COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 24 Nov 2018, 12:13 pm

.
.    

.
"QUE PERSONNE DONC NE VOUS CONDAMNE POUR LE MANGER ET POUR LE BOIRE,

AU SUJET DES JOURS DE FÊTE OBSERVÉS EN PARTIE, DES NOUVELLES LUNES ET DES JOURS DE SABBAT,

PUISQUE CES CHOSES SONT L'OMBRE DE CELLES QUI DEVAIENT ARRIVER, ET QUE JÉSUS-CHRIST EN EST LE CORPS.

QUE NUL NE VOUS RAVISSE LE PRIX DE VOTRE COURSE, EN AFFECTANT DE PARAÎTRE HUMBLE PAR UN CULTE SUPERSTITIEUX DES ANGES,

EN PARLANT DE CE QU'IL N'A POINT VU, ÉTANT ENFLÉ PAR LES VAINES IMAGINATIONS D'UN ESPRIT CHARNEL,

ET NE DEMEURANT PAS ATTACHÉ À CETTE TÊTE D'OÙ DÉPEND LE CORPS ENTIER, QUI REÇEVANT SON INFLUENCE PAR

LES VAISSEAUX QUI EN JOIGNENT ET EN LIENT TOUTES LES PARTIES, S'ENTRETIENT ET S'AUGMENTE PAR L'ACCROISSEMENT QUE DIEU LUI DONNE."

(Colossiens II, v.16  ―  Colossiens III, v.4)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ne pas se préoccuper des minuties. — Une nouvelle espèce d'hypocrites.
2. Notre vie n'est pas de ce monde; elle est cachée en Dieu.
— Nous paraîtrons avec le Christ, dans la gloire.
3-5. Portrait du nouvel homme. — Nouvelle vie que les chrétiens reçoivent dans le baptême.
— De la fragilité de l'homme dans tous les états de la vie. — Contre le luxe effroyable des riches.
— Le saint menace de les retrancher de l'Église.





5. (suite)  Peut-être ne me croyez-vous pas; vous croyez peut-être que je veux rire; eh bien ! Je vais vous raconter ce que j'ai appris, ce qui a lieu encore de nos jours. Le roi de Perse porte une barbe d'or; des artistes habiles ont soin de garnir de lames d'or sa barbe naturelle, et c'est dans cet accoutrement qu'il se fait voir comme un phénomène. Gloire à toi, Jésus-Christ !  


De combien de faveurs ne nous as-tu pas comblés pour guérir nos âmes ! De combien de folies monstrueuses ne nous as-tu pas délivrés !
Aujourd'hui donc j'élève la voix, non pour vous donner des avis, mais pour vous donner des ordres. M'entende qui voudra, et qu'on me désobéisse, si l'on veut. Mais je vous déclare que, si vous persistez dans votre conduite…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Sam 24 Nov 2018, 12:20 pm, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 25 Nov 2018, 12:22 pm

.
.    

.
"QUE PERSONNE DONC NE VOUS CONDAMNE POUR LE MANGER ET POUR LE BOIRE,

AU SUJET DES JOURS DE FÊTE OBSERVÉS EN PARTIE, DES NOUVELLES LUNES ET DES JOURS DE SABBAT,

PUISQUE CES CHOSES SONT L'OMBRE DE CELLES QUI DEVAIENT ARRIVER, ET QUE JÉSUS-CHRIST EN EST LE CORPS.

QUE NUL NE VOUS RAVISSE LE PRIX DE VOTRE COURSE, EN AFFECTANT DE PARAÎTRE HUMBLE PAR UN CULTE SUPERSTITIEUX DES ANGES,

EN PARLANT DE CE QU'IL N'A POINT VU, ÉTANT ENFLÉ PAR LES VAINES IMAGINATIONS D'UN ESPRIT CHARNEL,

ET NE DEMEURANT PAS ATTACHÉ À CETTE TÊTE D'OÙ DÉPEND LE CORPS ENTIER, QUI REÇEVANT SON INFLUENCE PAR

LES VAISSEAUX QUI EN JOIGNENT ET EN LIENT TOUTES LES PARTIES, S'ENTRETIENT ET S'AUGMENTE PAR L'ACCROISSEMENT QUE DIEU LUI DONNE."

(Colossiens II,  vv. 16-19 ― Colossiens III, v. 4)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ne pas se préoccuper des minuties. — Une nouvelle espèce d'hypocrites.
2. Notre vie n'est pas de ce monde; elle est cachée en Dieu.
— Nous paraîtrons avec le Christ, dans la gloire.
3-5. Portrait du nouvel homme. — Nouvelle vie que les chrétiens reçoivent dans le baptême.
— De la fragilité de l'homme dans tous les états de la vie. — Contre le luxe effroyable des riches.
— Le saint menace de les retrancher de l'Église.




5. (suite) Mais je vous déclare que, si vous persistez dans votre conduite, je ne la supporterai plus, je ne vous accueillerai plus, je ne vous laisserai plus passer le seuil de ce temple. Qu'ai-je besoin, en effet, de cette multitude de malades que je cherche en vain à guérir de leurs manies ?  Paul ne défendait-il pas aussi l'or et les perles ?  


Eh bien ! Nous autres nous servons de risée aux gentils, et nous sommes la fable des païens. C'est aussi pour les hommes que je parle: voulez-vous venir à l'école du Christ, pour y apprendre la science de l'âme ? Déposez d'abord votre faste. C'est aux hommes et aux femmes que je m'adresse, et je ne souffrirai plus qu'on me désobéisse. Jésus-Christ n'avait que douze disciples. Ecoutez ce qu'il leur dit…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 25 Nov 2018, 12:24 pm

.
.    

.
"QUE PERSONNE DONC NE VOUS CONDAMNE POUR LE MANGER ET POUR LE BOIRE,

AU SUJET DES JOURS DE FÊTE OBSERVÉS EN PARTIE, DES NOUVELLES LUNES ET DES JOURS DE SABBAT,

PUISQUE CES CHOSES SONT L'OMBRE DE CELLES QUI DEVAIENT ARRIVER, ET QUE JÉSUS-CHRIST EN EST LE CORPS.

QUE NUL NE VOUS RAVISSE LE PRIX DE VOTRE COURSE, EN AFFECTANT DE PARAÎTRE HUMBLE PAR UN CULTE SUPERSTITIEUX DES ANGES,

EN PARLANT DE CE QU'IL N'A POINT VU, ÉTANT ENFLÉ PAR LES VAINES IMAGINATIONS D'UN ESPRIT CHARNEL,

ET NE DEMEURANT PAS ATTACHÉ À CETTE TÊTE D'OÙ DÉPEND LE CORPS ENTIER, QUI REÇEVANT SON INFLUENCE PAR

LES VAISSEAUX QUI EN JOIGNENT ET EN LIENT TOUTES LES PARTIES, S'ENTRETIENT ET S'AUGMENTE PAR L'ACCROISSEMENT QUE DIEU LUI DONNE."

(Colossiens II,  vv. 16-19 ― Colossiens III, v. 4)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ne pas se préoccuper des minuties. — Une nouvelle espèce d'hypocrites.
2. Notre vie n'est pas de ce monde; elle est cachée en Dieu.
— Nous paraîtrons avec le Christ, dans la gloire.
3-5. Portrait du nouvel homme. — Nouvelle vie que les chrétiens reçoivent dans le baptême.
— De la fragilité de l'homme dans tous les états de la vie. — Contre le luxe effroyable des riches.
— Le saint menace de les retrancher de l'Église.




5. (suite) Jésus-Christ n'avait que douze disciples. Ecoutez ce qu'il leur dit: "Et vous, ne voulez-vous point aussi me quitter ?" (Jean VI, 68).  Car, si nous ne cessons de vous flatter, quand vous soulagerons-nous ? Quel progrès ferons-nous ?  Mais il y a, dites-vous, d'autres sectes que l'on peut embrasser, en changeant de croyance. Une pareille objection ne me touche pas.  "Mieux vaut un seul fidèle faisant la volonté de Dieu, que mille impies" (Ecclésiastique XVI, 3).  


Car, je vous le demande, aimeriez-vous mieux avoir une foule d'esclaves fugitifs et voleurs qu'un seul esclave affectionné ? Oui, je vous le conseille et je vous l'ordonne: défaites-vous de ces ornements, de ces vases, donnez-en le prix aux pauvres et corrigez-vous de votre folie. Qu'on se révolte, si l'on veut; qu'on m'accuse et qu'on me critique, si l'on veut: je n'excuse plus personne. Quand je comparaîtrai devant le tribunal du Christ, vous ne serez pas là pour me défendre, et vous ne pourrez pas me secourir, lorsque je rendrai mes comptes. C'est vouloir me corrompre que de me dire…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 25 Nov 2018, 12:26 pm

.
.    

.
"QUE PERSONNE DONC NE VOUS CONDAMNE POUR LE MANGER ET POUR LE BOIRE,

AU SUJET DES JOURS DE FÊTE OBSERVÉS EN PARTIE, DES NOUVELLES LUNES ET DES JOURS DE SABBAT,

PUISQUE CES CHOSES SONT L'OMBRE DE CELLES QUI DEVAIENT ARRIVER, ET QUE JÉSUS-CHRIST EN EST LE CORPS.

QUE NUL NE VOUS RAVISSE LE PRIX DE VOTRE COURSE, EN AFFECTANT DE PARAÎTRE HUMBLE PAR UN CULTE SUPERSTITIEUX DES ANGES,

EN PARLANT DE CE QU'IL N'A POINT VU, ÉTANT ENFLÉ PAR LES VAINES IMAGINATIONS D'UN ESPRIT CHARNEL,

ET NE DEMEURANT PAS ATTACHÉ À CETTE TÊTE D'OÙ DÉPEND LE CORPS ENTIER, QUI REÇEVANT SON INFLUENCE PAR

LES VAISSEAUX QUI EN JOIGNENT ET EN LIENT TOUTES LES PARTIES, S'ENTRETIENT ET S'AUGMENTE PAR L'ACCROISSEMENT QUE DIEU LUI DONNE."

(Colossiens II,  vv. 16-19 ― Colossiens III, v. 4)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ne pas se préoccuper des minuties. — Une nouvelle espèce d'hypocrites.
2. Notre vie n'est pas de ce monde; elle est cachée en Dieu.
— Nous paraîtrons avec le Christ, dans la gloire.
3-5. Portrait du nouvel homme. — Nouvelle vie que les chrétiens reçoivent dans le baptême.
— De la fragilité de l'homme dans tous les états de la vie. — Contre le luxe effroyable des riches.
— Le saint menace de les retrancher de l'Église.




5. (suite) C'est vouloir me corrompre que de me dire: Cet homme vous abandonnera, il passera à l'ennemi et embrassera une autre secte. C'est une âme faible; descendez jusqu'à lui et pliez-vous un peu à sa faiblesse. Et jusques à quand faut-il user de condescendance ? C'est bon pour une fois, pour deux ou trois fois tout au plus; mais ça ne peut pas toujours durer. Je vous le déclare donc de nouveau et je vous le proteste avec saint Paul: Si vous y revenez, je ne vous épargnerai plus (II Corinthiens  XIII, 2).  


Quand vous vous serez corrigés, vous verrez tout ce que vous aurez gagné à écouter mes paroles. Je vous prie donc, je vous conjure de vous corriger; je suis prêt, s'il le faut, à embrasser vos genoux et à me répandre en supplications. Que signifient cette faiblesse, cette sensualité, cette conduite qui outrage Dieu ? Car votre conduite n'est pas pour vous le bonheur…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 25 Nov 2018, 12:29 pm

.
.    

.
"QUE PERSONNE DONC NE VOUS CONDAMNE POUR LE MANGER ET POUR LE BOIRE,

AU SUJET DES JOURS DE FÊTE OBSERVÉS EN PARTIE, DES NOUVELLES LUNES ET DES JOURS DE SABBAT,

PUISQUE CES CHOSES SONT L'OMBRE DE CELLES QUI DEVAIENT ARRIVER, ET QUE JÉSUS-CHRIST EN EST LE CORPS.

QUE NUL NE VOUS RAVISSE LE PRIX DE VOTRE COURSE, EN AFFECTANT DE PARAÎTRE HUMBLE PAR UN CULTE SUPERSTITIEUX DES ANGES,

EN PARLANT DE CE QU'IL N'A POINT VU, ÉTANT ENFLÉ PAR LES VAINES IMAGINATIONS D'UN ESPRIT CHARNEL,

ET NE DEMEURANT PAS ATTACHÉ À CETTE TÊTE D'OÙ DÉPEND LE CORPS ENTIER, QUI REÇEVANT SON INFLUENCE PAR

LES VAISSEAUX QUI EN JOIGNENT ET EN LIENT TOUTES LES PARTIES, S'ENTRETIENT ET S'AUGMENTE PAR L'ACCROISSEMENT QUE DIEU LUI DONNE."

(Colossiens II, v.16 ― Colossiens III, v.4)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ne pas se préoccuper des minuties. — Une nouvelle espèce d'hypocrites.
2. Notre vie n'est pas de ce monde; elle est cachée en Dieu.
— Nous paraîtrons avec le Christ, dans la gloire.
3-5. Portrait du nouvel homme. — Nouvelle vie que les chrétiens reçoivent dans le baptême.
— De la fragilité de l'homme dans tous les états de la vie. — Contre le luxe effroyable des riches.
— Le saint menace de les retrancher de l'Église.




5. (suite) Car votre conduite n'est pas pour vous le bonheur; c'est un outrage envers Dieu. Quelle est cette démence ? Quelle est cette folie ? Quoi ! Il y a tant de pauvres autour de l'Église, et l'Église qui possède dans son sein tant de riches enfants ne peut venir au secours du pauvre ! L'un meurt de faim, tandis que l'autre est ivre ! L'un emploie l'argent aux plus vils usages, tandis que l'autre n'a pas de pain ! Quelle est cette folie ?  Quelle est cette férocité ?  


A Dieu ne plaise que nous soyons réduits, dans notre indignation, à punir votre désobéissance ! Puissiez-vous au contraire remplir tous vos devoirs avec résignation, avec plaisir, afin que nous vivions pour honorer Dieu, afin que nous évitions les peines de l'autre vie et que nous obtenions le bonheur promis à ceux qui aiment Dieu, par sa grâce et par sa bonté !


Mon dernier discours, je le sais, a heurté bien des susceptibilités…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens,  Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 26 Nov 2018, 10:49 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




1. Mon dernier discours, je le sais, a heurté bien des susceptibilités. Mais que faire ? Vous connaissez les préceptes du Seigneur. Ce n'est pas ma faute. Que faire encore une fois? Ne voyez-vous pas les créanciers jeter dans les fers leurs débiteurs récalcitrants ?


Vous venez d'entendre saint Paul s'écrier:"Faites mourir les membres de l'homme terrestre qui est en vous, la fornication, l'impureté, les abominations, les mauvais désirs et l'avarice qui est une idolâtrie". Qu'y a-t-il de pire que le genre d'avarice…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
soulignés ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 26 Nov 2018, 10:52 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




1. (suite)  Qu'y a-t-il de pire que le genre d'avarice qui vous possède ? Mais que dis-je, c'est plus grave encore que de l'avarice; c'est un usage insensé de l'argent.  "L'avarice qui est une idolâtrie". Voyez-vous où mène cette passion ? Ne vous irritez point de mes paroles. Car je ne voudrais pas me faire gratuitement et de gaîté de cœur des ennemis parmi vous.


Mais je voudrais vous rendre vertueux; je voudrais que vous vous fissiez, par votre vertu, une bonne réputation. Mon langage n'est pas celui d'un maître impérieux; c'est l'expression de la tristesse et de la douleur. Pardonnez-moi, pardonnez-moi: je ne cherche pas le scandale; mais je suis forcé de m'expliquer avec vous. Je ne vous parle plus du malheur des pauvres…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 26 Nov 2018, 10:54 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




1. (suite) Je ne vous parle plus du malheur des pauvres; je vous parle de votre salut: Malheur, oui malheur à ceux qui auront refusé des aliments au Christ ! Qu'importe même que vous donniez des aliments à un pauvre, si vous vous plongez ci avant dans le luxe et dans les délices ?


La question n'est pas de savoir si vous donnez beaucoup, mais si vous donnez en proportion de ce que vous avez. La charité qui n'est pas à la hauteur de vos moyens n'est qu'une charité illusoire. "Faites donc mourir", dit saint Paul…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 27 Nov 2018, 10:51 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




1. (suite) "Faites donc mourir", dit saint Paul, "les membres de l'homme terrestre qui est en vous". Mais que signifient ces paroles ? N'avez-vous pas dit, ô apôtre, que nous étions ensevelis, circoncis, que nous nous étions dépouillés du corps des péchés que produit la chair ? (Romains VI, v.4; Colossiens II, v.11 et Colossiens III, v.9).  


Que signifient donc maintenant ces paroles: "Faites mourir les membres de l'homme terrestre ?" Parlez donc sérieusement. Avons-nous maintenant des membres terrestres ?  Non, il n'y a point contradiction entre les deux textes. Qu'après avoir nettoyé ou plutôt refondu…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 27 Nov 2018, 10:53 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




1. (suite) Qu'après avoir nettoyé ou plutôt refondu une statue, qu'après lui avoir rendu son éclat primitif, un statuaire dise qu'elle a été dérouillée, il est vrai, mais qu'il faut se livrer à un nouveau travail, pour la dérouiller encore, il n'y aura pas contradiction dans son langage. Ce n'est pas la rouille déjà enlevée, c'est la rouille qui est survenue plus tard qu'il conseille d'enlever.  


Ainsi l'apôtre ne parle pas de la mortification première, ni des anciennes fornications, mais de celles qui surviennent plus tard. Mais, disent les hérétiques, voilà Paul qui calomnie la création ! N'a-t-il pas dit plus haut: "Pensez aux choses du ciel et non à celles de la terre ?" Et maintenant il vient nous dire: "Faites mourir les membres terrestres qui sont en vous !" Je réponds que ces mots "les membres terrestres" signifient le péché et ne calomnient en rien la création. Oui, il donne aux péchés le nom de choses terrestres…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 27 Nov 2018, 10:56 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




1. (suite) Oui, il donne aux péchés le nom de choses terrestres, soit parce qu'ils sont le fruit des pensées terrestres et qu'ils se commettent sur la terre, soit parce qu'ils montrent l'homme terrestre dans le pécheur. "La fornication, l'impureté", dit-il. Il passe sous silence les habitudes qu'il serait honteux de nommer; le mot impureté dit tout. "Les abominations, les mauvais désirs", tout est compris dans ces termes généraux; il y a là toutes les mauvaises passions: la haine, la colère, la sombre envie, et l'avarice qui est une idolâtrie. "Puisque ce sont ces crimes qui attirent la colère de Dieu sur ses enfants incrédules"…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 28 Nov 2018, 9:31 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




1. (suite) "Puisque ce sont ces crimes qui attirent la colère de Dieu sur ses enfants incrédules". Il a recours à bien des raisonnements pour les détourner du péché. Il leur expose les bienfaits qu'ils ont reçus, les maux de la vie future dont nous avons été délivrés, ce que nous étions alors, ce que nous sommes devenus, comment et pourquoi nous avons été délivrés. Tout cela devrait suffire pour ramener les pécheurs.


Mais voici la raison la plus forte, raison terrible à entendre, mais qui est loin d'être inutile à dire:  "Ce sont ces crimes qui attirent la colère de Dieu sur ses enfants incrédules". Il n'a pas dit:  "Sur vous "; il a dit:  "Sur ses enfants incrédules".


— "Et vous avez commis vous-mêmes ces actions criminelles, quand vous viviez dans ces désordres"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 28 Nov 2018, 9:33 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




1. (suite) — "Et vous avez commis vous-mêmes ces actions criminelles, quand vous viviez dans ces désordres". Éloge implicite; il veut dire qu'ils n'y vivent plus. Ce langage s'applique au passé.  "Maintenant déposez aussi vous-mêmes le fardeau de tous ces péchés".


Il commence, selon son habitude, par un terme général, tous ces péchés; puis il les détaille: ce sont les mauvaises passions de l'âme.  "La colère, l'aigreur, la malice, la médisance; que les paroles déshonnêtes soient bannies de votre bouche. N'usez point de mensonge les uns envers les autres" Que les paroles déshonnêtes soient bannies de votre ..

.


SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques  
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 28 Nov 2018, 9:35 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




1. (suite) Que les paroles déshonnêtes soient bannies de votre bouche, ajoute-t-il énergiquement, car de telles paroles sont des souillures. "Dépouillez le vieil homme et ses œuvres. Revêtez-vous du nouveau qui se renouvelle en avançant dans la connaissance de Dieu, étant formé à la ressemblance de Celui qui l'a créé". Il est bon de rechercher ici pourquoi il désigne sous le nom de membres, d'homme et de corps, la corruption humaine, et pourquoi il désigne encore sous les mêmes noms la vie vertueuse. Si le péché c'est l'homme, pourquoi faire suivre le mot  "homme" de ce mot:  "Avec ses actes ?" Car il a déjà parlé du vieil homme…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 29 Nov 2018, 10:16 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




1. (suite) Car il a déjà parlé du vieil homme, en montrant qu'il désigne par là non toutes les œuvres de l'homme, mais le péché. Le libre arbitre en effet est plus important que la substance, et c'est ce libre arbitre plutôt que la substance qui constitue l'homme. Ce n'est pas la substance de l'homme en effet qui précipite l'homme dans la géhenne ou qui le transporte dans le royaume des cieux, c'est le libre arbitre, et ce que nous aimons dans l'homme ce n'est pas l'homme, c'est telle ou telle qualité. Si donc le corps est la substance, et si la substance est irresponsable pour le bien comme pour le mal, comment le corps serait-il le mal ?  Mais qu'entend saint Paul par ces mots…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 29 Nov 2018, 10:18 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




2. Mais qu'entend saint Paul par ces mots "Avec ses actes ?" C'est le libre arbitre avec ses œuvres. Il dit: "le vieil homme", pour montrer sa laideur, sa difformité, sa faiblesse. Et quand il parle du nouvel homme, il a l'air de nous dire: N'attendez pas qu'il se conduise comme l'autre; il se conduira tout autrement. L'homme marche, non pas à la vieillesse, mais à une jeunesse plus brillante que la première.


Car plus il apprend, plus il profite, plus il croît en vigueur et en force, non seulement à cause de sa jeunesse, mais à cause du modèle sur lequel il se forme.
La perfection est une création du Christ. A l'image du Christ, tel est le sens de ces mots: "A l'image de Celui qui l'a créé"; car le Christ n'est pas mort vieux, et il était d'une beauté indicible. Dans cette création nouvelle…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 29 Nov 2018, 10:21 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




2. (suite) Dans cette création nouvelle, "il n'y a ni homme, ni femme, ni circoncis, ni incirconcis, ni barbare, ni scythe, ni homme libre ni esclave; mais Jésus-Christ est tout en tous". C'est un troisième éloge adressé ici par saint Paul à ce nouvel homme. Il n'y a pour lui ni distinction de race, ni grade, ni distinction d'ancêtres. Rien n'est donné chez lui à l'extérieur; il n'a pas besoin d'un relief étranger, et tous ces avantages sont des avantages extérieurs.


La qualité de circoncis ou d'incirconcis, d'esclave, d'homme libre, de gentil, de juif, tout cela est une affaire de prosélytisme ou de naissance. Si ce sont là vos seuls avantages, vous ne possédez que ce que d'autres possèdent. "Mais Jésus-Christ", dit-il, "est tout en tous". C'est-à-dire que Jésus-Christ nous tiendra lieu de tout, de dignité et de naissance, c'est-à-dire qu'il sera en nous tous. Peut-être aussi veut-il dire: Vous formez tous le Christ, puisque vous êtes son corps. "Revêtez-vous donc, comme des élus de  Dieu, saints et bien-aimés"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 30 Nov 2018, 10:05 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




2. (suite) "Revêtez-vous donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés". Il montre que la vertu est facile, pour qu'ils la conservent toujours et pour qu'elle fasse leur plus bel ornement. Il y a là tout à la fois un conseil et un éloge, et l'éloge donne au conseil beaucoup de force. Ils étaient saints, mais ils n'étaient pas des élus de Dieu; maintenant ils sont saints, élus et chéris de Dieu.


— "D'entrailles de miséricorde".


Il n'a pas dit: "De miséricorde", mais: il s'est exprimé avec plus d'énergie en employant deux mots, au lieu d'un. Il n'a pas dit: Soyez entre vous comme des frères; mais, ayez les uns pour les autres une tendresse paternelle. Ne me parlez plus des torts de votre prochain. Telle est la portée de ce mot: "des entrailles de miséricorde". Ces expressions remplacent le mot "pitié"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 30 Nov 2018, 10:10 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




2. (suite) Ces expressions remplacent le mot "[/i]pitié[/i]", qui, étant isolé, aurait eu quelque chose d'humiliant. "Revêtez-vous de bonté, d'humilité, de modestie, de patience. Vous supportant les uns les autres, vous remettant les uns aux autres les sujets de plainte que vous pouvez avoir entre vous, et vous pardonnant comme le Christ vous a pardonné".


Ici encore il spécialise: car la bonté est la source de l'humilité, et l'humilité est la source de la patience.  "Vous supportant", dit-il, "les uns les autres"; c'est-à-dire vous soutenant et vous remettant vos fautes les uns aux autres. Et voyez comme il atténue l'offense: "Les sujets de plainte que vous pouvez avoir". Et il ajoute…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 30 Nov 2018, 10:13 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




2. (suite) Et il ajoute:  "Comme le Christ vous a pardonné". C'est là un grand exemple qu'il leur offre toujours; il cite le Christ pour les exhorter. L'offense dont il parle est peu de chose; mais l'exemple qu'il cite nous engage à pardonner les offenses les plus graves.  Voilà ce que signifient ces mots: "Comme le Christ".  Et cela veut dire non seulement qu'il faut pardonner, mais qu'il faut pardonner de tout son cœur, mais qu'il faut aimer l'auteur de l'offense. L'exemple du Christ amené ici amène toutes ces conséquences.


Quand l'offense serait grande, quand il n'y aurait pas eu provocation de notre part, quand nous serions de grands personnages, quand l'auteur de l'offense serait un homme infime, quand il devrait nous offenser encore, peu importe. Nous devons même être prêts à mourir pour lui.  Ces mots  "comme le Christ" nous le commandent, nous devons persister dans ces sentiments jusqu'à la mort et même au delà, s'il est possible. "Mais surtout ayez la charité qui est le lien de la perfection"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 01 Déc 2018, 11:32 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




2. (suite) "Mais surtout ayez la charité qui est le lien de la perfection". Vous voyez ce qu'il dit là. Il pourrait se faire que l'on pardonnât une offense sans pour cela en chérir l'auteur. Eh bien ! Dit l'apôtre, il faut l'aimer. Et l'apôtre nous montre même ici comment on arrive à pardonner. C'est en étant bon, doux, humble, patient, aimant.


Aussi a-t-il dit en commençant:  "Les entrailles de miséricorde"; ce qui comprend la charité et la pitié.  "Surtout ayez la charité, qui est le lien de la perfection". Ces paroles veulent dire: Tout cela ne sert de rien; car tout peut se rompre, sans le lien de la charité. C'est elle qui réunit tout. Les meilleures choses, sans elle, ne sont rien ou ne durent pas. Dans un navire, les meilleurs agrès, s'ils ne sont pas bien…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 01 Déc 2018, 11:35 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




2. (suite) Dans un navire, les meilleurs agrès, s'ils ne sont pas bien assujettis, demeurent inutiles; il faut dans une maison, que toutes les parties de la charpente soient bien unies; dans le corps humain, la charpente osseuse a beau être vigoureuse, sa vigueur, sans les articulations, ne sert de rien. Quelles que soient vas bonnes œuvres, quelque soit le mérite de vos actions, tout cela, sans la charité, est en pure perte.


Il n'a pas dit: La charité est le "faîte" de la vertu; il a dit plus: La charité est un lien, chose plus nécessaire. Le faîte n'est qu'un degré de perfection; le lien est ce qui embrasse et comprend les éléments de la perfection; elle en est la racine.  "Que la paix de Dieu, à laquelle vous avez été appelés dans l'unité d'un même corps, règne dans vos cœurs, et soyez reconnaissants". La paix de Dieu est une paix ferme et stable…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 01 Déc 2018, 11:38 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




3. La paix de Dieu est une paix ferme et stable. La paix humaine n'est pas durable; elle ne ressemble pas à la paix de Dieu. Il a parlé de la charité en général; maintenant il particularise. Car il y a une sorte de charité exagérée qui porte aux accusations téméraires, aux querelles, aux antipathies. Non, dit l'apôtre, non: ce n'est pas cette charité que je veux. Faites entre vous la paix, comme Jésus-Christ l'a faite avec vous. Comment vous l'a-t-il offerte cette paix ?


De lui-même, sans rien recevoir de vous en échange. Mais que veulent dire ces mots: "Que la paix de Dieu règne en vos cœurs ?" Si deux pensées se combattent dans votre cœur, ne donnez pas à la colère la palme et le prix du combat; que la paix remporte le prix. Si par exemple un homme est injustement outragé, l'outrage fait naître en son âme deux pensées, l'idée de la vengeance et celle du pardon qui luttent ensemble. Si la paix de Dieu est là pour décerner…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 02 Déc 2018, 10:35 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




3. (suite) Si la  paix de Dieu est là pour décerner le prix de la lutte, elle couronne l'esprit de pardon et humilie l'esprit de vengeance. Comment cela ?  En nous persuadant que Dieu est un Dieu de paix et qu'il a fait la paix avec nous. Ce n'est pas sans raison qu'il nous montre cette lutte entre l'esprit de pardon et l'esprit de vengeance, lutte dont notre cœur est le théâtre. Non, ce n'est pas la colère, ce n'est pas la discorde, ce n'est pas la paix humaine qui doit ici décerner le prix.


La paix humaine est une paix vindicative et intolérante. Ce n'est point cette paix qu'il nous faut, dit l'apôtre, c'est la paix que le Christ nous a laissée. Il a tracé dans notre âme une arène où deux idées se combattent, et c'est la paix du Christ qui est chargée de décerner la palme. Puis vient cette exhortation: "A laquelle vous avez été appelés".


— "A laquelle", c'est-à-dire,




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 02 Déc 2018, 10:46 am

.
.    

.
"FAITES DONC MOURIR LES MEMBRES TERRESTRES QUI SONT EN VOUS, LA FORNICATION,

L'IMPURETÉ, LES ABOMINATIONS, LES MAUVAIS DÉSIRS ET L'AVARICE QUI EST UNE IDOLÂTRIE.

TOUT CELA ATTIRE LA COLÈRE DE DIEU SUR SES FILS INCRÉDULES, ET VOUS AVEZ COMMIS

QUELQUEFOIS CES CRIMES, QUAND VOUS VIVIEZ AU MILIEU DE CES DÉSORDRES."

(Colossiens III, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Il faut déposer le fardeau des mauvais penchants.
2. Jésus-Christ doit être tout pour nous.
— La charité est la première des vertus.
— Sans la charité les autres vertus sont inutiles.
3. La paix de Dieu est la seule qui soit vraiment solide;
il faut mortifier ses membres, en travaillant pour le ciel.
4. Le mot "membres", dans saint Paul, veut souvent dire "passions".
5. Quand il faut rendre grâces à Dieu. — Pratiques superstitieuses.
6. L'écriture sainte nous offre une foule d'exemples
qui doivent nous exhorter à la résignation.




3. (suite) — "A laquelle", c'est-à-dire :Pourquoi ne faisons-nous tous qu'un seul corps ?  Qu'est-ce qui fait que nous formons un seul corps ? C'est la paix et réciproquement, c'est parce que nous ne faisons qu'un seul corps que nous sommes en paix les uns avec les autres. Mais pourquoi, au lieu de dire: Que la paix de Dieu triomphe, a-t-il dit: Que la paix règne ou décerne le prix ?  


C'est pour accréditer la paix, c'est pour ne pas permettre aux mauvaises pensées d'entrer en lutte avec elle, c'est pour qu'elles aient toujours le dessous. En outre, le mot de prix éveille l'auditeur. Car, si le prix est toujours décerné à la bonne pensée, l'effronterie de l'esprit du mal sera désormais inutile.  L'esprit du mal sachant que, malgré tous ses efforts, malgré son impétuosité et sa violence, il n'obtiendra pas le prix, finira par renoncer à ses vaines attaques. Il a eu raison d'ajouter…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34046
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum