèle."Vous supportant les uns les autres", dit-il. C'est justice: supporte ton prochain et que ton prochain te supporte.  C'est ce qu'il dit encore dans son épître aux Galates: Supportez le fardeau les uns des autres (Galates VI, v.2).  "Et soyez reconnaissants," ajouta-t-il (Colossiens III, 15).  Partout il s'applique à recommander la reconnaissance, qui est la première des vertus. Il faut donc, en toute circonstance…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 05 Déc 2018, 10:26 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




5. Il faut donc, en toute circonstance et quoi qu'il arrive, rendre grâces à Dieu. Voilà la véritable reconnaissance. Lui rendre grâces dans la prospérité n'a rien de bien méritoire; car c'est chose toute naturelle. Mais lui rendre grâces, quand nous sommes dans la détresse, voilà ce qu'il y a d'admirable.  Lui rendre grâces de ce qui pousse les autres au blasphème, de ce qui les jette dans l'impatience, voilà la philosophie !


Agir ainsi c'est réjouir le cœur de Dieu, c'est humilier le démon, c'est déclarer que le malheur n'est rien. C'est à la fois rendre  grâces à Dieu, emprunter la main de Dieu pour extirper le mal et terrasser le démon. Si vous vous montrez impatient, le démon, parvenu au comble de ses vœux




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 06 Déc 2018, 10:03 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




5. (suite) Si vous vous montrez impatient, le démon, parvenu au comble de ses voeux, est là; Dieu, blessé de vos blasphèmes et de vos outrages vous abandonne, en étendant, en augmentant votre plaie. Mais si vous rendez grâces à Dieu, le démon, voyant qu'il n'a rien à faire là, se retire, et Dieu, que vous honorez, vous honore davantage. L'homme qui rend grâces à Dieu de ses maux ne peut plus les ressentir.


L'âme est heureuse de sa vertu; la conscience est heureuse parce qu'elle chante ses propres louanges et sa victoire; or la conscience, étant heureuse, ne peut être affligée. L'homme qui murmure sent peser sur lui le double fardeau de son malheur qui l'accable et de sa conscience qui le flagelle; l'homme qui rend grâces à Dieu est couronné par sa conscience qui proclame son triomphe. Qu'elle est sainte la bouche du juste qui rend grâces à Dieu…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 06 Déc 2018, 10:05 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




5. (suite) Qu'elle est sainte la bouche du juste qui rend grâces à Dieu, dans le malheur ! Le juste est alors un martyr. Comme un martyr, il est couronné. Car il a, lui aussi, à ses côtés un licteur qui lui ordonne de renier Dieu en blasphémant. Le démon le presse en tourmentant son âme et en jetant sur elle un sombre voile. Si, dans cette situation, le juste supporte la douleur, il reçoit la palme du martyre. Voilà par exemple un petit enfant qui est malade.


Si sa mère rend grâces à Dieu, la palme du martyre lui appartient. Quel tourment pourrait égaler son chagrin ?  Eh bien ! Son chagrin ne peut lui arracher une parole…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 06 Déc 2018, 10:09 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




5. (suite) Eh bien ! Son chagrin ne peut lui arracher une parole amère. L'enfant se meurt; elle rend de nouveau grâces à Dieu. Elle est devenue une vraie fille d'Abraham. Car, si elle n'a pas tué son enfant de sa propre main, elle s'est du moins réjouie de sa mort, ce qui est la même chose; elle ne s'est pas irritée de se voir ravir celui que Dieu lui avait donné; elle n'a pas eu recours à ces nœuds mystérieux, dont la superstition enseigne le secret. C'est le martyre qu'elle a souffert; car elle a sacrifié son fils en pensée.


— Mais quoi ? Me dira-t-on, quel mérite a-t-elle…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 07 Déc 2018, 10:02 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




5. (suite) — Mais quoi ? Me dira-t-on, quel mérite a-t-elle eu à ne pas employer de pratiques superstitieuses, si ces pratiques sont inutiles, si elles ne sont que tromperie et enfantillage ?  Mais il y avait des gens qui lui disaient que ces pratiques étaient efficaces, et elle a mieux aimé voir mourir son enfant que de sacrifier à l'idolâtrie.


Ainsi cette femme a le mérite du martyre, qu'il s'agisse de ses propres souffrances ou qu'il s'agisse de voir souffrir un fils, un mari, ou un être quelconque qui lui est cher: la femme superstitieuse au contraire adore des idoles. Elle aurait, cela est évident…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 07 Déc 2018, 10:04 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




5. (suite) Elle aurait, cela est évident, sacrifié aux faux dieux, si elle avait pu. Que dis-je ?  Ce sacrifice a eu lieu. Elle a eu recours à des pratiques superstitieuses, à des nœuds mystérieux. Vous avez beau raisonner, vous qui employez aussi de semblables pratiques, vous avez beau dire: Nous invoquons Dieu, voilà tout ! Et autres choses semblables.


Vous avez beau dire que cette femme est une femme respectable, une bonne chrétienne: je vous réponds, moi, que vos pratiques superstitieuses sont de l'idolâtrie.  Êtes-vous une vraie chrétienne ? Faites le signe de la croix et dites: Le signe de la croix, voilà mes seules armes, voilà le remède que j'emploie; je ne connais pas d'autres moyens. Dites-moi: si vous envoyez chercher un médecin…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 07 Déc 2018, 10:06 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




5. (suite) Dites-moi: si vous envoyez chercher un médecin et que ce médecin remplace les ressources de la médecine par des enchantements, lui donnerez-vous le nom de médecin? Nullement; car vous ne voyez pas autour de lui l'attirail de la médecine. Eh bien ! nous autres nous ne voyons pas dans ces pratiques l'attirail du christianisme. Il y a encore des femmes qui forment des nœuds figurant certains noms de fleuves, et qui osent se livrer à d'autres pratiques innombrables.


Eh bien ! Je vous le dis, je vous le déclare d'avance à vous tous: si je vous y prends encore, si quelqu'un retombe dans la superstition, qu'il s'agisse de nœuds, d'enchantements ou de tout autre sortilège, je ne l'épargnerai pas. Il faut donc laisser mourir cet enfant, me direz-vous ?
 



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 08 Déc 2018, 12:15 pm

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




5. (suite) Il faut donc laisser mourir cet enfant, me direz-vous ?  Si c'est par de semblables moyens que vous lui sauvez la vie, vous le faites mourir; s'il meurt, parce que vous négligez de recourir à la superstition, vous le faites vivre.  Quand vous voyez votre fils fréquenter des courtisanes, vous voudriez le voir enterrer et vous dites: de quoi sert qu'il vive ?  Et quand vous voyez l'âme de votre enfant en péril, vous voulez lui sauver la vie, au prix de son salut ! Ne vous rappelez-vous pas ces paroles du Christ: Celui qui perdra sa vie pour l'amour de moi, la retrouvera, et celui qui voudra sauver sa vie, la perdra ? (Matthieu XVI, v.25).  


En croyez-vous le Christ, ou ces paroles ne sont-elles pour vous qu'une fable ? Si l'on vous disait: Conduisez votre enfant dans le temple des idoles et il vivra,  supporteriez-vous un pareil langage ?  Non sans doute, et pourquoi ?  C'est qu'on voudrait vous forcer à adorer des idoles, tandis qu'ici, dites-vous, il s'agit non pas d'idolâtrie, mais d'enchantements. Eh bien ! C'est là une invention de Satan, un piège du démon




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 08 Déc 2018, 12:19 pm

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




5. (suite) Eh bien ! C'est là une invention de Satan, un piège du démon pour cacher ses fraudes et pour vous faire avaler le poison avec le miel; sachant qu'il ne pourrait vous persuader sans prendre de détours, il a recours à des amulettes et à des contes de bonne femme. La croix n'est plus en crédit; les caractères cabalistiques sont en grand honneur. On chasse le Christ pour faire entrer quelque vieille sorcière qui a le délire et qui est ivre.


On foule aux pieds nos mystères, et le démon triomphe. Pourquoi, dites-vous, Dieu ne blâme-t-il pas formellement de semblables pratiques ? Mais que de fois n'a-t-il point blâmé chez vous l'emploi de pareils moyens, sans pouvoir vous persuader ?  Maintenant il vous laisse à votre erreur. "Dieu", dit l'apôtre, "les a livrés à leur sens dépravé" (Romains I, v.28) Un païen même, s'il est quelque peu sage, ne supporterait...
.  



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 08 Déc 2018, 12:22 pm

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




5. (suite) Un païen même, s'il est quelque peu sage, ne supporterait pas ce genre de superstition. A Athènes, dit-on, un orateur populaire usa un jour de ces sortilèges; un philosophe, son maître, l'ayant vu, le réprimanda, se répandit en plaintes, le critiqua amèrement et le tourna en ridicule. Et nous autres, nous sommes assez mal inspirés pour croire à ces bagatelles !


Pourquoi, me direz-vous, n'y a-t-il plus aujourd'hui personne pour ressusciter les morts et pour opérer des guérisons miraculeuses ?  Pourquoi, je ne vous le dis pas encore. Mais je vous demanderai à mon tour: pourquoi il n'y a plus aujourd'hui personne qui méprise la vie présente, pourquoi nous n'offrons à Dieu que des hommages intéressés ? Quand l'humanité était plus faible, quand il s'agissait…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
soulignés et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 09 Déc 2018, 10:35 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




5. (suite) Quand l'humanité était plus faible, quand il s'agissait de planter sur la terre l'arbre de la foi, il y avait beaucoup d'hommes qui opéraient des miracles. Mais aujourd’hui Dieu veut que nous soyons préparés à la mort, sans nous mettre sous la dépendance des signes. Pourquoi donc cet attachement à la vie présente ? Pourquoi ce mépris pour la vie future ? Dans l'intérêt de la vie présente, vous avez le courage d'encenser des idoles; dans l'intérêt de la vie future, vous ne pouvez supporter la plus légère contrariété. Pourquoi cette différence ?


Si les hommes ne sont plus ce qu'ils étaient autrefois, c'est que nous avons pris l'autre vie en dégoût, puisque nous ne faisons rien pour elle, tandis que, pour conserver la vie présente, nous acceptons toutes les souffrances. Que signifient encore ces momeries, ces opérations magiques par la cendre, par la suie, par le sel, et cette vieille magicienne qui arrive encore ?  Voilà qui est honteux et ridicule! Votre enfant, dit-on, a été fasciné. Jusques à quand vous livrerez-vous à ces pratiques, à ces œuvres de Satan ?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 09 Déc 2018, 10:37 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




6. Jusques à quand vous livrerez-vous à ces pratiques, à ces œuvres  de Satan ? Les gentils ne se moqueront-ils pas de nous, quand nous leur vanterons les vertus de la croix ?  Comment persuader ces hommes qui nous voient recourir à ce qui fait l'objet de leur risée ? Est-ce pour cela que Dieu nous a donné ses médecins et ses remèdes ?  


Mais quoi, dites-vous, si ces médecins ne le sauvent pas ?  Si l'enfant s'en va ?  Mais où va-t-il donc, je vous le demande, malheureux que vous êtes ?  Tombe-t-il entre les mains des démons et de notre tyran ? Ne retourne-t-il pas au ciel vers son maître ? Pourquoi cette douleur ? Pourquoi ces pleurs ? Pourquoi ces larmes ? …




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 09 Déc 2018, 10:39 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




6. (suite) Pourquoi ces pleurs ? Pourquoi ces larmes ?  Pourquoi préférer votre enfant au Seigneur ? N'est-ce pas le Seigneur qui vous l'a donné ?  Pourquoi êtes-vous assez ingrat pour préférer le don au donateur ?  Mais je suis faible, dites-vous, et je n'ai point assez la crainte de Dieu. Car si, lorsqu'il s'agit des maux physiques, le plus grave empêche de ressentir le plus léger; lorsqu'il s'agit de l'âme à plus forte raison, la crainte chasse la crainte, et la douleur la douleur. Votre enfant était beau, mais quel qu'il fût, il n'était pas plus beau qu'Isaac, et Isaac aussi était fils unique.  Le père d'Isaac l'avait eu aussi dans ses vieux jours…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 10 Déc 2018, 11:32 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




6. (suite) Le père d'Isaac l'avait eu aussi dans ses vieux jours. Mais il était si gracieux, si distingué ! Il ne l'était pas plus que Moïse qui charma les yeux d'une femme barbare, et cela, dans un âge où la grâce et la distinction n'ont pas encore eu le temps de percer. Pourtant cet enfant chéri fut jeté par ses parents dans un fleuve.


Vous, du moins, vous l'avez devant vos yeux, vous le livrez à la sépulture et vous pouvez visiter son tombeau; mais les parents de Moïse ignoraient s'il n'allait pas servir de pâture aux poissons, aux chiens ou à quelque monstre marin, et ils ne savaient pas encore ce que c'est que le royaume des cieux, ce que c'est que la résurrection. Mais ce n'est pas le seul enfant que vous ayez perdu; plusieurs de vos enfants…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 10 Déc 2018, 11:34 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




6. (suite) Mais ce n'est pas le seul enfant que vous ayez perdu; plusieurs de vos enfants l'avaient précédé dans la tombe. Ah ! Vos malheurs n'ont pas été si soudains, si répétés, si déplorables que ceux de Job. Vous n'aviez pas appris déjà, étant à table, la ruine de votre maison et une longue suite de désastres. Mais c'était votre enfant chéri. Vous ne l'aimiez pas plus que Jacob n'aimait son fils, lorsqu'il apprit qu'il avait été dévoré par les bêtes féroces. Et pourtant il supporta son malheur, et les nouveaux malheurs qui vinrent encore le frapper.


Le père pleura, mais il ne se conduisit pas en impie. Il se lamenta, mais il ne perdit pas sa résignation et se borna à dire: "Joseph n'est plus, Siméon n'est plus, Benjamin n'est plus; tous les malheurs sont venus fondre sur moi" (Genèse XLII, v.36).  Voyez-vous comme la voix impérieuse du besoin le força à exposer ses fils, tandis que la crainte de Dieu n'a pas sur vous autant d'empire que la faim ?  Pleurez, je vous le permets, pleurez; mais pas de blasphèmes.




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 10 Déc 2018, 11:39 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




6. (suite) Pleurez, je vous le permets, pleurez; mais pas de blasphèmes. Votre fils, quel qu'il fût, ne pouvait être comparé à Abel, et pourtant Adam n'a rien dit qui ressemblât à un blasphème. Quoi de plus grave en effet qu'un fratricide ? Mais ce fratricide m'en rappelle d'autres. Ainsi Absalon ne tua-t-il pas Ammon son frère aîné ? (II Rois XIII).  Le roi David aimait son enfant, et le souverain était là étendu sur la cendre. Mais il ne fit venir ni devin ni enchanteur. II y en avait cependant alors, et l'exemple de Saül nous le fait bien voir.


Mais David se bornait à supplier Dieu. Imitez-le; imitez ce juste; dites, comme lui, quand votre enfant est mort: Il ne viendra pas à moi, mais j'irai à lui; voilà de la sagesse! Voilà de l'attachement ! Vous avez beau aimer votre enfant, vous ne l'aimez pas autant que David aimait son fils, quoique ce fils fût le fruit de l'adultère. Mais David pensait à la mère de ce fils, et vous le savez, l'affection que l'on a pour les parents, rejaillit sur les enfants. Or David avait tant d'affection pour ce fils, qu'il tenait à lui, bien qu'il fût pour lui un reproche vivant. Eh bien ! Tout cela n'empêcha point David de rendre grâces à Dieu. Quelle ne fut pas, croyez-vous, la douleur de Rébecca




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum